Le mythe du A4 mis à nu ?

La redaction |
Young Choi restera-t-il dans l'histoire comme le découvreur du "mythe de l'iPad" ? Rien n'est moins sûr, mais dans une rapide étude de 6 pages, il confirme l'enquête réalisée par UBM TechInsights selon laquelle le processeur A4 d'Apple est construit autour d'un cœur ARM Cortex A8. Mais peut-on encore parler de processeur Apple ?

La toute jeune firme UBM TechInsights, spécialiste de la gestion du cycle de vie du patrimoine technologique et intellectuel des sociétés de haute technologie, a trouvé un moyen pour faire parler d'elle. Issue de la fusion de Semiconductor Insights, Portelligent et Sanguine Microelectronics, il lui fallait frapper un grand coup pour se faire connaître. C'est chose faite depuis ces dernières semaines : en analysant au rayon X et en soumettant à des tests le processeur A4 d'Apple, UBM TechInsights est parvenue à confirmer sans aucun doute possible la technologie au centre de ce processeur. La photo finish ne trompe pas : il s'agit finalement bien d'un ARM Cortex A8. Un rapport confidentiel de 6 pages daté du 2 juin dernier indique que la principale modification apportée à ce cœur concerne la mémoire cache L2 (boostée à 640 KB).



C'est en comparant un processeur Samsung S5PC110 avec l'A4 que les petits génies d'UBM TechInsights sont parvenus à isoler le cœur du Cortex A8 et à en retrouver la trace sur le A4. Implantée à Austin au Texas, Portelligent, l'une des sociétés, qui a donné naissance à UBM TechInsights, avait été la première à désosser l'iPod originel en son temps pour en comprendre la chaîne conceptuelle. C'est cette société qui avait ainsi expliqué les astuces permettant à Apple de fournir un appareil aussi compact à sa sortie en 2001.

Le passage au crible de l'A4 relève une exacte similarité des cœurs du Samsung et du processeur A4, même si le niveau d'intégration atteint sur le processeur A4 s'avère plus important que sur la puce de Samsung. Outre un contrôleur de mémoire, la mémoire vive, les entrées/sorties et la puce graphique d'Imagination Technologies, la firme pourrait avoir intégré le northbridge ainsi que le southbridge, deux modules habituellement dissociés et qui gèrent les communications du processeur.

Reste que la révélation jette un caillou dans la mare d'Apple, dont le PDG, Steve Jobs n'a pas hésité à assurer par deux fois en public que le processeur était l'œuvre d'une équipe interne et qui a remercié Bob Mansfield, son responsable du développement matériel pour l'excellent travail de ses équipes sur ce processeur.

La découverte [lire les résultats de l'étude au format PDF] soulève la question de l'originalité du travail des équipes de la firme de l'Infinite Loop. D'autant plus qu'il se murmure que l'entreprise a été épaulée par la start-up Intrinsity pour parvenir à son résultat. Mais au-delà, cette révélation pose la question de la stratégie industrielle d'Apple : ses différents rachats d'entreprises spécialisées dans les architectures RISC et les embauches successives des principaux ingénieurs du domaine lui donnaient un énorme avantage sur sa concurrence. L'avance prise par Apple lors de son rachat de PA Semi, l'une des start-ups rachetées en 2008, lui permettait d'avoir accès à une gamme de processeurs utilisables dans n'importe quel objet électronique, du plus petit au plus puissant.

En sélectionnant l'ARM Cortex A8, Apple a choisi la voie de la moindre résistance et ne s'est pas protégé d'un rattrapage rapide de ses concurrents qui peuvent à tout moment disposer de technologies plus avancées qu'elle. Enfin, elle a peut-être choisi d'enterrer définitivement les travaux de PA Semi, qui avait entre 5 et 10 années d'avance sur ses concurrents. Un enterrement de première classe qui explique sans doute les départs de quelques-uns des meilleurs cerveaux d'Apple l'année dernière pour fonder une nouvelle start-up. Rachetée depuis, le savoir-faire se trouve désormais dans les mains de Google, le nouvel ennemi juré d'Apple.

Sur le même sujet :
- Questions autour de la présence d'ARM dans l'iPad
avatar Macleone | 
@ jlb_: Tu t'attendais autre chose de la part de Macgen ? Tu sais, dès que ça devient un peu technique, ils ne font que répéter ce qu'ils ont vu ailleurs sans comprendre quoi que ce soit. Ce n'est pas très nouveau.
avatar Le Chapelier | 
Le contenu de cet article ne m'étonne absolument pas. Apple n'invente rien en terme de processeur. Mais ce qui m'étonne le moins dans cet article, c'est surtout le dernier paragraphe. Comment tuer la concurrence... Promis, à partir d'aujourd'hui, je ne me moque plus de Microsoft et de ses pratiques douteuses...
avatar Krall | 
ce qui est important c'est l'OS de nos jours, le hard est souvent sous exploité.
avatar tibet | 
Quel est l'intérêt de ce genre d'investigation ? Ni plus ni moins que l'intérêt que l'on peut porter à un aspect technique des choses... Jusque là je comprend et j'accepte. Ce qui me laisse perplexe, c'est plutôt et irais-je jusqu'à dire : « encore une fois » des éléments de l'article, genre : "Un caillou dans la mare" et ce qui suit, il me semble toujours volontairement et trop facilement polémistes. Surtout en l'absence d'informations claires à défaut d'être officielles. En quoi, en dehors de ces informations est-on fondé de nier à Apple ou a ses équipes une quelconque paternité revendiquée et d'autant plus si l'autre "père" ne dit rien ? Par ailleurs, les réactions de la concurrence (HP et MS au moins) sur la sortie de leurs propres tablettes ne viennent pas contredire le travail fait par Apple. Loin s'en faut. Et la présentation des capacités de ce A4 made in Cupertino (pour partie en tout cas) associées à l'iPhone 4 n'apporte là aussi aucune contradiction.
avatar Stalmicmac | 
Ayant eu entre les mains plus de 5 min un iPad, c'est vraiment très très réactif! Alors dire que le A4 est un simple ARM Cortex 8 à la portée de tous... j'attends de voir les tablettes concurrentes! Parce que ça m'étonnerai que Apple ose s'avancer de la sorte, juste sur un coup de bluff et dire on a un processeur unique (si ce n'est un logo Apple sur un produit existant), sans "plus". Ils ne sont quand même pas aussi stupide?!
avatar Frodon | 
En même temps le A4 c'est un SoC, donc qu'il ai un coeur de CPU commun à d'autre ça n'a rien de surprenant, après comme tout SoC, ce qui va le rendre spécifique c'est tout ce qu'il y a autour. Tous les SoC ARM se basent soit sur du Cortex A8 soit sur du A9 plus ou moins customisé, logique en soit...
avatar majipoor | 
La concurrence est toujours en train d'essayer de rattraper l'iPhone 3GS qui a un processeur standard et est à peine remise de l'arrivée de l'iPad: comme quoi le processeur n'est peut-être pas la partie la plus importante? Heureux propriétaire d'un iPad depuis 3 jours maintenant, je ne peux que confirmer ce qui est dit partout: à l'usage, ça déchire. Toutes ces spéculations et conclusions hâtives (quel pub pour ceux qui arrivent avec des "infos" fraîches) n'intéressent en gros qu'une poignée de techno-bloggers et peut-être les concurrents d'Apple qui espère y découvrir le secret du succès de l'iPad. C'est un peu comme vouloir découper et analyser un cerveau humain: c'est pas comme ça que l'on va comprendre comment un artiste crée ses oeuvres.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
[Hors sujet] Le mode lecteur de Safari 5 fonctionne sur cet article, donc pas besoin de plusieurs pages, il suffit que l'article soit assez long.[/Hors sujet]
avatar Florian Innocente | 
@ Macleone : Si du coup tu pouvais nous faire partager tes connaissances sur le sujet ? Merci d'avance camarade.
avatar ZaraA | 
Deux choses : - le coeur ARM est un cortex 8, c'est claire, mais ça ne fait pas tout loin de là. Et puis finalement, cela ne fait que suivre les licences ARM. Rien que de très normal. - Le départ des gens de PA SEMi est un cycle normal. Lorsqu'une société est rachetée les dirigeants veulent réaliser et souvent sont contraints de rester quelques mois pour faire la liaison.
avatar lefoudupuit | 
étant partie sur du ARM avec les premiers iPhones, apple pouvait difficilement se baser sur une autre architecture que l'ARM pour le A4, surtout en pronnant la compatibilité directe des applis iPhones sur iPad (et ainsi avoir un catalogue d'applis énorme au lancement de la tablette) par contre l'architecture du coeur c'est une chose mais ça ne fait pas tout il y a aussi : - le jeu d'instructions (peut-être différent du jeu conçu par ARM et utilisé par Samsung) - le reste du Soc (puce 3D et autres composantes, intégration sur la die, mémoire embarquée,...) - le software (iOS4 optimisé pour l'A4 alors que Androidi n'est pas forcément optimisé pour le SoC Samsung
avatar Silverscreen | 
Est-ce que l'auteur de l'article sait seulement ce qu'est une licence ARM ? Bien sûr que le coeur physique du SoC est identique. C'est au niveau de la programmation du processeur que les savoir-faire des équipes respectives d'Apple, Samsung, Texas Instrument et tous les autres licencees d'ARM se distinguent. Pour faire un parallèle, ARM c'est un gros Meccano : la même boite de pièces de base pour tout le monde (ici Cortex 8) et la même notice de description des pièces pour tout le monde (le jeu d'instructions ARM licencié) mais chaque client construit effectivement le processeur qu'il veut selon ses besoins. L'un fera une grue, l'autre un hélico, un 3e un camion etc… Le A4 est effectivement un processeur totalement différent du Samsung S5PC110… C'est un peu comme dire qu'AMD ne faisait pas des processeurs originaux parce qu'ils partagaient avec Intel la même architecture x86. Sauf que la différentiation des SoC comme les procs ARM, au contraire des processeurs d'ordis, se fait à 90% sur la programmation basse et non sur la gravure matérielle. Et encore, même au niveau physique, Apple a considérablement poussé l'intégration annexe : "Outre un contrôleur de mémoire, la mémoire vive, les entrées/sorties et la puce graphique d'Imagination Technologies, la firme pourrait avoir intégré le northbridge ainsi que le southbridge, deux modules habituellement dissociés et qui gèrent les communications du processeur." Autant dire, qu'un client X peut se vanter d'avoir un design tiré du Cortex 8 dans une tablette ou un téléphone, il y'a des chances que celui-ci reste moitié moins performant que l'A4 pour peu que les équipes du fabriquant manquent d'ingénieurs chevronnés à même de faire une programmation optimisée de leur SoC, d'en faire une architecture originale et performante…
avatar Workke | 
Je feari une analogie avec le monde de l'automobile. Ce n'est pas parceque deux voiture ont le même moteur (cas typique des Peugeot/citroen ou Volskwagen/audi et cie) que les performance sont les mêmes. Apple ne vas pas réinventer un processeur de A à Z mais à fait de l'intégration (typiquement le métier de monsieur PSA et cie), donc oui il y a un certain exploit mais pas celui d'avoir créer un SoC !
avatar Silverscreen | 
Pour faire un parallèle plus simple : PC et Macs ont les mêmes composants de base pourtant les ordis sont différents, de l'usinage à l'OS, en passant par le design de la carte mère, le type de dalle LCD, le type de boitier et le type de ports équippant la machine… Bref, dire du A4 qu'il est quasi identique que le Samsung S5PC110 et qu'Apple n'a pas fait un processeur exclusif, c'est comme de dire que le Mac n'est pas un ordi différent d'un PC sous Windows…
avatar 13domino | 
@ innocente : Bein la remarque de jlb_ est tout à fait pertinente : "la microphotographie montre que le reste est très différent du SoC Samsung." Je rejoint entièrement cette vision du problème et l'article site aussi les possibles raisons de ces différences. D'autre part le package de l'A4 a terriblement diminué de surface avec l'iphone 4. Et si on observe attentivement la photo on se rend compte qu'il y a des choses en plus et surtout des choses en moins (ce qui me rappel un ancien article traitant du sujet). Peut être que les objectifs étaient une plus grande autonomie et la miniaturisation et que le gain en puissance n'est que du gras pour l'instant.
avatar daito | 
Ok Apple utilise un core ARM??? Et???? Visiblement je crois que ça ne fait pas tout car un processeur ne se résume pas juste à son core. L'article fait dans le simpliste erroné et l'originalité du travail des équipes de Cupertino est bien réel (il n'y a qu'à avoir un iPad entre les mains pour s'en rendre compte).
avatar vphil6 | 
Ce n'est pas parce qu'une partie du processeur est basée sur de la technologie Samsung que les équipes R&D se sont tourné les pouces. De nos jours tous les ordinateurs sont fabriqués à partir de composants et technologies provenant de diverses sources, et il en va de même pour les composants eux-même. Ce n'est d'ailleurs pas Samsung qui a mis au point l'architecture ARM...
avatar Hak | 
@ Silverscreen Entièrement d'accord. Je crois qu'il y a en effet une énorme incompréhension du sujet par l'auteur de cet article. "La découverte [lire les résultats de l'étude au format PDF] soulève la question de l'originalité du travail des équipes de la firme de l'Infinite Loop. D'autant plus qu'il se murmure que l'entreprise a été épaulée par la start-up Intrinsity pour parvenir à son résultat. Mais au-delà, cette révélation pose la question de la stratégie industrielle d'Apple" C'est bien beau de cracher sur le travail des autres, mails je crois qu'il y a confusion. Apple a développé un SoC, et c'est ce qu'Apple appèle A4. Jamais Apple n'a dit qu'elle avait développer une architecture processeur totalement différente. On sait depuis déjà des mois qu'Apple a pris un licence sur l'architecture ARM, et ce qu'Apple a fait avec le A4, c'est d'intégrer le processeur Cortex A8 (et on ne sait pas également ce qu'Apple a pu réaliser dans l'optimisation de ce cortex puisque la licence ARM laisse le choix aux constructeurs de développer une implémentation spécifique avec une architecture donnée, ici celle décrite par le Cortex A8) dans un SoC qui est purement développé par Apple. Développer un SoC n'est pas une petite affaire surtout lorsqu'il faut satisfaire des critères d'économie d'énergie notamment. Or on le voit Apple met plus en avant le rapport performance/watts pour son processeur A4, et ce qu'elle a justement développé avec le A4, c'est à dire un SoC utilisant une architecture Cortex A8. Je crois qu'il faut quand même pas se lancer dans des sujets pointus sans se renseigner un petit peu, intégrer une architecture processeur dans un Soc (system on a chip) n'est pas une petite affaire, d'autres compagnies très spécialisées font cela, Texas Instrument, Freescale,etc... Quand à Intrinsity, c'est bizarre d'en parler puisque c'est une entreprise qui n'existe plus puisque acheter par Apple, donc ce qu'Intrinsity a pu faire sur le A4, c'est Apple.
avatar Ad0 | 
Moi je ne comprends pas pourquoi on nous serine le message "rachat de PA-semi = création assurée de puces révolutionnaires". Je vois pas où est l'implication qui parait si évidente à MacGé; ils ont fait leurs preuves dans quoi PA-semi concrètement ? Je dois manquer d'info, mais j'ai l'impression que l'article est un peu trop alarmiste sur le passage à google d'ingénieurs compétents de PA-semi...
avatar melaure | 
Cet article soulève finalement deux points. Techniquement est-ce si grave ? Ce processeur semble faire tourner assez bien iPhone OS, et ce qui a toujours fait la différence, c'est quand le système plus que le matériel, en général moyen de gamme chez Apple (regardez les macs). Après oui le risque que la concurrence fasse mieux est grand mais ils n'ont pas l'OS d'Apple. Le deuxième est marketing, et là il faut que les CLIENTS se réveillent. L'innovation est essentiellement pipo et surtout dans vis à vis de nous. Là où Apple est forte, c'est est de loin bien meilleure en intégration que ses concurrents et c'est pour ça que ses produits sont bien mieux finis. Mais quand j'entend Steve dire qu'ils ont inventé un truc, je pouffe. C'est donc en partie le cas. Pour en revenir a cette utilisation d'ARM, l'intégration du A8 est surement très bien faite, et c'est là le Apple ;)
avatar Hak | 
". Mais au-delà, cette révélation pose la question de la stratégie industrielle d'Apple : ses différents rachats d'entreprises spécialisées dans les architectures RISC et les embauches successives des principaux ingénieurs du domaine lui donnaient un énorme avantage sur sa concurrence. " Et alors quoi? ARM est une architecture RISC, rien ne dit qu'Apple ne va pas développer dans le futur une implémentation propre d'une architecture ARM donnée. Apple a encore une large marge de manoeuvre dans le domaine, elle a commencé à développer son propre SoC, l'étape suivante serait de ne pas utiliser une implémentation particulière (et c'est à vérifier si c'est vraiment le cas en ce moment) d'une architecture ARM mais de développer sa propre implémentation unique. Et c'est pas une affaire de deux mois de travail. "L'avance prise par Apple lors de son rachat de PA Semi, l'une des start-ups rachetées en 2008, lui permettait d'avoir accès à une gamme de processeurs utilisables dans n'importe quel objet électronique, du plus petit au plus puissant." Je ne comprend pas, Apple n'a pas racheter PA Semi pour ses processeurs, Apple a racheté PA Semi pour son expertise dans la conception de SoC basse consommation. Car justement c'est ce que PA Semi faisait, en plus de faire une implémentation propre du jeu d'instruction PowerPC. Donc Apple a racheté les propriétés intellectuelles et le savoir faire de la société. Car justement les gens de PA Semi était ceux qui avait développer une implémentation très performante et très efficace de l'architecture ARM, le Strong ARM chez Digital. Apple n'avait rien à faire des SoCs powerpc que PA Semi développait avant son rachat.
avatar kubernan | 
Est-ce bizarre ? Maintenant que je suis au courant... ça ne change rien, pas de distorsion, l'iPad est toujours le même.
avatar Jeldora | 
Monsieur Jean-Marc Delorme peut-il corriger son article plein de non-sens (je ne vais pas répéter tout ce qui a déjà été dit au dessus), ou va-t-il lui aussi nous donner son numéro de carte de presse ? :) Non mais sérieusement, [b]faudrait corriger là[/b]. Vraiment.
avatar Mithrandir | 
" A4 s'avère plus important que sur la puce de Samsung. Outre un contrôleur de mémoire, la mémoire vive, les entrées/sorties et la puce graphique d'Imagination Technologies, la firme pourrait avoir intégré le northbridge ainsi que le southbridge, deux modules habituellement dissociés et qui gèrent les communications du processeur." Donc ce n'est pas la même puce. End of story...
avatar Hak | 
"En sélectionnant l'ARM Cortex A8, Apple a choisi la voie de la moindre résistance et ne s'est pas protégé d'un rattrapage rapide de ses concurrents qui peuvent à tout moment disposer de technologies plus avancées qu'elle. " Encore une fois, c'est totalement faux de dire cela. Apple n'a pas racheté PA Semi pour son PowerPC, et Apple a de toute manière choisi d'utiliser l'architecture ARM pour ses processeurs. Est ce que vous êtes en train de dire qu'Apple aurait dû choisir le Powerpc que PA Semi utilisait pour ses SoCs? Ca n'a pas de sens voyons. Apple a tous intérêt de privilégier l'architecture ARM, puisque elle est largement utilisée et optimisée pour le mobile. Pourquoi Apple irait utiliser le PowerPC dont l'ISA (Instruction Set Architecture) principalement sous contrôle d'IBM depuis qu'Apple a laissé tomber le power pc n'évolue pas en fonction des besoins du mobile. IBM n'a rien à faire du secteur mobile. "Enfin, elle a peut-être choisi d'enterrer définitivement les travaux de PA Semi, qui avait entre 5 et 10 années d'avance sur ses concurrents." Encore une fois, cela n'a pas de sens de dire cela, PA Semi n'avait surement pas une telle avance mais de plus PA Semi n'avait à l'époque développé qu'une sorte de SoC, le PA6T-1682M, utilisant des coeurs PowerPC. Puisque Apple n'a aucune intérêt à utiliser le PowerPC (quel argument vous supportez pour qu'Apple utilise le PowerPC au leu du ARM, rationnellement aucun....?) cela n'a aucun sens de dire qu'Apple aurait enterrer les travaux de PA Semi. Par contre ce qu'Apple a bénéficié avec PA Semi c'est leur savoir faire en intégration, leur SoC PA6T-1682M était un modèle d'intégration et c'est ce que justement on retrouve dans le SoC d'Apple, contredisant au passage vos affirmations.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR