App Store : Bruxelles pourrait alourdir ses griefs contre Apple

Florian Innocente |

La Commission européenne va charger encore la barque des accusations contre Apple dans le cadre d'une plainte déposée par Spotify en mars 2019. Cette dernière fait toujours l'objet d'enquêtes pour de possibles faits de concurrence déloyale. D'après Reuters, Bruxelles a trouvé matière à formuler des griefs supplémentaires qui seront signifiés à Apple dans les prochaines semaines. Le détail de ces accusations n'est pas connu.

Il y a trois ans, Spotify s'était attaqué à Apple pour certaines règles en vigueur sur l'App Store. Parmi elles, la commission de 30 % à reverser à Apple après chaque abonnement (puis 15 % la seconde année). Spotify faisait valoir que pour rester compétitif sur l'App Store face à Apple Music, il lui fallait s'aligner sur le tarif d'Apple (9,99 €) et prendre à sa charge les 30 %. Ce qui l'avait obligé à gonfler le prix de son abonnement via l'App Store (12,99 €) et à transférer sur le client ce surcoût.

Spotify attaque Apple à Bruxelles pour concurrence déloyale

Spotify attaque Apple à Bruxelles pour concurrence déloyale

Spotify avait alors supprimé cette possibilité d'abonnement depuis l'app, enjoignant les utilisateurs à venir créer leur compte et à choisir leur formule directement sur son site. Mais il ne pouvait pas non plus faire figurer de lien vers le site au sein de l'app, toujours du fait des règles de l'App Store.

En avril 2021, Bruxelles avait prévenu Apple que son enquête préliminaire révélait un possible abus de position dominante. Depuis peu, Apple a été contrainte de mettre de l'eau dans son vin et des éditeurs comme Deezer, Spotify ou Netflix vont bientôt avoir plus de latitude pour envoyer les utilisateurs de leurs app vers leur sites web afin d'acheter un contenu ou un service.

La future législation européenne sur les marchés numériques recouvre également ces questions mais sa mise en application ne se fera pas avant au moins l'année prochaine et, d'ici là, les plaintes déjà en cours continuent d'être traitées.

Spotify et Deezer veulent des règles européennes plus contraignantes pour Apple

Spotify et Deezer veulent des règles européennes plus contraignantes pour Apple


avatar v1nce29 | 

Fight !

avatar raoolito | 

@v1nce29

et ca n'a pas raté
😅

avatar fousfous | 

Et donc la ils vont essayer de nous faire croire que les frais bancaires c'est 0% quand on passe pas chez Apple?

La commission devrait aussi regarder ce qu'il se passe sur les consoles, la les clients payent beaucoup plus chère que ce qu'ils devraient.

avatar byte_order | 

@fousfous
> Et donc la ils vont essayer de nous faire croire que les frais bancaires c'est 0%
> quand on passe pas chez Apple?

C'est un argument ça !?
Où avez-vous lu que l'UE ou même Spotify veut 0% de commission ?!

Ce qui est voulu c'est que Apple ne se serve pas des règles de l'AppStore pour entraver la compétition de services disponibles sur l'AppStore avec ses propres services à elle. Ici, Spotify vs Apple Music.

Vous croyez vraiment que Apple "paye" 30% de commission sur chaque abonnement à Apple Music !? Que cela correspond aux frais réels d'Apple, que Apple Music paye donc !?!

> La commission devrait aussi regarder ce qu'il se passe sur les consoles,
> la les clients payent beaucoup plus chère que ce qu'ils devraient.

D'une, c'est le fameux argument "mais regardez d'abord ailleurs", comme si une infraction à un règlement ne valait qu'on se penche dessus que si y a aucune autre infraction au règlement toujours en cours.

De deux, vu qu'on peut acheter des jeux vidéos sur le marché d'occasion, que y'a plusieurs canaux de distribition de jeux vidéos physiques, aux tarifs différents, non, les clients ne payent pas forcément beaucoup plus cher.

Merci de nous indiquer où l'on peut acheter la même app iOS mais ailleurs que sur l'AppStore, ou alors à un tarif différent, ou d'occasion ?
Parce que dans le cas de jeux vidéos pour console, tout cela est possible, c'est une réalité, et depuis le début.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

« Vous croyez vraiment que Apple "paye" 30% de commission sur chaque abonnement à Apple Music !? Que cela correspond aux frais réels d'Apple, que Apple Music paye donc !?! »

Pourquoi devrait-elle payer pour elle-même ? C’est un faux problème que Spotify émet.

Apple pourrait bien mettre Apple musical à 2,99€ et quoi ? Ça ne va plaire à Spotify ? Ils n’ont qu’à diversifier leur revenus si la concurrence ne leur plait, donner une attractivité à leur logiciel,…

« Merci de nous indiquer où l'on peut acheter la même app iOS mais ailleurs que sur l'AppStore, ou alors à un tarif différent, ou d'occasion ? »

Tutuapp, AppValley,…

« Parce que dans le cas de jeux vidéos pour console, tout cela est possible, c'est une réalité, et depuis le début. »

Pas en virtuelle. Autant comparer ce qui est comparable 😉

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Pourquoi devrait-elle payer pour elle-même ? C’est un faux problème que Spotify émet.

Parce que le service Apple Music devrait avoir dans ses couts de fonctionnement la ponction de 30% de ses recettes, comme n'importe quel développeur, dont Apple rappelle régulièrement qu'elle traite de la même manière quel qu'il soit dans l'usage de l'AppStore.

Sauf que là Apple Inc déplace ces couts dans la colonne recettes de l'AppStore, et s'en sert pour financer le développement de son service Apple Music, ce qui lui permet de proposer un service même s'il est déficitaire, là où la concurrence ne le peut pas. On appelle ça une distorsion de concurrence.
Vous, vous voyez Apple comme une entreprise qui n'a qu'une seule activité, "faire du Apple", mais la réalité, celle que regarde le régulateur, c'est qu'ici Apple est en fait 3 acteurs à la fois :

1) vendeur de terminaux iOS,
2) distributeur d'apps pour iOS,
3) distributeur de contenu musicaux sur abonnement.

Et qu'en l’occurrence elle se sert de 1) pour imposer l'usage et les règles de 2), règles dont elle se sert ensuite pour fausser la concurrence vis à vis de 3) qui y échappe via le jeu des vases communicants via Apple Inc.

Et c'est cela que dénonce le régulateur de marché, un peu partout désormais. Il a mis du temps à réagir, hélas.

> « Merci de nous indiquer où l'on peut acheter la même app iOS mais ailleurs
> que sur l'AppStore, ou alors à un tarif différent, ou d'occasion ? »
>
> Tutuapp, AppValley,…

Mais bien sûr, devoir réinstaller tous les 7 jours un certificat d'entreprise qu'Apple peut décider à tout moment de faire sauter, c'est parfaitement comparable.
Et désolé mais non, y'a pas d'apps d'occasion.

> « Parce que dans le cas de jeux vidéos pour console, tout cela est possible,
> c'est une réalité, et depuis le début. »
>
> Pas en virtuelle.

Sauf que les jeux vidéos ne sont pas obligés par les constructeurs d'être forcément installer de manière dématérialisé sur les consoles de salon. Hors vous parliez de ce qui se passe sur les consoles, que les clients payaient beaucoup trop cher.
Alors que ce qui se passe sur les consoles, c'est que les clients ont plusieurs canaux de distributions de jeux vidéos, pas qu'un seul, pas que dématérialisé, ni que neuf.

> Autant comparer ce qui est comparable 😉

Si vous qui avez dis que l'UE devrait regarder la situation des consoles, puis maintenant vous dites que la situation n'est pas comparable ?
Faudrait savoir.

avatar fousfous | 

@byte_order

Ils veulent 0% de commission parce qu'ils expliquent devoir faire payer 13€ au lieu de 10€...

avatar byte_order | 

@fousfous

Oh non.

Ce qu'ils veulent c'est qu'Apple ne puisse plus s'opposer à ce qu'une app implémente la méthode d'abonnement de son choix directement dans l'app. Spotify, tout comme Neflix, à déjà tout chez eux pour le faire, la seule chose qui les en empêche c'est qu'Apple refuse de l'autoriser, car elle la place Apple impose de devoir utiliser uniquement le in-app d'Apple, Apple gagnant alors 30% des recettes de Spotify/Netflix alors qu'elle ne le fournirait que la prestation de paiement et de suivi des abonnements, absolument aucun service sur ce qui fait l'objet du paiement, à savoir l'achat des droits et/ou la production d'un catalogue de contenu numérique et sa distribution.

Ou comment faire financer le développement de votre service par vos concurrents.

Apple sait déjà que cette abus est intenable : la prochaine version de iOS est déjà prévue pour permettre, enfin, aux développeurs d'apps d'intégrer un moyen de renvoyer vers un paiement/abonnement alternatif. Renvoyer, pas encore de le faire depuis l'app, mais cela viendra sûrement, elle fait juste tout ce qu'elle peut pour gagner toujours et encore un peu de temps. Car le temps c'est de l'argent, beaucoup d'argent dans son cas.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Vous ne répondez bizarrement pas 😉

avatar r e m y | 

Peut-être parce que la question est tellement idiote qu'il n'est pas utile de répondre!

Ce que vous suggérez (utiliser une activité en monopole pour subventionner une autre activité en concurrence) est un abus de position dominante caractérisé. C'est pour empêcher ce type de pratiques que des Groupes sont régulièrement démantelés pour séparer les différentes activités et faire en sorte que chacune se trouve en compétition à armes égales pour se démarquer sur ses seuls mérites face à ses concurrents.

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Vous ne répondez bizarrement pas 😉

Si si, mais pas immédiatement, il se trouve que je n'ai pas comme seule activité que de détecter vos commentaires nouveaux, d'autant qu'ils se ressemblent assez souvent...

avatar FrDakota | 

@fousfous

Ça n’a rien à voir, j’ai le choix du téléchargement à prix enflé sur la boutique ou d’acheter le support physique pour mes consoles XBox et Switch.

Ou tout simplement d’attendre les promotions sur la boutique qui devient le seul cas d’achat en pur numérique.

avatar andr3 | 

Pour Spotify, par exemple, le client est libre de soit payer son abonnement via Apple, soit directement à Spotify et donc de payer moins cher.

Il faut peut être arrêter de prendre les gens pour des neuneux complets qui son incapable de comparer deux prix.

Dis l’Europe, est-ce normal qu’en tant que vendeur, Paypal me demande de payer une commission ?

Je réponds à ma question : oui, je paie pour un service.

Il faudrait signaler à l’Europe que :

1) Tout travail mérite salaire
2) Le tout gratuit n’existe pas

avatar Adodane | 

@andr3

Le client peut comparer les prix actuellement sans sortir de l'application ?

avatar andr3 | 

@Adodane

Je peux comparer les prix d’un abonnement par plusieurs moyens … une page web, une app …

Pourquoi n’en serait-il pas de même pour Spotify par exemple ?

avatar Adodane | 

@andr3

Est ce que le client peut comparer les prix directement sans sortir de l'app ?

avatar r e m y | 

À chaque fois les mêmes arguments spécieux...
Non le client n'est pas libre de choisir car quand on pouvait s*abonner via l'app Spotify il était interdit à Spotify de signaler que le même abonnement était facturé 3 Eur de moins en passant par le site web.
Ce que voyait l'utilisateur d'iPhone c'était Spotify à 12,99 Eur et AppleMusic à 9,99 Eur.

Spotify a été contraint de supprimer la possibilité de s'abonner dans l'app pour que ses clients viennent s'abonner au vrai prix sur son site web, sauf que là encore, il est interdit d'expliquer dans l'app comment on s'abonne, à quel prix, et encore moins de mettre un lien direct vers le site web. C'est d.une complexité destinée à décourager une bonne partie des nouveaux clients potentiels qui trouveront bien plus simple de souscrire à AppleMusic.

Quant à l'argument "tout travail mérite salaire", c'est n'importe quoi! Ils font quoi Apple dans le service de streaming assuré par Spotify??? Que dalle.. tout au plus ils gèrent le paiement mais ça n.importe quel prestataire de paiement le fait pour un coût de 2% au max! Pas 15 ou 30%!!!

Et en plus, quand on s.abonne via les achats in-app en passant par Apple, ça donne à Apple la connaissance de clients potentiels qu'ils peuvent essayer de récupérer pour leur propre service de streaming audio... c'est Apple qui devrait payer pour ça!

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

« Non le client n'est pas libre de choisir car quand on pouvait s*abonner via l'app Spotify il était interdit à Spotify de signaler que le même abonnement était facturé 3 Eur de moins en passant par le site web.
Ce que voyait l'utilisateur d'iPhone c'était Spotify à 12,99 Eur et AppleMusic à 9,99 Eur. »

Ah bon ? Le client ne sait pas faire une simple recherche ?

A un moment faut arrêter de trouver des excuses à tout…

« Spotify a été contraint de supprimer la possibilité de s'abonner dans l'app pour que ses clients »

Contraint de quoi ? Spotify l’a fait de son propre chef. Elle pouvait laisser le tarif à 12,99€ et laisser les clients prendre ce tarif là ou faire une simple recherche et prendre celui à 9,99€…

« n.importe quel prestataire de paiement le fait pour un coût de 2% au max! »

Ça je ne sais pas si c’est 2% voir plus mais vous avez raison sur une chose. Juste prestataire de payment. Donc pas de comparaison possible vu qu’Apple fait bien plus qu’un simple prestataire de payement.

« sauf que là encore, il est interdit d'expliquer dans l'app comment on s'abonne, à quel prix, et encore moins de mettre un lien direct vers le site web. C'est d.une complexité destinée à décourager une bonne partie des nouveaux clients potentiels »

Faudrait arrêter de prendre les gens pour des bb… Si les gens ont toujours réussi à s’abonner depuis Netflix depuis ces débuts alors ils savent s’abonner à Spotify…

Vous et la commission prenez trop les gens pour des attardés.

avatar nespresso92 | 

@Krysten2001

A vous lire les gens ne sont pas des .... et pourtant ici-même les personnes font peu d'effort pour faire une recherche sur internet.

De plus, imaginez que demain, selon le type de moyens de paiements utilisé chez un commençant physique, votre coupe de cheveux ou votre salade vous coûte plus cher en payant par CB. Car ici le commerçant paye lui une commission réelle à sa banque, et ne réajuste pas le prix en conséquence.

avatar shaba | 

C'était le cas sur aliexpress à un moment : en payant par paypal le produit était plus cher, la commission était à la charge du client.

avatar Krysten2001 | 

@nespresso92

C’est le cas. En Belgique, et j’ai hâte, les commerçants seront obligés d’avoir un terminal de payement.

avatar nespresso92 | 

@Krysten2001

Tout d'abord mon expérience personnelle se limite, en Belgique, aux hôtels et restaurants, donc je ne peux confirmer vos propos.

Néanmoins, les règles au sein de l'UE, disent le contraire. Donc votre commerçant n'était pas en règle vis à vis de la loi.

"Au sein de l'UE, les commerçants ne sont pas autorisés à vous facturer des frais pour l'utilisation de votre carte de crédit ou de débit."

https://europa.eu/youreurope/citizens/consumers/shopping/pricing-payments/index_fr.htm

avatar r e m y | 

Quand vous voyez un prix pour un achat in-app sur votre iPhone, combien de fois êtes-vous allé faire "une simple recherche" pour voir si vous ne pourriez pas obtenir un prix 30% inférieur en passant par un site web?
Si Spotify affiche un abonnement à 12,99 Eur sur l'iPhone quand Apple vous sollicite à tout bout de champ pour que vous vous abonniez à AppleMusic pour 9,99 Eur/mois, vous croyez qu'ils vont avoir beaucoup de nouveaux abonnés sur iOS?
Ils n.ont pas eu le choix que de supprimer ces abonnements en achat in-app pour ne pas laisser croire qu'ils sont 30% plus cher qu'Apple!
La concurrence déloyale d'Apple semble assez évidente!

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

« Quand vous voyez un prix pour un achat in-app sur votre iPhone, combien de fois êtes-vous allé faire "une simple recherche" pour voir si vous ne pourriez pas obtenir un prix 30% inférieur en passant par un site web? »

Cela dépendait du prix de l’abonnement en question. Ça m’est déjà arrivé de faire une recherche, je regardais la différence et je tranchais.

« Ils n.ont pas eu le choix que de supprimer ces abonnements en achat in-app pour ne pas laisser croire qu'ils sont 30% plus cher qu'Apple! »

Ça n’est qu’un prétexte. Apple pourrait même le mettre à 2,99€, ça changerai quoi à Spotify ? Spotify se plaint car des plus gros que lui amassent pleins de clients et n’arrive pas à se diversifier.

avatar v1nce29 | 

> Vous et la commission prenez trop les gens pour des attardés.

Oui vivement qu'ils prennent des décisions d'adultes en choisissant quel store ils veulent utiliser.
J'ai bon ? Je ne les ai pas trop pris pour des assistés à ton goût ?

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Ah bon ? Le client ne sait pas faire une simple recherche ?
> A un moment faut arrêter de trouver des excuses à tout…

J'adore quand vous argumentez que l'utilisateur est assez mature... mais pas quand il s'agit de sideloading, ou d'utiliser un store alternatif, ou une solution de paiement alternative, ou une solution de paiement sans contact alternative. Il est assez mature quand vous avez que ça comme argument, pas assez quand cela ne va pas dans votre argumentaire.

Continuez ainsi, surtout ne changer pas. Apple a besoin de gens comme vous.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Non. Cela va directement en lien avec ce que je disais.
J’ai jamais dit qu’il était mature mais capable de faire une recherche de prix 😉

Et concernant le slide loading, on a bien vu ce que ça amener 😉

avatar byte_order | 

@
> J’ai jamais dit qu’il était mature mais capable de faire une recherche de prix

Non, vous avez dit qu'il n'était pas assez mature pour utiliser des solutions alternatives à plein de trucs si elles lui étaient accessibles facilement depuis son iPhone, mais qu'il était capable de faire une recherche de solution alternative pour payer moins cher un abonnement d'un service dont l'app a interdiction de lui faciliter cette recherche.

En gros, vous avez dit qu'il n'était pas assez mature pour faire des choses qui seraient rendus plus faciles mais assez pour faire des choses qui sont rendus artificiellement moins facile à faire.

> Et concernant le slide loading, on a bien vu ce que ça amener 😉

En effet. C'est dispo sur Android depuis... le tout début.
C'est tellement la catastrophe que 10 ans après, cette plateforme n'est plus utilisée par personne.
Oh, wait!

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Retrouvez-moi le commentaire où j’ai écrit le mot « immature »😉

J’ai dis qu’ils n’étaient pas capables de faire attention aux dangers du slideloading,… Qu’ils téléchargeaient n’importe comment, ne lisaient rien et acceptaient tout n’importe comment. Et après ça se plaint…

« En effet. C'est dispo sur Android depuis... le tout début.
C'est tellement la catastrophe que 10 ans après, cette plateforme n'est plus utilisée par personne.
Oh, wait! »

Utiliser le nombre d’année de l’existence d’android ne le rend pas sans défaut tout autant 😉

On l’a bien vu avec Fortnite, les efforts de Google contre le slideloading car cela représente un danger,…

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> je ne sais pas si c’est 2% voir plus mais vous avez raison sur une chose.
> Juste prestataire de payment. Donc pas de comparaison possible vu qu’Apple
> fait bien plus qu’un simple prestataire de payement.

Ah bon ?
Apple distribue le contenu de Spotify via sa propre infrastructure ?
Elle héberge le catalogue de Spotify sur ses propres serveurs ?
Elle gère le contrôle éditorial du contenu disponible via Spotify ?
Elle paye les ayant-droits des artistes présents dans le catalogue de Spotify ?
Elle fait la conversion en différentes qualité audio du catalogue ?
Elle développe et maintient un kit de développement pour rendre n'importe quel appareil compatible Spotify ?

Que fait effectivement Apple vis à vis du service rendu lorsqu'on paye un abonnement chaque mois à Spotify ? Vous dites que le 30% correspond à plus que la seule prestation d'un paiement.

Merci de détailler votre réponse.

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

On l’a expliquer énormément de fois 😉 C’est quand ça vous arrange.

L’infrastructure de l’app store, le support technique, les API,…

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> On l’a expliquer énormément de fois 😉 C’est quand ça vous arrange.
> L’infrastructure de l’app store, le support technique, les API,…

Et on l'a expliquer énormément de fois aussi, ça :

> L’infrastructure de l’app store

Qui ne participe en rien dans la distribution du service faisant l'objet d'un abonnement à Spotify. La catalogue de Spotify n'est pas hébergé ni distribué ni validé par l'AppStore. Ni constitué par l'AppStore. Ses droits d'exploitation ne sont pas payé non plus par l'AppStore.

Seul l'app cliente est validée, hébergée et distribuée.
Cette app est gratuite.
Apple touche donc bien 30% de son prix pour sa validation, hébergement et distribution.

Y'a aucune légitimité à faire payer A les services rendus à B. Si la distribution d'apps gratuites coûtent chers à Apple, a elle de cesser de le faire gratuitement, mais ce n'est pas aux abonnés ni aux gens qui bossent à la constitution et à la distribution d'un contenu en streaming de payer la gratuité de distribution des apps iOS par Apple.

On doit payer le service rendu. Pas le service rendu à d'autres. Pas un autre service, qui a déjà été rendu.

Pour rappel, actuellement, pour pouvoir distribuer une app iOS gratuite sur l'AppStore, Apple demande 99€/an. Spotify le paye chaque année, comme tout développeur.

Si cela ne convient pas à Apple, libre à elle de ne plus valider, héberger et distribuer gratuitement des apps gratuites. D'instaurer un prix forfaitaire, ou selon le volume de téléchargement. Et/ou d'augmenter le prix annuel pour les développeurs.
Mais mutualiser le coût d'une prestation soit disant gratuite via une commission de 30% sur un service auquel Apple n'apporte que la prestation de paiement et le suivi de l'abonnement, non, c'est clairement abusif et non justifiable économiquement.

Quand aux API, désolé, mais non, on ne "paye" pas des API. Les API permettent l'existence d'apps. Sans apps, l'AppStore n'existe pas, mais encore pire, sans apps, l'iPhone serait mort et enterré depuis plus de 10 ans déjà. On paye l'accès au SDK, les outils, le support développeurs, mais pas l'existence des API, non, ça c'est de l'investissement pour pouvoir vendre la plateforme, et donc c'est un coût qui revient à celui qui la vend.

Les API c'est ce qui permet de "vendre" une plateforme logicielle, c'est à dire une plateforme capable d'accueillir, après sa vente, des *nouvelles* capacités logicielles que celles disponible à l'achat. Et il apparait difficile d'affirmer qu'Apple n'est pas déjà payé à chaque vente de cette plateforme, ou alors va falloir apporter de sérieuses preuves que les iPhones sont vendus à perte !

C'est quoi la prochaine étape : l'utilisateur qui doit payer l'API non seulement à l'achat de la plateforme mais à chaque fois qu'une app s'en sert, aussi, tant qu'on y est !?

L'app utilise l'API qui a déjà été payé par l'acheteur de la plateforme. Elle est *déjà* dessus, et l'app n'a besoin d'accéder qu'à celle sur *son* terminal.

avatar fte | 

@Krysten2001

"Ah bon ? Le client ne sait pas faire une simple recherche ?"

Si je me base sur tes propres capacités affichées ici à faire des recherches… voyons… tu te fous de qui exactement ?!

Aussi, le client ici sait faire une recherche pour s’informer adéquatement, par contre lorsqu’il s’agit de stores alternatifs, le client est crédule et incapable de discernement et ce sera la fin du monde.

Quel amoncellement de conneries, franchement !

avatar Krysten2001 | 

@fte

« Quel amoncellement de conneries, franchement ! »

Vous ne réfléchissez pas assez 😉 Il y a des liens à faire pourtant.

L’utilisateur lambda va regarder ailleurs si il n’y a pas moins cher que le prix proposer ou va directement sur le site du développeurs par habitude du PC donc dans ce cas c’est un faux problème dont la commissaire parle.

Dans le cas du slideloading c’est la même chose. L’utilisateur va voir une pub,… où il peut avoir tel produit moins cher voir gratuitement et ne va se poser question et l’erreur est commise. Il va installer quelque chose de vérolée. On l’a vu avec Fortnite avec un autre contexte.

Cela va ajouter plus de problème qu’autre chose car ils vont vite accepter toutes les fenêtres pour accepter ou non l’application,…

Ça n’est pas arrivé sur l’app store car pas slideloading.

avatar iPop | 

@Krysten2001
« Faudrait arrêter de prendre les gens pour des bb… Si les gens ont toujours réussi à s’abonner depuis Netflix depuis ces débuts alors ils savent s’abonner à Spotify… »

C’est mal connaître les gens. Je me suis abonné à Netflix du temps de la première Apple TV, c’était simple juste cliquer sur un bouton. Puis vint le moment où il fallait passer par le site, remplir des formulaires, etc…vous savez quoi, j’ai laisser tomber. L’AppStore a un mérite : sa simplicité et depuis quelques temps l’Europe tente de complexifier la chose à tout prix.

avatar r e m y | 

En l'occurrence, l'Europe veut interdire à Apple de complexifier les choses pour ses concurrents de façon à vous inciter à "laisser tomber" pour privilégier l'offre d'Apple.
L'Europe veut obliger Apple à autoriser ses concurrents à vous proposer de vous abonner d'un simple clic dans leur app même sans devoir obligatoirement souscrire via Apple pour cela.

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Si c’est comme les cookies, ça va être beau 😉

avatar Krysten2001 | 

@iPop

Vous oui mais pas les millions d’abonner dans le monde 😉

avatar andr3 | 

@Krysten2001

+1 pour les attardés ;-)

avatar Mac1978 | 

@r e m y

Je suis assez d’accord avec vous. Comparer des prix a un coût en temps, et l’impossibilité de mettre un lien vers le site de base de l’app est inacceptable.

Des millions de personnes ont achetés Spotify via l’AppStore, et contrairement à ce que disent certains, ce ne sont pas forcément des bb…

Pour calmer celles et ceux qui ont déjà pris leur clavier pour me dire que je suis une bb… je n’utilise ni Spotify, ni Apple Music qui me gonfle avec sa pub chaque fois que je lance Music (l’application dans laquelle j’ai converti mes quelques 350 CD de l’époque), ni aucun service de streaming musical.

Et oui, une commission de 30% sur un achat in-App alors qu’Apple récupère toutes les données du client, c’est bcp trop cher et typique d’un monopole. Un intermédiaire financier prend entre 2 et 4%. Et les site qui ont Paypal offrent la plupart du temps aussi la possibilité de payer avec une carte de crédit, voire de débit.

avatar Krysten2001 | 

@Mac1978

« Un intermédiaire financier prend entre 2 et 4%. Et les site qui ont Paypal offrent la plupart du temps aussi la possibilité de payer avec une carte de crédit, voire de débit »

Un intermédiaire de payement oui. Apple c’est bien plus 😉

avatar r e m y | 

Ah bon? Ils font quoi de plus exactement ?
A part récupérer le fichier des clients de leur concurrent qui ont eu la mauvaise idée de s'abonner en passant par Apple, je ne vois pas bien...
D.ailleurs il suffit de supprimer d’une app la fonctionnalité de paiement via Apple pour que la totalité de la commission d'Apple disparaisse. Ça montre bien que même pour Apple c'est le paiement et lui seul qui justifie 15 ou 30% de commission. Sinon ils continueraient à facturer leurs autres prestations!

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Les API, service technique pour les développeurs,…

avatar r e m y | 

Aucun rapport... si Apple voulait facturer ce type de service, il n'y aurait aucune raison pour que le montant facturé soit variable d'un développeur à un autre (voire qu'il soit gratuit pour certains). Il n'y a rien qui justifie que ces services soit facturé proportionnellement au chiffre d'affaire réalisé par le développeur. Un même service doit être facturé au même prix tout le monde et pas à la tête du client.

D,ailleurs si ces services valent autant, pourquoi Apple ne les facture plus à Spotify depuis que Spotify à retiré la possibilité de s'abonner au sein de l'app???

avatar Krysten2001 | 

@r e m y

Les 30% englobe un tout 😉

Car Spotify ne permet plus de faire des achats au seins de l’app mais ne paie plus que 99$ pour son compte développeur.

La commission de 30% est valable pour les achats intégrés, dapps,…

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> Car Spotify ne permet plus de faire des achats au seins de l’app mais ne paie plus que
> 99$ pour son compte développeur.

Et ?
C'est le prix demandé à tout le monde par Apple pour avoir accès à ce qu'il faut pour pouvoir développer une app pour iOS et pouvoir la proposer sur l'AppStore. Ca et, à minima, un mac.
Spotify paye ce prix.
Ils sont donc en règle.

A Apple de fixer un prix qui compense vraiment le service rendu en échange, si cela ne couvre pas ses frais de développement d'API (que payent surtout, et avant tout chose, les acheteurs d'iPhones et iPad, hein)

> La commission de 30% est valable pour les achats intégrés, dapps,…

Sauf que les achats intégrés sont imposés de force.
Les règles de l'AppStore disent clairement qu'une app qui ne propose aucune fonction et qui n'indique pas comment débloquer la fonction payante, un déblocage qui doit se faire via l'achat in-app obligatoirement, n'est pas valide.
Elles disent également qu'il est interdit d'orienté via l'app l'utilisateur vers d'autres moyens de faire ce déblocage.

Ce n'est uniquement que parce que Spotify (et Neflix) se savaient en position de force qu'ils se sont permis de passer outre.
Netflix et Spotify géraient déjà depuis des années un énorme volume d'abonnés bien avant qu'Apple n'ait un service concurrent à leur opposer. Pourquoi accepter de perdre le contrôle sur votre clientèle au profit de votre concurrent, en lui offrant en plus 30% de vos recettes, c.a.d. en finançant votre concurrant, alors que le service qu'Apple vous rend n'est que la gestion du paiement et le suivi de l'abonnement, un service que vous assurez parfaitement par vous même depuis longtemps sans avoir eu besoin d'Apple, en particulier parce que vous êtes présent sur de multiples plateformes, là où la solution imposée d'Apple ne fonctionne que sur une seule plateforme ?

avatar Adodane | 

@Krysten2001

Apple facture comment les services d'API etc pour les apllis gratuites ?

avatar Mac1978 | 

=> 28% pour le bien plus... c'est exactement une position de monopoleur.😉

Si une commission de distribution se justifie, notamment pour un petit développeur qui aurait du mal à faire connaître son site et son produit, l'absence de concurrence est insupportable car elle offre une rente de situation, d'autant plus inacceptable quand le produit est déjà très connu par ailleurs.

Et là, on parle de la commission sur un achat in-app, même pas de l'app elle-même !!

avatar Krysten2001 | 

@Mac1978

« 28% pour le bien plus... c'est exactement une position de monopoleur.😉 »

Pas forcément 😉 C’est un chiffre accepté par la grande majorité ces 30%. Avant les App Store, c’était bien plus…

avatar byte_order | 

@Krysten2001
> C’est un chiffre accepté par la grande majorité ces 30%. Avant les App Store, c’était bien plus…

Pour de la distribution ! Pour un apporteur d'affaire, à la limite, et encore.
Pas pour la seule prestation d'intermédiaire de paiement.

Dans le cas de Netflix et Spotify, franchement, c'est plutôt eux qui font vendre des iPhones que l'inverse, hein.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR