Spotify et Deezer veulent des règles européennes plus contraignantes pour Apple

Mickaël Bazoge |

Les plateformes américaines de distribution de contenu font usage de pratiques anti-concurrentielles sur le vieux continent, se plaignent plusieurs représentants européens du secteur. Daniel Ek, le cofondateur de Spotify (anglo-suédois) et Hans-Holger Albrecht, le directeur général du français Deezer, ont écrit au président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker.

Les deux dirigeants demandent au régulateur de s'assurer que toutes les plateformes soient sur un pied d'égalité, quitte à « brider » celles qui abusent régulièrement de leur position. Sous entendu : Apple donc, mais aussi Amazon. Deezer et Spotify sont en effet rejoints dans cette croisade par un groupe de développeurs et d'éditeurs européens, qui estiment qu'ils sont désavantagés sur ces plateformes.

Spotify prend l'exemple, bien connu puisque c'est celui que le service agite depuis des années, de la commission de 30% prélevée par Apple sur les achats intégrés de l'App Store. Autre grief : les plateformes américaines de contenus ne partagent pas suffisamment les données des utilisateurs.

Bruxelles réfléchit à de nouvelles règles du jeu entre les développeurs d'apps et les distributeurs dans le cadre plus large du marché unique numérique. Les plaignants demandent des « obligations claires » pour dissuader et prévenir les pratiques jugées injustes. Les entreprises européennes demandent par exemple des exigences de transparence qui éviteraient aux plateformes de distribution de se transformer en « gardiens » de l'économie numérique.

Source
FT
avatar Sgt. Pepper | 

Spotify regrette le temps où il était (pratiquement ) tout seul sur le marché 🙄

Toujours vouloir brider les autres plutôt que d’innover 😱

avatar iVador | 

@Sgt. Pepper

C’est pas grave, Spotify reste largement supérieur à la concurrence, y compris Apple Music

avatar Sgt. Pepper | 

@iVador

Très bien , qu’il continue son bonhomme de chemin...

Je me suis accroché longtemps à Deezer car pas simple de changer ses habitudes , perdre ces Playlist,...

Mais  Music est vraiment sur une autre dimension. Et ne serait ce que pour l’intégration écosystème Apple: Watch - Apple TV ,...
( pour moi sinon c’est rédhibitoire)

avatar minitoine | 

Parce que tu peux uploader tes propres morceaux sur Spotify afin de les avoir dans le Cloud sur tous tes appareils et combler le manque ?

CQFD. Bye bye Spotify.

Deezer le fait.
Apple Music le fait mieux. (iTunes Match)

avatar iVador | 

@minitoine

Je m’en fous, inutile pour moi

avatar arnaaud57 | 

@Sgt. Pepper

Je suis d’accord avec toi, car pour avoir de l’innovation, et une application A-W il faut une éternité a spotify ...

avatar ovea | 

Mais en dehors de tous ces Spotify, Deezer AppelMusic, il y a la connections directe à son chez sois où on a accès à tous ses morceaux ET ses playlists ET en streaming++… alors pourquoi s' emm**der avec «les plateformes américaines de contenus ne partagent pas suffisamment les données des utilisateurs.» ?

avatar Bigdidou | 

@ovea

« il y a la connections directe à son chez sois où on a accès à tous ses morceaux ET ses playlists ET en streaming++ »

On n’a pas du tout la même idée de ce qu’apporte un service de streaming : écouter où on veut des morceau qu’on n’a pas forcément achetés et sans avoir à maintenir un serveur accessible de l’extérieur chez soi (bon courage avec Orange).

« C'est jouer de l'inconscient collectif et de l'industrialisation pour empêcher la propre éviction de ce qui pourrait ressembler le plus à une croyance en ses propres intérêts … qui n'en sont vraiment pas. »

Là, par contre, j’ai rien compris.

avatar ovea | 

@Bigdidou

Je fais effectivement une différence entre la découverte musicale et son approfondissement, ou comment passer d'un morceau qu'on entend rapido, à l'écoute des albums en streaming sur son nuage perso d'un groupe/musicien. Par contres l'écoute d'une playlist mélangeant/mixant des morceaux ayant de vrais liens qui nous échappent (ou pas, c'est mieux), c'est une autre histoire que tous ces services nous empêche d'appréhender. Par exemple en association à chaque morceaux des tags perso ou tirés de l'histoire de leurs créations : ce qu'iTunes et même SoundJam avant son rachat ne permettait pas.

Pour ce que tu n'as pas compris, il s'agit d'une autre question en réponse à @Nesus :
«C’est un peu la loi de l’économie. Ils ont trop regardé les bisounours petit. »
En gros industrialisation de l'économie et la «découverte» de l'inconscient (collectif) sont intimement liés.

avatar ovea | 

@julienlaverge

Et bien, on est deux : tchin-tchin

avatar frankm | 

@ovea

J’aimerais tant l’équivalent de la bibliothèque photos, mais pour la musique

avatar ovea | 

@frankm

«J’aimerais tant l’équivalent de la bibliothèque photos, mais pour la musique»

Ha mais carrément, pour pouvoir balancer des musiques dans l'album photo (… c'est possible en transformant les musiques en clips vidéos )

Mais on a alors le même problème de ne pas pouvoir poser des tags/étiquettes sur les photos/vidéo pour créer des listes :
Appel garde l'ancien paradigme de créer des dossiers (ce qui est en total contradiction avec l'absence d'accès à un système de fichier)

Bref ! L'Appel complique et ferme tout pour sa pomme.

avatar Rodri31 | 

En plus Spotify a supprimé l'option "long press for preview" pour avoir un aperçu du titre en faisant un appui long c'était archi bien ça...

avatar fanchig | 

Il ne faut pas être naïf. Les entreprises américaines font la même chose en face.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Quoi ? "les plateformes américaines de contenus ne partagent pas suffisamment les données des utilisateurs."
Non, mes données utilisateurs n'ont pas à être partagées.
Données banques EDF, consommation, lecture, médicales.

avatar Lestat1886 | 

Et la part qu’ils prennent aux artistes à chaque écoute, c’est pas un peu le même principe ??

avatar ditek | 

Et sinon @spotify, doit-on saisir la commission européenne pour que vous fournissiez une application Apple TV et Apple Watch à vos abonnés ? C’est pas du bridage que de prendre en otage vos clients juste pour pseudo-embêter Apple qui n’en a sans doute rien à faire ?

avatar Lestat1886 | 

@ditek

A la rigueur ça c’est de bonne guerre parce qu’Apple ne leur donne pas l’opportunité de s’intégrer autant à ios, via Siri par exemple.

Par contre pleurer sur la commission qu’Apple et Google prenne sur leur propre store c’est l’hôpital qui se moque de la charité

avatar Bigdidou | 

@Lestat1886

« Par contre pleurer sur la commission qu’Apple et Google prenne sur leur propre store c’est l’hôpital qui se moque de la charité »

Sauf qu’Apple va plus loin que Google en interdisant sur l’app le moindre lien vers le site permettant de prendre un abonnement en dehors de l’App et donc d’Apple. Ni même la moindre allusion à cette possibilité.
Ça n’est pas normal.

avatar Jeckill13 | 

@Bigdidou

En même imagine que dans ton supermarché, herta demande d’installer un TPE dans le rayon jambon pour que tu puisse leur payer directement le jambon sans que ton supermarché prenne sa marge, avec un rayon spécial ? Et ça sous prétexte que le supermarché vend sous sa marque distributeur du jambon au même prix et que donc il marge plus dessus.

avatar Bigdidou | 

@Jeckill13

« En même imagine que dans ton supermarché, herta demande d’installer un TPE dans le rayon jambon »

Tu écoutes du jambon ?

Sinon, si j’écoutais aussi du jambon, je pourrais l’acheter où je veux, y compris directement chez le producteur, si j’avais envie.
Apple veut prélever sa dîme sur tout service lié à une app distribuée sur l’App Store ?
Ok, mais alors qu’on ne soit pas obligé de passer par l’app store pour installer une App.
Quand j’achète un smartphone, je n’achète pas une rente pour son constructeur.

D’un côté, je m’en fiche, je ne suis actionnaire de personne, d’un autre côté, ces histoires compliquent quand même ma vie d’utilisateur. C’est chiant de pas pouvoir s’abonner à un service directement à partir d’une app à cause de ces histoires, ou de ne disposer d’aucun lien direct vers le service en question à partir de l’app.
Un exemple concret : tu écoutes un truc que tu as envie d’acheter sur l’app de Qobuz.
Sur Android, aucun problème, un lien direct de l’app au site.
Sur iOS, rien. Faut sortir de l’app, aller sur Safari, le site de Qobuz, etc...
La sacro-sainte expérience utilisateur d’Apple, sans doute.

Encore une fois, je suis impressionné de la capacité, disons, de résilience de certains utilisateurs Apple qui sont prêt coûte que coûte à prendre le parti de la marque aux dépends des leurs et de leur confort.
On est quand même dans quelque chose d’assez irrationnel.

avatar Lestat1886 | 

@Bigdidou

« Tu écoutes du jambon »

Ca s’appelle une analogie....

avatar Lestat1886 | 

@Bigdidou

« Apple veut prélever sa dîme sur tout service lié à une app distribuée sur l’App Store ?
Ok, mais alors qu’on ne soit pas obligé de passer par l’app store pour installer une App. »

Un AppStore qu’elle développe sur son propre OS...

Dis donc c’est quand même un scandale que dans un magasin c’est pas moi qui choisit ce qu’il y a dabs les rayons!!

Autre indice: safari encore (webapp)

avatar Jeckill13 | 

@Bigdidou

Autant que je sache Apple ne t’empêche pas d’utiliser spotify même si t’as pas payé l’abonnement dans son magasin et qu’ils n’ont pas perçu leur % ! Donc tu es bien libre d’aller acheter la musique dans un autre magasin et même d’utiliser ton iPhone et écouter ladite musique sans verser une rente à Apple.

avatar bibi81 | 

Les analogies c'est bien gentil mais c'est souvent foireux !!

Dans le cas présent, le supermarché achète le jambon directement à Herta et le revend ensuite dans ses magasins.

Apple n'achète rien et ne revend rien, il prend juste sa commission au passage...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR