Sideloading, messageries interopérables : l'accord sur le DMA va transformer l'iPhone en profondeur

Mickaël Bazoge |

L'accord autour du Digital Markets Act (DMA) européen n'était visiblement qu'une formalité : aussi bien le Parlement européen que le Conseil européen, qui regroupe les chefs d'État et de gouvernement des 27 États membres, veulent que le texte soit validé rapidement. Un accord est donc intervenu ce jeudi soir, et il est d'importance puisqu'il établit de nouvelles règles du jeu pour les grandes plateformes.

Aux termes du trilogue entre les négociateurs des deux institutions et de la Commission européenne, les législateurs ont établi quelles allaient être les entreprises « contrôleur d'accès » (« gatekeeper ») visées par le texte, et les mesures de régulation qui vont leur tomber sur le nez. Sont donc concernés les groupes fournissant un service de plateforme dit « essentiel » (moteurs de recherche, réseaux sociaux… « les plus sujets aux pratiques commerciales déloyales ») qui ont une capitalisation boursière d'au moins 75 milliards d'euros, ou un chiffre d'affaires annuel de 7,5 milliards d'euros.

Pour être désigné comme « contrôleur d'accès », ces entreprises doivent également fournir des services comme des navigateurs web, des messageries ou des réseaux sociaux comptant au moins 45 millions d'utilisateurs chaque mois dans l'UE. Parmi les points qui ont été validés ce soir, le DMA exige que les grands services de messagerie (WhatsApp, Facebook Messenger ou encore iMessage) doivent s'ouvrir et deviennent interopérables avec les plus petits services.

Les utilisateurs de toutes les plateformes, petites et grandes, devront être en mesure d'échanger des messages, d'envoyer des fichiers et de passer des appels vidéo entre eux, peu importe leur application de prédilection. Les utilisateurs vont y gagner, mais bonjour l'implémentation technique ! Les réseaux sociaux également devront améliorer leur interopérabilité, même si là encore le diable se cachera probablement dans les détails.

Les utilisateurs devront également être en mesure de choisir librement leur navigateur, leur assistant virtuel et leur moteur de recherche par défaut. On n'a pas fini de décortiquer ce texte touffu, mais une disposition du DMA est de permettre à l'utilisateur d'un smartphone d'installer des applications directement (en sideloading) ou via des boutiques alternatives. Le lobbying d'Apple n'a pas pesé bien lourd même si là encore, il faudra attendre de connaitre tous les détails techniques, notamment sur tout ce qui est sécurité.

Europe : la menace du sideloading s

Europe : la menace du sideloading s'approche dangereusement d'Apple

Toujours au rayon de l'App Store, les fabricants de smartphones ne pourront plus obliger les développeurs d'apps à utiliser leur système de paiement. Autre dispositif visant directement le constructeur de Cupertino : l'ouverture de la NFC de l'iPhone. Le DMA veut en effet simplifier les fonctionnalités sans contact pour, par exemple, permettre de badger un pass Navigo avec un smartphone.

Si un « gatekeeper » ne se plie pas aux règles du DMA, la Commission européenne peut infliger une sanction financière à hauteur de 10 % du chiffre d'affaires mondial de la plateforme, et même 20 % en cas de récidive. En cas d'infractions systématiques, Bruxelles a la possibilité d'interdire à la plateforme d'acheter d'autres sociétés pendant un certain temps.

Thierry Breton, Cédric O, Andreas Schwab et Margrethe Vestager lors d'une conférence de presse le 25 mars 2022. Image ministère de l'Économie.

L'une des raisons d'être du DMA est d'éviter le genre de pratique d'Apple aux Pays-Bas. Le constructeur préfère en effet collectionner les amendes et jouer la montre plutôt que de respecter les règles du régulateur néerlandais sur les systèmes de paiement alternatifs.

La course d'obstacles du DMA n'est pas encore tout à fait terminée. Le texte doit désormais être finalisé au niveau technique et être approuvé formellement à la fois par le Parlement européen et le Conseil européen. Une fois le processus terminé, les règles qu'il institue devront être observées six mois après leur publication au Journal officiel de l'UE. A priori, ce sera plutôt en 2023.


avatar en chanson | 

L’internet va peut être se libérer un peu des grandes plateformes américaines….il est temps

avatar nhtud948 | 

C’est la foire d’empoigne ici 🤣, quesquil faut pas lire comme ramassis de bêtises, c’est hallucinant…

Heureusement que des instances mettent le holà, pour bloquer / freiner l’hégémonie de GAFA qui ont un quasi monopole.

Alors certes ils ont dû retards dans la prise de décision, mais ne pas oublier l’inertie d’un système à 27 pays.

avatar smog | 

Je suis de votre avis. Un peu de maladresse sans doute dans les décisions de l'UE, et du retard, mais au moins elle agit un peu face aux géants qui gouvernent le monde.
Et effectivement, vu le gigantisme de l'UE, tout le monde ne pourra être satisfait. Mais ne rien faire serait pire je crois.
Et n'oublions pas sur quoi tout cela se base : des services des objets auxquels on devient (trop) dépendants... Par facilité, habitude, goût, et parfois par contrainte (obligés de faire des opérations via internet par exemple). Je crois qu'il est temps pour chacun de mesurer sa dépendance aux géants de l'internet et de ses rouages...

avatar syquest14 | 

Au terme du trilogue… c’est ce « mot » qui doit arrivé à son terme !! Le français est suffisamment riche pour éviter ce barbarisme😉

avatar John McClane | 

@syquest14

Le mot trilogue existe pourtant bel et bien : https://fr.wikipedia.org/wiki/Trilogue

avatar debione | 

Hallucinant, j'ai l'impression d'avoir des discussions sur le COVID ou Poutine ici. Et je vous laisse imaginer qui est dans le rôle des anti-vac ou soutenant Poutine parce que l'OTAN est le méchant.

Etant personnellement sur Android depuis 7 ans, et possédant des iPads et mac et pc, je vais vous apprendre une chose: Vous ne risquez rien!!!!! A l'usage courant il n'y a strictement aucune différence, rien nada que pouik!

Par contre Apple va tirer la tronche, car "pornhub" va enfin débarquer sur iOS, et ça c'est des centaines de millions de $ qui vont passer sous le nez d'Apple. Cela va bien plus les gêner qu'une supposée attaque de clone virus qui.... n'arrive jamais sous Android...

C'est le malaise du moment
L'épidémie qui s'étend
La fête est finie, on descend
Les pensées qui glacent la raison
Paupières baissées, visages gris
Surgissent les fantômes de notre lit
On ouvre le loquet de la grille
Du taudis qu'on appelle maison
Protect me from what I want
Protect me from what I want
Protect me from what I want
Sommes-nous les jouets du destin
Souviens-toi des moments divins
Planant, éclatés, au matin
Et maintenant nous sommes tout seuls
Perdus les rêves de s'aimer
Le temps où on avait rien fait
Il nous reste toute une vie pour pleurer
Et maintenant nous sommes tout seuls
Protect me from what I want
Protect me from what I want
Protect me from what I want

avatar shaba | 

@debione

Tu n’as pas été attaqué car tu fais attention. Mais les attaques sous Android existent bien. Et ça sera le cas sous iOS aussi.

avatar debione | 

@shaba:
Il n'y a pas eu des photos à poils de stars qui utilisaient iOs et se sont retrouvé sur le net? La problématique est toujours l'humain. iOS ne protège pas de cela, iOS ne protège pas de "admin1234".
Cela passe de mon point de vue par l'éducation. Mais tu as beau expliquer au gens qu'utiliser son smartphone au volant même avec une oreillette est hyper dangereux, les gens le feront quand même...
Après ce qui me dérange dans Apple et son modèle, c'est qu'il s'oppose aux lois de mon propre pays, qu'ils agissent comme des dictateurs, peuvent gicler une application juste parce qu'elle fait de l'ombre aux applications maison.
Si je suis contre les milices privées, je ne peux qu'être contre le fonctionnement actuel d'Apple.

avatar shaba | 

@debione

Mais justement, ton exemple prouve que pire beaucoup de gens, les connaissances ne sont pas suffisantes pour les prémunir de dangers tels des virus. Le fonctionnement actuel est parfait en ce sens. Et les utilisateurs avancés comme nous n’y perdent rien ou pas grand chose.

avatar byte_order | 

@shaba

Ah donc contre le manque d'éducation des gens, votre solution c'est de le mettre sous tutelle ?
Vous pense(r(i)e)z la même chose pour vos enfants : sous votre tutelle également ?

Quand les gens ont faim, y'a deux choix :
- soit leur vendre chaque jour de la nourriture
- soit leur apprendre à la produire eux même.

Seule la première solution permet de garder le contrôle sur autrui tout en créant une rente.
C'est surement pour cela que certains, jamais désintéressé dans l'affaire d'ailleurs, la pousse en avant.

avatar shaba | 

@byte_order

Tu ne peux pas éduquer les gens si à côté la carotte d’un contenu gratuit ou moins cher est tendue. Ils ne regarderont pas les conséquences.

avatar byte_order | 

@shaba
> Tu ne peux pas éduquer les gens si à côté la carotte d’un contenu gratuit
> ou moins cher est tendue. Ils ne regarderont pas les conséquences.

Ah, donc le journal gratuit 20 Minutes a tué les autres journaux ?
Les chaines de télévision gratuites ont tué les chaines privées payantes ?
Le réseau routier gratuit à tué le réseau autoroutier payant ?
Les études supérieures quasi gratuites ont tués les grandes écoles privées, payantes ?

Y'a plein d'autres paramètres qui rentre en compte dans le choix des gens. Le prix en est un, mais y'en a plein d'autres. Si le prix était le seul, nous ne parlerions même pas ici même des produits d'Apple, qui sont très rarement ceux proposant le meilleur prix.

avatar Paquito06 | 

@byte_order

“Si le prix était le seul, nous ne parlerions même pas ici même des produits d'Apple, qui sont très rarement ceux proposant le meilleur prix.”

J’aurais ajouté, de depart, “meilleur prix de depart”. Sur le long terme par rapport a la concurrence, je ne crois pas qu’apple est plus onereuse.

avatar fte | 

@Paquito06

"Sur le long terme par rapport a la concurrence, je ne crois pas qu’apple est plus onereuse."

Ça dépend de la gestion du matériel. Mon équipement PC Windows me coûte sans ambiguïté moins cher que mes Mac avant mon switch, avec de matériel toujours maintenu à jour, et ce y compris un renouvellement de carte vidéo à un prix complètement con. Mon cas n’est ni une généralité ni représentatif.

avatar Paquito06 | 

@fte

Oui en effet.
J’ai trop vu dans mon entourage (et a la maison) des ordinateurs portables ou fixes galerer avec les disques durs (clusters defectueux), les claviers (touches qui sautent), les chargeurs (qui sifflent), les batteries qui tiennent plus, niveau surcouche software j’en parle meme pas. Puis tu passes chez apple, et t’es tranquille. Je me suis separe de mbp qui avaient 10 ans et tournaient comme des horloges, j’aurais pas fait pareil avec un acer/toshiba/hp/asus/etc. Le coût peut etre un frein majeur a l’achat, mais tu as aussi le SAV apple qui est au top (quand tu sais ce qu’offre la concurrence…). Et puis l’argus, rien a voir. Apres t’es pas a l’abri de deboires sur une serie, comme les claviers papillon ou les ecrans fantomes, bien sûr.

avatar DP-Britto | 

@shaba

Mais arrêtez avec cet argument, les gens qui n’y connaissent rien n’iront pas sur un autre store et continueront d’utiliser l’App Store…

avatar shaba | 

@DP-Britto

Sauf que les gens qui n’y connaissent rien téléchargeront quand même à côté si c’est gratuit. Mauvais raisonnement.

avatar DP-Britto | 

@shaba

Pourquoi ça serait gratuit sur une plateforme et pas une autre ? C’est déjà possible sur Android.

Fortnite s’est barré puis est revenu. Bah oui, leur store est moins visible que le Play Stotr, bizarre…

avatar shaba | 

@DP-Britto

Parce que tu vas avoir des stores qui se rémunèrent sur la vie privée ou distribuent des versions pirates.

avatar DP-Britto | 

@shaba

Faut arrêter la psychose.

avatar John McClane | 

@debione

Je veux bien croire que tu fais attention sur Android et que tu n’as jamais eu de soucis, mais j’imagine déjà mes parents installer malgré eux un malware sur leur iPhone, mes enfants faire de même sur leurs futurs iDevices (quand ils auront l’âge), etc. Les utilisateurs avertis sauront toujours faire attention, mais les parents âgés ou les jeunes ados sont les vrais sujets à risques. Mon père s’est retrouvé plusieurs fois avec des malwares sur son Mac, malgré mes recommandations ! Donc je pense que sur iPhone ça ne tarderait pas non plus, malheureusement.

avatar debione | 

@John McClane:

Je n'ai jamais eu l'impression de faire attention avec mon Android. De toute je n'ai encore jamais téléchargé une application en dehors de Googleplay comme d'ailleurs je pense le 99% des utilisateurs.
Par contre, si je suis pour les magasins alternatifs, pour le Sideloading, c'est qu'il empêche la dictature d'une entreprise privée. Le simple fait d'exister obligera les stores Android et iOS à être bien plus ouvert. et cela c'est du bénéfice pour la liberté.
J'ai payé au prix fort mon iPad, Apple c'est déjà bien gavé dessus, de quel droit Apple m'interdit d'utiliser une application porno? Ou m'interdirait d'utiliser l'application de contrôle parental que je souhaite?

avatar John McClane | 

@debione

"de quel droit Apple m'interdit d'utiliser une application porno?"

En plus avec les futures lunettes Apple de réalité virtuelle, ça pourra être sympa… 😋😅

avatar byte_order | 

@John McClane
> Les utilisateurs avertis sauront toujours faire attention

Les utilisateurs ne naissent pas avertis. Ils le deviennent. Par l'éducation, par l'expérience.

avatar Phoenixxu | 

Est-ce que ça accélérera la messagerie commune Android/IOS ???

avatar fte | 

RGPD, DMA, bravo ! L’Europe avance. Et la Suisse, lente, conservatrice, mais aux protections de la vie privée élevées malgré tout, bénéficie de ces lois par amalgame régional. Top.

Excellente, excellente nouvelle.

avatar debione | 

@fte:

Espérons que l'on ne mettent pas 10 ans à se mettre à jour.... ;)

avatar fte | 

@debione

"Espérons que l'on ne mettent pas 10 ans à se mettre à jour.... ;)"

À 10% puis 20% du chiffre d’affaires mondial la douloureuse, ils ne mettront pas 10 ans. Mais qu’ils s’en mangent une, ça ne ferait rigoler. Espoir.

avatar debione | 

@fte:

J'ai le même espoir, mais étant bien plus mesquin que vous, c'est juste dans le but de venir lire ici les vierges effarouchées.... ;)

avatar Geoteck | 

Un texte qui n’est pas parfait mais qui va quand même grandement dans le bon sens je trouve ! Merci l’UE 🇪🇺

avatar hervemac | 

(Article d’un autre média iAddict)
La législation obligera également les entreprises à
demander le consentement explicite des utilisa-
teurs pour collecter des données personnelles à
des fins publicitaires. Les entreprises devront aussi
laisser les utilisateurs choisir librement le naviga-
teur Web, l'assistant virtuel ou le moteur de re-
cherche qu'ils souhaitent. Autant dire que cela va
bien embêter Apple, sachant que le groupe restreint
plusieurs options sur iOS. Si l'on se base sur la par-
tie technique du texte européen, les utilisateurs
pourraient à l'avenir mettre Google Assistant ou
Alexa à la place de Siri.

Ça va être drôle…

avatar LeMarcus | 

Personnellement, je regarde les développeurs qui veulent absolument du side loading. Et je me demande un truc, ils savent pas que ça va ouvrir la porte au piratage de leurs apps aussi?

Je n’utilise pas Android, mais y’a pas un gros problème de piratage d’appareil dessus? Parce que ne pas vouloir payer 30% à Apple, c’est une chose, mais perdre encore plus de leurs revenus parce que apps crackées et dispo en side loading… c’est encore pire!

avatar debione | 

@LeMarcus:

J'utilise un Android depuis 7 ans, le 50% de mon entourage aussi, et je n'ai jamais vu personne chercher une application piratée.
Cela ne va pas changer grand chose pour nous, par contre la redistribution des gains va elle être très différente: Ceux qui utiliseront un système alternatif (il y a déjà des groupes qui gèrent cela de manière très pro sans rien envier à Apple)pourront recevoir 15-20% de plus à chaque vente. Bref, les faiseurs de contenus ont tout à y gagner, les intermédiaires comme Apple vont y perdre, et pour nous, ben rien ne changera.

avatar Patrick_C | 

@LeMarcus

Si vous décider de rester sur un store et ne mettez pas à disposition l’apk, le piratage va être difficile.

avatar DP-Britto | 

En vrai c’est une super nouvelle, après à voir comment ça se traduit surtout pour Meta car personnellement si je discute avec quelqu’un ayant iMessage, je sais que mon message est crypté / sécurisé etc, mais si j’envoie un message d’iMessage à WhatsApp ou Messenger, quid de ça, surtout avec le nom respect de la confidentialité de Meta ou Google…

En ce qui concerne le choix du paiement, c’est une bonne idée aussi, on laisse le choix à l’utilisateur, mais c’est comme sur tous les sites en fait ou l’on a plusieurs choix, puis maintenant, ça demande la permission à la banque qui nous envoie un code ou une notification donc bon le côté non sécurisé avancé par certains ne fonctionnent pas…

avatar reborn | 

@DP-Britto

Un support de webrtc pour les fonctions de base devrait être suffisant.
Je vois bien ce protocole cohabiter avec les protocole proprietaire pour se conformer à la loi

avatar Glop0606 | 

Un, deux, trois,...trains,... ah non c'est une gare de retard. Interopérabilité, bien... dans le temps on a appelé ça des standards ouverts; donner le choix d'installer ce que l'on veut, autrefois une banalité. Bref quand la partie est perdue, on essaie quelque chose. On dira c'est pour le geste.
Je suis un peu amer, car c'est au moins 10-15 ans que l'"on" aurait du se réveiller. D'abord sur les OS de bureau/serveur où Linux aurait du être enseigné et utilisé au moins dans les administrations (sans parler du fait que chaque PC vendu aurait au moins du avoir la possbilité d'avoir un autre OS), entrainant ainsi l'adoption par le grand public, puis dans les mobiles/communication où l'on aurait jamais du laisser péricliter des fleurons comme Nokia ou Alcatel, puis dans le cloud et ses technologies, etc... Bref,...

avatar david13127 | 

La crainte avec les boutiques alternatives, c’est que certains éditeurs quittent l’AppStore pour ne plus avoir la commission de 30%. Personnellement, cela ne me gêne pas d’avoir un store fermé. C’est un gage de sécurité. Quand on a un iPhone et qu’on télécharge une app, on se pose pas la question de savoir s’il peut y avoir un malware (même s’il peut y en avoir, mais ça reste des cas rares).

A voir comment cela évolue (mais on va y arriver sans doute). Je suis d’accord pour une concurrence, mais pas n’importe comment.

avatar lmouillart | 

C'est facilement transposable :
-> La crainte avec les boutiques alternatives, c’est que certains éditeurs quittent le Google Playstore pour ne plus avoir la commission de 15%. Personnellement, cela ne me gêne pas d’avoir un store fermé. C’est un gage de sécurité. Quand on a un Android et qu’on télécharge une app sur le Google Playstore, on se pose pas la question de savoir s’il peut y avoir un malware (même s’il peut y en avoir, mais ça reste des cas rares).

-> La crainte avec les boutiques alternatives, c’est que certains éditeurs quittent Amazon Store pour ne plus avoir la commission à payer. Personnellement, cela ne me gêne pas d’avoir un store fermé. C’est un gage de sécurité. Quand on a un Android et qu’on télécharge une app chez Amazon, on se pose pas la question de savoir s’il peut y avoir un malware (même s’il peut y en avoir, mais ça reste des cas rares).

-> La crainte avec les boutiques alternatives, c’est que certains éditeurs quittent f-droid pour ne plus avoir la commission de 0%. Personnellement, cela ne me gêne pas d’avoir un store ouvert et libre. C’est un gage de sécurité. Quand on a un Android et qu’on télécharge une app, on se pose pas la question de savoir s’il peut y avoir un malware (même s’il peut y en avoir, mais ça reste des cas rares).

Le souci c'est donc la qualité des boutiques, plutôt que d'avoir plusieurs boutiques, et pour cela il existe de bien nombreuses solutions techniques.

avatar La Bulle | 

Pourquoi toujours cette erreur ? Le Parlement européen ne négocie pas les lois avec le Conseil européen… Le Conseil européen, c’est l’exécutif de l’UE, sa direction politique. L’organe législatif qui représente les États, c’est le Conseil de l’Union européenne et il est accessoirement présidé par la France jusqu’au 30 juin. Les chefs d’Etat et de gouvernement, en particulier en ce moment, ne négocient pas un texte de loi avec les parlementaires ! La nego se passe entre le Parlement, le Conseil de l’UE et la Commission qui a l’initiative des lois.

avatar Celeri | 

Je pense qu'on ira vers une solution du type "sideloading maîtrisé", c'est à dire avec une manipulation spécifique pour permettre d'envoyer ses applications, mais avec un message d'avertissement clair sur le fait qu'à la moindre demande de support technique (y compris en cas d'infection de virus ou de malware), la première chose que fera Apple est de supprimer tout ce qui ne fait pas partie de l'écosystème maîtrisé.

Cette solution me paraît la seule viable, dans la mesure où beaucoup de gens se sentent bien dans cet écosystème verrouillé et son côté rassurant, et où elle permettrait malgré tout de rester dans les clous en permettant aux "power users" d'assumer leurs bidouilles.

avatar Gagolak | 

Interopérabilité. J’me demande si les brouteurs vont pouvoir nous spam de messenger à iMessage 🧐

avatar Lestat1886 | 

Ironiquement ça risque même de limiter la concurrence et l’innovation :
- si les messageries sont interroperables il n’y a plus de raison d’en changer (même si il suffira d’ajouter le rcs, ce qui est pas si mal au final)
- pourquoi une entreprise va se risquer à construire et investir dans un écosystème si ils ne peuvent plus le rentabiliser librement (et au fond c’est comme par exemple obliger Carrefour à devoir accueillir un rayon Monoprix…)
- il sera beaucoup plus facile maintenant de pirater des applications
- on aura encore plein de bandeaux et d’étapes supplémentaires à valider…

C’est comme le rgpd, ca part de bonnes intentions mais ca finit par tuer le web en y mettant des bandeaux partout avec un résultat contraire aux attentes: je suis sur que ps mal de monde appuie sur accepter tout pour s’en débarrasser rapidement !

Encore une réglementation imbecile qui va juste leur permettre de pavaner…

avatar reborn | 

@Lestat1886

Ironiquement ça risque même de limiter la concurrence et l’innovation

+10000

Wickr, iMessage et Olvid interopérable? 🤔

avatar Glop0606 | 

"Ironiquement ça risque même de limiter la concurrence et l’innovation"
Oui et non. C'est vrai qu'un standart ouvert qui permet l'interopérabilité a tendance à évoluer plus lentement voire à freiner l'innovation. Mais il permet aussi d'établir des bases solides communes à tous et permet une meilleure adoption dans le temps. Dans le cas par exemple des messageries, le fait d'envoyer un bout de texte voire des photos/vidéos ne devrait pas être castrer volontairement pour des besoins de rétention de client. Au contraire, l'innovation devrait se faire sur les fonctions supplémentaires, donc sur de vrais avantages comparatifs. Toujours dans le milieu des messageries, certains comme Whatsapp développe des canaux business, c'est donc une valeur ajoutée et beaucoup de sociétés s'en servent.
Un dernier exemple, le fameux port Jack. Des décénies que ce port existait, ne stoppant ni la concurrence, ni l'innovation, au contraire et permettait une interopérabilité parfaite. Je trouve que le fameux "courage" d'Apple fut d'un cynisme profond, car ils n'ont pas remplacer le port jack par un nouveau standard, non ils l'ont remplacé par leur standard avec leurs écouteurs.
Je suis complétement pro innovation et concurrence, mais cette innovation devrait être pro consommateur et de nos jours pro environnement, et non pas "comment enfermer toujours plus le consommateur, et le mettre dans un cycle de renouvellement permanent".

avatar Lestat1886 | 

@Glop0606

Pour les messageries, je suis en partie d’accord mais ces nouvelle fonctionnalités devront être interroperables d’une manière ou d’une autre, ca va donc freiner ou décourager l’investissement dans ces nouvelles fonctionnalités. Ca va a mon avis pousser à une uniformisation des messageries et je ne pense pas que ca va amener de nouveaux concurrents, juste consolider les acteurs existants

Pour le port Jack, Les Airpods restent des écouteurs Bluetooth compatibles avec Android et les autres écouteurs sans fil restent compatibles avec l’iPhone. Ils ont remplacé un standard avec un autre juste en y ajoutant au dessus des fonctionnalités propriétaires

Et Apple avec ses mises a jour de logiciels ne pousse pas vraiment à un renouvellement permanent (bon le marketing reste le marketing). Sur ce point, la réglementation ne change rien de toute façon vu que ce n’est pas son sujet. Et l’enfermement n’est que relatif: il y a des applications pour migrer d’os et les apps sont présentes partout! On ne reste enfermé que par choix… Changer d’os c’est comme déménager c’est pas agréable parce qu’il faut ranger toutes ses affaires et s’organiser mais c’est faisable :)

avatar byte_order | 

@Lestat1886
> - si les messageries sont interroperables il n’y a plus de raison d’en changer

Les smartphones sont interopérables avec le réseau mobile. Internet est un réseau interopérable, également.
Est-ce que cela a tué l'innovation et limité la concurrence pour autant ? Les gens ont-ils cessés de préférer utiliser plutôt tel appareil plutôt que tel autre, tel service Internet plutôt qu'un autre alors qu'au final ils peuvent utiliser leurs services préférés depuis n'importe lequel appareil de toute façon ? Le protocole du Web est interopérable, et pourtant certains préfèrent tel moteur web plutôt qu'un autre (enfin, quand ils ont réellement le choix, pas comme sur iOS).

La qualité de l'expérience, la qualité de finition, la performance, le support, la vitalité de l'evolution de l'offre, son rapport qualité prix ne disparaîssent pas, hein. Y'a tout un pan de consommateurs qu'Apple n'adressera jamais, par exemple. De la même manière, y'a tout un pan qui est spécifiquement adressé par Apple, et pas franchement par les concurrents.
Aucune raison que ces différences dans l'offre disparaisse.

> et au fond c’est comme par exemple obliger Carrefour à devoir
> accueillir un rayon Monoprix…

Non, c'est obliger Carrefour de cesser d'interdire des clients de pouvoir aller également chez Monoprix avec leurs caddies *achetés*, quand bien même ils aient acheté le caddie à Carrefour.
Si Carrefour ne veut pas que *ses* caddies puissent aller ailleurs, Carrefour doit en garder la propriété, pas les vendre. En les louant, via une consigne, par exemple.

> il sera beaucoup plus facile maintenant de pirater des applications

De plus en plus d'applications reposent sur l'abonnement ou le paiement in-apps, donc le piratage du contenant donne de moins en moins accès gratuitement au contenu.

> - on aura encore plein de bandeaux et d’étapes supplémentaires à valider…

Tout dépend de la bonne ou mauvaise volonté de l'implémentation du sideloading.
Mais c'est sur qu'on peut craindre plutôt de la mauvaise volonté, et donc une séquence de boite d'alerte "qui font peur" type "vous etes vraiment vraiment vraiment sur ?", "Sérieux !?", "Vous risquez le décès de votre mère si vous insistez", "On vous aura prévenu !", etc.

Quand il s'agit de valider un achat, là, on ne demande pas si "etes vous vraiment certain d'en avoir besoin ?", "Serieux vous plus malheureux sans cet achat ?", "Vous assumez les effets secondaires qu'engendre cet achat ?".

Etrange, non ?

avatar Lestat1886 | 

@byte_order

Non pas trop d’accord. A la rigueur tu peux acheter tes abonnements sur le web via safari sur ton mobile et te connecter via les apps. Donc pour moi c’est bien mettre un rayon carrefour dans un monoprix ou vice versa

Sinon pour ton interprétation, c’est bien le cas dans certains magasins. La plupart des restaurants t’interdirais de t’attabler pour manger un plat acheté ailleurs 😅

Pour le piratage et l’abonnement tu as raison. Je rajouterai que les derniers mohicans vont être obligé de passer a l’abonnement. Et il y a aussi les applications de piratage de contenu qu’on pourra installer très facilement

Pour la validation de l’achat, il y a quand même deja des validations a faire :)

avatar byte_order | 

@Lestat1886
> Sinon pour ton interprétation, c’est bien le cas dans certains magasins.
> La plupart des restaurants t’interdirais de t’attabler pour manger un plat acheté ailleurs 😅

Il n' sagit pas de manger un plat acheté ailleurs, il s'agit de pouvoir l'acheté ailleurs et de pouvoir le manger chez *soi* : sur *son* iPhone.

Le pas de porte de l'AppStore, votre "restaurant", est sur l'iPhone, pas chez Apple à Cupertino.

> Pour la validation de l’achat, il y a quand même deja des validations a faire :)

Mais pas toute une séquence abusant de termes anxiogènes, alors que le risque de conséquence sur votre compte en banque est clairement pourtant avéré. Je soulignais justement que quand il s'agit de faire cracher de l'argent, on ne tombe pas dans l'usage de la peur, alors que quand un risque potentiel (mais pas forcément sur, contrairement à un acte d'achat), là certains en abuse, tout en n'oubliant de réorienté le consommateur vers la solution plus "sûre", la "sienne", comme si y'avait pas conflit d'intérêt, pas de juge et partie dans l'affaire.

Si une confirmation est suffisante pour considérer qu'un consommateur a bien compris que de l'argent lui serait pris sur son compte, chose certaine dès le départ, pourquoi il faudrait 12 demandes de confirmation pour considérer qu'un consommateur a bien compris qu'un risque *potentiel* puisse apparaitre suite à ce choix N fois confirmé ?!

C'est ça que je souligne : on le considère nettement plus mature et responsable quand il s'agit de conséquences qui vont forcément avoir lieu et et qui sont profitables pour le tier intéressé, et quasiment un enfant nécessitant une tutelle quand il pourrait envisagé de faire quelque chose qui pourrait avoir des conséquences dont on a pas de garantie qu'elles auront lieux forcément mais qui, par contre, entrainent une baisse de profit direct pour le tier intéressé.

Y'a un gros biais de juge et partie.

avatar Lestat1886 | 

@byte_order

Pas chez soi, pas sur son iPhone. Ton iPhone n’est pas vraiment chez soi (les données dedans oui, pas le logiciel). Tu obtiens le droit d’utiliser une copie d’ios tu n’es pas propriétaire du logiciel. Apple ou n’importe quelle entreprise fait une proposition dans ses produits et services, soit on y trouve son compte soit on cherche autre chose

Pages

CONNEXION UTILISATEUR