Face au variant Delta, Apple aurait retardé son plan de retour au bureau

Nicolas Furno |

Apple avait prévu un retour dans les bureaux, sur un mode mixte avec trois jours de présentiel et deux jours de télétravail, dès ce mois de septembre 2021. Mais face à l’augmentation des cas de Covid et à la crainte d’une nouvelle vague, aux États-Unis comme en Europe, l’entreprise aurait décidé selon Bloomberg de repousser ses plans. Le mois de septembre devrait toujours privilégier le télétravail et le retour ne se ferait qu’en octobre au mieux.

Les bureaux de l’Apple Park vont peut-être rester vides plus longtemps (image Wall Street Journal Magazine).

Le variant Delta connaît une croissance exponentielle partout, y compris aux États-Unis avec deux fois plus de cas détectés que le mois dernier et des hospitalisations à nouveau en hausse. Ce sont les prémices d’une nouvelle vague et même si le vaccin est largement disponible outre-Atlantique, on ne sait pas s’il suffira à l’éviter. Apple a toujours fait preuve d’une très grande prudence dans ce domaine et ce n’est pas surprenant de voir que la firme de Cupertino est parmi les premières à repousser son plan de retour au bureau.

Cette décision survient alors que plusieurs voix au sein d’Apple se sont élevées contre l’abandon du télétravail, y compris dans la branche Apple Retail. Jusque-là, le constructeur a refusé tout ajustement de son plan, mais la pandémie vient peut-être de les remettre en cause malgré tout.


avatar shaba | 

J’espère aussi qu’ils ont prévu Touch ID dans le bouton latéral ou Face ID fonctionnant sans bidouille ni Apple Watch avec un masque.

avatar Olivier_D | 

@shaba

Le soucis de FaceID sans watch ou rien dans ce cas est que le niveau de sécurité baisse drastiquement si le détecteur ne doit plus se baser que sur une petite partie du visage, ce qui n’est évidemment pas envisageable pour Apple.

avatar shaba | 

@Olivier_D

C’est le cas avec le Face ID actuel. Mais Apple a étudié en plus la possibilité d’une analyse veineuse par exemple. C’est tout à fait faisable sans la partie basse du visage. De toute façon ça serait très étonnant qu’ils ne proposent rien du tout, voire suicidaire pour les ventes.

avatar Doctomac | 

« Le variant Delta fait des ravages partout, y compris aux États-Unis avec deux fois plus de cas détectés que le mois dernier et des hospitalisations à nouveau en hausse. »

31700 cas sur 7 jours, pour la population USA, c’est pas ce qu’on pourrait appeler un ravage. Et le variant INDIEN a bon dos, on avait moins de contamination à la même période aux USA en juillet 2020.

Par ailleurs, Tim Cook, toujours aussi frileux, il a décidé un retour (raisonnable) à raison de 3 jours par semaine pour le mois de septembre, il s’y tient, point barre.

avatar raoolito | 

@Doctomac

pas faux, les mots sont un peu mal choisis
mais les ravages potentiels du delta (pas indien) sont assez impressionnants dans tous les cas

avatar Nicolas Furno | 

@raoolito @doctomac

Oui, ravage n’est pas le mot et je vais corriger, mais c’est une croissance exponentielle et donc dangereuse, même si elle est modeste au début. On ne va pas se faire avoir à chaque vague, quand même.

avatar raoolito | 

@nicolasf

totalement +1 !!!!!!!!

avatar fousfous | 

@nicolasf

Mais non ça va passer!
Ah oups en fait non, saleté d'exponentielle!

avatar raoolito | 

@fousfous

je suis actuellement au Maroc jusqu'à la fin de la semaine et ça me fait froid dans le dos de lire dans tous les magazines et journaux que le nombre de tests positifs double chaque semaine dans le pays et que pour l'instant ça va c'est sous contrôle

comme le dit nicolas plus haut c'est du vécu et l'expérience nous apprend sue c'est mal barré

avatar David Finder | 

@raoolito

Si t’es au Maroc, j’espère que tu penseras à changer de numéro de téléphone en rentrant (cf. Affaire Pegasus) 😉

avatar Doctomac | 

Il est un peu tôt pour parler de croissance exponentielle surtout si en même temps, "elle est modeste au début."

avatar julien74 | 

@Doctomac

C’est pas la valeur absolue de la valeur des ordonnées des points qui est important. Mais l’évolution et donc la trajectoire.
Une exponentielle reste autant une exponentielle entre 0 et 1 qu’entre 0 et 10^6

avatar Doctomac | 

Oui merci je sais, et aux USA, il est donc tôt de parler d’une croissance exponentielle.

avatar occam | 

@nicolasf

"On ne va pas se faire avoir à chaque vague, quand même."

Si. À tous les coups.
Pourtant entièrement calculable et prévisible.
Mais à chaque fois, patapouf, on tombe des nues.

C’est comme si les cerveaux des décideurs étaient incapables d’intégrer les phénomènes non-linéaires, en particulier les distributions des lois de puissance et les dynamiques de croissance exponentielles.
C’est encore pire pour les changements de régime ou les transitions de phase, quand les exposants varient.

Déconnexion du réel, comme si les déclarations, les postures et les rhétoriques parvenaient à se soustraire au déterminisme physique.

avatar fte | 

@nicolasf

"On ne va pas se faire avoir à chaque vague, quand même."

Il n’y a que trois phases dans une croissance exponentielle : 1) ça pourrait être exponentiel mais c’est modeste, 2) c’est exponentiel mais on gère, 3) fuck.

Donc à ta question je dirai ceci : oui.

avatar occam | 

@fte

👍

Sauf qu’à chaque itération s’ajoute un « fuck ».
Face à cette 4e vague donc : Fuck ! Fuck !! Fuck !!! Fuck !!!!

avatar Doctomac | 

Le variant INDIEN a fait des ravages en Inde et en actuellement en Tunisie, particulièrement car ces pays ont des systèmes de santé extrêmement mal dotés, obligés de faire face à un afflux de malades suite à des rassemblements religieux (Inde) et l’activité touristique (Tunisie).

Que ce soit le variant Indien, chinois ou bientôt le variant martien, le virus fonctionne de la même manière que depuis le début de cette pandémie : il se propage très facilement quand il y a des interactions sociales importantes, ça fait des cas notamment dans la population fragile et si le système de santé n’absorbe pas, ça fait des morts.

avatar raoolito | 

@Doctomac

et il monte sérieusement dans toute l'europe, le magreb etc..
le variant DELTA (sinon vu la grosse dizaine de variants installés en france ca deviendrait compliqué de les nommer: breton, bordelais, alsacien, marseillais, etc..) n'a pas d'origine car n'importe quel pays avec des cas covid est susceptible d'etre a l'origine de la future souche

les asiatiques et meme les indiens s'en etaient bien sortis avant qu'on leur presente notre variant anglo-europeen..

avatar Doctomac | 

Le variant Delta a été identifié en Inde, on l’a appelé variant INDIEN, et c’est donc variant INDIEN. On continue à parler de variant Anglais, je ne vois pas pourquoi on ne parlerait plus de variant INDIEN.

avatar raoolito | 

@Doctomac

ok on en reparlera quand le prochain variant portera votre nom (vous seriez mal avisé de dire que c'est impossible)

avatar Doctomac | 

C’est impossible.

avatar julien74 | 

@Doctomac

Parce que finalement sa provenance on s’en fou un peu. Leur caractéristiques sont plus importantes.
Donner un nom de lettre grecque pour les nommer et différencier c’est suffisant.

avatar Doctomac | 

Non c’est ridicule, le principe. On a parlé sans vergogne de variant Brésilien, de variant Anglais, de variant Californien mais quand le variant Indien est apparu, l’OMS se réveille et subitement, c’est devenu discriminant de qualifier un variant en fonction de l’origine de son identification.

Par ailleurs, sa provenance, on ne s’en fout pas. C’est toujours intellectuellement intéressant de connaitre et comprendre comment un virus ou un variant émerge et pour cela, connaitre son origine est un minimum.

avatar julien74 | 

@Doctomac

Ils se sont réveillés car on allait pas pouvoir continuer à les nommer par provenance, quand un variant du variant indien allait sortir. Tu fait comment dans ce cas là?

avatar Doctomac | 

Variant Indien Plus. C’est pas mal ça non ?

p.s : l’OMS s’est réveillé pour la raison que j’ai donnée pas pour ce que tu indiques.

avatar pumk1n | 

@Doctomac

Variant pro max je pense d’abord, puis ensuite on fera variant 11 pro max… Etc.

avatar raoolito | 

@Doctomac

«  l’OMS s’est réveillé pour la raison que j’ai donnée pas pour ce que tu indiques. »

reponse deja donnée
«  Ils se sont réveillés car on allait pas pouvoir continuer à les nommer par provenance » et aussi car nommer un pays n’a pas de sens, le variant doctomac (en fait votre nom reel hein? pas ce pseudo si pratique) vous permettra d’en comprendre la raison. Des le debut on a evité de dire « virus chinois » il n’y a aucun raison de les nommer. D’autant que le temps d’en finir on va en voir passer des variants...

avatar julien74 | 

@Doctomac

Puis plus plus plus? 😂 on aurait du choisir un alphabet avec plus de lettre que le grecque d’ailleurs…

Comme cette connerie d’échelle de consommation d’énergie des appareils électroménagers où on a des A++++ car les fabriquants ne voulaient pas que leur A passent en D ou E en refaisant une échelle correcte?

Oui l’OMS s’est réveillé car c’est pas top de voir un pays comme « la cause de tout nos maux. »
Je suis certain que si un variant Français devenait bien plus mortel et contagieux que ceux existants, tu n’aurais pas le même point de vu…

avatar Paquito06 | 

@Doctomac

“31700 cas sur 7 jours, pour la population USA, c’est pas ce qu’on pourrait appeler un ravage. Et le variant INDIEN a bon dos, on avait moins de contamination à la même période aux USA en juillet 2020”

Il y avait ~ 75,000 nouvelles contaminations par jour en juillet 2020 aux US, on est a ~25,000 en juillet 2021.
Source: John Hopkins

avatar JTmix | 

Attention au variant Travolta qui donne la fièvre du samedi soir.

avatar Mirov09 | 

@JTmix

💃🕺🤣

avatar toto_tutute | 

Une fois de plus, presque tout le monde tombe dans le panneau ! Qu’est ce que ça peut foutre que le nombre de cas augmente ? Ce ne sont pas des malades mais des cas positifs à un germe potentiellement pathogène.

Perso, comme d’autre d’entre vous, j’héberge des dangereux streptocoques dans ma bouche et personne ne s’en émeut pour autant ! Parce que je ne suis pas MALADE.

Bref, ce qui compte, ce sont les hospitalisations des formes graves, les entrées en réanimation qu’on redoute tant pour éviter la saturation du système et de sales images à la TV.

Mais là encore, ne tombons pas dans le panneau, la grippe de HK très similaire à la pandémie du Sars Cov 2 : 2 lignes dans Le Figaro de l’époque. Posons-nous les bonnes questions. Pourquoi notre société a tant changé en 50 ans ? Pourquoi ce refus des malades, du soin et trop souvent de la mort ? Pourquoi cette aversion au risque ? La vie peut tuer. Oui, en effet, vivre tue.

Moyenne d’âge des décès du Covid en France : 85 ans.

Rémy Julienne, mort du Covid à 92 ans. Ok.

Aussi, demandez-vous pourquoi depuis le début de cette crise, nous n’avons eu de cesse d’imiter la gestion chinoise ? Confinement, passe sanitaire. Bientôt le crédit social ? Quel changement de paradigme qui illustre bien la montée en puissance culturelle de la Chine et son influence grandissante sur l’occident.

C’est ça moi qui me fait le plus peur avec cette pandémie.

avatar MGA | 

@toto_tutute

Globalement et pour l’avenir, le remède est pire que le mal.

avatar Darkgam3rz | 

@toto_tutute

+1

avatar fte | 

@toto_tutute

"Bref, ce qui compte, ce sont les hospitalisations des formes graves, les entrées en réanimation qu’on redoute tant pour éviter la saturation du système et de sales images à la TV."

Les Covid longs, on s’en balance ? J’ai plusieurs connaissances qui en souffrent encore après des mois, moins de 50 ans, épuisés tout le temps, qualité de vie fortement diminuée… ces personnes ne s’en foutent pas je crois. Je leur demanderai.

avatar toto_tutute | 

@ fte

Les Covid longs sont largement sujet à caution. Je ne parle pas bien entendu des gens qui sortent de réanimation, épreuve douloureuse pour l’organisme.

Et quand bien même il y aurait des « Covid longs », n’est ce pas le cas pour n’importe quelle maladie où la convalescence en est l’évolution logique ? Je pense à la grippe saisonnière par exemple.

Le climat anxiogène entretenu depuis 1 an et demi ne doit pas être étranger non plus à l’état psychologique de certains de nos compatriotes.

Par ailleurs, les vaccins actuels préviennent peu ou moyennement les formes légères et modérées.

Ce coronavirus sera endémique, il est sorti de son écosystème d’origine pour définitivement épouser le nôtre. Il faut apprendre à vivre avec. Vaccinons les aînés et les profils à risque bien sûr (la France est en retard sur ces voisins avec la vaccination des séniors) . Donnons des moyens à l’hôpital (avec la population vieillissante et l’augmentation des risques pandémiques, nous aurons besoin de plus de lits et de personnels).

En outre, j’aimerais que la France s’inspire davantage de la Suède que de la Chine dans la gestion de cette crise (que je nie pas !) : responsabilité de chacun, confiance entre les citoyens et le gouvernement, consentement libre et éclairé, etc.

Moralement, les français sont à bout. Et je pense que ce virus est loin d’être le premier responsable...

avatar occam | 

@toto_tutute

"Et quand bien même il y aurait des « Covid longs », n’est ce pas le cas pour n’importe quelle maladie où la convalescence en est l’évolution logique ? Je pense à la grippe saisonnière par exemple."

J’en déduis que vous n’êtes pas en contact fréquent et régulier avec des personnes atteintes. Sinon, une observation directe changerait votre optique.

Étant astreint à des traitements périodiques stationnaires, je vois régulièrement un même groupe de médecins et de soignants depuis des années. J’ai donc pu observer l’impact que Covid-19 a eu sur ce personnel qui n’était pas, sauf aux moments les plus chauds, en première ligne de combat. J’ai observé comment a évolué leur perception de Covid-19 au fil du temps, mais aussi comment en parlent ceux parmi eux qui l’ont subi ; dont quelques cas de « Covid long ». La première infection remonte à 16 mois. J’ai vu un échantillon de « Covid longs » qui traînent depuis 6 à 12 mois.

Ce qui frappe d’abord les médecins et soignants concernés est la durée : ils n’ont jamais fait l’expérience de séquelles d’une infection qui s’éternise ainsi, sauf dans les cas de borréliose. Ensuite, la sensation qu’il n’y a pas de convalescence, justement : qu’ils ont survécu, mais qu’ils ne s’en remettent pas. La seule exception est un médecin âgé de 74 ans, volontaire ayant repris du service, qui avait souffert de la tuberculose dans son enfance de l’après-guerre. Même avec les premiers antibiotiques, un an de sanatorium. C’est à cette expérience qu’il compare le « Covid long ».
Spécialiste des maladies pulmonaires et médecin du travail qui a connu les ravages cumulatifs de l’asbestose, il dit être choqué toutes les fois qu’il voit une radio ou un CT du thorax d’une personne ayant survécu à un Covid-19 grave : l’ampleur de la destruction lui paraît venir d’un autre âge. Pour ses jeunes collègues moins aguerris, c’est semble-t-il encore pire.

avatar toto_tutute | 

J’entends votre précieux témoignage mais quelle part statistique de ces « Covid longs » sur les millions et millions de contaminations ?

Et puis surtout quel âge moyen ? C’est normal qu’à partir de certain âge, on mette du temps à se rétablir d’une maladie respiratoire.

Et je pense qu’on peut dire la même chose de n’importe quelle maladie où les convalescents s’en remettent à des rythmes et avec des effets variés et divers.

Je peux aussi vous faire part de personnes de mon entourage (30/40 ans) qui ont eu la « maladie » Covid avec un syndrome grippal à minima sans aucune conséquence sur la durée.

Mais pour les gens âgés et/ou à risque, les bénéfices de la vaccination ne se contestent pas. Je ne supporte juste pas ces médecins sur les plateaux télé qui veulent nous faire croire qu’il y a beaucoup de Covid longs chez les jeunes (moins de 40 ans) pour leur imposer la vaccination.

avatar fte | 

@toto_tutute

"Les Covid longs sont largement sujet à caution."

Ils sont reconnus et étudiés dans les hôpitaux universitaires de mon pays. Ils sont aussi reconnus par l’assurance perte de gains et l’assurance invalidité depuis quelques temps.

"Je ne parle pas bien entendu des gens qui sortent de réanimation"

Moi non plus. Je parle de personnes de 20 à 40 ans, pour qui, plusieurs mois après la contamination, de trouvent encore en situation d’épuisement chronique et pour qui se lever le matin et se préparer un café suffit à les essouffler durablement.

"n’est ce pas le cas pour n’importe quelle maladie où la convalescence en est l’évolution logique ?"

Le Covid long n’est pas, dans mon pays, assimilé à une convalescence longue, mais à une maladie longue dont la convalescence n’a pas encore commencé.

"Le climat anxiogène entretenu depuis 1 an et demi ne doit pas être étranger non plus à l’état psychologique de certains de nos compatriotes."

Ignorer un problème ne fait pas disparaître le problème.

Le traitement médiatique français est… douteux. Le contraste avec le traitement médiatique suisse est assez frappant. Et pourtant je ne le qualifierais de très loin pas de rassurant et approprié.

"Par ailleurs, les vaccins actuels préviennent peu ou moyennement les formes légères et modérées."

95% c’est peu ? Celui de la grippe est de 60%. Pourtant il m’est offert chaque année, donc je suppose que l’état a jugé que c’était suffisant pour justifier de l’offrir. (On se comprend : payé par les contribuables.)

"Moralement, les français sont à bout. Et je pense que ce virus est loin d’être le premier responsable..."

Les politiques et médias français m’apparaissent discutables et trop souvent inappropriés depuis mon côté de frontière. Je ne saurais juger et condamner cependant, je ne suis pas suffisamment informé pour me le permettre. Il me semble que les deux portent une part de responsabilité importante cependant.

avatar toto_tutute | 

@ fte

Nope, c'est 95% pour les formes graves. Pour les formes légères et modérées, ça varie fortement selon les variants et les vaccins.

Et puis ce 95% (plutôt 90% d'ailleurs) concerne toute la population de manière indifférenciée. Quel pourcentage dans la population à risque ? Chez les vieux et très vieux dont le système immunitaire est moins efficace ?

Et quelle durée de protection ?

Bref, ce Covid est la grippe de notre temps, il faudra apprendre à vivre avec. L'espoir d'une immunité collective semble bien illusoire avec ce virus respiratoire.

avatar fte | 

@toto_tutute

"Bref, ce Covid est la grippe de notre temps, il faudra apprendre à vivre avec."

J’en suis convaincu. Pour autant qu’on puisse être convaincu. C’est une croyance et non une conclusion basée sur des faits. Bref.

Plus je discute avec des anti-vax, et je ne parle pas de MacG, je parle de vrai gens dans la vraie vie, plus je suis convaincu - c’est un peu moins une croyance ici, des faits justifient cette posture - que la vaccination devrait être obligatoire pour toute la population. La Terre ronde aussi devrait être obligatoire pour toute la population.

Le covid n’est pas la grippe nouvelle. Le covid est la rougeole nouvelle.

avatar fte | 

@toto_tutute

"Et quelle durée de protection ?"

Shot de rappel tous les 6 mois, c’est ce qui semble se dessiner pour l’instant.

Ça semble jouable avec peu d’impact sur l’organisation du système médical en tout cas dans les pays développés.

Ce serait tous les mois, ce serait bien plus emmerdant…

Enfin, c’est pas moi qui le dit hein. C’est hors de mon domaine de compétence.

avatar fte | 

@toto_tutute

"Quel changement de paradigme qui illustre bien la montée en puissance culturelle de la Chine et son influence grandissante sur l’occident."

La Chine n’est pas responsable de cette tendance. Et cette tendance n’est pas liée au Covid. Le FUD et les réactions sécuritaires au détriment des libertés n’a rien de nouveau, rien de chinois, et assez français. Genre l’état d’urgence terroriste temporaire devenu loi, genre la surveillance internet de 60 mio de citoyens, ces conneries liberticides très françaises. Pas que, restons équitables.

Ce qui a changé ? Les médias massivement disponibles et relayés, putaclick, marchant au FUD maximum, et la baisse proportionnelle à l’exposition de l’esprit critique.

C’est pas parti pour s’améliorer avec cette saleté de vaccin covid qui améliore la réception 5G.

avatar laraigneegypsymontealagouttiere | 

Ce qui est quand même grotesque c’est d’avoir changé le nom du variant pour éviter toute discrimination tout ça pour qu’au final tous les médias précisent systématiquement que Delta c’est le variant indien🤦‍♂️

avatar Paquito06 | 

“Apple a toujours fait preuve d’une très grande prudence dans ce domaine et ce n’est pas surprenant de voir que la firme de Cupertino est parmi les premières à repousser son plan de retour au bureau.”

Une prudence encore plus grande, comme c’est le cas pour de nombreuses boites, aurait ete de ne pas mettre de date sur un RTO (return to the office). Et au dela, donner davantage de flexibilite aux employés avec le teletravail post RTO. Ca fait 1 an et demi quand meme 😏

avatar huexley | 

Vous ne pouvez pas travailler depuis la maison, mais en fait oui, mais en fait plus, mais en fait encore un peu.

CONNEXION UTILISATEUR