Lina Khan, la passionaria de la lutte contre les monopoles, nommée à la tête de l'antitrust américain

Félix Cattafesta |

La juriste Lina Khan a été élue cette semaine à la tête de la Federal Trade Commission (FTC). À seulement 32 ans, elle devient la plus jeune présidente de cette institution qui fait office de gendarme de la concurrence aux États-Unis. Cette annonce surprise ne plait pas aux multinationales basées dans la Silicon Valley : Lina Khan est fermement opposée à leurs « monopoles ».

La carrière de Lina Khan révèle un fort engagement contre la domination des grands groupes : elle a été conseillère de Rohit Chopra (un membre démocrate de la FTC), directrice juridique d'un cercle de réflexion militant contre les monopoles (Open Markets) et elle est aussi connue pour la rédaction de plusieurs articles retentissants critiquant l'emprise des GAFA sur leurs secteurs.

Alors qu'elle était encore étudiante, elle accusait le gouvernement des États-Unis d'être trop conciliant avec les grands groupes. Elle a récemment participé à la rédaction d'un volumineux dossier pour la commission antitrust de la Chambre des représentants qui a passé sur le gril Apple, Facebook, Google et Amazon.

La réponse des géants de la tech a été hostile à cette annonce. Le groupe d'industrie NetChoice ayant pour membres Amazon, Google et Facebook a déclaré par l'intermédiaire de son vice-président et avocat général Carl Szabo :

Mme Khan est un choix radical pour l'administration de Biden. Il ne fait aucun doute que l'activisme antitrust de Khan a eu une influence et un impact sur de nombreux progressistes, mais elle s'intéresse davantage à la modification subjective de la loi antitrust qu'à l'analyse et à l'application de la loi telle qu'elle est.

Le think tank financé par Google Information Technology and Innovation Foundation (ITIF) a lui aussi été très critique. Dans un communiqué, cette organisation qualifie Lina Khan de représentante de l'antitrust populaire préférant les petites entreprises aux grosses. ITIF estime que sa nomination pourrait « nuire aux entreprises et aux consommateurs américains au profit de rivaux étrangers ».


avatar YAZombie | 

On ne manque pas de drama queens non plus.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR