Rapport sur la transparence : baisse des requêtes des autorités au premier semestre 2020

Mickaël Bazoge |

Ce n'est pas la lecture la plus passionnante qui soit, surtout pour un vendredi soir, mais voilà : Apple a mis à jour son rapport sur la transparence pour le premier semestre 2020. Tous les six mois, le constructeur liste le nombre de requêtes provenant des autorités de police et de justice pour accéder aux données des utilisateurs sauvegardées dans iCloud1.

Ces requêtes ou commissions rogatoires peuvent être faites par les autorités à la demande d'utilisateurs concernant des appareils volés ou perdus, ou encore quand l'utilisateur soupçonne que leurs cartes bancaires ont été utilisées frauduleusement pour acheter un produit ou un service d'Apple. Ces demandes peuvent aussi être liées à la restriction ou à la suppression d'un compte Apple, ou encore dans une situation d'urgence où la sécurité d'un individu est menacée.

Le rapport précise le nombre de requêtes pays par pays. Pour la France, entre le 1er janvier et le 30 juin, Apple a reçu 695 requêtes dans le cadre d'enquêtes sur des appareils volés ou perdus. En l'occurrence, elles représentent 1 574 terminaux. Le constructeur a fourni des données pour 456 requêtes, soit 66% des demandes. Par rapport au précédent semestre, le nombre de requêtes est moins élevé (c'était 789 entre le 1er juillet et le 31 décembre).

Autre catégorie, celle des demandes des autorités pour les informations bancaires dans le cadre d'opérations financières louches permettant à des malandrins d'acheter des produits ou services d'Apple. Pour la France, le constructeur a enregistré 360 requêtes (contre 401 au second semestre 2019) et y a répondu favorablement dans 68% des cas.

Apple recense également les cas où les autorités soupçonnent des individus d'être en infraction avec les conditions d'usage du constructeur (cela leur permet d'obtenir des données d'identification : nom, adresse, parfois des photos, des mails, des contacts…). En France, ce sont 230 requêtes (-20 par rapport au précédent semestre) pour lesquelles Apple a fourni des informations dans 77% des cas.

Globalement, le volume des requêtes s'est légèrement contracté par rapport aux six derniers mois de 2019 : 28 276 requêtes pour de l'assistance dans les cas de perte ou de vol, contre 31 566 l'année précédente. Il faut sans doute y voir l'impact de la crise sanitaire et des mesures de confinement.


  1. Même si les sauvegardes iCloud sont chiffrées, elles ne le sont pas de bout en bout : Apple en détient toujours une clé. Le constructeur avait bien planché sur un chiffrement de bout en bout pour la sauvegarde iCloud, mais il a finalement abandonné l'idée (lire : Le chiffrement des sauvegardes iCloud, un casse-tête de bout en bout).  ↩︎


Tags
avatar iftwst | 

Moralité : pas de sauvegarde iCloud si on veut qqchose de crypté.
Donc en local sur son mac mais qui lui peut être bien sûr volé.
A chacun sa solution !

avatar hervemac | 

@iftwst

Sinon il y a PCloud qui parlent de leur stockage chiffré et basé en EU (Luxembourg). L’offre a l’air intéressante 2to à vie. Mais je ne sais pas trop ce que ça vaut en comparaison à iCloud.

avatar raoolito | 

@iftwst

ou simplement une image disque chiffrée sauvé sur icloud. C’est tout aussi securisé.

Bon, apres on parle bien de requetes étatiques ici, donc cela veut parfaitement dire ce que ca veut dire: iftwst ne veut pas qu’une cour de justice ou un service de sécurité de l’etat où il reside sache ce qu’il cache(rait)

CONNEXION UTILISATEUR