Apple rappelle son engagement pour la planète avec des éoliennes

Stéphane Moussie |

Au lendemain du sommet sur l'urgence climatique qui s'est tenu à l'ONU, Apple publie un communiqué de presse pour mettre en lumière son action pour la planète. Apple et dix de ses fournisseurs chinois vont investir près de 300 millions de dollars d'ici 2022 pour des projets totalisant 1 gigawatt d'énergie renouvelable. Des chiffres déjà communiqués l'année dernière.

Éolienne dans le Hunan, en Chine. Image Apple.

La nouvelle annonce, c'est qu'une partie de cet argent sert à financer trois parcs éoliens en Chine. Chaque parc génère 48 mégawatts d'énergie. « Nous sommes convaincus que ces programmes peuvent servir de modèle à l'échelle mondiale pour nous aider à atteindre notre objectif de 100 % d'énergie propre », commente Lisa Jackson, la responsable des initiatives environnementales d'Apple. Toutes les opérations mondiales d'Apple fonctionnent à 100 % en énergie renouvelable depuis l'année dernière et l'entreprise s'emploie pour que ce soit également le cas de ses fournisseurs.

Mise à jour : précision sur le 100 % d'énergie renouvelable exploité par Apple.


avatar SyMich | 

Chaque parc a une PUISSANCE de 48 MegaWatts... après, ce qu'il produira, ça dépendra du vent (48 MWh chaque fois que les eoliennes tourneront à pleine puissance durant 1 heure)

Pour ce qui est de l'annonce d'Apple de vouloir se fournir à 100% en énergie propre "à terme"... il me semblait qu'ils avaient annoncé que c'était deja le cas, non?
https://www.macg.co/aapl/2018/04/apple-nutilise-plus-que-de-lenergie-renouvelable-pour-ses-operations-mondiales-101959

avatar Stéphane Moussie | 
@SyMich : c'est rectifié.
avatar SyMich | 

Sur l'engagement "100% énergie propre", le Tweet de T Cook est plus clair :
"The urgency to address climate change has never been greater. We’re proud to run on 100% renewable energy and are working with our suppliers to do the same"

Donc Apple est déjà 100% énergie renouvelable et investit maintenant pour que ses fournisseurs le deviennent.

avatar daxr1der | 

Ce n’est pas une énergie propre (fabrication pétrochimie), et une durée de vie de 20 ans je crois, le mieux c’est l’énergie hydrolique

avatar SyMich | 

Pas de pétrochimie pour fabriquer des éoliennes, il me semble. Sauf erreur, c'est essentiellement de l'acier et du cuivre pour les alternateurs.
Certes la production d'acier rejette du CO2, mais la production des milliers de tonnes de béton pour le moindre barrage hydraulique, c'est encore pire (sans compter la nécessité de noyer des vallées, déplacer des populations, ...). Aucune énergie n'est totalement propre, mais les éoliennes (ou les barrages) c'est quand même mieux que des centrales au charbon.

avatar raoolito | 

absolument, on n’aura jamais d’energie 100% propre mais on peut eviter quand meme l’energie 100% sale   :)
L’hydraulique a un soucis majeur  : ses limites de possibilités d’emplacement. En france il me semble que c’est terminé depuis plusieurs années, tout ce qui pouvait etre fait l’est, alors que la demande en jus elle, continue de monter.
C’est con mais le nucléaire est à court et moyen terme la plus efficace des options, meme s’il faut impérativement s’en séparer à long terme.

avatar Link1993 | 

@raoolito

Il reste quelque chose comme 10% d'exploitable. Et quand on voit le bazar qu'à fait le barrage de sivens, on en construira pas plus.

avatar raoolito | 

@Link1993

Là où j'habite il y a même une pétition contre l'installation d'une ferme des éoliennes à 30 km d'ici j'avoue que partant de ce principe là on est pas sorti de l'auberge

avatar Link1993 | 

@raoolito

En général, c'est toujours les plus bruyants que l'on entends de toute façon, même si c'est une minorité...
Et avec ça, on avancera jamais...

Je suis profondément démocrate (je vote partie pirate, c'est dire !), mais quand je vois le blocage en ce moment, peut-être qu'un gouvernement a la chinoise, ce n'est pas si mal...
On a de la liberté, mais le pays contrôle quand même certaines choses...

avatar Link1993 | 

@SyMich

Les pales sont en fibre de carbone, et c'est pas recyclable.
Et pétrochimie, ça dépend ce que tu utilise comme matrice pour faire ta fibre.

En revanche, on arrive à faire des éoliennes sans matière rare, ce qui est un bon point.

Ses problèmes : l'intermittence du vent, la faible durée de vie (20ans) et la non recyclablilité des pales et de la structure béton si on le réutilise pas.

Édit : je viens de regarder vite fait, et la matrice est en polyester. Donc pétrochimie pour les pales :)

avatar SyMich | 

Merci de ces infos! 👍

avatar Link1993 | 

@SyMich

Point bonus :
tu ne peux pas comparer une éolienne avec une centrale à charbon, à cause de son intermittence.
En effet, il faut la prendre avec son backup.
Si tu remplace des productions déjà bas carbone, par de l'éolien, tu ne gagne rien, et tu pourrais au contraire empirer la chose par le besoin de construire une centrale à gaz ou charbon (comme l'Allemagne qui remplace le nucléaire par de l'éolien et du gaz)

On peut penser stockage, mais sauf hydraulique, on a pas d'autres solutions à grande échelle pour l'instant. Et faut pas oublier qu'il y a des pertes à cause des rendements inférieur à 1 pendant le stockage. Il faudra donc toujours produire plus que ce que l'on consomme.

Voilà, c'était le petit bonus qui concerne en faite toutes les énergies intermittentes 😉

avatar SyMich | 

Je suis persuadée qu'en Chine on peut palier l'intermittence en ne faisant tourner les usines que pendant les heures où il y a du vent... 😂

avatar Link1993 | 

@SyMich

Solution ultime pour réduire les rejets en CO2 en effet ! 🤣

avatar iPop | 

@SyMich

Si , il y a les éclairs du tonnerre.

avatar Link1993 | 

@iPop

Même pas... tu peux avoir une tension énorme, mais une intensité en revanche très faible, te donnant ainsi une puissance finalement faible qui ne permettrait pas de faire avancer un train ! ^^

Et puis faudrai la stocker aussi :)

avatar 8enoit | 

@SyMich

Et les fondations en béton des éoliennes, c’est un peu plus que 5 m sur 5. Il y a à chaque fois 250 à 400 m3 de béton par pied !!, à produire, à démanteler le cas échéant (coût exorbitant, en plus de l’eolienne elle-même à démanteler aussi au bout de 25 ans).
Sans compter le gâchis paysager, et les centrales à installer pour compenser l’intermittence. Les éoliennes sont une des pires solutions et ne sont ni écologiques ni économiques (n’oublions pas le coût des subventions pour la collectivité).

Il faut aller voir les reportages sur les éoliennes allemandes qui arrivent en fin de vie. Le coût de départ n’intégrait pas le démantèlement. On arrive à des montants à 10 chiffres.

avatar Ol'Dirty | 

@daxr1der

Éolienne = production polluante et efficacité 0. Hydrolique c’est efficace mais coûteux, hélas. Non le mieux reste et restera le nucléaire. N’en déplaise aux khmers verts.

avatar SyMich | 

C'est vrai que ce n'est pas coûteux du tout le nucléaire.... 🤦‍♂️
#EPR_Flamanville

avatar Link1993 | 

@SyMich

En fait, comme dans tout programme, un prototype coûte toujours chère.

En général tu multiplies l'estimation par 3, et t'as le prix réel. Certains appellent ça le facteur Pi (3,14....)

Et le nucléaire coûte moins chère des que l'on commence à en construire plusieurs d'un coup. On a les connaissances et l'expérience qui restent pour la construction, ce qui permet en plus de réduire le temps de construction :)

Flamenville a été la première à être lancé, et les chinois les derniers. Ils ont pu profiter de notre expérience pour finir y'a quelques mois, avec les deux réacteurs qui fonctionnent déjà :)
On devrait avoir la Finlande qui va pas tarder non plus, et les anglais l'année prochaine.

C'est un peu tout le problème d'un développement de grosse industries, surtout avec le nucléaire. Et puis faut être honnête, l'ASN est sérieusement cassé pieds sur la sécurité et fait énormément retarder l'ouverture, pour mon plus grand bonheur :)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Link1993
Moi j'aime bien les technocrates
Ils ont même inventé un mot pour raconter/décrire leur connerie :
Certains appellent ça le facteur Pi (3,14....)
Faut pas rigoler avec ça. Si ça a un nom (la connerie des technocrate)
c'est bien parceque ça existe

avatar Link1993 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Tous les grands programmes y ont eu droit !
Tu peux penser au Concorde, l'A380, mais aussi les raffineries pétrolières... Je ne suis pas dans le développement informatique, mais paraît que c'est pas mal non plus dans ce milieu.

J'avais sortie juste le nom par anecdote bien sur. Un facteur de 3, comme le chiffre Pi :)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Link1993
Merci pour ta réponse :-) (et mes excuses pour mon premier post irrespectueux))
Un facteur 3... s'il est vraiment régulier... prévisible, c'est pas franchement un, problème :
il suffirait de multiplier par trois l'estimation et sans plus d'effort on obtiendrait "scientifiquement" "pil poil" un chiffre conforme à la réalité.
;-)
Sinon, le nucléaire, c'est moins cher si on en construit beaucoup...
sauf si l'on compte le démentellement
et là, même avec un facteur trois, c'est impossible à imaginer/connaître dans le long terme

avatar Link1993 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

En fait, ça dépends des projets. Tu peux avoir une estimation exacte (ça arrive rarement), ça peut être le double, le triple... on sait jamais exactement. Mais ça oscille dans ces environs la, et tu ne peux jamais le savoir. Donc quand tu prévois un truc, tu le fais sur des données que tu peux déjà bien estimer :)

Les coûts du démantèlement se retrouve dans ta facture électrique. Une partie de du prix du nucléaire inclut la réserve de fond pour le démantèlement. Et le coût est déjà à peu près connu, comme on en a déjà démantelé en France, et aux États Unis :)
En revanche, c'est quelque chose qui prends beaucoup de temps, mais du coup, ça coûte moins chère, et ça évite les bêtises des précipitations 😉

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Link1993 "le coût est déjà à peu près connu
Heu, pas sur de bien comprendre : "démantèlement" kesako ?
Le cout de la fermeture de la centrale + la gestion des déchets ?
Je ne suis pas scientifique mais comment pourrait-on connaître le cout de la gestion des déchets, alors qu'on ne sait pas comment les gérer ? Les glisser sous le tapis en espérons qu'ils y restent sans bouger pendant les x milliers d'années;
Dans ce cout provisionné, est-il inclus les couts des accidents nucléaires passés ou futurs ? Ces couts doivent-ls être payés par l'humanité ? par l'ensemble des centrales nucléaires ?
Gestion de risque rationnel voudrait dire qu'accidents passés et futurs sont provisionnés.
Qui paye le démantèlement des Chernobyls passés et futurs ?

avatar Link1993 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Je parlais du démantèlement : fin de vie de la tranche, avec son démontage.
Les déchets sont aussi dans la facture d'électricité, en plus du provisionnèrent pour le démantèlement.
En fait, ce qui coûte chère dans le nucléaire, ce n'est pas l'uranium (c'est même ridiculement pas chère, à peine 6% de mémoire sur le prix complet), mais l'enrichissement du combustible, l'entretien des locaux, la gestion des déchets, le provisionnement pour le démantèlement, et quelques autres coûts.

On connaît très bien ces coûts puisque en France on s'occupe de les traiter correctement depuis 40ans, avec même une partie qui est recyclée pour en refaire du combustible. En plus de ça, ce qui sort d'un réacteur, c'est 95% d'uranium 238, et 2-3% d'uranium 235 qu'on peut ensuite reenrichir pour de nouveau avoir du combustible avec 5% d'U235. Cette portion d'uranium qui sort des réacteurs, est stockée pour une réutilisation plus tard, évitant de devoir en importer.
Les déchets, les vrais, vont être des vêtements de protections, du béton, etc... qui a une courte vie, et qui pourrait dans les faits être réutilisé très rapidement, mais une loi l'interdit par précaution (elle est stupide, la n'est pas la question)
Il y a ensuite ceux durée de vie très longue. C'est ceux la qui sont vraiment problématiques mais ne représente que 1% de ce qui sort d'une centrale. On pourrait les réutiliser dans une centrale à neutron rapide, mais avec Super Phœnix et le programme Astrid abandonné, ça ne sera probablement pas le cas. On préfère donc les mettre dans des colis en acier, dans lesquels on vient couler un mélange de verre et des déchets pour les garder stable, et enfin, mettre ça dans un lieu 500m sous terre, dans une couche géologique stable depuis des millions d'années. Le même type de couche ou on a pu trouver du pétrole, qui lui aussi est resté pendant des millions d'années. Ces couches, ils faut les étudier bien sur, c’est pour ça que le programme CIGEO a déjà 20ans.

Pour les accidents, bonne question. Il me semble que non. Je ne connais pas les centrales étrangères, mais pour les centrales françaises, on aura pas une situation catastrophique comme Tchernobyl, car pas le même type de réacteur. Il existe en plus de l'enceinte, un récupérateur de corium, et on se retrouverait donc avec une situation similaire à Three Miles Island, ou le démantèlement est déjà en cours. Il faudrait donc se baser la dessus pour connaître précisément le déroulement et les coûts :)

J'espère avoir déjà pas mal répondu aux questions. Je ne suis pas dans le milieu (je suis dans le spatial), mais c'est un sujet qui me passionne depuis un an, et je voulais simplement partager mes connaissances :)

Je recommande les vidéos du "Le reveilleur" sur YouTube pour en apprendre plus. C'est long, mais détaillé et sourcé. Sa dernière vidéo est sur les déchets justement :)

https://youtu.be/p0zX8eUW_jQ

avatar Phiphi | 

@SyMich

C’est d’autant plus économique qu’on n’a aucun déchets à stocker et rien à démanteler, on est bien d’accord 🤦‍♂️

avatar occam | 

L’engagement d’Apple pour la planète surpasse le cadre de cette annonce.
Ils financent non seulement les éoliennes, ils produisent aussi du vent pour les faire tourner.

avatar MrMeteo | 

@occam

Excellent 🤣

avatar Paquito06 | 

@occam

Me demandais d’où venais tout ce vent l’aprem a SF. Mais avec les GAFA plus au Sud, tout s’explique 🤣

avatar Baptiste_nv18 | 

@occam

😂😂♥️

avatar pagaupa | 

@occam

Mdr...

avatar SyMich | 

En tous cas, des investissements de ce niveau en Chine, avec ses fournisseurs chinois, ça montre qu'Apple a l'intention de produire en Chine pendant encore un bon bout de temps... n'en déplaise à Trumpounet 😔

avatar jmquidet | 

@SyMich

Ce "Trumpounet" aura disparu de la scène publique et tombera dans les poubelles de l’Histoire bien avant que tous ces investissements n’arrivent à leur terme ! Il est comme un moustique sur le dos d’un âne 😜

avatar kitetrip | 

Pure communication.
Une éolienne a une durée de vie limitée (rares sont celles qui dépassent les 30 ans).
Les pales sont fabriquées avec des fibres composites, qui ne sont bien sûr pas recyclables.
En clair la solution reste de ne pas proposer d'iPhone tous les ans et d'arrêter les services Cloud...

avatar SyMich | 

Greta! Sors de ce corps! Ou je t'envoie en Pologne nettoyer les plages corses... 🧐

avatar fte | 

Les éoliennes ? Ces hachoirs géants pour oiseaux ?

Yep, c’est mieux que des centrales à charbon. Enfin, je suppose. Mais ce n’est absolument pas un engagement pour la planète, bullshit marketing.

avatar Link1993 | 

@fte

Alors, je veux juste corriger un truc :

Le hachoir à oiseaux est grandement exagéré et ne peut être utilisé comme argument.

Utilise les chauves souris en revanche. Celui là est valide ! On arrête vraiment des éoliennes à causes de chauves souris volant occasionnellement à l'altitude des pales dans certains endroits ! ^^

avatar Ducletho | 

Et Apple promets plus de cloud pour Ses clients...

avatar BleuRooster | 

La solution qui polluent le moins pour l’instant c’est le Nucléaire. Faudrais mettre le paquet sur la Fusion Nucléaire, mais les éoliennes sa gâche les paysages puis c’est pas aussi écologique qu’on le dit!

avatar Brice21 | 

@BleuRooster

La fusion c’est pas pour demain par contre les réacteurs à neutron rapide à sels fondus c’est le futur à portée de main :

https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9acteur_nucl%C3%A9aire_%C3%A0_sels_fondus

Et ça résoudrait à peu près tous les problèmes du nucléaire en minimisant les risques, recyclant les déchets actuels et nous serions alimenté en énergie pour des milliers d’années rien qu’avec les réserves de déchets actuels.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ BleuRooster "qui polluent le moins pour l’instant c’est le Nucléaire"
N'importe quoi
Si tu mets les poussières sous le tapis ou même dans une poubelle, la poussière est toujours là.
Si on parle (pense) aux générations futures, l'énergie qui pollue le plus (longtemps et de manière irrémédiablement désastreuse (à l'échelle de l'humanité) c'est le nucléaire.

avatar Link1993 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

J'aurais dis gaz et charbon plutôt... rejets de CO2 important dans l'atmosphère, particules fines, déchets de combustions pour le charbon...

Mais du coup, on mets pas tout ça sous le tapis. On jette ça carrément dans l'air.

En plus de sa grande concentration énergétique grâce à l'uranium, le nucléaire produit des déchets que l'on arrive à contrôler, et en quantité très faible. C'est vraiment son très grand avantage :)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Link1993
Dis tu te moques ? c'est de l'humour ?
"le nucléaire produit des déchets que l'on arrive à contrôler, et en quantité très faible"
Une petite promenade en Ukraine et au Japon... et un peu partout dans le monde.
Propagande irresponsable :-'(

avatar Link1993 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Non pas vraiment. J'ai répondu à une partie déjà dans un autre commentaire, qui j'espère, te donneras déjà une idée :)

Après, les accidents sont en effet un probleme, et Tchernobyl a vraiment été une catastrophe. Mais elle a surtout été une catastrophe d'origine etatique, puisque l'état ne se remettait pas en question quand quelque chose a été détecté. Ce fut le cas au Japon aussi.

Maintenant, en terme de déchets, Il n'y a plus de rapport avec les accidents. Ça sera plutôt de la radioactivité, et elle décroît avec le temps. La zone d'exclusion en Ukraine par exemple est en grande partie de nouveau rehabitable, certes, avec une radiation plus importante que par chez nous, mais avec des effets non quantifiables sur la santé humaine (y'a un lieu en Iran naturellement plus radioactif par exemple). Quand au Japon, l'évacuation a été fortement questionnée par la suite, car le lieu est dans les faits, encore parfaitement habitable, et aurait évité des décès de personnes à cause de l'évacuation (par stresse, dépression, blocage culturel, etc...). Si tu parles du tritium dans l'eau qui sera rejetée prochainement, il faut savoir que le tritium est très peu énergétique lors de sa désintégration et donc pas nocif dans des quantités contrôlées. En fait, ils vont de ce que j'ai compris, rejeté moins d'eau tritié que ce que rejette la Hague. Ensuite, les courants marins vont diluer cette eau, faisant en sorte que ça ne sera plus détectable. En revanche, y'a un point que je critique, c'est qu'en terme de transparence, les japonais sont plutôt mauvais pour fournir ce genre d'infos...

J'espère ici aussi avoir répondu à tes questions, et je continue de recommander le reveilleur sur YouTube, qui expliquera ces choses (ça parle hydro, éolienne, et solaire aussi !) bien mieux que moi :)

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@ Link1993
tu as fait un travail sérieux pour me répondre, ce dont je te remercie chaleureusement.
je me refuse de te répondre car je sais que ma réponse resterait en comparaison superficielle, ce domaine étant trop éloigné de mes domaines de compétence.

avatar Link1993 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Cette réponse ! 😱
C'est d'une honnêteté ! C'est très inhabituel et je t'en remercie. ☺️

Je vais me répéter encore une fois, mais si tu as le temps, je te recommande vraiment de regarder le reveilleur, il répondra déjà à une bonne partie de tes questions, avec une analyse complète des moyens de productions, avec leurs avantages, et défauts :)

avatar BleuRooster | 

Pour l’écologie: Si Apple renouveler c’est produits tout les deux ans? 😈

avatar lll | 

Le greenwashing d'Apple pourrait être un cas d'école...
Comme dit plus haut, il n'y a que le nucléaire pour nous sortir de la nasse dans un premier temps, jusqu'à ce qu'on trouve plus sécurisé.

avatar jackhal | 

Apple n'est pas une entreprise française, il ne faut pas perdre ça de vue.

Chez nous, l'énergie électrique est quasi décarbonnée, mais en Chine, pas du tout... et aux USA non plus (2/3 d'énergies fossiles). Illustration :
https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/album_images/production-electricite-etats-unis_z.png

Même en Californie ils ont encore près de 50% d'énergies fossiles. Article : https://www.lemondedelenergie.com/californie-production-solaire-entraine-prix-de-lelectricite-negatif/2017/05/03/

Maintenant, tu peux être pro-nucléaire (perso, je le suis en attendant mieux), mais il y a un truc à ne pas perdre de vue, c'est que si tu es une entreprise, autant on ne va sûrement pas te faire chier si tu installes des panneaux solaires, et sans doute pas énormément si tu installes des éoliennes... mais pour installer une centrale nucléaire, ça risque d'être une autre histoire. Et quand bien même ça serait jouable, je *suppose* qu'obtenir les permis prendrait de longues années. Sans compter les problèmes d'image pour la société qui s'y mettrait, les discussions autour du nucléaire étant rarement très rationnelles (genre, pour énormément de français, le nucléaire émet du CO2 : https://www.lemonde.fr/blog/huet/2018/04/11/nucleaire-et-climat-la-grande-tromperie/).

Bref, pour une boite qui veut aller plus vite vers la décarbonation de son approvisionnement électrique que les états dans lesquels elle opère, je ne pense pas qu'il y ait vraiment d'alternatives au photovoltaïque et à l'éolien.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR