Les réparateurs indépendants pourront se fournir chez Apple pour réparer l'iPhone hors garantie

Mickaël Bazoge |

Apple va faciliter la vie des utilisateurs d'iPhone qui n'ont pas nécessairement d'Apple Store à proximité. Le constructeur va en effet fournir aux réparateurs indépendants les mêmes pièces détachées, outils, manuels de réparation et de diagnostic pour l'iPhone que les réparateurs agréés (Apple Authorized Service Provider, AASP). Ils auront ainsi tous les éléments nécessaires pour réparer un smartphone hors garantie (pour les réparations couvertes par la garantie, il faudra toujours se rendre chez un AASP ou à l'Apple Store).

Le programme IRP (Independent Repair Provider) va se lancer aux États-Unis, avec une extension prévue pour d'autres pays. « Nous pensons que les réparations les plus sûres et les plus fiables sont celles assurées par des techniciens formés qui utilisent des pièces d'origine qui ont été correctement conçues et rigoureusement testées », explique Jeff Williams, le patron des opérations.

Les réparateurs indépendants intéressés par le programme peuvent y souscrire gratuitement, mais il leur faudra au moins un technicien certifié Apple qui peut réaliser les réparations. La certification est « simple et gratuite », il suffit de se rendre à cette adresse pour en savoir plus. Une fois le sésame en poche, le réparateur recevra les mêmes outils qu'un AASP, au prix d'un AASP.

Apple a expérimenté ce programme auprès de 20 réparateurs indépendants en Amérique du Nord, en Europe et en Asie. Nul doute que le reste du monde sera servi le plus rapidement possible, car c'est surtout en dehors des États-Unis (où le réseau d'Apple Store et d'AASP est le plus dense) que les besoins sont les plus criants.

Ces dernières années, Apple a assoupli sa politique en la matière. Le constructeur a ainsi amélioré son système d'étalonnage des écrans qui est désormais logiciel. En mars, la rumeur avait aussi annoncé une plus grande souplesse du constructeur en la matière.

Le discours de la Pomme restait toutefois ambigu, en témoigne le « verrou » qui empêche la fonction État de la batterie de faire son boulot avec une batterie remplacée par un technicien non agréé. Sans oublier le lobbying parfois féroce d'Apple contre le droit à la réparation voulu par plusieurs États américains.

avatar Maxime A. | 

En attendant Apple ne veut toujours pas me fournir de patins antidérapants pour remplacer ceux qui sont partis (ou sur le point de partir) de mon MacBook Pro...

avatar pat3 | 

@Maxime A.

Y a besoin d’Apple pour ça ?

avatar Maxime A. | 

@pat3

Impossible de trouver une pièce OEM sinon. Tous les patins trouvables sur Amazon sont de mauvaise qualité dixit les commentaires

avatar gabrieldarm | 

@Maxime A.

Sérieux ? A l’Apple store de Lyon il m’ont changé ça gratuitement !

avatar Maxime A. | 

@gabrieldarm

Apple Store de Rosny 2, le mec me propose une réparation à 89€ en me disant lui même que ça ne vaut pas le coup. Je lui dis que je veux juste acheter la pièce, il ne veut pas.

Après je suis plus sous garantie vu que c’est un MBPr 2013, mais juste fournir la pièce ils refusent.

Alors si en plus ils t’ont fait la main d’œuvre gratuite, je sais pas ce que je leur ai fait 😭

avatar minitoine | 

@Maxime A.

J’en ai acheté 4 à MacWay pour 2-3€. Jette un œil..

avatar Maxime A. | 

@minitoine

J’en ai vu à 8/9€ sur Macway qui ont de bons avis mais bon c’est toujours pas des OEM :/

avatar themasck | 

en téléphonant au SAV , ils m'avaient envoyé un kit avec un lien pour démonter correctement les pieds depuis l'intérieur de la coque , mais c'était en 2012 .
autrement , acheter une protection d'aile pour Audi ou autre et le recouper au diamètre des pieds ces scotch sont très solide et empêche les pieds de s'aplatir par les frottements .

avatar gabrieldarm | 

@Maxime A.

Ah ouais chaud ... pourtant plus de garantie moi non plus, MBP mi 2012 !
J’y étais aller pour je sais plus quel problème, je lui avait demandé si c’était possible, il a pris mon mac et est revenu 10min plus tard avec des tampons neufs ! Je suis sûrement tombé sur un sympa ahah

avatar byte_order | 

Ah ben voilà. La mise en lumière sur ses pratiques de verrouillage du marché du SAV sur leur matos a contraint Apple de bouger de ses positions.
Probablement qu'un bouton "risque juridique > profit" s'est enclenché quelque part a Cupertino.

Bon, entre temps et pendant des années elle a fait du profit par millions de dollars en exploitant cet abus manifeste, et évidement cela restera impuni - c'est d'ailleurs l'idée derrière ce changement d'attitude, d'aider à refermer très vite toute (idée d') enquête sur ses pratiques de SAV.

Faudrait pas que cela dissuade d'autres (ou même Apple) de (re)faire pareil et de gagner de l'argent sur une situation qu'ils savent illégale mais qui ne sera jamais punie, ou en tout cas jamais de manière réellement punitive, donc dissuasive, c.a.d. économiquement non profitable.

avatar Nixam | 

@byte_order

Blablabla Apple sont vraiment des enfoirés pleins de poignon et ils en veulent toujours plus

Sinon, on peut aussi faire l'analyse suivante :

Les réparateurs ne sont pas tous agrées et surtout pas tous aussi précieux que chez Apple, et quand bien même un réparateur tiers changerait un composant où quoi que ce soit sur un terminal Apple et que celui-ci venait à dysfonctionner, alors qui incriminerait-on ?

avatar vince29 | 

Quand tu vas dans un garage pour faire changer une pièce et que le garagiste salope le boulot, qui tu vas blâmer ?

avatar armandgz123 | 

@Nixam

Bah le réparateur c’est évident...

avatar byte_order | 

@Nixam |
> Blablabla Apple sont vraiment des enfoirés pleins de poignon et ils en veulent toujours plus

Retirez "enfoirés" - qui est de vous, pas de moi - et le reste est factuel, non !?

> Les réparateurs ne sont pas tous agrées et surtout pas tous aussi précieux que
> chez Apple, et quand bien même un réparateur tiers changerait un composant
> où quoi que ce soit sur un terminal Apple et que celui-ci venait à dysfonctionner,
> alors qui incriminerait-on ?

Ben le réparateur. On paye pour réparer un truc, sa réparation ne répare pas, on blâme le réparateur.
Logique, non ?

avatar carabat | 

@ byte_order

Ce n'est logique que si on ne tient pas compte de l'hyper-médiatisation dont Apple fait l'objet. Dit autrement, si des réparateurs de produits Apple font mal leur boulot et que ça crée des problèmes en cascade, certains médias en feront immédiatement leur gros titres sans forcément préciser que lesdits produits sont passés dans les mains de tels réparateurs, et l'image d'Apple en sera écornée.

avatar p@t72 | 

@carabat.
Mais lol.
Apple n'a pas besoin de réparateur non officiel pour ce mettre à dos les médias ou tout simplement ces clients.
Quand on voit des affaires comme le clavier papillon ou les batteries des iphones naze au bout de deux ans...

avatar byte_order | 

@carabat
> Ce n'est logique que si on ne tient pas compte de l'hyper-médiatisation dont Apple
> fait l'objet.

Cette sur-médiatisation de la marque a effectivement 2 côtés. Apple y gagne beaucoup en promotion gratuite mais, en effet, le badbuzz est également gratuit.
Elle ne peut pas vouloir que le beurre.

> et l'image d'Apple en sera écornée.

Uniquement si elle est incapable de prouver qu'elle n'est pas en cause. Mais elle devra faire l'effort de le faire, en effet. Ce qui de toute façon sera quasi gratuitement relayé par les médias, elle n'aura juste qu'à communiquer de manière claire et objective (mais quel malheur, qu'elle doive défendre elle même sa marque de temps à autre plutôt que cela soit fait gratuitement par sa sur-médiatisation, c'est vrai, c'est scandaleux ! Wait, no?)

C'est le prix à payer pour l'aspect très profitable de la promotion dont elle bénéficie gratuitement depuis des années.
Et vu l'état de ses finances et de son image de marque, le bilan me semble amplement en sa faveur. Qu'elle doive de temps à autre défendre elle même son image de marque, c'est légitime, je ne vois pas pourquoi elle devrait en être épargnée !?

En conséquence, je ne vois pas au nom de quoi il serait légitime d'amputer le consommateur de son droit à la réparation sur un marché de concurrence libre pour simplement réduire à zéro tout risque de mauvaise publicité temporaire non méritée à Apple.

Elle n'a pas non plus méritée la totalité de la bonne publicité gratuite qu'elle reçoit depuis tant d'année, et elle n'a jamais pour autant proposer de compenser cela en aucune manière.

avatar macfredx | 

@Nixam

+1

avatar p@t72 | 

-1

avatar fte | 

@Nixam

"alors qui incriminerait-on ?"

Bizarre question. L’Apple Store m’a détruit mon iPhone l’année dernière en changeant la batterie. Ils n’ont pas testé visiblement puisqu’ils me l’ont rendu non fonctionnel. La batterie ne chargeait plus. Bref, trois visites au store et des heures perdues, je blâme absolument le store.

Un réparateur me fait le même coup, je blâme absolument le réparateur.

Qui d’autre ? Samsung ? Dieu ?

avatar webHAL1 | 

Bonne démarche de la part d'Apple, la réparation est une approche bien préférable à l'achat d'un nouvel appareil lorsque c'est possible. :-)

avatar CorbeilleNews | 

@webHAL1

Démarche à marche forcée vous voulez dire 😋

avatar Clément34000 | 

Ah, voilà une bonne nouvelle, il y aura plus de magasin agréé encore

avatar popeye1 | 

Petit à petit les GAFAS se civilisent !

avatar Bigdidou | 

@popeye1

« Petit à petit les GAFAS se civilisent ! »

Petit à petit, il se construit surtout un cadre législatif pour encadrer de plus leurs pratiques hors limites.
Laisse-les faire, et tu vas voir qu’ils vont pas se civiliser longtemps ;)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR