Droit à la réparation : Apple prête à un compromis, mais pas pour l’iPhone

Mickaël Bazoge |

Le Nebraska tente de mettre en place une législation plus favorable aux réparateurs et, in fine, aux consommateurs qui paieraient ainsi moins cher le remplacement d’une batterie ou d’un écran avec des pièces officielles. Un « droit à la réparation » en pleine discussion chez le législateur de cet État américain, qui obligerait les constructeurs à fournir des manuels et des pièces détachées aux boutiques de réparation non agréées.

Cliquer pour agrandir

Ce texte, dont des variantes sont aussi discutées dans huit autres États, ne fait pas les affaires des constructeurs et singulièrement d’Apple. Lydia Brasch, une sénatrice qui défend la législation au Nebraska, a discuté de ce dossier avec Steve Kester, un représentant d’Apple. Ce dernier a affirmé que l’État deviendrait la « Mecque » des hackers si la loi était votée, expose BuzzFeed… La Pomme indique aussi que limiter les possibilités de réparation aux seules boutiques dument agréées est la seule manière de garantir que des pièces d’origine soient bien utilisées et les appareils correctement réparés.

Apple est cependant prête à un compromis : le droit à la réparation pourrait s’appliquer à tous ses appareils, exception faite de l’iPhone. Si le législateur introduisait cette nuance (de taille), alors le constructeur ne s’opposerait pas au texte. Il resterait bien sûr à convaincre les autres entreprises, et notamment John Deere le constructeur d’équipement agricole qui fait partie des opposants les plus actifs de ces lois.

Le lobbying des entreprises est efficace : l’État de New York tente de faire passer un texte semblable depuis 2014 sans y parvenir. « Plusieurs d’entre nous pensons que cette pratique est un monopole », explique un élu. « Si j’achète un ordinateur, [le constructeur] va pratiquement exiger que je le lui retourne pour le réparer à des prix majorés ». Au Massachusetts, une loi sur le droit à la réparation touchant les garagistes a été mise en place en 2013 ; durant la dernière session législative, Apple s’est opposée à une extension de cette loi.

Des échoppes en Chine proposent pour une poignée de dollars de passer le stockage d’un iPhone de 16 à 128 Go.

Apple n’est pas le seul constructeur à exercer des pressions sur les États pour éviter qu’ils ne votent de telles législations. Le constructeur de Cupertino fait partie avec Microsoft, Google, Samsung, Nintendo et Sony de plusieurs groupes de pression dont les arguments sont bien rodés : ces lois « compromettent la propriété intellectuelle et la sécurité des consommateurs ». Un de ces lobbys, CompTIA, explique qu’il ne s’agit pas tant d’empêcher les utilisateurs de faire réparer leurs produits où bon leur semble que de protéger des secrets industriels…

Les entreprises assurent par ailleurs que les utilisateurs ont à leur disposition un choix « substantiel » pour effectuer des réparations de leurs produits selon leurs besoins. Or, s’il existe 1 371 réparateurs agréés Apple aux États-Unis, il n’y a qu’un seul Apple Store dans tout le Nebraska.

avatar Olivier S | 

Excellente initiative, bien vu 👍

avatar melaure | 

Pas vraiment, car il manque le DROIT à upgrader la RAM et le SSD des Macs actuels !

avatar C1rc3@0rc | 

;)
Bien vu en effet.

Mais la il s'agit de droit de reparer hors d'un monopole etabli par un constructeur ou une corporation. Ça n'est pas une loi sur la lutte contre l'obsolescence programmée...

ce qui est tres clair c'est que le principe posé par Apple vient une fois de plus des sales petites magouille du secteur automobile, qui n'a vraiment rien pour lui :

«Au Massachusetts, une loi sur le droit à la réparation touchant les garagistes a été mise en place en 2013 ; durant la dernière session législative, Apple s’est opposée à une extension de cette loi.»

Il faut rappeler d'ailleurs que les vis pentalobes si détestées des bidouilleurs et réparateurs sont un principe qui vient de l'automobile, de même que les connecteurs non standards - pour des matériels standardisés eux - , ou encore les elements peu couteux collés/scellés/encapsulés impossible a remplacer unitairement et qui necessitent de changer un bloc compliqué et tres couteux!

avatar nicopulse | 

Oui c'est très bien vu.

Quand au méchant capital US, qui ne se prive jamais de rappeler les bienfaits du libéralisme pour (le choix de la position dans laquelle on va baiser) le consommateur, jusqu'en matière de santé, viendrait aujourd'hui s'inquiéter de la libre de réparation des iPhones ?

Vraiment, les coups de guillotine se perdent.

avatar charlie105 | 

Vous avez compris quel est le problème que cet état devienne "la Mecque des hackers"?

avatar r e m y | 

@charlie105

Apple veut faire croire que si n'importe qui peut acheter des pièces détachées originales, ca permettra aux hackers de décortiquer leur fonctionnement pour trouver des nouvelles portes d'entrées pour accéder aux matériels les utilisant.

avatar Claude Pelletier | 

Cette mesure traite la question de la réparation sous un biais qui ne me satisfait pas. Pourquoi ?
Je prends un exemple (perso) :
Tu arrives dans magasin avec ton iFonFon car tu soupçonnes qu'une batterie neuve…  te satisferait plus au bout de deux ans d'usage intensif. Tu trouves qu'elle se vide trop vite.
(Soyons précis : parfois tu dois donner un petit coup de recharge en cours de journée.)

Tu demandes qu'on fasse le nécessaire.
Plus tard, on te rend le matériel en déclarant que la batterie est remplacée. Et tu sors ta carte de crédit bien sûr.

L'ennui c'est qu'on n'en sait pas plus.
•1) On ne sait pas si l'on avait raison d'invoquer un affaiblissement de la batterie. Aucune mesure de sa capacité, de son état !!!!
•2) Quand on découvre que la "nouvelle" batterie ne vous en apporte pas plus, ou pas vraiment plus, l'on finit par se demander si l'employé modèle a bien effectuer un remplacement !!!!

Voilà un dilemme que le paumé que je suis, aimerais ne plus rencontrer —histoire de retrouver une pleine confiance dans les produits pommés—. L'obscurité du processus de remplacement lors d'une réparation devrait ne pas être.

Comment légiférer ?

À vous lire.

avatar John McClane | 

@Claude Pelletier

Vous avez fait changer la batterie en Apple Store, ou chez un réparateur tiers ?
Car moi j'hésite : 91€ le remplacement de batterie chez Apple, et 39€ dans une boutique de réparation près de chez moi.
En lequel faire confiance ?

avatar C1rc3@0rc | 

Tout depend de ton appareil, de son age et de sa valeur.
Si l'appareil n'est plus sous garantie, autant aller chez un tiers sérieux qui va faire le même travail pour moins cher.
Si l'appareil est sous garantie et que l'intervention annule la garantie, pas le choix.

Perso, j'ai toujours remplacé les batteries moi-même, mais une fois la garantie échue.
Le gros probleme c'est qu'il faut savoir trouver une batterie de bonne qualité, disposer des bons outils, et donc ne pas chercher le tarif le plus bas.

Quant a la question de la confiance dans le reparateur, faut jamais faire confiance a un reparateur, c'est comme dans l'automobile: avoir l'avis de plusieurs clients (pas juste des commentaires sur le WEB...) et demander aux assoc de consommateurs et surtout obtenir un devis. Sur Paris il y a quelques boutiques serieuses (perso MacWay j'y vais les yeux fermé) et pas mal d'aigrefins qui sévissent dans des petites echopes sporadiques!

Ah derniere chose, que ce soit chez Apple ou un tiers, faut backuper son appareil avant de l'amener et virer toutes les donnees qu'on veut pas voir atterir entre les mains de hacker ou sur le WEB: infos bancaires / mot de passe / photo compromettantes / ... parce que le gars qui va faire la reparation il peut copier les donnees et y avoir acces meme si elles sont "protegées" !

avatar Claude Pelletier | 

Je n'ai pas choisi le prix bas et ai fait confiance à l'Apple Store du coin. Mais ma question est dépendante de la solitude du consommateur face à un professionnelle quelconque, et à une enseigne quelconque.

avatar Beaubarre | 

@John McClane

Moi j'ai finalement choisi - de le faire moi-même, mais avec une batterie de qualité achetée chez iFixIT.

Sur l'iPhone 6 j'ai réussi mais pas sur un iPhone 4 dont les vis étaient cassées.

avatar r e m y | 

@Claude Pelletier

Évite de poser toi-même le diagnostic lorsque tu constates un dysfonctionnement. En effet, si tu demandes un changement de batterie, on te fait un changement de batterie. Si le probleme subsiste, le réparateur n'y est pour rien, il a fait ce que tu lui as demandé de faire.
Quand tu as un probleme, demande un diagnostic et un devis de réparation, en veillant bien à ce que les symptômes que tu as constatés soient bien mentionnés noir sur blanc.
Après réparation (qui est toujours garantie plusieurs mois), si tu constates les mêmes symptômes, tu peux rapporter ton appareil et demander une nouvelle prise en charge en garantie, la première réparation n'ayant pas résolu les problèmes que tu avais dûment signalés.

avatar C1rc3@0rc | 

+1

Apple se comporte comme un constructeur automobile, il faut se comporter en face comme un client d'automobile.

Il est assez commun d'entendre les gens qui n'ont pas de compétences en mécanique raconter que face a une panne qui a priori nécessitait de changer un composant simple (et soumis a une usure ) le garagiste leurs a fait une facture de plusieurs centaines d'euro en remplacant un ensemble d'elements totalement étrangers au probleme.

L'idee du devis est bel est bien la solution et la multiplication des devis est la seule solution.

Il faut rappeler aussi qu'Apple, même ayant reconnu un problème de production va tout faire pour dissuader le client de faire reparer sa machine, et souvent il faut en passer par des assoc de consommateurs et courrier modele, voir d'avocat, pour obtenir ce que la loi impose au producteur/commerçant.

avatar mac_adam | 

@Claude :
Tu as l'application iBackupbot : tu cliques à gauche "iPhone" puis à droite "More information", et tu sauras tout sur ta batterie, notamment si elle a besoin d'être changée et, le cas échéant, si on t'as mis une batterie neuve.

avatar Claude Pelletier | 

Merci à tous.

Merci MacAdam
pour le moyen que tu m'offres. Qui aurait modifié le cours de ma déconvenue.
Bonsoir.

avatar mac_adam | 

@Claude :
Heureux d'avoir pu te rendre service : l'entraide est à mon sens la base de ce forum. :-)

avatar Claude Pelletier | 

La question reste ouverte pour tout un chacun
mais j'ai trouvé de quoi satisfaire ma demande ici
avec ce que raconte cette page :
http://infoidevice.fr/connaitre-etat-batterie-iphone-ipad-nombre-cycle-r...

Mais. Dans la vie, il a souvent un mais.
J'ai des réticences à utiliser un soft hors du périmètre de sécurité de la Pommeraie. Timidité ou couardise ? Et "infodevice.fr" …… je ne connais pas. Pourquoi n'y aurait-il pas une app dans le store officiel ???

avatar bugman | 

@Claude Pelletier

"Quand on découvre que la "nouvelle" batterie ne vous en apporte pas plus, ou pas vraiment plus, l'on finit par se demander si l'employé modèle a bien effectuer un remplacement !!!!"

Moi chez Omega, on me filait les pièces remplacées !

avatar Claude Pelletier | 

Compte tenu que la batterie contient sans doute des matières sensibles (terres rares ? lithium ?) je comprendrais qu'elles n'aillent pas dans une poubelle pour y finir. Et qu'elles soient recyclées.

Si je traite la question sous cet angle … c'est que propriétaire d'une petit logement, je découvre combien il est difficile de traiter avec des professionnels dans certaines conditions quand on est entre les mains d'un prestataire avec lequel il faut "jouer" (façon de parler)… Voilà une raison de mon insistance sur cette méchante solitude du con-sot-mateur de fond ! ;—)

Qu'il n'existe pas de moyen évident —et en standard— sur l'iPhone pour mesurer l'état de "durabilité" de sa batterie …… est dommage.

avatar fte | 

@bugman

Le garage qui a réparé ma voiture en Italie l'été dernier m'a donné les pièces remplacées. Des morceaux d'embrayage...

Mon garage à Genève me met aussi toujours les pièces remplacées dans un carton.

Les deux recommandés par le TCS Suisse. Pas forcément complètement officiellement. ;)

Le consessionnaire officiel par contre, il y a 3 ou 4 ans, lors d'un rappel constructeur, a déclaré ma voiture bonne pour la casse. Des dizaines de milliers de francs pour changer un tas de trucs. Donc une pièce particulière très coûteuse et assez amusante. Expertise faite chez le TCS encore, non seulement la voiture roule toujours, mais la pièce très coûteuse n'existe pas sur mon modèle de voiture. C'est ce détail qui la rend amusante.

Lorsque moi-même je répare un ordi, je livre toujours un rapport d'intervention et les éventuels composants remplacés. C'est pas souvent, c'est pour dépanner des clients la plupart du temps, mais n'empêche. C'est la moindre.

avatar reborn | 

Va donc falloir que ces réparateurs prennent en charge la garantie par la suite alors.

avatar r e m y | 

@reborn

Comme un garagiste indépendant garantit les réparations sur ta voiture même s'il ne fait pas partie du réseau du constructeur.

avatar reborn | 

@r e m y

Dans ce cas je n'y voit aucun inconvénient. Car ce serait trop facile d'aller pleurer chez Apple en cas de soucis.

avatar Pas-un-philosophe | 

Sauf que un garagiste peut réparer une voiture avec des pièces originales, alors que là ils sont bloqués à des pièces "de contrefaçon".

avatar GoldenPomme | 

Ils pourront plus vendre leurs options super cher ou forcer à l'achat d'un modèle supérieur avec le modèle de base ultra limité en espace disque. Pauvre choux, il va être ruiner le timmy :(

Pages

CONNEXION UTILISATEUR