Terry Gou, l’ex-patron de Foxconn, voudrait qu’Apple délocalise à Taïwan

Mickaël Bazoge |

Terry Gou, le patron (ou ex patron) de Foxconn, demande à Apple de déménager une partie de sa chaîne de production à Taïwan, rapporte Bloomberg. « Je pense que c’est possible », a poursuivi celui qui est le plus important actionnaire de Hon Hai, la maison-mère du partenaire industriel du constructeur de Cupertino. Malheureusement, il ne dira rien de plus.

Terry Gou, à droite sur la photo, durant sa visite à la Maison Blanche en juillet 2017.

Apple aurait demandé à plusieurs de ses fournisseurs de délocaliser de 15% à 30% de leur production en dehors de la Chine. Et pourquoi pas à Taïwan, même si les relations entre les deux pays sont difficiles, Pékin estimant en effet que l’île fait partie de son territoire.

Cette déclaration intervient dans un contexte bien particulier. D’une part, Terry Gou a démissionné ce vendredi de son poste de président de Hon Hai pour tenter de remporter l’investiture de son parti et participer à l’élection présidentielle taïwanaise de 2020. Or, quoi de mieux pour gagner ce sésame que de venir les bras plein de jobs…

D’autre part, la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine risque de s’amplifier si Donald Trump met à exécution sa menace d’imposer des tarifs douaniers de 25% sur 300 milliards de biens chinois importés sur le territoire américain. Les produits d’Apple sont directement menacés ; d’ailleurs, l’entreprise a fait savoir que cette politique du bâton allait avoir des répercussions sur sa contribution à l’économie américaine.

avatar raoolito | 

le point positif, c’est que taiwan ne serait jamais visé par des mesures protectionnistes américaines.

avatar byte_order | 

Et la Chine d'établir une porte dérobée via Taiwan aux taxes de Trump.
Cela prépare gentiment un joli casus belli, tout ça...

avatar occam | 

@byte_order

Sachant que Terry Guo serait le candidat du KMT, et tenant compte des liens anciens et fort rémunératifs entre le KMT et l’establishment républicain, une présidence Guo serait au contraire un joli artifice permettant de sauver la face.

Seule victime, l’aspiration de Taïwan à une indépendance sure et reconnue. Mais qui en a cure ?

avatar xandros | 

Terry Gou est l’actuel patron de Foxconn ou l’ancien ? Dans le titre de l’article c’est « l’ex-patron » et dans la première ligne c’est « le patron »
Édit:Désolé j’avais pas lu l’article en entier ?

avatar Mickaël Bazoge | 
Ah oui désolé de la confusion ^^
avatar Spinnozza | 

Cet article manque cruellement d’approfondissement mais le sujet est intéressant.

avatar occam | 

Détail essentiel qui n’est pas rapporté par Bloomberg :
Terry Gou aspire à être le candidat du Kuomintang (KMT), le vieux parti nationaliste de Chiang Kai-shek.

Or la position du KMT envers Beijing est depuis longtemps plus amène que celle de la présidente actuelle de Taïwan (pro-indépendantiste), puisque le KMT se raccroche à la fiction d’une seule Chine.

Il serait intéressant de savoir si le businessman a reçu des « encouragements » discrets de la part de Beijing.
Pour plus :
https://www.japantimes.co.jp/news/2019/06/21/business/corporate-business...

avatar IceWizard | 

C'est jouable, si Foxconn arrive enfin à finaliser les robots d'assemblages promis depuis prés de 5 ans. C'est mal barré pour le moment, mais cela viendra inéluctablement un jour (mais quand ?).

Reproduire les chaînes d'assemblage chinoise à Taiwan, c'est tout simplement impossible, avec une population de seulement 23 millions d'habitants habitués à un niveau de vie conséquent. 30% de la production totale, cela représente quand même des centaines de milliers d'ouvriers, pendant les périodes de pointes nécessaires à la fabrication des nouveaux modèles.

A moins de faire venir de la main d'oeuvre étrangère ? Ou d'ouvrir les réserves où vivent les aborigènes ? Après tout, Taiwan n'a été peuplé que tardivement par les chinois, vers 1600. Les occupants originels ont été dépossédés des terres, chassés et déportés. Taiwan est une colonie chinoise, pas une terre ancestrale. C'est une pierre noire dans le jardin de tous les gens affirmant "Les chinois sont un peuple pacifique qui n'a jamais envahis personne."

Bref, c'est du bla-bla d'un politique cherchant à grappiller des voix ..

avatar Phiphi | 

Ce serait bien de cesser enfin dans les médias en général de traduire « tarifs » par « tarifs douaniers ». Une traduction correcte de l’américain « tarifs » serait « taxes douanières » et cela éviterait beaucoup de mauvaises interprétations.

avatar iPop | 

Terry, en voilà un gars qui a du goût.

* oui je sais, elle était facile celle là ?

avatar e2x | 

@iPop

J'dirais même qu'il est tès rigoureux 😗😬

CONNEXION UTILISATEUR