AirPower, Copland, Bedrock, le PowerPC 3 GHz… ces promesses non tenues d'Apple

Florian Innocente |

Quand on a popularisé la commande "Annuler", il serait dommage de ne pas l'utiliser lorsque les circonstances l'imposent. C'est ce qu'a fait Apple en faisant annoncer par la presse américaine l'abandon de son tapis de recharge AirPower, dévoilé en septembre 2017 et attendu depuis un an.

Image : Macintosh Garden

Une telle marche arrière n'est pas inédite, toutefois elle n'est pas fréquente chez Apple. Du moins lorsqu'il s'agit de projets préalablement révélés au public, montrés à la presse et aux développeurs. En interne, il y a fort à parier que cela se produit plus régulièrement.

On ne parle pas d'échecs à la manière d'OpenDoc ou de Ping, qui ont vu le jour, qui ont été utilisés mais pour qui l'adhésion a fait défaut, entrainant de piteuses sorties de route.

On parle de matériels, de logiciels annoncés, promis mais jamais arrivés entre les mains des utilisateurs. Ou alors, pas sous la forme montrée au départ. La liste est courte, peut-être pas exhaustive, il pourrait y figurer des choses plus techniques comme les subtilités de Rhapsody sur Intel (le système qui allait donner Mac OS X) ou des API Carbon en 64 bits, mais il y a quelques petits et gros morceaux :

Bedrock, ce projet ramène au tout début des années 1990. Apple et Symantec s'étaient mis en tête de créer un framework pour écrire des applications capables de fonctionner sur Mac et sur PC. Annoncé en 1992, mis au placard en 1994.

Copland, alias "System 8", un système d'exploitation modernisé, qui devait être suivi par Gershwin ("System 9"). Démarré en 1994, détaillé publiquement, certaines fonctions furent même montrées au travers de démos multimédia sur CD et des outils envoyés aux développeurs.

Le projet fut abandonné deux ans plus tard, à la faveur d'un changement de direction chez Apple. Celle-ci s'en remit à NeXT pour créer, in fine, Mac OS X. En définitive, à défaut d'avoir eu le système annoncé, on en aura toutes les capacités et plus encore.

Power Mac avec PowerPC à 3 GHz. En 2003, Steve Jobs promet un Power Mac avec une fréquence de 3 GHz. Deux ans plus tard il admet qu'Apple n'a pu tenir sa promesse. À sa décharge, le processeur était conçu par IBM.

En 2005, Jobs officialise donc la transition vers Intel (vidéo et lire Comment en 210 jours le Mac est passé du PowerPC aux processeurs Intel). Au-delà des ratés d'IBM, l'abandon du PowerPC avait des intérêts stratégiques. Passer sur Intel a rendu possible Boot Camp et un grand mouvement de switch d'utilisateurs Windows. Les PowerBook, qui stagnaient sur G4 à défaut d'un G5 basse consommation, trouvèrent aussi un second souffle avec Intel.

Des widgets exclusifs aux abonnés .Mac. Mac OS X 10.4 Tiger, en 2005, contenait Dashboard et ses widgets. Apple promit d'en créer de nouveaux, réservés aux abonnés .Mac (devenu MobileMe, devenu iCloud). Puis rien ne vint.

Michael Grothaus, qui travailla chez Apple, racontait en 2012 que cette idée était venue d'un développeur stagiaire, à qui son responsable avait donné son feu vert. Sauf que le gamin partit plus tôt que prévu et personne ne prit la suite de son développement (lire aussi Le widget Météo de macOS ne répond (définitivement ?) plus).

FaceTime en open source. Autre promesse de Steve Jobs faite en public, en 2010. Ouvrir le protocole de FaceTime aurait rendu possible une plus large adoption encore, au-delà des appareils Apple.

Selon John Gruber, Jobs aurait prévu cette annonce dans son coin, sans en référer aux ingénieurs et encore moins à ses équipes spécialisées dans les brevets et le juridique. Cette promesse ne s'est jamais matérialisée, peut-être parce que FaceTime fait l'objet depuis 8 ans d'un procès entre Apple et un patent-troll. VirnetX ne lâche rien et pourrait finir par empocher quelques centaines de millions de dollars.

Au vu de ces précédents il y a matière à relativiser la portée de l'abandon d'AirPower. La Pomme ne vendra pas moins d'iPhone en son absence, ni moins d'AirPods. Par contre, cet accessoire aurait pu être un tapis de charge plus élégant, sur son aspect pratique, que tout ce qui existe aujourd'hui. Un produit portant la patte Apple.

Pour autant, sa disparition ne fera pas vaciller le groupe. L'arrêt de Copland et le pari de mettre son avenir entre les mains de NeXT, ça… c'était d'un tout autre niveau. Ce loupé d'AirPower illustre avant tout un joli plantage de communication et laisse sans réponses de nombreuses questions sur la chronologie de son développement et sur les échanges entre l'ingénierie d'Apple et la direction.


avatar Lucas | 

@malcolmZ07

« Je comprends pas trop de le déchaînement sur l'abandon du airpower.
Il y a un millier de produits qui font la même chose. Apple ou pas apple , le même service sera rendu. »

=> je veux bien que tu ne m’en présentes ne serait-ce qu’un, et je l’achète directement !

Ça fair deux ans que je me retiens d’acheter un chargeur Qi en attendant l’AirPower...

avatar Brice21 | 

@Lu Canneberges

Franchement le Nomad fait l’affaire. Je le,trouve même plus beau, en métal et cuir noir. Il charge mon,iPhone XS Max, les AirPods et mon Apple Watch en même temps. Je ne vois pas ce qui lui manque.

avatar Florian Innocente | 

@malcolmZ07

Il y a zéro produit qui font ce que devait faire l’AirPower, c’est justement ça le truc.

avatar bonnepoire | 

On sent quand même à quel point Apple est une cible importante quand on voit comment l'abandon d'un gadget laisse une telle haine s'exprimer.

A croire que c'est plus grave que la proposition de capteurs biométriques ridicules chez les concurrents. En gros, il suffisait de sortir une version amputée de son potentiel pour calmer les ardeurs?

avatar NestorK | 

@bonnepoire

La haine qui s’exprime ! ?

La France a peur. ?

avatar pocketalex | 

@ bonnepoire

le problème n'est pas qu'Apple a abandonné le produit

le problème est qu'Apple a présenté le produit, puis l'a abandonné

C'est con, mais c'est pas pareil.

avatar thierry37 | 

C'est quoi sur la jaquette du cd Copland?
Je ne comprends pas l'illustration.

avatar macik | 

pas mal l'histoire du stagiaire ))))

avatar ataredg | 

Et si le prochain sur la liste était le Mac pro ....

avatar pfx | 

De mémoire le passage à Intel n’avait pas comme but initial de proposer Bootcamp. Apple avait meme mis des barrières pour éviter cela. Mais s’est finalement senti obligée de le proposer une fois que des petits malins ont réussi à faire tourner Windows.

avatar powergeek | 

J’ai lu qu’Apple ne voulant pas payer les royalties liés à la licence Qi s’est lancé dans une techno propriétaire mais sans y arriver. Au-delà des problèmes techniques il y a peut-être aussi des soucis de brevets incontournables. Simple supposition ?

avatar feketesas | 

C'est quand même fou ce qu'un tapis de recharge fait couler comme encre.... Ah les problèmes du monde moderne... Et pendant ce temps des millions de personnes espèrent toujours avoir accès à de l'eau potable...

avatar amnesic | 

Au niveau du hardware annoncé, mais mort-né il y a eu aussi "Apple set-top box" ;-) https://en.wikipedia.org/wiki/Apple_Interactive_Television_Box

avatar Woaha | 

FaceTime open le rêve. J’espère que ça arrivera.

avatar iPop | 

@Woaha

Impossible car il était basé sur du Peer-to-peer. Pour cette raison APPLE eut un procès par une société Troll et perdit ce procès (comme d’habitude).

avatar puvilland | 

Et si je ne m’abuse l’abandon du futur service eWorld

avatar dscreve | 

C’est vrai que ça faisait rêver Bedrock, pour qui s’en souvient un peu

avatar marc_os | 

Vouloir recharger ses appareils sans contact est juste ridicule.
Il n'y a que des gens pourris gâtés qui peuvent vouloir cela absolument.
Car c'est la méthode la moins efficace possible pour recharger un appareil !
En effet, les pertes sont énormes si on veut transférer de l'énergie par induction. Les seuls équipement qui soient efficace, ce sont les transformateurs. Or ceux-ci ont des bobinages entourés autour d'un même noyau pour être efficace. Ce qui est impossible à réaliser si on coupe le transformateur en deux.

avatar tmorel | 

A ceux qui pensent que c’est impossible d’avoir un tapis de recharge par induction où il est possible de placer l'iPhone et la boîte d’Airpods où l’on veut on en reparle en juin : https://www.kickstarter.com/projects/2127998328/slicecharge-pro-worlds-1st-6-coils-wireless-chargi?lang=fr

J’ai précommandé le mien et au moins contrairement à l’AirPower celui-ci me permettra de charger mon Apple Watch 4 avec son bracelet à maillons qui ne peut s’ouvrir.

avatar pocketalex | 

"cet accessoire aurait pu être un tapis de charge plus élégant, sur son aspect pratique, que tout ce qui existe aujourd'hui. Un produit portant la patte Apple."

1) C'est subjectif, mais perso je trouve juste l'air power ... moche

2) il existe pléthore de tapis de charge multi-appareils dont certains sont vraiment sympa, élégants, avec des matières intéressantes (cuirs, etc), loin de l'aspect blanc clinique avec force arrondis type "oreilles de mickey" des produits Apple.

Edit : Ah ok... plus élégant "sur son aspect pratique". Ben oui, c'est comme la charge à distance, ou les voyages intersidéraux : sur le papier, ça déchire tout, mais comme ça reste des concepts imaginaires, c'est facile d'être génial.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR