Fermer le menu
 

Donald Trump est ravi de l'investissement d'Apple aux États-Unis

Mickaël Bazoge | | 23:09 |  113

Donald Trump, qui n'a pas cessé de lancer des piques contre Apple durant la campagne électorale, se réjouit du montant des investissements que le constructeur va réaliser dans les cinq prochaines années : 350 milliards de dollars, rien de moins, c'est une somme qui frappe effectivement l'imaginaire.

S'exprimant à Pittsburgh aujourd'hui, le locataire de la Maison Blanche pensait que Tim Cook parlait de « millions » et pas de « milliards » : « Je ne pense pas qu'il y ait jamais eu d'aussi gros investissement dans ce pays par une entreprise ». Trump a passé un coup de fil à Tim Cook (un « gars formidable ») pour le remercier de cet investissement rendu possible par la réforme fiscale votée en fin d'année dernière. L'annonce d'Apple avait déjà fait l'objet d'un tweet enthousiaste :

« J'ai promis que ma politique permettrait à des entreprises comme Apple de ramener aux États-Unis d'énormes sommes d'argent. C'est formidable de voir qu'Apple profite des RÉDUCTIONS DE TAXES. Une grande victoire pour les travailleurs américains et pour les États-Unis ! ».

Apple va rapatrier aux États-Unis quelques 245 milliards de dollars qui dormaient à l'étranger. Une opération qui va lui coûter 38 milliards en taxes : Tim Cook espère que cet argent va servir à l'éducation, aux infrastructures, à la création d'emplois.

Le président américain a aussi rappelé qu'il considérerait sa politique économique comme un succès si Apple installait des usines aux États-Unis (en juillet dernier, il avait déclaré que le constructeur allait construire trois « grosses, grosses, grosses » usines, sans qu'Apple confirme).

À défaut d'usine, Apple va déjà bâtir un nouveau campus, embaucher 20 000 nouvelles personnes et investir chez ses fournisseurs de l'industrie américaine. Au-delà de ces gros chiffres impressionnants, on peut se demander si l'entreprise n'aurait pas investi autant de toutes manières, avec ou sans réforme fiscale.

Source : 9to5Mac

Catégories: 

Les derniers dossiers

 

Ailleurs sur le Web


113 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Trillot Bernard 18/01/2018 - 23:28

Effectivement, on n'investit pas parce que l'on a de l'argent, on investit quand on a des projets.

Quand on a des projets mais pas d'argent, on emprunte pour investir.

Quand on a de l'argent mais pas de projet, on n'investit pas.

C'est ce qu'ignorent malheureusement la plupart des politiques.

;-(

avatar roccoyop 19/01/2018 - 09:37

Mais non voyons ! Si Apple fait ça, c'est uniquement parce que Trump et un génie très stable, et UNIQUEMENT grâce à ça.

avatar Crkm 18/01/2018 - 23:31

Un véritable coup de force réalisé par Donald Trump.



avatar C1rc3@0rc 19/01/2018 - 10:39

Plutot un coup de com magistral pour Trump et pour Apple et qui tombe a pic pour les deux.

Pour Trump qui a quasi fait une annee blanche la ou il voulait imposer des reformes rapides et marquantes. Il aura ete bloque et humilie par la justice, mais aussi par le parti conservateur, normalement allie et par les administrations... Sans parler de la presse, des associations et le rejet toujours aussi fort d'une petite moitie de la population americaine.

Pour Apple c'est encore pire, puisque apres avoir accumule les echecs materiels depuis 2012 et devoir s'excuser d'avoir commis ces erreurs, Apple n'a pu que constater la chute violente de qualite des son logiciel avec des bugs ubuesques dont la quantite se confronte avec l'imbecilite et la gravite demontrant un probleme de fond chez la Pomme.
Et a cela s'ajoute le cataclysme qui a eclate chez Intel avec les backdoor Meltdown et Spectre, Spectre touchant aussi le domaine d'expertise que l'on pensait sain chez Apple: les processeurs Ax...

Bref face a cette apocalypse en cours il fallait reagir urgement et les "arguments" a la Schiller ne suffisaient pas. Donc, on parle de taxe, d'emploi, d'Amerique Great again... et on enfume son monde.

Pour rappel,
- l'annonce politique et marketing declare un investissement de 350 milliards sur 5 ans. Soit 70 milliards par an, ce qui semble egale ou inférieur aux investissements des 5 dernières années.

- Il est aussi question de 20 000 emplois, toujours pour 5 ans, soit 4 000 d'emplois par an... soit une augmentation de 25% de la masse actuelle d'employés , ce qui par an représente une augmentation phénoménalement de 5%...

Et il reste a savoir combien ces 5% annuels de nouveaux emplois aux USA vont signifier de pertes en Europe (rapport a la "repatriation of overseas profits"). Car ces emplois americains, grace a la reforme fiscale et annulation de facto de l'Obama Care, vont couter moins aux systeme economique de la nebuleuse Apple que ceux qu'ils remplacent en Europe...

avatar Philomo 19/01/2018 - 10:41

Trump une année blanche ? c'est un gag ? ou vous le croyez vraiment ?
Voir par exemple ici la liste impressionnante non exhaustive de tout ce qu'il a fait :
https://www.dreuz.info/2017/11/07/effet-trump-son-bilan-apres-un-an-que-...

avatar C1rc3@0rc 19/01/2018 - 14:08 (edité)

@Philomo
https://www.dreuz.info/2017/11/07/effet-trump-son-bilan-apres-un-an-que-...

Ah oui, quand meme... un blog remarquable dont le niveau s'aligne en effet sur celui des communications de Trump, c'est édifiant... comment le qualifier sans etre modere pour les 10 prochains mois?
De l'exutoire de Steve Bannon et ses amis?
De pendant francophone du blog Breitbart News, echo des pires predicateurs des theories du complots et des ramassis des sphères extrémistes populistes qui polluent l'Internet.

Moais je m'attendais pas a une telle chose ici.

avatar Philomo 19/01/2018 - 15:48 (edité)

Que faut-ils croire ? les faits exprimés sur ce blog (et à bien d'autres endroits) ou les désinformations de médias qui se ridiculisent régulièrement avec leurs "fake news" ?
C'est si dur admettre que Trump est en train de faire un tabac ?



avatar C1rc3@0rc 20/01/2018 - 16:12

Le premier qui se ridiculise de par ses affirmations fallacieuses et mensonges éhontés c'est Trump, et en terme de fake news, il en a la pratique et l’expérience. Au cas ou tu l'ignorerai, Trump a ete un animateur de "reality show" pendant plus de 15 ans... Et il a pu perfectionner dans ce parangon du pire de l'industrie du divertissent dominantes ses compétences naturelles de bonimenteur et provocateur.

Ensuite, qualifier de faits les interprétations discordantes justement des faits qui sont déployées et amalgamées dans cet archétype du blog populiste extrémiste c'est dans la ligne du modelé classique de la com de ces spheres extremistes: de la propagande.

avatar Philomo 20/01/2018 - 17:44

Moi je me base sur ce qu'il fait et dit réellement. On n'y trouve aucune mensonge ni affirmations fallacieuses, contrairement la presse qui est contre lui. Il en a fait la démonstration avec sa distribution de récompenses ...
Son bilan est là, et il est implacable pour ses adversaire :
https://www.dreuz.info/2017/11/07/effet-trump-son-bilan-apres-un-an-que-...

avatar stefann 19/01/2018 - 11:12 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

Une année blanche lol. Ça fait doucement rire.
Moi je dis juste, bravo Donald

avatar C1rc3@0rc 20/01/2018 - 17:17

On peut discuter de l'orientation politique, de l'impact d'une reforme, de l'ideologie de fond d'une administration,... Mais il faut qu'il y ait un fond.
Avec Trump, le fond est absent.
Il destabilise, il invective, il insulte, il decrete, il fait de la promesse electorale sans moyen ni fondement realiste, il agit illégalement et unilatéralement au mepris des institutions, partenaires et de la realité. Certes il a reussi a casser beaucoup de fragiles equilibre, a recreer des hostilités et instabilités que l'on esperait enfouies dans dans les cauchemars de l'histoire..
C'est un showman, un bonimenteur et un provocateur,... mais ni un stratege, ni un administrateur.

Qu'a-t-il realisé de ses promesses de campagnes?

La reforme fiscale obtenue a l'arachée dans les dernieres heures de 2017, est vide de son contenu établi pendant la campagne. C'est un gros amalgame de mesurettes pour "acheter" les votes des senateurs dont la signature a ete effectué alors que l'encre était encore humide d'un ultime remaniement... Ce patacaisse est favorable a qui? Aux entreprises? Va demander a IBM ce qu'ils en pensent... Au peuple, non plus? Reste les milliardaires éventuellement.

La reforme administrative pour "simplifier la vie" des entreprises... hello, c'est les USA, ce sont les etats et les comtés qui décident de la majorité des normes. Le président n'a qu'une marge de manœuvre extrêmement faible. Et la qu'a fait Trump? Brassé beaucoup d'air.

Sinon, depuis le printemps 2017 jusqu'a la mi-decembre, la cote ouest des USA a brulé comme jamais de la Californie jusqu’à Seattle. Les parcs nationaux n'ont jamais autant soufferts... pourquoi? Il y a bien évidemment le réchauffement climatique, mais il y a aussi une réalité: pas d'argent pour payer des "rangers", agents d'entretien et des pompiers. Et coté Est qu'a fait Trump suite aux 5 cyclones dévastateurs entres dans les terres? On l'a vu distribuer des rouleaux de papier-menage aux sinistrés...

Tous ses décrets sont inapplicables ou en instances d'etre annulés pour illégalité et inconstitutionnalité. Il n'a pas réussi a annuler l'Obamacare, alors il a trouvé un moyen de la contourner... pour un temps.
La reforme des visa? Rien. Le retrait des troupes américaines promis?
Alors il a certes annulé les gels d'exploitation petrolieres sur les parcs nationaux, les reserves indiennes, les sanctuaires ecologiques... temporairement, car la aussi la majorité sont en instances d'examens par la justice et seront tres probablement cassees car illegaux... Normal, le president des USA a tres peu de pouvoirs executifs au niveau interne, il doit donc négocier des accords avec les etats... c'est pas le truc de Trump, la negociation.
Et sinon, en un an il a vu son gouvernement être modifié combien de fois? Du jamais vu dans l'histoire, une valse perpétuelle.
Le budget? Il n'est pas voté. L'etat est en banqueroute virtuelle...

Dans le monde de la recherche et universitaire, c'est la consternation. Jamais les USA n'avaient vu autant de chercheurs et professeurs quitter les USA.
L'immigration n'a pas changé ( le "muslim ban" empeche surtout les refugiés de sortir des USA pour aller voir les membres de leur famille... mais c'est temporaire ça va etre encore une fois casse), par contre l'emigration elle est bien reelle, mais c'est pas celles des mexicains pauvres, ce sont les "tetes" qui partent.

Alors au niveau politique étrangère, il a avancé sur quoi? Rien. Il a juste réussi a annuler les stabilités précaires mise en place depuis Carter, isoler les USA comme ils ne l'ont jamais été et a même réussi a faire ressurgir des types de menaces datant de la guerre froide. Tout cela en ne faisant rien politiquement, commercialement, militairement ou diplomatiquement, mais juste en ouvrant sa gueule et en sortant des imbécilités et des insultes...
Ah si, il a fait un truc, réaffirmer l'accord sur les petro-dollars avec l’Arabie saoudite... qui devait etre de toute façon prolongé...

avatar stefann 19/01/2018 - 15:06 via iGeneration pour iOS

@C1rc3@0rc

On peut critiquer ce qu'il a fait depuis un an. Mais dire qu'il n'a rien fait. C'est juste de la mauvaise fois.

- Il a nommé un tas de juges conservateurs dont un à la court suprême.
- Il s'est retiré des accords de Paris ainsi que d'autres traité internationaux comme le Tpp
- Il a fait passer sa réforme fiscale
- Il a fait en sorte de réduire les réglementations qui pesaient sur les entreprises
- Il a réduit drastiquement l'immigration clandestine
- Il a réaffirmé clairement le soutien des state à Israël
- Il a enjoint les pays membres de l'Otan d'investir plus dans leur propre protection
- Il a relancé l'industrie minière
Etc.

Ensuite c'est sur, Donald Trump a sa manière à lui de s'exprimer et qui peut choquer.

avatar Philomo 19/01/2018 - 15:49

Ensuite c'est sur, Donald Trump a sa manière à lui de s'exprimer et qui peut choquer.

Moi je préfère cela à la langue de bois.

avatar Paquito06 19/01/2018 - 17:08 via iGeneration pour iOS

@Philomo

“Ensuite c'est sur, Donald Trump a sa manière à lui de s'exprimer et qui peut choquer.

Moi je préfère cela à la langue de bois.”

Ses tweets ne manquent pas de contre sens et de retournement de veste 😁

avatar Philomo 19/01/2018 - 18:47

"Ses tweets ne manquent pas de contre sens et de retournement de veste."
Je ne suis pas d'accord, ils sont toujours pertinents et cohérents même s'ils sont un peu brutes, mais je les trouve très bien.
Et à mon avis certains ne peuvent être bien compris que par ceux qui ont connaissance de l'ensemble du sujet !

avatar Paquito06 19/01/2018 - 19:35 via iGeneration pour iOS

@Philomo

Encore faut il que celui qui les redige ait une quelconque connaissance :/

avatar Philomo 19/01/2018 - 23:45

Il me semble qu'il est très bien placé pour cela.

avatar Paquito06 20/01/2018 - 00:08 via iGeneration pour iOS

@Philomo

Covfefe 😘

avatar IceWizard 20/01/2018 - 00:57

@Philomo

"Trump a sa manière à lui de s'exprimer"

C’est certain, comme ce tweet :

"Le magazine Time a appelé pour dire que je serai PROBABLEMENT désigné ‘Homme de l'année', mais qu'il faudrait que j'accepte un entretien et une importante séance photo. J'ai dit que probablement n'était pas suffisant, et j'ai décliné. Merci quand même ! »

Par la suite, Time a démenti avoir contacté Trump à ce sujet.

avatar Paquito06 20/01/2018 - 00:55 via iGeneration pour iOS

@IceWizard

Il s’exprime comme le ferait un enfant de grade 6 (ici, c’est 10-12 ans).
Un niveau faible en grammaire et un vocabulaire pauvre qu’on n’avait pas vu depuis Hoover.
Faut pas avoir ete a l’ecole pour comprendre ses tweets 😂

https://www.cmu.edu/news/stories/archives/2016/march/speechifying.html

avatar stefann 20/01/2018 - 07:54 via iGeneration pour iOS

@Paquito06

Il est diplômé d'une université de la Ivy League.

avatar Paquito06 20/01/2018 - 08:38 via iGeneration pour iOS

@stefann

Tant mieux pour lui, moi aussi. Mais je ne m’exprime pas comme un enfant de 10 ans 🤓

avatar Philomo 20/01/2018 - 10:02

Qu'en savez-vous ?

avatar Paquito06 20/01/2018 - 16:16 via iGeneration pour iOS

@Philomo

“Qu'en savez-vous ?”

Je remets la source:

https://www.cmu.edu/news/stories/archives/2016/march/speechifying.html

“Et alors ? quel est l'intérêt d'une telle analyse sur quelques discours justement écrits de façon simple pour être bien compris de tous ? Ces discours ne sont pas des oeuvres littéraires !”

L’interet de savoir a qui on a affaire. Vous avez deja converse avec un enfant de 10ans? Trump occupe le poste de fonctionnaire le plus haut, le poste militaire le plus élevé, represente la premiere puissance industrielle, militaire, economique nationale et internationale, il fait la pluie et le beau temps dans le monde et utilise 300 mots de vocabulaire par l’intermediaire de tweets contradictoires et qui comportent parfois des erreurs. Nul doute que ses discours ne sont pas des oeuvres litteraires auquel cas ils ne seraient compris des simples d’esprit. Au dela d’aligner 3 mots, le vote du tax plan qui permet a Apple de rappatrier de l’argent est une belle boulette, mais il dessert aussi les propres interets de Trump. Qu’en sais-je? :
https://www.vox.com/2017/12/20/16790040/gop-tax-bill-winners
Sans parler des repercussions a long terme du cout d’un tel plan.

avatar Philomo 20/01/2018 - 17:55

Je vous ai expliqué qu'on ne pouvait pas juger une personne sur le vocabulaire et la grammaire de quelques discours destinés justement à être facilement compris par le plus grand nombre. Rien à voir avec un enfant de 10 ans ! Un peu comme si vous disiez que trump porte des baskets comme un enfant de 10 ans et que donc c'est un enfant de 10 ans ! c'est parfaitement stupide.
Quant à Apple, le fait de lui avoir fait rapatrier des milliards de dollars (idem pour d'autres entreprises), de lui avoir fait payer 35 milliards de taxes, c'est forcément bon pour tout le monde aux US. Alors les commentaires actuels de gens opposés à Trump qui expliquaient avant son élection que Trump allait couler l'économie américaine n'ont plus aucune crédibilité.
Au bout d'un an Trump sort en grand vainqueur, ça met en rage ses adversaires qui racontent n'importe quoi de plus belle, mais cela ne changera rien à la démarche de Trump et c'est très bien comme ça.

Pages