Fermer le menu
 

Tim Cook « consterné » par la décision de Donald Trump sur les "Dreamers"

Florian Innocente | | 21:29 |  0

Tim Cook s'est dit « profondément consterné » par la décision du président Trump de stopper l'exécution du programme DACA. Celui-ci permet, depuis 2012, aux "Dreamers", des enfants et adolescents arrivés aux États-Unis avant 2007, de rester étudier, travailler et même servir dans l'armée, en dépit de l'illégalité de leur présence dans le pays.

Une protection juridique mise en place par un décret de la précédente administration, alors qu'une réforme sur l'immigration illégale était restée en cale sèche sur fond de joutes politiques entre démocrates et républicains.

Tim Cook en 2015, crédit NPR

Plus aucune demande pour bénéficier de ce statut renouvelable tous les deux ans ne sera étudiée à compter de ce jour et le président américain renvoie la balle au Sénat, en le sommant de trouver une solution législative sous six mois, sinon le Daca (Deferred Action for Childhood Arrival) sera supprimé pour de bon. 800 000 personnes sont concernées et susceptibles d'être renvoyées dans un pays que, pour certaines, elles n'ont jamais connu.

Cette perspective avait suscité une levée de boucliers de 300 chefs d'entreprise américains qui emploient des "Dreamers". Tim Cook en dénombrait 250 chez Apple, dans les Apple Store, à l'ingénierie ou à la R&D.

Dans une longue lettre adressée à tous ses employés, il fustige une décision qui représente à ses yeux un « recul » pour la nation américaine, d'autant qu'elle vise des individus arrivés alors qu'ils étaient enfants : « [DACA] permet à ces Américains, qui ont franchi avec succès des enquêtes rigoureuses, d'aller à l'école, de gagner leur vie, de soutenir leurs familles, de payer des impôts et de travailler pour réaliser leurs rêves comme le reste d'entre nous. Ils sont appelés les Dreamers, et peu importe où ils sont nés, ils sont égaux à nous et méritent notre respect ».

Les patrons de Google et de Microsoft ont chacun publié un tweet allant dans le même sens. Sundar Pichai appelé le Congrès à défendre les "Dreamers" tandis que Satya Nadella parle d'une communauté qui rend le pays plus fort.

Tim Cook se dit prêt à travailler avec les représentants de toutes les forces politiques du Congrès pour défendre des propositions législatives à même de protéger ces Dreamers. Apple va également se tourner vers des spécialistes de l'immigration pour défendre les intérêts de ces 250 employés et de leurs familles.

Le mail envoyé par Tim Cook à ses salariés Team,

America promises all its people the opportunity to achieve their dreams through hard work and perseverance. At Apple, we've dedicated ourselves to creating products that empower those dreams. And at our best, we aspire to be part of the promise that defines America.

Earlier today, the Justice Department announced that President Trump will cancel the Deferred Action for Childhood Arrivals (DACA) program in six months if Congress does not act to make the program permanent.

I am deeply dismayed that 800,000 Americans -- including more than 250 of our Apple coworkers -- may soon find themselves cast out of the only country they've ever called home.

DACA recognizes that people who arrived in the United States as children should not be punished for being here illegally. It lets these Americans, who have successfully completed rigorous background investigations, go to school, earn a living, support their families, pay taxes and work toward achieving their dreams like the rest of us. They are called Dreamers, and regardless of where they were born, they deserve our respect as equals.

I've received several notes over the weekend from Dreamers within Apple. Some told me they came to the U.S. as young as two years old, while others recounted they don't even remember a time they were not in this country.

Dreamers who work at Apple may have been born in Canada or Mexico, Kenya or Mongolia, but America is the only home they've ever known. They grew up in our cities and towns, and hold degrees from colleges across the country. They now work for Apple in 28 states.

They help customers in our retail stores. They engineer the products people love and they're building Apple's future as part of our R&D teams. They contribute to our company, our economy and our communities just as much as you and I do. Their dreams are our dreams.

I want to assure you that Apple will work with members of Congress from both parties to advocate for a legislative solution that provides permanent protections for all the Dreamers in our country.

We are also working closely with each of our co-workers to provide them and their families the support they need, including the advice of immigration experts.

On behalf of the hundreds of employees at Apple whose futures are at stake; on behalf of their colleagues and on behalf of the millions more across America who believe, as we do, in the power of dreams, we issue an urgent plea for our leaders in Washington to protect the Dreamers so their futures can never be put at risk in this way again.

Despite this setback for our nation, I'm confident that American values will prevail and we will continue our tradition of welcoming immigrants from all nations. I'll do whatever I can to assure this outcome.

Tim
Catégories: 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web