Environnement, Apple veut fabriquer ses produits en cycle fermé

Nicolas Furno |

Apple a publié une nouvelle version de son rapport sur l’environnement et le constructeur y a ajouté un engagement pour le moins ambitieux. L’entreprise espère un jour ne plus dépendre du tout de matériaux issus de l’exploitation minière de la terre. Comment ? En recyclant uniquement les matériaux de ses anciens produits pour en produire de nouveaux.

Liam, le robot chargé de désassembler les iPhone pour récupérer les matériaux qu’ils contiennent, est au cœur de la stratégie environnementale d‘Apple. Cliquer pour agrandir

Tous les appareils électroniques, iPhone en tête, nécessitent des matériaux qui sont issus de l’exploitation minière. Aluminium, cuivre, étain, cobalt, tungsten, or, argent… la liste est longue et Apple veut « fermer la boucle », c'est-à-dire que l’entreprise espère ne plus avoir à récupérer davantage de matériaux.

Avec les millions d‘appareils iOS et de Mac actuellement en circulation, la firme de Cupertino espère avoir suffisamment de matériaux à exploiter pour produire les millions d‘appareils à venir. Pour cela, Apple compte sur le recyclage et notamment sur Liam, ce robot chargé de démonter les iPhone en fin de vie pour recycler ses matériaux. Le constructeur a commencé à travailler sur ce projet il y a plusieurs années, il est en fonctionnement depuis l’an dernier.

L’idée d‘Apple est simple : cesser d‘extraire de nouveaux matériaux et récupérer ceux des produits existants en fin de vie. Cliquer pour agrandir

Chaque chaîne Liam peut démonter 1,2 million d‘iPhone par an et Apple en a installé deux pour le moment. Le constructeur indique bien que c’est une expérimentation, mais l’idée a déjà été exploitée en interne. L’aluminium recyclé des iPhone 6 démontés par Liam a été fondu pour les Mac mini utilisés dans les usines d‘assemblage des nouveaux iPhone. Un jour, les produits commercialisés auront droit au même traitement.

Pour arriver à cet objectif, Apple devra inventer de nouvelles méthodes de récupération de certains matériaux qui ne sont pas recyclés jusque-là. Parfois, c’est assez facile : l’étain présent actuellement sur la carte-mère des iPhone 6s est exclusivement issu de la filière de recyclage. Mais pas encore nécessairement d‘une filière interne, puisque ce matériau est disponible sur le marché du recyclé. Pour le cobalt utilisé dans les batteries, le constructeur est en train de tester des méthodes de récupération. Pour le reste, tout est à inventer.

Apple est assez transparente sur la question : l’objectif est posé, mais le constructeur ne sait pas comment l’atteindre, ni même si c’est vraiment tout à fait possible. L’entreprise a commencé à fermer la boucle cette année, mais elle ne se donne pas d‘objectif précis en termes de date, précisément parce que toutes les méthodes ne sont pas encore connues. Et peut-être même que ce ne sera jamais possible. Cependant, Apple compte bien améliorer ses futurs produits pour qu’ils soient plus facilement recyclés et participent à ce challenge.

Le rapport 2017 affiche aussi les dernières évolutions d‘Apple en matière d‘énergie. 96 % de ses installations dans le monde sont désormais entièrement alimentées par des énergies renouvelables, contre 93 % l’an dernier. Sept fournisseurs majeurs de l’entreprise vont également passer entièrement aux énergies renouvelables d‘ici la fin de l’année. Et pour la première fois, en 2017, tous les produits Apple sont emballés avec du papier issu de forêts gérées de manière durable par le constructeur en Chine et aux États-Unis.


avatar Mr Bob | 

La vraie question est : comment amener les clients à favoriser le recyclage de leurs produits électroniques (Apple et autre).
Merde alors, c'est exactement le sujet de ma thèse. Quelle coïncidence ! :D

avatar DouceProp' | 

Bonne initiative d'Apple ce recyclage. À nous d'acheter moins souvent de produits Apple et d'essayer de les faire fonctionner le plus longtemps possible. Apple nous y incite grâce à sa politique tarifaire écologique.

avatar Orus | 

Croyez vous vraiment qu'Apple va reprendre, recycler et renvoyez en Chine tout les matériaux ?

Les belles déclarations des multinationales comme Apple, plus personne n'y croit. Il suffit de lire la majorité des commentaires ici. Du bla-bla comparable à celui des politiciens.

avatar jerry75 | 

Oui ok c'est beau. Mais pour recycler ♻️ il faut récupérer les anciens modèles. Au vu du prix de rachat par Apple, seuls les gens riches peuvent se permettre de leur rendre un ancien modèle contre une réduction minable sur le nouvel appareil convoité.
Mieux vaut le revendre d'occasion évidement.

Donc comment vont-ils récupérer assez de smartphones pour en fabriquer de nouveau ???

avatar Sindre | 

Deux réflexions : Apple invente un pseudo mouvement perpétuel de matière première. Rien ne se perd tout se transforme ? Peut on faire du 100% récupéré ?

Deuxio, comment tuer le marché de l'occasion et encourager celui du neuf. Aujourd'hui si je recycle pour récupération plutôt que pour utilisation seconde ai-je raison ?

avatar pim | 

Trois minutes de recherche sur internet sont suffisantes pour réaliser que les téléphones portables utilisent des métaux de la ligne des terres rares. De tels métaux ne peuvent pas être recyclés, et leur extraction minière est d'une complexité telle que seule la Chine a désormais la capacité de les produire.

Donc pour l'instant c'est une énorme vœu pieu.

avatar Domsware | 

Alors dans la grosse intox :
- collé/soudé = obsolescence programmée
- collé/soudé = pas écolo
- réparable = écolo

avatar JLG01 | 

@Domsware

Il manque
Recyclable = écologique

avatar Domsware | 

@JLG01

Aussi !
?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR