Apple veut communiquer davantage avec les pros

Nicolas Furno |

Apple a invité quelques journalistes pour leur parler du tout nouveau Mac Pro qui sortira l’an prochain. Au passage, les responsables présents ont répondu à leurs questions, notamment sur les clients professionnels du constructeur. Un marché extrêmement restreint à l’échelle d’Apple, mais pas tant que cela à l’échelle du Mac.

Le Mac Pro de 2013. Image MacGeneration.

L’entreprise estime que 30 % des utilisateurs de Mac exploitent une app pro au moins une fois par semaine, la moitié régulièrement. Une app « pro », que ce soit en développement ou en création, Apple reste assez flou sur cette statistique. D’autant que cela ne garantit pas que l’app est utilisée dans un contexte professionnel, mais Apple part du principe que le marché pro correspond environ à 30 % des utilisateurs de Mac.

C’est une belle part du marché, même si cela ne veut pas dire du tout qu’Apple peut compter sur un tiers de Mac Pro. En fait, Phil Schiller a partagé quelques chiffres supplémentaires. Le marché du Mac atteint les 100 millions d’utilisateurs, dont environ 20 % seulement d’ordinateurs de bureau. L’iMac est largement en tête de ce segment et le Mac Pro représente moins de 10 % des ventes d’ordinateurs de bureau, probablement davantage autour d’1 % que de 9 %.

Les clients Apple utilisent en grande majorité des ordinateurs portables, même chez les professionnels. Cliquer pour agrandir

Que font ces pros de leurs Mac ? Craig Federighi a glissé l’information au milieu de la conversation : « Si vous utilisez les téléchargements de Xcode pour le mesurer, les développeurs de logiciels sont probablement notre plus grosse audience ». Par ailleurs, ces développeurs sont toujours plus nombreux, ce qui n’est guère surprenant quand on pense au succès de l’App Store et au fait que les Mac restent un passage obligé.

Est-ce pour cette raison que les Mac Pro actuels ont constitué une impasse sur le plan technique ? Au-delà de la forme ronde, Apple a parié sur une architecture autour de deux cartes graphiques, mais elle n’a pas de sens si la majorité des utilisateurs sont des développeurs. On a vu récemment qu’un bug faisait du Mac Pro l’ordinateur le plus lent pour compiler du Swift. Au-delà de cette anecdote, Xcode a davantage besoin de processeurs puissants que de cartes graphiques puissantes et on imagine que cela a pesé dans la conception du nouveau modèle.

Au passage, Craig Federighi a tenu à rappeler l’engagement d’Apple en faveur de l’automatisation et des scripts. On n’en saura pas plus, mais peut-être que l’entreprise a de grandes ambitions pour Workflow, l’app iOS achetée récemment par Apple. Verra-t-on une nouvelle fondation pour l’automatisation sur iOS et macOS ? Peut-être que l’on aura un début de réponse en juin, pour la WWDC.

Apple veut davantage rassurer les pros à l’avenir

Cela faisait longtemps que bon nombre de professionnels attendaient un signe de la part d’Apple et Phil Schiller a d’ailleurs dit explicitement que cette rencontre avec quelques journalistes était une réponse à ces attentes. Le constructeur a aussi fait son mea culpa, reconnaissant le manque de communications et en évoquant des améliorations à venir.

Phil Schiller et Craig Federighi, pendant la rencontre avec la presse. (Photo Mashable) Cliquer pour agrandir

Craig Federighi a ainsi expliqué : « nous voulons trouver comment mieux communiquer avec les pros. Nous comprenons que leur travail dépend de nos produits et qu’ils prennent des décisions à propos de nos produits — ils doivent avoir de nos nouvelles. » Naturellement, Apple reste attachée à sa culture du secret, mais peut-être que l’on aura des annonces plus régulières. Et après tout, le constructeur a annoncé un nouveau modèle sans rien montrer et sans dévoiler la moindre ligne de sa fiche technique.

Du côté du logiciel, Phil Schiller a d’ailleurs tenu à rassurer les utilisateurs de Logic Pro et Final Cut Pro, les deux logiciels professionnels de création audio et vidéo d’Apple. Depuis l’abandon d’Aperture, certains doutent de l’engagement du constructeur sur ce secteur. Le message est très clair :

Je veux réitérer notre engagement en la matière. Pour Final Cut Pro X comme pour Logic Pro X, il y a des équipes qui sont entièrement dédiées à fournir d’excellents logiciels professionnels à nos clients. Nous ne levons pas le pied.

Pour finir, le SVP en charge du logiciel chez Apple s’est aussi exprimé sur la vague de protestations qui secoue les sites spécialisés et les forums depuis quelques mois, notamment de la part d’utilisateurs de Mac qui se sont sentis abandonnés. Craig Federighi rappelle qu’Apple suit tout ce qui se dit à son sujet sur internet, mais considère que cette méfiance est une forme de paranoïa provoquée par l’émergence de nouveaux produits, comme l’iPad.

Avec toutes ces annonces, Apple devrait indéniablement rassurer tous ceux qui pensaient que les Mac de bureau étaient à l’abandon. Outre le nouveau Mac Pro, on verra de nouveaux iMac dès cette année, dont des versions pensées pour les clients professionnels.


avatar pim | 

Étrange cette manière de recevoir la presse dans la salle à café, sur un bout de table. Ça fait très confidence sur un coin de table à la pause de 10h avant de retourner taffer.

Sinon content d'apprendre que je suis un bon paranoïaque ! LOL

avatar MacGyver | 

t'inquiete pas, ils ont bien compris que les pro voudraient que le mac pro evolue comme les autres idevice.

Pour vous combler, ils vont mettre la touch bar sur le mac pro

avatar C1rc3@0rc | 

@pim

Je pense qu'il y a un bouleversement de management chez Apple et qu'on quitte l'ere du design omnipotent pour le retour du realisme et les fondementaux d'Apple, trop longtemps mis de coté.

Jusqu'a present Apple etait plus habitué du "secret defense" et du refus de reconnaitre les problemes et echecs. La il est question de mea-culpa magistral avec divulgation des chiffres de ventes, de PDM detaillées, d'echecs de marketing et de design, de revirement et tentatives de recoller avec les besoins du marché.
On est clairement sur un communication d'urgence, face a un danger imminent et le discours, sur le fond et la forme, s'adresse aux utilisateurs reels, pas a des cibles marketing ni a des actionnaires.

Jamais Apple n'avait donné autant de chiffre et reconnu autant ses erreurs.
Le plus incroyable c'est la reconnaissance de la désertion des metiers creatifs, hormis les developpeurs bien forcés d'utiliser du Mac.

Va-t-on apprendre le depart de Ive prochainement?

avatar occam | 

@C1rc3@0rc

C'est vrai que l'on assiste, sinon à une première, du moins à un événement extrêmement rare, chez Apple : le déballage, en public, à la fois d'un post-mortem assez décapant et d'une roadmap.
Précisément les deux choses dont on répétait ad nauseam, y compris dans ces colonnes, qu'elles seraient inimaginables.

avatar fousfous | 

Il a pas tord concernant la parano ambiante qu'on voit ici au niveau de tout ce qui touche au "Pro"

avatar Ducletho | 

@fousfous

Faut dire qu'un pro qui lit tes commentaires, il y a de quoi etre parano

avatar fousfous | 

@Ducletho

Déjà défini moi ce qu'est un Pro, ensuite on en reparlera.

avatar Ducletho | 

@fousfous

Je crois qu'on devrait commencer par la définition du besoin, mais avant ca par le big bang en passant par la théorie de l'évolution et les ratés de l'évolution surtout

avatar feefee | 

@Ducletho

"et les ratés de l'évolution surtout"

Les ratés de l'évolution n'existent pas, mais encore faut il comprendre de quoi on parle pour s'en rendre compte ... ?

avatar frankm | 

30% des personnes qui utilisent un logiciel pro, c'est dans l'article.

avatar fousfous | 

@frankm

Un logiciel Pro c'est vague quand même?
On compte iWork dedans? Parce que le traitement de texte, les tableurs et les diaporamas ça se fait beaucoup dans un contexte Pro.

avatar Manubzh | 

un pro qui est cohérent utilisera plutôt office ne t'en déplaise ;)
ne serait-ce pour les problèmes de compatibilités (c'est du vécu)

avatar Manubzh | 

AHAHAHAHAHAHAHAH !

avatar nova313 | 

Craig nous as sorti la coupe de cheveux des grands jours ?

avatar chezyom | 

Tiens Tiens Tiens !!!!

Comme c'est bizarre... Ils reviennent draguer les pros ! Les rassurer ???
Après avoir envoyer chier un pan complet de ses utilisateurs, Schiller s'est peut être dit que les utilisateurs pro en plus d'être des gueulards, achetaient aussi des machines ??? Et véhiculaient une image de marque autre qu'un iPhone ????

Can't change my mind ???? My ass !!!

avatar occam | 

@chezyom

Schiller et Federighi confirment, au grand dam de tous les apologistes et thuriféraires de Cupertino :
Il faut cogner, cogner, cogner, cogner et encore cogner, pour que Apple se bouge juste un tout petit peu.

avatar C1rc3@0rc | 

@occam

Je pense pas que ce soit une question de "cogne". Je pense que si Apple change autant de discours que d'approche, c'est face a l'effondrement des ventes de Mac. Apple ayant tenté de positionner les portables comme machines de remplacement des PC de bureau, il faut se rendre a l'evidence que c'est un echec et que les ventes de Macbook Pro doivent etre catastrophiques.
Si le MBpro avait bien marché, Apple ne serait pas revenu du le Mac Pro.

Je crois que tout ce discours est une reaction saine, d'une societe ou l'on percevait un gros probleme de fonctionnement et un chaos organisationnel. Apple vit de la vente de ses machines et de toutes evidence Apple a besoin du Mac pour vivre. Et la chute des ventes a fini par entrainer une reaction, enfin.

avatar chezyom | 

Il aura tout de même fallu le temps !
Depuis 2012, avec la "mise a jour" du Mac Pro 5,1, c'est une blague !

le "Can't innovate, my ass!" qui a fait le tour de la planète peut s'appliquer sans doute pour l'épaisseur d'un iPhone, ou un touch bar, mais quand il s'agit de la faire à l'envers à des gens qui bossent 12h par jour et gagnent leur vie avec la puissance de leur ordi, la messe doit être différente. J'espère que la piqure de rappel à ce Monsieur Schiller est suffisante que le cylindre qu'il a depuis carrer dans le fondement lui rappellerons qu'à l'avenir, on ne peut pas se foutre indifféremment de la gueule des gens... En tout cas, c'est un bon signe de la part d'Apple, peut être une marche arrière historique, maintenant, attendons de voir ce qu'il va sortir de ça.

Ca ne sera pas la première fois qu'un éléphant accouchera d'une souris !

avatar C1rc3@0rc | 

Je ne pense pas que ce soit une marche en arriere, mais plutot une evolution de fond et une avancée.

Il faut aussi bien se rappeler du poste de Schiller: ce n'est pas un ingenieur, pas un developpeur, pas un concepteur, pas un designer, pas un adminsitrateur... c'est monsieur communication chez Apple. Et ces derniere annees c'est surtout le pompier de service qui doit venir eteindre les incendies qui font rage apres les keynote desatreuses et les les annonces de produits desesperants.

Jusqu'a lors il avait mis en place une communication pour justifier des choix absurdes d'Apple avec des formules improbables et souvent ridicules (tournant autour du "courage"...). aujourd'hui changement de cap majeur, le courage c'est celui de reconnaitre les erreurs et absurdités et de casser le sacro saint mutisme sur les developpement en cours: Apple presente ici une ebauche de feuille de route, technique! Ça fait tres longtemps qu'on en avait pas eu (de memoire, la derniere fois c'etait lie au Core Duo...)

Il fatu voir dans la mise a jour actuelle du Mac Pro,non pas une deception technique, techniquement la machine est une boite a sardine obsolete ça ne peut pas changer, mais voir le repositionnement tarifaire et le fait qu'il succede a celui de l'iPad 9": la on a quand meme -35% et -25%. Cela revient a dynamiter le credu de la marge intouchable d'Apple!
C'est un changement de philosophie.

avatar occam | 

@C1rc3@0rc

« Et la chute des ventes a fini par entrainer une reaction, enfin. »

C'est exactement ce que j'entends par « cogner » : voter avec son chéquier, et dire haut et fort pourquoi.

L'illustration parfaite :
http://theonlinephotographer.typepad.com/the_online_photographer/2017/04/the-mac-pro-isnt-dead.html

Mike Johnston, "The Online Photographer", pédagogue très respecté par les photographes de tout bord, travaille sur Mac depuis que celui-ci existe. Par son exemple, il a été un "Mac evangelist" très efficace. Jusqu'au moment où son dernier iMac l'a lâché. Plus de Mini valable, plus de Pro abordable, plus de MBP compatible avec tout son arsenal périphérique — Mike en était réduit soit à se lancer dans l'aventure Hackintosh, qu'il redoutait, soit à abandonner le Mac tout court. Il s'en est remis à ses lecteurs, qui l'ont guidé vers un Mini i7 "late 2012" d'occasion très bien mis à jour. Mais il s'est senti largué par Apple, et ne s'est pas privé de le dire. Comme c'est généralement l'homme le plus calme et mesuré que je connais, l'effet a été considérable.

D'où sa conclusion, et il ne faut pas y lire du triomphalisme :
« So that chorus of critiques we were referencing and linking to a few weeks ago was being listened to. »

avatar C1rc3@0rc | 

Ok, vu comme cela je suis totalement d'accord. J'avais mal compris ton propos et comprenais que "taper" signifier critiquer et "gueuler" contre Apple, ce qui face a un zozo egocentrique et deconnecté de la tempe de Ive n'a pas plus d'impact que la pluie sur les ailes d'un canard.

avatar anonx | 

Bah "pro" ne veut peut être pas dire "professionnels ou professionnanal" après tout.. ?

avatar AbsolutMoi | 

Franchement entre les baisses de prix des adapteurs du jour au lendemain, puis maintenant une communication inédite sur un ordinateur qui risque de ne pas sortir avant 1 an, quand on connaît bien Apple, ça sent le Apple aux abois...

Mister Cook doit sentir le vent tourné et fait tout ce qu'il peut pour éteindre l'incendie. Et c'est bien raté après ce qu'il nous a sorti comme MBP 2016...

avatar Alex Giannelli | 

@AbsolutMoi

Je ne suis pas sûr qu'Apple se porte aussi mal que tu le dis...

avatar fousfous | 

@AbsolutMoi

C'est vrai, il s'est seulement bien mieux vendu que les générations précédentes, un fiasco complet!

Si Apple change quelque chose, c'est qu'ils sont aux abois, et si il n'y a rien qui changent, ils sont bornés et n'écoutent pas les utilisateurs. Avec un raisonnement comme ça Apple a tord quoi qu'ils fassent!

avatar Nom d'utilisateur | 

"C'est vrai, il s'est seulement bien mieux vendu que les générations précédentes, un fiasco complet!" Exact ?

avatar Manubzh | 

AHAHAH
j'adore quand tu viens tout de suite défendre ton petit apple avec des belles phrases comme ça. Surtout quand c'est faux.
Preuves ? Chiffres ?

Parce qu'actuellement, y a rien. Et surtout que des MBPR 2016, j'en ai jamais vu le nez et ça va faire plus de 6 mois ;)

avatar frankm | 

C'est pour enjamber les futurs chiffres du T2 et faire mousser le T3 directement

avatar oomu | 

RAAH !

avatar otop | 

oh punaise !!! un mea culpa de la part d'apple ???

l'action pete la baraque , les ventes d'iphone sont faramineuses et l'ipad malgré ses carrences est la tablette la plus vendu.....qu'est ce qu'il leur prend ?

avatar reborn | 

@otop

Ils confirment qu'ils n'abandonnent pas le mac

"C'est tout" ^^

avatar otop | 

@reborn

Je ne sais pas si on a lu le meme article mais ils confirment surtout qu'ils avaient oubliés les professionnels depuis belle lurette :

"nous voulons trouver comment mieux communiquer avec les pros. Nous comprenons que leur travail dépend de nos produits et qu’ils prennent des décisions à propos de nos produits — ils doivent avoir de nos nouvelles."

avatar occam | 

@reborn

John Gruber, présent à ce rendez-vous en cercle restreint, rapporte :

« The word “mistake” was not uttered, but this is about as close as we’re going to get to Apple admitting they miscalculated with the current Mac Pro’s concept. One word that was uttered, however, was “sorry”. Here’s Schiller, after being asked whether they already had an external design in mind for the next-gen Mac Pros:

We’re not going to get into exactly what stage we’re in, just that we told the team to take the time to do something really great. To do something that can be supported for a long time with customers with updates and upgrades throughout the years. We’ll take the time it takes to do that. The current Mac Pro, as we’ve said a few times, was constrained thermally and it restricted our ability to upgrade it. And for that, we’re sorry to disappoint customers who wanted that, and we’ve asked the team to go and re-architect and design something great for the future that those Mac Pro customers who want more expandability, more upgradability in the future. It’ll meet more of those needs. »

Venant de la part de Schiller, dans la conjoncture actuelle, c'est largement plus qu'un constat de non-décès.

avatar NAVY7GAS | 

Amen Allah Shalom , le dieu de l'iT existe ! St. Silicium je perçois un éclairci dans ces nuages brumeux, les bonnes nouvelles vont descendre du cloud après que la nouvelle keynote soit présentée.
Namasté

avatar YARK | 

Craig Federighi a ainsi expliqué : « nous voulons trouver comment mieux communiquer avec les pros."

C'est bizarre ça...
Ce serait pas la même phrase sans la préposition "commu" et la préposition "avec" ?

avatar stemou75 | 

Schiller qui vient parler d'un produit encore en développement et s'excuser des erreurs sur le produit encore en vente. OMG, Steve Jobs, fou de rage, va finir par revenir ! Tim Cook envoye manifestement Schiller en service commandé à chaque fois qu'il y a des remontées de gros mécontentement ....

avatar YARK | 

Le Federighi. Depuis sa présentation à coup de "my ass!", j'aimerais bien savoir ce qu'il se touchbar...

avatar NAVY7GAS | 

Oui vous avez raison, peut-être qui sait Federighi etait le côté obscur de la bande! ! Depuis Fillon l'habit ne fait vraiment plus le moine, l'air sympatoche ca peut renfermer quelque chose de louche!
D'ailleurs vous ne trouvez pas que les sourcils des.. enfin bref

Même si les décisions sont pris ensemble, quand on a dans le l'équipe un gars qui sait y faire dans la souplesse et dans la diplomatie en mettant les gens en confiance, qui pèse chaque mots chaque phrases et qui à la bonne attitude fédératrice, les autres peuvent finir par abaisser leur garde, carapace, levier, bouclier, pantalon (lol)
Mais bon comme vous le dites si ca se trouve ce n'est même pas de son fait et que cela on ne le saura jamais! Je romance un peu sa stature à ce Federighi
On le trouve assez sympathique c'est pour ça!
Quant à Ive je ne pense qu'il faille qu'il soit viré, quel choix radical pour celui qui était la main créatrice des produits qui ont connu leur succès - il est comme ces gamins hyperactifs hyper créatifs qui ne savent pas où ils vont dès lors qu'ils n'ont pas trouvé de tuteur qui saura les canaliser et leur montrer le bon chemin à suivre , en attendant il fait un peu n'importe quoi n'importe comment et se disperse dans des chantiers qui ne sont pas des priorités, pourvu que cela change et que tout rentre dans l'ordre maintenant qu'ils ont fait leur mea-culpa pour repartir sur de bonnes bases.

avatar reborn | 

Jobs a fait d'Ive un intouchable au sein d'Apple. Cook à confirmé en 2015 avec le poste de CDO

avatar enzo0511 | 

Ça devient ridicule les méthodes d'Apple
C'est à se demander s'ils ont une stratégie et surtout c'est à se demander ce qu'ils pensent quand ils disent "clients Pro"
Au final, vu les logiciels cités, on pourrait croire que pour apple un client Pro c'est un créatif, un pro du son ou de l'image

Apple ne semble pas viser les entreprises en général

avatar LittleSushi | 

@enzo0511

Pro de l'image peut être mais moi ils m'ont gonflé avec l'abandon d'aperture.
Dans le milieu professionnel, ce qui gonfle plus que tout quand ça fonctionne bien, c'est devoir ré apprendre un nouveau logiciel qui fait la même chose.

avatar albert13 | 

quid du macmini
qui peut aussi être considéré comme une machine pro
je parle de ceux ou l'on peut changer le DD et la memory bien sûr :-))

avatar occam | 

@albert13

Mini :
John Paczkowski a eu la témérité d'en demander des nouvelles, John Gruber rapporte la réponse de Schiller :

« Near the end, John Paczkowski had the presence of mind to ask about the Mac Mini, which hadn’t been mentioned at all until that point. Schiller: “On that I’ll say the Mac Mini is an important product in our lineup and we weren’t bringing it up because it’s more of a mix of consumer with some pro use. … The Mac Mini remains a product in our lineup, but nothing more to say about it today.” »

avatar Malum | 

Les Pathétiques sont impayables. Ils ont tort en permanence sur toutes leurs analyses et essayent encore d'avoir raison. Les parts de marché des deux OS progressent (nouvelles d'hier). Apple place quatre de ses iPhone aux 4 premières places en 2016 Samsung le cinquième vend autant que la quatrième qui vend un peu moins que le troisième qui vend la moitié du second et du premier. Depuis 10 ans la croissance des Mac est supérieure à celle de l'ensemble des PC. Apple signe des accords avec des mastodontes comme IBM pour le monde professionnel. Et là Apple prouve qu'elle n'abandonne ni les iMac, ni les Mac Pro, ni les logiciels Pro et les voilà nos Pathétiques à essayer d'avoir, contre tous les faits qui les enfoncent, raison. Il sont vraiment impayables.

Ps bien sûr ils ont l'insulte à la bouche.

avatar Ducletho | 

@Malum

L'analyse sur les développement de pdm depuis 2013 de OS X. Car 10 ans, ca va comme analyse si tu travailles chez herta pour vendre des saucisses et encore ... car Rim développait sa pdm depuis 10ans... une entreprise de hightech tout se joue à cours terme. Une génération de ratée = un risque pour son avenir.

Pour les pro, si Apple repense le pro, c'est bien qu'ils ont constaté une dissonance entre leur offre et le besoin des pros. Donc tu dis qu'ils ont fait des choses et c'est vrai d'un point de vue logiciel peut être mais hardware ça n'a pas l'air d'être le cas en ce moment.

Sans etre un analyste, quelqu'un qui dit qu'il va remettre à plat ...d'ailleurs remets à plat ton raisonnement, ca sera davantage cohérent ...

avatar Malum | 

Je ne savais pas qu'Herta était de temps en temps la première capitalisation boursière mondiale. Je ne savais pas qu'Herta faisait un CA de centaines de milliards de dollars, qu'un seul de ses produits avait un CA supérieur à celui de McDonald's ou Starbucks. Je ne savais pas que les professionnels ne se résumaient qu'aux utilisateurs de Mac Pro et donc que les médecins qui utilisent dans des centaines de cliniques des iPad, que les 100 000 employés d´IBM, que l'armée de l'air anglaise ou que les pilotes de nombreuses compagnies d'aviation, que certains designers, que des architectes, que des conseillers financiers (dont 100 % dans certaines banques), que les commerciaux de Mercédès, que des graphistes, des imprimeurs, des journalistes, que des musiciens, des décorateurs, des développeurs, des cinéastes, des photographes, que les régisseurs de théâtre enfin que quelques dizaines de millions de personnes du monde de l'entreprise utilisant comme outil productif ou créatif ou informatif des iPad, des MacBook, des iPhone ou des iMac, n'étaient pas des professionnels.

Il a fallu que vous le professionnel de l'analyse et des connaissances m'ouvriez les yeux. Soyez-en infiniment remercié. Je suivrai votre conseil si judicieux et essayerai de me mettre, non à votre niveau, mais à celui de vos chevilles.

PS permettez-moi cette courte incursion dans la haute analyse : remettre à plat une partie de la stratégie d'une multinationale, partie qui représente entre 1et 3 % de son CA, à mon humble avis (humble) cela ne doit pas vraiment ni remettre en cause l'ensemble de sa stratégie ni mettre en danger son devenir tant à court que moyen et long terme.

PS 2 qu'Apple se préoccupe du Mac Pro qui représente si peu de son CA et avec autant d'application cela conforte encore plus l'idée qu'Apple n'avait nullement abandonné ce produit ni le monde Pro et que les Pathétiques étaient dans l'erreur absolue (comme très très souvent).

avatar studdywax | 

Rien que le titre me donne envie de troller ;)

avatar Bigdidou | 

"Apple veut communiquer davantage avec les pros"

J'ai un peu l'impression à lire ces réactions depuis quelques temps que "davantage" est un peu superflu ;)

avatar iMotep | 

Les pros: "merci mais c'est un peu tard"

avatar Mike Mac | 

Pour Final Cut X, trop tard, vive le cross-platform avec Davinci Resolve !

MacOS, Windows, Linux....

Ainsi, le spectre de choix et de collaborations devient très large.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR