Apple défend son centre de données en Irlande

Mickaël Bazoge |

Apple a du mal à vendre son centre de données irlandais. Lors d’une réunion avec une centaine d’habitants du comté de Galway — là où sera installée la ferme de serveurs —, Robert Sharpe directeur des services data center pour Apple a tenté de convaincre l’assemblée du bien fondé de ce projet qui entraîne des questions environnementales. Parmi les objections soulevées par les riverains, on trouve pêle-mêle des craintes concernant le sort des chauves-souris et des blaireaux du coin, ou encore l’inondation potentielle d’un parcours de golf tout proche (lire : Préoccupations environnementales autour du futur data center Apple en Irlande).

Le projet irlandais d'Apple.

L’officiel d’Apple n’a pas manqué d’expliquer que ce projet, « vital » pour les expansions futures des activités européennes de l’entreprise, représentait un investissement de 850 millions d’euros. « Chaque jour », peut-on lire dans son introduction, « nos centres de données prennent en charge des dizaines de milliards de messages, plus d’un milliard de photos, et des dizaines de millions d’appels vidéo FaceTime ». Et cela ne va pas aller en se réduisant, bien au contraire : « L’utilisation d’internet continue de croître rapidement ; le trafic internet annuel devrait tripler dans les trois prochaines années, et plus que quadrupler sur les cinq prochaines années ».

Afin de proposer la meilleure expérience possible pour l’ensemble de ses services en ligne, pour un nombre d’utilisateurs qui ne cesse d’augmenter, Apple se doit donc d’améliorer constamment les capacités de ses centres de serveurs. Le data center irlandais est un projet au long cours, puisque les installations seront construites sur les dix à quinze prochaines années. Les huit « halls » contenant chacun des milliers de serveurs feraient d’Apple le plus important consommateur d’énergie du pays (300 mégawatts, soit 8% des capacités nationales) ! Mais il faudra que le constructeur obtienne le feu vert des autorités pour chacun des bâtiments.

La forêt de Derrydonnell, dans laquelle le centre de données est censé s’installer, est idéale pour plusieurs raisons, a détaillé Robert Sharpe. Le site, très grand, est riche en ressources d’énergie renouvelable, et il est proche de deux lignes à haute tension. « La forêt nous permettra de rendre le site en partie invisible », a-t-il assuré. De plus, « nous sommes en mesure d’améliorer l’ensemble de la biodiversité du site en augmentant la proportion de feuillus locaux ».

Apple a quelques réussites à son actif dans le domaine de l’utilisation d’énergies renouvelables pour ses opérations ; 100% de ses centres de données exploitent de l’énergie propre, et ce sera le cas aussi pour le data center irlandais.


avatar SugarWater | 

Tu m'étonnes qu'apple ait du mal à le vendre. Les riverains lui parlent de chauve-souris, de blaireau et de golf et elle répond par projet pharaonnique et feuillus locaux. Presenté comme ça, on a l'impression qu'il n'y a pas d'écoute et donc pas de dialogue. Après on nous parle de millions de facetime et de milliard de sms lol

avatar Mathias10 | 

100% de ses centres de données exploitent de l'énergie renouvelable ou bien ses centres de données exploitent 100% d'énergie renouvelable ?

avatar Philactere | 

@Mathias10 :
Je pense que c'est 100% des centres de données qui exploite des énergies renouvelables. Après dans quelle proportion ?

avatar Hideyasu | 

@Mathias10 :
Non les centre de données marchent entièrement aux énergies renouvelables. Apple est d'ailleurs la seule dans l'informatique à faire ca, très loin de Facebook, Microsoft ou Amazon.

avatar Philactere | 

" « La forêt nous permettra de rendre le site en partie invisible », a-t-il assuré. "
Hahaha la réponse aux protecteurs de la nature "vous inquiétez pas, on ne le verra pas depuis la route". Quant aux quelque feuillus à replanter... On parle quand même de gigantisme là, 8% de la capacité électrique du pays !

avatar Philactere | 

@Philactere :
Soit on accepte de détruire un site pour l'industrie informatique en échange de retombées économiques, soit on ne l'accepte pas, elle est là la question mais on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs. Le débat appartient aux irlandais.

avatar MrGrovo | 

C'est toujours embêtant d'être l'œuf.

avatar huexley | 

Superbe on va tout raser jusqu'au sol mais après la nature elle va être toute heureuse car on va planter des feuillus tout bien alignés… :D Ca c'est un bel écosystème !

avatar r e m y | 

@Philactere et Mathias
La réponse est dans le "Environmental Responsibility Report" publié par Apple il y a quelques semaines (en page 5)
Pour l'année 2015, 93% de l'énergie electrique consommée par les installations Apple dans le Monde (bureaux, AppleStore et DataCenters) est issue d'énergie renouvelable, et concernant les DataCenters ce taux est de 100%.

avatar en ballade | 

quand tu loues tes services cloud chez google et amazon et fait fabriquer en Chine tu peux te permettre

avatar en ballade | 

"Le site, très grand, est riche en ressources d’énergie renouvelable, et il est proche de deux lignes à haute tension"

Cherchez l'erreur

avatar jojo5757 | 

@en ballade :
Ça ne me choque pas, ils peuvent produire leur énergie renouvelable mais avoir un back up a côté via les lignes à haute tension...

avatar Hideyasu | 

@en ballade :
En quoi il y a une erreur ? Même si le data center marche aux énergies renouvelables, elles ne seront pas toutes à portée et il est possible que certaines installations électriques, aussi propres soient-elles, soient éloignées.
Si t'as des panneaux solaires sur ta maison, elle sera quand même relie au réseau électrique.

avatar r e m y | 

@Philactere: Mais pourquoi devrait-on contraindre les irlandais à manger de l'omelette?

avatar r e m y | 

Sans compter que l'énergie renouvelable n'est pas nécessairement produite sur place... Si ca vient de fermes éoliennes off-shore, faut bien transporter l'électricité jusqu'au datacenter!
Je doute que les riverains acceptent qu'on rase encore un peu plus de forêt pour installer des hectares de panneaux solaires (d'autant que le soleil, en Irlande, comment dire....)

avatar Jean-Jacques Cortes | 

À quand un data center en orbite autour de la Terre ? Alimentation par panneaux solaires avec un bien meilleurs rendement qu'au sol. Pas de problème de refroidissement avec une température ambiante à 3 ou 4 kelvin. Et pas d'arbres à scier ou de chauve-souris à déplacer.

avatar yasuo87 | 

@Jean-Jacques Cortes :
Le problème c'est qu'il faut le mettre en orbite ce qui demande une quantité monstrueuse d'arbres et dinosaures morts ;)

avatar Hideyasu | 

@Jean-Jacques Cortes :
Le prix deja, puis la vitesse de transmission des données après.

avatar IceWizard | 

@Cortes
"À quand un data center en orbite autour de la Terre ? Alimentation par panneaux solaires avec un bien meilleurs rendement qu'au sol. Pas de problème de refroidissement avec une température ambiante à 3 ou 4 kelvin. Et pas d'arbres à scier ou de chauve-souris à déplacer."

Pas de problème de refroidissement .. euh .. t'as trop regardé de films de SF. Il n'y a pas de température dans l'espace, juste l'énergie du soleil et les pertes par rayonnement infra-rouge. Concrètement la température peut monter à plusieurs centaines de degrés quand le soleil est visible, et descendre très bas quand il est caché par la terre. Quand le système de refroidissement de la Station Spatiale Internationale a eu des problèmes en 2013, les astronautes ont eu très peur.

avatar codeX | 

Toujours très marrant et instructif de voir les critiques fuser, justifiées ou pas, sur un projet qui concerne en premier lieu l'Irlande, ses habitants et Apple. Je dis marrant et instructif car je doute que l'on voit beaucoup de ces critiqueurs participant à cette manifestation le 5 juin prochain. C'est beaucoup beaucoup plus proche de chez nous : http://burestop.free.fr/spip/

avatar sachouba | 

"De plus, « nous sommes en mesure d’améliorer l’ensemble de la biodiversité du site en augmentant la proportion de feuillus locaux »."

Hahaha, nous allons consommer 300 MW, mais nous allons planter une haie.

avatar XiliX | 

@sachouba

"Hahaha, nous allons consommer 300 MW, mais nous allons planter une haie."

Et alors ??? Fais un peu travailler tes méninges, ça fait du bien !

avatar jfvit77 | 

pour répondre à celui qui propose un data center spatiale, je suppose qu'il faux qu'il soit en orbite géostationnaire pour pouvoir être visé par des paraboles, donc à 36000km du sol, donc cela impose une latence comprise entre 0,5 et 1 seconde (vitesse de la lumière cqfd)…
De plus, je pense que un data center, ça pèse lourd, donc cela nécessite une énergie considérable, et on parle en milliers de milliard de dollars (suffit de voir combien a coûté la station spatiale internationale qui est pourtant à faible altitude (400km du sol) et de masse relativement faible (comparé aux immenses data center terrestre)…
En ce qui concerne le refroidissement, et aux température faible de l'espace, il n'y a quasiment pas de matière dans l'espace, donc la chaleur aura beaucoup de mal à s'échapper du data center en orbite, la chaleur ne pourra pas s'échapper ni par conduction, ni par convection, elle pourra uniquement s'échapper par rayonnement… (la puissance du rayonnement dépend de différente chose, de la surface extérieur du data center, de sa température…) c'est possible de trouver un équilibre thermique, mais faux prendre en compte aussi les variations de température du aux rayonnement solaire, ce qui est faisable mais extrêmement complexe…
Conclusion ce n'est pas impossible, mais ce n'est vraiment pas économiquement viable à ce jour… mais un jour peut être!

CONNEXION UTILISATEUR