Était-il utile de débloquer l'iPhone 5c du tueur de San Bernardino ?

Mickaël Bazoge |

Les données récupérées sur l’iPhone 5c du terroriste de San Bernardino, aux termes d’un vif débat entre Apple et le FBI, ont-elles porté leurs fruits ? On n’en saura rien, a déclaré un des avocats du Bureau, James A. Baker. Ce dernier a indiqué durant une conférence que ces fameuses informations continuaient à être traitées ; mais quant à savoir si elles sont réellement utiles dans le cadre de l’enquête, « nous travaillons toujours dessus, je pense que c’est la réponse ».

Crédits : MacGeneration CC BY

Concernant le combat de haute volée menée contre Apple et sa volonté farouche de ne pas déverrouiller cet iPhone, Baker explique que « cela en valait la peine, il fallait retourner toutes les pierres que nous pouvions, par respect pour l’enquête. Nous devons aux victimes et à leurs familles de suivre toutes les pistes ». Il est plus que probable que le FBI ne dise jamais si les données stockées dans ce fameux iPhone ont été utiles ou pas. Quant à son contenu, il ne sera sans doute jamais rendu public.

C’est bien malheureux : comment saura-t-on si cet iPhone contenait, comme le soupçonnait le procureur du district San Bernardino Michael A. Ramos, un « cyberagent pathogène dormant » ? Dans cette histoire, le FBI a obtenu un coup de main décisif d’une entreprise tierce (lire : Le coup de pouce du FBI serait l'entreprise israélienne Cellebrite), qui lui a permis de contourner le « problème » Apple. Depuis, le FBI est l’objet de toutes les demandes de déverrouillage provenant des forces de l’ordre aux États-Unis, tandis qu’Apple aimerait connaitre la manière utilisée par cette mystérieuse société pour « craquer » l’iPhone.


Tags
avatar MacGruber | 

Bah qu'Apple ne rêve pas ! Elle ne le saura pas du FBI !

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

La démocratie (ou le semblant de démocratie) existant jusqu'alors est morte...

avatar Claude Pelletier | 

La démocratie, ça ne fonctionne pas sur le mode "switch on/switch off the light". C'est une question de curseur qui augmente ou diminue progressivement la lumière. Et ça dépend d'une foule de paramètres plus ou moins bien réglés.

Ça dépend par exemple, de la façon dont les élus rendent compte de leurs actions mais aussi de la façon dont les électeurs s'informent et y comprennent quelque chose. ;—) Après ce trait important, la question de l'efficacité d'un téléphone (à être muet comme une carpe si on essaie de lui faire vomie des secrets) … fait rire. 

avatar marc_os | 

@Moumou92 :
La démocratie est morte ?
Laquelle, celle qui a renversé Allende démocratiquement élu pour mettre en place le dictateur Pinochet, ou celle qui a cherché des armes de destruction massive en Irak et ouvert Guantanamo ?

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@marc_os :
Je suis d'accord, nous somme bien dans une oligarchie et non une démocratie... Mais si certains avaient encore l'illusion d'une démocratie, celle ci est définitivement enterrée...

avatar Sokö | 

@Moumou92 :
Vous avez raison de trembler, les fascistes martiens ont pris le pouvoir mondial.

avatar Domsware | 

En prenant pour hypothèse que l'iPhone a bien été craqué.

avatar ckermo80Dqy | 

@Domsware :
+1
Je demande à voir.

avatar asseb | 

Que cela ait été utile ou pas n'est pas intéressant en soi. Où on est pour l'accès, ou on est contre. Que le code d'une bombe nucléaire soit dedans ne change rien...

avatar JLG47_old | 

On sait maintenant qu'une société privée à la connaissance pour briser les verrous d'Apple.
Reste à savoir ce qui en sera fait!
Pour ce qui concerne le contenu de l'iPhone 5 en question, qu'importe, l'important pour la justice était de savoir.

avatar robrob | 

Etrange qu'Apple veuille savoir. Ils ont dit que toute methode une fois revelee allait etre "leakee" et se retrouver dans les mains de gens mal intentionnes. Il faut donc que cette methode reste la plus privee possible et ne soit pas divulguee. Logique non? Ou alors Apple faisait simplement du FUD comme le FBI dans cette affaire?

avatar BeePotato | 

@ robrob : « Etrange qu'Apple veuille savoir. Ils ont dit que toute methode une fois revelee allait etre "leakee" et se retrouver dans les mains de gens mal intentionnes. Il faut donc que cette methode reste la plus privee possible et ne soit pas divulguee. Logique non? »

Non.
Ce qu’Apple a affirmé dans cette affaire, c’est que toute méthode d’accès, une fois créée, allait finir par se retrouver un jour ou l’autre dans la nature. Pas besoin qu’elle soit révélée intentionnellement.

Du coup, dans cette logique, la demande de détails au sujet de cette méthode afin de combler les failles utilisées est parfaitement cohérente avec le discours tenu jusque là. Aucun « FUD » à y voir.

avatar Hideyasu | 

@robrob :
Ou alors ils veulent boucher la faille tout bêtement ...

avatar Teeto | 

@robrob :
Ca leur permettra tout simplement de perfectionner leur système et sa sécurité. Et la faille sera évidemment fixée aussi vite donc cela paraît bien logique qu'ils demandent à savoir !

avatar Grizzzly | 

@Teeto :
Ben voilà
J'allais ecrire la meme chose.

avatar iDidier | 

Si l'iPhone a réellement été "craqué", et si le FBI ne donne pas d'informations sur son contenu, c'est qu'il n'y avait rien d'intéressant ! Sinon, vous pensez bien que le FBI aurait fait une conférence de presse en disant qu'il contenait des éléments déterminants pour l'enquête, et le FBI en aurait profité pour encore taper sur Apple. Si cet iPhone avait contenu quelque chose, il aurait été détruit par le terroriste.

avatar Claude Pelletier | 

Avec des si, on épouserait Sissi impératrice.

avatar k43l | 

Depuis quand le FBI s'étale sur ses enquêtes ?
La seule chose qu'elle avait besoin de rendre publique c'est "le non patriotisme" d'apple.
La deuxième était on a réussi. Après peut être que c'était un bluff ou pas mais maintenant il y a un doute.

avatar DarKOrange | 

@iDidier :
+100

avatar Bruno de Malaisie | 

La boîte Cellebrite travaillait avec Apple. Qu'en sera-t-il dorénavant?

avatar enzo0511 | 

@Bruno de Malaisie :
Auparavant c'était pour des boîtiers de transfert smartphone -> iPhone et certains outils de diagnostic en Genius room

Mais c'était le cas les premières années d'Apple store mais depuis peu Apple a développé de nouveaux outils donc il n'y aura sûrement pas vraiment de conséquence puisqu'apple ne fait plus trop ou du tout aux appareils cellebrite

avatar Malvik2 | 

Cette histoire de verrouiller à tout prix nos données contenues dans nos iphones n'a en réalité pas grand sens...
S'offusque t'on lorsque la police procède à une perquisition? Il s'agit pourtant bien de retourner la maison dans tous les sens pour trouver quelque chose non?
De la même manière sinon ne peut rendre sa maison inviolable aux forces de l'ordre il doit en être de même pour nos "maisons numériques".

Que ce soit encadré oui on est d'accord.

avatar Tournicoti | 

@Malvik2
D'accord avec toi. Les révélations fracassantes de Snowden devraient à mon sens plus être utilisées pour mieux cadrer la transparence que de vouloir tout protéger à tout prix. A mes yeux la contre-réaction a été mal orientée.
D'une manière un peu utopique on devrait mieux cadrer nos gouvernements et garantir la sécurité et ne pas questionner la probité d'un Snowden qui n'a fait que révéler des activités illicites de son gouvernement. Une sorte de régulation open source pour caricaturer.

Car de toute manière un état qui ne veut pas être transparent pourra toujours continuer (en gros les grandes démocraties modernes... la France a d'ailleurs fait passer des lois pour légitimer ses actions à postériori). Je préfère une démocratie sous contrôle qu'une liberté, certes légitime, mais dévoyée par certains.

avatar k43l | 

Je crois que c'est le premier commentaire tout site confondu ou je trouve que c'est un vrai bon argument !

D'un autre coté, Apple et toutes les autres sont des entreprises indépendante de leur état respectif.
Elles n'ont pas à créer une brèche pour la police. A eux de les trouver et les utilisés

avatar marc_os | 

@Malvik2 :
Pour ça il suffit de demander le mot de passe au suspect !!!!
Ah mais non. On va pas lui demander. Casser sa porte, retourner sa maison même s'il est innocent c'est faisable, pas de problème, mais on va surtout pas le déranger pour lui demander son mot de passe !!??

avatar Domsware | 

@Malvik2 :
Doit-on s'offusquer de la torture pour obtenir des informations détenues par une personne ?

avatar XiliX | 

@Malvik2

"Cette histoire de verrouiller à tout prix nos données contenues dans nos iphones n'a en réalité pas grand sens..."

Une question, as-tu mis en place un code de verrouillage sur ton téléphone ?
Si oui, pose-toi la question pour quelle raison il est nécessaire de verrouiller ton téléphone ?
Ensuite prends du recul et penses à tes données qui se trouvent dans ton téléphone...

avatar macinoe | 

Pour toute enquête on peut aussi se demander s'il est utile de chercher le coupable dans la mesure où dans certain cas on ne le trouve pas.

Ce serait tout aussi stupide comme question.

avatar HoulaHup | 

Totalement d'accord. Surtout qu'on n'a pas la moindre idée de l'intérêt de ce qui a été trouvé dans l'iPhone. C'est encore plus stupide.

avatar teejay | 

Nous devons aux victimes et à leurs familles de suivre toutes les pistes !
Cette phrase justifie tous les moyens mis en œuvre par le FBI pour rechercher des indices sur les terroristes.
J'aimerais connaître l'avis de Tim Cook sur cette iPhone si par malheur un membre de sa famille avait été tué dans ce carnage.

avatar marc_os | 

@ teejay
Je te conseillerais la lecture de Si c'est un homme de Primo Levi, en particulier sa conclusion où il explique qu'il a dû "expliquer" à ses libérateurs, que non il ne se vengerait pas de ses bourreaux, car s'il le faisait, il se comporterait comme eux et les nazis auraient alors gagné dans leur entreprise de déshumanisation.

avatar Sokö | 

Ça serait quand même étonnant que le Bureau donne à Apple la solution dont ils ont bénéficié. Un procès sera probablement nécessaire. On aura alors beaucoup de commentaires à lire

avatar Domsware | 

@teejay :
Le FBI justifie ses actes illégaux en jouant sur la corde émotionnelle. Que pense une victime qui l'est suite au piratage de son iPhone ?

avatar Mantinum | 

@Malvik2 C'est vrai, mais ne t'empêche de créer une maison inviolable, aucune loi ne dit que ta maison doit être en capacité d'être fouillée par les forces de l'ordre.

avatar rikki finefleur | 

On se demande quelle va être la question du prochain article sur le sujet..
On est impatient.
Doit on jouer au foot avec des chaussures de foot ?
Est il nécessaire de parler ?
Doit-on voir ce que l'on voit ?
Peut-on faire des crêpes sans casser d’œufs ?
Va-t-on avoir des vierges au paradis comme on le promet ?
Le sujet est tellement vaste, qu'au rayon de l'absurdité on risque d'avoir encore pas mal d'articles..

avatar tbr | 

Et pendant ce temps-là, à Panama...

avatar codeX | 

Nous sommes bien d'accord. Pendant qu'il y en a pour se branler la nouille en s'écharpant sur le bien fondé des déclarations d'Apple ou celles du FBI, ceux en charge d'insuffler vie à notre démocratie (c'est beau n'est-ce pas) et d'autres censés donner le bon exemple, nous prenne pour des cons, que nous sommes. Il y a des réveils qui risquent d'être assez douloureux. Ce sera malheureusement un peu tard.

avatar SonyTEL | 

C'est facile de dire ont à débloquer l'iPhone, sans preuve...

avatar MiniMac | 

@marc_os :
Le suspect est mort : c'est pour cela qu'ils auront du mal à lui demander quoi que ce soit …!!!

CONNEXION UTILISATEUR