Après Sony et Microsoft, Immersion attaque Apple sur des brevets de retour haptique

Florian Innocente |

Les iPhone séries 6 et 6s et les Apple Watch sont dans le collimateur d’Immersion, une société américaine spécialisée dans les mécanismes de retour haptique. L’entreprise, qui a déjà fait plier Sony et Microsoft par le passé, affirme qu’Apple enfreint trois de ses brevets :

Qu’il s’agisse de 3D Touch sur les derniers iPhone ou de Force Touch sur la montre, Apple fait un large usage des retours haptiques pour provoquer une réaction physique après une action dans l’interface.

La plainte d’Immersion englobe aussi les iPhone 6 et 6 Plus. Ils ont beau être dépourvus de 3D Touch ils n’en sont pas moins capables de produire de telles réactions avec leur vibreur, lorsqu’on créé par exemple une sonnerie personnalisée pour l’appel d’un correspondant. Il faut croire qu’Apple a changé quelque chose à partir des iPhone 6 puisque les précédentes générations qui ont aussi cette fonction ne sont pas incluses dans la plainte. Les MacBook Pro et MacBook équipés en trackpad Force Touch sont pareillement épargnés.

Vibration personnalisée dans iOS

Immersion agit sur deux fronts, un commercial et un financier. Auprès de l’International Trade Commission, Immersion réclame l’arrêt de l’importation des produits incriminés et de la vente de ceux déjà sur le territoire américain. Auprès d’une seconde juridiction, Immersion veut l’arrêt de l’utilisation de ses technologies ainsi que le versement de dommages et intérêts (non calculés).

Immersion fait valoir que ses inventions et ses SDK sont déjà licenciés par de nombreux fabricants comme Samsung (par exemple les boutons du casque Gear VR), LG, Huawei, Meizu ou encore Acer (pour une tablette) et qu’au total pas moins de 3 milliards d’équipement divers et variés en font usage.

Immersion n’a pas hésité ces dernières années à défendre ses intérêts devant la justice et avec un certain succès. HTC a signé un accord de licence en mars 2015. Au début des années 2000, ce sont Microsoft et Sony qui ont été attaqués pour les fonctions de vibreurs dans leurs manettes de jeux. Microsoft a cédé et pris une participation de 10% dans Immersion. Sony a perdu plusieurs procès et a fini par prendre une licence, payer plusieurs dizaines de millions de dollars de royalties et modifier ses contrôleurs.


avatar Vanton | 

Quand on voit le peu d'intérêt que ça a à l'usage en plus... Perso sur mon Apple Watch j'ai toujours pas réussi à me faire à ForceTouch... C'est pas naturel pour moi de presser fort un écran.

Et à en juger par les nombreux commentaires sur le forum de macg, c'est pas la joie non plus niveau 3D Touch sur le 6S... Beaucoup de participants disent ne quasiment plus s'en servir. Quand on pense que c'est la clientèle geek de macg qui dit ça, j'ose à peine imaginer ce qu'en pense le grand public, qui si ça se trouve ne sait même pas que 3D Touch existe, puisque rien dans l'interface ne le signale...

avatar le ratiocineur masqué | 

En gros on refuse à Apple de lui reconnaitre la propriété des coins arrondis ou d'un mouvement (glisser sur l'écran, taper sur une app pour l'ouvrir....) mais d'un autre coté on ne voit aucune objection à une entreprise qui débarque et qui dit qu'elle compte bien défendre devant la justice une... sensation !

Parce que, excusez moi, mais le «retour haptique» c'est juste une vibration à la con (qui doit servir vraiment à 3 personnes seulement sur les milliards de possesseurs d'iPhone !), une sensation. Donc Immersion ils ont breveté une sensation c'est ça ???

....

avatar Vanton | 

@le ratiocineur masqué :
Ils ont breveté le fait d'utiliser un vibreur pour renvoyer à l'utilisateur un retour...

Et autant je suis pas fan de l'implémentation d'Apple, autant je trouve comme toi que tout n'est pas toujours très équitable en matière de brevets...

avatar jean_claude_duss | 

j'allais le dire aussi le fameux "retour haptique" et la "haptique engine" ca doit être une boite vide ... parceque c'est un vibreur le truc... et sur mon nokia 3210 j'avais déjà un retour haptique dans ma poche quand on me téléphonais.

le 3D touch et le retour haptique c'est très très nul.

Par contre je trouve que ca marche vraiment bien sur les trackpad ou t'as vraiment l'impression que tu as cliqué

avatar en ballade | 

@le ratiocineur masqué :
L iPhone c est juste un rectangle 'a la con'

avatar le ratiocineur masqué | 

@En Ballade
"L iPhone c est juste un rectangle 'a la con'"

Avec des coins arrondis svp !

avatar iPop | 

Un truc que je ne comprend pas. Si on achète un produit fabriqué par un constructeur, il est inclu en plus des taxes, la licence , etc..de celui ci.
Donc comment est ce possible ?

avatar Vanton | 

@iPop :
Apple a développé sa propre solution, qui empiète sur la propriété intellectuelle d'une autre boîte, c'est tout.

avatar le ratiocineur masqué | 

"La plainte d’Immersion englobe aussi les iPhone 6 et 6 Plus...."

Cela prouve bien que Immersion ont tranquillement attendu, attendu, attendu que ça empiète vraiment bien comme il faut avant de se décider à attaquer. De là à penser qu'ils ont attendu pour être sur d'avoir le maximum de $$$$$$ à la fin il n'y a qu'un pas. Pas que je ne franchirais pas car je suis sur que quelque part une société à breveté le fait de "franchir le pas" par glissé du pied dans un mouvement d'arrière en avant.... ouais.... et les chaussures à bouts arrondis sont aussi brevetés que ça m'étonnerait pas.

avatar marcpafr | 

@le ratiocineur ... :
«...on refuse à Apple, une entreprise qui débarque ...»
C'est pas à nous de juger de la pertinence d'un brevet (surtout sans l'avoir consulté).
Tout dépend de ses revendications, uniquement.
Vous savez que rien ne vous interdit de déposer des brevets.

«c'est juste une vibration à la con»
Peu importe, si cela n'a jamais été fait et si vos revendications sont pertinentes vous pouvez breveter ce que bon vous semble.

Il y a des règles, il suffit de les respecter, ce que font rarement les boites très riches. C'est à vous d'engager une procédure si vous pensez qu'une entreprise exploite votre invention. Là vous avez intérêt d'être très riche et c'est pourquoi bon nombre d'inventeurs se regroupent en société d'invention ou cèdent des licences aux fameux Patent Troll.

avatar le ratiocineur masqué | 

@marcpafr

"Peu importe, si cela n'a jamais été fait et si vos revendications sont pertinentes vous pouvez breveter ce que bon vous semble."

Très bien, je vais donc breveter de ce pas le fait de déposer des lettres alphabétiques noires sur fond blanc dans le but de créer des mots et ensuite, quand je te trainerais en justice pour avoir enfreint mon brevet par tes commentaires ! ! ! ! !

avatar marcpafr | 

Vous ne comprenez décidément rien aux brevets, votre exemple est des plus idiots, on ne brevette pas un fait.
Mais je crois qu'il est inutile de continuer la discussion.

avatar calotype | 

Je comprends mieux le tarif hallucinant du nouveau trackpad, en fait ils ont déjà prévu le coup et mettent déjà de coté le futur coup de la licence à payer.
Vu que cette fonction est une fonction très importante, on parle tout de même du clic du trackpad, la somme demandée risque d'être proportionnelle.

avatar XiliX | 

Est-ce que le gars ou la boîte qui a inventé le vibreur peut attaquer Immersion ?

avatar le ratiocineur masqué | 

@XiliX :

très bon commentaire ! Ca me fait penser que, en effet, est-ce que les fabricants de vibro-masseurs peuvent attaquer Immersion ??
Et les fabricants de marteaux-piqueurs ?
Les fabricants de simulateurs de tremblements de terre ?

Les mecs à Immersion ils vont prendre cher quand ils vont se faire tomber dessus par un gars armé d'un marteau-piqueur sur une plateforme qui simule les tremblements de terre le tout bardé de vibromasseurs ! Ils vont rire jaune et partir en courant très très très loin là où ils ne risquent rien en terme de brevets.... oui, vous avez deviné... en Chine :p ! Et ensuite ils pourront changer le nom de leur boite de Immersion en Desertion. J'aurais bien ajouté que ces pensées font vibrer ma corde sensible... mais je m'en retiens, trop peur de me faire trainer en justice par les inventeurs de vibrations et les fabricants de cordes. Je ne voudrais pas me passer la corde au cou. Oh oh ! Suis en forme hein :-D !!

avatar XiliX | 

@le ratiocineur masqué :
J'avoue que là tu es en forme
\(^o^)/

avatar mfams | 

@le ratiocineur masqué :
Le brevet typographique ne peut être malheureusement breveté, puisqu'il faut en être l'inventeur. Les brevets comme le design n'est pas un travail d'appoint que l'on commet sur le bord d'une table... aux coins ronds.

avatar ovea | 

C'est l'histoire d'un mec qui croit qu'il peut déposer un brevets avec : dans un chapeau le respect, la loi, le brevet et quand remuant avec une pointe d'esbroufe ça va faire tenir tout ça debout au mépris de la pesanteur !

Tu connais pas les saint-simoniens, n'est-ce pas ? Il n'y a qu'une loi : la pesanteur !

avatar lmouillart | 

Je me souviens de cette histoire avec Sony, a l'époque les manettes Dualshock 2 (donc PS2) étaient équipées de vibreur, Sony ayant perdu son procès ils ont alors été obligés de supprimer cette fonction des manettes qui ont alors été modifiées pour ne plus incorporer de vibreur.

Les systèmes de vibration d'immersion datent d'avant le Rumble Pak équipant de manière optionnelle les Nintendo 64.

À l'époque Nintendo possédait des parts dans immersion, avant donc que Microsoft en acquière une partie.

Apple risque très gros et je vois mal comment ils ne pourraient pas perdre leur procès. Ces brevets étant particulièrement solides.

avatar XiliX | 

@lmouillart :
De ce que j'ai compris justement ils n'ont pas les brevets sur le vibreur.
En revanche ils ont des brevets expliquant l'utilisation du vibreur pour signaler un retour.

Ils n'ont aucun brevet sur le vibreur lui-même.

Pour anecdote, le vibromasseur a été inventé au XIX siècle pour calmer l'hystérie des femmes (; ̄ ̄)

avatar lmouillart | 

Oui, enfin sans interactions le vibreur des manettes est juste un moteur inerte.

avatar XiliX | 

@lmouillart :
Ah ça je n'ai pas dit le contraire. Ce que je voilais dire est que une technologie brevetée peut être utilisée comme base pour une autre technologie licenciée aussi.

L'exemple avec le nano SIM dont Apple est le propriétaire de la licence. Pourtant elle n'est qu'une évolution de la mini SIM et elle aussi de la carte SIM l'original.

L'utilisation d'un vibreur pour simuler un retour haptique reste une utilisation d'une technologie dont Immersion n'est pas le propriétaire. Car le vibreur a bien été inventé il y a plus de 100 ans

avatar MrJACK | 

Et pourquoi apple rachète pas tout simplement la boite et leur catalogue de brevets
ils peuvent peut être se le permettre...

avatar daxr1der | 

Ca commence à faire beaucoup pour apple, le brevet du cardio fréquence de l'apple watch a aussi été volé.

avatar daxr1der | 

La spécialiste des capteurs biométriques Valencell a décidé d’attaquer Apple et Fitbit pour le vol de plusieurs brevets, notamment concernant l’Apple Watch.

Les histoires de violations de brevets sont monnaie courante entre les différents géants du web. On se souvient de la condamnation de Samsung obligé à verser la somme rondelette de 548 millions de dollars à Apple.

La firme de Cupertino ne semble pas en reste et après avoir été condamné en octobre dernier par l’Université de Wisconsin-Madison, Apple est désormais visé par une plainte de la firme Valencell qui lui reproche le vol de certaines de ses technologies dans le développement de l’Apple Watch.

Valencell attaque Apple

La firme Valencell est spécialisée dans la fabrication de capteurs biométriques et notamment ceux qui permettent de mesurer la fréquence cardiaque. C’est notamment sur ce point que Valencell attaque Apple puisque l’Apple Watch embarquerait des capteurs de fréquences cardiaques largement inspirés de sa technologie.

Apple n’est pas le seul visé par cette plainte puisque FitBit est également accusé du vol de ce même dispositif de mesure de fréquence cardiaque sur les Fitbit Charger HR et du Fitbit Surge. Bien entendu, on pourrait penser à une énième plainte de petits malins qui cherchent à se faire de l’argent sur le dos d’Apple, mais dans cette affaire, Valencell a quelques arguments à faire valoir.

avatar daxr1der | 

Apple aurait, selon Valencell « emprunter » sa technologie puisqu’en 2013, la firme a fait la démonstration d’un prototype de montre avec sa technologie de capteur cardiaque devant 15 employés d’Apple. Valencell a ensuite envoyé des exemplaires de démonstration à Apple pour que la firme puisse se faire un avis. La firme de Cupertino aurait fait semblant de vouloir racheter la technologie de Valencell pour ensuite profiter de ces exemplaires de test pour la copier sans vergogne. Du côté de FitBit, les deux firmes se seraient rencontrées lors du CES 2014. Quatre brevets auraient été copiés, Valencell indique que des livres blancs décrivant sa technologie ont été téléchargés depuis des machines localisées dans les locaux d’Apple. Reste maintenant à voir si la justice se saisira sérieusement de cette affaire et si Apple et FitBit peuvent être inquiétés.

avatar JLG47_old | 

A force de breveter des idées sans les développer, on vole le travail des développeurs.
Il est bien plus difficile d'implémenter un retour apathique fonctionnel et utile que de n'en n'avoir que l'idée.

avatar crispr | 

Aux États Unis, le système judiciaire est devenu fou avec tous ses "avocats" qui prolifèrent comme des cafards. Certains américains téléphonent à leur "lawyer" pour un café renversé par un serveur. Pire, la médecine devient inaccessible financièrement parce que les médecins sont obligés de se couvrir financièrement contre ces avocats rapaces qui ont pourri le système de santé la- bas.
Par exemple, et parce que je l'ai vécu personnellement, le prix d'une radio simple en cas dune fracture, en fait simple fêlure de l'os : 1000 $ alors que c'est 30€ en France ( remboursable SS) pourquoi?.
Parce que, m'a-t-on expliqué, si l'on se met à boitiller après le plâtre et si le radiologue a peut-être un peu trop zappé sur 1 cliché, ( quand on en voit 50 ds la journée, 10000 par an) , c'est l'avocat qui téléphone chez toi pour te demander s'il peut poursuivre le médecin pour lui demander 500 000 $ et pour en mettre la moitié dans la poche...Du coup, l'assurance astronomique du radiologue explique en grande partie le prix extravagant des soins aux US. Et cela pour tous les secteurs de santé. Je ne parle pas de tous les avocats détrousseurs de cadavre qui profitent de tous les malades de la cigarette et de l'amiante pour se remplir les poches lors de dizaines de milliers de procès juteux ( pour eux)..les morts de l'asbestos n'en profitent pas...
Certaines entreprises ont déjà délocalisé à cause du système judiciaire américain . Maintenant c'est au tour des brevets bidons ou pas. Les avocats tournent comme des mouches à merde autour de ces patent trolls ( s'ils n'en sont pas les instigateurs) et vont rendre la vie impossible pour les sociétés techno ..!!
Peut-être que les locaux et les employés d'Apple devront quitter Cupertino un de ces quatre....Dommage, avec ces nouveaux locaux toriques ;(

CONNEXION UTILISATEUR