iCloud : Apple fait un geste pour ses clients grecs

Christophe Laporte |

La Grèce traverse une période compliquée sur le plan économique. Cela fait quelques jours déjà que les Grecs ne peuvent par exemple retirer plus de 60 € par jour (lire : Grèce : les abonnés iCloud face à la crise économique).

Cela peut prêter à sourire à premier abord, mais suite au contrôle des capitaux, la vie numérique des Grecs s’est singulièrement compliquée depuis quelques jours. Amazon et Paypal ne sont d’aucune utilité par exemple.

Cela touche également l’ensemble des services d’Apple : impossible d’acheter un morceau de musique, de télécharger une application payante ou de renouveler son compte iCloud.

Apple n’ayant pas pu prélever les 0,99 euro du service, certains internautes ont vu leur espace de stockage sur iCloud passer de 20 Go à 5 Go. La situation est toutefois revenue aux oreilles d’Apple, qui a décidé de réagir comme le montre ce mail publié par le site iPhoneHellas :

Dear iCloud customer,

To prevent interruption in your iCloud service during the current fiscal crisis, and to make sure you have access to your content, we’ve extended your iCloud storage plan for an extra 30 days at no additional cost.

We won’t attempt to charge you for your plan until 30 days after your original renewal date. If we are unable to renew your plan, you may need to reduce the amount of iCloud storage you use. Learn more >

The iCloud Team

Pour ceux qui ne lisent pas l’anglais, Apple a décidé d’offrir 30 jours d’abonnement à ses abonnés grecs de manière à ce qu’ils ne soient pas pénalisés. En espérant que d’ici là, la situation en Grèce revienne à la normale.


Tags
avatar Picaweb | 

Classe... Pas sur que d'autres entreprises high-tech fassent le même geste (Adobe avec les abonnements CC ?)

avatar Ali Baba | 

Bravo.

avatar demop | 

MDR les Grecs

avatar remids | 

@PINOCU :
Tant mieux si ça te fait rire.

avatar moon21 | 

"sourire" ..... personne n'a envie de sourire !

avatar Quentin | 

@moon21 :
Je pensais la même chose...

avatar Giloup92 | 

Vous habitez un pays qui paie ses dettes : vous payez le tarif.
Vous habitez un pays qui ne veut pas payer ses dettes ( et vous le confirmez par référendum) : vous avez droit à 30 jours gratuits.
Drôle de morale...

avatar arekusandoro | 

@Giloup92 :
Ha bah c'est bien tu as tout résumé...

avatar Lestat1886 | 

@Giloup92 :
Dont le gouvernement ne veut pas payer sa dette nuance!

Pour moi dans cette affaire les grecs et les européens sont fautifs. Les grecs ont fraude pour entrer dans l'Europe, ne veulent pas faire de réformes et ne veulent pas payer leurs dettes.
D'un autre côté, les européens les ont laissé entrer dans l'UE alors qu'ils savaient pertinemment qu'ils n'étaient pas prêt ("faut pas faire attendre Platon" comme ils disaient) et que leurs comptes étaient frauduleux et maintenant faut bien dire que le plan de la troika est bien trop dur voire inapproprié (même le fmi le reconnaît)...

Bon à part ça sympa de la part d'Apple pour ce petit geste.

avatar Strix | 

@Lestat1886 :
Les Grecs sont juste là depuis 1981, mais bon...

avatar Lestat1886 | 

@Strix :
Et ? :)

Ca change quoi au fait qu'ils aient fraude avec l'aide d'une banque internationale ? Que leur économie n'était pas prête pour la monnaie unique ?

avatar YAZombie | 

Ça ne change pas grand-chose, mais déjà, quand on tient des discours politico-économiques, il vaut mieux appliquer les bonnes notions: c'est pour entrer dans l'euro que la Grèce a "fraudé".

avatar occam | 

Ce n’est pas la première expérience.

La Grèce avait déjà rejoint l’Union latine, zone monétaire du Franc créée par Napoléon III, en 1868. Elle s’en est fait éjecter en 1908, dans des circonstances semblables au scénario du Grexit.

avatar umrk | 

@occam : respect pour ta culture historique.

avatar jipeca | 

"c'est pour entrer dans l'euro que la Grèce a "fraudé"."

Ca ç'est tout de même la première fois qu'on me la sert.
La fraude c'est une institution en Grèce. Ca a juste un peu embelli à ce moment là.

Attention, je ne prend aucun parti en écrivant ça, mais c'est simplement évident. Plus encore que dans tous les autres pays méditerranéens.

avatar YAZombie | 

Le sujet de ma réponse/remarque n'avait rien à voir avec la question de savoir si on fraudait en Grèce.
Faut suivre mon bon monsieur! :)

avatar oomu | 

il est notoire que les dirigeants des pays européens à l'époque étaient ravis de croire les mensonges sur les comptes grecs.

Au fait, les tests de solidité des banques EUROpéennes (dont grecques donc), qui ont tous confirmer avoir les fonds pour assurer les coups durs, ont tous été sérieux, tous été vrai et les gens qui les ont acceptés tous étaient parfaitement honnêtes ? Il n'y a donc pas de soucis, les banques peuvent tenir cette crise (et la suivante, car y a toujours une suivante).

Les fautes autour de la Grèce sont connus et partagés, de longue date.

-
Je ne comprends pas trop pourquoi vous vous laissez tous dominer par cette Crise, quand la Prochaine que les médias nous expliquerons en détails (larmes à l'appui) sera bien plus épique, excitante et avec + d'acteurs connus...

avatar oomu | 

ça explique surtout que c'est pas nouveau et cela arrangeait tout le monde.

Pour créer le marché unique, tout comme faire des accords commerciaux ou des affaires dans un pays, on est toujours content que les "rapports" disent "tout va bien, monsieur le Baron"

mais si on s'amuse à relire les archives, on pouvait déjà lire que les gens n'étaient pas dupes, et que des deux côtés du mensonge, tout le monde est coupable.

-
de toute façon, cela ne justifie pas de mettre une population dans la misère
ni de m'expliquer à MOI que je devrais haïr les grecques parce que "mes impôts vont leur payer leur fautes"

vous savez quoi ? la télé m'a dit que ça me couterait 660 euros d'impôts à MOI (et à vous aussi donc)

et bien qu'on me prenne le TRIPLE et qu'on nous lâche ! qu'on nous laisse vivre !

avatar JoTaPé | 

"vous savez quoi ? la télé m'a dit que ça me couterait 660 euros d'impôts à MOI (et à vous aussi donc)".
Oui, sauf que ce que la télé dit moins c'est que les banques et pays de l'Europe ont emprunté à 0,05% (cas de la France) pour prêter à la Grèce jusqu'à 10% parfois.
Nos banques, Crédit Agricole en tête, se sont fait des cou... en or avec cette affaire, refourgant les prêts aux états quand la Grèce a commencé à montrer des signes de trop grandes faiblesse financière. C'est à cela qu'ont servi les dernières "aides" du FMI, à nos banques, pas aux grecs qui n'ont RIEN vu de ces "aides".

avatar oomu | 

en fait, j'ai aussi entendu cela à la télé (BFMTV abOOOOOoOOOOndeuh d'émission sur l'Europe et la grèce en ce moment pendant la nuit), sans parler de la presse écrite depuis perpette

Oui: ce que vous me dites est exact et aussi une des sources de mon mépris pour ceux qui me tiennent le discours du "ce sont de sales grecques, tu devrais te venger sur eux."

c'était juste un coup de gueule contre le discours qui essaie de me convaincre qu'il est dans mon intérêt d'être un salopard. Il est toujours dans mon intérêt d'être un salopard, il est donc inutile à mon âge de m'apprendre cela.

Mais pire : je m'en tape de ne pas être un salopard.

-
Il est exact que les "créanciers" se sont fait de l'argent. Tout comme nos pays ont bien profité d'un énième marché ouvert à nous (le but de l'UE), tout comme on était bien content des exportations grecques pour nous.

Il est aussi exact que quand on prête ou qu'on investit dans un pays, on prend un "risque". et Parfois on perd ma pov Lusette. AAaawww la fameuse "culture du risque" dont on nous bassine si souvent les oreilles, holala...

Il est aussi vrai que même si y a des banques françaises qui ont prêté en Grèce, elles sont aussi et surtout privées. Et comment dire... ma solidarité nationaliste par principe N'existe PAS. (il ne suffit pas d'avoir le tampon franchouille sur le front pour que je pense que cela aura un intérêt pour ma patrie)

Comme toujours: les profits restent privés (comprendre: pas à moi) et les pertes sont mutualisées (sur moi et autre peuples)

avatar Mécréant | 

@oomu:

"(...)les profits restent privés (...) les pertes sont mutualisées (...)"

Effectivement. Vous pouvez d'ailleurs ajouter à votre argumentaire que ceux qui ont le plus profité du système ont mis leur argent en sécurité à l'étranger depuis longtemps : ce n'est pas eux qui vont souffrir dans les années à venir !

avatar yngve | 

@Giloup92 :
La France ne paye pas ses dettes aussi, elle paye les intérêts et le temps n'est pas loin où nous serons dans une situation semblable.

avatar oomu | 

cela n'est pas possible pour la France (du moins sans imaginer 30 ou 40 ans de destructions continues et VIOLENTES , je veux dire du sang.)

La France profite d'une EXCELLENTE position géographique

La France bénéficie d'institutions et d'un Etat centralisé et solide de LONGUE date (plusieurs siècles, imposé avec _force_)

La France n'est PAS la Grèce (ni l'Italie et encore moins l'Allemagne).

mais oui, si les dirigeants ne se ressaisissent pas, vendre nos pays à de seuls chimères financières nous ruinent tous. et par nous, je veux dire : les populations.

On a que foutre de payer une dette pour ne plus avoir de médicaments pour l'épilepsie.

avatar JoTaPé | 

C'est exactement pour ça qu'on ferait bien de réfléchir avant d'écrire n'importe quoi à propos de la Grèce et des grecs, de ces voleurs, fainéants et autres attributs autant méprisants que honteux et qui, bien malheureusement, ne sont pas sans rappeler, les qualificatifs de la propagande nazie à propos des juifs.
Actuellement, malgré toutes ses difficultés, la Grèce fait mieux que la France en ce qui concerne l'excédent budgétaire primaire (budget hors remboursement de la dette).

avatar oomu | 

à réfléchir en effet.

avatar iRobot 5S | 

@Giloup92 :
L'Allemagne a payé ses dettes ? Il me semble que non.

avatar oomu | 

l'Allemagne ne paya pas toutes ses dettes.

Comme presque toujours, cela fit l'objet d'âpres négociations. Très peu de pays remboursèrent entièrement leurs dettes ou refinancement.

Il y a aussi des petits pays qui oublient leur histoire, c'est vrai (je ne parle pas de l'Allemagne).

avatar Lestat1886 | 

@oomu :
Oui, la dette de l'Allemagne apres la seconde guerre mondiale a même ete restructurée

avatar oomu | 

on dit "restructurée" ;)

elle n'est pas la première ni la dernière, loin d'être la dernière, houlalalalalala qu'elle n'est pas la dernière.

Bref, c'est la vie du capitalisme et on en a l'habitude.

Aujourd'hui, on est juste en plein dans l'Histoire, avec plein de médias, plein de moyens pour nous tenir informés.
On est à un moment où l'UE doit admettre qu'elle doit faire un choix entre une construction FEDERALE ou d'être définitivement qu'un marché économique.

Mais sinon, fondamentalement, la Grèce et l'UE n'inventent rien : des pays qui font dés défauts. y en a eu plein.

et la Terre est toujours là.

avatar Link1993 | 

@oomu :
Oh oui, une Europe fédéral ! :(
J'en rêve :(
Ca simplifierai énormément la gestion économique de l'Europe en centralisant un peu tout ça, et ça permettra peut-être de faire bouger un peu plus les politiques (et faire en sorte a ce que les citoyens se sentent plus concernés par l'Europe).

Bon, je donne mon avis mais en tant que franco-allemand, je suis fière d'être Européen, fière de tout ce mélange culturel (hum, politique un peu moins...) et surtout économique.
Mais bon, on ne voit que les intérêts a court terme, avec la croissance etc...

(J'aime être utopique ! ;) )

avatar oomu | 

utopie ou pas, à un moment,le choix va s'imposer à nous.
On le voit avec la Grèce, demain l'Espagne ou l'Italie. Peut être que le Royaume-Unis doit admettre et dire une bonne fois pour toute NON ou OUI à la gueule (et vite).
Peut être que les petits pays telle la Finlande ou Lituanie doivent réaliser dans quoi ils se trouvent.

Il est temps de réaliser.

Soit on avance vers le fédéralisme pour arrêter de vivre des crises qu'on ne résout pas rapidement, Crises qui nous épuisent et nous conduisent vers le radicalisme

ou on le dit tout de suite et on retourne à nos frontières, nos commerces antagonistes et nos bonnes vielles haines nationalistes du début du 20e siècle (France-Allemagne, France-Angleterre, une longue histoire).

Perso, ma vie est faite, mais je ne souhaite à personne de revivre ce qu'on était avant.

-
pour fédéraliser l'Europe, il faut permettre la création d'une "carrière" européenne à nos politiciens, à la manière des USA. Tant que c'est pas dans l'intérêt individuel de la classe politique, ça ne se fera jamais.

mais ne pas oublier: on ne sort pas d'une union. Ce n'est pas des gentillesses.

avatar JoTaPé | 

Le fédéralisme, on y va doucement sous la coupe de Berlin qui accumule l'entrée de petits pays à sa solde car dépendants économiquement, source de main-d'oeuvre à pas cher pour ses industries. Mme Merkel souhaite voir entrer en Europe les pays des Balkans de l'Ouest comme la Serbie, la Bosnie et l'Albanie, pays de tous les trafics ... (bizarre, on ne parle pas du Kosovo, encore pire que l'Albanie).
L'intransigeance de Merkel sur le dossier grec ne fait que renforcer les nationalismes, du FN à Mélenchon en France.
Retour des "commerces antagonistes": mais ils le sont à plein ! c'est à qui, des pays de l'Europe, piquera un marché à un autre européen.
Le fédéralisme à l'américaine n'est pas implantable en Europe. L'état fédéral US s'est construit sur des provinces coloniales anglaises avec une histoire d'au plus quelques siècles. L'Histoire de l'Europe et de ses pays est toute autre.

avatar oomu | 

l'histoire de la construction des USA n'est pas simple et pas seulement des "colonies anglaises", loin de là.

-
le "fédéralisme" est implantable partout. Et la question que l'Europe se pose existe aussi ailleurs sous d'autres noms.

Même si on connait bien les USA, typiquement en France, on est pas obligé de singer les USA dans le détail. Et certainement pas dans la construction qui ne s'est PAS faite que dans la douceur et la sympathie.

Il ne faut en effet ni même croire que cela peut se fait en 10 ans. Les choses doivent prendre des décennies, mais elles doivent être initiées. Un but doit être donné, proposé, vécu.
En rester uniquement au marché commun et des institutions floues ou improvisées d'un traité à un autre n'est pas suffisant.

"fédéralisme" ne signifie pas reproduire les USA. Mais il faut appeler un chat un chat.

avatar JoTaPé | 

Oui, mais il faudra m'expliquer comment on fait une fédération avec un mastodonte allemand et des miniatures comme les pays baltes.
En exagérant un peu, là, on serait plutôt sur la voie d'un IVème Reich, surtout en lisant le Bild :-)

avatar oomu | 

de la même manière qu'aux USA entre des monstrodontes telle la Californie et des états aussi peu densément peuplés que l'Alaska : en acceptant des différences et en absorbant par des mécanismes fédéraux les différences d'économie.

N'oubliez pas qu'entre le sud et le nord des usa, il y a aussi de sacrées lignes de rupture, aussi bien industrielles que culturelles.

Bref: NON rien n'est écrit dans le marbre, ni la réussite de l'UE de toute évidence, ni son échec. Y a rien d'écrit dans notre sang.

avatar oomu | 

ne lisez pas la presse sensationnaliste qui est là pour vous vendre peur, roman et fariboles.

BILD, c'est son business de vendre du "4e reich".

Lisez vous Figaro pour flatter votre envie d'Empire Napoléonien ?

avatar Lestat1886 | 

corrigé merci ;)

avatar Jean-Jacques Cortes | 

Et le pire dans cette histoire est qu'à la base, le déficit public grec est lié à une politique fiscale où les plus riches ne paient pas autant d'impôts qu'ils le devraient, et à la fraude à la TVA qui prive l'état d'une bonne partie de ses entrées d'argent. Sans parler de la corruption, du travail au noir, du coût astronomique des jeux de 2004 et du clientélisme.
Avoir fait entrer la Grèce dans la zone euro était une stupide idée.

avatar Lestat1886 | 

@Jean-Jacques Cortes :
Exact sans oublier tous ceux comme l'Eglise et d'autres qui ne paient pas du tout l'impôt...

avatar Jean-Jacques Cortes | 

L'Église orthodoxe est une des plus grosses fortunes foncières de la Grèce, 2e derrière l'état grec. Personne n'a pu évaluer exactement sa fortune, estimée à au moins un milliard d'euros, faute de cadastre fiable voire inexistant. Et en prime, l'état grec paie le salaire des prêtres et des dignitaires (environs 400 millions d'euros par an).

http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/09/20/l-argent-tabou-de-l-eglise-grecque_1574772_3214.html

http://www.lepoint.fr/monde/le-fabuleux-tresor-de-l-eglise-grecque-23-12-2011-1411926_24.php

avatar marenostrum | 

l'église fait partie des fondements de la nation grecque. dans le drapeau grec y a la croix de leur église. ils auraient pas l'église ils seraient tous des turcs maintenant et leur meilleurs éléments (les grecs du nord) des albanais.
d'où l'importance de l'église dans leur pays.
la plupart des nations sont créées de toutes pièces. sont tellement fragiles.

avatar occam | 

En même temps, l'église orthodoxe gère tout le passif de l'irresponsabilité byzantine.
Le manque de civisme qui mine la Grèce moderne y puise une partie de ses sources empoisonnées.

Sans l'église, les Grecs seraient peut-être des Turcs, dites-vous.
Rappelons tout de même que les Turcs, c'est une nationalité, pas une religion.
En suivant votre raisonnement, on pourrait dire que les Grecs modernes sont des Turcs de religion orthodoxe. Ce n'est peut-être pas faux. En tout cas, la Grèce moderne garde trop de séquelles de la domination Ottomane pour être viable dans l'Europe moderne sans une révolution culturelle en profondeur.

Quant aux Grecs du Nord, qu'ils soient les meilleurs éléments du pays ou non, ce sont principalement des Macédoniens, pas des Albanais. Qu'on se le dise!

avatar marenostrum | 

les macédoniens contemporains sont des bulgares, des slaves donc. peuple beaucoup plus récent que les grecs. tous les héros de l'indépendance grecque étaient des albanais ( Botzaris et compagnie)

avatar yngve | 

@Jean-Jacques Cortes :
L'Eglise orthodoxe grecque se substitue à l'état pour le social : hôpitaux, maison de retraite, enfance maltraitée.

avatar JoTaPé | 

En France, qui paye les profs des écoles privées et le plus souvent catholiques ?

avatar oomu | 

une stupide idée pour ceux qui n'avaient pas d'argent à se faire

mais pour ceux qui voyaient l'ouverture des marchés
l'immobilier
les bateaux
les olives
et les côtes à louer aux touristes

hohohooo, ho oui, faire entrer la Grèce dans l'UE était une merveilleuse idée, une idée qui rapporta beaucoup. N'oubliez pas ce que signifie le marché européen. C'était l'ouverture des frontières et commerces. Ça a servi.

Maintenant que le torchon est usé, qu'on le jette !

-
(concernant Apple, n'oubliez pas qu'apple ne vendait pas en Grèce officiellement avant y a quelques années, ça n'a jamais été un train de vie formidable).

avatar Strix | 

Eh ben on a plein d'économistes qui sont déjà là et je pense qu'une nouvelle vague va arriver...

Je vous demande 5 minutes de pause, je vais chercher des popcorns

avatar Lestat1886 | 

@Strix :
Pas la peine d'être économiste, suffit de se tenir au courant ;)

avatar Strix | 

@Lestat1886 :
Tu illustres parfaitement mon propos, merci :)

avatar Lestat1886 | 

@Strix :
Quels propos?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR