La perspective de Jony Ive sur Apple et son travail de designer

Mickaël Bazoge |

Quand Jony Ive se met à son travail de design, la musique de fond dans son atelier est de la techno. « Quand j'écris, j'ai besoin que ce soit calme. Mais dès que je commence à designer, je ne peux pas supporter le silence », explique-t-il à Robert Sullivan de Vogue, qui a obtenu un accès au saint des saints, l'atelier du designer en chef d'Apple. À l'époque de Steve Jobs, une règle non écrite énonçait que les designers du studio de Jony Ive devaient s'éloigner de leurs bureaux lorsque le volume de la musique augmentait : c'était signe que le CEO était présent dans le studio — le son de la techno rendait ses critiques moins audibles et donc, moins susceptibles de blesser les artistes présents.

Le natif de Chingford, en banlieue de Londres, a eu très tôt le goût du design : lorsque son père, orfèvre, voulait construire quelque chose avec le petit Jonathan, ce dernier dessinait l'objet en question, qu'il s'agisse d'un toboggan ou d'une cabane dans les arbres. « Je l'aurais faite différemment », explique aujourd'hui Ive en évoquant cette cabane. Entré chez Apple en 1992, il failli quitter l'entreprise cinq ans plus tard, désenchanté et déçu par le travail qu'on lui demandait à l'époque. Heureusement, Steve Jobs, revenu en 1997 sauver l'entreprise qu'il avait cofondée, a su voir le potentiel du designer. « Ça a cliqué » entre eux, raconte Jony. « Quand vous sentez que la manière avec laquelle vous voyez le monde est assez singulière, vous pouvez vous sentir parfois ostracisé et esseulé. Je pense que nous percevions le monde de la même façon ».

Avec le temps, le processus de design d'Apple a évolué, mais avec toujours en son cœur la conception que le bon design crée le marché et que les idées sont reines. « Plus que jamais, je pense qu'il est important d'être clair, d'être singulier, et d'avoir une perspective qui ne soit pas dictée par le résultat d'enquêtes de consommateurs ». Le développement de concepts et la création de prototypes sont des moments de « conversations fascinantes » avec son équipe, « c'est un processus que je pratique depuis des décennies, mais j'ai toujours ce même émerveillement », explique Ive. Et pour lui, il est essentiel de pouvoir « faire » les choses, en plus de les imaginer. « Je pense qu'il est important que [les étudiants en design] apprennent à dessiner, réaliser les choses et les faire directement pour comprendre les propriétés [des matériaux] avec lesquels vous êtes en train de travailler ».

Marc Newson, le fameux designer australien installé à Londres, et Jony Ive sont comme « des jumeaux qui ne se ressemblent pas, séparés à la naissance », plaisante Bono de U2, un ami des deux employés d'Apple (Newson depuis peu), qui se sont retrouvés ce mardi chez Colette pour une présentation de l'Apple Watch. Les deux larrons sont parfaitement en phase : il suffit d'un regard pour qu'Ive et Newson connaissent le sentiment de l'autre sur le design d'un objet.

Ce long portrait est aussi l'occasion de revenir sur l'Apple Watch, que le journaliste de Vogue a pu contempler quelques semaines avant sa présentation officielle (mais dans une pièce sécurisée). « Ce sont de vrais matériaux », réplique fièrement Ive lorsqu'on lui fait remarquer le poids de la montre. Le designer y explique le développement de ce produit, qui a duré trois ans. Maintenant que le mobile a, d'une certaine manière, « tué » la montre, Ive veut faire pencher de nouveau la balance vers le poignet.

« Tout ce que nous essayons de faire, c'est de rechercher ce qui est très pur et très simple ». Et au delà de la technologie, ce qui intéresse Ive est surtout la connexion avec les autres humains — et c'est peut-être ce qui explique les fonctions Digital Touch et la présence du bouton latéral permettant d'accéder à ses contacts préférés. « Vous savez comme très souvent la technologie tend à inhiber plutôt qu'à établir une communication plus nuancée et plus subtile », s'interroge Ive, en montrant la fonction de partage de ses battements de cœur.

« Nous avons passé beaucoup de temps à travailler sur ce mécanisme spécial, combiné avec le haut parleur interne. Vous pouvez sentir ce tapotement très discret, et vous pouvez sentir le battement de mon cœur. C'est quelque chose de très important, je trouve, d'être capable de communiquer d'une manière très douce ». Le soin apporté aux détails, maladif chez Ive comme cela l'était chez Jobs, s'incarne au travers de l'Apple Watch, y compris là où on ne l'attendait pas : remettre la montre au poignet provoque un petit bruit au niveau du bracelet (« cela fait un fantastique k-chit ») pratiquement inaudible, sauf si on sait tendre l'oreille…


avatar oxof | 

La communication d'Apple sait faire passer quelque chose y a pas à dire, chapeau.

avatar Vanton | 

« Plus que jamais, je pense qu'il est important d'être clair, d'être singulier, et d'avoir une perspective qui ne soit pas dictée par le résultat d'enquêtes de consommateurs »

Et ils sortent d'où les écrans plus grands de l'iPhone 6... ?

avatar oxof | 

Des usines des sous-traitants d'Apple. Comme l'iPhone 1.

avatar xtof1980 | 

@Vanton :
10 000

avatar bugman | 

@Vanton :
On se demande effectivement (même si je valide l'idée).

avatar pommecroquee | 

@Vanton :
1

avatar patrick86 | 

@Vanton :

Jony Ive n'est pas le seul à décider de que va faire Apple.

avatar Almux | 

Sauf que Jony Ive (tout Sir qu'il soit) pourrait bien commencer (?) à attraper la (très) grosse tête.
Déjà, qu'à la base, les designers ont une opinion hypertrophiée de leur valeur intrinsèque, la montée en célébrité n'arrange pas les choses. Attention aux explosions d'ego!
Ce qu'à fait Jony, pour Apple, est incontestablement de très haute qualité. Mais, il ne faudrait pas qu'il se prenne pour un génie infaillible et aille croire que tout ce qu'il aura l'intention d'entreprendre devra forcément être le summum, que dis-je, la quintessence de la beauté.
Comme tous les designers, il ne fait que suivre les préceptes qui sont inculqués dans les grandes écoles du domaine. En finalité, il a juste plus de chance que beaucoup de ses collègues: il travaille dans une entreprise prête à financer les recherches des ingénieurs qui devront tout faire pour se plier aux exigences du "maître designer"…
Je leur souhaite bon courage!

P.S. Et à Jony? Je lui souhaite une bonne retraite dans un monastère bouddhiste… :D

avatar John Maynard Keynes | 

@Almux

Les créateurs à l'ego mesuré sont bien rare, créer est d'une folle prétention, en soit.

L'humilité de ce type de personne n'est pas celle du sens commun mais elle existe pourtant.

Ce n'est pas pour rien que tant de créateurs semblent imbuvables à temps de personnes ... créer réellement passe souvent par le fait de clamer et d'assumer à outrance sa singularité, sa différence, sa vision unique, son point de vu spécial ... ce que le commun ne pardonne que rarement, sans même parler des affres dans lesquels l'acte de création peut vous mettre.

avatar Jetel | 

Les représentations sociales de la plupart des lecteurs les condamnent, en effet, à ne pas voir ce que vous voyez.

Je préfère vous entendre parler de sens commun (à la serge moscovici), plutôt que de vous voir vous acharner sur un lecteur...

Bref, bonne remarque !

avatar John Maynard Keynes | 

@Jetel

Tu as raison, je vais relire d'urgence, Les Mots et les Choses de Foucault, plutôt que faire le con ici ;-)

J'ai de gros problèmes avec l'épistémè de l'époque ;-)

avatar Jetel | 

"On se persuade mieux par les raisons qu'on a soi-même trouvées, plus que par celles qui nous sont venues de l'esprit des autres ..."
Malheureusement, Pascal semble avoir mis le doigt sur quelque chose...

Néanmoins, si vous trouvez une certaine satisfaction "à faire le con ici", pourquoi pas ?
L'ambiance sur ce doux forum, de toute façon, n'est pas au beau fixe !

Bonne soirée.

avatar John Maynard Keynes | 

@Eurylaime

S'il y avait un brin d'ironie dans mon propos iil n'était pas à ton encontre ;-)

Ton propos était limpide et clair ;-)

avatar waldezign | 

@John Maynard Keynes :
Effectivement, ayant la chance folle de faire partie de ce monde merveilleux du design industriel, je peux en témoigner: être designer, c'est d'abord être frustré. Ce qu'a fait Ive chez Apple est juste énorme. Apple ne doit pas son succès qu'aux performances des équipes de Ive (les designers détestent travailler seul), mais le design est un marqueur important des produits Apple. Qu'ils ne plaisent pas à tous est très rassurant.
La différence entre un créateur et un développeur réside principalement justement dans l'humilité face à l'inconnu. Le designer remet en jeu toutes ses compétences à chaque produit. Il prends un risque personnel alors que l'ingénieur pourra toujours masquer ses erreurs derrière un système, une organisation, ou... Un designer.

avatar JLG01 | 

Non
Créer est une énorme confiance en soit.
Il n'y a aucune prétention en cela.
Seuls ceux qui n'osent pas y trouvent de la prétention.

avatar whocancatchme | 

Avant j'aimais bien ces histoires maintenant ça me soule de lire comment les autres ont réussi. A notre tour les gars

avatar John Maynard Keynes | 

@whocancatchme

Qui t'empêche de faire ton honorum cursus ?

Ce n'est pas en étant qu'envieux que les choses bouge, cela produit en général juste des aigris ;-)

avatar Un Type Vrai | 

Peut-être parlait-il de "génération" et non pas pour lui même ?

Enfin, c'est comme cela que je l'ai lu.

Pour ma part, j'ai fait ce qu'il fallait, j'ai essayé des choses qui ont échouée, bien sur, mais j'attends maintenant les petits jeunes...
Malheureusement, dans mon domaine, on s'en méfie comme de la peste parce qu'ils seraient TOUS atteins de problème de communication, de concentration, de respect et manqueraient de professionnalisme.

J'ai envie de leur dire que lorsque j'ai commencé, les jeunes étaient aussi la peste...

avatar RBC | 

Toujours les mêmes bout en train dans les commentaires ???
Les plus grands écrans c'était surtout le seul moyen pour augmenter l'autonomie des iPhones et si l'iPhone 6 avait été de la même taille que le 5s et surtout plus épais d'un demi centimètres ce sont les mêmes qui râleraient qu'il est trop épais et son écran riquiqui.

Almux : C'est drôle ce que vous dites car dans votre commentaire vous avez l'air d'avoir plus la grosse tête que celui auquel vous faites allusion., genre "il n'y a que moi qui connaît ce qui est beau".

Car moi, et d'autres, comprenons très bien ce que dit Jony Ive et je vais même vous dire pire je le sent à chaque fois que j'utilise un produit qu'il a désigné comme mon MBP ou mes iPhones par exemple.
Mais je comprends que cela laisse de marbre certains comme vous mais de là à prétendre qu'il a la grosse tête parce que ça ne vous plait pas c'est le ponpon !

avatar Almux | 

Aah ça! Il est vrai que l'on est jamais vu par les autres tel qu'on se voit… Et toute parole est interprétable à souhait.
Par contre, que l'on se protège, dans la même corporation, est un grand classic psycho-social.

avatar i-han | 

@RBC :
"Les plus grands écrans c'était surtout le seul moyen pour augmenter l'autonomie des iPhones "

Elle est bien bonne celle là.
Depuis 3 ans que les phablettes inondent le marché, et notamment en chine , il n'y a pas d'autre motif pour apple que de suivre ce qui se vend.
Part de marché oblige.

avatar Un Type Vrai | 

Oui, tous les jours, je sens l'Ive, quand je dois tourner mon iMac pour y brancher un clé USB...
Tous les jours, je sens l'Ive quand je vois comment se sont transformé les super Macbook Pro de 2007-2008 en coquille vide, soudée et en jouet pour tous...

La seule question que je me pose, c'est quand le marketing d'Apple annonce 50% de reflet en moins sur les écrans, c'est par rapport à ma version de 2007 ou à l'iMac inutilisable lorsque le volet est entrouvert dans mon salon ?

Bref, j'en ai marre qu'on oublie qu'Apple fait sciemment des choix pour faire plaisir à l'objet au détriment de son usage. Or le design, c'est justement de concilier les deux !

avatar Adrienhb | 

La perspective ? L'avis plutôt non ? Mais en lisant le titre rapidement j'ai cru qu'il s'exprimait sur ses perspectives chez Apple...

avatar Fumée | 

En tout cas il a complètement merdé en ce qui concerne ses deux dernières créations. La première fois que j'ai vu les "prototypes" de l'iPhone 6 fuités sur la toile, j'ai cru à un fake, c'est pour dire...
Il nous avait habitué a des designs bien mieux travaillés...

avatar waldezign | 

Almux: n'importe quoi.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR