GT Advanced : une faillite en espérant rebondir

Mickaël Bazoge |

GT Advanced s'est placé sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites. Le fournisseur d'Apple en saphir de synthèse ne ferme pas pour autant ses portes : les activités au jour le jour se poursuivent, mais les créanciers devront prendre patience en attendant que l'entreprise se réorganise. Fin septembre, GT Advanced disposait de 85 millions de dollars en banque, mais la société doit trouver de l'argent frais pour faire face à ses obligations.

L'usine de GT Advanced à Mesa.

Tom Gutierrez, le directeur général de l'entreprise, se fait évidemment confiant dans les fondamentaux du groupe et sa capacité à rebondir via l'innovation. Le chapitre 11 « ne signifie pas que nous allons mettre la clé sous la porte. Cela nous donne l'opportunité de continuer à exécuter notre plan d'affaires sur des bases plus solides, maintenir les opérations dans nos différentes activités, et améliorer notre balance commerciale ».

En attendant, c'est une période troublée qui s'ouvre pour ce sous traitant qui livre au constructeur de Cupertino du saphir synthétique protégeant l'appareil photo et le bouton d'accueil Touch ID des iPhone — sans oublier les futures Apple Watch et Watch Edition. Apple a investi plus d'un demi-milliard de dollars dans l'équipement de l'usine de GT Advanced de Mesa, en Arizona. Ce changement de pied a obligé l'entreprise à revoir son modèle économique qui, avant Apple, consistait surtout à vendre des fourneaux produisant du saphir de synthèse. Cependant, l'investissement massif d'Apple aurait dû prévenir la mise en faillite du groupe — c'est pourquoi les circonstances de cette affaire restent encore à connaître.

La demande de placement dans le chapitre 11 est conditionnée à une décision judiciaire : GT espère que la cour du New Hampshire validera la décision de l'entreprise.

avatar -Kadix- | 

Mes 90 actions ne valent plus rien :-(

avatar florian1003 | 

Si, exactement 81 $ en ce moment même, soit une perte de 1 678,5 $ depuis environ trois mois ...

avatar DarKOrange | 

Je ne comprends pas. Apple a investit 500 millions de $ dans leur usine, Apple leur passe des commandes faramineuses de saphir de synthèse et avec tout ça ils n'arrivent pas à payer les créanciers ? Y'a un truc qui m'échappe...

avatar tpng | 

Apple est surement un partenaire extrêmement dur en affaire, les 500 millions n'étaient pas un cadeau, mais les fonds nécessaires à GT pour investir dans la fabrication en masse de son saphir synthétique, peut-être que les prix d'achats sur les saphirs négociés (surement très bas) par Apple ne suffisent pas à GT pour marger suffisamment.

Il se peut aussi que GT se déclare en faillite pour forcer Apple à les aider d'une manière (plus d'investissement) ou d'une autre (prix de vente du saphir revu à la hausse) ou les deux à la fois...

De toute façon Apple ne peux plus se permettre de laisser tomber cette boite, le projet Apple Watch étant annoncé publiquement avec un calendrier de sortie pour début 2015.

avatar thierry37 | 

@DarKOrange :
Est ce que y'a vraiment des commandes faramineuses de la part d'Apple ?
Parce qu'entre des écrans de Watch et des écrans d'iPhone, c'est pas la même chose.

Apple a investi 500 millions pour juste les montres ?

avatar trarz opir | 

Il faudrait que Apple leur rachète l'usine pour un dollar symbolique.
À la Bernard Tapie dans les années 80

avatar trarz opir | 

Puis après, un coup de licenciements et tout repart

avatar Mathias10 | 

L'article me laisse sur ma faim! Pourquoi? Par d'Apple? Lien avec Apple? Perspectives? Camouflage d'un plan de licenciement injustifiable?

avatar Mickaël Bazoge | 
On n'a aucune précision pour le moment. Difficile de tirer des conclusions, même si tout le monde aimerait connaitre le fin mot de l'histoire.
avatar Vaudan | 

@MickaëlBazoge :
Non, moi je m en fous !

avatar Mickaël Bazoge | 
Il en faut bien un ;)
avatar joneskind | 

@Mathias10

J'y ai pensé mais je ne vois pas comment une boite qui a de telles perspectives de croissance pourrait avoir besoin de licencier, à moins qu'elle ait décidé d'embaucher des robots. Mais même là, je vois pas.

C'est vraiment super bizarre. De toute façon une commission va étudier le dossier de l'entreprise et déterminer si la mise en faillite est justifiée.

Un moyen de noyer le poisson pour la concurrence, genre "investissez pas dans le saphir synthétique parce que même avec Apple comme gros client c'est la merde ?" et pour finir ça lui laisse une bonne marge d'avance quand elle entamera son développement.

Ou c'est simplement une mesure qui a été choisie pour lui permettre de s'endetter et se développer beaucoup plus rapidement. Genre - on a besoin de fonds considérables pour répondre à la demande d'Apple qui a déjà foutu 500 millions dans la balance mais si on paye ce qu'on doit et qu'on y met pas du notre on va pas pouvoir assurer la demande ? Imaginez une petite boite "familiale" qui du jour au lendemain doit embaucher 5000 personnes qu'elle n'aura les moyens de payer avant 3 mois. Ça se passe comment dans ces cas là ?

On verra bien ! Mais si l'action vient de chuter ça me parait le bon moment pour acheter non ? Ça puerait presque le délit d'initié cette histoire...

avatar iouze | 

@tpng si c'est le cas ce n'est pas vraiment une bonne stratégie de négo, et c'est surtout le meilleur moyen de se faire racheter pour peanuts
S'il y a des dettes fiscales et des salaires impayés, tu rachètes et fait passer cette charge en pertes que tu vas réduire de tes résultats en fin d'exercice
Quand tu fais un énorme chiffre d'affaire et que tu as de la trésorerie ...

avatar boubloux | 

Il est possible que Apple ai passé commande mais il n'est pas encore livré alors pas tt advanced n'a pas été payé ceci explique peut être la faillite

avatar tbr | 

La boîte coule. Apple la rachète pour rien, investit trois francs six sous (enfin, un peu plus quand même, hein ?)... et rajoute à son palmarès un nouvel atout "fabrication exclusive de verre incassable"... ou presque.

CONNEXION UTILISATEUR