L'iPad est recalé pour l'équipement des écoles en Turquie

Florian Innocente |

L'énorme marché turc d'équipement en tablettes échappe à Apple et plus largement aux fabricants américains. Le projet gouvernemental FATIH, initié en 2010, ambitionne d'équiper les écoles du pays de quelque 10 millions de tablettes. Apple s'était mise très tôt sur les rangs avec ses iPad, ainsi que Microsoft et Intel. Le 4 février, Tim Cook avait été reçu par le président Abdullah Gül. De leurs entretiens était sortie notamment la date d'ouverture du premier Apple Store en Turquie, le 4 avril.

Tim Cook et Abdullah Gül le 4 février

Le projet FATIH avait été également abordé, mais, 15 jours plus tard, le premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a annoncé l'équipement en tablettes de 557 000 élèves de 14 à 15 ans et de 100 000 enseignants. Ils vont recevoir des tablettes Android GeneralMobile de Tepal, une marque à capitaux turcs, installée aux États-Unis. Des appareils qui se connecteront à des tableaux blancs numériques, inclus également dans ce projet.

Même si le nombre de tablettes fournies ne remplit pas encore l'objectif initial, il semble qu'il n'y ait aucune place pour Apple lors des prochaines vagues d'équipement. Le cahier des charges défini par le Ministère de l'Éducation insistait sur la présence d'un port USB sur ces tablettes et donnait la priorité à du matériel national.

GeneralMobile e-tab4

avatar samshit | 

Ouf
Qu'ils s'occupent eux même de l'éducation de leurs enfants, au lieu de la laisser entre des capitalistes qui ne voient d'interêts que les leurs...

avatar Passionavia | 

@samshit

Quel post époustouflant ! Quelle originalité !

avatar patrick86 | 

@samshit :

C'est pas la tablette ni son fabricant qui font la qualité du savoir, c'est ce qu'on y met dedans.

avatar alan63 | 

non
c'est l'utilisation du savoir qui est important

avatar patrick86 | 

@alan63 :

C'est juste et pas contradictoire avec ce que je disais

avatar eilon | 

samshit toujours là pour raconter que de la m.... que du shit.

avatar kornichon | 

Avant l'école numérique, le prof disait : « prenez votre manuel, allez à la page 34 »

Avec l'école numérique, le prof dit : « prenez votre tablette, allez à la page 34 »

Le progrès est indéniable.

avatar Hari-seldon | 

@kornichon :
vas dire ca aux écoliers qui trimbale je ne sais pas combien de kilo de bouquins sur leur dos

avatar BenUp | 

Dans les écoles en 1990 tu avais un cassier ou les livres étaient en classe. Les cartables blindés c'est encore au JT de TF1 chaque année mais c'est rare maintenant.

avatar Hari-seldon | 

@BenUp :
ca doit dépendre des établissements alors car je vois très souvent dans les rues de gros cartable et parfois même des gamins tirants des cartable a roulette genre valise.

avatar solent | 

Ah tu crois ? Mon fils s'est trimballé des cartables de 6kg bien au delà des années 2000 et si j'en juge par la sortie des écoles ça continue et j'habite la 2° ville de France sensée avoir des moyens.

avatar mmarvin | 

J'ai fini ma scolarité dans les années 90 et que ce soit au collège, au lycée ou en école supérieure, jamais je n'ai trouvé de casier dans l'établissement fréquenté. Et aujourd'hui encore, la vue des cartables blindé que je vois dans la rue me fait comprendre que c'est encore le cas.

avatar philoo34 | 

@BenUp

"c'est encore au JT de TF1 chaque année mais c'est rare maintenant."

Qu'est ce qu'il faut pas lire comme conneries quand même ... C'est exténuant ...

J'ai un fils en 6eme, et quand je le dépose le matin, il a du mal à sortir son sac de la bagnole !
Et il ne prends que les matières de la journée ...

A tel point que certains profs demandent d’alterner les livres avec le voisin ...
Sauf qu'il suffit que celui qui devait prendre le livre soit malade et bim ! c'est la merde ..

avatar Francis Kuntz | 

C'est clair, j'ai une petite scoliose a cause de ces cartables ultra lourds ...

avatar eilon | 

Comment t'expliquer...
Papier = support statique
Tablette = support dynamique.

Toi y en a comprendre ?

avatar julien76 | 

Apple avait aucune chance si la tablette doit avoir un port USB

avatar kornichon | 

Je pense plutôt que c'est le genre de critère à la con que tu ajoutes dans un cahier des charges pour orienter la décision.

avatar otop | 

Il s agit aussi de bon sens. Le cahier des charges doit surment demander un chargeur standard exempt de toutes royalties et drm.

avatar philoo34 | 

@julien76

"Apple avait aucune chance si la tablette doit avoir un port USB"

pour quoi faire ??

avatar psavoyaud | 

@samshit
Ils jettent au contraire leurs enfants dans les bras de Google avec Android.

avatar Silverscreen | 

Pas mal de ministères de l'éducation font ce calcul des tablettes Android plus ou moins low-cost (y compris en France)… Ça laisse rêveur.
Une vue à court terme pour un déploiement dont le coût d'exploitation dépassera largement le surcoût qu'aurait entrainé l'achat d'iPads, souvent plus chers que leur homologues sous Android.

On ne se rend pas compte à quel point les outils de gestion de flotte d'appareils iOS et de déploiement interne d'applis ont mûri ces dernières années et à quel point Apple met le paquet sur ces solutions. L'intégration logiciel/matériel joue à plein et l'écosystème autour de l'iPad est un énorme avantage…
De son côté, Google, ce n'est pas Microsoft et leur savoir-faire en matière de flottes d'appareils, de licences en volume et de besoins corporate laisse pour l'instant vachement à désirer. Apple y a vu une opportunité et ils s'y sont engouffrés.
Le succès des iPhones/iPads en entreprise, permis par la politique du BYOD (bring your own device) se poursuit maintenant pour des raisons techniques et économiques objectives et Android, tardivement arrivé sur le secteur, doit encore vachement faire ses preuves.

Honnêtement, malgré la qualité des téléphones sous Android et des services Google pour les particuliers, aujourd'hui, un cahier des charges pour des déploiements à grande échelle de tablettes auquel ne peut correspondre l'iPad, c'est un cahier des charges assez louche. Je pouffe encore quand j'entends des responsables IT expliquer que l'iPad ne convient pas parce qu'on ne peut pas le brancher sur un vidéoprojecteur alors que non seulement il le fait mais qu'avec une AppleTV, on a une solution bien plus souple…

Rien que l'histoire de la présence de la prise USB, sur un appareil dont l'OS est quand même vachement vulnérable aux menaces virales d'applications externes, je trouve ça carrément bizarre.

Moi je dis, ça sent les grosses rétrocessions de commissions pour une entreprise avec, comme par hasard, des cadres turcs, dans un exercice assez transparent de clientélisme à mon avis.

Je peux me tromper mais, bon, Tepal, quoi…

En France, ce serait comme si on déploiyait 500 000 tablettes après un grand raoult sur l'école 2.0 en pleine période électorale et qu'on confiait le déploiement à Archos…

avatar otop | 

Dans l absolu tu as raison mais on peut comprendre que le tarifs d apple peux poser un soucis pour l education national Turque. D autant plus qu Apple a un peu trop fermé son ipad , aussi bien avec l usb qu avec le lightening dont le cout est prohibitif.

avatar BenUp | 

Des stylos, un cahier, un tableau ne rendent pas plus con ou plus intelligent. En attendant devant une classe de 35 gamins ils ne tombent jamais en panne.

avatar Scs38 | 

@Silverscreen

100 entièrement d'accord ; ce genre d'investissement ne profitera qu'à la société "Tepal" qui disparaîtra au premier moment venu concernant le SAV...

avatar dvd | 

l'article le mentionne bien: priorité au matériel national et des appareils avec des ports usb. ce sont des pré-requis qui peuvent être bizarre mais c'est leur choix. à partir de là, il était évident que l'ipad ne pouvait pas sortir gagnant.

je suis d'accord avec toi sur la notion de déploiement et surtout de backup/restaurations de données. C'est, selon moi, LE gros plus d'apple par rapport à google: passer d'un ipad à un iphone (ou vice versa) est simple grace à la synchronisation icloud. Passer d'un samsung Galaxy à un Xperia et vous comprendrez votre douleur (j'en ai fait l'expérience).

Pour autant je ne suis pas forcément fan du choix de l'ipad. A l'utilisation c'est frustrant: il faut passer par itunes pour transferer des documents (on ne peut pas downloader à la volée des fichiers sur l'ipad), l'OS impose des conversations d'un autre age (lire ses mkv par exemple). alors oui, on va me dire le cloud, le ceci, le cela, il se trouve que l'ipad impose des chemins pour faire des choses toutes simples.

avatar izoong | 

l'obligation de passer par itunes pour les transferts : Il se trouve que c'est faux le wifi et une app de gestion de document est aussi simple, voir plus pratique qu'un fil à la patte sur un système mobile. Et j'aimerais aussi dire que cette frustration qui te touche n'est que le symptôme de 30 ans d'habitudes informatiques... Rien n'y fait, le matériel change mais les cerveaux restent figé sur des processus qui n'évoluent pas.

A propos de ta dernière phrase sur "les chemin pour faire des choses simples", certes, tout comme tes mails font des millions de km avant d'arriver chez tes amis, tout comme ta requête web fait des millions de km avant d'arriver sur ton écran... On pourrait continuer comme ça assez loin. L'arguments des chemin n'a tout simplement pas de sens aujourd'hui, à moins d'être rétrograde au point de voir internet comme un truc néfaste, le cloud en dehors de ces considérations n'est pas moins simple pour l'utilisateur final que la clé usb, dans certain cas il est même bien plus pratique. C'est par contre une autre façon de penser.

avatar philoo34 | 

@Silverscreen

"Je peux me tromper mais, bon, Tepal, quoi…"

Ben non justement tu te trompes pas ! T'es 100% dans le vrai ! :-)

Ceux qui pensent l'inverse croient encore qu'il sont objectifs en pensant à LEUR mode d’utilisation.
Il n'ont aucune vision à long terme avec une analyse derrière.
Ils ne pensent qu'à eux ...

Se retrouver avec un parc de tablettes moins chère mais qui sera laissé de coté au bout d'un an , c'est pas de l'économie mais du pur gaspillage ! Mais c'est sur que pour analyser çà faut abandonner les préjugés à la con sur Apple.

Le Système "fermé" (et encore ca veut rien dire) est justement un avantage de l'Ipad par rapport aux tablettes Android.
Si c'est en plus pour se retrouver avec chaque tablettes customisées avec des trucs à la con pour chaque élève parce que les parents auront fait mumuse avec , ben bonjour la maintenance après.

avatar Bruno de Malaisie | 

@Silverscreen

Pour la même raison Windows est leader en terme d’ordinateurs de bureaux.
Vision à très court terme encore.
L’homme n’apprend jamais de ses erreurs passées....

avatar gregelhombre | 

Ils l'ont cherché avec leur matériel bloqué....
Tampix

avatar Silverscreen | 

Ah pis ça doit être super comique des déploiements de flotte pour les enfants avec du matos ouvert aux 4 vents…

Tu sais au moins qu'en gestion de flotte, n'importe quelle organisation peut installer SES propres apps sur un appareil iOS ou des apps de sociétés tierces de son choix, indépendamment de l'App Store ? Installer ses propres manuels scolaires (hors iBooks store) ?

Android c'est ouvert… oui… à la plus grosse régie publicitaire de tous les temps.

avatar Xav852 | 

@Silverscreen :

"ouvert… oui… à la plus grosse régie publicitaire de tous les temps"
Dit-il sur un site dont l'ouverture de l'application est systématiquement suivie d'une énorme page de pub (visiblement parfois amenant à l'appel de numéros surtaxés, perso j'ai pas eu), que l'on peut enlever en cliquant sur un minuscule bouton ... Mouais.

Je m'en moque pas mal de quelle tablette ils vont choisir, c'est l'argent de la Turquie, pas le miens, ils en font ce qu'ils en veulent.

Et comme l'a bien dit Patrick86 : "C'est pas la tablette ni son fabricant qui font la qualité du savoir, c'est ce qu'on y met dedans."
D'autant plus que les besoins ne sont pas énormes à 14-15 ans.

avatar izoong | 

Le pire c'est pas la matos bloqué, mais les cerveaux bloqués.

avatar Silverscreen | 

"Je pense plutôt que c'est le genre de critère à la con que tu ajoutes dans un cahier des charges pour orienter la décision."

Clairement.

avatar dragao13 | 

ça ne leur empêchera pas de continuer à être bornés mais que ce soit l'absence du port usb ou le retrait de la sync locale sous os x, Apple s'attache à illustrer la chanson de Brassens " quand on est con, on est con ..."

avatar Silverscreen | 

la sync locale dans ce cadre là, on s'en fout.

On peut déployer des images complètes d'iOS avec applis, manuels etc, en wifi et via un simple Mac mini sous OS X server…

Après, c'est sûr, si les responsables IT en sont encore à brancher chaque tablette sur un PC… on comprend mieux.

avatar Patrick75 | 

Il y avait les Thomson TO7 en France dont on connaît le succès.., maintenant les tablettes TEPAL en Tuquie...

On arrête pas le progrès ...

avatar Silverscreen | 

J'ai aussi très fort pensé aux MO5 et TO7 de mon enfance…

avatar Dwigt | 

C'est complètement faux.

C'étaient des TO7-70.
Le TO7 avait un clavier à membrane. Le TO7-70, qui l'a remplacé, un clavier aux touches en gomme comme le MO5. ;)

avatar Highmac | 

Dans mon lycée pro, en 84-85-86, c'était bien des TO7 ET des TO7-70. Aussi des MO5 et des Bull Micral 30 pour le réseau.

avatar noAr | 

Fatih no more

avatar Anthanagor | 

Les pauvres ! xD

avatar paxcou | 

@Silverscreen, 500 Chromebook fraichement acheté par une école américaine déployé en 3 jours par deux personnes, en terme de déploiement cela laisse rêveur donc je ne crois pas qu'il faille aller trop vite en besogne quant à la capacité de Google pour favoriser le déploiement de ces outils dans les écoles. Et les outils google éducation sont sans doute ceux qui ont le plus d'avenir (utilisable sous iOS mais Google encore une fois ne démérite pas dans sa réflexion des outils pour l'école). On est loin des erreurs de l'éducation nationale Francaise avec les Thomson voué à l'échec (et à l'époque on le savait bien puisque le but était de déployer des machines qui refrain et dans de stocks sans aucun avenir !).

Les produits Apple sont très intéressants mais coûtent très chers pour les écoles. Les tablettes androïdes ne déméritent pas au point de rendre absurde leur déploiement tout en justifiant avec autant d'aisance le surplus imposé par Apple.

avatar Silverscreen | 

@ paxou

Heu non, ça ne laisse pas rêveur. C'est juste normal pour ce type d'OS.

Le principe de Chromebook, c'est les services en ligne avec un stockage machine minimal. Ils ont déployé quoi en 3 jours ? À ma connaissance, il n'y a même pas de comptes mail à installer, tout étant en ligne en IMAP…

Quand au coût des solutions Apple : on parle d'iPads, pas de Macbook Pros.

L'iPad 2 est vendu (prix public) à 389 euros. Apple propose minimum 15% dessus (prix max Apple on Campus) pour des achats simples et encore moins cher dans le cadre de locations évolutives. J'imagine que pour les grand comptes à ce niveau, il y a encore une remise supplémentaire en plus d'un maximum d'assistance technique.
Et un Mac à 900 euros + un réseau wifi suffit pour déployer des centaines d'images, customisées ou non.

Sans compter l'offre logicielle : de base, les iPads sont fournis avec une suite bureautique complète qui lit et exporte au formats MS Office, logiciels de montage son, vidéo et retouche d'image parmi les meilleurs du marché. Le tout, accessoirement, lisible ou modifiable sur n'importe quel navigateur web moderne.

Le service SAV Apple est en plus parmi les meilleurs de l'industrie et j'imagine qu'il doit y avoir un équivalent à JointVenture pour les très grand comptes, un service qui est quand même méchamment plébiscité.

Je serais étonné que pour une flotte d'iPad minis utilisés comme cartables numériques, le prix de chaque appareil dépasse les 220 euros sur deux ans…

avatar Lennart | 

Je crois que la ville de Boston mène une grande opération de migration à la fois pour ses fonctionnaires et ses écoles vers Google Apps, et ChromeBook.

avatar paxcou | 

@Kornichon

C'est l'utilisation type "substitution". Mais le but et de viser le type "transformation". Fort heureusement pédagogue et didacticien appréhende l'outil sans un but de transformation des pratiques. Ça existe. Avant d'arriver à des conclusions hâtives, encourageons l'utilisation de ces outils en permettant aux enseignants dans un premier temps une substitution pour aller progressivement vers la transformation. Une recherche "SAMR modele" sur internet t'en dira davantage.

avatar kornichon | 

Comme ça ils pourront apprendre le latin sur des tablettes numériques.

avatar Lannoy29 | 

L'analyse de Silverscreen est plus que pertinente : tout est dit. Bravo.
Sans l'ombre d'une hésitation, aucun fournisseur n'arrive à la cheville d'Apple. Autant pour l'offre logicielle, les solutions de déploiement / gestion que pour la sécurisation.
En douter c'est ne pas être sur le terrain. Nos dirigeants sont tout sauf des pédagogues. Et leurs considérations conduisent trop souvent à des choix matériels incohérents. Sans oublier un plan de formation des enseignants bien trop en retard sur ces questions de renouvellement pédagogique en lien avec la technologie.

avatar BenUp | 

Toto lève le doigt : Monsieur j'arrive pas à me connecter à Facebook ?

avatar Wolf | 

Ce n'est certainement pas parce que Android est plus ouvert ou moins cher. C'est juste un choix plus ou moins patriotique et de dessous de table plus important. Point barre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR