Aaron Swartz (RSS, Markdown, Reddit) est mort

Anthony Nelzin-Santos |

Aaron Swartz s’est suicidé hier à New York à l’âge de 26 ans. Ce petit génie de l’informatique a co-développé la spécification RSS 1.0 à seulement 14 ans, a participé à la mise au point du langage Markdown et a co-fondé Reddit.






Aaron Swartz. Image Sage Ross.




Il s’est plus récemment engagé en faveur de la promotion du partage ouvert des informations, un vaste programme qui l’a amené à travailler sur le standard RDF et sur le projet Open Library de catalogage de tous les livres publiés. Et à pirater le système (fermé) d’archivage des publications universitaires JSTOR.



Amené devant les tribunaux non par JSTOR, qui s'est depuis légèrement ouvert, mais directement par un procureur fédéral, il a plaidé non coupable le 24 septembre dernier. Swartz était aussi connu comme un des plus grands activistes internet — il a notamment fondé Demand Progress contre la censure d’internet — et comme un chercheur dans le domaine de la corruption institutionnelle.

Tags
avatar lmouillart | 
Triste fin pour un petit jeune.
avatar Felixba | 
modéré FI
avatar Switcher | 
modéré FI
avatar Johnny B. Good | 
modéré FI
avatar Anonyme (non vérifié) | 
modéré FI
avatar P'tit Suisse | 
On la stigmatise par ignorance mais la dépression est une vraie maladie et la cause numéro un de suicide en France. Il ne faut pas hésiter à consulter (plus vite dit que fait) et prendre des médicaments si l'on est victime. La guérison est longue mais finit par arriver. La dépression se manifeste par un déficit de sérotonine dans le cerveau, neurotransmetteur que la volonté ne peut pas créer miraculeusement. C'est comme ça, nous ne sommes pas égaux.
avatar sblochet | 
@paxcou : Oui mais le suicide est le résultat d un profond mal etre. Passez à l acte est peut etre courageux mais cela reste une fuite. Le depressif se repli sur lui meme et devient parfois (souvent) egoiste. Vous voyez vous avez tous raisons. Dans la vie il y a des faibles, des forts, des sensibles .... Le malheur vous rend plus fort quand il ne vous détruit pas ou vous abime. Ne jugez pas le suicide. Vous n etes pas a l abris du malheur.
avatar sblochet | 
@Trollolol : Allez "au revoir"
avatar prommix | 
Je ne sais pas qui il était, mais 26 ans c'est trop jeune. Repose en paix Aaron.
avatar Terrehapax | 
Merci à Anthony pour avoir mis en lien la confession d'Aragon Swartz sur tous les maux qui l'accablaient. Assurément, il souffrait de dépression chronique. Maintenant, je me demande dans quelle mesure elle orientait ses projets et ses prises de position ?
avatar bugman | 
Triste. RIP
avatar ThePapyGeek | 
Salut les jeunes. Il y a beaucoup de coup de pieds au cul qui se perdent ici hein? Entre vos analyses déplacées et les commentaires acerbes de certains bien peut on une pensée pour cet homme et surtout sa famille qui doit aujourd'hui faire face à sa disparition. Repose en paix l ami et merci du fond du cœur pour ce que tu as offert à une humanité qui n a pa s su t'aider et t aimer comme il se doit...
avatar Armas | 
Dommage
avatar Trollolol | 
De quoi au revoir ?
avatar eden-eden | 
"Trollolol [12/01/2013 16:04] Modéré et banni. Tarif week-end. Florian." Oui enfin c'est les soldes aussi hein. Je souscris assez radicalement à l'ouverture des archives universitaires à TOUT le public. Pour être moi-même chercheur en sciences humaines, je suis assez scandalisé que la somme d'articles publiés par des chercheurs payés par le service public finissent dans des bases de données payantes et du coup peu ou pas accessibles au public. La recherche, financée par tous, se retrouve sur des bases de données tel JSTOR, Pubmed, Cairn, Persee, etc. et n'est qu'en partie ou pas du tout gratuite. C'est totalement scandaleux. En gros, pourquoi payons-nous les chercheurs si le résultat de leur travail doit être encore payant. Ceci devrait être un engagement pour tous les chercheurs : rendre leur recherche accessible à tous, non seulement par la gratuité (ou un prix très modéré), mais aussi par la vulgarisation, la diffusion, la communication. Nous devons tous savoir où en est (globalement) l'état de la recherche aujourd'hui. Ça éviterait un peu plus aux pouvoirs publics de faire comme si les résultats n'étaient pas là, et de prendre des décisions simplement stupides et couteuses. Exemple récent (décembre 2012) : un rapport accablant de la Cour des comptes (voir leur site) sur la prévention anti-tabac : un coût hallucinant pour un résultat quasiment nul. Les Français fument juste autant qu'avant. Bref, hommage à ce jeune homme au moins pour cela. Et que la lutte continue.
avatar Mabeille | 
trop jeune pour mourir!!!
avatar debione | 
@eden-eden Je comprends parfaitement votre position, cependant j'ai une question: Si ces bases de données sont payantes, ou va l'argent? Si c'est dans le système universitaire, alors avant de vouloir ouvrir ses bases, de les rendre gratuites, il faut trouver les financements qui permettront de s'en passer... SI c'est le cas, alors le combat pour les rendre "gratuites et accessibles" par piratage par exemple est preuve d'une très grande immaturité, et peut même mettre le système en danger. Avant de vouloir supprimer une source de revenu, il faut s'assurer que l'argent rentre ailleurs. Avant de vendre sa récolte, il faut s'assurer qu'ils nous restent assez de graines pour pouvoir replanter un champs. Si l'argent récolté par ses bases de données ne revient pas aux universités, alors je suis d'accord entièrement avec votre position...
avatar Shimomura | 
@thepapygeek enfin un commentaire sensé et respectueux. merci.
avatar boystetienne | 
On s en fout de ton frere
avatar Mithrandir | 
@debione : JSTOR fait payer pour l'accès à la base de données, mais il faut bien qu'il finance son infrastructure.
avatar Mithrandir | 
@debione : Et par ailleurs, si toutes les bases de données de ce type deviennent gratuites, il n'y à plus aucun intérêt à acheter les journaux en question. Il y a d'ailleurs des accords entre les publications et JSTOR pour justement protéger les revenus de la publication. L'attitude de Swartz était très immature, si tout est disponible pour tous, plus rien ne le sera parce que sinon les publications scientifiques en question disparaîtraient. JSTOR rend disponible des contenus de publications scientifiques, qui doivent avoir des revenus pour exister.
avatar Trollolol | 
Yena qui trouvent normal que le contribuable paye 3 fois et que les 2/3 finissent dans la poche des éditeurs qui n'apportent pas grand chose...
avatar syrinxxxx | 
@mithrandir Dans la mission des universitaires il y a publier, écrire des articles dans des revues, ils sont payé en partie pour cela par l'État ce sont des "enseignants-chercheurs". JSTOR tire des profits du catalogage de réflexion scientifique publique, on aime ou on aime pas.
avatar Francis Kuntz | 
On sent bien ce qui arrive aux US quand on ne file pas "droit"...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
RIP Man.!!!!!!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR