SVM Mac : dernier numéro en kiosque

Christophe Laporte |
C’est la fin d’une belle aventure qui a duré 23 ans. Le dernier numéro de SVM Mac, le 245, sort aujourd’hui en kiosque. Pour ce numéro collecteur, les responsables du magazine ont préparé un long dossier intitulé “Apple hier, aujourd’hui, demain”. L’occasion de revisiter l’histoire d’Apple, à travers ses produits. Un joli retour en arrière avec par exemple les premiers systèmes d’exploitation du Mac. A noter la participation à ce numéro de David Borel, à qui l’on doit le site MacBrains, qui a travaillé sur la partie du dossier consacré au futur d’Apple.



Dans son dernier édito, Laurent Clause explique que SVM Mac comme bon nombre de titres de la presse papier, n’a pas su trouver un modèle économique viable avec le numérique (lire aussi SVM Mac, 23 ans, va tourner la page). Et comme il le souligne, c’est d’autant plus paradoxal que la firme de Cupertino n’a jamais eu autant de clients que ces dernières années. Mais il y a également le revers de la médaille : “La firme de Cupertino est devenue si énorme que tout le monde en parle, tant pis si c’est souvent de façon superficielle”. Le rédacteur en chef de SVM Mac conclut cependant avec une note optimiste : “Notre passion pour la sphère Apple demeurant intacte, nous vous donnons rendez-vous prochainement ailleurs et autrement”.

numero1
Tags
avatar xatigrou | 

"Heu, Et "A vos Macs" ? Ils ont pourtant dans un éditorial rageur bien expliqué que "A Vos Macs" seraient uniquement Mac, et que la partie iPad serait renvoyée à "A Vos Macs - tablettes"."

Sauf qu'il y a un an ils faisaient un dossier sur ios 4.3 dans la version ordi de à vos macs, comme quoi il y a des fuites dans leur dogme semble-t-il.

avatar dodobis | 

Dommage; je suis aussi triste que lors du départ de Steve

avatar Jean-Jacques Cortes | 

SVM Mac a complètement raté son passage au web, et ce n'est pas faute de leur avoir dit à chaque Apple Expo. Leur réponse était toujours la même : SVM Mac est un magazine papier, le web est accessoire. On voit le résultat aujourd'hui. Ajoutez à cela, une valse des propriétaires du titre, depuis sa création par le groupe Excelsior (également créateur de Science & Vie et de Science & Vie Micro).

avatar h4l3 | 

Pour le fun j'irai l'acheter. Le seul que j'aurai dans les mains.

avatar philoche | 

Abonné depuis 2008, je regrette évidement la fin de SVM Mac. J'étais vraiment content de le trouver dans ma boite aux lettres (avec un peu de retard parfois...).
Bonne chance pour la suite.

avatar Adrien13 | 

J'ai été abonné et je regrette beaucoup que la vie de SVM Mac se finisse ainsi.
Courage à son équipe de rédaction pour le futur !
J'ai acheté le dernier numéro.

avatar NikonosV | 

bon j'ai perdu ce que j'ai saisi :/

alors je vais la faire court, autant en n'étant pas informaticien, je le suis devenu et j'ai bcp appris de la presse pc autant je suis sur mac depuis l'ibook G4 1,33 GHz en fin de vie
autant j'ai été déçu de la presse mac, c'est pour moi à l'image du mac une plaquette publicitaire avec 2/3 de photo et 1/3 de texte marketing

c'est ce qu'on trouve sur internet

c'est mon impression personnel, je n'ai pas connu la presse mac du temps de l'age d'or, avant le boom internet

autant j'aime le mac pour la simplicité / tranquillité autant le reste notemment la presse de nos jours et le mac n'est pas parfait non plus
mais pour qq qui vient du monde pc, je ne trouve pas la presse mac agichante

avatar la.fouine | 

Disparition des revendeurs indépendants, pages de pubs envolées, crise du papier, internet facile... bien sûr, mais...
... mais si c'était, à quelques jours de 2012, les ordinateurs d'Apple et leurs systèmes qui faisait moins rêver ?

-

avatar Azur42 | 

SVM Mac a été le premier de la presse papier à sortir un magazine 100% Mac, rédigé par des amoureux du Mac et qui bien avant internet ils nous dévoilaient tout les produits et le marché. Et pour avoir fait des tests avec eux sur du matériel Mac - sans pour autant faire de la pub chez eux ou dans aucun magazine - l'équipe a toujours été impartiale. La presse écrite est un modèle impitoyable, surtout pour la presse technique. Donc je leur tire mon chapeau alors que SVM Mac tire sa révérence. Bien sûr ces dernières années, avec un choix éditorialiste un peu élitiste sur des cahiers artistiques, on pouvait se poser des questions…
Donc, R.I.P. SVM Mac.
Je comptais justement mettre en vente ma collection des quelques 25 ans de SVM Mac, depuis les premiers SVM "édition spéciale Macintosh" avant même le n°1, le n°1 et jusqu'à aujourd'hui (rendez vous sur eBay d'ici 15 jours…)

avatar stefhan | 

RIP SVM Mac. Triste année 2011...

avatar stefhan | 

Ce fut le seul magazine où je suis resté abonné jusqu'au dernier numéro...

avatar zoubi2 | 

La disparition d'un journal/magazine est toujours triste.

Mais, comme déjà signalé plusieurs fois à juste titre, SVM Mac était d'une nullité affligeante. Quiconque l'achetait de temps en temps (comme moi) pour accompagner un trajet Paris-Lyon -par exemple- se jurait bien de ne plus jamais y toucher!

Désolé pour les collaborateurs de SVM Mac, mais quand on fait de la m**** il arrive un jour où on n'arrive plus à la vendre.

avatar Kornmuse | 

Mon abonnement offert par mon papa à l'époque datais de Août 1995 :(... Même si ces dernières années le contenu était moins "intéressant" je restais assez attaché à ce magasine... Une page se tourne, ce n'est pas la première et ce ne sera certainement pas la dernière, au rythme où Apple grossi je ne sais pas si le Mac continuera a combler mes attentes...

avatar gsinomed | 

@ Zoubi2. T'en fais pas ..... Ils vont revendre leur stock de papier au trèfle parfumé ;-))))))). Ok je ----->

avatar Spontact | 

Remember !

avatar Bonofox | 

Salut SVM, c'était super de vous lire! c'est la fin d'une époque...le tout numérique fait peut être plus de mal que de bien...

avatar momolerobot | 

Une revue qui n'a eu de cesse de se prendre pour un catalogue de vente pour utilisateurs fortunés pendant des années. Un peu comme Turbo sur M6 qui ne présente que des véhicules à des prix dépassant le budget de la plupart d'entre nous hormis quelques millionnaires en indiquant que la nouvelle mercedes à 87309 euros est une véritable affaire.

J'ai trouvé mon bonheur depuis très longtemps dans "A vos macs" ou bien "Vous et votre mac" bourrés de bons conseils et d'astuces même pour les plus avertis d'entre nous.

Cela fait très longtemps que cette revue n'existe plus à mes yeux.

avatar GerFaut | 

Je me souviens avec plaisir du temps où j'attendais le nouveau SVMMac (et UMac d'ailleurs) avec leurs disquettes pleines d'applications et de jeux que je faisais avaler frénétiquement à mon LC 475. Que de soirées passées à tout comprendre, à tout essayer, à mettre en pratique les articles lus, à jouer avec Prince of Persia et autres Lemmings !
Ces journaux furent indissociables de mes premières expériences Mac.
Oui, de très bons souvenirs...
Sic transit gloria mundi.

avatar Patriste | 

La raison, le coût. Il suffit de voir le prix du Mag il y a plus de 20 ans : 30 Francs (exorbitant pour l'époque), où les machines Apple avaient un prix encore plus délirant (orgueil et profits exagérés) tout cela a failli pousser Apple dans la tombe, mais c'est une autre histoire.
Je pense qu'aujourd'hui le Mag à 5,5€ ne peut plus être rentable à l'heure où beaucoup veulent tout gratos (même en piratant si besoin). A part ça mon iMac me rend bien service.
Bon bout d'an quand même.

avatar JLG47 | 

Clappe de fin.
La succession des propriétaires a fini par dénaturer le produit, au grand DAM des journalistes.
Abonné de la première heure, j'ai malheureusement constaté la lente dégradation au fils des changements de propriétaire, surtout ces dernières années. Je n'ai pas gardé les revues (confiées à une bibliothèque municipale), seulement quelques CD digne d'intérêt. J'ai égaré aussi les disquettes des premiers numéro.
Instant de nostalgie :
Au passage par VNU, coïncidant avec le début d'Internet, J'ai ouvert ma première adresse mail par le serveur VNU.
Le serveur était tellement confidentiel que je n'ai jamais été "spamé" par cette adresse !

avatar xatigrou | 

Dans son dernier édito, Laurent CLause écrit :"la firme de Cupertino est devenue si énorme que tout le monde en parle, tant pis si c'est souvent de façon superficielle".

Il ne manque pas de culot, n'importe quel article internet va bien plus au fond des choses que leurs tests, qui se contentaient souvent de 2 ou 3 paragraphes courts et une immense photo sur une page entière. Comparer les tests de macs de macgé, qui tiennent sur plusieurs pages, avec des tableaux de bench etc... avec ceux de SVM Mac, on ne voit pas effectivement l'intérêt de payer (sauf pour avoir les interview de je ne sais trop quel photographe dont on se demande ce qu'il fout là, là où on aimerait des tests plus fouillés et nombreux).

Je sais que mon commentaire est exagéré, mais je pense que je ne dois pas être le seul à le penser.
Néanmoins, comme je l'ai déjà dit, je souhaite plein de bonnes choses aux membres de la rédaction en cette période difficile pour eux.

avatar Cowboy Funcky | 

Mes SVM macs vont rejoindre l'armoire des revus disparus : mes premiers inrocks, Tilt (revue des années 80 ou l'on comparait des Apple IIe et des ZX sInclair et autres Commodores...)
Bonne chance les gars ... En même temps, quand cela m'arrivait de vous acheter dernièrement l'info était faisandée et il ne restait plus que les tests : 2 pages pour un produit qui valait 2 étoiles, vous auriez pu créer la catégorie "crevard : ne pas acheter!"
Bon courage dans l'économie numérique.., en espérant vous revoir bientôt car vous étiez bons.

avatar BeePotato | 

@ Cowboy Funcky : Ah, Tilt… souvenirs, souvenirs…

avatar BeePotato | 

@ xatigrou : « Comparons des revues mac d'il y a 15 ans avec ce qui se fait aujourd'hui, et on comprend pourquoi ça ne se vend plus. C'est devenu du vide. »

Tout à fait d’accord.
C’est d’ailleurs il y a un peu moins de quinze ans que j’ai laissé tomber mon abonnement à SVM Mac, trouvant déjà à l’époque que ça devenait un peu vide alors qu’on commençait déjà à trouver pas mal de choses intéressantes sur internet.

Et en plus, j’ai toujours regretté leur décision d’abandonner leur titre d’origine, avec ce « Macintosh » écrit en toutes lettres en travers de la couverture (comme on peut le voir dans l’article) — bien plus joli que tout ce qu’ils ont sorti par la suite. :-)

avatar brownsugardbv | 

Fin d’une époque ... je vais acheter ce numéro collector d’une revue qui fut pendant les années 90 un acteur important de l’écosystème Apple alors marginalisé au sein d’un monde dominé par les PC wintel.. Je me souviens l’avoir acheté régulièrement ... C’était à la fois un moyen de s’informer, un moyen de se réconforter en trouvant des arguments pour résister à « The Others » (pas toujours de bonne foi, je me souviens d’une couverture «Les meilleurs jeux sont sur Mac» ... fallait oser !), de se sentir moins isolé et d’apporter, en s’abonnant, sa modeste obole à la cause ! Mais avec l’arrivée de sites comme macsurfer, macbidouille, macG et d’autres, ce type de presse était moins rapide dans l’info brute, moins crédible dans les tests (ah les reviews de ars technica ou les prises en mains de produits de Walt Mossberg), car trop dépendant de la pub ... bref «irrelevant» ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR