Tim Cook fidèle second de Steve Jobs

Florian Innocente |
En prélude à l'annonce des MacBook et du Cinema Display 24" multimédia, Steve Jobs a laissé la place à Tim Cook, le directeur exécutif d'Apple, afin de faire le point sur l'état - commercial - du Mac. S'agissant de Cook on pouvait, à la vue de sa prestation, classer l'homme comme un assez fidèle reflet de Steve Jobs. Il fait, dans l'équipe actuelle, figure de successeur réaliste à Steve Jobs le jour où la question se posera.

timcookoctobre2008


Cook, en jean et chemise noire, a amplement joué sur les deux ressorts prisés par le patron d'Apple : pédagogie et humour. Avec parfois quelques ressemblances dans la gestuelle ou les expressions ponctuant les présentations, même si quelques réglages restent à faire.

À défaut de pouvoir donner des chiffres de vente actualisés - Apple annoncera les résultats de son quatrième trimestre fiscal 2008 ce mardi 21 octobre - Cook a rappelé que l'entreprise avait battu son propre record au troisième trimestre en écoulant 2,5 millions de Mac. Mieux, sur ses trois premiers trimestres fiscaux de 2008 elle a vendu autant de Mac que sur l'année 2007.

ventesdemacenq1q32008


Une évolution des ventes que Cook a attribuées à 5 facteurs. Le premier, une gamme de machines bien identifiées et ciblées. Des machines de qualité - Cook préfère dire "qu'elles sont de loin supérieures à toutes les autres sur le marché" avec quelques figures phares comme l'iMac et sa conception tout-en-un, ou le MacBook Air et son design singulier.

Second facteur, le logiciel. Là aussi Cook a fait du Steve Jobs en affirmant "Pratiquement tout le monde sera d'accord que Leopard est nettement plus en avance que Vista" puis de souligner l'avantage d’iLife et d'iWork avec l'intégration de tous leurs composants logiciels.

Troisième facteur, les craintes d'utilisateurs PC de ne pas avoir, avec le Mac, une machine compatible "On a réglé ce problème en intégrant Boot Camp sur chacun de nos Macintosh et en travaillant avec des éditeurs qui font des produits comme Fusion et Parallels" explique Cook.

Avant de montrer un iMac avec Windows à l'écran (Windows en version XP, comme de bien entendu…), et d'ajouter en plaisantant "franchement de le voir ça m'a filé des frissons dans le dos. Mais le fait est que ça marche, ça retire toute inquiétude comme le ferait une police d'assurance, et ce que vous utilisiez ou non ces logiciels."

cookwindowsxp


"Le quatrième facteur c'est quelque chose qui n'est pas de notre fait, c'est Vista […] Je pense qu'il est juste de dire que Vista n'a pas répondu à tous les espoirs que Microsoft avait mis en lui et par conséquent c'est une porte ouverte pour beaucoup de gens qui envisagent de passer au Mac."

cookmacpcpub


Cinquième facteur, le marketing qui doit accompagner ces produits d'un message. Cook a mis en exergue les pubs Mac PC "Elles ont vraiment touché une corde sensible chez beaucoup de switchers. Elles racontent une histoire et les gens l'ont écouté."

Dernier facteur les Apple Store "On est venus dans la vente au détail il y a sept ans, on a aujourd'hui environ 247 magasins dans huit pays. Ils accueillent 400 000 visiteurs par jour (ndr : c'est un peu moins que la population d'une ville comme Lyon) et plus de 50% des acheteurs de Mac sont des nouveaux venus. (ndr : c'est le même chiffre qu'Apple ressert à chaque fois depuis des années)."

cookmarchedumac


Tim Cook a ensuite livré d'autres statistiques. Comme celle de la progression des ventes de Mac comparé aux ventes de machines dans l'industrie informatique en général. Pour souligner que depuis trois ans et demi Apple fait à chaque fois mieux que la tendance générale. Avec quelques pointes, basse lors de la transition vers Intel, et hautes lors de la sortie de Vista puis de Leopard.

Cook a poursuivi en indiquant qu'en terme de volume, la part du Mac dans les ventes en magasins et grandes surfaces - aux États-unis - était maintenant de 17,6% (ndr : mais sans autres indications sur la période retenue). Apple compterait sur ce même marché pour 31,3% du chiffre d'affaires total "Parce que nous privilégions des systèmes complets et sans compromis sur la qualité." (NDR : si l'on espérait encore un équivalent aux EeePC…) et de continuer "Ce qui signifie que sur 3 dollars dépensés dans l'achat d'un ordinateur en magasin aux États-Unis, 1 dollar va vers du Macintosh."

cookuniversitesapple


Sur le marché de l'éducation, Cook a affirmé qu'Apple avait maintenant dépassé Dell comme principal fournisseur de portables, avec une part de marché de 39% aux États-Unis. Dans les principales universités américaines, Apple serait ainsi passée de 15% de présence en 2002 à 47% en 2008.

cookuniversitesusmac


avatar biniou | 
J'aime beaucoup la dernière photo :-)
avatar Nathalex | 
Fidèle reflet de Steve Jobs ? je crois que ce n'est pas lui faire injure que de dire qu'il n'a pas du tout la même présence devant l'auditoire !!
avatar gutiero | 
Hey, Tim! Il y a ton blackberry qui dépasse. T'aurais quand même pu arborer un iPhone à ta ceinture le jour du keynote!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Quand ils les afait venir à la fin de la keynote, j'ai cru que Steve allait annoncer sa retraite et désigner son successeur.
avatar afficiomacos | 
Il aurait pu aussi se raser le crane
avatar Obidjoule | 
Mouais plus mou quand même nettement moins charismatique, (Johnatan Ive pareil) le keynote était de toutes façons dans sa globalité plus chiant que d'habitude, et puis on a bien pu voir que Steve Jobs reste de loin le plus captivant quand il s'agit de s'adresser à un public...
avatar pierrot99 | 
J'aimerai pas être dans la dernière photo dans l'amphi (même si ça a l'air plein d'étudiantes): je vous raconte pas la concentration d'ondes radio au m2, c'est un micro-ondes géant cet amphi !
avatar momo-fr | 
C'est vrai... mais Steve n'a grossi non plus... donc on reste circonspect quand même, ça me fait mal de le voir comme ça.
avatar oomu | 
"J'aimerai pas être dans la dernière photo dans l'amphi (même si ça a l'air plein d'étudiantes): je vous raconte pas la concentration d'ondes radio au m2, c'est un micro-ondes géant cet amphi ! " les ondes radios ne sont pas les micro fréquences focalisées sur un point de votre four. Rassurez vous, nous arriverons PAS à griller ni un oeuf ni votre cerveau Au mieux, ce qui va se produire dans une telle salle, c'est que la majorité des ordinateurs n'arrivent pas à communiquer, car oui, pour éviter la Destruction de l'Univers, wifi n'utilise qu'une petite gamme de fréquence. Bref : parasitage, fonctionnalité nulle. fin de la fin du monde. Tout va bien (tm).
avatar Orus | 
Bof celui là il est pas plus épais que l'original :)
avatar funsystem | 
400 000 habitants à lyon ? ?Faut arreter la fumette !!
avatar Moonchild | 
Mwouais,...beaucoup moins charismatique,.... Je préfère Steve Jobs
avatar vincentn | 
Rien ne vaut le délicieux accent so british de "Jony". ;-P
avatar Florian Innocente | 
@ funsystem : fume, fume… http://www.lyon.fr/vdl/sections/fr/tourisme/population
avatar shenmue | 
A noter que contrairement à une erreur qu'on peut lier un peu partout, quand Tim Cook a parlé des 2,5 millions de mac vendus le dernire trimestre..il parlait du Q3 2008 et donc de la période qui sur le plan fiscal va du mois d'avril au mois de juin Les chiffres qui fuitent actuellement pour le Q4 2008 (juillet aout septembre) font état de 1,6 millions de macs vendu rien que sur le sol américain...comme Près d'une machine sur 2 est vendue maintenant en dehors des US par Apple on peut estimer sans trop de problèmes qu'Apple ne sera pas loin des 3 millions de ventes sur le Q4... Ceci dit, Tim Cook, je l'aime bien...discret, brillant, inventif et gestionnaire impitoyable...je pense que c'set lui qui a été désigné pour être le successeur de SJ avec Ive en N°2...la dernière distributions de petits cadeaux qui mettaient Cook en tête de liste va aussi dans ce sens...
avatar smimo | 
J'adore mon IMac et les progrès de l'informatique en général, mais la dernière photo me fait une impression bizarre : tout ces jeunes cerveaux dans la même salle avec la même machine devant les yeux...
avatar Cactaceae | 
@smimo : bah et alors ? généralement c'est des pauvres notebook en plastoc tout moche avec en fond d'écran la célèbre prairie so verdoyante…
avatar funatik2k | 
En tout cas il a encore des progrès à faire avec la télécommande qui fait défiler les diapositives du keynote…
avatar Dad | 
@ smimo Effectivement, j'ai eu exactement le même réflexe. La trouille. Manquerait plus que Steve Ballmer se pointe en short et t-shirt blanc et lance son marteau en plein milieu du tableau. J'adore la pomme. Je suis, à mes heures perdues, formateur à l'Université, et je ne manque jamais de faire l'éloge de mon matériel informatique. Mais là, je crois que j'aurais la trouille. Mangééééé CerrrrvooooOOOOO
avatar Jymini | 
La photo a été faîte à l'Université du Missouri
avatar ricchy | 
C'est un "métier" orateur. :o) SJ a beaucoup plus d'expérience que ce Môssieur. ;o)
avatar Florian Innocente | 
@ shenmue : oui j'ai en effet vu des sites qui donnaient ce chiffre comme ayant été "dévoilé" par Tim Cook Dévoilé il y a trois mois déjà…
avatar Z-Leader | 
Pourquoi le successeur de Steve Jobs devrait-il lui ressembler ou s'efforcer de lui ressembler, Steve Jobs est et sera irremplaçable mais un digne successeur se montrera et on saura l'apprécier tout autant. Mais pas parce qu'il ressemble à Steve, au contraire, parce qu'il incarne l'idée Apple, l'idée de la marque.
avatar sekhmet | 
je préfère Phil Schiller perso... mais Steve est totalement irremplaçable sur scène par personne. tous les autres semblent soient endormant, soit pas crédible. Regardez les annonces M$ ennuyantes à mourir ou ridicules quand ils veulent jouer cool. Ou encore Google et les patins à roulettes... Avec Steve pas besoin d'artifice, il arrive dans sa tenue noire, sa parfaite élocution, et on le comprend. Moi c'est sans doute l'américain que j'ai le moins de mal à comprendre.
avatar Frenchie | 
Purée, se faire remplacer par un type plus vieux que soi, quelle déchéance !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR