Ce que l’on veut dans OS X 10.9

Nicolas Furno |
Apple profitera de la WWDC qui rassemble tous les ans les développeurs de logiciels pour produits Apple et qui se déroulera cette année à San Francisco du 10 au 14 juin pour présenter le successeur de OS X Mountain Lion. Sorti le 25 juillet 2012, le système d’exploitation d’Apple devrait avoir un successeur cette année et à part son numéro de version — OS X 10.9 —, on ne sait rien à son sujet.

Apple n’a encore rien dit sur cette mise à jour majeure qui, officiellement, n’existe pas. L’an dernier, le constructeur avait invité quelques journalistes en début d’année pour présenter son nouveau système et on savait déjà tout avant les présentations officielles. Qu’importe, cela ne doit pas nous empêcher d’imaginer ce qu’OS X 10.9 nous réservera… Des bruits de couloir qui circulent jusqu’à nos désirs les plus fous, voici ce que l’on veut dans cette nouvelle version.


Parmi les choses que l’on ne sait pas, la plus essentielle est sans doute l’animal choisi pour représenter cette nouvelle version…




Améliorer les fonctions existantes



Un Finder plus complet



À défaut de savoir à quoi s’attendre dans OS X 10.9, des bruits de couloir ont circulé le mois dernier. Parmi eux, une rumeur suggérait qu’Apple pourrait enrichir le Finder de son système avec, notamment, un système d’onglets. Cet ajout permettrait de limiter le nombre de fenêtres ouvertes, tout en offrant la possibilité de travailler facilement sur plusieurs dossiers en parallèle.



Si vous n’avez pas la patience d’attendre le successeur de Mountain Lion pour savoir si Apple a suivi cette voie, vous pouvez d’ores et déjà ajouter des onglets au navigateur de fichiers livré avec tous les Mac. Une application comme TotalFinder ajoute des onglets et bien plus encore. Plus complet encore, Path Finder dispose également d’onglets et de dizaines de fonctions qui, à n’en pas douter, ne seront pas intégrées par défaut à OS X.

Un mode plein écran enfin utile



Cette fois, ce n’est même pas une rumeur, mais presque une certitude. Apple devrait enfin corriger quelques problèmes liés au mode plein écran introduit avec OS X Lion et qui sont toujours présents. Remplir l’écran avec une application n’est pas une mauvaise idée, surtout sur un Mac avec un petit écran, surtout pour les interfaces encombrantes.


iTunes en mode plein écran sur un écran externe alimenté par un Mac portable.


Comme on le voit très bien sur cet exemple, le problème se pose avec les écrans externes. Apple a conçu ce mode pour un ordinateur seul et il est de fait très utile sur un MacBook Air 11 pouces où l’espace disponible à l’écran est réduit, par exemple. Quand on utilise deux écrans, c’est une autre affaire : OS X associe une application en plein écran à un bureau virtuel. Si on utilise deux écrans, l’écran principal affichera l’interface de l’application, mais pas l’écran secondaire qui restera vide.


Quand on utilise deux écrans, le mode plein écran affiche l’application sur l’écran principal (ici à droite) et laisse l’écran secondaire vide (à gauche).


Dans OS X 10.9, on espère au moins pouvoir attribuer une application en plein écran non seulement à un espace, comme c’est le cas actuellement, mais aussi à un écran. Il devrait y avoir de toute manière du nouveau, c’est le responsable d’OS X qui l’a dit à demi-mot par mail… (lire : OS X : le mode plein écran sera peut-être amélioré).

Puisque l’on en est à parler de mode plein écran, on aimerait aussi que Mail soit un peu moins proche de la version iPad dans ce mode. Le plus frustrant ? La fenêtre de rédaction qui vient se superposer et qui est modale : en clair, quand on écrit un nouveau mail ou quand on répond à un message, on ne peut rien faire d’autre. C’est déjà pénible sur un iPad, c’est insupportable sur un Mac.


La dernière version de Mail, en plein écran.


Launchpad



Les deux idées précédentes ont été inspirées par des rumeurs ou par Apple directement, mais on espère bien qu’Apple ne se contentera pas de si peu. D’autres fonctions d’OS X mériteraient d’être revues pour être plus utiles, comme le Launchpad. Inspirée d’iOS, cette interface rassemble toutes vos applications sous la forme d’une grille d’icônes.



L’idée n’est pas mauvaise, surtout pour faciliter la transition d’iOS, mais cette interface n’est pas aussi utile qu’elle pourrait l’être. Le champ de recherche permet de trouver plus facilement le logiciel recherché, mais on aimerait surtout que la première page rassemble les dernières applications utilisées. Et, pourquoi pas, les derniers documents ouverts récemment, ce pourrait être pratique.

Messages



Grâce à Messages, on peut désormais communiquer avec sa famille ou ses amis en utilisant iMessage, le service d’Apple qui est intégré à tous les appareils iOS. C’est une bonne chose, mais le logiciel n’a jamais fonctionné correctement. Depuis le lancement d’OS X Mountain Lion, les utilisateurs se plaignent qui de ne pas recevoir les derniers messages, qui de les recevoir dans le désordre, qui…

Le constructeur doit revoir son logiciel et le rendre fiable en toute circonstance. Un point particulièrement frustrant avec la version actuelle est la synchronisation des conversations qui n’est pas au point. On aimerait retrouver les mêmes messages partout et avec le même statut de lecture, ce qui n’est pas toujours le cas aujourd’hui.



Autre chose : ne pas faire sonner tous ses appareils quand on utilise Messages sur l’un d’entre eux, c’est bien. Apple pourrait toutefois faire preuve de plus de patience : actuellement, si on ne lit pas immédiatement un nouveau message sur le Mac, l’iPhone et l’iPad sonnent trop rapidement à notre goût.

OpenGL 4 et des pilotes optimisés



Apple n’a jamais été un constructeur réputé joueur : en matière de graphismes 3D et surtout de pilotes de cartes graphiques, les Mac ont souvent été un peu à la traine. Avec Mountain Lion, la situation ne s’est pas améliorée, au contraire même : alors que le moteur graphique OpenGL en est à la version 4.3, le système d’Apple en est resté à… OpenGL 3.2. Et on rappellera qu’OpenGL ne sert pas uniquement pour les jeux, il est utilisé par de nombreux logiciels professionnels.

Et on en vient toujours à l’éternel problème de l’optimisation des pilotes sous OS X. Un Mac mini sous Linux affiche de meilleures performances que sous OS X. Un comble, tant le système libre avait pendant des années très mauvaise réputation dans ce domaine. Il serait temps qu’Apple s’attaque à ce problème.



Compléter le lien avec iOS



Applications manquantes : Plans et iBooks



Dans OS X Mountain Lion, quand on clique sur un lien envoyé avec Plans depuis un iPhone ou iPad, on atterrit… dans Google Maps (exemple). Le constructeur a pensé à créer son propre domaine dédié aux cartes, mais maps.apple.com renvoie sur une page du site officiel qui vante les mérites de l’application, tandis que les adresses envoyées par ce biais sont renvoyées chez Google.

Il ne fait absolument aucun doute qu’Apple a prévu autre chose : à tout le moins, les cartes disponibles sur les terminaux iOS devraient être accessibles depuis n’importe quel navigateur. Ce serait une solution universelle qui fonctionnerait aussi bien sur les Mac que sur les ordinateurs sous Windows ou même, pourquoi pas, sur les terminaux mobiles concurrents.

Le constructeur pourrait aussi décider de développer un logiciel qui ne ferait pas beaucoup plus que le site Internet, mais qui permettrait d’accéder aux cartes d’Apple dans une interface native. Une synchronisation de l’historique et des itinéraires via iCloud permettrait aussi de transférer facilement une adresse ou un itinéraire depuis le Mac vers l’iPhone.


Exemple d’une application sur le Mac App Store qui fournit un accès à Google Maps dans une interface native. On pourrait très bien envisager la même chose, mais avec Plans.


Apple a conçu une application de lecture pour ses iPhone et iPad, mais iBooks n’a jamais eu d’équivalent sur Mac. Certes, le Mac App Store regorge d’applications capables de lire les fichiers ePub, mais celles-ci ne peuvent pas afficher les livres achetés sur l’iBookstore.

Apple pourrait concevoir une version OS X de son application de lecture et ainsi offrir à ses utilisateurs un moyen supplémentaire d’acheter ses livres. Accessoirement, cela permettrait aussi de désengorger iTunes : le simple lecteur audio est devenu un énorme logiciel avec le temps, et il permet aussi de gérer des livres et d’en acheter. Un logiciel dédié simplifierait les choses, tout en offrant la possibilité de lire sur son Mac.


BookReader est sans doute le lecteur Mac qui essaie le plus de s’approcher d’iBooks.


Siri dans le Mac



Apple a ajouté un soupçon de Siri dans OS X 10.8 en intégrant le mode dictée de l’assistant vocal d’iOS. Le système permet de dicter du texte dans n’importe quelle application, pour le transcrire à la volée en passant par les serveurs mis en place par le constructeur.



Ce mode dictée fonctionne, mais il est très limité par rapport à ce que l’on peut faire avec Siri sur un iPhone ou un iPad. Apple pourrait aller beaucoup plus loin en intégrant son assistant vocal au cœur d’OS X. Un raccourci pourrait lancer l’interface d’iOS, mais le constructeur pourrait imaginer un assistant plus évolué. À la manière de la nouvelle Xbox One, il pourrait rester en permanence en fonctionnement et agir dès qu’il reconnaît une question. On espère quand même que ce ne sera qu’une option : à la rédaction, les avis sont très partagés sur cette fonction que l’on peut trouver un peu intrusive…





Synchroniser les notifications



Le Centre de Notifications qui rassemble toutes les notifications reçues sur votre Mac, comme celui d’iOS, était une bonne idée sur le papier. Dans les faits, cette bonne idée est gâchée par un défaut : les alertes ne sont pas synchronisées. Exemple concret : vous recevez une nouvelle mention sur Twitter, votre iPhone, votre iPad et votre Mac affichent une notification ; vous lisez la mention sur le téléphone, vous n’avez plus besoin de l’alerte correspondante.

Malheureusement, elle est toujours affichée sur l’ordinateur, comme sur la tablette et vous n’avez d’autres choix que de la retirer à la main sur les deux autres appareils. Avec le temps, le Centre de notifications devient bien vite encombré et sa gestion manuelle est pénible au quotidien. On aimerait dans OS X 10.9 une synchronisation du statut de lecture de ces alertes : en lire une sur le téléphone la retire partout.


Le Centre de notifications accumule les alertes qu’il faudra retirer à la main, application après application. Contraignant…


Autre point qui pourrait être amélioré, une gestion plus automatique des alertes qui s’affichent et surtout qui restent dans le Centre de notifications. Dans la version actuelle, il faut définir à l’avance les logiciels qui affichent des notifications dans cet espace et Apple a eu la mauvaise idée d’y mettre par défaut toutes les applications.

OS X 10.9 pourrait analyser vos habitudes et, à la manière d’un Google Now par exemple, ne présenter que les alertes qui vous intéressent vraiment. Un critère simple serait le nombre de fois où vous cliquez sur une notification : au départ, le Centre de notifications serait plein d’alertes, mais il les retirerait si vous ne les utilisez jamais.


Par défaut, toutes les applications affichent leurs cinq dernières alertes dans le Centre de notification.


Synchroniser les préférences avec iOS



iCloud synchronise déjà de nombreuses informations entre les appareils iOS et les Mac : le carnet d’adresses, le calendrier ou encore les notes. Apple pourrait toutefois étendre la synchronisation iCloud à d’autres domaines qui seraient très utiles, et en premier lieu certains réglages.

Synchroniser les réglages de toutes les applications, comme avec MobileMe, serait utile entre deux Mac. Entre un appareil mobile et un Mac, on pourrait aussi profiter de synchroniser des données : les mots de passe contenus dans le Trousseau d’accès pourraient servir pour se connecter à un réseau WiFi avec tous ses appareils par exemple. La synchronisation des raccourcis qui permettent de gagner du temps en évitant d’écrire des mots complets est déjà en place entre appareils iOS. Elle devrait l’être également avec OS X, d’autant que le système d’Apple intègre son propre mécanisme de substitutions.



On peut bien rêver…



Dropbox avec iCloud



Apple a conçu iCloud pour synchroniser des données entre deux appareils et au sein d’une même application. Dans sa suite bureautique iWork par exemple, on peut ouvrir un document dans le traitement de texte du constructeur sur un Mac et le modifier sur un iPad, tout en l’affichant sur un iPhone. Cette synchronisation fonctionne bien, mais elle est limitée aux seuls logiciels conçus spécifiquement pour prendre en charge le service d’Apple. Elle est également réservée aux applications en vente sur le Mac App Store, ce qui empêche de nombreux développeurs de l’intégrer.


Accès à l’espace iCloud d’un logiciel dans OS X 10.8


On aimerait qu’Apple fasse d’iCloud un service de synchronisation beaucoup plus souple, dans l’esprit d’un Dropbox. Un dossier pourrait être accessible dans le Finder et tout ce que l’on y placerait serait automatiquement synchronisé avec tous les Mac, et tous les appareils iOS via une application dédiée.

Des applications tierces proposent déjà des services comme celui-ci : c’est le cas notamment d’iClouDrive (lire : iClouDrive : un peu Dropbox dans iCloud). Ce logiciel se contente en fait d’un lien vers le dossier iCloud qui est masqué par défaut, mais que l’utilisateur confirmé peut très bien afficher (on peut le voir dans ~/Bibliothèque/Mobile Documents/).



ZFS : le retour



Entre 2006 et 2009, tous les utilisateurs de Mac n’attendaient que ça : l’ajout du ZFS. Ce nouveau système de fichiers devait remplacer celui par défaut d’OS X, le HFS+ qui date de 1998 et qui n’était qu’une évolution du HFS imaginé dans les années 1980. Apple a failli l’intégrer à son système, le constructeur en a parlé dans des keynotes et l’a même présenté sur son site, tandis qu’une bêta de Mac OS X 10.5 pouvait lire et écrire les disques durs formatés en ZFS. Las, à la dernière minute le constructeur a fait marche arrière et enterré le projet…



Les fans du ZFS n’ont pourtant pas baissé les bras, comme en témoigne cette pétition signée par 3000 fans qui réclament son retour dans OS X 10.9. Pourquoi un tel engouement ? Il faut rappeler que ce format avait de nombreux avantages : plus récent, il est plus moderne et fonctionne en 128 bits pour repousser loin, très loin ses limites en terme de capacité de stockage (16 millions de To).

Ce système de stockage excelle aussi à protéger vos données et à éviter les erreurs, mais son principal intérêt pour l’utilisateur est de rendre obsolètes les notions de partition et de disque dur externe. Ajoutez un volume de stockage à l’ordinateur et le ZFS permet d’étendre le stockage total disponible en toute transparence. Mais en misant sur Core Storage qui a rendu possible l’avènement de Fusion Drive, il est très peu probable qu’Apple s’oriente vers ce type de solutions. De plus, la licence utilisée par Oracle pour ZFS n’est pas du goût du Californien.


Sur le même sujet :
- La saga ZFS n’en finit plus
- ZFS : chronique d’un abandon

Le retour de Front Row



Présenté par Steve Jobs en 2005, Front Row permettait d’utiliser un Mac comme media-center. Une interface très sobre contrôlée par la télécommande qui était alors livrée avec tous les ordinateurs Apple permettait de lire de la musique, afficher des photos en diaporama ou encore lire des films, sur un DVD ou non.



Malheureusement, Apple a retiré cette fonction d’OS X Lion. Si les alternatives existent — on en a évoqué quelques-unes dans notre série sur un Mac mini sous la télé —, aucune ne propose une interface aussi simple et claire que feu Front Row. Pour être franc, on ne pariera pas sur le retour de cette fonction à l’heure où le constructeur met en avant l’Apple TV, mais on aimerait bien la retrouver. Avec une prise en charge d’AirPlay, ce serait parfait…

Revoir complètement iTunes



Puisque l’on en est à parler de nos rêves les plus fous, on aimerait un nouvel iTunes. Pas une nouvelle interface comme iTunes 11, mais une réécriture en profondeur qui permettrait à la fois de le simplifier et l’accélérer.

Ce logiciel en fait trop : musique, podcasts, films, livres et même applications, il doit gérer trop de choses trop différentes. Apple devrait le recentrer sur le multimédia, pour commencer : en sortant un iBooks OS X comme on l’évoquait plus tôt et en faisant une application dédiée pour l’App Store et la gestion des applications iOS, on aurait un logiciel moins complexe et sans doute plus agréable au quotidien.


iTunes lit la musique… mais pas seulement.


Tags
avatar manustyle | 
Un chat ? c'est une plaisanterie ? lol
avatar brunitou | 
@demenla971 : '@Kriskool Je me demande pour qui tu te prends? Parler au nom de tous, n'est qu'une connerie digne des politicards français. Launchpad me va très bien, si tu n'en veux pas personne ne t'oblige à t'en servir!' Il a écrit "moi je voudrais..." Faut arrêter la parano!
avatar tchit | 
Que des gadgets quoi... À part l'optimisation d'OpenGL et le système de fichiers.
avatar Emile Schwarz | 
Ce que j’attends: améliorations de l’existant. Par exemple, dans dictionnaire, que donne odile ? idole !!! Par exemple, mon MacBook Pro s'affole régulièrement: + 60% d'activité du processeur (i7) sans cause connue. Lancer le dictionnaire et le quitter suffit parfois à faire quitter le mode "affolement". Le probème, c’est que dans TextEdit (par exemple), lorsque je tape du texte, je vois apparaître les caractères un après l'autre, très lentement !!! Et je ne parle pas du Finder: perte des propriétés des dossiers (emplacement de la fenêtre, taille de la fenêtre, affichage des alphabétique éléments de la fenêtre, etc. et ce DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES (10.4 ?) Un temps fou est pris lorsque l'on veut enregistrer un nouveau document sur disque (ce temps est passé à la recherche des périphériques)... Le raccourci clavier de "Annuler" a disparu des dialogues d’enregistrement clavier... Dommage, il y a des jours où j'envisage le swap :(
avatar Jacti | 
J'ai un Mc Pro "early 2008" avec 32 GO de RAM et 4 disques durs internes. Je suis d'accord avec ILaw, il fallait repartir de SL pour les améliorations car c'est le meilleur OS X qu'a fait Apple. Sur mon Mac Pro, j'ai SL sur le disque principal et ML sur un autre disque, depuis sa sortie. Mon expérience est que je n'utilise JAMAIS ML. Je n'en éprouve ni le besoin, ni même l'envie tellement c'est une bouse. J'ai désactivé le centre de notifications car c'est rapidement du n'importe quoi dès qu'on travaille un tant soit peu avec son Mac. Il faut virer Launchpad qu'il devient impossible d'utiliser quand on a de nombreux logiciels (près de 200 chez moi). Le mode plein écran ne m'est pas utile (j'adore jongler avec les fenêtres). Je n'aime pas les onglets que je n'utilise déjà pas dans les navigateurs, alors dans le Finder... Je veux le retour du multifenêtrage dans Itunes. C'est ma seule demande concernant Itunes et je m'en veut toujours de l'avoir upgrader à la version 11 (je n'ai pas fait cette erreur sur l'iMac de juin 2011). Bref, les ajouts depuis SL non seulement ne me satisfont pas mais je les trouvent inutiles et néfastes. Je resterai en SL le plus longtemps possible car ML est un vrai désastre et je crains le pire avec son successeur. Quand à l'intégration des gadgets genre Facebook, twitter et compagnie sur Mac OS, je m'en tape comme de ma première chemise tellement ça n'a sa place que sur une tablette ou un smartphone mis pas sur un Mac Pro avec lequel on fait des choses "sérieuses" !
avatar CF_melo | 
en gros que des correctifs. GG la maj payante qui doit corriger tous les problèmes de l'os précédent...
avatar MachX | 
@Jacti Tu as une fonction de recherche dans le launchpad qui te permet de retrouver une application rapidement
avatar karayuschij | 
J'imagine très bien Siri sur mac pendant que j'écoute de la musique…… « Voulez-vous coucher avec moi, ce soir ? …… »
avatar BeePotato | 
@ ILaw : « le Finder est vraiment d un autre âge et pas ergonomique pour deux sous. Il faudrait tout repenser. » Concrètement, ça veut dire quoi ? Parce que si ce reproche d'être « d'un autre âge » signifie juste que son interface n'a pas évolué en profondeur depuis longtemps et que du coup on est frustré — ouin ! — de ne pas voir de gros changement, ça ne tient pas : on ne change pas une interface juste pour le plaisir du changement. Elle est très efficace, depuis bien longtemps, c'est bien pour ça qu'elle n'évolue que peu. Donc nous donner des exemples à la fois clairs et précis de ce qui lui est reproché et de comment il faudrait « tout repenser » (en proposant donc des pistes pour faire mieux), ce serait intéressant. Juste dire « c'est d'un autre âge », ça ne l'est pas.
avatar BeePotato | 
@ rva1mac : « - Un système qui ne touche pas aux tables des partitions des disque externes. » Euh… il n'y touche pas tant qu'on ne le lui demande pas. Il n'y a pas de raison d'y toucher, d'ailleurs. « - La gestion des langages pour les applications aussi souple que Tiger » C'est vrai que je regrette ça aussi — même si j'imagine bien que ça devait être très, très peu utilisé. « - La navigation avec Retour/Avant dans les disques et dossiers qui se fait là où ça devrait se faire. » ? Cette navigation existant déjà, j'imagine que tout le problème est dans le « là où ça devrait se faire ». Est-il possible d'avoir une explication ? « - Un copier/Coller plus efficace. Ça fait des années que c'est à l'état de proto. » ? Le copier-coller est efficace dans Mac OS depuis le tout début, en 1984. J'imagine alors que cette remarque concernait en fait cette fonction sur les fichiers qui reprend abusivement le nom de copier-coller. Notons que même dans ce cas, je ne vois pas en quoi c'est « à l'état de proto ». Ça fonctionne de manière bâtarde, mais comme dans tous les OS qui ont eu la malheureuse idée d'implémenter cette fonction. Là encore, une explication ? « - Amélioration du mode colonne et le Gisser/Poser. » Ça m'intéresse : quel genre d'amélioration ? « - Je veux pouvoir sélectionner les disques sur lesquels il n'y a pas besoin de fichiers cachés. » Tout à fait d'accord. « - Une interface qui fait ce que je lui demande. Il y en a marre depuis Lion de voir apparaitre Mission contrôle, le dashboard ou que des raccourcis se créent n'importe où, etc, etc... » Euh… C'est quoi, « des raccourcis qui se créent n'importe où » ? Des raccourcis clavier ? Quant à l'apparition de MC ou du dashboard… elle ne se fait que quand on la demande. « - Plus d'options pour installer/désinstaller ce que je désire. » Glisser-déposer ce qu'on veut où on veut, pour « installer », ce n'est pas bien ? Mettre à la corbeille quand on n'en veut plus, ce n'est pas bien non plus ?
avatar BeePotato | 
« - Launchpad ne sert à rien ! » Mais quand on ne veut pas s'en servir, en quoi est-il gênant ? Il reste juste dans son coin, comme une autre application. « - Je veux que iCoud puisse rester très discret pour ceux qui en ont pas besoin. » Pareil. « - Une alternative à Skype multi-OS (les principaux linux inclus) » Pareil. « - Une gestion des applications ouvertes à la Dashboard avec pourquoi pas une inspiration sur Windows 8 (modern UI). » ? Mais pour quoi faire ? « - Revoir complètement la gestion du dossier Download ou revenir à la gestion classique (comme avant sur Snow Leopard) qui était plus pratique. » ? Rien n'a changé dans ce dossier. Absolument rien. C'est toujours juste un bête dossier comme un autre, qui se gère toujours exactement comme tous les autres bêtes dossiers comme les autres. Des options ajoutées aux piles du Dock et au Finder permettent, si on le souhaite, d'avoir une vision de son contenu de manière différente de ce qu'on avait dans Snow Leopard. Mais c'est juste si on le souhaite. Et si on veut le voir et le gérer exactement de la même manière que dans Snow Leopard, c'est évidemment tout à fait possible.
avatar elnorreip | 
Moi j'aimerais bien que les fenêtres conservent les dimensions associées à un écran. C'est vraiment pénible de redimensionner les fenêtres à chaque fois, quand je passe du MacBook Pro à mon moniteur externe 24", ça paraît pas trop difficile à ajouter et ce serait intuitif pour l'utilisateur. J'aimerais aussi un spotlight plus fonctionnel, où l'on aurait les chemins des fichiers, qui éviterait d'afficher les doublons, qui guiderait pour affiner sa recherche. Le premier spotlight était mieux au niveau de l'interface.
avatar BeePotato | 
@ ekami : « Pire : pour les documents, il faut veiller à avoir l'application pour l'ouvrir sinon on ne peut rien faire avec. » Pas tout à fait vrai : grâce aux modules QuickLook, on n'a pas forcément besoin de l'application correspondante pour voir le contenu d'un document. Par exemple, la fourniture avec l'OS de modules pour les formats MS Office est bien pratique pour ceux qui n'ont pas ces logiciels. Cependant j'aimerais bien que QuickLook permette aussi d'imprimer les documents, ce serait bien pratique. « Bref, la situation actuelle est pitoyable : nous ne sommes pas sortis du couple Application/Document des débuts de l'informatique. - Un exemple : essayez donc d'utiliser les données de l'application Contacts pour les exploiter dans Excel par exemple. Ou simplement d'exporter les fiches de "Contacts" en un simple fichier texte. Et oui, c'est impossible en l'état : lamentable n'est-ce pas ? » Ben oui, mais il n'existe pas de moyen universel de représenter tous les types de données et donc de permettre à toute application de tout ouvrir. Il est bien logique que seuls les outils créés pour un type de données particulier soient en mesure d'y accéder. Notons toutefois que, pour les types suffisamment proches, Mac OS (et NeXTStep auparavant) offre la possibilité de développer des services (pas ceux qui apparaissent dans le menu du même nom, même si c'est lié) de traduction d'un format vers un autre. De sorte d'un application sera en mesure d'ouvrir, voire d'enregistrer, des documents dans un format qu'elle ne connaît pas. Mais c'est très peu exploité (notamment parce qu'il y a peu de cas pratiques où c'est vraiment applicable et utile).
avatar FollowThisCar | 
D'abord, bravo pour les 3 chats de MacG, ils sont super craquants. Allez, j'y vais aussi, je souhaite donc pour OS 10.9 : 1) Le retour d'iTunes DJ tel qu'il était avant iTunes 11. 2) Le retour de WindowShade tel qu'il était pratiqué sous OS 9 et repris par Unsanity jusqu'à Snow Leopard. 3) La possibilité native de mettre en couleurs les icônes dans la barre à gauche, dans iTunes et le Finder, car le gris me donne le bourdon. Sans avoir besoin de hack externe donc. 4) Plus de souplesse et de flexibilité dans les choix laissés à l'utilisateur, et non l'inverse. 5) Moins d'intégration avec iOS, iTunes Store et autres iClouds. Qu'on nous laisse respirer et utiliser nos Macs sans pressions supplémentaires pour nous faire acheter des nouveaux trucs, des services et des bidules.
avatar rva1mac | 
BeePotato, " il n'y touche pas tant qu'on ne le lui demande pas." (aux partitions) Non seulement il y touche mais en plus il en ajoute des invisibles quand il juge ça nécessaire. Il n'y a que sur Mac qu'on peut détruire les partitions d'un disque en retirant une carte à chaud. Sur les autres systèmes, on peut corrompre la FAT mais pas la table des partitions. Mets une SD sans partition dans un lecteur SD interne d'un Mac et analyse la carte après formatage. "Mais pour quoi faire ?" (Une gestion des applications ouvertes à la Dashboard) Pour mettre à la place du COMMAND-TAB. Afin de toujours passer d'une appli active à l'autre mais y ajouter les préférences des applis par exemple. C'est juste un idée qui me traversait la tête. "Glisser-déposer ce qu'on veut où on veut, pour « installer », ce n'est pas bien ? Mettre à la corbeille quand on n'en veut plus, ce n'est pas bien non plus ?" Le glisser/poser serait déjà mieux si le système proposait en complément un utilitaire de nettoyage pour supprimer les fichiers appartenant aux applis effacées (préférences et etc). Par contre, c'est totalement inefficace pour les applis installées avec le système. On peut les virer mais plus les remettre. "C'est quoi, « des raccourcis qui se créent n'importe où » ? Des raccourcis clavier ? Quant à l'apparition de MC ou du dashboard… elle ne se fait que quand on la demande." Avec les nouvelles périphériques multi-tactiles, je suis obligé de simplifié les manipulations possibles pour que ça ne fasse pas d'action non voulu. J'ai remarqué aussi beaucoup déplacement de fichier de création de raccourcis de ci et là chez les utilisateurs peu expérimentés. Pire encore, depuis, l'intégration de la gestion des périphériques multi-tactiles, je trouve la précision avec une souris classique en a pris un coup. Par exemple, il faut souvent recommencer une sélection de fichier si on s'y prend un peu vite. Je n'avais jamais ce problème avant. "Ça m'intéresse : quel genre d'amélioration ?" (Gisser/Poser) Un Gisser/Poser de plusieurs fichiers sans saccade et qui soit pris en compte de suite serait déjà un bon début. J'ai un SSD pourtant.
avatar rva1mac | 
suite : "Le copier-coller est efficace dans Mac OS depuis le tout début, en 1984." Il était efficace sur Mac OS mais pas sur OSX. Que ce soit la copie de fichiers ou de texte. Windows s'en sort bien mieux.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je ne comprends pas toujours les critiques qui qualifient ML de bouse ... Je suis arrivé de windows sur OS X début 2012 et certes il y a des imperfections qui se corrigent au fur et à mesure des mises à jours mais vraiment quel bonheur depuis que je suis sous Mac ... Vous devriez retourner sous windows un petit moment et je pense que vos appréciations sur ML prendraient un peu de recul : c'est le meilleur OS aujourd'hui pour bosser sérieusement sans pépins ... même win7 qui est pas mal du tout n'offre pas une telle stabilité / légèreté que ML !
avatar BeePotato | 
@ elnorreip : « Moi j'aimerais bien que les fenêtres conservent les dimensions associées à un écran. C'est vraiment pénible de redimensionner les fenêtres à chaque fois, quand je passe du MacBook Pro à mon moniteur externe 24", ça paraît pas trop difficile à ajouter et ce serait intuitif pour l'utilisateur. » Ce serait bien pratique, en effet. « J'aimerais aussi un spotlight plus fonctionnel, où l'on aurait les chemins des fichiers » C'est vrai qu'en option (pour éviter d'alourdir l'affichage pour ceux n'en ayant pas besoin), ce serait sympa. Notons toutefois qu'on peut, dans la version actuelle, le voir fichier par fichier, que ce soit dans le menu Spotlight (en appuyant sur option+commande) ou dans la fenêtre de recherche du Finder (via la barre de chemin d'accès). Mais ce n'est que fichier par fichier — informatif, donc, mais ne permettant pas une recherche visuelle rapide parmi les résultats affichés. « qui éviterait d'afficher les doublons » Ah ben non ! La rechercher de doublons, c'est un des usages bien pratiques de Spotlight. « Le premier spotlight était mieux au niveau de l'interface. » Ouaip, bien qu'il soit maintenant possible d'avoir quelque chose d'assez similaire en jouant avec les options du Finder.
avatar BeePotato | 
@ rva1mac : « Non seulement il y touche mais en plus il en ajoute des invisibles quand il juge ça nécessaire. Il n'y a que sur Mac qu'on peut détruire les partitions d'un disque en retirant une carte à chaud. Sur les autres systèmes, on peut corrompre la FAT mais pas la table des partitions. Mets une SD sans partition dans un lecteur SD interne d'un Mac et analyse la carte après formatage. » Je n'ai jamais constaté ça sur le moindre disque externe connecté à mes Mac. Et quand tu parles de mettes une SD sans partition et de l'analyser après formatage, tel que je le comprends il y a eu une action explicite de l'utilisateur demandant le formatage de la carte (et donc une modification potentielle de la table de partitions). « Le glisser/poser serait déjà mieux si le système proposait en complément un utilitaire de nettoyage pour supprimer les fichiers appartenant aux applis effacées (préférences et etc). » Pas tout à fait d'accord : les fichiers de préférence, il est utile de les garder (et ça ne prend vraiment pas de place). En revanche, pour les éventuels dossiers de cache ou autres créés dans « Application Support », ça pourrait en effet être sympa de demander automatiquement si on veut les supprimer. « Par contre, c'est totalement inefficace pour les applis installées avec le système. » Pas « totalement » inefficace : c'est très efficace pour les supprimer. :) « On peut les virer mais plus les remettre. » En effet, il faut les avoir sauvegardées dans un coin avant. Du coup, pour ces applications-là spécifiquement, je suis d'accord qu'il faudrait que l'App Store propose de les retélécharger. « Avec les nouvelles périphériques multi-tactiles, je suis obligé de simplifié les manipulations possibles pour que ça ne fasse pas d'action non voulu. » Ben il faut désactiver les manipulations non voulues, oui c'est normal.
avatar BeePotato | 
« J'ai remarqué aussi beaucoup déplacement de fichier de création de raccourcis de ci et là chez les utilisateurs peu expérimentés. » Ah, ok : quand tu parles de « raccourcis », ça doit désigner des alias en fait. Les déplacements de fichiers accidentels par les utilisateurs peu expérimentés, on ne peut pas faire grand chose pour lutter contre. Mais ça fait partie de l'apprentissage, et tant qu'il y a des avertissements (et possibilités d'annulation) avant des manipulations destructrices, ça va. Pour la création d'alias par erreur, je suis assez surpris : pour créer un alias lors d'un glisser-déposer, il faut appuyer à la fois sur option et commande. Difficilement réalisable de manière répétée par erreur. Mountain Lion (à moins que ce ne soit Lion, je ne me rappelle plus) a ajouté un autre cas : lors du glisser-déposer d'un élément du dossier Applications vers ailleurs, c'est par défaut un alias qui est créé, à moins de spécifier autre chose. Mais c'est là une mesure faite pour simplifier la vie des utilisateurs débutants, justement, en leur évitant de déplacer par erreur des fichiers partagés avec les autres utilisateurs de la machine. En revanche, ce qui reste vraiment pourri (mais n'est pas — ou plus — totalement de la faute d'Apple), c'est cette idée de distribuer des applications sous forme d'image disque. Un des concepts les moins accessibles aux utilisateurs « normaux », qui ont du coup tendance à laisser les logiciels dans leurs images disques plutôt que de les copier ailleurs. Et même quand le concept (et la logique tordue qui a conduit à l'utiliser) est bien compris, ça reste peu pratique à manipuler. Mais si on peut blâmer Apple pour avoir orienté les développeurs vers cette approche aux débuts de Mac OS X, c'est depuis un moment les développeurs eux-mêmes qui sont les coupables, s'obstinant à utiliser cette approche là où un simple fichier ZIP serait largement suffisant dans la plupart des cas. Heureusement qu'il y a maintenant l'App Store…
avatar BeePotato | 
« Il était efficace sur Mac OS mais pas sur OSX. Que ce soit la copie de fichiers ou de texte. Windows s'en sort bien mieux. » La copie de fichiers via un soi-disant « copier-coller » reste une hérésie, mais je ne vois pas en quoi Windows s'en sort bien mieux. Pour la copie de fichiers en général, il manque juste au Finder d'éviter de paralléliser certaines opérations de copie qui serait bien plus efficaces lancées en série. Mais c'est à peu près tout. En ce qui concerne le copier-coller de texte… là, je ne vois pas ce qu'il y a à reprocher, et encore moins ce que Windows apporte qu'on ne trouve pas dans Mac OS. Et le copier-coller d'autres types de données (qui reste généralement mieux fait dans Mac OS que dans Windows), il n'y a rien à en dire ?
avatar rva1mac | 
BeePotato, Autre exemple pour les partitions, j'ai formaté des partitions en FAT16 sur une carte flash mais un peu spécifiques à un appareil que j'utilise. Si j'ai le malheur de les lire avec OSX, elles monteront sans problème (et je pourrais lire et même récrire des fichiers mais les partitions ne seront plus visible sur mon appareil par la suite. OSX au lieu de me dire que les partitions sont mauvaises, il les corrige directement. Il n'y a pas de doute. "Ben il faut désactiver les manipulations non voulues, oui c'est normal." Moi, je ne trouve pas normal d'être obligé de désactiver ce qui est mis par défaut alors que j'utilise le trackpad d'origine. "Les déplacements de fichiers accidentels par les utilisateurs peu expérimentés, on ne peut pas faire grand chose pour lutter contre. Mais ça fait partie de l'apprentissage, et tant qu'il y a des avertissements (et possibilités d'annulation) avant des manipulations destructrices, ça va." Oui c'est ce que je voulais dire et Mission contrôle ou le Dasboard qui apparaissent souvent sans le vouloir parce qu'un bout de main touche là où il ne faut pas. Les actions accidentels arrivent aussi lorsqu'une fenêtre apparait au mauvais moment. Ça arrivent très souvent lorsqu'on utilise un firewall. OSX se connecte n'importe quand à internet et de plus en plus. :( Tim Cook ne doit pas être aussi pointilleux que Steeve Job lorsqu'il teste OSX.
avatar robrob | 
@oomu "Il est déprimant de voir presqu'aucun développeur en profiter. On aura donc Apple qui fera occuper le vide. " Ben c'est surtout deprimant de voir qu'Apple ne le fait pas pour la grande majorite des programmes. Faudrait peut-etre pas oublier de le preciser quand on fait des reproches aux "developpeurs".
avatar BeePotato | 
Très étrange, cette histoire de table de partitions. « Moi, je ne trouve pas normal d'être obligé de désactiver ce qui est mis par défaut alors que j'utilise le trackpad d'origine. » Ah ? Tu ne trouves pas normal d'adapter un environnement à tes goûts ?
avatar robrob | 
@BeePotato "La copie de fichiers via un soi-disant « copier-coller » reste une hérésie." Non.
avatar Pahra | 
Je sais pas d'où vous sortez le "Domestic Cat", mais je suis presque triste de n'y avoir jamais pensé.
avatar BeePotato | 
@ robrob : Ben si. Un truc qui utilise le nom « copier-coller » alors qu'il n'en respecte pas le principe de fonctionnement et que de ce fait il peut entraîner une perte accidentelle de données, c'est une hérésie.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ dragao13 Windows c'est peut-être horrible mais les gens ici se plaignent par rapport à ce qu'ils connaissent... à savoir les versions de mac OS X antérieures à ML ;) Pour ma part la meilleure version reste SL. À mon grand désespoir, impossible de l'installer sur mon MBA de 2012... Quand je lis l'article sinon, j'ai l'impression qu'à MacG on attend pas mal de choses "cosmétiques", avec ces histoires de centre de notification et d'iCloud. Et puis tout les MacUsers ne se sont pas équipés en iPad et iPhone alors vouloir à tout pris l'interopérabilité entre tout ces engins c'est un peu voir son cas en généralité ( mais après tout c'est ce que chacun fait ici, pour la plupart ;) Sinon à titre personnel, je veux ( ô grand manitou Apple®) : 1 ) Le retour de Spaces dans sa version SL, parce que mission control ne permet pas de déplacer les fenêtres d'appli entre les bureaux avec simplicité... Et que j'en ai rien à faire de voir le bureau où je suis occupé les 3/4 de l'espace 2 ) Que l'appstore sorte d'itunes et soit intégré au macappstore ( que je n'utilise jamais, comme le premier en fait ^^ donc comme ça ça ne pollue plus mon visuel sur itunes ), idem pour les livres et surtout que la synchronisation de l'iphone, ipod, et autres itruc se fasse par un logiciel dédié ( isync ? ) bien plus à même de récupérer les infos partout sur le mac. 3 ) Une refonte du finder façon explorateur windows : oui même après 6 ans sous mac, je reconnais la puissance de l'arborescence pour organiser tout ça, et non le mode colonne ne me satisfait pas du tout, parce qu'avec un écran de 13 pouces je n'ai pas une largeur illimitée pour prendre toutes les colonnes en partant de mon dossier perso... Et j'aime le mode liste parce qu'il m'affiche des infos sur la taille ! ( par contre j'aime bien les étiquettes et spotlight : donc ne pas supprimer ça ô grands cadres applesien® !!!! ) Voilà c'est tout ! S'ils font ça j'upgrade, sinon je reste sous Lion.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ah si j'ai oublié un truc ! Il faut alléger iTunes parce que dès que je veux lire un podcast sur mon MBA, ça rame pendant 30 plombes avant de me le lancer. et en plus la roue colorée de la mort qui tue apparait et je ne peux plus rien faire d'autre dans itunes... Bref, un comble pour "le meilleur OS du monde" ! ( après j'ai 70 Go de podcasts dans iTunes, mais c'est pas une raison ... )
avatar aramoro | 
Un retour a l'exposé de snow leopard ! je ne demanderai riende plus
avatar RickDeckard | 
Il manque aussi un initiateur iSCSI natif sous OS X.
avatar FollowThisCar | 
@ Carabistouille "Pour ma part la meilleure version reste SL. À mon grand désespoir, impossible de l'installer sur mon MBA de 2012" Il existe une discussion très complète sur exactement ce sujet, à savoir comment installer Snow Leopard sur un des Macs récents, en ayant recours à Parallels 7 et/ou Parallels 8. * http://forums.macrumors.com/showthread.php?p=17285039#post17285039 L'explication avait débuté avec Parallels 7 : * http://forums.macrumors.com/showthread.php?t=1365439 J'ai moi-même installé SL sur mon iMac 2011 avec Parallels 7 sous Lion. Impeccable pour moi, mais il y a des situations différentes selon les configurations. Voir les détails sur le lien. Bonne chance.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ FollowThisCar Merci pour les liens :) mais malheureusement ce n'est pas vraiment une solution qui me convienne. Au final lion est toujours là puisqu'il héberge cette machine virtuelle avec Mac OS X. Et vu mon utilisation sur mon mac ( parfois je lance quelques jeux ... ) je pense que le hardware prendrait un coup de vieux. ( En fait je me suis plantée, j'ai un MBA de 2011 = c'est fou ce que les années passent vite :'( )
avatar FollowThisCar | 
@ Carabistouille Il est vrai que cette solution (installer SL à travers Parallels) tire sur le processeur, prend de la place, et exige aussi de la RAM supplémentaire, ce qui n'est pas forcément commode pour un MBA. Néanmoins il y a des gens qui utilisent cette méthode pour faire marcher certaines "vieilles" applications qui leur sont indispensables ... ou des jeux aussi :)
avatar DVP | 
Quel le finder arrete de creer ses maudits fichier .DSStore sur les medias amovible au format FAT ou NTFS... Ah oui, tiens une gestion native du NTFS en écriture.
avatar Simeon | 
@Bee4Potato "@ rva1mac : « Non seulement il y touche mais en plus il en ajoute des invisibles quand il juge ça nécessaire. Il n'y a que sur Mac qu'on peut détruire les partitions d'un disque en retirant une carte à chaud. Sur les autres systèmes, on peut corrompre la FAT mais pas la table des partitions. Mets une SD sans partition dans un lecteur SD interne d'un Mac et analyse la carte après formatage. » Je n'ai jamais constaté ça sur le moindre disque externe connecté à mes Mac. Et quand tu parles de mettes une SD sans partition et de l'analyser après formatage, tel que je le comprends il y a eu une action explicite de l'utilisateur demandant le formatage de la carte (et donc une modification potentielle de la table de partitions)." Vous avez simplement eu de la chance. Une simple coupure de courant a rendu l'une de mes partitions inutilisable. J'ai réussit à récupérer l'ensemble des fichiers avec diskdriller avant de me rendre compte qu'ils étaient tous corrompus...
avatar patrick86 | 
@DVP : 'Quel le finder arrete de creer ses maudits fichier .DSStore sur les medias amovible au format FAT ou NTFS... ' Windows crée exactement le même type de fichiers, mais comme ils sont normalement cachés, on ne les voit pas. Windows n'identifiant pas les DSStore comme étant l'équivalent des siens mais pour Mac, il les affiche la plupart du temps.
avatar mrlupin | 
J'attends personnellement une simplification de beaucoup de chose pour permettre une meilleure accessibilité pour les personnes handicapées et les personnes vieillissantes - un mode réduit du finder et pas de façon "contrôle parental" - le retour de la gestion de taille des polices dans l'interface générale car la seule solution est de changer la résolution et donc le lissage des polices …si on veut plus gros - un mode textuel car la navigation par icone est la moins objective et celle qui nécéssite le plus d'apprentissage - un Siri plus intelligent qui ne passe pas par les serveurs d'apple pour l'apprentissage -une meilleure intégration avec les ipad ou iphone avec l'utilisation conjointe pour certaines applications (un peu comme l'application action server mais en plus intelligent) - une version simplifiée ou au moins personnalisable de toutes les applications apple car certaines personnes agées ou handicapées se servent rarement de certaines fonctionnalités et parfois sont découragées à la vue de toute cette interface ultra remplie où il faut faire le tri , et c'est trop petit ou incompréhensible niveau ergonomie. bref, penser à un OS plus flexible et plus en phase avec la politique grand public.
avatar NikonosV | 
rien que pour corriger le mode plein écran / multi écran pourri, je dis oui pour passer à 10.9 là, c'était plutôt le système le plus en retard du monde et faire moins bien que win, steve job : start you photocopier j'en ai moins qu'avant mais j'ai toujours des fois des fichiers en général un simple jpeg que je ne peux pas supprimer à moins de fermer et réouvrir la session, à cause du lock à la con alors que je n'ai aucune appli d'ouverte un autre truc qui m'exaspère dans le finder les données inaccessibles quand il y a un transfère ( copie) on se croirait sur un système monotache :/ et le temps d'extinction, toujours pas corrigé, win s'éteint plus vite sur la même machine :/ sinon j'aimerais bien un gestionnaire de thèmes Aperçu qui ne rame pas comme un veau avec un pdf bien fourni, ça serait la moindre des choses faudrait que je compare mais j'ai l'impression que Safari est plus rapide et bcp plus fluide qu'Aperçu pour les pdf .... un logiciel qui permet de créé une clé usb bootable de réinstallation, la première fois qu'on démarre l'ordi ça utile au lieu de se farcir l'install par internet surtout quand on voit ce que sont devenu les débits des "serveurs apple"
avatar ThePapyGeek | 
Qu'Apple ressorte la 10.6.... Ca demeure l'OS ultime.
avatar Laurent S from Nancy | 
Une refonte du Finder avec des onglets et la possibilité de visualiser plusieurs onglets à la fois afin de faciliter les déplacements de fichiers : une sorte de vue par colonnes améliorée. Meilleure intégration du Launchpad car effectivement on ne sait pas trop à quoi il sert pour le moment à part rassurer les switchers qui ont découvert Apple avec un Iphone... Un nouveau système de fichiers je suis plutôt d'accord. Mais on en prends sans doute le chemin avec les solutions type "fusion drive". Une plus grande souplesse dans Mission Control, pouvoir renommer les bureaux, les déplacer ou l'on veut, un peu comme les groupes d'onglets dans Firefox...
avatar Laurent S from Nancy | 
"En revanche, ce qui reste vraiment pourri (mais n'est pas — ou plus — totalement de la faute d'Apple), c'est cette idée de distribuer des applications sous forme d'image disque. Un des concepts les moins accessibles aux utilisateurs « normaux », qui ont du coup tendance à laisser les logiciels dans leurs images disques plutôt que de les copier ailleurs." Tiens j'ai une anecdote du même type mais avec une nana qui a toujours eu des macs et qui est passée à Windows. Elle ne comprenait pas qu'il fallait installer le programme et copiait le fichier d'installation dans le dossier "programmes files" un peu de la même manière qu'on copierait un .app dans "Applications". Pas évident à appréhender les concepts de Windows quand on est chez Apple depuis 15 ans ;)
avatar BeePotato | 
@ Simeon : « Vous avez simplement eu de la chance. » Non. « Une simple coupure de courant a rendu l'une de mes partitions inutilisable. » Attention : cet incident n'a pas forcément (et même très probablement pas) quoi que ce soit à voir avec une édition de la table de partitions. En effet, il n'y a absolument aucun besoin de toucher à la table de partition pour corrompre le contenu d'une des partitions. Une corruption au niveau du système de fichiers suffit largement (et c'est quasiment toujours ce qui arrive, la modification de la table de partitions n'arrivant — encore une fois — quasiment jamais).
avatar BeePotato | 
@ patrick86 : « Windows crée exactement le même type de fichiers, mais comme ils sont normalement cachés, on ne les voit pas. » Ah, le plaisir de croiser des fichiers thumbs.db un peu partout… :)
avatar BeePotato | 
@ mrlupin : « - un mode textuel car la navigation par icone est la moins objective et celle qui nécéssite le plus d'apprentissage » ??? La moins objective ? Comment ça ? « - un Siri plus intelligent qui ne passe pas par les serveurs d'apple pour l'apprentissage » Ces deux points sont souhaitables, mais malheureusement incompatibles. Les ressources nécessaires à un système comme Siri dépassent très largement ce qu'un ordinateur personnel peu offrir.
avatar BeePotato | 
@ NikonosV : « rien que pour corriger le mode plein écran / multi écran pourri, je dis oui pour passer à 10.9 là, c'était plutôt le système le plus en retard du monde et faire moins bien que win, steve job : start you photocopier » Étant donné que Windows ne dispose de rien d'équivalent à ce mode (non, il ne s'agit pas d'agrandir une fenêtre à la taille de l'écran), il est difficile de dire que Mac OS fait moins bien sur ce point, tout comme il est difficile d'imagine ce qu'il pourrait y avoir à copier. « Aperçu qui ne rame pas comme un veau avec un pdf bien fourni, ça serait la moindre des choses faudrait que je compare mais j'ai l'impression que Safari est plus rapide et bcp plus fluide qu'Aperçu pour les pdf .... » Ça doit être une impression, les deux utilisant le même moteur d'affichage de PDF.
avatar BeePotato | 
@ Laurent S from Nancy : « la possibilité de visualiser plusieurs onglets à la fois afin de faciliter les déplacements de fichiers » Un peu comme si on utilisait plusieurs fenêtres… non ? :-) « Meilleure intégration du Launchpad car effectivement on ne sait pas trop à quoi il sert pour le moment » Ben il sert à faire une recherche parmi toutes les applications, de manière plus rapide que ce que permet le menu Spotlight qui, lui, ne limite pas sa recherche aux seules applications. En évitant d'avoir à se créer soi-même un dossier intelligent juste pour ça — ou pire, de mettre toutes ses applications en vrac dans un seul dossier juste pour les avoir toutes accessibles en un seul endroit. Bref, il peut être pratique même pour les utilisateurs de Mac de longue date…
avatar Laurent S from Nancy | 
"Un peu comme si on utilisait plusieurs fenêtres… non ? :-)" Certes, mais ça serait plus pratique et plus instinctif que de faire "cmd + N" ou "Fichier>Nouvelle fenêtre Finder". "ou pire, de mettre toutes ses applications en vrac dans un seul dossier juste pour les avoir toutes accessibles en un seul endroit." Bah c'est ce que je fais, je met toutes mes applications dans le dossier du même nom, en créant des sous-dossiers au besoin, et je m'y retrouve très bien en passant par le dock, en tout cas ça ne me prends pas plus de temps que dans launchpad.
avatar BeePotato | 
« Certes, mais ça serait plus pratique et plus instinctif que de faire "cmd + N" ou "Fichier>Nouvelle fenêtre Finder". » Ah ? Pourquoi ? Faire « cmd+T » ou « Fichier → Nouvel onglet », c'est « plus rapide et plus instinctif » ? Vraiment ? :-) « Bah c'est ce que je fais, je met toutes mes applications dans le dossier du même nom, en créant des sous-dossiers au besoin, et je m'y retrouve très bien en passant par le dock, en tout cas ça ne me prends pas plus de temps que dans launchpad. » Ben Launchpad en version Mountain Lion (incluant la recherche, donc) permet de gagner un peu de temps par rapport à cette approche quand on veut lancer une appli qui est dans un sous-dossier — surtout si les toutes premières lettres de son nom sont discriminantes. Mais surtout, dans un environnement où toutes les applis ne se retrouvent pas dans le dossier Applications (par exemple sur une machine multi-utilisateurs où chaque utilisateur peut avoir quelques logiciels utilisés rien que par lui et présents dans son dossier personnel), Launchpad permet de retrouver facilement toutes les applications. En fait, le dossier Applications apparu avec Mac OS X était en quelque sorte un Launchpad du pauvre : pour pouvoir accéder facilement à toutes les applications, en l'absence d'un système les présentant automatiquement toutes à l'utilisateur quel que soit leur emplacement sur le disque, entassons-les donc toutes en vrac dans un seul bon gros dossier à la racine. Mais maintenant, on peut faire mieux, alors autant le faire. Je réitère donc ma conclusion précédente : Launchpad peut apporter quelque chose même aux utilisateurs Mac de longue date. Et comme il a le bon goût de n'être absolument pas obligatoire, ni consommateur de ressources quand on ne l'utilise pas, il n'est en rien gênant pour les utilisateurs qui trouvent qu'il ne leur apporte rien. Plutôt cool, non ?
avatar hartgers | 
La blague veut que OS 10.9 soit nommé Domestic Cat. Mais j'aurais plutôt pensé à : – Lynx (puis Desert Lynx, aussi appelé Caracal) – Ocelot – Serval Ça m'étonnerait qu'avant le prochain chamboulement de version (iOSX ?) Apple n'ait pas prévu tous les félidés utilisables. Quoique jusqu'ici il s'est surtout agi de grands félins, et la pomme n'a pas hésité à répéter certains fauves : Panthère est un genre général qui englobe notamment le Léopard ; le Puma et le Mountain Lion sont deux noms différents pour un même animal. Les trois félins sus-nommés ne dénotent pas, c'est l'avantage. Lynx a pour lui d'être déclinable pour une version toc.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR