Steve Jobs s’exprime sur Flash

Christophe Laporte |
Chose rare, Steve Jobs vient de publier une lettre ouverte sur le site d’Apple, intitulée "Thoughts on Flash" (réflexions sur Flash), dans laquelle il s’exprime au sujet de la technologie d'Adobe, sujet qui a fait beaucoup couler d’encre depuis quelques semaines, notamment avec la sortie de l’iPad. Au vu de certaines prises de position - Flash présenté comme une technologie du passé - il serait étonnant qu'Adobe reste silencieux. Au passage, on observe que cette sortie du patron d'Apple avait fuité hier.

toughtsonflash


En introduction, Jobs rappelle qu'Adobe a été le premier gros client d’Apple. Elle avait développé le langage PostScript que la firme de Cupertino avait intégré à ses LaserWriter, les fameuses imprimantes lasers qui fêtent leur vingt-cinquième anniversaire ces temps-ci. À l’époque, Apple et Adobe avaient travaillé main dans la main comme rarement, explique Jobs. Ajoutant que la Pomme avait aussi investi à hauteur de 20% dans le capital d'Adobe pendant quelques années.

Depuis cet "âge d’or", les deux sociétés ont évolué, constate Steve Jobs. "Apple a failli mourir et a fini par se redresser alors qu’Adobe a développé son activité vers le monde de l’entreprise avec ses produits Acrobat". Les deux sociétés travaillent en commun afin de répondre aux besoins des créatifs. Jobs rappelle qu’une copie sur deux de la Creative Suite est vendue à un utilisateur Mac.

Jobs donne ensuite très simplement son avis - on peut même parler de réquisitoire - sur Flash afin que les clients et les spécialistes puissent mieux comprendre pourquoi Flash n’est pas présent sur l’iPhone, l'iPod touch et l’iPad. D’après lui, Adobe a toujours fait croire qu’Apple n’ouvrait pas la porte à Flash pour des raisons commerciales afin de protéger l’App Store. Pour Steve Jobs, c’est tout le contraire : c’est avant tout une décision à caractère(s) techniques(s).

Il démonte ensuite l’argumentation d’Adobe indiquant que Flash est un système ouvert. "Les produits Flash sont 100% propriétaires". Adobe ayant seule autorité sur leur évolution ou leur prix. Le fait que Flash soit largement répandu n'en fait pas un produit ouvert écrit Jobs, au final c'est Adobe qui en garde le complet contrôle.

Apple aussi a son lot de produits propriétaires poursuit Jobs, mais Apple, comme Google, a fait le choix de standards ouverts, lorsqu'ils étaient pertinents pour le web : HTML5, CSS et JavaScript. Et d'ajouter qu'Apple apporte sa contribution en ayant par exemple "créé WebKit à partir d'un petit projet open source". Un WebKit utilisé aujourd'hui par Android, Palm, Nokia et RIM. En faisant un standard pour les navigateurs mobiles.

Second point, la place de Flash sur le Web. Au discours d'Adobe selon lequel Apple prive ses appareils de 75% des vidéos sur le web, Jobs rappelle que la plupart de cette masse est disponible dans "un format plus moderne, le H.264". Les vidéos de YouTube qui représentent 40 % des vidéos sur le web sont lisibles sur les plateformes mobiles d'Apple. Et d'énumérer des services comme Vimeo, Netflix, Facebook, des chaînes de télé américaines… "les utilisateurs d'iPhone, iPod et iPad ne sont pas en manque de vidéos".

Jobs concède que ces appareils ne peuvent utiliser les jeux en Flash, mais il renvoie aux 50 000 jeux et titres de loisir sur l'App Store, dont une partie non négligeable est gratuite. Un volume qu'il estime dépasser de loin celui de n'importe quelle autre plateforme.

Viennent ensuite les questions de sécurité, fiabilité et performances. Il dresse un portrait de Flash responsable de la plupart des plantages sur Mac, avec en outre, selon Symantec, le bilan le plus noir en matière de sécurité en 2009. Apple et "Adobe ont travaillé à résoudre ces problèmes, mais ils perdurent depuis maintenant plusieurs années" déplore Jobs.

Il met ensuite en doute la capacité d'Adobe à faire correctement fonctionner Flash sur des mobiles. "Nous leur avons régulièrement demandé de nous montrer Flash qui marcherait bien sur un mobile. On ne l'a jamais vu" Et d'égrener les retards rencontrés dans la finalisation de cette version de Flash "On pense qu'il finira par sortir, mais nous sommes contents de ne pas avoir eu à attendre. Qui sait comment cela fonctionnera ?"

Quatrième point, l'impact sur la batterie des mobiles. Pour Jobs, l'utilisation du H.264 associée à un décodeur de type matériel permet de bons résultats en autonomie pour la lecture de vidéos. Alors que Flash utilise encore une ancienne solution, non supportée par les puces pour mobiles, qui oblige à un décodage logiciel des vidéos et par là, divise l'autonomie par deux. L'avantage du H.264 étant aussi qu'il ne nécessite aucun plug-in pour être lu directement par un navigateur, et qu'il est parfaitement géré par les appareils mobiles.

Cinquième point, l'interaction tactile. Les interfaces en Flash utilisent des éléments qui se prêtent mal à une utilisation sans souris et de type multitouch. Donc, quitte à devoir réécrire son site, pourquoi ne pas le faire directement en HTML 5, CSS et JavaScript, suggère Jobs.

Enfin, sixième point, "le plus important", le fait qu'Adobe vise à ce que les développeurs utilisent Flash pour créer des applications pour iPhone. Jobs reprend un argument déjà évoqué récemment, le fait que Flash est un outil de développement multiplateforme, qui ne tirera profit que du plus petit dénominateur commun de chacune de ces plateformes (lire Adobe prend un bol d'AIR sur l'iPad). De manière à ce qu'un logiciel puisse être écrit une seule fois et fonctionner à l'identique partout "Il n'est pas dans les objectifs d'Adobe d'aider les développeurs à écrire les meilleures applications iPhone, iPod et iPad."

Jobs critique également le fait qu'Adobe a été terriblement lent à adopter les améliorations survenues sur les plateformes d'Apple. "Alors que Mac OS X est sorti depuis presque dix ans, Adobe l'a pleinement adopté (Cocoa) il y a deux semaines avec la sortie de la CS5. Adobe a été le dernier des grands éditeurs à complètement adopter Mac OS X" (ndlr, Jobs glisse sur le fait qu'Apple aussi a quelques grosses applications toujours en attente de passage sur Cocoa : iTunes, Final Cut Studio, etc…).

L'objectif d'Apple, explique Jobs, est que les développeurs puissent s'appuyer directement sur iPhone OS pour leurs applications, plutôt qu'au travers de solutions tierces qui ne seront pas à même de leur proposer toutes les possibilités de l'original, ou qui le feront avec retard. Créant par là une dépendance délicate vis à vis de ces intermédiaires.

Ce qui amène le patron d'Apple à conclure - en versant les dernières goutes d'essence sur les flammes - que Flash a été conçu "à l'époque du PC et des souris", mais qu'il n'est plus nécessaire pour les plateformes mobiles, malgré l'envie d'Adobe, pour des raisons compréhensibles, de l'y voir jouer un rôle.

"L'avalanche de médias qui offrent leurs contenus pour les appareils mobiles d'Apple montre que Flash n'est plus nécessaire pour regarder des vidéos ou consommer toute sorte de contenus Web. Et les 200 000 applications sur l'App Store prouvent que Flash n'est plus indispensable pour les dizaines de milliers de développeurs qui veulent créer des applications riches graphiquement, jeux compris".

"Les nouveaux standards ouverts créés à l'ère du mobile, comme le HTML5, l'emporteront sur les appareils mobiles (et sur les PC aussi). Peut-être qu'Adobe devrait se concentrer davantage, pour l'avenir, sur la création de très bons outils HTML5, et moins critiquer Apple sur le fait qu'elle entend laisser le passé derrière elle".

Une sortie du patron d'Apple sur ce maintenant vieux débat (on retrouve des traces de cette querelle dès l'automne 2008) qui intervient alors que les répercussions de l'affaire Gizmodo et de l'iPhone 4G font toujours l'actualité, et qu'Adobe venait de commencer à optimiser Flash sur Mac OS X, après avoir obtenu une API longtemps réclamée à Apple…

Sur le même sujet :
- La réponse d’Adobe
avatar davitron | 
C'est sûr qu'il est difficile de faire aujourd'hui une appli en HTML5 aussi puissante et rapide qu'en Flash. Mais si Adobe et Microsoft avait soutenu le standard il y a même trois ans au lieu de le freiner comme ils pouvaient, ils n'en seraient pas là. Steve Jobs préfère priver les utilisateurs d'iPad et iPhone d'appli web puissante multiplateforme encore pendant quelques années jusqu'à ce que le standard HTML5 soit abouti. Il en a aujourd'hui le pouvoir grâce à sa plateforme iPhoneOS. Il poursuit cet objectif de longue haleine. Et en attendant les développeurs produisent des milliers d'applis natives pour l'iPhone uniquement... Il est sûr de gagner, il est sûr d'arriver à pousser Adobe à se convertir à HTML5 et à sortir des outils d'authoring de la mort qui tue. Et Adobe le fera. La partie est gagnée. Même Microsoft adoptera HTML5 et même sans doute WebKit pour IE.
avatar Eurylaime | 
@davitron : la date estimée de la normalisation finale du HTML 5 c'est 2022 ! Ca fait juste un peu loin. Et je crois que pour être sûr de garder le contrôle (chose légitime pour Apple), même un Flash de très bonne qualité n'aurait pas été accepté sur iPhone OS.
avatar Lucier_lenlen | 
Je serait curieux de savoir parmi toutes ces réactions combien d'entre elle sont rédigées par un web-développeur.... Les autres sont prier de se taire... merci
avatar Florian Innocente | 
"Je suis partisant de flash sur Ipad et iphone mais avec un gros warning dés que l'on l'active " attention l'activation de flash peut reduire drastiquement la durée de la batterie etc ... " " Un truc convivial comme les avertissements sur les paquets de cigarette en somme. :-)
avatar gazobu | 
le fin mot de l'histoire est que Shantanu Narayen a piqué sa bimbo à Steve Jobs et que, vert, celui ci se venge. tout le reste n'est que vaines spéculations.
avatar polvorito | 
@Lucier_lenlen comme si tu savait plus que tout le monde et qu'on allait croire que tu savait développer un bout de code. C'est pas parce qu'on fait de l'automator qu'on peut se prendre pour un développeur...
avatar golgoth666 | 
certes adobe c'est de la daube, mais il y a des tas de gens qui obéïssent à steve.... S'il vous dis de vous jeter à la mer ils le feraient...
avatar gazobu | 
@innocente [quote]"Je suis partisant de flash sur Ipad et iphone mais avec un gros warning dés que l'on l'active " attention l'activation de flash peut reduire drastiquement la durée de la batterie etc ... "[/quote] mais oui, c'est ça la solution, le warning en moins mais un bouton qui permet de lire si on en a envie comme Flashblock dans Firefox. plus de dictat de qui que ce soit, tu veux du Flash tu en as, tu n'en veux pas tu n'en as pas.
avatar clem95 | 
flash c'est comme le porno, si vous en voulez achetez un android
avatar jinxjab | 
Quand je pense que la plupart des griefs à l'encontre d'Apple Inc. par des personnes présentes sur ce forum, peuvent être appliquées à Adobe. Comment peut on nier ces arguments à la défaveur de la technologie Flash? - Sans parler des problèmes de sécurité potentiels, la technologie Flash nécessite un accès un peut trop intrusif à l'OS. Ce qui déporte la gestion de l'aspect sureté chez Adobe et "ses" développeurs. - Flash et un touchscreen Wahahaha. Pour l'argument que j'ai pu lire suggérant que le coût de redeveloppement d'un site en HTML5 n'est pas envisageable pour certain, il faudra de toute façon revoir la copie. Ces sites en Flash sont conçus pour une interface clavier/souri. Il faudra quoiqu'il arrive les retravailler pour un touchscreen. - Le crossplateforme n'apportera jamais ce que le langage natif d'un système peut en totalité (rapport performance/conso, spécificités complètes d'une plateforme donnée, performance pure) Celui qui prêtent le contraire ne dois plus jamais être pris au sérieux. - Hors sujet applications native type Apps, Apple Inc. même si ça l'arrange ne fait que promouvoir des technologies ouvertes pour le net. Alors qu'Adobe veut que l'on utilise ses technologies fermées sur le net. Apple Inc. porte un flingue sur la tempe de personne concernant le net. Tu as envie d'utiliser Flash pour ton site tu choisis de fermer la porte aux personnes qui utilisent iPhoneOS. Les parts de marché d'iPhoneOS ne peuvent pas servir en défaveur d'Apple dans un argumentaire réfléchi. Je tiens à préciser qu'un système fermé utilisants des technologies ouvertes pour communiquer n'est pas attaquable dans un monde non communisme (je n'attaque pas ces idées politiques, je tiens juste à prendre du recule et recadrer les esprits sur le monde réel qui nous entoure). Oui l'argent est un but pour Apple Inc. mais la manière de le faire sans trop se foutre de la g***** des gens est louable (ok c'est un avis personnel). Beaucoup d'autres sociétés le font sans être inquiétées. Un Windows 7 qui est ce qui avait été promis pour Vista sans baisse de coût notable (le coût de Mac Os 10.6???). Je ne connais pas l'historique des coûts d'acquisition des différentes version des produits Adobe, mais j'ai jamais entendu qu'Adobe propose des produits facile d'accès pour les bourses plus modestes. Dois-je évoquer d'autres marques et entreprises? Au delà de ça Apple Inc. n'est pas une entreprise parfaite, et j'ai certains griefs à son encontre. Mais au sujet de Flash je ne comprends pas pourquoi il y a polémique. Je suis ouvert à toutes critiques contructives, et j'en attends car je reconnais être un fanboy Apple. Mes arguments sont peut être mauvais.
avatar hirtrey | 
moi je me demande surtout pourquoi il a besoin de tant se justifier .... si vous voyez ce que je veux dire car c'est pas vraiment son style.
avatar Armas | 
Ca a le mérite d'être clair ... Si les développeurs Flash perçoivent pas ça comme un viol, c'est qu'il y a du Sado Maso dans l'air. Flahs reste quand même une référence indétronable en matière d'interactivité pour les sites web. S'pas que je suis un fan, non, mais on peut leur reconnaitre ça, un site flash, c'est plus vivant ... quand ça rame pas. M'est avis que ça va être un sacré bordel chez les développeurs chez les développeurs de sites web.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ Jinxjab Enfin une explication construite et détaillée, bravo ! C'est aussi pour cela que l'on apprécie les commentaires de MacG. Ca nous change des "Apple say des conssss kikoo lol say le mallleeuh !" Merci de remonter le niveau.
avatar jinxjab | 
@ptimac Merci. Je suis un fanboy Apple parce que la culture et les actes de cette entreprise collent parfaitement avec mes idées. C'est pour cela que je veux favoriser les échanges contructifs. Ps: jinxjab en min car ce n'est pas mon nom, mais ce n'est pas grave. Par contre je copie/colle les pseudos donc je n'ai pas mis de majuscule à "ptimac".
avatar Un Vrai Type | 
Apple donne SA VISION des choses. Elle n'est ni juste, ni fausse... Apple, l'entreprise folle qui supprima la disquette, les bouffons blancs qui abandonnèrent SCSI et autre ADB... Ces imbéciles qui ont supprimé le clavier des téléphones. Et avant, ces malades ont utilisé une clickwheel... Apple, cette entreprise, presque la seule en IT, capable de dire "Le passé ne doit apporter que des enseignements, pas de contraintes"... Ça fait du bien après tant d'années de silence de revoir Apple militer pour que les modèles alternatifs aient toujours une voie. Vrai, faux, défendable, injuste... On s'en fou, Apple donne juste son point de vue. PS : Oomu : C'est toi qui a donné l'idée des logiciels HTML5 à iPapy ? :D
avatar Lucier_lenlen | 
@polvorito - Tu remarqueras que je ne me suis pas exprimé sur le sujet ;) - Sans êtres un expert, mes compétences dépassent largement l'amateurisme. - la plus part des intervenants font preuves d'une grande meconaissance du sujet. Qui est bien plus q'un simple "combat de marques".
avatar NicolasO | 
Ca ne répond pas aux gens touchés par la 3.3.1 et qui n'utilisent pas FLash. Unity par exemple. Ou Lua... Ou MonoTouch. Tous exploitants parfaitement les spécifités de la plate-forme...
avatar Mabeille | 
@jinxjab juste la notion d'Apple de faire de l'argent sans se foutre de .... je ne suis pas d'accord, ils ponctionnent encore plus que bcp. Bcp d'entreprises voudraient avoir de telles marges!! Avec une qualité qui ne transcende pas celle des autres. @Un Vrai Type aucun modèle tout tactile avant l'iPhone? t'es sûr?
avatar spleen | 
L'informatique n'a rien à voir là dedans. Votre gourou a pris un tel melon qu'il se croit autorisé à emmerder le monde avec sa petite guerre personnelle contre Adobe. Mais on s'en FOUT des problèmes d'ego de ce crétin !!!
avatar manu1707 | 
Mouais spleen ...:/ A mabeille : vas y t'as encore inventé la poudre bonhomme c'est vrai que toujours réponse a tout toi ! Vas y balance et surtout essaie de nous prouver que les POTENTIELS modèles avant l'iPhone était aussi efficace et avait la même expérience utilisateur que lors de son arrivée ... T'es pas prêt de nous surprendre ...
avatar hirtrey | 
@ manu1707: La seule chose de bien apportée par l'iPhone : le surf sur le net à part cela rien. Prend les vieux HTC sous WM5 tactile aussi, c'était pas plus mal. Prends les BB,il n'ont rien a envier à l'iPhone. OS4 pique la gestion des messages au BB. Une boite unifié à tous les comptes (Mail, messagerie, facebook, twitter), multitache, autonomie .... J'ai eu l'iPhone durant 9 mois je suis retourné sur BB jusqu'à juin avec le nouvelle iPhone. Je le garderais aussi 6/9 mois ensuite la prison dorée va me gonfler et je retournerais sur BB. L'OS de l'iPhone (le matériel par contre ....) est super mais bon il a rien inventé.
avatar jinxjab | 
@Mabeille Pour reprendre ce que j'ai écrit "... sans TROP se foutre..." je souligne de façon pas très clair, que c'est un peu le cas sur le sujet rétorqué, je suis d'accord. Mais ce sujet est un peu hors propos dans nos deux cas. Ce qui me pose problème c'est que la remarque ne porte QUE sur ce point. Le reste de mes remarques, collant plus avec le sujet de l'article, ne sont pas remises en cause???
avatar jinxjab | 
@hirtrey Il est question, dans l'intervention de manu1707, d'expérience utilisateur. Et dire qu'un périphérique WM5 atteignait déjà, auparavant une telle expérience utilisateur est un déni de la traction qu'iPhoneOS à eu sur les développeur au lancement de l'AppStore. Car sans une appréciation supperieur des utilisateurs il n'y aurait pas eu autant de projets au lancement. Surtout pour un appareil taclé, à l'époque par les "experts" des blogs HiTech. Selon lesquels à juste titre dans grand nombre de points technique était inférieur à ce qui ce faisait dans les autres marques.
avatar clem95 | 
Je comprends pas ou est le dileme, c'est évident que flash n'est pas suffisament optimisé pour être utilisé sur des apareils mobiles. Steve a raison de pas le proposer sur ses apareils mobiles, c'est la qu'apple se démarque des autres boites, ils ne veulent pas que leurs apareils fassent tout. Mais qu'ils fassent bien ce qu'ils peuvent faire. Si flash n'arrive pas à s'adapter aux apareils mobiles et ça sera la mort de flash parce que ça c'est l'avenir du web

Pages

CONNEXION UTILISATEUR