Palm retrouve son ADN

Christophe Laporte |
Jon Rubinstein a quitté discrètement Apple en 2006. Maillon essentiel dans l’organigramme de la société californienne, il avait supervisé pendant des années la division Macintosh hardware, avant de s'occuper brièvement de la division iPod.

On dit que son départ fut lié à la volonté d’Apple d’utiliser des processeurs Intel (lire : Pourquoi Rubinstein a quitté Apple) ; Rubinstein a toujours été un défenseur de l’architecture PowerPC.

Comme il l’expliquait lors du keynote de Palm au CES, il pensait bien, après avoir quitté Apple, profiter de la vie au bord d’une plage, mais c’était sans compter le coup de fil de Fred Anderson, l’ancien directeur financier d’Apple, qui avait pour lui une opportunité « extraordinaire » : raviver l’esprit d’innovation au sein de Palm.

Palm : dans la même situation qu'Apple en 1997 ?

Lorsqu’il arrive en juin 2007 en tant que président exécutif, Palm est dans une situation assez similaire à celle qu’Apple a connue avant la fin des années 90. Société star des années 90 avec son Palm Pilot qui avait raflé la mise sur le marché des PDA à un certain Newton, elle ne parvient plus à se réinventer et à se doter d’un système d’exploitation moderne. En 2006, Palm, pour ne pas perdre pied sur certains marchés, vendit en quelque sorte son âme au diable en commercialisant un smartphone équipé de Windows Mobile, l'OS du grand rival de l’époque.

Lors de son arrivée, tout comme Steve Jobs en son temps qui arrêta la division du Newton, Jon Rubinstein commença par faire le ménage. Il fit annuler le développement du Foleo - un ultraportable présenté comme le meilleur compagnon du Treo - alors que celui-ci avait été annoncé au grand public et était proche d’être commercialisé. Le nouvel objectif était de se focaliser sur le coeur de métier de Palm : les smartphones.


pre_05


Le mobile : l’ADN de Palm

Pendant son keynote, Jon Rubinstein a insisté sur le fait que « le mobile constitue l’ADN de Palm », contrairement à la concurrence, notamment à Apple qui conçoit des baladeurs, des ordinateurs, des logiciels… Et pourtant, les deux sociétés ont une philosophie très proche.

Lors de la présentation du Pré, les dirigeants de Palm ont insisté sur la manière dont leur appareil allait changer la vie des utilisateurs, sur sa simplicité d’utilisation, son interface extrêmement bien pensée, ainsi que sur de petits détails qui finissent toujours par faire la différence… Les caractéristiques techniques n’ont été évoquées qu’à minima, car, finalement, comme chez Apple, ce n’est pas tant cela qui compte, mais bien plutôt le logiciel.

La présentation du Palm Pré était d’ailleurs digne d’un événement Apple avec comme « one more thing » à la fin, la présentation du fameux Palm Touchstone, le dock de Palm qui permet de recharger le Pré par induction.



webOS : le Mac OS X de Palm

Si Palm a réussi à mettre au point le premier smartphone capable semble-t-il de rivaliser avec l’iPhone, c’est parce qu’elle maîtrise à la fois le logiciel et le matériel et qu’elle porte une grande attention à ces deux aspects. « webOS est le système d’exploitation de Palm pour les dix ans à venir » a clamé le P.D.G. de Palm Ed Colligan.

D’un point de vue technique, on ne sait pas grand-chose encore sur ce système. On sait tout juste que son noyau est basé sur Linux et que son navigateur web est basé sur WebKit. Ce dernier joue un rôle clé dans webOS. Ce n’est pas un simple navigateur web, il est au coeur de toutes les applications qui seront écrites pour le Pré.



Pour avoir une chance de résister face aux géants que sont Apple, Microsoft ou Google, Palm a voulu que le développement d’applications sur sa plate-forme soit le plus simple possible. À en croire ses dirigeants, n’importe quel développeur web pourra très facilement concevoir des logiciels sur le Pré, puisque le SDK s’appuie sur les mêmes technologies que le web 2.0 : HTML, CSS, JavaScript…

Cela rappelle un peu la stratégie adoptée au début par Apple avec l'iPhone. Avec l'accent mis sur les applications web, mais avortée une fois qu'arriva finalement un SDK. Manifestement les développeurs Palm pourront quand même faire des appels poussés dans le système d’exploitation pour certaines fonctionnalités.

Autrement dit, on devrait avoir un appareil connecté, mais peut-être moins polyvalent qu’un iPhone. Dans l’état actuel des choses, il sera visiblement impossible de concevoir un jeu 3D, mais Palm aura tout le temps par la suite de rectifier le tir si nécessaire. On l’a vu avec Apple, mettre au point un système d’exploitation mature pour les terminaux mobiles prend beaucoup de temps. Et Palm repart de zéro puisqu'en l'état les applications existantes ne fonctionneront pas sur ce mobile. Son fabricant ne prévoit pas de créer d'émulateur, laissant cette opportunité à des tiers.

Ceux qui ont pu tester ce smartphone ont été surpris par sa réactivité et par la vitesse d’exécution de son navigateur web, nettement plus rapide que ce qu'offre la concurrence. Tout ceci est notamment lié au fait que le Palm Pré embarque un processeur de nouvelle génération, l’ARM Cortex A8, environ deux fois plus rapide que l'ARM 11 de Samsung que l’on retrouve dans l’iPhone.

Un App Store pour le Palm Pré

Palm compte bâtir un écosystème assez proche de celui d’Apple. Le Palm Pré aura son App Store avec un mode de fonctionnement plus ou moins similaire. Toutefois, le processus de validation à cet "App Catalog" devrait être moins draconien. La société américaine veut surtout s’assurer que les logiciels mis en vente sur sa boutique soient stables et sûrs pour les utilisateurs.

De nombreux détails restent inconnus à ce jour aussi bien sur le plan technique que sur celui du marketing. Palm dit tout mettre en oeuvre pour sortir son appareil d’ici la fin du semestre. Aux États-unis il sera d'abord lancé en exclusivité chez l'opérateur Sprint. Le PDG de Palm a précisé que l'Europe serait servie à peu près en même temps. La société n’a pas de temps à perdre si elle veut convertir l’essai. Car, chez la concurrence, 2009 devrait être également riche en nouveautés.

avatar cham | 
Article très intéressant. Merci.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Etant un ptit jeunot, je ne connaissais pas réellement Palm, j'en avais juste entendu parler dans les années 90 pour ses PDA simples et performants ! C'est avec un réel plaisir que j'ai suivi la keynote jeudi et que je me suis aperçu de la puissance de Palm. J'ai enfin pu comprendre pourquoi il y avait tant d'attraits pour cette marque la décennie dernière. Pour revenir à WebOS, on aurai pu le coller dans l'iPhone tellement cela ressemble à du OSX dans l'esthétique et le fonctionnement ! On se rend compte tout à coup que iPhone OS, bien que très performant, apparaît tout de suite plus fade, triste et moins cohérent niveau interface avec son grand frère Leopard. Mr Jobs, please, faite un effort pour le coté eyecandy pour la prochaine version OS mobile 3. Merci !
avatar lord danone | 
Seulement le marketing et l'image d'apple sont largement meilleurs que chez palm et comme Apple en 90 il va falloir du temps pour reconquerir son marché.
avatar beboy | 
Les icones ont même gardé un petit quelques chose du PalmOS avec le rond derrière. Je suis très enthousiaste mais j'ai peur pour eux que ce nouvel OS arrive un peu tard.
avatar michaelprovence | 
Je pense que ça peux marcher l'appareil est génial l'OS à l'air pareil. Palm a toujours eu une base business important ça va être très intéressant !! la guerre Palm, Blackberry, Apple, Nokia, Android va commencer dans le multi touch !! les prix vont surement baisser c'est pas bon pour Apple qui aime les marges très élevées. Microsoft devrait aussi si mettre bientôt !
avatar melaure | 
C'est vrai que s'il aime avant tout les technologies de pointe et bien conçues, je comprend qu'il soit parti d'Apple lors du passage au x86. Ca promet s'il veut que son Palm Pré soit à la hauteur de la conception du PPC. Ca veut dire un mot : Excellence, ce qu'Apple a perdu aujourd'hui (du coté matos, pas logiciel). En tout cas, beau combat en perspective. Et j'ai hâte de l'essayer.
avatar biniou | 
@melaure : quand tu énonces des faits ainsi tu ferais bien d'argumenter. Je ne trouve pas que la qualité Apple ai baissée et encore moins que ce soit dû à l'abandon des PPC ... De plus si les PPC étaient l'excellence, pourquoi tant de machines utilisants des iC2 et aussi pourquoi pas de portables G5 ?
avatar Orpioo | 
C'est certain qu'ils auraient été sympathiques les MacBook Pro G5 watercoolés faisant 4Kg et 5 cm d'épaisseur...
avatar biniou | 
Toujours pour répondre à Melaure : je pense aussi que l'abandon du PPC est une aubaine pour Apple. On dit toujours qu'Apple se rapproche de Microsoft, mais là, c'est plutôt Windows qui s'est rapproché du Mac en faisant du Macintosh la machine polyvalente par excellence. Le but d'Apple c'est de vendre des ordinateurs à un publique le plus large possible et c'est ce qu'elle est en train de faire comme quoi sa stratégie fonctionne. Ca ne sert à rien de rester sectaire et borné (je ne dis pas que tu l'es) en brandissant le drapeau du défunt PPC et en hurlant à la mort la trahison qui précipita Apple dans un gouffre sans fond.
avatar biniou | 
Pour revenir à la news, je suis un peu déçu par ce téléphone. Même si c'est une bonne copie de l'iPhone, je trouve l'interface pas toujours des plus intuitive et me demande ce qu'il en sera de la compatibilité avec les différents OS au niveau de la synchronisation des données. Je vais regarder la keynote pour me faire une meilleure idée.
avatar Un Vrai Type | 
@lord danone : En 1990, Apple avait une mauvaise image de marque. @ biniou : Le G4 et le G5 ne sont pas vraiment des PPC, les 601->G3 eux le sont. Dans le PPC (qui est ouvert et utilisable par n'importe quel fondeur) il n'y a pas de truc immonde qui prend plein de place et qui ne sert qu'à multiplier par 4 la rapidité de 5% des instructions, alias Altivec. Et puis, je ne suis pas certains qu'un Core 2 Duo fasse longtemps le malin devant les derniers Freescale...
avatar biniou | 
@Un Vrai Type : tu sais DSP ou MicroProcesseur pour l'utilisateur lambda, c'est du pareil au même. Il y a pas mal de choses à améliorer avant de faire des puces plus performantes comme par exemple la précision et la stabilité des horloges systèmes...
avatar daito | 
Même si le Palm Pre semble être un produit intéressant qui se démarque peut être du reste de la concurrence, je ne comprends pas trop l'effervescence (peut être juste fictive) autour de ce nouveau produit! Car, en prenant un peu de recul, on s'aperçoit qu'au niveau software, le Palm Pre ne propose rien de nouveau de ce que l'iPhone a introduit il y maintenant deux ans! En clair, Palm "copie" juste les avancées apportées par l'iphone en terme d'interaction homme-machine sans apporter de vraies innovations. Même si leur produit semble bien fonctionner, est-ce que cela sera suffisant pour concurrencer l'iPhone. Par exemple, pourquoi les nombreux utilisateurs d'iPhone changeront pour un mobile qui ne fait rien de plus! Ensuite, je pense que le hardware est en dessous de ce que propose l'iPhone. En terme de design, le Palm pre se demarque par une épaisseur deux fois supérieure à celle de l'iPhone et par un clavier coulissant (on est obligé alors de sortir le clavier à chaque fois que l'on veut écrire quelque chose). Là encore pourquoi aller vers un appareil qui présente un design quand même moins sexy? Et il y a le prix! Les rumeurs indiquent que la bête sera vendu à $399! Pourquoi alors acheter un appareil qui ne fait pas plus que l'iPhone moins cher et plus abouti sur le design? Enfin une observation. Revenons sur l'environnement de développement! Palm évoque un SDK basé sur les standards du web (Javascript, CSS etc...). C'est marrant quand Apple a proposé aux développeurs de faire des Web APP (avant l'arrivée de son SDK cocoa), l'ensemble des observateurs ont énergiquement critiqué cette approche! Par contre, là avec Palm, rien, néant. Tous se passe très bien. Une question! Pourra-t-on développer des appli gourmandes en ressource avec cette approche?
avatar oomu | 
les G4 et G5 sont des PPC altivec eest réellement une fonctionnalité qu'ibm améliorait , ainsi que motorola apple n'a pas abandonné le PPC, IBM a abandonné le PPC ! freescale ne fait plus de PPC généraliste de haute performance. IBM ne fait plus que du POWER pour calculateurs industriels. (des processeurs, que l'on ne peut PAS refroidir dans un boîtier d'imac) de fait, il n'y avait aucune possibilité pour apple de continuer sur le ppc au delà du G5 double coeur 2.5ghz, il n'y avait _RIEN_ Pas d'avenir . PAS de gamme. Pas de fondeurs. Pas d'améliorations. IBM et Freescale avaient changé leur fusil d'épaules. fini, stop, out ! - le PPC est une chouette architecture, mais depuis le désastreux p4, c'est bon, des années sont passés! MARRE du passé. le passé c'est TARTE. - Palm dans les années 90 avait ZE produit , l'agenda électronique qui marche (!) le soucis, comme d'autres sociétés (genre hmmmm, allez, rim!) c'est qu'ils se sont mis en hibernation juste après. ne cherchant plus à inventer le futur, mais à pondre un palm++ et après le palm++ ? ben le palm++ bis! etc. Palm aurait du travailler immédiatement à ringardiser leur 1er agenda. - concernant pre, cela fait plaisir, même si franchement,encore une fois, je ne vois qu'un clone d'iphone bas de gamme, mais c'est clairement le meilleur clone jamais vu et Palm fait un réél effort de pondre un VRAI produit Qui Marche !(tm) à surveiller donc. J'espère aussi que par la suite, palm ne ferai pas du pre++, du pre++ bis, du pre color, du pre "argent", du pre "il fait du ski", mais relativement vite (qq années), un nouvel appareil extraordinaire qui renvoie le PRE dans le grenier de papy , au coté du gramophone.
avatar oomu | 
dans les années 90, apple avait mauvaise réputation. Je voyais un mac, je sautais par la fenêtre. en entreprise, c'était la honteuuuuh. mais qu'une chose soit claire : apple vendait toujours du MAC. et bien, sisi. figurez vous que jamais apple a été en perte. chose très étonnante qui va contre le sens commun. Quand steve jobs est revenu, l'analyste des dirigeants d'apple n'était pas qu'ils perdaient des sous en vrac, mais qu'ils fonçaient vers la totale obsolescence. Apple n'était pas dans la même situation financière que Palm.
avatar biniou | 
@oomu : oui mais bon avec Palm (même si j'aimais beaucoup), pas mal d'applications ne tournaient pas ou plantaient. Il était difficile de se retrouver entre les applications fonctionnant pour tel modèle (et ou marque) avec écran couleur, sans écran couleur, tel résolution de l'écran, ... Je pense à un excellent logiciel de télécommande infrarouge par exemple qui fonctionnait principalement avec le Vx. C'était parfois un vrai casse-tête pour s'y retrouver. Donc, il ne faut pas s'imaginer que Palm était un produit parfait, loin de là. Ici, ils ont simplement copié le téléphone d'Apple en poussant même la ressemblance dans leur keynote dont le fameux pas de boutons mais les doigts qui me rappellent un vague souvenir de la première keynote iPhone. Ceci étant dit la concurrence ne peut pas faire de mal à Apple. Il faudrait juste ne pas oublier de débrancher le champ de distorsion...
avatar DrFatalis | 
Il est vrai que je regrette mon palm zire 72, qui me donnait bien plus qu'un ipodtouch (que j'aime beaucoup) mais qui a fini sa carrière en tombant d'une paillasse.... @biniou " c'est plutôt Windows qui s'est rapproché du Mac en faisant du Macintosh " Ouaiaiaiais, super, tu peut appeller cela du "progrès". Pour moi, c'est une régression, une trahison et un foutage de G.. intense. @ Oomu: C'est ça, c'est ça "du passé, faisont table rase, nous ne sommes rien...". Oublions donc le comportement d'apple dans le passé pour pouvoir continuer, invariablement à tout lui pardonner...
avatar Jean-Baptiste Leheup | 
@ oomu mais qu'une chose soit claire : apple vendait toujours du MAC. et bien, sisi. figurez vous que jamais apple a été en perte. chose très étonnante qui va contre le sens commun. Ca va tellement contre le sens commun que ça n'en est même pas vrai du tout ! Apple a perdu une quantité énorme d'argent. Allez, par exemple : 740 millions de dollars de perte durant le 2ème trimestre 96, et 704 millions un an plus tard. Entre les deux, un seul trimestre bénéficiaire, à... 25 millions de dollars. Apple a été à 3 semaines de trésorerie de mettre la clé sous la porte, ce qui constitue sûrement un record parmi les sociétés qui, finalement, n'ont pas fait faillite...
avatar richarre | 
Alors toutes ces années de R&D sous BeOS pour en arriver à ça... Je suis écœuré.
avatar Atlante | 
Daito, ton post est long, à côté de la plaque et sans intérêt. Tu parles de hardware en utilisant la forme comme argument, tu compares les WebbApp de l'iPhone à Webos qui fonctionnera sans conncetion internet permanente... Non visiblement tu ne t'es pas intéressé au Pré, parce contre tu as pris le temps de nous écrire un pavé qui ferait sourire les plus fanatiques d'Apple. Du grand n'importe quoi, comme d'habitude.
avatar ricchy | 
Si il n'y avait pas l'Iphone, sur que j'aurai évolué de mon tréo 650 à cette bête. ;o)
avatar Le docteur | 
Pour le Foleo, je ne suis pas sûr que le ménage ait été une bonne idée. Le succès des NetBook, qui me semble en ce qui me concerne des succédanés de ce qu'aurait pu être le Foleo. J'espère que Rubinstein n'a rien à voir avec le machin censé recentrer Palm sur le bas de gamme (je ne veux même pas me rappeler le nom de ce truc). Par contre, c'est vrai que ce petit dernier semble enthousiasmant. Je ne sais pas quoi penser du côté WebApp, qui est un concept qui me laisse en général sceptique, souvent lourd et bugué à mort. Mais Palm semble en avoir fait quelque chose d'intelligent, peut-être même que ça va bien plus loin que la WebApp. Genre, une possibilité de développer des logiciels qui écrivent dans un vrai standard ouvert. Les palmistes sont aux aguets sur la question primordiale pour eux : mes vieilles applis Palms, géniales forcément, seront-elles compatibles. On retrouve la parenté avec le vrai esprit Mac, attaché aux trucs qui marchent vraiment et pas forcément maniaque de nouveauté inutile.
avatar Le docteur | 
Enfin, ça m'empêchera pas de regretter le Foleo...
avatar Le docteur | 
D'autant plus, en voyant le Pré... Imaginez la même chose sur un ultraportable...
avatar fadem | 
Eh bien moi je le trouve pas mal du tout ce Pré. En attendant de l'avoir en main évidemment. L'iphone est une magnifique machine mais on sait tous qu'il manque certaines fonctionnalités basiques que tous les concurrents, même le mobile le plus simple, proposent. Si ce Pré et son webOS arrive à égaler l'iphone en matière d'ergonomie, de simplicité et d'efficacité et qu'en plus il propose ce que n'importe quel téléphone d'aujourd'hui propose, ben ptet qu' l'iphone a trouvé un sérieux concurrent... Affaire à suivre donc !
avatar Newton Pippin | 
@atlante daito est un bon petit soldat et je ne me lasse jamais de lire ses interventions droit dans la ligne du parti. Quand à ce Palm, it looks intriguing, sur la forme c'est clair que n'est pas Jonathan Ive qui veut, mais sur le fond, ça semble très séduisant. Tant qu'on en a pas eu un dans les mains en utilisation on ne peut que supputer (quoique combien ici on acheté un iPhone les yeux fermés sans jamais aucun essai préalable). L'OS à l'air...bien fichu, ce qui est surprenant vu qu'il ne vient pas de Cupertino, et dans un sens microsoft ferait bien d'en prendre de la graine. Mais quid de l'autonomie (qui est la bête noire de mon propre iPhone) ? Je ne sais pas pourquoi Palm me fait plus penser aux costumes cravates, et l'iPhone plus aux blues jeans/Nike dunk, donc cibles différentes, utilisations différentes, chiffres de ventes à venir différents.
avatar hogs | 
Pour couper court à toute tentative de récupération: J'avais déjà un "dock" genre iPhone sur mon Palm Vx il y a 8 ans, il y avait déjà une boutique en ligne (mais accessible que depuis un ordinateur) pour toutes les applications sur palm.com, palmgear et handango. Palm a toujours offert des machines ouvertes sans limitations logicielles ni bridage. L'ergonomie logicielle était là dès le début avec une vraie offre logicielle complète. Depuis quelques années, des solutions logicielles pour le multimédia sont complètes et ne nécessitent pas de conversion particulières. De même que des suites bureautiques, navigations routière ou autres. Bien sur les "anciens" logiciels ne sont pas compatibles, mais ces mêmes éditeurs ne rateront pas le rendez - vous, sans compter l'énorme communauté de développeur actif sur ces machines. Pour avoir eu un Vx, un T625, un NX70, un Z72, un TH55 et deux palm T3 (par passion et non par besoin), je regarde avec un grand intérêt ce que j'espère être une renaissance. La marque "Palm" est toujours reconnue et a bonne réputation. Elle peut effectivement canibaliser une partie du marché d'Apple et d'HTC.
avatar alenoir | 
Juste une remarque : à titre personnel, j'en ai par dessus les oreilles du terme ADN repris à toutes les sauces dans les servies marketing au point que même les journalistes les plus talentueux finissent par s'y faire prendre. Une marque n'a pas d'ADN, pas de gêne. Une identité ? Un fond de commerce ? Une spécialité différenciante ? Une valeur ajoutée ? C'est très dérangeant de tout rapporter à l'ADN, je trouve.
avatar daito | 
@Atlante Pour d'abord répondre à Newton Pippin, je ne sais si je suis un bon soldat mais il aussi toujours bon de lire les réaction anti Apple comme le petit soldat Atlante. Par ailleurs, on parle de Palm et pas du parti Apple! Alors Atlante, à part insulter et dénigrer les autres, es-tu capable d'écrire un message réfléchi et intéressant? Car ton post est bien plus à côté de la plaque et sûrement sans intérêt (car vide d'argument) si tu le compare au mien! Je compare le hardware en utilisant la forme comme argument. Oui mon cher car un hardware se caractérise aussi par son DESIGN!! Et d'ailleurs, comme Palm n'a curieusement rien dévoilé de plus, je me suis donc concentré sur un aspect tout aussi important qui est le design d'un appareil censé être vendu en masse au grand public! Et au niveau design, le Palm est moins bon! Une épaisseur deux fois supérieure à l'iPhone pour un poids équivalent! Je te laisse conclure! Et perso, je trouve aussi qu'un clavier coulissant est moins pratique pour la raison évoquée ci dessus! Alors on attaque maintenant les Werbapp! Oui les WebApp car je parlais bien des WebApp (et non du de l'OS du Palm Pre). Donc avant d'intervenir, prend le temps (beaucoup de temps) à réfléchir ce que qui est écrit! On parle des futures applications qui seront développées pour cette plateforme! Comme je l'ai dit, Palm va proposer un SDK permettant de faire des Web App (à base de Javascript, Css etc...) à la manière de ce qu'a fait Apple avant de proposer son SDK "natif" basé sur Cocoa!
avatar daito | 
D'ailleurs, je suis en parfait accord avec ce qui est écrit dans la news, à savoir : "Cela rappelle un peu la stratégie adoptée au début par Apple avec l'iPhone. Avec l'accent mis sur les applications web, mais avortée une fois qu'arriva finalement un SDK. Manifestement les développeurs Palm pourront quand même faire des appels poussés dans le système d’exploitation pour certaines fonctionnalités. Autrement dit, on devrait avoir un appareil connecté, mais peut-être moins polyvalent qu’un iPhone. Dans l’état actuel des choses, il sera visiblement impossible de concevoir un jeu 3D, mais Palm aura tout le temps par la suite de rectifier le tir si nécessaire." Es-tu en désaccord avec l'auteur de l'article?? Je t'invite vraiment à réfléchir sur le sujet que tu ne sembles pas vraiment maîtriser!
avatar Vivid | 
Melaure a tout dit ! si ce n'est qu'en tant que programmeur, Objective C et Os X, non merci! a être obliger de faire dans l'usine a gaz autant foncer dans le tas... Microsoft ! au moins il y a plus d'utilisateurs ! Longue vie au PPC, ARM.... que de bonnes choses :-)
avatar Un Vrai Type | 
@ biniou : Ce que je voulais dire, c'est que quitter Apple pour le choix Intel n'est pas une excuse d'excellence. Quitter Apple pour le choix altivec avait certainement plus de sens (vu qu'Apple vendait des amchines généralistes et qu'altivec a été conçu pour le cryptage 128bit à la demande de Cisco... Pour moi, le PPC aurait du être une architecture core autour d'un G3 ... Je l'avais dit lorsque le G4 n'arrivait pas à passer les 500Mhz (là où tout à basculé, finalement). Ca vous rappelle un truc ? J'avais ajouté l'idée d'un G3 64 bit à l'époque du G5 pour les "portables d'entrée de gamme". Finalement, ça à fini par exister... dans une console de jeux ! Bref, pour Palm, je suis content de voir leur retour et je pense que je vais regarder les ventes pour ajouter leur AppStore à ma liste d'extension à moyen terme.
avatar bluheim | 
Si ce nouveau Palm permet aux applications tierces de tourner en tâche de fond et que son autonomie dépassé le pauvres 12h en veille de mon iPhone 3G, je change de crémerie...
avatar shenmue | 
@Blunheim:"son autonomie dépassé le pauvres 12h en veille de mon iPhone 3G" Heu..ton Iphone 3G a des problèmes, le mien dépasse allègrement les 12 heures en veille..et heureusement...ou alors tu désinformes, et c'est pas bien... On peut quand même le tourner dans tous les sens, nombre d'observateurs ont été d'une hypocrisie TOTALE avec ce PALM...soudain, les applis légères Webkit based, c'ets le top, c'est mêmes l'ultra top et on peut lire partout que PALM a tout compris sur le sujet...alors c'est sûr, le PALM fait tourner ces applis en local, mais que je sâches, lors de la présenation de l'Iphone V1, les critiquse ne portaient pas tant sur le côté local des applis que justement sur la légèreté induite par l'envirronement de DEv et les applis qui allaient en découdre... Là dessus, il y a tout de même un joli foutage de gueule à applaudir d'un côté ce que l'on bashe de l'autre.... Et maintenant, ben voyons, c'est le côté client "lourd" des applis de l'iphone que l'on bashe, parceque cela ne sert à rien pour un smartphone et ne sert qu'à créer des jeux 3D, et patati et patata...priceless !!!! L'analyse de Danielm Eran est bien la bonne..toute une partie de l'industrie et des médias qui les ont soutenus pendant des années ne fait que reconnaître du bout des lèvres le succès d'Apple qu'elle aurait voulu voir mourir dans les années 90. Le fait qu'Apple prétendre redéfinir SES règles du jeu bouge TROP les lignse établies et donc à la moindre occasion de retrouver le monde ancien...où Windows reste dans l'entreprise, Palm revient sur les smartphones et Apple reste bien sagement sur ses balladeurs (et encore heureusement que Sony n'a pas vraiment fait d'efforts pour revenir, sinon....). Et tous les moyens sont bons...on invente des tares insurmontables aux produits Apple tandis qu'on minore celles des concurrents, on ne cesse de focaliser sur SJ et sa santé pour inventer une faiblesse fictive à Apple, et on refuse d'admettre quand Apple a réussi à changer la donne...
avatar shenmue | 
la présentation du PRE a permis de faire tomber beaucoup de masques: tout est soudain parfait sur ce tel qui pourtant reprend à son compte nombre d'idées de l'Iphone. Pas d'Appstore ? mais on s'en fout puisque les fonctionalités de ce tel se suffisent à elles-mêmes (c'est ce que l'on peut lire en ce moment sur pas mal d'articles high tech aux US par exemple). Pas d'Applis lourdes ? mais c'est un vrai plus pour PALM puisque n'importe quel dev pourra créer une appli pour le PRE. Les vidéos montrent un tel tout de même sensiblement moins réactif ? c'est pas grave, on fait mine de n'avoir rien vu et on considère soudain que c'est du même niveau... PAs de flash ? OSEF Un APN 3 megapixels ? c'est soudain 10 000 fois mieux que le 2 mégapixel de l'Iphone (arf....) Pas de mode paysage pour la frappe ? OSEF, ça bouffe l'écran sinon (mais qu'est-ce que ça avait gueulé pour labsence du mode paysage sur l'phone hein)... Pas de possibilité de changement de clavier à la volée ? OSEF, qui utilise ça hein ? Un écran plus petit que celui de l'Iphone ? OSEF, celui de l'Ipohne était trop gros de toute façon... Etc, etc.... alors Bravo PALM, mais qu'est-ce qu'on rigole quand même devant autant de mauvaise foi !!!
avatar Atlante | 
Daito, Mes arguments tu ne les vois pas (je cite explicitement que tu parles de la forme pour critiquer le hardware du Pré entre autres...) mais les tiens sont à mourir de rire. :D Ca me pousse à réagir, même si tu défend Apple, Apple ne te défendera jamais, tu vois la différence? PALM a fait un excellent boulot! Tous le monde le remarque, ce Pré est une évolution pour le marché des mobiles! Ca laisse présager du meilleur une guerre entre webos et Os X, quoiqu'il arrive ce sera bon pour moi! J'ai besoin de deux téléphones et j'ai toujours mon iPhone edge en plus du 3G. Si je dois en renouveller un je prendrai directement un Pré pour pouvoir voir le meilleur de ce qui va naitre du conflit Palm-Apple
avatar daito | 
@Atlante Oui toi tes arguments sont très convaincants, c'est pour ça que l'on ne les voit pas! Critiquer simplement le fait que je parle de la forme n'est pas un argument! Encore une fois, un hardware se juge aussi par son design, surtout quand on espère faire succès auprès du grand public. J'en ai rien à foutre qu'Apple ne me défendra pas (remarquer la puissance argumentaire d'Atlante) là n'est pas la question. Je fais juste des observations des différences bien réelles entre le Pre et l'iPhone au niveau du design! Palm a fait un excellent boulot! Oui je n'en doute pas! Mais un excellent boulot qui vient DEUX APRÈS la première présentation de l'iPhone et surtout sans rien amener de nouveau! Un excellent boulot qui se contente de reprendre les innovations apportées par l'iPhone il y a deux ans! Ça c'est la réalité quoique tu en dises!! Sans parler des limitations de leur plateforme logicielle (tu te rappelles ...c'est ce que l'on reprochait à Apple avant le lancement du "SDK COCOA"). P.S : C'est quand même incroyable que personne ne pointe le fait que Palm est applaudit pour avoir présenté sa solution de développement basée sur des Web-App alors qu'Apple a été vigoureusement critiqué par le passé. Le Pre sera sûrement un concurrent séreux (si le prix n'est pas prohibitif) aux téléphones sous Windows mobile, Symbian et autres HTC, Samsung etc.....Mais je doute fort qu'il devienne un concurrent sérieux de l'iPhone!
avatar pht | 
Bon alors moi le palm pre me séduit d'emblée. il faut dire que j'ai eu deux tréo et ai toujours mon fidèle tréo 680. Actuellement sur le marché pour avoir un bon smartphone il n'y a pas beaucoup de choix. J'écarte d'emblée Windows mobile que je n'aime pas. Et désormais le téléphone que tout le monde a ou doit avoir c'est un iphone. J'ai toujours aimé avoir un téléphone différent, même si c'est un peu naif comme raisonnement. Les palm en tout cas me satisfont pleinement pour mes taches quotidiennes, même s'il accusent leur âge. Je suis utilisateur d'Apple depuis des lustres mais leur téléphone ne m'a jamais vraiment séduit. Pour seule raison que ce que l'on pouvait faire avec une main doit maintenant être fait avec deux. Personne ne semble souffrir de ce problème ; le multi touch tout le monde trouve cela génial, pour moi c'est ridicule de voir quelqu'un dessiner des choses avec ces doigts sur un écran. Soit dit en passant on reconnait un utilisateur d'iphone à des kilomètres pour cette raison (idéal pour le pickpocket), les mains complètement occupées par les actions menées sur le téléphone. Une pour tenir le téléphone et une autre pour faire des incantations magiques dessus. J'espère seulement qu'avec le palm pre le clavier sera suffisamment complet pour permettre de l'utiliser sans trop de touch. Ce que permet le tréo 680 sans même sortir le stylet. J'attends les premiers tests mais c'est certain, je remplacerai mon tréo 680 par un palm pré. Et lors lorsque le système webOS sera adaptée dans d'autres forms factors, alors là oui ce sera le retour de palm.
avatar bluheim | 
Héhé, je vois que l'Apple Defense Force est arrivée ! L'iPhone est un monstre plombé par une autonomie ridicule, une fermeture totale (pas de mode disque dur, impossible d'exploiter le port USB, impossible de lancer des applis en tâche de fond, pas de MMS, pas de copier/coller, pas d'accès aux préférences système pour les développeurs, impossible de le synchroniser avec plusieurs iTunes, impossible d'avoir 2 calendriers du même type(ex : 2 calendriers MoblieMe ou 2 calendriers Exchange !!! Sympa pour un téléphone qui prétend cibler les pros qui sont du coup obligés d'avoir un second téléphone pour avoir leur calendrier perso !!!), impossible d'accéder au contenu de l'iDisk, etc, etc...) et la politique déplorable d'Apple qui refuse d'écouter les doléances des utilisateurs et des développeurs. Un concurrent sérieux, soutenu par un industriel à l'écoute, voilà ce qu'il manque à l'iPhone. Et ce Palm est un pas dans la bonne direction.
avatar Newton Pippin | 
Je viens de revoir le keynote de Palm (bravo à Duarte d'avoir eu la main gauche qui ait tenu si longtemps). Même s'il n'y a pas de "wow factor", c'est quand même assez classe. Honnêtement j'ai toujours cru que seul Apple savait faire de l'ergonomie, et là j'ai été bluffé. Concernant la concurrence, Palm ne sera jamais un concurrent grand public de l'iPhone, leur marque est proche du neant niveau coolitude/branchitude. Au fait Ils n'ont jamais pensé à faire un OS d'ordinateur ces gens là ?
avatar daito | 
@bluheim Tu fais preuve d'un incroyable manque de logique dans ce que tu écris. Tu reproches l'autonomie de l'iPhone (comme ça à vide sans comparaison avec d'autres smartphones....d'ailleurs, je t'invite à faire la comparaison, tu auras une belle surprise) et dans le même temps tu reproches le fait que deux appli TIERCES ne peuvent pas fonctionner en tâche de fond! Dis moi, quelle serait la conséquence sur l'autonomie si les Appli tierces seraient capables de tourner en tâche de fond librement?? Prends le temps de réfléchir à cette question. Sinon, on ne connaît pas du tout l'autonomie du Palm Pre mais effectivement le Palm est un pas dans la bonne direction. Concernant cette question d'appli en tâche de fond, comment compares-tu l'iPhone au Palm Pre?? Ensuite, comment peut-on reprocher l'absence de MMS dans l'iPhone??? C'est surréaliste! Pourquoi l'iPhone se vend-t-il si bien alors qu'il n'a pas cette feature si révolutionnaire qu'est le MMS??? J'ai pas très bien compris le coup de la synchro. Mais le Palm n'a même pas de moyen de synchronisation mais comme tu dis il est un pas dans la bonne direction! Tu dis qu'il y aucun moyen d'accéder à son iDisk. Je te présente MobileFiles, une appli gratuite dispo dans l'iTunes Store qui te permet d'accéder à tes fichiers sur ton iDisk et plus ! Tu dis qu'Apple reste sourd aux doléances des utilisateurs et dévelopeurs. Pourquoi tu dis ça??? Je me rappelle par exemple que les développeurs demandaient l'arrêt du NDA pour pouvoir échanger idées et suggestions, Apple l'a fait!
avatar Pascal-007 | 
Le bonheur est dans le Pré !
avatar Le docteur | 
C'est vrai que c'est du pseudo-concept bien digne de la "mercatique" ce terme d'ADN... comme analogie pourrie, ça se pose là..
avatar bluheim | 
@daito : [quote]Tu fais preuve d'un incroyable manque de logique dans ce que tu écris. Tu reproches l'autonomie de l'iPhone (comme ça à vide sans comparaison avec d'autres smartphones....d'ailleurs, je t'invite à faire la comparaison, tu auras une belle surprise) et dans le même temps tu reproches le fait que deux appli TIERCES ne peuvent pas fonctionner en tâche de fond! Dis moi, quelle serait la conséquence sur l'autonomie si les Appli tierces seraient capables de tourner en tâche de fond librement?? Prends le temps de réfléchir à cette question.[/quote] J'y ai longuement réfléchi, contrairement à toi, et je reste persuadé qu'avoir la puce Edge/3G constamment sollicitée pour vérifier la présence de données en "push" comme Apple compte le faire pour les applis tierces consomme bien plus d'énergie qu'un tout petit bout de programme de quelques lignes qui se réveille toutes les 30 secondes. Mais t'es libre de croire que ta puce Edge/3G consomme moins, hein... [quote]J'ai pas très bien compris le coup de la synchro. Mais le Palm n'a même pas de moyen de synchronisation mais comme tu dis il est un pas dans la bonne direction![/quote] J'ai deux Mac, un pour le boulot, un à la maison. Impossible de synchroniser mon iPhone avec les deux, cette saloperie remplace systématiquement tout ce qu'il y a sur mon iPhone par ce qui se trouve sur la bibliothèque iTunes sur laquelle il est branché. Comme tu le sais certainement, ça remplace également les applications et comme Apple interdit aux développeurs de stocker les données ailleurs que dans l'application elle-même, quand une appli est supprimée de mon iPhone, miracle de la technique, je perd toutes mes données ! Tu serais sans doute ravi si tu perdais toutes tes documents dés que tu supprimais une appli sur ton Mac, hein ? [...]
avatar bluheim | 
[quote]Tu dis qu'il y aucun moyen d'accéder à son iDisk. Je te présente MobileFiles, une appli gratuite dispo dans l'iTunes Store qui te permet d'accéder à tes fichiers sur ton iDisk et plus ![/quote] Super !!! Une appli tierce pour accéder à un service Made In Apple qu'on paye 79$ par an, je dis WOW ! Et ma galerie MobileMe ? [quote]Tu dis qu'Apple reste sourd aux doléances des utilisateurs et dévelopeurs. Pourquoi tu dis ça??? Je me rappelle par exemple que les développeurs demandaient l'arrêt du NDA pour pouvoir échanger idées et suggestions, Apple l'a fait![/quote] Le problème, c'est qu'ils se sont limité à ça ? Quid du port USB pour faire transiter des données ? Que dalle, obligé de passer par une connexion WiFi quand on veut se servir de l'iPhone comme disque dur. Génial, non ? Trop pratique, et Apple est prétendument le roi de la convivialité informatique... Quid de l'accès aux préférences système par les applis tierces ? Quid de la possiblité de stocker les données ailleurs que dans l'appli elle-même histoire d'éviter de tout perdre quand on supprime une appli (par erreur, bien souvent, merci iTunes !!!) ? Quid des applis en tâche de fond ? Quid de l'accès au calendrier (et plus généralement, de l'intégralité du système) par les applis tierces ? Quid d'une gestion globalisée des notifications histoire qu'une applis tierce qui tournerait en tâche de fond (ouch !) puisse réagir automatiquement à un appel quand elle constate qu'on est en réunion (ooooh, en accédant au calendrier) ? Quid de la possibilité d'avoir autant de calendrier qu'on le désire plutôt qu'un seul par service ? On demande ce genre de choses depuis la sortie du premier kit de dev mais Apple reste sourd. Pourquoi ? Parce que ça leur permet de se garder les fonctionnalités les plus poussées et de s'assurer qu'aucune appli tierce ne viendra faire de l'ombre à leur offre logicielle ridicule. Oui, ridicule.
avatar daito | 
Quand on ne sait pas quoi dire, on ne dit rien! Et alors que l'application ne soit d'Apple?? Ça ne change absolument rien! Sur ton PC, tu utilises un logiciel de retouche d'image de compagnies tierces car ton fabriquant de PC ou Microsoft ne le fournisse pas! Dans ce cas précis, sur l'AppStore, tu trouves une application gratuite assez bien conçue qui te permet d'accéder à tes fichiers sur ton iDisk!! Pour accéder à la galerie web MobileMe, il suffit de taper gallery.mac.com/nom d’abonné dans Safari Mobile! Tu commences à me faire rire! Ensuite c'est une série de phrase que tu ne comprends pas vraiment! J'ai bien rigoler avec l'histoire des applis que tu effaces souvent sur Itunes, je ne sais pas comment. iTunes te demande confirmation avant la suppression, alors arrête de raconter n'importe quoi! Par ailleurs, où est-ce que tu veux stocker les données des applis en sachant qu'il faille garder une interface simple sur un mobile?? Ensuite vient l'impossibilité aux applis d'accéder au système. Pourquoi à ton avis?? Simplement pour garder un système sécurisé, sûr pour l'utilisateur. L'utilisateur est ainsi assuré de ne pas installer une appli qui va propager Malwares et autres cochonneries. Dans un système aussi sensible qu'un téléphone, il faut assurer la sécurité du système. Concernant, les applis en tâche de fond, relis ce que j'ai écrit plus haut. Concernant les calendriers, je n'ai toujours pas compris! Bon bref, tu évoques des points qui te dépassent complètement, des impératifs que tu n'arrives visiblement à pas comprendre. Par ailleurs, ON n'a forcément pas demandé tes inepties à Apple lors de la sortie de son SDK!

CONNEXION UTILISATEUR