Monter un hackintosh, simple comme bonjour ?

Antoine Collin |

Le « hackintosh ». Depuis que le projet Marklar — Mac OS X sur les processeurs Intel — est public, installer le système d'Apple sur un PC est évidemment le jeu favori de certains hacker. En fait, même avant, certains installaient déjà OS X sur des PC, avec des émulateurs, comme le célèbre PearPC. Et au fil du temps, selon les aficionados, c’est devenu de plus en plus simple. Nous avons donc voulu le vérifier en choisissant une carte mère bien précise : la Z77MX-QUO-AOS. Issue d’un projet Kickstarter et donc financée par les internautes, cette carte mère permet d’installer OS X très facilement, même si la société qui la vend ne met pas ce point en avant directement.

Ce dossier n’est pas un dossier sur les hackintosh en général — les forums seront bien plus utiles que nous sur ce point — mais sur l’installation d'OS X sur une plateforme qui est connue comme étant très adaptée et sur les limites de la chose, parce qu’il y en a. Nous avons volontairement évité de tester les performances, pour une raison simple : les résultats dépendent totalement de vos choix sur le matériel et il est possible de se monter une bête de course tout autant qu’un appareil compact, silencieux et peu performant.

La technique

Commençons par la présentation de la carte mère et des composants. Elle est produite par Gigabyte (une société connue pour proposer des produits adaptés aux hackintosh) et est au format microATX, un standard dans le monde des PC pour les cartes de petite taille (24 x 24 cm). La connectique de la carte est par contre adaptée au monde Apple : on trouve un connecteur FireWire 400, la possibilité (non testée) d’ajouter du FireWire 800, quatre ports USB 2.0, deux ports USB 3.0, une prise RJ45 (1 gigabit/s), une sortie DVI, une sortie HDMI et deux prises Thunderbolt (10 gigabits/s). On a aussi cinq prises jack pour l’audio et une sortie numérique optique.

La connectique complète

Sur la carte elle-même, on trouve un connecteur LGA-1155 qui accepte les processeurs de la famille Sandy Bridge (Core ix-2000, utilisés dans les Mac de 2011) et Ivy Bridge (Core ix-3000, que l’on trouve dans la gamme Apple de 2012). Il y a aussi six prises SATA, quatre emplacements pour de la mémoire DDR3, deux connecteurs PCI-Express x1 pour des cartes d’extensions et deux connecteurs PCI-Express x16 pour des cartes graphiques.

La carte est bien finie, tout est parfaitement standard et Quo Computer a eu la bonne idée de remplacer la classique prise VGA souvent présente sur les cartes mères Gigabyte par une prise DVI. De même, l’intégration du FireWire est une bonne idée, même si une prise FireWire 800 aurait été un plus. En effet, la carte mère ne propose qu’un header (c’est-à-dire un connecteur interne) pour le FireWire 800 et trouver la prise n’est pas une sinécure. C’est par contre intéressant pour ceux qui recyclent un boîtier de Power Mac G5…

Le montage d’une machine avec cette carte mère ne devrait donc pas poser de problèmes : tout est parfaitement classique.

Le côté légal

Un mot sur le côté légal de la chose. La licence d’Apple est très claire : vous avez le droit d’installer OS X Mavericks sur un ordinateur Apple qui fonctionne sous Snow Leopard, Lion ou Mountain Lion et éventuellement dans une machine virtuelle sur un ordinateur Apple. La section 2.H de la licence est aussi très explicite : « Les droits accordés par la présente Licence ne vous autorisent pas à installer, utiliser ou exécuter le Logiciel Apple sur un ordinateur qui ne soit pas de marque Apple. »

Dans la pratique, Apple ne réagit que dans un cas précis : quand une société vend des ordinateurs directement sous OS X. Ce que nous vous présentons ici est donc contraire à la licence d'OS X, il faut le savoir. Le côté légal de la chose, par rapport à la législation française, est par contre assez ambigu, mais il n'existe pas de jurisprudence sur ce point précis.

Nos machines de test

Nous avons testé notre hackintosh dans deux configurations, une très simple pour vérifier le fonctionnement de la machine et une autre plus complète, pour se rapprocher d’un « vrai » Mac. Nous avons aussi monté une troisième configuration adaptée à Snow Leopard, et nous en reparlerons dans un prochain dossier.

Le choix du matériel avec un hackintosh n’est pas anodin : OS X est moins souple que Windows au niveau des composants. Que ce soit pour la carte graphique, le processeur ou même la carte Wi-Fi, il va falloir chercher un peu et sélectionner le bon matériel. Le site TonyMacx86, spécialisé dans la construction de hackintosh, fournit une liste assez complète et mise à jour régulièrement pour les amateurs.

Notre première configuration est basique : nous avons utilisé un processeur avec une carte graphique intégrée (un Intel Core i5-3570K), 6 Go de mémoire vive et un SSD Samsung 840 Pro de 256 Go. Nous avons fait l’impasse sur le Wi-Fi, le Bluetooth et la carte graphique dédiée dans un premier temps pour vérifier si l’ordinateur était fonctionnel. Attention, le choix du processeur est important si vous comptez utiliser la carte graphique utilisée par Intel : le système ne reconnaît directement que les GPU Intel HD 3000 (sur les processeurs Sandy Bridge) et Intel HD 4000 (sur les Ivy Bridge). Il faut donc bien vérifier que le processeur intègre le bon modèle, par exemple en allant vérifier sur le site d’Intel : les IGP Intel HD 2000 et HD 2500 ne sont pas pris en charge nativement.

La seconde configuration est plus complète : nous avons ajouté un dongle Bluetooth 4.0 (IOGear GBU521), une carte graphique dédiée et une carte Wi-Fi. Pour la carte graphique, nous avons testé avec divers modèles de référence de chez NVIDIA à base de Kepler (GeForce 600 et 700) ainsi qu’avec une Radeon HD 7950 Mac Edition. Attention, certains modèles de cartes graphiques ne fonctionnent pas, il faudra là aussi se renseigner pour être certains de pouvoir utiliser toutes les sorties vidéo. Pour la carte Wi-Fi, nous avons utilisé une carte Asus PCE-AC66 (Wi-Fi 80.11ac) et une carte Broadcom 802.11n achetée à vil prix sur eBay (environ 10 $, il suffit de chercher le terme BCM4322) dans un adaptateur Mini Card vers PCI-Express x1, qui se trouve lui aussi très facilement pour quelques euros.

L’installation

La première chose à faire est de créer une clé USB pour installer OS X Mavericks. Il faut télécharger le système depuis un Mac, sur le Mac App Store, et utiliser un utilitaire comme DiskMaker X pour créer une clé USB qui va permettre d’installer le système.

Ensuite, et là on se rend compte que ce n’est pas aussi simple que sur un « vrai » Mac, il faut flasher le BIOS. Si la carte ne permet pas officiellement d’installer OS X, un BIOS (plus exactement un UEFI) a été développé pour une compatibilité parfaite avec OS X.

L’UEFI

Il faut une clé USB formatée en FAT32 (MS-DOS dans l'Utilitaire de disque d'OS X) sous le nom firmware, avec le BIOS placé à la racine. Il est disponible sur un site hébergé uniquement sur le réseau TOR, il faudra donc soit utiliser un site capable d’accéder au réseau TOR soit un navigateur adapté. Nous avons utilisé le BIOS 828M lors de nos tests, mais le BIOS 894M, plus récent, est aussi disponible.

Sur le réseau TOR

Pour flasher le BIOS, il faut démarrer l’ordinateur avec un clavier USB, presser la touche suppr. pour entrer dans le SETUP du BIOS, presser la touche F8 et choisir Update BIOS from Drive. Normalement, le BIOS stocké sur la clé USB sera installé automatiquement.

Flasher le BIOS

Une fois le BIOS à jour, il faut brancher la clé d’installation d'OS X, allumer l’ordinateur et presser la touche F12. Dans le menu, il faut choisir la clé USB et installer OS X Mavericks comme s’il s’agissait d’un véritable Mac.

Le gestionnaire de démarrage

Dans notre cas, l’installation s’est passée sans soucis et les mises à jour vers la version 10.9.2 puis vers la version 10.9.3 n’ont posé absolument aucun problème.

La machine est vue comme un Mac Pro

Régler les petits soucis

Maintenant qu'OS X est installé, est-ce que ça marche ? Presque.

Ce qui fonctionne, en vrac : le connecteur FireWire 400, les ports USB 3.0 (que ce soit avec une clé USB 2.0 ou des disques durs USB 3.0), AirPlay, la mise en veille, le Mac App Store et la majorité des fonctions du système.

Photo Booth avec une webcam USB
Le FireWire fonctionne

Pour l’audio, il faut installer un pilote disponible ici et si jamais iMessage et tout ce qui est lié à iCloud ne fonctionne pas, il faut taper les lignes suivantes dans le Terminal :

nvram 4D1FDA02-38C7-4A6A-9CC6-4BCCA8B30102:BaseBoardSerial

Cette commande va vous donner l’UUID de la carte. Il faut ensuite taper la ligne suivante, la seconde partie doit faire 17 caractères et il faut évidemment utiliser la valeur obtenue avec la première commande.

sudo nvram 4D1FDA02-38C7-4A6A-9CC6-4BCCA8B30102:BaseBoardSerial=AB12345ABCD123456

Le Thunderbolt, point fort de la carte, est à moitié fonctionnel : les périphériques branchés avant l’allumage de la machine fonctionnent, mais le branchement à chaud ne fonctionne pas. Les performances sont les mêmes que celles d’un MacBook Air 2012.

Au niveau du support de la carte Intel HD 4000, c’est assez moyen : le simple fait de changer de définition brouille totalement l’écran et la seule possibilité de revenir à un état normal est de prendre la main à distance depuis une autre machine. Autre petit problème lié à l’Intel HD 4000, la technologie HDCP n’est pas supportée, ce qui est un problème quand on essaye de lire une vidéo en HD achetée ou louée sur iTunes.

Le HDCP ne fonctionne pas

Enfin, deux technologies liées à OS X ne sont pas supportées correctement. La première est Fusion Drive. Les méthodes classiques pour créer un volume hybride ne fonctionnent pas, le résultat est invariablement une erreur, visiblement liée à la partition de restauration. L’autre technologie qui ne marche pas est FileVault 2 : le périphérique de stockage est vu comme chiffré du point de vue d'OS X, mais il ne l’est pas réellement, car la technologie dépend en partie de l’EFI des Mac pour fonctionner. C’est un problème assez vicieux, étant donné que le système n’indique pas stricto sensu une erreur, mais les périphériques chiffrés sont parfaitement lisibles depuis une autre machine. Le meilleur moyen de vérifier si FileVault est bien fonctionnel est la commande suivante :

diskutil coreStorage list

Sur notre hackintosh, une des lignes indique Fully Secure: No alors qu’elle doit évidemment indiquer Yes.

FileVault a un souci
Pas de Fusion Drive

Bluetooth, Wi-Fi, carte graphique

Pour le Bluetooth, nous avons utilisé un dongle USB Bluetooth 4.0 recommandé pour les utilisateurs de Mac. Il fonctionne, est reconnu directement et nous avons pu lier un clavier et un trackpad Apple. Attention à un point, le Bluetooth n’est pas actif au niveau du BIOS et il faudra donc garder un clavier USB sous le coude pour gérer le démarrage en cas de problème.

Dongle Bluetooth

Pour le Wi-Fi, la carte Asus — qui fonctionne parfaitement sous Windows — est inutilisable sous OS X malgré la présence d’une puce qui est aussi utilisée dans les Mac : le débit moyen ne dépasse pas 10 mégabits/s. Avec une carte Mini Card équipée d’une puce Broadcom (BCM4322), tout est par contre parfaitement fonctionnel en 802.11n : nous avons atteint un débit de l’ordre de 200 mégabits/s en pointe, AirDrop fonctionne et la carte est directement reconnue. Notre modèle est équipé de deux antennes, mais des cartes avec trois antennes existent aussi.

Carte Wi-Fi
200 mégabits/s en Wi-Fi

Enfin, les cartes graphiques fonctionnent évidemment sans aucun problème sous Mavericks. Il est préférable de choisir un modèle de référence, connu comme étant fonctionnel sur un Mac Pro, et nous avons testé avec une Quadro 410 (carte NVIDIA d’entrée de gamme), une GeForce GTX 780 (attention, toutes les versions ne sont pas compatibles) et une Radeon HD 7950 Mac Edition. Les seuls problèmes viennent de la dernière mise à jour de Mavericks (la 10.9.3), qui empêche dans certains cas l’utilisation de plus de deux écrans, mais le problème est aussi présent sur les Mac Pro.

Une carte graphique adaptée

Le prix du hackintosh

Il y a un point important sur lequel le montage est intéressant : le prix. La carte mère est vendue 300 $ avec les frais de port (environ 220 €), un Core i5-3570 vaut 190 €, on peut trouver 8 Go de DDR3 pour 80 € et une carte graphique milieu de gamme pour 80 €. Nous avons choisi de mettre un SSD de 256 Go et d’utiliser un clavier Apple ainsi qu’une souris ou un trackpad Apple et d’installer du Wi-Fi et du Bluetooth. Une fois les composants annexes ajoutés (boîtier, alimentation, etc.), notre montage vaut moins de 1 000 € sans écran pour une puissance équivalente à un iMac 27 pouces d’entrée de gamme, ce qui laisse 800 € pour un écran.

Il est par ailleurs possible d’installer un Core i7 de la famille K (comme le Core i7-3770K), qui pourra être overclocké, et de choisir une carte graphique adaptée aux besoins à un instant t. La machine est bien plus évolutive que tout ce qu’Apple propose actuellement au catalogue et fonctionne (presque) parfaitement avec OS X.

Un hackintosh (presque) fonctionnel

Est-ce que la carte de Quo Computer permet d’installer OS X aussi facilement que sur un Mac ? Presque, il faut tout de même jouer de la ligne de commande, flasher le BIOS et installer un pilote. Est-ce que ça marche aussi bien que sur un « vrai » Mac ? Presque aussi, le support de l’Intel HD 4000 est perfectible, le Thunderbolt n’est pas hot-plug et FileVault n’est pas fonctionnel.

Au final, la carte de Quo n’est pas exempte de défauts (elle ne supporte pas les processeurs Haswell par exemple) mais c’est une solution intéressante pour monter un hackintosh facilement et obtenir une machine (presque) aussi efficace que ce que propose Apple à moindre coût.

Bien évidemment, d’autres solutions existent, mais elles sont souvent moins accessibles, demandent plus de travail et nécessitent parfois de faire des concessions sur certains points. Il suffit de se rendre dans les forums spécialisés pour se rendre compte que la phrase la plus courante est « Mon hackintosh fonctionne parfaitement, mais… ».

Si la solution de Quo n’est pas parfaite, c’est la plus simple que nous avons pu trouver actuellement et c’est celle que nous recommandons à ceux qui veulent une machine évolutive et puissante sans pour autant avoir le temps de peaufiner une installation d'OS X. Il est possible de faire mieux, plus puissant ou moins cher avec d’autres composants, mais il faut avoir le temps de chercher sur les forums, de choisir ses composants et de régler les petits soucis.


avatar riri | 

J'attends avec impatience, une attente qui n'en finit plus, une mise à jour du Mac Mini pour compléter mon MBP 2009.

Si le Mac mini suit la voie du Mac Pro et des autres récents Mac c.-à-d. Ram et SSD difficile ou impossible à up grader, c'est sans rancune que je lorgnerais vers un hackintosh.

Au bon d'un moment, les jambons se rebellent :D

avatar Lidiani | 

Pour la part j'ai décidé de me lancer dans l'aventure Hachintosh au moment de la sortie du nouveau MacPro. En effet je cherchais un mac très performant ou je pourrais installer un systeme triple ecran. A sa sortie je me suis dit, bon il me faudrait celui a 4000€ le problème, c'est que je ne fais pas de montage vidéo mais surtout de la musique et de temps en temps des jeux gourmands. Donc les cartes graphiques proposées n'étaient pas vraiment taillées pour ça. Je suis aller sur le site de Tonymacsx86. Et j'ai acheté une config déjà toute recommandée pour les MacPro (liste déjà établie, qui fonctionne et validée par la communauté). Pour 2500€ j'ai aujourd'hui une machine qui répond à les besoins, 600 pour les trois écrans. Processeur 4930k 6coeurs, une GTX 780 Ti. Le tout fonctionne parfaitement. L'installation m'a pris 20min. Ainsi pour 3100€ j'ai une machine qui fonctionne sous macOSX pour 80% de mon temps, et 20% sous Windows pour les jeux en surround sur triple écran ( chose impossible sur mac).
Votre tuto me paraît fastidieux, je nais pas fais toutes vos étapes. Aller voir les tuto de Tonymacs, c'est simple comme bonjour. La communauté est la pour vous aider. Pour une machine fixe, un hachintosh a du sens pour moi, pour ce qui est des portables, on ne peut pas se passer du design ultra fin d'Apple (ainsi que leur batterie), c'est pourquoi j'ai garde mon MBP rétina 13". Franchement il faut y réfléchir, c'est une alternative qui m'a fait économiser 1500€ sur 4000€ de budget, ce qui a financer mes écrans et surtout qui ma permis de mettre la carte graphique qui correspond à mes besoins.
PS : je fais toutes les maj Apple depuis le Mac App Store, tout fonctionne depuis mavericks, 10.9.x

avatar mafieud41 | 

Un hackintosh peut être intéressant dans certain cas... vouloir du mac sans en avoir forcément les moyens financier par exemple. Pour ma part et étant un antiwindows je suis équipé de plusieurs modèle apple (mini, mbp) par contre la solution hachintosh est venu a moi quand mon fils à voulu un ordinateur (j'avais déjà testé cette solution à l'époque avant de basculé complètement sur mac)... ne voulant pas qu'il utilise windows ou un solution linux (au pire linux aurai été mieux) je lui ai fait un hachintosh avec un vieux pc qui trainait dans mon garage... il a mac qui fonctionne et il est content. Il a 9 ans et cela m'aurai ennuyé de lui payer un vrai mac... à cet age les chose se casse vite.

avatar trollol0l | 

"ne voulant pas qu'il utilise windows ou un solution linux"

Easy la vie et paye ton ouverture d'esprit... Ca colle bien avec la mentalité d'apple ça, un client endoctriné comme il faut. :)

avatar mafieud41 | 

à bientôt 40 ans et vu que tu ne connais pas mon parcours personnel je t'invite à garder ce genre de réflexion pour toi. Je n'ai que peux a faire des commentaires d'un pré-pubert ne pouvant rien s'acheter sans autorisation de son papa ! Je devais toucher a l'informatique que tu n'étais sans doute pas encore prévu à la naissance... ou alors et sans doute, sous forme d'accident !

avatar trollol0l | 

Par contre toi tu connais les celui des autres, d'où tes réflexions à la con de bas du front... l'accident j'ai bien peur que ça soit toi. Tu touchais déjà à l'informatique dans les années 80 et t'as un esprit aussi peu ouvert? Pas possible d'être aussi limité quand on a assisté à l'informatique de cette époque...

avatar mafieud41 | 

Et voilà, ta réponse à confirmé ma pensé... si je reste chez apple, c'est justement que j'ai touché a bon nombre de système et qu'os x reste celui qui correspond le plus à mes besoins...

avatar thierry37 | 

J'espère qu'il aura droit de toucher un PC, quand il grandira.
Sinon bonjour les cours à l'université quand y'aura que des PCs dans la salle "non, mon papa a dit que PC c'est pas bien, na !" :-)

avatar mafieud41 | 

il y touche déjà... il n'a que ça à l'école maintenant... comme ça il se fait une opinion par lui même.

avatar thierry37 | 

@mafieud41 :
Je verrai avec le mien qui commencera aussi sur mac.

C'est marrant, j'ai un copain d'enfance, c'était la famille mac.
Ils avaient des Pro pour le père et eMac puis tournesol puis iMac pour la famille. (Avaient commencé avec performa 5200 ou du genre)

Bah maintenant que mon pote bosse, 30 ans, il est repassé sur PC pour le boulot. Et un linux chez lui.
Plus du tout de mac.
Pourtant il y a baigné pendant ses 15 premières années.

avatar Dimitri64500 | 

Personne pour mon problème avec Windows 8 et Secure Boot ? :(

avatar macouillelafripouille | 

Ils font tous les malins mais quand il s'agit d'aider ils ne sont plus là!

avatar trollol0l | 

Pas de notre faute s'il a choisi une bouse vendu clé en main avec win8 déjà dessus et ses limitations.

Dans son cas c'est soit il désactive dans le bios/uefi le secure boot si c'est permis par le constructeur, au risque d'avoir à réinstaller win8, soit il ne peut pas et il la dans l'os.

avatar Dimitri64500 | 

Je t'ai rien demandé, si tu veux pas m'aider ça sert à rien de me répondre.
Et j'ai jamais dit que j'avais une bouse vendu clé en main avec win8, c'est un PC Fixe monté par moi, où j'ai installé dessus Windows 8

Alors quand on ne sait pas, vaut mieux se taire.

avatar trollol0l | 

Quel constructeur active par défaut le secure boot sur ces CM ?

avatar macouillelafripouille | 

Ce type n'en vaut pas la peine. Pas la peine de lui donner de l'intérêt.

avatar jeanchrijaz | 

je te déconseille fortement de faire une partition sur le même disque que ton windows (+ secure boot)
idéalement pour éviter tous soucis c'est d'installer OSX sur un disque dédié et au boot tu choisis sur quelle partition (disque) tu veux démarrer (Windows ou OSX)
donc il faut que tu mettes un 2eme disque dur dans ton ordi et le formater en HFS au moment de l’installation de OSX (windows etant en NTFS)
mais tu as de très bon tuto sur Tonymacx86 qui t'expliquerons mieux que moi

avatar Dimitri64500 | 

Merci pour ta réponse. J'ai actuellement 1 SSD (avec Windows dessus) et 1 disque dur (qui ne me sert qu'à stocker des films).
Lorsque je débranche le SSD, et que je mets la clé USB comme expliqué sur Tonymacx86, mon ordi essaie quand même de booter sur Windows ALORS QUE dans le bios j'ai mis la clé USB en priorité 1.

Et sinon, oui j'ai regardé et ma carte mère est compatible.

avatar jeanchrijaz | 

débranche tous tes disques a part celui sur lequel ou tu veux installer OSX et lance manuellement la clé au boot en appuyant sur F12 (sur les cartes mère gigabyte)
un fois que tout sera installé tu rebrancheras tes disques et tu mettras dans ton bios la priorité sur le disque ou tu veux démarrer
si par défaut tu sélectionnes OSX comme disque principal (ce que je te conseille) avec chiméra tu pourras choisir sur quel disque tu veux démarrer

avatar Dimitri64500 | 

Merci, malheureusement l'Utilitaire de disque ne me détecte pas mon disque dur, alors que juste avant Unibeast détecte dans son interface :
- USB
- Windows 8 (Mon SSD où Windows est installé)
- Windows NTFS (Mon disque dur où je veux installer Mac OS)

avatar jeanchrijaz | 

2eme chose...
regarde bien sur Tonymac si ton matériel est compatible surtout ta carte mère
si elle n'est pas compatible ou que c'est un pc que tu as acheté déjà tout monté du style Dell ou autre tu auras peu de chance d'arriver a installer quoi que ce soit
idem pour un pc portable...

avatar The3DCie | 

@ macouillelafrippouille :
Rarement vu autant de clichés et de contre-vérités en aussi peu de lignes, bravo ! ^_^

avatar thierry37 | 

The3DCis a écrit :
@ macouillelafrippouille :
Rarement vu autant de clichés et de contre-vérités en aussi peu de lignes, bravo ! ^_^

Ouep, c'était gavant de le lire.
Encore pire sur l'iPhone, car la hiérarchie des commentaires est pas respectée. On a ses10 messages à la suite, sans rien comprendre de qui il allume. :-)

avatar Touch78 | 

@The3DCie & C°

Nan nan vous avez rien compris... répétez :

Le Mac, c'est bien !
le PC, c'est mal !
Le Mac, c'est bien !
le PC, c'est mal !
Le Mac, c'est bien !
le PC, c'est mal !
Le Mac, c'est bien !
le PC, c'est mal !

...

Pathétique

avatar Stardustxxx | 

Il ne faut pas oublier que le Hackintosh a été rendu encore plus populaire par l'abscence de renouvellement du Mac Pro pendant un long moment.

La seule alternative pour avoir un Mac Pro avec des composants récent était de se faire un hackintosh.

Le nouveau Mac Pro a changé la donne, mais pendant un moment le hackintosh était le seul moyen d'avoir une bête de course.

avatar Dimitri64500 | 

Bonjour,
Lorsque j'essaie de lancer la clé USB créée avec Unibeast, au moment de l'installation, l'Utilitaire de disque ne détecté aucun disque dur. Il détecte seulement la clé USB.
Quelqu'un pour m'aider ? :/

avatar thomashack | 

Enfin pour moi le hackintosh était surtout de pouvoir avoir la puissance d'un pc gamer avec mac OS X. Le meilleur des deux mondes pour bien moins chère qu'un mac pro qui est beaucoup trop chère pour un utilisateur non pro

Il manque sérieusement un milieu de gamme entre le mac pro et le mac mini sans parler de l'iMac biensure

avatar Commandant Sylvestre | 

Je me suis lancé dans l'aventure Hackintosh, lorsque mon iMac 27' Late 2009 core i7 a lâché. Je voulais l'équivalent en puissance, avec un Fusion Drive bien évidemment. La facture montait à 2400 euros.

Pour la moitié de ce prix là, j'ai monté mon BLACK CUBE, avec un processeur core i7 Haswell avec un refroidissement Noctua, un Fusion drive de 1,1 To (SSD 840 Samsung et Seagate 1To à plateau), 8go de RAM, et un écran IIyama 27' WQHD (Un peu moins de 600 euros pour l'UC, et autours de 600 euros pour l'écran)... tous les composants sont de qualités et l'ordinateur est très silencieux.

L'avantage pour moi ?... J'ai fait mon Hackintosh à la carte : en choisissant ce dont j'avais besoin au moment de l'élaboration : pas de webcam, pas de wifi, carte graphique intégrée au GPU. Vous allez me dire, pourquoi ne pas avoir choisis un Mac Mini ? et bien pour la capacité d'évolution assez limitée. Aujourd'hui, j'ai envie d'une carte graphique, dont je n'avais pas besoin à l'origine, et bien je peux l'ajouter... ou pas ! Pareil pour les disque durs, puisque j'ai 2 emplacements 3,5 et 1 emplacement 2,5... Je me suis fabriqué la configuration que j'attendais de la part d'Apple et qui n'est jamais venue.

Ce que j'en retient c'est que j'ai mis un peu plus de temps qu'un utilisateur classique Hackintosh, car la creation du Fusion Drive nécessite de jouer avec le terminal, mais tout est simple, et demande un peu de savoir faire. Tout fonctionne à 100%.

Je mentirais, si je disais que je n'ai eu aucun problèmes, mais rien de grave. Les mises à jours nécessitent parfois la reinstallation d'un pilote ou deux, et la reactivation du TRIM. Mais rien de bien méchant, un coup de MULTIBEAST, et tout rentre dans l'ordre. En conclusion, le Hackintosh c'est une opportunité extraordinaire d'avoir une machine puissante, évolutive, conviviale sous OS X et à moindre cout... en revanche, je ne recommande pas à des novices ou à des primo utilisateurs MAC.

L'experience QuoComputer est sympa, dommage que les cartes mères soit de génération précédente.

avatar tchit | 

Pour info je suis monteur vidéo. J'ai une machine super performante qui tourne sur Mac OS ou Windows au choix.
Avec un hackintosh je peux moduler à souhait, ajouter ou retirer des disques, changer ma ram en 2 secondes, upgrader mon processeur ou ma carte graphique en 5 minutes...
Envie de jouer un peu ? Je démarre sur Windows.
Pour le reste, Mac OS.
Pour être un utilisateur des 2 systèmes je peux dire en connaissance de cause que Windows est une belle usine à gaz. Mais pour rien au monde je n'échangerais mon hackintosh.

avatar AROBASE37 | 

Un utilisateur des MAC depuis 30 ans maintenant.

J'ai actuellement à la maison un Macmini, un MacBook Pro 15" et ...... un hackintosh depuis déjà 5 ans.......

L'article décrit une façon de faire un hackintosh concernant que quelques % des hackintosh ..... ! (avec flash de la carte mère) ne parlant pas de la grande majorité qui passe par EFI-boot ou mieux UEFI-boot.

Pourquoi faire un Hackintosh ? Voilà une bonne question !

Pour une question d'argent ? Pourquoi pas, mais il faut alors pas compter les heures passées à la mettre au point ( et garder au point en passant les mise à jours !) et des heures à passer à aider des autres "membres de la communauté" et là cela devient intéressant car pour beaucoup cela devient un passe temps comme d'autres vont à la pèche etc...

Chaque changement d'OSX devient un défi ! Et je vous garantie que la communauté hackintosh fait aussi avancer plein de développeurs de drivers et de matériels utillisés par toutes les utilisateurs MAC !

Si cela vous intéresse de rendre compatible plein de bons matériels disponibles sur le marché "PC" au MAC, voilà où un hackintosh est intéressant, sinon passez votre chemin.

Mais il faut arrêter de penser ou laisser penser que l'utilisation d'un MAC est sans souci, ni sans bugs et qu'Apple est sans reproche, ni sur son matériel ni sur OSX !

Voici quelques liens pour les meilleurs Forums Hackintosh:(respectant la diffusion libre de droit et sans liens commerciales !)

http://www.insanelymac.com/forum/
http://www.hackintoshosx.com/index.php?
http://sourceforge.net/projects/cloverefiboot/?source=recommended
http://www.insanelymac.com/forum/files/category/7-bootloaders/
http://www.projectosx.com/forum/index.php?s=af748ab52183b7bb4bde31e883293199&

avatar jeanchrijaz | 

et pour ceux qui ne comprennent rien en anglais il y a un site francais avec de bons tuto vidéos pour les débutants...
et il y a un bon forum d'entraide
http://itotoscreencast.fr/

avatar MilesTEG | 

J'ai réalisé mon 1er Hackintosh cette année, pour deux raisons : la première est que j'aime beaucoup l'os que je préfère à windows (j'ai un macbook air depuis presque un an, et je passe beaucoup de temps dessus), et la seconde pour une question de cout car je ne peux me permettre l'achat d'un iMac pour remplacer mon ordinateur fixe.
Du coup, j'ai essayé au début en installant osx sur un vieux disque dur raptor pour voir si ça tournait bien sur ma config, et puis comme je passais 98% du temps sur osx plutôt que sur windows, ben j'ai finalement interverti osx et windows, mettant ainsi osx sur mon ssd et windows sur le raptor.

Il est vrai que ça prend un peu de temps à préparer, à configurer, à peaufiner. Mais je pense que ça vaut la peine.
J'ai pris beaucoup de plaisir à me documenter, me renseigner, et bricoler le tout pour réussir mon installation.
J'ai quand même une machine virtuelle windows avec //D pour accéder à mes logiciels windows indispensables à mon travail.

J'y vois aussi un gros avantage par rapport à un iMac : la possibilité de changer chacune des pièces sans soucis (autre que la recherche de compatibilité).
Bon par contre, ça n'a pas l'esthétisme d'un iMac, c'est mon seul regret ;) Mais bon, j'ai pas déboursé un centime puisque tout mon matériel fonctionne avec osx sans soucis.

avatar thierry37 | 

Fripouille. T'en a rien a faire d'une horrible tour PC.
Tu es très bien avec tes mac. Profites-en bien.

Je me demandes encore pourquoi tu continues à lire ce topic.

Pour les autres "vrais" intéressés et un peu bidouilleurs, lisez ces commentaires positifs. Lancez vous. Profitez de vos hackintosh. ;)

avatar crazy_c0vv | 

Je vois un brin de mauvaise foi dans cet article, mais on n'en tiendra pas rigueur à MacG pour ça :)

Personnellement je fais du hackintosh depuis un moment, même si au final j'en ai fait assez peu. Mon premier c'était un P4, avec iDeneb, vers 2007 ou 2008... Le système était fiable, stable et performant. Et ça m'a convaincu d'acheter un Macbook pour le côté portable.

Il y a un an j'ai monté un hackintosh pour faire un media center, aujourd'hui je le transforme pour en faire mon ordi principal (ajout d'un SSD récupéré, idem pour l'écran) : mon macbook est trop lent et je n'ai pas envie d'investir de l'argent dans un nouveau modèle, fixe ou portable.

Cet ordi a une modularité qu'aucun Mac ne m'apportera jamais. J'envisage de changer le CPU si l'actuel n'est pas assez puissant. Rien n'est soudé, tout est facile à changer et accessible.
De plus ma carte mère peut fonctionner sans drivers et sans grosse modifications. Je devrais donc pouvoir faire les mises à jour sans soucis. Je parle au conditionnel car je n'ai pas encore formaté le SSD pour y mettre le système. Disons qu'actuellement, ça tourne comme sur des roulettes.
Ma carte pose problème pour le son, mais ça été réglé avec une carte son USB que j'avais déjà.

Bref, si vous voulez un ordinateur avec Mac OS X modulable, abordable, lancez vous et faites des hackintosh. Avec le matériel adapté c'est vraiment facile.

avatar Fredche | 

Bonjour à tous,
je lis "on achète un Mac pour le design et/ou pas se prendre la tête", c'est VRAI ! So WTF ?!
Et bien les critères d'achat peuvent changer : pour ma part, je devais, comme Commandant Sylvestre, remplacer mon iMac 27" i7 Late 2009.
Déjà, je n'avais plus besoin d'un truc aussi puissant, donc j'ai regardé le 27" i5 ... Mouais, maintenant je trouve ce modèle cher. Et si je prenais un mac mini, avec 2 écrans 23" ? Bon faut attendre le refresh Haswell tant qu'à faire ... euh ... j'attends toujours !
Donc je me suis intéressé aux hackintoshs, j'ai fait le tour des sites déjà mentionnés pour bien choisir les composants. J'ai comparé, et en gros je m'en suis sorti pour 200€ de moins que le Mac Mini avec un processeur récent. (achats octobre 2013)
Alors, oui c'est moins joli (bien que, boîtier Coolcube mini noir chez Cooltek)
Y a plus de fils qu'un iMac, ça c'est clair, mais pas tellement plus qu'un Mac Mini.
Côté pratique, pas de flashage bios pour ma part, première instal de Mountain Lion pour récup sauvegarde Time Machine, puis upgrade Mavericks.
Problèmes rencontrés : un peu chipo pour mettre les 2 écrans, un sur la sortie dvi, l'autre sur la 2è sorite hdmi, fallait le savoir. Egalement quelques freezes, je ne sais plus comment j'ai résolu, ça ne devait donc pas être sorcier. Ma sauvegarde Time Machine sur mon NAS posait des problèmes à cause des freezes, donc réglé en même temps. Et puis voilà.
Ce qu'il faut encore regarder, ce sont les mises à jour, pas trop vite : réinstallation des drivers audio pour la 10.9.3 il me semble. A part ça, RAS.
Et puis, que du bonheur :)

avatar Commandant Sylvestre | 

Je confirme ! les coolcube de chez Cooltek sont sympas !... j'ai le Coolcube Maxi car je voulais une carte micro ATX, et une fois dé-badgé, ca donne un cube tout noir très sympa avec un simple voyant en facade !

avatar Cyrano24 | 

À vrai dire, je ne vois plus bien l'intérêt de ces bidouilles.
Il y a un bout temps (1990 ?) j'avais fait tourner System 7 sur Atari ST 1024.
C'était jouissif car le prix des Macintosh était énorme à l'époque (1500$).

avatar crazy_c0vv | 

Toujours plus ou moins pour la même raison... Pour moins cher qu'un "vrai" Mac, on a un système plus puissant, qui fait tourner OS X et qui est mille fois plus modulable.
Cela au prix de petites bidouilles à condition de prendre du matériel compatible.

Et puis, y a une petite part de challenge (pour moi en tous cas) à faire tourner OS X à la perfection sur un PC !

avatar melaure | 

Certains aiment mettre 3000 euros dans une machine qu'ils jèteront pour augmenter la RAM ...

avatar ikbalnachvalo | 

Serait-il possible d'avoir la source (site Internet) du patch audio "QUO Audio Update" pour récupérer le .pkg à jour lorsque sortira Yosemite ? Le lien de l'article pointe vers Dropbox et permet uniquement son téléchargement (merci au passage d'avoir fourni ce .pkg qui m'a bien aidé). Merci d'avance

avatar Jason Wayott | 

Si tu espères conserver ton confort d’utilisateur Mac OS (X) avec son environnement remarquablement stable - il faut le tenir à l’esprit -, alors, non, définitivement non, ce n’est pas une option et le jeu n’en vaut pas vraiment la chandelle.
Sache que pour te lancer dans une telle aventure, il faut avoir les nerfs d’un geek, la détermination d’un nerd, un mac ou autre bécane de réserve à ta disposition pour pallier à l’inévitable, de très bonnes bases en informatique et, last but not least, bien comprendre l’anglais - if you are not proficient in English, just forget about it…
Et surtout, avoir énormément de temps à perdre pour communiquer sur les innombrables forums de la communauté hackintosh, histoire de déterrer les informations susceptibles de te sortir du pétrin dans lequel tu vas irrémédiablement te ramasser au cours de ton équipée hackintoshienne. Car adopter cet engin, un hackintosh, c’est faire un saut dans le vide et utiliser au quotidien une espèce de machine alpha à laquelle tout peut arriver. 
Donc, prépare-toi à vivre dangereusement, l’angoisse chevillée au corps à chaque redémarrage de ton système. Familiarise-toi avec le kernel panic, elle te serviras de fidèle compagne. Et apprête-toi à adopter tous les jours la salopette de travail, avec la lampe portative à portée de main, car tu devras mettre tout le temps les mains dans le cambouis - le terminal - et parcourir de long en large et de haut en bas l’arborescence du système de fichiers pour trouver parmi tous les répertoires cachés et sécurisés Apple ceux qui contiennent les dossiers avec les fichiers que tu es censé modifier pour faire fonctionner, disons, ton wifi ou ta carte graphique, sur la base des infos que t'as péniblement réussies à dénicher sur ces mêmes forums où sévissent par ailleurs - il faut le savoir - une tripotée de pingouins en train de gueuler comme des putois parce qu’ils n’arrivent pas à maintenir leur bécane à flot.
Je sais, c’est compliqué à lire, mais c’est exprès, pour que tu te rendes compte à quoi tu t’exposes. Et je sais aussi qu’Apple ne se départira pas de sitôt de sa politique du prix fort. Tiens, je viens de payer 120 € un clavier bluetooth nouvelle génération (sans piles) en plastic pure jus... Le regard torve du vendeur m’a fait comprendre que je devais être heureux d’avoir acheté un produit Apple... Un jour où l’autre, ils vont finir par entrer dans le mur. Comme un échange standard.

avatar Nonox | 

Salut à tous :-)
J'ai hackintoshé un Lenovo M73 Tiny sous Core i5, d'où je poste. J'ai essayé Clover mais niet. Enoch(chameleon) par contre passe. Le son(Realtek HDA par ALC283), l'image(Intel HD4600, lecture vidéo) et internet(Intel I217V) fonctionnent.
Le tout sous Mavericks. Fiable et sympa parmi les X.
Avec Safari, lags et tremblements insupportables rendent impossible toute animation et lecture vidéo en ligne. Avec Firefox, tout redevient possible. Je précise que je sors en vga.
Contrairement à tout ce qu'il m'a été dit, je trouve mac os plutôt sympa pour un Unix based.
Je vais me prendre un macbook d'occase, histoire de bénéficier du matos spécifique au mac.
Sans hackintosh, l'idée ne me serait jamais venu à l'esprit d'y investir.
Bien sûr, si certains veulent plus de détails sur ma procédure d'installation, je les aiderai avec plaisir.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR