Test de NoteBook 3.0

ange |
Pour saisir du texte à la volée sur son Mac, on peut lancer Word ou Pages ; on peut se contenter de TextEdit. On peut aussi utiliser un programme dédié. NoteBook, par exemple. NoteBook se veut justement la version informatique du traditionnel bloc-note papier. Pour bien faire, NoteBook chercher à reproduire l'aspect papier des notes, allant même jusqu'à permettre d'associer à ces dernières de petits graphiques ou même des post-its posés à droite et à gauche.

L'installation se fait simplement par téléchargement depuis le site web. Intéressant : la gestion de licence est une gestion à jeton, ce qui permet d'utiliser la même licence sur plusieurs de ses machines en alternance (un Mac à la maison, un portable en réunion...)


NB02


L'effort visuel a porté principalement sur le mimétisme avec les blocs-notes (Notebook en anglais...). De fait, NoteBook est vraiment pensé pour être utilisé comme un bloc-note, mais sur un portable, par exemple en cours ou en réunion.


NB04


Les différents types de pages

Les pages se différencient les unes des autres en fonction de leur objectif : prise de notes, de tâches, page d'écriture et même intercalaire :


NB03


Chaque type de page a ses spécificités par défaut, mais ces spécificités peuvent être ajoutées aux autres types de pages sans problème (par exemple, ajouter la notion de dates d'échéance aux notes alors que cette particularité est par défaut associée aux tâches).

Afin de se retrouver au mieux dans ses habitudes, il est possible de modifier l'aspect du papier utilisé en fond de page.


NB05


Pour l'instant, il s'agit plutôt des papiers américains, mais Circus Poney ajoutera peut-être prochainement des papiers français tels que nos "grands carreaux".

Dans les types de page, il y a "page de prise de notes « Cornell » ". Il ne s'agit pas d'une page de marque d'un papetier particulier, mais d'une technique de prise de notes répartissant dans des espaces différents les questions, les réponses et la synthèse (voir sur le sujet par exemple ce site ou celui-ci).

NotBbook découpe en fait la page en cellule. On peut écrire plus d'une ligne et un retour chariot ferme la cellule. Un second retour chariot ajoute une nouvelle cellule/ligne. Il suffit de commencer à taper pour remplir une nouvelle cellule. La touche tabulation permet de facilement hiérarchiser ses notes. Une tabulation fait descendre la note d'un niveau et maj-Tab au contraire la remonte. Il est aussi facile de réorganiser les notes en les glissant où on veut.


NB06


Sur une page, on peut facilement ajouter des liens, des images, des post-its :


NB10


Plusieurs types de post-it sont d'ailleurs proposés. On retiendra qu'ils peuvent être posés n’importe où, sur les feuilles ou, dépassant sur les bords, comme dans la réalité. La police est modifiable, mais celle par défaut donne vraiment l’impression de notes manuscrites.

Le mimétisme passe même par le fait qu'on puisse tourner les pages par l'angle corné !


NB07NB08NB09


L’apparence globale du carnet peut être très variable, de la simple page blanche, pour une simple prise de notes, à la page surchargée de règles, de dates, d’icônes. On peut même créer une fiche récapitulant toutes les pages…


NB20



NB21



Étonnamment, ce logiciel demande la sauvegarde manuelle (pomme+s), alors qu'avec ce genre de logiciels la sauvegarde automatique s'impose pratiquement.


Apport de l’informatique

Bien que se voulant proche du bloc-notes papier, NoteBook ajoute le confort et les possibilités que peut apporter l’informatique.

D’une part, on peut à tout moment configurer l’aspect. Tout est configurable via l’inspecteur, couverture du carnet/fichier compris.


NB18


Il est possible d’ajouter des automatismes : échéancier sur les notes par exemple. Mais surtout NoteBook ajoute automatiquement à chaque fichier/carnet de notes le “Multidex”


NB22



NB23



NB24


Le multidex recense tout ce qui a été saisi dans le carnet et le regroupe par famille : les mots, les URL, les nombres, les tâches… Ce multidex est constamment mis à jour et permet de retrouver rapidement une information. Original et pratique.

NoteBook s’insère dans le système via les services pour permettre de prendre des notes des éléments rencontrés le web, dans un fichier texte ou un mail... Cela se fait par l’intermédiaire des “coupures’ (terme francisé des “clips” anglais). Un élément "NoteBook” avec un sous-menu est ajouté à tous les menus contextuels permettant de rapatrier dans Notebook la page, la sélection en cours...


NB16


Il est possible de définir quelles sont les notes qui acceptent ces coupures. Un défaut : les notes proposées restent dans le menu contextuel même si les carnets qui les contiennent ont été supprimés. Il faut manuellement mettre à jour la liste des carnets (commande masquée tout au fond de l’inspecteur)


NB17


NoteBook permet encore d’ajouter des annotations vocales en utilisant le micro du Mac, puis de coller l’extrait comme une simple note. Un clic sur l’icône haut-parleur associée et vous entendez votre note vocale !


NB25



NB27



Il est possible d’imprimer les pages. Un soin important a été apporté à la configuration de ce que l'on veut conserver à l'impression, du fond de papier aux "autocollants", en passant par les notes annexes et les numéros de page. Il est même possible de dire qu'une page entière ne devra pas être imprimée.


NB11



NB12



NB13


Seul bémol : l'impression ne gère pas correctement le fait qu'une page de notebook fasse en fait plusieurs pages papier à l'impression : les hauts de page sont coupés, car trop prêts du bord. Seule solution : faire attention à ne pas créer de trop grandes pages dans NoteBook.

Comme on peut imprimer, on peut créer des fichiers PDF, mais NoteBook permet aussi d'autres type d'export : txt, rtf, doc et aussi en opml, un format XML. Il est même possible de créer un site web, avec le contenu (hormis le multidex) de tout ou partie de son bloc-notes. Le résultat est bluffant, proche du bloc note orignal, sans bien sûr pouvoir ajouter de nouvelles notes, mais par contre, en conservant la hiérarchie des notes.


NB14


La structure du carnet est propre et propose une page index et un dossier par type d'éléments :


NB15


On regrettera un bug de la version française : les pièces jointes sont placées dans le dossier éponyme, mais les serveurs n'aiment pas les noms de fichiers/dossiers avec les caractères accentués...

En revanche, la documentation française (PDF téléchargeable sur le site) est très complète et totalement francisée (y compris les captures d’écran).

On terminera sur un petit regret : au moins dans sa version actuelle, le logiciel ne propose rien en lien avec l'iPhone ou l'iPod touch.

Le mot de la fin

Ce logiciel est très complet mais sait rester simple d’emploi. Il peut aussi bien servir à prendre des notes rapidement qu'à dresser la liste des tâches à accomplir. Au-delà, NoteBook permet d'ébaucher des documents plus complets associant texte, références, images… L’aspect esthétique est très soigné et très personnalisable. On sent que les développeurs ont à cœur de développer un produit de qualité. Il faut dire aussi qu'à ce prix, il le vaut mieux.

Note

Les plus :

- interface simple et complète - configurabilité - diversité des éléments inclus - le multidex

Les moins :

- sauvegarde manuelle - bug sur l’export Web FR - le prix est un peu élevé peut-être
8
10

Prix :
- 49,95$

Tags
avatar bugman | 
C'est vrai qu'il est vraiment sympa ce logiciel. Pour le prix, je suis bien content de l'avoir trouvé en bundle. :D
avatar biniou | 
Utilisateur de journler depuis des années, j'ai adopté grâce à un bundle ce logiciel qui est tout bonnement magnifique.
avatar kuriodistik | 
Je l'ai utilisé (dans sa version 2) pendant deux ans pour prendre mes cours (sciences humaines). Il est pratique, mais étant configurable à l'extrême il verse dans l'usine à gaz, avec toutes ses options confinées dans l'inspecteur. Surtout, j'ai vite déchanté quand j'ai voulu imprimer mes cours et travailler sur papier pour les apprendre : comme dit dans votre test (mais absent des points faibles et donc de la note finale) l'impression papier depuis le logiciel n'est vraiment pas à la hauteur : marges trop petites/trop grandes, polices de taille extravagante, cellules à ouvrir manuellement pour être bien sûr que leur contenu sera imprimé et j'en passe. Résultat, j'ai converti tout en .doc, mais j'ai encore du à chaque fois passer quelques heures à m'occuper du format sous word pour que le tout soit lisible et uniforme. Et au final.. je suis repassé au stylo et au papier..
avatar Sterfput | 
Déjà testé, mais pour moi il me manque la possibilité de pouvoir griffoner, (annotations manuels, dessins, croquis) et ce serait parfait ! Mais je cherche toujours ce genre de logiciel :-(((
avatar Jaynie | 
NoteBook est vraiment excellent , je viens de prendre une licence et je ne suis pas déçue :) , le logiciel est vraiment très bien fait et complet , j'aurai du mal de m'en passer , de plus coté esthétique il est beau ce qui est bien agréable et il est facile de se créer sa petite organisation ...
avatar fluxus | 
@Sterfput : Regarde du coté de Curio , le meilleur logiciel du genre, qui reste incompréhensiblement peu connu par rapport à ses compétiteurs auquel il est bien supérieur ...
avatar Sterfput | 
@fluxus : merci du renseignement, je vais tester cela !
avatar figaro | 
Pour ceux que ça intéresse j'avais fait un screencast dessus : (également dispo sur le podcast "ifigaro") http://ifigaro.com/sc009-notebook-49
avatar Le docteur | 
Dommage, on a pensé aux étudiants, mais pas aux profs...
avatar bugman | 
@ Le docteur : Je n'ai rien contre les profs (loin de là) mais il est à noter qu'un étudiant n'a pas un salaire mensuel, lui. Je ne vois pas pourquoi un prof aurait un tarif "spécial" et qu'un chômeur ou un smicard (par exemple) non.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@ kuriodistik Si tu es amené à rédiger beaucoup (prise de notes, brouillons, ébauches, travaux d'écriture plus élaborés, à collecter et organiser divers matériaux (web pages, pdf, photos, autres...) et à imprimer proprement tout ou partie de tes documents ou travaux, alors tu devrais regarder du côté de Scrivener, entièrement dédié aux travaux d'écriture en général. Assez bon marché, élégant, ergonomique et très efficace.
avatar meilingibookg3 | 
Car beaucoup de profs ne dépassent pas les 1500 € et quand on a un loyer, les impôts et autres charges ça pèse. Ce salaire on l'a quand on débute. Attention, je parle des maîtres des conférence et non des professeurs d'école, des profs de collège et de lycées car j'ignore combien ils gagnent. De plus, un ATER ne gagne même pas 1200 euros... J'ai beaucoup d'amis qui sont déconcertés quand ils ont vu leur paie pour la première fois. C'est pour cela qu'Adobe propose un tarif pour profs.
avatar BS0D | 
@ meilingibookg3 : Quel rapport ? on est LOIN LOIN LOIN des tarifs d'adobe, tu racontes n'importe quoi là, et ça n'a aucun rapport avec le test de Notebook. Bref, je l'ai eu aussi dans le dernier bundle, mais je l'ai trouvé super dur à utiliser les premières fois. Résultat, je l'utilise plus, il fait pas du tout ce que j'attendais. Et faut dire qu'il y a des trucs bien plus pratiques que ça dans le domaine...
avatar bugman | 
@ meilingibookg3 : Si il n'y avait que les profs... Combien gagne un intérim dans ta boite, une caissière ou le type qui met des tonnes de prospectus dans ta boite aux lettres ? 3000 € / mois ? J'en doute fort. Pourtant eux aussi ont droit aux impôts, charges et loyers et eux aussi peuvent avoir besoin de ce genre de logiciel. Et entre nous, on est assez loin des tarifs Adobe pour le coup.
avatar magicnobru | 
@meilingibookg3 Si Adobe propose des tarifs profs, c'est tout simplement pour qu'il puisse l'utiliser avec les éleves, et ainsi donner envie aux eleves de l'acheter, ou leur faire prendre des habitudes avec tel ou tel logiciel... Rien de plus Adobe qui se préocsupe des salaires des profs, MDR... Mon premier contact avec l'informatique, c'etait à l'école, avec un mac, et maintenant sur quel forum je traîne... ?
avatar Le docteur | 
@ Bugman - Je ne parlais pas des tarifs mais des modèles (pas de modèle cours qui aurait pu être sympa). - Mais puisque tu parles des tarifs (on voit Adobe faire d'énormes différences à ce niveau, par exemple), je vais encore me faire conspuer par tous les casseurs de sales fonctionnaires mais il convient de rappeler une petite chose : Les profs sont parmi les seuls "cadres" à fournir leur propres outils de travail. Ils ont donc bien un salaire, comme tu le rappelle, mais le geste des boîtes qui les aident un peu en faisant des versions éducation (qui je le rappelle ne peuvent être utilisées dans un cadre commercial) à se payer ce qui est fourni à pratiquement tout le monde, dans des conditions comparables, par l'employeur est bienvenu. Je ne réagis que parce que ce genre de remarques on se les prend sans cesse dans la figure... Je rappellerais même une petite chose de base : - on offre aux élèves une prise en charge éducative gratuite, ce n'est pas rien. - Les professeurs eux sont des salariés, ils ne bénéficient pas de l'école, mais la font tourner... Ils méritent donc le respect dû à tout travailleur qui fait un boulot honorable. Imaginez qu'on vous dise dans votre boulot : vous avez besoin de ça pour bosser, mais vous allez vous le payez. Vous dites oui gentiment ??? Ben nous, si ... tout le temps...
avatar Le docteur | 
Deuxième réponse à Bugman Je crois qu'il faut rappeler tout de même qu'un CAPES correspond à un emploi assez hautement qualifié (bac+5 souvent nécessaire dans certaines sections pour pouvoir espérer un CAPES qui ne nous donne droit qu'à une échelle de rémunération de bac +3 (et dégradée en plus par rapport aux autres boulots du même niveau dans fonction publique, d'à vue de nez une vingtaine de pour cent). La seule manière de parvenir à autre chose qu'à un salaire considéré dans notre société comme "bas", c'est de se gaver d'heures sup'. Mais, je le dis, avant qu'un autre le dise : ce n'était pas là le sujet.
avatar bugman | 
@ Le docteur : Pour le modèle "cours", je ne sais pas si c'est vraiment la philosophie du logiciel. Je crois que c'est surtout un carnet pour y inscrire des notes (dans le sens bloc-notes). Il n'a pas été conçu spécialement pour l'éducation. Désolé de ne pas avoir compris ta remarque et je le répète, je n'ai rien contre les profs. Difficile métier qu'est le votre.
avatar Caramel10 | 
Très bon logiciel :)
avatar Lamar | 
Excellent test, d'un bon logiciel mais qui ne correspond pas à mon usage en tant qu'enseignant, je continue donc avec Evernote, gratuit et utilisable sur l'iPhone. Je suis étonné à chaque fois que le mot "prof" est écrit par quelqu'un par le besoin de certains de déverser leur ressentiment. Je ne veux pas polémiquer, ce n'est pas l'endroit, mais j'ai envie d'écrire deux choses : les concours sont ouverts à tous si ce boulot est si bien et deuxièmement, sans mépris aucun pour quiconque, mais pensez-vous vraiment que le rôle d'un professeur dans une société a la même importance qu'une caissière ou quelqu'un qui distribue les prospectus ? J'espère que ceux qui pensent ça ne sont jamais allés à l'école et qu'ils n'ont pas d'enfants.
avatar bugman | 
@ Lamar : Je ne suis pas ici non plus pour polémiquer, mais comme ton message m'est destiné, j'y répond. Comme toi, je ne méprise personne et mon message correspond à une mauvaise interprétation d'un commentaire publié. Pour autant, cela de change en rien ma façon de penser concernant cette question. Comme dit plus haut, votre métier est un métier difficile, que je ne voudrais (et ne pourrais) faire (études, courage, reconnaissance...) Aurais je dû choisir urgentiste ou pompier comme exemple ? Cela aurait changé quelque chose ? Oui, j'ai été à l'école et oui, j'ai une fille qui sera peut être coiffeuse ou peut être vétérinaire... peu importe. Je lui souhaite juste dans sa vie d'être heureuse, de rester fière mais humble sans le moindre soupçon d'arrogance. @ Sterfput : http://www.circusponies.com/notebook-videotour/sketches/
avatar pat3 | 
J'utilise Journler tous les jours, et je trouve que Notebook, bien qu'intéressant, paraît un peu usine à gaz: au vu du descriptif, j'ai l'impression qu'il faut du temps pour le personnaliser. Je trouve aussi que quelques options sont un peu gadget (post-it de toutes les formes) et remettent le bordel qu'on a sur papier dans l'ordi: est-ce bien nécessaire? Pour moi, le meilleur en petite prise de note, et copier-coller, c'est SideNote; pour les prises de notes longues, en réunion, avec possibilité d'enregistrement audio, de classement par dossier, dossier intelligent, tags, c'est Journler. Enfin, comme Sterfput, ce qui me manque le plus dans TOUS les logiciels de prise de note, c'est la possibilité de faire un schéma, un diagramme, un dessin, ou même des flèches. Du coup, je vais voir du côte de Curio, sur les conseils de fluxus. Sur ce, malgré les critiques, j'aurais bien aimé le toucher dans un bundle, parce qu'à 50 euros par rapport à Journler qui est gratuit, j'ai un peu de mal à me dire que je vais tester.Pourtant, j'aurais bien essayé; il existe une version d'évaluation?

CONNEXION UTILISATEUR