Les résultats de Snap et de Twitter déçoivent au second trimestre

Félix Cattafesta |

La croissance de Snap continue de ralentir : l'entreprise a récemment annoncé lever le pied sur les embauches suite à des résultats décevants et a terminé le premier trimestre dans le rouge avec 359 millions de dollars de perte. Snap vient de présenter ses résultats pour le deuxième trimestre, qui n'est pas plus brillant. Les pertes grimpent et s'élèvent à 422 millions de dollars pour cette période.

La société a cependant réalisé un chiffre d'affaires de 1,11 milliard de dollars, contre 982 millions de dollars à la même période en 2021 (+13 %). Sa base d'utilisateurs est également en hausse de 18 % sur un an et se rapproche des 350 millions de membres actifs. Si ces résultats semblent encourageants, l'entreprise marche sur des œufs à cause de l'environnement économique actuel instable et des changements apportés par Apple à iOS. Ceux-ci bloquent le pistage et limitent les revenus publicitaires des plateformes basées sur ce modèle économique.

Le chiffre d

Le chiffre d'affaires de Snapchat plombé par le suivi publicitaire limité d'Apple

« Nos résultats financiers pour le deuxième trimestre ne reflètent pas l'ampleur de notre ambition », a expliqué le CEO Evan Spiegel. Il ajoute vouloir améliorer la croissance des revenus à l'aide d'investissement massif dans la publicité, mais aussi grâce à de « nouvelles sources de revenus ». La formule payante Snapchat+ en fait partie : cet abonnement mensuel facturé 4,49 € par mois permet d’essayer des fonctions exclusives, comme un accès à Snapchat depuis le web.

Même constat peu glorieux du côté de Twitter, qui a également dévoilé ses résultats. Si le réseau compte 237,8 millions d'utilisateurs actifs (en augmentation de +16,6 % sur un an), il affiche une perte nette de 270 millions de dollars. Le groupe enregistrait un bénéfice de 66 millions au cours du même trimestre l'année précédente. Le chiffre d'affaires recule de 1 % sur un an, et s'élève à 1,18 milliard de dollars.

L'inflation a réduit les dépenses publicitaires, ce qui a fortement pesé sur le chiffre d'affaires de Twitter. La tentative de rachat par Elon Musk a aussi amené des « incertitudes », explique l'entreprise. Aux dernières nouvelles, le milliardaire cherche à se retirer de la transaction, et les deux parties en discuteront au tribunal en octobre prochain.

Elon Musk ne veut plus acheter Twitter

Elon Musk ne veut plus acheter Twitter


avatar Mac1978 | 

Peut-être que ces boîtes dont le modèle d’affaires est basé principalement sur le pillage de données personnelles ont du souci à se faire à long terme…

avatar oomu | 

@Mac1978

oui, et c'est tout ce qu'on leur souhaite.

avatar monsieurg33K | 

Snap pourrait rendre son abonnement plus attractif, je trouve que c’est un peu light pour ce prix. S’ils enlevaient la pub ce serait énorme. Quitte à proposer différentes formules.

avatar horatius | 

Je suis un peu surpris de la faiblesse des chiffres, surtout Twitter derrière Snap. Finalement ça reste des applis assez peu utilisées au niveau mondial. Il serait d’ailleurs intéressant d’avoir une répartition géographique.

avatar smog | 

Moi, c'est SNAP et TWITTER qui me déçoivent ;-)
C'est pas complètement vrai, je n'utilise pas. Mais ça me gonfle d'en entendre parler partout et tout le temps !

avatar Dziga_Vertox | 

RIP

avatar jamab | 

J’avoue que j’ai du mal à comprendre comment ce genre de boîtes peuvent perdre autant de centaines de millions de dollars par an, qu’est ce qui leur coûte si cher ? Des salaires mirobolants à des milliers de Développeurs de filtres ou d’algorithmes ? Des locaux délirants ? Si quelqu’un veut bien m’expliquer je lui serai reconnaissant !

avatar Jice81 | 

@jamab

Bonne question !

avatar emgb | 

@jamab

Les serveurs.

avatar jamab | 

@emgb

Ils font 1 milliard de chiffre d’affaire, mais perdent 400 millions à cause du prix des serveurs.. seriously ?

avatar oomu | 

@jamab

l'achat d'un serveur n'est que le début des emmerdes d'un serveur.

avatar Eyquem | 

@jamab

Je me le demande aussi… Les serveurs n’expliquent pas tout. Il doit y avoir les bureaux hyper-luxueux et les énormes salaires !

avatar oomu | 

@Eyquem

vous fantasmez quoi ?

voici un article de 2016, grande période où on allait tous vivre dans un tweet à l'avenir, période "la cROISSANCE éternelle dans un monde de PAIX de consommation et de fin de la vie privée youhouhouhou"

bref, 2016.. ha.. quelle belle année

donc voici l'article:

https://www.journaldunet.com/media/publishers/1180482-twitter-france-a-migre-dans-de-nouveaux-locaux/
"Le réseau social vient de migrer son siège français dans de fastueux bureaux de la capitale, répartis sur deux niveaux. L’un pour les équipes, l’autre pour recevoir les partenaires.""

y a une photo d'exemple du Faste.

morceaux rigolo:
"Jack Dorsey, qui avait fait le déplacement pour l'inauguration, a annoncé les 5 prochaines priorités de Twitter à l'international et en France : simplifier le service, consolider la vidéo live, investir sur les créateurs de contenus, améliorer la protection des utilisateurs et apporter son soutien à l'écosystème des développeurs."

(Dorsey, parti/revenu/parti depuis)

ici Twitter en 2013 aux USA, assez classique d'une grande entreprise informatique américaine:
https://www.dezeen.com/2013/12/20/twitter-global-headquarters-san-francisco-ia-architects-and-lundberg-design/#

Ils doivent avoir d'importants frais de fonctionnements, mais c'est pas pas pire qu'autre chose.

avatar oomu | 

@jamab

- les cadres dirigeants
- les investisseurs (ben vi, ça a besoin de manger)
- les énormes frais de fonctionnement (filtrage par des prestataires, bande passante, etc)

aussi, ce sont des entreprises qui partaient du principe de perdre pendant X années pour ensuite rentabiliser sur la monétarisation des utilisateurs.

Soucis, entre les loustics à la oomu, les sanctions par les gouvernements et les BOTS, la pub n'a eu de cesse de baisser en valeur: ça rapporte moins. Les annonceurs ont moins d'argent à mettre ou de meilleurs canaux où mettre leurs pubs

Et oui, ce ne sont pas des outils si utilisés que ça malgré l'énorme travail (payant) de bourrage de crane qu'on subit.

Les réseaux (as)sociaux, c'est un peu de la merde... une illusion consentie.

avatar Leo27 | 

Twitter pire réseau

avatar oomu | 

@Leo27

y a un bon réseau ?

avatar Leo27 | 

@oomu

Non des moins pire mais il y en a des pratiques qui peuvent servir genre FB pour les events

avatar Mac1978 | 

@oomu

J’aimais bien LinkedIn avant son rachat par Microsoft.

avatar marc_os | 

@ Mac1978

C'est quoi la différence depuis son rachat par Microsoft ?

avatar Mac1978 | 

@marc_os

Les propositions pas demandées, pour des cours ou des contacts…

Ça me dérange pour un réseau professionnel dont je paie le premium depuis au moins 10 ans.

avatar marc_os | 

> La croissance de Snap continue de ralentir

Quoi, leur croissance ne serait pas infinie ? 😳
Sachant qu'il n'y a pas un nombre infini d'êtres humains, ni parmi eux de nombre infini de personnes ayant un appareil permettant de se connecter à Snap ou Twitter, ne serait-il pas raisonnable de ne pas s'étonner de ce genre de non-événement ?

Et tout les deux perdent de l'argent.
Qui sont donc ces généreux donateurs qui acceptent de perdre de l'argent pendant des années ? Qui se cache derrière tout ça ?

avatar une fleur | 

@marc_os

oui, pour une entreprise la croissance peut être infinie, dans une économie en inflation elle se doit même de l’être

CONNEXION UTILISATEUR