En Europe et aux États-Unis, les opérateurs s'organisent contre le Relais privé d'iCloud 🆕

Stéphane Moussie |

Introduit dans iOS 15 et macOS Monterey, le relais privé iCloud ne plait pas du tout à Orange, Vodafone, Telefonica et T-Mobile. Ces opérateurs européens ont adressé un courrier en août à la Commission européenne afin que celle-ci oblige Apple à désactiver sa nouvelle fonctionnalité, rapporte The Telegraph.

« Le relais privé prétend améliorer la confidentialité des utilisateurs lorsqu'ils se connectent et naviguent sur internet en chiffrant et redirigeant leur trafic […] Cela empêche les autres réseaux et serveurs d'accéder à des données et des métadonnées vitales, y compris celles des opérateurs en charge de la connexion », déclarent les opérateurs remontés.

Schéma de fonctionnement du relais privé iCloud. Image Apple.

« La façon dont le relais privé est implémenté va porter atteinte à la souveraineté numérique européenne de manière importante », font valoir les quatre acteurs auprès d'une Commission déjà aux prises avec Apple dans plusieurs domaines.

Compris dans tous les abonnements iCloud+, le relais privé iCloud fait transiter les requêtes via deux relais distincts afin de masquer l'adresse IP et chiffre les enregistrements DNS dans le but de réduire les possibilités d'identification et de traçage sur internet. Actuellement en bêta, le relais privé iCloud n'est pas activé par défaut, mais il est accessible en seulement quelques tapotements à des centaines de millions d'utilisateurs.

Aperçu d’iCloud+ : un Relais privé et des e-mails masqués pour plus de confidentialité

Aperçu d’iCloud+ : un Relais privé et des e-mails masqués pour plus de confidentialité

Les problèmes concrets que pose le relais privé iCloud aux opérateurs ne sont pas détaillés, mais selon des spécialistes la fonctionnalité peut troubler des mesures de qualité de service et des obligations légales de blocage de sites.

Une autre critique porte sur la concurrence. « En outre, le relais privé empêchera d'autres d'innover et de rivaliser sur les marchés numériques en aval », ajoutent les opérateurs, sans plus de précision. Ceux-ci voient peut-être le relais privé comme une menace pour leurs propres activités publicitaires.

Mise à jour 20h30 — Il n'y a pas qu'en Europe où la fronde s'organise contre Relais privé. Le troisième opérateur américain T-Mobile/Sprint est en train de déployer le blocage de la fonction lorsqu'elle est activée. Un message d'avertissement prévient l'utilisateur que son forfait téléphonique ne prend pas en charge Relais privé.

@Jon Guidry.

Apple n'a pas encore communiqué sur le sujet, mais la traînée de poudre contre Relais privé pourrait bien forcer le constructeur à dire quelque chose sous peu.

Mise à jour 11/01, 21h — T-Mobile a expliqué à 9to5Mac que le Relais privé d'iCloud était bloqué lorsque le client avait activé des fonctions de filtrage de contenus (contrôles parentaux, par exemple). Pour le reste, le blocage de Relais privé pour les autres utilisateurs est le fait d'un bug dans iOS 15.2, assure l'opérateur.


avatar Lonesome Boy | 

J’accepte de troquer un peu de performance contre plus de confidentialité. Alors qu’ils aillent bien se faire biiiiip!

avatar MacGruber | 

@Lonesome Boy

Pareil !

avatar byte_order | 

@Lonesome Boy
> J’accepte de troquer un peu de performance

Et bien, quand Apple ne sera plus capable de garantir des bonnes performances en streaming vers Netflix ou Disney ou Prime Video ou Stadia ou XCloud (et Apple TV+ / Arcade étant en concurrence, Apple ne sera p'tet pas trop pressé de négocier des accords de peering et d'investir pour augmenter son infrastructure pour corriger le goulot d'étranglement), faudra pas venir vous plaindre à votre fournisseur d'accès à Internet, car de facto c'est Apple qui devient votre fournisseur d'accès à Internet.

Et au passage, vous accédez à des sites web désormais avec une adresse probablement sous loi américaine, et donc pas protégé par la RGPD.

Vous n'acceptez pas uniquement de lâcher de la performance contre de la sécurité, vous acceptez de confier votre accès à Internet à un acteur qui contrôle déjà la plateforme.

J'adore quand les gens délèguent toujours plus de contrôle et clament qu'ainsi ils ont plus de sécurité. Dans l'histoire de l'Hummanité, c'est tellement vrai qu'à chaque fois que les individus cèdent de plus en plus de contrôle, ils ont été plus en sécurité...

Comme quoi l'histoire est vouée à se répéter.

avatar Lonesome Boy | 

@byte_order

Ben si ça arrive je le désactiverai 🤷🏻‍♂️🤔

Et non, les IPs relais privé sont situées dans le pays de l’utilisateur et non un US. Malheureusement, on ne peut pas choisir un autre pays que le sien.

PS: à quel moment j’ai parlé de sécurité? 🤔 Vous vous feriez pas un peu des films sur les intentions des autres par hasard?

avatar byte_order | 

@Lonesome Boy
> Et non, les IPs relais privé sont situées dans le pays de l’utilisateur et non un US.

C'est pas garanti. C'est en fonction des contraintes techniques. Apple ne dispose pas d'un pool d'adresses IP aussi large que ceux des opérateurs d'accès à Internet, si tous les utilisateurs de ses appareils utilisent cette fonctionnalité, y'aura clairement pas assez pour tout le monde.

> PS: à quel moment j’ai parlé de sécurité?

La confidentialité est l'un des points de ce que Apple englobe sous le terme de sécurité de
l'utilisateur.

avatar shaba | 

@byte_order

C’est ce qu’Apple promet pour son service, j’imagine qu’ils connaissent mieux la question que toi.

avatar byte_order | 

@shaba

Et bien sûr Apple tient toujours toutes ses promesses...

avatar shaba | 

@byte_order

En grande partie oui. Le service est encore en bêta mais il n’y a aucune raison qu’il ne fonctionne pas comme décrit une fois pleinement opérationnel.

avatar Shaskan | 

@byte_order

« Apple ne dispose pas d'un pool d'adresses IP aussi large que ceux des opérateurs d'accès à Internet, si tous les utilisateurs de ses appareils utilisent cette fonctionnalité, y'aura clairement pas assez pour tout le monde. »
Pas certain que tu comprennes bien comment tout cela fonctionne …

En gros tu arrives avec ton IP publique sur Relay 1
Ensuite relay 1 envoie à relay 2
Relay 2 via SA propre IP publique envoie la requête à la destination.
En gros ils ont un pool d’IP par pays et les gens sortent du relay 2 avec ces IPs mais a aucun moment c’est 1 IP publique par user relais privé.

avatar byte_order | 

@Shaskan
> Ensuite relay 1 envoie à relay 2
> Relay 2 via SA propre IP publique

Mais oui, la même adresse IP est utilisé pour l'ensemble du service de relai privé...
N'importe quoi. Au mieux vous ne gérer qu'au max 45000 utilisateurs avec une seule adresse IP, juste en NATant les ports.

Plus de 100 millions d'américains ont un iphone. Je vous laisse calculer le problème...

Le Relay 2 utilise une adresse IP dans son pool d'adresse à sa disposition.
Si y'en a plus, un autre serveur de Relay 2 prend en charge, et utilisera une adresse de son pool à lui.

Et priori ce sont des tiers qui gèrent l'étage Relay 2, pas Apple.

> En gros ils ont un pool d’IP par pays et les gens sortent du relay 2 avec ces IPs
> mais a aucun moment c’est 1 IP publique par user relais privé.

Le NAT de ports c'est bien, mais à l'échelle du service voulu par Apple, vous rêvez si vous croyez que tout peut tenir avec juste cela.

Sans oublier qu'il faut supporter un peu plus que le seul protocole http 1.x... HTTP2 repose sur du multiplexage de ports UDP, par exemple. Le streaming utilise lui aussi plusieurs ports en même temps.

avatar Brice21 | 

@byte_order

"Apple ne dispose pas d'un pool d'adresses IP aussi large que ceux des opérateurs d'accès à Internet, si tous les utilisateurs de ses appareils utilisent cette fonctionnalité, y'aura clairement pas assez pour tout le monde."

Faux car les adresses sont mutualisees.

avatar byte_order | 

@Lonesome Boy
> Ben si ça arrive je le désactiverai 🤷🏻‍♂️🤔

P'tet que d'ici là, Apple aura réussi à vous retirer cette possibilité, après quelques années de bon fonctionnement, en argumentant qu'en activant systématiquement ce relai, les utilisateurs sont mieux protégés et le blabla habituel.

Attention, on sait quand on commence une mise sous tutelle, pas quand elle s'arrêtera...

avatar apple78310 | 

@byte_order

C’est marrant, j’ai l’impression que ce que tu dis s’applique plutôt bien à quelque chose dont on parle beaucoup en ce moment 👀 #PassVaccinal

avatar iPop | 

@apple78310

Pour être plus précis: Pass Sanitaire, vous savez le truc qui est censé être temporaire et qui va finir comme un passeport pour la vie de tous les jours.
A terme ils pourrons même vous interdire de sortir de chez vous grâce à internet. Oui, vous ne vous trompez pas, on appelle cela une prison.

avatar byte_order | 

@apple78310
> C’est marrant, j’ai l’impression que ce que tu dis s’applique plutôt bien à quelque chose
> dont on parle beaucoup en ce moment 👀 #PassVaccinal

La nuance c'est que le "client" peut voter pour influencer ces décisions, tandis que le "client" d'une plateforme informatique produite par une entreprise privée, et étrangère de surcroit, lui, son "vote" c'est de devoir de perdre temps et argent pour changer de "pays".

Pour info, je ne suis pas antivax, j'ai mes 3 doses à jour. Et je préfèrerais une obligation de vaccination qui au moins maintient l'égalité et la fraternité de tous à défaut de la liberté de tous plutôt que ce pass vaccinal qui prétend préserver la liberté sans vraiment le faire tout en discriminant et donc tout en cassant l'égalité et la fraternité.

Faut un permis obligatoire pour avoir le droit de se déplacer librement sur les routes. Cela ne me choque pas qu'il faille un permis vaccinal pour avoir le droit de se déplacement librement dans l'espace publique. Y'a déjà des vaccins obligatoires, pour rappel.

Le jour où l'humanité aura trouvé une meilleure façon de se protéger ou de traiter ce foutu virus, un jour que j'appelle de mes voeux évidement, on ajuste, mais toutes ces hésitations sous pretexte de prétendre ne pas atteindre la liberté alors que le quotidien de chacun prouve tous les jours que c'est fatalement le cas par ce virus, c'est ridicule et contre productif.

avatar SyMich | 

Au nom de la protection de ses clients, Apple aura tout loisir de décider quels sites sont accessibles et quels sites sont bloqués sur les plateformes qu'ils contrôlent. Je verrais bien un relais privé non désactivable dès qu'il sera sorti de bêta test...

avatar Supernova | 

@SyMich

🧟‍♀️O 🧟M 🧟‍♂️G 😱!!!!!

avatar marc_os | 

@ SyMich

Ce que vous faites, on appelle cela un "procès d'intention".

avatar SyMich | 

Si vous voulez... moi je dirais juste que j'exprime ma propre vision de ce que pourrait devenir cette fonctionnalité qui pourrait utilement venir compléter l'arsenal de mesures de protection qu'Apple déploie depuis plus de 10 ans (essentiellement sur iOS).
Garantir à ses clients qu'ils ne risquent pas de tomber sur des sites louches, ou qu'en tant que parent, ils peuvent être tranquilles quant au sites accessibles par leurs enfants, me semble être d'une grande logique.
C'est un moyen supplémentaire pour que l'iPhone soit la plateforme la plus sûre au Monde (sous réserve que les utilisateurs ne puissent pas désactiver la protection, comme ils ne doivent pas pouvoir télécharger des apps en dehors de l'AppStore. C'est la philosophie même de la protection que veut assurer Apple pour ses clients.)

avatar byte_order | 

@marc_os

Réellement/

Apple justifie officiellement son contrôle absolu sur les apps iOS pour des raisons de sécurité de l'utilisateur.

Apple justifie officiellement son refus de permettre le side loading, alors même que là cela serait pourtant bien l'utilisateur qui en prendrait l'initiative.

Apple justifie officiellement son rejet unilateral de certains types d'apps, en disant clairement que si les utilisateurs veulent des apps porno, de torrent ou des apps sous licence GPL, ils n'ont qu'a perdrent leur investissement et switcher sur Android.

Vous croyez vraiment qu'Apple va se géner de contrôler unilateralement quel site ou service web est accessible à travers *son* service de relais depuis *ses* machines alors que depuis toujours elle a toujours été seule a décider ce qu'elle autorise ou pas dans ce qu'elle considère être *son* chez soi ?

Par ailleurs, rien que juridiquement, je vois mal Apple prendre le risque que des gens utilisant ses relais aillent visiter des sites pornos qui ne contrôlent pas correctement l'âge du visiteur, qui ne respectent pas forcément bien les règles de la RGPD, etc.

Par ailleurs, rien que financièrement, je vois mal Apple ne pas chercher a limiter le traffic qui lui couterait cher en bande passante mais qui n'apporterait rien à son image ou à ses finances.

Si vous croyez qu'Apple ne cherchera pas à contrôler ce qui passe de facto chez elle, vous êtes sacrément naif.

avatar shaba | 

@byte_order

Tu te fais de sacrés films tout seul toi 🤣

avatar byte_order | 

@shaba

Vous n'êtes pas capable de contre-argumenter un minimum sur le fond ?

avatar shaba | 

@byte_order

Bien sûr que j’en suis capable, seulement, tu ne donnes pas envie de débattre avec toi. Tu passes ton temps à considérer des scénarios fictifs comme s’ils étaient réels et à cracher sur ce que fait Apple. On a tous le droit d’être critique à son égard, et c’est bien de l’être mais être systématiquement dans la critique comme tu l’es est usant.

avatar byte_order | 

@shaba
> Bien sûr que j’en suis capable, seulement, tu ne donnes pas envie de débattre avec toi

Ne le faite pas pour moi, faite le pour vous même et pour les autres.

> Tu passes ton temps à considérer des scénarios fictifs comme s’ils étaient réels

La captation de l'intégralité du trafic n'est pas un scénario fictif, c'est même clairement indiqué que c'est la volonté d'Apple que le service le fasse, pour des raisons de confidentialités d'après elle. J'expose mon avis qu'elle a aussi d'autres raisons à cela, comme c'est mon droit.

> et à cracher sur ce que fait Apple. On a tous le droit d’être critique à son égard,
> et c’est bien de l’être mais être systématiquement dans la critique comme tu l’es est usant.

Dans ce cas, ne lisez pas mes commentaires.

avatar shaba | 

@byte_order

Ton ramassis de conneries ne se prête même pas au débat mais je vais essayer. Comment peux-tu imaginer une seconde qu’Apple va s’arroger le droit de décider ce qu’on peut visiter ou non ? Le fait qu’elle contrôle ce qui est publié sur l’AppStore n’est pas comparable, c’est son magasin et on pourrait lui opposer une responsabilité morale d’une part, se servir de ses erreurs pour démontrer que son contrôle est vain et tenter de déboulonner l’AppStore d’autre part. Ce qui a déjà été tenté du reste. Mais Apple ne va pas se risquer à t’interdire de visiter un site internet. Ça serait se mettre du mauvais côté de la barrière et elle ouvrirait un nouveau front avec les états avec lesquels elle ferraille bien assez depuis quelque temps.
Pour le reste, je suis d’accord je ne suis pas obligé de lire ta prose mais malheureusement tu tentes de la répandre à longueur de sujets. Ce qui est par ailleurs une excellente publicité pour la fonction blocage du club MacG, va falloir que j’y réfléchisse.

avatar byte_order | 

@shaba
Si vous n'êtes pas capable qu'il y a, aux USA du moins mais pas que, une demande des parents pour s'assurer que leur bambins sur iphone ne puissent pas aller sur les "mauvais" sites web, et que c'est déjà la raison pour laquel Apple refuse tout app iOS relatif à la pornographie, ainsi que les apps de P2P, tans pis.

> Le fait qu’elle contrôle ce qui est publié sur l’AppStore n’est pas comparable,
> c’est son magasin

Et son service de relai privé c'est son service, tout autant.

> et on pourrait lui opposer une responsabilité morale d’une part

Pareil.

> Mais Apple ne va pas se risquer à t’interdire de visiter un site internet.

Si elle voit que sa clientèle aimerait bien un moyen de protéger leurs enfants de tout risque de visiter des "mauvais" sites sur Internet, vous croyez qu'elle va s'en privé, surtout pour un service payant ?

> Ça serait se mettre du mauvais côté de la barrière

Y'a longtemps que Apple s'est officiellement mis du côté des prudes, des anti-P2P peu importe si c'est légal dans votre pays, etc. Selon elle, elle est du bon côté de la barrière, pour la bonne et simple raison c'est que c'est elle qui contrôle la barrière.

Pour rappel, elle a estimé que cela serait bien acceuillie son service d'analyse et dénonciation automatique des photos personnelles d'un iPhone, elle n'a pas vu venir la crainte des derives sous la pression de dictatures.

Quelle ironie votre dernier paragraphe : finalement vous êtes bel et bien vous même interessé par un service même payant mais filtrant le contenu que vous ne voulez plus voir...
Mais n'arrivez pas à voir que l'offre relai privé d'Apple peut parfaitement répondre au même besoin pour une clientèle, en particulier familiale, qui souhaite protéger leurs enfants, non seulement leur confidentialité mais aussi de tomber sur de la pornographie, etc.

avatar shaba | 

@byte_order

Ce que tu décris s’appelle le contrôle parental. Ça n’a aucun rapport avec une censure d’Internet systématique qu’Apple fantasmerait de mettre en place. Tu es encore et toujours à côté de la plaque.
Quant au dernier paragraphe, tu aurais peut-être besoin qu’Apple filtre aussi le second degré ? Ils peuvent le mettre en place si tu le fantasmes assez fort. C’est déjà assez compliqué de lire tes commentaires, manquerait plus que ça me coute de l’argent 🤣

avatar Bigdidou | 

@byte_order

« Vous n'êtes pas capable de contre-argumenter un minimum sur le fond ? »

Qu’est-ce que tu veux argumenter ?
Tu balances un pur procès d’intention sans le moindre signal ni, d’ailleurs, la moindre argumentation en dehors d’une rhétorique de confusion de situations ou d’événements qui n’ont pas grand chose à voir.
Refuser le side loading dans le cadre d’une politique/stratégie commerciale et globale d’entreprise a des fins de résultats commerciaux est une chose, mettre en place un système de contrôle mondial d’accès aux ressources d’internet dans un objectif idéologique (lequel, d’ailleurs, nous empêcher de regarder du porno ?), franchement, tu y crois toi-même ???

Tu penses les dirigeants d’Apple hors sol à ce point ?

avatar byte_order | 

@Bigdidou
> Tu balances un pur procès d’intention sans le moindre signal

Y'a des précédents, désolé.
Apple a bel et bien un précédent sur le contenu qui a droit de circuler ou pas via ses services jusqu'au ou depuis ses appareils sous iOS. Ce n'est pas une invention de ma part, quand même.

> Refuser le side loading dans le cadre d’une politique/stratégie commerciale
> et globale d’entreprise a des fins de résultats commerciaux est une chose

Mais Apple ne le refuse pas officiellement pour ces raisons là !
Elle utilise a fond l'argument de la sécurité et la confidentialité pour le refuser.
Je ne vois pas pourquoi, du coup, vous considérer qu'il n'y a aucun précédent dans l'instrumentalisation de l'argument de sécurité, confidentialité pour bloquer certains usages, certains contenus transitant par ses services...

> mettre en place un système de contrôle mondial

Où ai-je dis mondial ?
For heureusement, Apple ni personne ne contrôle pas la totalité des plateformes, tout format confondu, permettant d'accéder à Internet.
Je me focalise sur la plateforme iOS ici, clairement. Et là, elle contrôle de facto 50% des smartphones des américains, plus de 35% en France. C'est loin d'être anecdotique comme volume de trafic capté sous son contrôle exclusif...

> lequel, d’ailleurs, nous empêcher de regarder du porno ?

Depuis une app native iOS, oui, clairement.
Partager via des torrents, même quand c'est parfaitement légal dans votre pays, oui clairement.

> Tu penses les dirigeants d’Apple hors sol à ce point ?

Je pense qu'ils ont l'argent et donc la patience pour voir loin, et que y'a bel et bien une volonté depuis très longtemps de toujours renforcer son contrôle sur les usages des gens pour mieux en tirer des profits pour eux, oui. Et je doute qu'il ignore la technique pour bouillir une grenouille. Suffit de voir comment ils ont profité du passage à l'architecture ARM des Macs pour imposer la notarisation de toutes les apps pour macs, les plaçant de facto en autorité de "légitimité" de toutes les apps macOS.

Et ils leur arrivent d'être assez hors sol. Cf la dénonciation automatique par analyze automatique des photos présents sur un iPhone : ils n'ont pas vu la crainte des gens que cela servent à des dictatures, dictatues où Apple n'a pas trouvé le courage d'arbitrer entre valeurs et profits autrement que pour le second...

avatar Bigdidou | 

@SyMich

« Apple aura tout loisir de décider quels sites sont accessibles et quels sites sont bloqués sur les plateformes qu'ils contrôlent. Je verrais bien un relais privé non désactivable dès qu'il sera sorti de bêta test... »

Autant d’habitude je te suis, autant là, il me semble que tu vas très loin ;)
J’imagine mal le truc, quand même.

avatar SyMich | 

Je ne suis pas devin (c'est quoi le féminin de devin... devine? 🤔), on verra bien ce que ça deviendra, mais je trouverais ça assez logique et dans la lignée de la politique d'Apple de proposer une plateforme totalement sécurisée grâce au contrôle qu'ils peuvent assurer de bout en bout.

avatar passingphantom | 

@SyMich

Il me semble que le féminin de devin est devineresse. :)

avatar pilipe | 

@SyMich

Chaque mot n’a pas obligatoirement de contre partie féminine ou masculine.

avatar bibi81 | 

Au nom de la protection de ses clients, Apple aura tout loisir de décider

Yes

Et au nom du business Apple ne manquera de demander de l'argent aux webmasters pour que leurs sites soient visibles depuis un appareil pommé.

avatar byte_order | 

@SyMich

Site web... ou tout "service" sur le web.
Genre de méthode de paiement alternatif...

Au hasard. Vraiment, un, juste au hasard.

avatar reborn | 

@SyMich

Ils n’ont pas besoin de s’emmerder avec l’infrastructure de relais privé pour arriver à ce résultat.

Et relais privée est une option payante donc ça ne sera jamais imposé par défaut.

avatar byte_order | 

@reborn
> Ils n’ont pas besoin de s’emmerder avec l’infrastructure de relais privé pour
> arriver à ce résultat.

Sauf que pour le faire autrement, faut intercepter le trafic sortant des iPhones, et donc violer le chiffrement des communications.

> Et relais privée est une option payante donc ça ne sera jamais imposé par défaut.

Ou alors plafonnée à un volume max mensuel, mais débloquée via un abonnement Apple One, en particulier au niveau famille. Y'a bien des moyens de convaincre les utilisateurs de l'activer, même payante. Surtout auprès d'une clientèle a qui elle ne cesse de vendre le message que le monde est très dangereux mais qu'il suffit de lui faire confiance et Apple se charge de tout. Contre un peu plus d'argent.

Ce qui n'a jamais repoussé la clientèle.

avatar reborn | 

@byte_order

Comme dit plus haut il suffirait de désactiver l’option payante non obligatoire.

Merci monsieur complot

Voila sinon il y a toujours les VPN à 3€ dont les youtubeurs ne cessent de faire la promotion

Circulez il n’y a rien à voir 🙋‍♂️

avatar Krysten2001 | 

@byte_order

Bah pourtant on sera bel et bien plus en sécurité 😉
On a vu les résultats tout de suite avec les diverses verrous d’iOS.

Maintenant l’histoire dit qu’il y a que les i…….. qui changent pas d’avis 😜

avatar byte_order | 

@Krysten2001

Vous confondez être sous tutelle avec être en sécurité.

avatar Brice21 | 

@byte_order

"quand Apple ne sera plus capable de garantir des bonnes performances en streaming vers Netflix ou Disney ou Prime Video ou Stadia ou XCloud"

Tu as bien compris que le Relay d’Apple sert uniquement aux requêtes DNS (over http encryptees) et aux pages web (de Safari uniquement) et à rien d’autre, en particulier pas au streaming. et pour info toit passe par CloudFlare qu’indisposé de pool d’IP locales utilisées aléatoirement et mutualismes entre tous les utilisateurs d’Apple Relay.

avatar Ielvin | 

@Lonesome Boy

Il y’a déjà quelques sites pro auxquels je n’ai plus accès avec le relais privé..

C’est un message clair..

avatar shaba | 

@Ielvin

Oui c’est un message que le service est en bêta et qu’il peut ne pas fonctionner avec certains sites comme indiqué à l’activation.

avatar IceWizard | 

Quoi, plus le droit de tracer et revendre/utiliser les données utilisateurs ! C’est un scandale ..

avatar oomu | 

@IceWizard

choquant :)

avatar jujulec | 

bin voyons donc !
Tant qu'une poignée de geek utilise des VPN, soit...
Mais maintenant si la protection par l'anonymat est à la portée du plus grand monde, forcement les gorets du traçage et les opérateurs - qui ont les doigts dans le pot de confiture jusqu'au coude - ne l'entendent plus de la même oreille !

avatar zypic | 

Je serai bien partant pour faire partie des signataires d’une lettre ouverte, à la commission européenne, des utilisateurs des réseaux des F.A.I., en demandant à ce que conformément aux « buts » du RGPD le même type de service soit disponible chez tous les opérateurs.

avatar saoullabit | 

@zypic

Bonne idée

avatar quinzero | 

Je ne suis pas un spécialiste, mais le fait que toutes les IP, soient taguées aux US peut poser problème. Il y a beaucoup de services qui on besoin de connaitre la provenance au moins géographique de la demande (netflix et autres par ex).
Il y a aussi des firewall qui bloquent les IP étrangères pour raison de sécurité , bref, c'est pas juste un business.

avatar Lonesome Boy | 

@quinzero

C’est justement tout l’intérêt d’un VPN (mais pas de relais privé): on peut choisir le pays de connexion pour ne pas subir les bridages géographiques

Pages

CONNEXION UTILISATEUR