Apple, Google et les autres pourraient payer pour exploiter les informations de Wikipedia

Mickaël Bazoge |

Wikipedia en a assez de se faire tondre la laine sur le dos par les grandes plateformes du web. Google, Facebook, Amazon ou encore Apple puisent tous plus ou moins dans les ressources de l'encyclopédie participative, que ce soit dans les résultats d'une recherche ou celui d'un assistant connecté… et sans rien payer en retour. C'est pourquoi Wikimedia, la fondation qui gère le site et tous les projets qui s'y greffent, a créé Wikimedia Enterprise.

Cette nouvelle structure a commencé à discuter avec ces grands groupes et les premiers accords pourraient être annoncés dès le mois de juin, rapporte Wired. On verra si Apple fera partie du lot, sachant que les connaissances de Siri s'appuient beaucoup sur Wikipedia. Néanmoins, aucun « client » ne sera obligé de mettre la main à la poche.

Wikipedia fournit plusieurs jeux de données gratuites pour quiconque voudrait les utiliser. Toutes les deux semaines, le service livre un aperçu de tout ce qui a été ajouté à l'encyclopédie, ainsi qu'un flux de tous les changements dans plusieurs formats. Charge aux entreprises de faire le ménage dans ces paquets d'informations afin de les adapter à leurs besoins. Et cela peut représenter un certain investissement.

C'est là qu'intervient l'offre de Wikimedia Enterprise : vendre des données nettoyées de toutes les scories que les plateformes s'emploient à retirer. Le tout en temps réel et dans un format qu'elles n'auront plus qu'à intégrer dans leurs services. À cela s'ajoute un service client avec support technique, et la garantie d'obtenir les informations désirées avec un minimum de délai.

Le budget annuel de Wikipedia tourne autour d'une centaine de millions de dollars. Ces formules payantes ne représenteraient qu'une petite portion de ces revenus, qui proviennent majoritairement des dons des utilisateurs (et des dons des mêmes entreprises qui sont visés par cette initiative). Mais Wikimedia Enterprise serait une source de revenus stable, ce qui permettrait de financer des projets d'expansion.

Il reste deux points noirs : d'une part, Wikipedia Enterprise va héberger son activité non pas sur les serveurs maison, mais chez Amazon Web Services (AWS). C'est un moyen de faciliter la vie des clients, mais cela peut coincer au sein d'un projet dont la fierté est sa liberté de fonctionnement et qui s'intègre dans le monde du libre. D'autre part, et c'est directement lié à l'idéalisme qui sert de moteur au projet Wikipedia, cette vente de données pourrait mal passer auprès des contributeurs.

C'est pourquoi Wikimedia Enterprise va passer les prochaines semaines à obtenir la réaction des volontaires de Wikipedia. Lane Becker, directrice de la fondation, explique que c'est la première fois que l'organisation « reconnait » que les utilisateurs commerciaux sont des utilisateurs de ses services. « Nous savions qu'ils étaient là, mais sans vraiment les intégrer dans notre base utilisateurs ».


Tags
avatar oomu | 

@marenostrum

c'est une opinion exagérée et radicale

mais oui, wikipedia a mis un clou dans des universalis etc

avatar julien74 | 

@marenostrum

Entre l’encyclopédia universalis d’il y a 20 ans que personne pouvait se payer (ou alors se piratait sous le manteau) qui avait une qualité certaine
Et
Wikipedia gratuit et accessible à tout le monde mais (a débattre) d’une qualité moindre...

Franchement c’est quoi le mieux?

avatar oomu | 

mozilla bis le retour...

-

puis viendra le temps de "valoriser"

de "dégager de nouvelles opportunités pour la fondation"

etf

avatar vince29 | 

Tant qu'ils n'abandonnent pas la NPOV pour une encyclopédie plus inclusive...

avatar Moonwalker | 

Ah! Je ne suis pas le seul à avoir songé à Mozilla en découvrant cette nouvelle.

avatar Nesus | 

Je fais partie des donateurs les plus anciens (Wikipedia me le rappel chaque année). Je ne suis choqué par rien. Les campagnes de renouvellement de dons sont de plus en plus longues, c’est de plus en plus compliqué de trouver de l’argent alors que clairement tout le monde l’utilise. Et les gros donnent une obole de ce que cela leur rapporte. Donc non, je n’ai rien contre.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR