Smash, un WeTransfer français et sans limite de taille

Stéphane Moussie |

Smash, ce n’est pas seulement le nom d’un coup puissant au tennis, c’est aussi le nom d’un service de partage de fichiers français qui s’attaque au très populaire WeTransfer.

Pour attirer les photographes et les musiciens habitués à partager leurs gros fichiers via WeTransfer, Smash emploie les gros moyens. Quand le premier limite les envois gratuits à 2 Go, le second n’impose aucune restriction de taille. Depuis votre navigateur, vous pouvez uploader 10 Go de vidéos ou de photos, ou même plus, Smash les acceptera sans problème. Et ce, sans avoir à créer de compte, une adresse email suffit, comme pour la plupart des services de ce type.

La seule contrepartie qui vous sera éventuellement demandée, c’est d’attendre un certain temps avant que votre lien de téléchargement ne soit créé. Au-dessus de 2 Go, la priorité est en effet donné aux utilisateurs Premium, qui disposent d’autres avantages, dont un historique des transferts, des options de personnalisation supplémentaires et une disponibilité des fichiers jusqu’à 365 jours. Smash Premium coûte 5 €/mois avec un engagement d’un an ou 10 €/mois sans engagement. D’autres formules sont proposées pour les petites et grandes entreprises.

L’offre gratuite, qui sert de produit d’appel, est en tout cas compétitive. Outre le stockage illimité, Smash permet de conserver les fichiers jusqu’à 14 jours, contre 7 jours pour WeTransfer, et il est possible de définir un mot de passe ainsi que de personnaliser partiellement la page de téléchargement (y compris son URL), quand le leader du marché réserve ces options à sa formule payante.

Il n’y a pas de publicité autre que des messages promotionnels pour l’offre payante. Enfin, le service français permet aux destinataires de prévisualiser les vidéos avant de les télécharger — autrement dit, de les regarder en streaming —, quand la prévisualisation de WeTransfer se limite aux photos et aux fichiers audio.

Démarré en 2016, Smash compte maintenant 300 000 utilisateurs, dont la moitié sont en France. Le service a 3 000 clients payants et vise la rentabilité en 2021 avec 30 000 abonnés. La start-up lyonnaise, que nous avons rencontrée au début de la semaine, est en pleine ébullition. Installée depuis peu dans le nouvel incubateur H7 à Confluence, elle s’apprête à boucler une importante levée de fonds et a lancé cette semaine une mise à jour majeure.

Prévisualisation d’une vidéo.

L’architecture a été revue pour être plus robuste et plus modulaire. Smash sélectionne dorénavant le serveur le plus proche (les données des utilisateurs français restent sur le territoire national), avec à la clé une vitesse de transfert optimisée. D’après nos essais, Smash est plus rapide en moyenne que WeTransfer.

Le service exploite l’incontournable infrastructure serveur d’Amazon. Les données sont chiffrées en transit (avec les protocoles SSL/TLS) et au repos (AES 256 bits). Bien que le stockage illimité soit gratuit et qu’il n’y ait pas besoin de créer de compte, l’utilisation de Smash pour du piratage est très marginale, nous ont assuré Rémi et Romaric Gouedard-Compte, les deux frères cofondateurs. Cela s’explique en partie par le caractère éphémère des fichiers, qui disparaissent au plus tard 14 jours après leur mise en ligne. Le service détecte aussi automatiquement les activités suspectes, comme des pics anormaux de téléchargements sur des fichiers particuliers.

L’équipe de cinq personnes a une feuille de route chargée pour les mois à venir — des recrutements sont d’ailleurs prévus pour mener à bien tous les projets. Une application mobile, qui fait cruellement défaut (le service est incompatible avec les navigateurs mobiles), devrait notamment arriver d’ici la fin de l’année.

Sûrs de leur produit, les Lyonnais ne comptent pas ajouter de pub, ils sont confiants dans leur capacité à convertir les utilisateurs gratuits en abonnés et à en attirer de nouveaux. En définitive, de faire de Smash un coup gagnant.

avatar Amaczing | 

Sympa !

avatar Nico-1971 | 

Des français, cela fait plaisir, des Lyonnais de surcroît ;-)

avatar YuYu | 

Trop bien, je ne connaissais pas du tout !
J’essaierai pour mes prochains transferts !!

avatar lesurfeurfou | 

Cool ! J’essaie, si concluant je prendrai un abonnement premium pour remplacer mon abonnement WT

avatar karateka31 | 

Nickel je vais essayer également

avatar Pablo Altés | 

Bien mieux que WeTransfer, et comme c'est français, les fichiers passent beaucoup mieux chez mes clients

avatar coink | 

oui enfin ça reste du AWS S3 derrière...

avatar guill | 

J’utilise ce service personnellement et professionnellement depuis presque le début. Un super service ! #OnlyLyon

avatar razerblade | 

Jolie pub :)

avatar BananaYatta | 

Je les utilise pour le boulot. Et j’ai converti plus d’un collègue au service. Keep up the good work! Bravo aux équipes

avatar alexis83 | 

Aux utilisateurs de ce type de service : il y a quoi comme intérêt/avantage par rapport à par exemple dropbox ou l’on peut partager son fichier via un lien ?

avatar lawappe | 

@alexis83

Pas besoin de compte, espace illimité.

avatar alexis83 | 

@lawappe

Entre particulier pour échanger un fichier une fois l’an je comprend mais pour les entreprises ou les personnes disposant déjà d’un compte pour du Cloud je ne vois pas la plus valu de ce type de service car quitte à payer autant prendre une offre de Cloud non ?

avatar magic.ludovic | 

@alexis83 : Par exemple, dans mon cas, mon entreprise paye le service de Cloud de Microsoft ( OneDrive ) , mais, mon employeur me limite le partage en externe à 1 seul jour, après le fichier n'est plus dispo ... ainsi mes clients qui ne téléchargent pas très rapidement mes fichiers doivent me refaire une demande ... Du coup, j'utilise ce genre de services ... Pour avoir une dispo de 7 ou 14 jours ... Pas le choix ...

avatar alexis83 | 

@magic.ludovic

Ok je comprend mieux ton utilisation pour le coup mais là je vois l’utilité surtout à cause de la politique de ton entreprise qui te limite, d’ailleurs limite qui semble ne servir à rien puisque tu l’as contourné

avatar marenostrum | 

en plus il parle de ses clients et il travaille pour une boite. manque de cohérence tout ça.

avatar Chazi | 

@marenostrum

Pour fonctionner, généralement, une boîte a besoin de clients.

avatar A884126 | 

@marenostrum

Aucune incohérence. Vous n'avez simplement pas compris ses propos.

avatar AirForceTwo | 

@alexis83
"limite qui semble ne servir à rien puisque tu l’as contourné"

Au contraire ! La limite permet de ne pas accumuler des fichiers trop lourds sur leur compte OneDrive, car l'espace n'y est pas illimité.
S'il passe par un autre service - gratuit -, il n'encombre pas le OneDrive.

avatar pat3 | 

@alexis83

Ben non: quand j’envoie des gros fichiers de 1go ou plus, je ne le fais JAMAIS du mobile. Pas plus, d’ailleurs, pour des fichiers au-delà de 10mo.
J’ai une Dropbox pour des échanges réguliers avec un groupe de personnes (en formation, par exemple), pour tout le reste j’utilise des services comme celui-ci.

Pour la petite histoire, pour des fichiers jusqu’à 1 Go, j’utilise dl.free.fr. C’est vieux, c’est moche, personne n’en parle même chez Free, mais c’est gratuit depuis toujours, c’est français, on est sûr que Free ne s’en sers pas pour nous pister (je crois que l’administrateur de ce truc a été oublié dans le placard d’un data center et doit y être momifié), les fichiers peuvent être stockés jusqu’à un an, et pourtant ça marche nickel et je m’en sers depuis au moins… 10 ans?

avatar alexis83 | 

@pat3

Je n’ai pas parlé via mobile mais du coup si tu as une solution payante de Cloud il n’y a pas d’intérêt pour ce type de service enfin du moins ça fais doublon

avatar marenostrum | 

ça dépend y a Cloud et Cloud. par ex chez Apple on peut pas travailler sur un fichier en ligne (on doit le télécharger dans notre appareil d'abord et le renvoyer). chez DropBox on peut travailler sur un fichier filemaker par ex. ça peut remplacer un serveur.

avatar AirForceTwo | 

@pat3
"j’utilise dl.free.fr. C’est vieux, [...] personne n’en parle même chez Free, [...] je crois que l’administrateur de ce truc a été oublié dans le placard d’un data center [...] les fichiers peuvent être stockés jusqu’à un an"

Aie aie aie, vu le portrait que tu nous dresses, ça doit pas être super niveau sécurité :-))).
Un service oublié et jamais mis à jour est un service potentiellement hacké. Et dans ce cas, probablement de manière silencieuse.

À moins évidemment que tu exagères un peu.

avatar iPop | 

@lawappe
Pas besoin de compte, espace illimité.

Ayant un iPhone, un iPad et un Mac, donc forcément déjà un compte iCloud, quel intérêt ?

avatar lawappe | 

@iPop

L’espace illimité, peut être ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR