Le PC de la campagne « Get a Mac » pourrait se moquer de macOS Mojave

Nicolas Furno |

Dans la série des excellentes pubs « Get a Mac », Apple se moquait notamment de Windows Vista et de sa fâcheuse manie à demander sans arrêt la permission à son utilisateur. C’était bien vu et drôle… mais quelques années plus tard, la blague est nettement moins drôle pour les premiers utilisateurs de macOS Mojave.

https://www.youtube.com/watch?v=VuqZ8AqmLPY

Avec cette version, Apple a en effet choisi de renforcer la sécurité de son système en obligeant les apps à demander une autorisation à l’utilisateur dans certains cas. Ce sera le cas pour les apps qui veulent utiliser le microphone ou la webcam, mais aussi pour accéder aux mails, aux signets de Safari ou encore aux sauvegardes de l’ordinateur. Une bonne idée sur le papier, sauf que depuis la bêta 2, cela s’applique aussi à toutes les apps qui peuvent intervenir dans une autre app.

C’est une vieille fonction de macOS : une app peut s’intégrer à une autre app dans divers cas de figure, mais notamment pour modifier du texte. Un gestionnaire d’abréviations comme TextExpander ou Typinator peut avoir besoin de remplacer du texte dans n’importe quelle app. Un correcteur comme Antidote a besoin d’un même accès général pour apporter ses corrections. Mais on se retrouve alors dans la même situation ubuesque que Vista, avec une boîte de dialogue à chaque fois que l’on veut faire quelque chose.

Très concrètement, macOS Mojave demande pour le moment une autorisation pour chaque app qui n’avait jamais été ouverte. À chaque fois que vous ouvrez une app que vous n’aviez pas ouvert depuis la mise à jour, vous aurez un message de dialogue vous demandant d’autoriser l’utilitaire en question. À chaque fois. Et c’est souvent stupide, comme dans cet exemple où mon gestionnaire d’abréviations demande un accès dans un lecteur vidéo… ?‍♂️

Allow, allow, ALLOW ! ?

Pour moi, c’est le pire élément de la bêta de macOS Mojave et j’espère à chaque mise à jour qu’Apple aura réglé ce comportement. Le plus simple serait de pouvoir dire au système qu’une app a le droit d’accéder à toutes les autres apps sans avoir à poser la question. Si vous avez confiance en votre gestionnaire d’abréviations, votre correcteur ou n’importe quel utilitaire qui a besoin d’accéder à toutes vos autres apps, vous pourriez ainsi l’autoriser systématiquement.

La protection resterait en place pour une app que vous venez d’installer et en laquelle vous n’avez pas forcément encore confiance. Allez Apple, on ne veut pas être le Vista de 2007… ?


avatar Elkaar (non vérifié) | 

??‍♂️??‍♂️??‍♂️

avatar François31400 | 

@Elkaar

???

avatar GtnDns | 

Tout ça pour un clique de souris/trackpad supplémentaire..franchement ce n’est pas un peu excessif comme réactif ? ?‍♂️
Pourtant c’est le même principe que sur iOS avec les autorisations au premier lancement d’une app..

Ok c’est chiant mais c’est à faire une fois quoi..

avatar ovea | 

Non !
Ce qui est excessif, c'est ce qu'on ne voit pas derrière !
Le nombre de connections faites par le sytème !

Ouai, ouai !
Apple lui-même se connecte un nombre de fois incalculable pour des raisons inconnues qui ne sont même pas proposées au contrôle de l'utilisateur …
ho, mais comme le faisait Windows !

Étrange, n'est-ce pas ?

avatar stefhan | 

Non mais allow quoi !

avatar mistervannes | 

@stefhan

Bien joué !

avatar lome_bbrr | 

XD

avatar SVN7H | 

J’ai jamais cherché le moyen d’allow directement au clavier, ce qui serait un gain de temps précieux, vous avez une astuce ?

avatar Nicolas Furno | 

@SVN7H

  1. ⌃F7 pour activer l'accès complet au clavier si ce n'est pas déjà le cas ;
  2. ⇥ et ↵ (ou espace) pour valider.

Et pour annuler, c'est juste la barre espace, puisque le bouton est sélectionné par défaut.

avatar JOHN³ | 

2000-2007 C’était un temps où l’on voyait très peu de mac. C’est le développement du web et des développeurs tiers qui nécessite aujourd’hui ces précautions. On ne peut pas reprocher à Apple de se mettre à jour.

D’ailleurs la croissance de Apple auprès de ma génération est invraisemblable.
En revanche je vois je moins en moins d’iPhone chez les gens de ma génération (25-30 ans.
Au regard des derniers tarifs quelque part ça me rassure.

avatar occam | 

@JOHN³

"On ne peut pas reprocher à Apple de se mettre à jour. "

Si seulement c’était vrai.
Et même si, rien n’obligerait à le faire d’une façon aussi idiote.

avatar JOHN³ | 

@occam

?

avatar areayoko | 

Apple ne ferait pas ça qu'on gueulerait aussi ...

avatar MacGyver | 

install osx mojave ?

> later (ya pas cancel bordel)

do it tonight or tomorrow?

> cancel

avatar pioneer6014 | 

Au moins, ça ne risque pas de m'arriver sur mon MBP début 2011...
Par contre, même comportement sur iPad, qui insiste pour passer sur iOS 11, et c'est sacrément agaçant !

avatar AngryKiller | 

Installe le profil tvOS 11 beta pour ne plus avoir d'alertes ;)

avatar lome_bbrr | 

ah merci pour l'info!

avatar Le docteur | 

J'ai lu une pub en croyant que c'était un article un peu plus haut.
Il faut doter le Mac d'un antipublireportage de toute urgence : "attention, vous allez lire une connerie qu'on essaie de faire passer pour un article — voulez-vous vraiment ouvrir cette page ?"

avatar iPepito | 

La réforme de macOS passe mal ?

avatar occam | 

Quelle idée saugrenue que celle de vouloir avilir une oeuvre d’art en lui demandant de servir à des tâches bassement utilitaires et vulgairement productives !
Un Mac, on l’admire, on le contemple, on le scrute, on s’en délecte... et puis on le referme et on retourne travailler sur l’humble machine qui voudra bien faire ce qu’on lui demande et exécuter sans broncher les instructions qu’on lui donne.

Un Mac, c’est comme le verre de cognac de Talleyrand : ça se hume, ça entretient la conversation... et c’est tout.

(« On prend son verre au creux de sa main, on le réchauffe, on l’agite en lui donnant une impulsion circulaire afin que la liqueur dégage son parfum. Alors on la porte à ses narines, on la respire…
— Et puis, Monseigneur ?
— Et puis, Monsieur, on pose son verre et on en parle… ».)

avatar frankm | 

@occam

Orgasmique.
Un jour j'ai lu un article sur un parfum odeur déballage d'un Mac neuf. Il vous le faut absolument !

avatar lome_bbrr | 

très agréable à lire :)

avatar Pobla Picossa | 

D’où le nom « bêta «

avatar Pyjamane | 

Il faut surtout que chacun fasse remonter le problème s’il pense que c’en est un : ça sert à ça une bêta, pas à venir pleurer sur un forum autre que celui d’Apple, ni à faire le kéké devant les potes en disant « moi j’ai la dernière version, nananère ».

avatar Malouin | 

2007-2018... Peut être que le temps (et les menaces) ont changé non ?

avatar ovea | 

Les … menaces !?!?

On pourrait tout aussi bien dire que c'est juste que la visibilité d'Apple n'a plus rien à voir — La pomme n'a d'intérêt qu'avant d'être croquée. Après, c'est juste un rêve d'ado.

Par contre, l'Apple d'aujourd'hui a largement les moyens de faire face avec classe, sans rester le cu… sans se satisfaire de ses lauriers et de sa gloire passée.

C'est juste un problème de gestion produit qui n'a plus l'intelligence nécessaire.

avatar Lapin85 | 

Peut-être aussi parce que sur ce site on a affaire à une bande de râleurs « invertébrés » , jamais content de ce qu’on leur propose !
Des sales gosses quoi ! ?

avatar occam | 

@Lapin85

"jamais content de ce qu’on leur propose"

Il fut un temps où ces mots définissaient l’esprit Apple, du moins en projetaient-ils l’ambition (au point d’en faire leur pub) :

« Here's to the crazy ones. The misfits. The rebels. The troublemakers. The round pegs in the square holes. The ones who see things differently. They're not fond of rules. And they have no respect for the status quo. You can quote them, disagree with them, glorify or vilify them. About the only thing you can't do is ignore them. Because they change things. They push the human race forward. And while some may see them as the crazy ones, we see genius. Because the people who are crazy enough to think they can change the world, are the ones who do. »

Certains d’entre nous se souviennent de cet esprit et de cette exigence.

https://m.youtube.com/watch?feature=youtu.be&v=8rwsuXHA7RA

avatar switch (non vérifié) | 

C'est la pire crasse qu'Apple pouvait faire aux développeurs que d'imposer une notification lorsqu'une application à besoin d'envoyer un AppleEvent pour en "piloter" une autre.
Cela va rendre l'OS insupportable à utiliser au quotidien, Vista quoi…
Si c'est désactivable ça ira, sinon il ne reste qu'à prier pour qu'on puisse autoriser "forever" à la manière de LittleSnitch…

avatar huexley | 

Avec un peu de chance ce sera totalement désactivable… Je croise les doigts

avatar charliedeux | 

on est plus a un retournement de veste près

avatar Moonwalker | 

Hum…

Ces applications ont été créées avant l’apparition de cette nouvelle fonction. Quoi d’étonnant qu’elles ne soient pas prises en compte ?

Un peu tôt pour pleurer.

avatar Jazzride | 

Avant apple c'était cher mais pas totalement délirant, et surtout ca marchait bien mieux que windows et linux et c’était bien moins compliqué

maintenant c'est l’inverse
si on veut faire des économies d'argent de temps et de fatigue on repasse sur pc win linux entre les prix vertigineux, les macos mojave, les soucis de clavier papillon les imac qui stoppent d'un coup les machins collés soudés, les appareils obsolètes, les mac pro plein tarif 5 ans après même si personne n'en prend, faut en vouloir pour rester chez apple

genre
la garde meurt mais ne se rend pas
je ne suis pas héroïque je me suis rendu

c’est beau l’héroïsme.

CONNEXION UTILISATEUR