Ce que l'on souhaite dans OS X 10.12

Nicolas Furno |

C’est en juin prochain, à l’occasion de la WWDC, qu’Apple devrait présenter comme d'habitude son nouveau système d’exploitation. Le successeur d’OS X El Capitan n’a pas encore de nom connu et on ne sait pas pour le moment ce qu’il contiendra. Mais cela ne nous empêche pas de spéculer et surtout de lister ce qui nous ferait plaisir.

L’image de fond utilisée tout au long de cet article est une photographie de brandon.n (CC BY 2.0)
L’image de fond utilisée tout au long de cet article est une photographie de brandon.n (CC BY 2.0)

Que veut-on pour OS X 10.12 ? Qu’espère-t-on pour cette mise à jour annuelle ? Réponse en dix points et autant de souhaits !

Un nouveau nom et une nouvelle numérotation

Tous les ans, Apple donne un petit nom à son système d’exploitation. L'année dernière, c’était El Capitan, avant lui on a eu Yosemite et Mavericks… et puis une longue série de chats plus ou moins gros depuis la naissance d’OS X. Le cru 2016 ne devrait pas faire exception et si on reste sur la tendance des lieux connus de Californie, on parierait bien sur Big Sur.

Cette côte californienne longue de 140 km environ entre San Francisco et Los Angeles est caractérisée par des falaises abruptes. Ce sont des paysages souvent magnifiques qui pourraient permettre, au passage, de renouveler les fonds d’écran du système. On a découvert le parc naturel de Yosemite sous tous ses angles, on veut maintenant l’Océan Pacifique !

Le futur OS X pourrait-il se nommer macOS Big Sur ?
Le futur OS X pourrait-il se nommer macOS Big Sur ?

Et si Apple allait un petit peu plus loin cette année et renommait aussi OS X ? Ce n’est pas une idée sortie nulle part : le constructeur pourrait aligner les noms de ses systèmes et après iOS, watchOS et tvOS, on pourrait avoir macOS sur nos ordinateurs. Ce serait peut-être aussi la bonne occasion pour partir sur une nouvelle numérotation et abandonner les 10.xx… mais au profit de quoi ?

Aura-t-on iOS 10 et macOS 10 cette année, avant des versions 11 en 2017 ? On n’imagine pas Apple repartir de zéro comme elle l’avait fait sur la montre. Après tout, l’Apple Watch était un tout nouveau produit. Et pour suivre l’exemple de l’Apple TV, tvOS s’est aligné sur iOS dont il est dérivé. Autre solution, ne garder que le dernier numéro de version de son système : on aurait alors un macOS 12 cette année.

PS : par soucis de clarté, on continuera à écrire « OS X 10.12 » dans la suite de cet article pour évoquer le successeur d’OS X El Capitan.

Sauvegarder et restaurer un Mac via iCloud

Les appareils iOS peuvent tous être sauvegardés sur les serveurs d’Apple. Cela fait partie des fonctions d’iCloud et c'est transparent : quand on achète un nouvel iPhone ou un autre iPad, on peut récupérer sa sauvegarde d’un tap et repartir avec la même configuration qu’auparavant. Pourquoi est-ce qu’une fonction aussi pratique devrait être réservée aux appareils mobiles ?

Certes, Apple a mis au point un système de sauvegarde très simple avec Time Machine. Dans les deux cas, tous les réglages de son Mac, mais aussi tous les documents sont sauvegardés régulièrement et, à condition d’utiliser une Time Capsule (ou un autre volume sur le réseau compatible), on retrouve la même transparence. Tout se fait à l’arrière-plan et il suffit d’être à proximité de la borne pour que la sauvegarde se fasse. En cas de besoin, on peut restaurer cette sauvegarde et retrouver sa session, ses réglages, ses logiciels et ses documents.

Apple pourrait ajouter une fonction de sauvegarde à iCloud sur Mac. Une sorte de Time Machine, mais dans le nuage. (Montage MacGeneration)
Apple pourrait ajouter une fonction de sauvegarde à iCloud sur Mac. Une sorte de Time Machine, mais dans le nuage. (Montage MacGeneration)

C’est bien, mais ce n’est pas suffisant, pas en 2016. Il ne faut pas se contenter d’une sauvegarde locale qui ne fera aucune différence en cas d’incendie ou d’inondation, et qui ne servira à rien pendant des congés ou un déplacement professionnel. On souhaite qu’Apple propose un concurrent direct à Backblaze ou à CrashPlan : une sauvegarde permanente sur un serveur distant. Comme l’entreprise le fait déjà avec les appareils iOS.

Alors bien sûr, sauvegarder un appareil doté au maximum de 128 Go de stockage et sauvegarder un Mac qui peut avoir des téraoctets de stockage, ce n’est pas du tout la même chose. Sans la fibre, une telle sauvegarde prendrait un temps fou et puis iCloud n’est pas du tout prévu pour cet usage : à l’heure actuelle, on ne peut pas avoir plus de 1 To et il faut payer 10 € par mois. Pour que cette solution soit viable, il faudrait sans doute revoir complètement l’architecture d’iCloud.

Synchroniser sa session avec iCloud

Sans aller jusque-là, si la sauvegarde complète de nos Mac n’est pas encore possible avec iCloud, peut-on au moins espérer la synchronisation de la session ?

On aimerait retrouver les paramètres de ses logiciels d’un Mac à l’autre, et même la liste de logiciels issus du Mac App Store qui pourraient être téléchargés automatiquement sur la nouvelle machine. Et pourquoi pas synchroniser aussi l’organisation générale de son bureau, que ce soit les éléments qui composent le Dock au fond d’écran sélectionné, en passant par les bureaux virtuels. Bref, que l’on retrouve son Mac à l’identique même en changeant d’ordinateur…

Synchroniser les préférences des logiciels, c’était possible avec MobileMe… en 2008.
Synchroniser les préférences des logiciels, c’était possible avec MobileMe… en 2008.

Ce n’est pas une idée folle : Apple le faisait déjà. En 2008, MobileMe synchronisait les préférences et les éléments du Dock d’un Mac à l’autre. Et cela ne marchait pas si mal, même s’il y avait quelques bugs. Huit ans plus tard, le constructeur devrait quand même être capable d’en proposer autant !

Pour y arriver toutefois, il faudrait aussi qu’un Mac puisse être associé à plusieurs comptes iCloud. Jusque-là, Apple semble avoir toujours considéré que chaque utilisateur avait son propre Mac, une vision parfaite pour ses ventes, mais sans doute peu réaliste. Surtout pour les ordinateurs de bureau qui sont, le plus souvent, partagés. C’est un problème encore plus présent sur iOS naturellement, où il n’y a pas du tout de notion de compte utilisateur, mais OS X pourrait également améliorer sa gestion des sessions.

Améliorer le multi-fenêtrage

La même année, Apple a sorti une fonction sur iOS et sur OS X pour mettre facilement deux applications côte à côte sur un même écran. C’est une nouveauté très appréciable sur iOS, où c’était impossible jusque-là. Mais côté Mac, on pouvait déjà le faire, depuis le premier Macintosh même ! Alors à bien des égards, la solution proposée par OS X El Capitan est une régression…

Pourquoi doit-on se contenter de deux fenêtres côté à côte ? C’est assez logique sur un MacBook 12 pouces, certes, mais sur un iMac 27 pouces ? Ou pire encore, sur un écran 34 pouces en 21/9 ? On voudrait au moins trois, et pourquoi pas quatre fenêtres ! En fait, on aimerait plus de souplesses, le même genre de fonctions qui sont déjà proposées par les gestionnaires de fenêtres (lire : Comparatif de gestionnaires de fenêtres sur OS X).

Mise en place du Split Screen d’OS X 10.11 : une fenêtre occupe déjà la moitié de l’écran, on choisit une deuxième fenêtre.
Mise en place du Split Screen d’OS X 10.11 : une fenêtre occupe déjà la moitié de l’écran, on choisit une deuxième fenêtre.

Est-ce que l’on veut vraiment un système de tiling, qui peut organiser l’écran en un ensemble de fenêtres qui ne se superpose jamais ? C’est sans doute trop radical pour la majorité des utilisateurs, mais il y aurait de quoi faire avec OS X 10.12. Dans certains cas, avoir une fenêtre de Finder dans un coin de l’écran pourrait être utile. Ou bien un bout de Terminal, pour les développeurs/bricoleurs.

Quoi qu’il en soit, le Split Screen dans son état actuel convient à un usage vraiment basique et aux petits écrans. Résultat : on ne l’utilise presque jamais à la rédaction, alors qu’on lui voit un intérêt. Un Mac n’est pas un iPad, on en veut plus !

Le Picture in Picture comme sur l’iPad

Puisque l’on parle de fenêtres, il y a une fonction apparue avec iOS 9 sur les iPad que l’on aimerait retrouver dans OS X 10.12 : le Picture in Picture. Sur les tablettes, on peut continuer à regarder une vidéo tout en faisant autre chose. L’image reste affichée à l’écran dans un petit panneau flottant au-dessus de l’interface du système et des applications. Et on peut même, si le son est plus important que l’image, caler la vidéo sur le côté pour dégager l’écran.

Une vidéo présente en permanence à l’écran tant qu’on la regarde : c’est pratique sur iOS, ça le serait aussi sur OS X.
Une vidéo présente en permanence à l’écran tant qu’on la regarde : c’est pratique sur iOS, ça le serait aussi sur OS X.

Voilà une fonction qui serait tout aussi pratique sur Mac ! On peut déjà plus ou moins le faire en bricolant (on peut très bien afficher une vidéo dans une fenêtre que l’on glisse dans un coin), mais on aimerait un système aussi simple que sur iOS. Une icône, un clic et on a l’image qui se superpose au reste et qui est toujours dans un coin de l’écran. Simple, efficace.

PS : on pourrait utiliser la fonction avec d’autres vidéos que des extraits de La Reine des Neiges. C’est important de le préciser.

Siri sur Mac

On ne peut pas dire que c’est un souhait qui nous est venu dans la nuit : on souhaitait déjà en 2013 que Siri fasse son entrée sur Mac. À l’époque, c’était pour OS X 10.9, et deux mises à jour majeures après, ce n’est toujours pas fait. Mais nous ne perdons pas espoir et peut-être que l’assistant vocal d’iOS fera enfin son apparition sur nos Mac cette année !

Siri n’est pas parfait, mais il faut reconnaître que c’est une fonction bien pratique au quotidien, ne serait-ce que pour ajouter une tâche ou bien obtenir les résultats du dernier match de foot. Et ce serait tout autant pratique sur un Mac, surtout avec les dernières nouveautés comme « Dis Siri » qui pourrait également fonctionner en permanence et reconnaître la voix de son utilisateur.

On peut probablement imaginer une meilleure utilisation de l’espace que sur ce concept, mais intégrer Siri à OS X ne devrait pas être impossible…
On peut probablement imaginer une meilleure utilisation de l’espace que sur ce concept, mais intégrer Siri à OS X ne devrait pas être impossible…

Microsoft a bien intégré Cortana dans Windows, Apple pourrait en faire autant ! Peut-être que l’interface de Siri n’est pas adaptée aux grands écrans des Mac, mais ça n’a jamais freiné le constructeur sur les iPad. Et puis on peut très bien imaginer un menu associé à une icône de la barre de menus, ou une interface qui « sortirait » du Dock. Qu’importe, il est temps que Siri arrive sur OS X !

Un Spotlight enrichi à la demande

Spotlight a été largement revu et amélioré avec les dernières mises à jour d’OS X et le moteur de recherche d’El Capitan ne se contente plus de trouver des fichiers en local. Il peut aussi donner la météo, convertir des devises et même trouver des pages web ou encore des informations fournies par Wikipedia.

Spotlight est encore plus

C’est bien, mais on en voudrait encore plus. En faisant un petit peu plus, Spotlight pourrait souvent remplacer les lanceurs comme Alfred ou Launchbar : il faudrait lancer une recherche sur un site en particulier, ou bien enrichir le moteur avec d’autres sources d’information. Et, pourquoi pas, piocher plus largement dans les connaissances de Siri (séances de cinéma, réservation de restaurants…).

Une solution pourrait être de proposer des extensions, à l’image de celles que l’on a pour le Finder, les menus de partage ou encore Photos. D’ailleurs, le développeur de Flashlight, un utilitaire qui permettait précisément d’enrichir Spotlight, a fait un stage chez Apple l’an dernier. Un signe que cela va venir dans OS X 10.12 ?

Rapprocher Mail de Gmail

Entre Gmail et Mail, le client mail officiel d’OS X, c’est une histoire longue et compliquée. L’intégration du service de mail de Google n’a jamais été parfaite, mais jusqu’à Mavericks, tout fonctionnait normalement. Et puis avec cette mise à jour, ce fut le drame : impossible pour certains utilisateurs de recevoir les nouveaux messages, le processeur qui pédale dans la semoule et aucune solution pendant de longs mois.

Depuis, Mail a fort heureusement corrigé ses bugs avec OS X El Capitan. On peut en général obtenir les nouveaux messages en temps et en heure et tout fonctionne à peu près normalement. C’est bien, mais ce n’est pas assez : Apple se contente d’un client IMAP, un protocole qui a fait ses preuves, mais qui n’est pas vraiment adapté à Gmail. Google propose bien de l’IMAP, mais au détriment de quelques-unes de ses fonctions avancées, comme les labels.

Les comptes Gmail sont toujours pris en charge avec IMAP. Il serait peut-être temps d’adopter l’API fournie par Google, beaucoup plus complète et rapide…
Les comptes Gmail sont toujours pris en charge avec IMAP. Il serait peut-être temps d’adopter l’API fournie par Google, beaucoup plus complète et rapide…

Il y a pourtant une autre solution : Google fournit aussi une API spécifique qui permet d’utiliser Gmail avec toutes ses fonctions, mais qui permet aussi d’obtenir des mails dès qu’ils apparaissent sur le serveur. C’est cette API qui est exploitée par la majorité des concurrents de Mail, comme AirMail. Apple ferait bien d’intégrer cette API à son logiciel, sachant que Gmail est le plus grand fournisseur de mails au monde.

Mais en même temps, si c’est pour casser à nouveau Mail pendant plusieurs mois (voire années), ce n’est peut-être pas une si bonne idée… Néanmoins, le logiciel souffre aujourd’hui de la comparaison et ses concurrents sont souvent plus modernes et prennent mieux en charge Gmail.

PS : Florian espère toujours que les drapeaux colorés de Mail seront synchronisés avec iOS et plus utiles sur OS X. On n’ose pas lui avouer que ça n’arrivera jamais, alors glissons-le dans la liste…

Un mode nuit similaire à celui d’iOS 9.3

C’était inattendu, mais iOS 9.3 (actuellement en bêta) intègre un mode nuit. Cette fonction assez populaire sur les ordinateurs réduit la quantité de bleu à l’écran en soirée, pour faciliter le sommeil. Concrètement, l’image tend vers les couleurs chaudes, avec une teinte jaune qui se renforce au fur et à mesure (lire : Pourquoi Apple a ajouté le mode nuit Night Shift à iOS 9.3 ?).

Night Shift sur un iPhone et un iPad sous iOS 9.3
Night Shift sur un iPhone et un iPad sous iOS 9.3

Maintenant que cette fonction a été ajoutée à iOS, on en espère tout autant sur nos Mac ! OS X 10.12 pourrait intégrer un mécanisme similaire au niveau du système et il pourrait même être synchronisé avec les réglages que l’on a sur son iPhone et iPad. De quoi avoir la même colorimétrie sur tous ses appareils le soir, sans effort supplémentaire.

Et tant qu’à faire de piocher dans ce que proposait déjà f.lux, excellent utilitaire qui permet d’avoir un mode nuit dès aujourd’hui, on espère aussi qu’OS X pourra changer de lui-même la couleur de son interface. Avec El Capitan, on a une option pour passer le Dock, la barre de menus et les menus, ainsi que quelques autres éléments en noir. On aimerait bien que son successeur (dés)active automatiquement cette couleur en fonction du mode nuit. Après tout, f.lux le fait déjà très bien !

En activant cette option, f.lux passe la barre de menus, les menus ou encore le Dock en noir le soir.
En activant cette option, f.lux passe la barre de menus, les menus ou encore le Dock en noir le soir.

Les économiseurs d’écran de l’Apple TV sur Mac

La nouvelle Apple TV bénéficie de splendides économiseurs d’écran : des vidéos au ralenti tournées en hélicoptère au-dessus de San Francisco, de New York, Londres ou même de Hawaï. Une excellente idée qui fonctionne parfaitement sur la télévision… mais qui aurait tout son sens sur un Mac.

D’ailleurs, on peut déjà utiliser les économiseurs de l’Apple TV sur son Mac, en installant cet utilitaire. Cette solution tourne sans souci sur notre Mac depuis le mois d’octobre, mais tant qu’à faire, on aimerait autant une intégration officielle. En l’état, le constructeur pourrait couper les flux du jour au lendemain, sans prévenir.

En attendant une solution officielle, Aerial fonctionne très bien.
En attendant une solution officielle, Aerial fonctionne très bien.

Au passage, Apple avait promis de nouvelles vidéos et… on les attend toujours. Cela tombe bien, la côte de Big Sur serait un cadre parfait pour tourner quelques séquences supplémentaires ! Et quel que soit le lieu finalement retenu, on imagine que ce sera tout autant le cadre idéal pour faire voler un hélicoptère avec une caméra…

Et vous, qu'attendez-vous du successeur d'El Capitan ? N'hésitez pas à lister vos souhaits en commentaires !

Tags
avatar dumas75 | 

Mon MBPr étant de 2013 je ne ferai plus de mise à jour !
Je n'ai plus confiance en Apple :(

avatar C1rc3@0rc | 

+1

Ca se comprend avec le coup de Yosemite et la tendance a programmer l'obsolescence des machines grâce aux mises-a-jour du système!
Si Snow Leopard est l'OS qui a la meilleure réputation c'est pas pour rien...

@MacG
«Aura-t-on iOS 10 et macOS 10 cette année, avant des versions 11 en 2017»
Le X de OS X est le 10 en chiffres romains, officiellement c'est OS ten. Revenir a Mac OS ten, pourquoi pas ce serait rappeler qu'Apple fait [encore] des Mac!

«Sauvegarder et restaurer un Mac via iCloud»
Et mettre tout le contenu de son ordinateur entre les mains de la NSA: encore plus efficace que Windows 10 pour voler les donnees de l'utilisateur!

Le jour ou iCloud se fera hacker massivement, les possesseurs de Mac seront contents...
Sans parler de la taille du stockage et de la charge reseau: faut penser aux utilisateurs qui ont des acces internet limités en debit et en data: la majorite des utilisateurs dans le monde!
Apple pourrait auusi utiliser cet argument pour restreindre la taille des SSD dans les Mac...

«Synchroniser sa session avec iCloud»
Meme remarque...

Et pourquoi pas passer au netcomputer?

«Apple a sorti une fonction sur iOS et sur OS X pour mettre facilement deux applications côte à côte sur un même écran...! Alors à bien des égards, la solution proposée par OS X El Capitan est une régression…»

Ce type de fonction a ete expérimenté depuis l'invention... de l'ecran bitmap (et on trouve aussi le spitscreen sur les interface a "terminal" bien avant). Ergonomiquement ça n'a pas de sens dans une interface deja multifenetrée!
A la limite avoir une fonction de "rangement de l'ecran" qui redimensionnent les fenetres pourrait etre intelligent, surtout lorsqu'on passe d'un ecran externe a l'ecran de son portable...

Lorsque le multifenetrage pose un probleme c'est que l'on a trop d'applications ouvertes en meme temps et que la gestion des fenetres dans l'application est mal faite. Avoir un "splitscreen" ne va pas rien arranger.

avatar patrick86 | 

"Ca se comprend avec le coup de Yosemite et la tendance a programmer l'obsolescence des machines grace aux mise a jour du systeme!
D'ailleurs si Snow Leopard est l'OS qui a la meilleur reputation c'est pas pour rien."

C'est vrai que Snow Leopard supportait super bien les machines de plus 4 ans… oh wait.

---

"A la limite avoir une fonction de "rangement de l'ecran" qui redimensionnent les fenetres pourrait etre intelligent, surtout lorsqu'on passe d'un ecran externe a l'ecran de son portable..."

Pour ça, une solution qui fonctionne assez bien consiste à déplacer les bureaux virtuels d'un écran à l'autre. Toutes les fenêtres ne sont pas redimentionnés pile poil, mais ça aide bien quand même.

avatar Flash | 

C'est vrai que tes machines de plus de 4 ans étaient 64bits... Mauvaise comparaison.
Snow Leopard n'avait pas le don de ralentir les machines compatibles.

avatar Pommeduverger | 

@Flash :l'épique de SN était différente il n'y avait pas autant de cloud et de traitement en arrière plan à l'époque

avatar patrick86 | 

"C'est vrai que tes machines de plus de 4 ans étaient 64bits.."

Aucun rapport. SL tournait sur des machines 32 bits. C'est l'architecture PowerPC, dont il existait des CPU 64 bits, qui ne fut plus supporté à partir d'OS X 10.6.

"Snow Leopard n'avait pas le don de ralentir les machines compatibles."

Comparé à 10.5, ce n'était pas très compliqué de faire au moins aussi bien.

avatar Flash | 

Le point reste le même. SN n'était pas compatible avec ces machines pour raisons technique. Il y avait plus de rupture technologiques à l'époque qu'aujourd'hui. Donc l'argument à l'encontre de SN de son incompatibilité avec les anciennes machines n'en ai pas un. C'est la suite logique de l'évolution informatique.

avatar patrick86 | 

@Flash :

Le fait qu'on pourrait affirmer que SN a programmé l'obsolescence des Mac Power PC, alors que maintenir une version d'OS X pour PPC n'était pas moins possible que de faire des versions à support long aujourd'hui.

En un mot : cohérence.

Et oui, ce n'est rien d'autre que l'évolution de l'informatique.

avatar Flash | 

@patrick86

L'obsolescence du PowerPC était légitime. Ce type de processeur était de toute façon voué à disparaitre. Apple a quand même supporté cette vieillerie jusqu'en 2009 ce qui n'est pas mal du tout. Et je n'appellerais pas ça "obsolescence" mais plutôt "rupture technologique".

avatar patrick86 | 

@Flash :

"Et je n'appellerais pas ça "obsolescence" mais plutôt "rupture technologique"."

D'où ma réponse à C1rc3@0rc, qui disait plusieurs choses en une phrase. :-)

avatar C1rc3@0rc | 

@Flash
Te fatigues pas ;(

On peut aussi objecter que du coté Linux toutes les architectures sont supportées pendant des annees, voire des dizaines d'anneees.

Apres Apple a une culture d'obsolescence programmee qui a empiré au fur et a mesure se calquant sur le modele de MS d'avant Windows 7.
Typiquement 10.9 et plus encore Yosemite reprenaient la dynamique (si on peut dire) de Windows Vista: fallait racheter une nouvelle machine, le probleme etant que les nouvelles machines n'etaient pas sensiblement plus puissantes que les precedentes (voir moins pour certaines)

Mais il est vrai que l'on peut comprendre l'abandon des mac PPC, surtout que des gros éditeurs n'ont jamais reecrit leurs soft pour Cocoa du fait que Carbon tournait sur PPC (cf Adobe... mais aussi Apple : Finder ou iTunes). En virant la compatibilité PPC Apple espérait une optimisation... qui n'est d'ailleurs jamais arrivée.

avatar patrick86 | 

"Apres Apple a une culture d'obsolescence programmee qui a empiré au fur et a mesure se calquant sur le modele de MS d'avant Windows 7.
Typiquement 10.9 et plus encore Yosemite reprenaient la dynamique (si on peut dire) de Windows Vista: fallait racheter une nouvelle machine, le probleme etant que les nouvelles machines n'etaient pas sensiblement plus puissantes que les precedentes (voir moins pour certaines)"

Cette obsolescence est dans votre tête. Aucun OS X récent n'a supprimé de fonctions aux anciens Mac et personne ne vous oblige à racheter un nouveau.

avatar DarthVader | 

@patrick86 :
Mais si... Obsolescence programmée quand on ne peut p,us changer sa ram quand cette dernière est soudée sur la carte mère ou bien lorsque la batterie est encollée dans le châssis...

avatar petergab | 

Non, il faut juste savoir choisir sa Ram avant l'achat, et surtout ne pas hésiter pour le SSD, en cas de débordement de Ram, il vaut mieux que le logiciel s'étale sur un SSD plutôt que sur un disque dur anémique.
La batterie est encollée pour des raisons de sécurité, surtout celles qui sont en multi-feuilles.

avatar aspartame | 

+1
Et mon problème étant de faire pareil sous iOS , ou le système me repose la question toutes les 5min :(

avatar ziggyspider | 

Mon iMac est de 2010 et il tourne toujours très bien avec El Capitan, même avec Adobe CC, des instruments virtuels ou de la 3D. Le remplacement du lecteur de DVD par SSD lui a donné une nouvelle jeunesse.
Arrêter les MAJ du système sont un mauvais calcul, après 1 ou 2 versions de retard, le nombre d'applications que l'on ne peut pas mettre à jour augmente très vite. Perso, j'en fait une sur deux.

avatar PowerCD | 

@dumas75 :
Mon MBP 17" est de 2011, ma confiance dans la stratégie actuelle d'Apple s'étiole aussi, mais je continue les mises à jour quitte au retour en arrière !
Je souhaite plus d'ouverture vers le matériel "ancien", plus d'efficacité et de fiabilité comme tout le monde.

avatar MarcOfParis | 

Si j'ai bien tout compris, une unification entre iOS et OS X vous conviendrait parfaitement?

avatar patrick86 | 

"Si j'ai bien tout compris, une unification entre iOS et OS X vous conviendrait parfaitement?"

L'a pas tout compris nan…

Pas une 'unification', mais continuation de l'harmonisation et convergence fonctionnelle déjà commencée depuis iPhone OS 1.

avatar grigby | 

Personne pour parler de plus de stabilité, des fameux et interminables problèmes de wifi qui plante ? :D
Je ne mettrai plus à jour pour le moment je crois. On a à peine le temps de se familiariser avec un OS qu'ils en sortent un autre, ça donne l'impression que l'OS doit être fait à l'arrache, et que la correction des bugs viendra dans la X.1...

avatar MacGruber | 

@grigby :

Assez d'accord avec ton 1 er post.

Pourtant j'ai du mal à résister à la fièvre de la nouveauté.

avatar tib51 | 

En ce qui me concerne ce qui me manque le plus, et j'ai constaté il n'y a pas longtemps, (suite à l'achat d'un support de sauvegarde pour Time Machine), c'est le retour de l'intégration Time machine au sein des applications.
Quelle (mauvaise) surprise lorsque j'ai vu qu'on ne pouvait plus naviguer dans Photo a travers Time Machine. On pouvait le faire super facilement sous Snow Leopard, dans iPhoto, pourquoi ne peut on plus le faire sous El Capitan, dans Photo !
C'est quand même agaçant de perdre des fonctions (et pas des petites fonctions) au fur et à mesure des mise à jour !

avatar jojo5757 | 

@tib51 :
Et la petite icône de timenmachine qui tourne à l'envers quand Time machine sauvegarde... Maintenant plus rien de bouge. C'est un détail mais tout les petits trucs sympa du mac (le nuage quand on enlève une icône du dock) sont enlevés. OS X va devenir (est déjà en partie) un truc plat et sans âme. Alors q'onanmainyen'at de dupées écrans, beaucoup de puissance, on se retrouve avec une interface moche et sans âme...

avatar BeePotato | 

@ jojo5757 : « Et la petite icône de timenmachine qui tourne à l'envers quand Time machine sauvegarde... Maintenant plus rien de bouge. C'est un détail mais tout les petits trucs sympa du mac (le nuage quand on enlève une icône du dock) sont enlevés. »

C’est mineur, mais c’est vrai que ça me manque aussi (d’autant que pour le nuage, c’est devenu incohérent, avec des endroits où il est encore présent et d’autres non, pour des actions pourtant identiques).

avatar mat16963 | 

@BeePotato et Jojo5757

D'accord avec vous, tous ces petits effets enlevés! Regardez quand vous démarrez El Capitan,
1.il n'y a plus le fondu du passage de la pomme sur fond noir/blanc à la fenêtre d'ouverture de session
2. Lorsque vous cliquez sur votre nom d'utilisateur, il n'y a plus le fondu qui fait apparaître la zone de texte.
3. Lorsque vous avez entré votre mot de passe et cliqué sur "Enter", l'interface se "fige" avant que la fenêtre pour entrer le mdp, et les boutons éteindre, redémarrer, ... disparaisse sans animation
4. Lorsque vous voulez imprimer une page et que vous cliquez sur "Afficher les détails", l'animation à disparu.
5. Je ne parle pas de "Photos" qui ne contient que des animations "tape à l'oeil", mais quand il y a besoin d'animations plus discrètes, il n'y en a pas...
6. Lorsqu'on ouvre FaceTime la barre latérale apparait sans animation.
7. Il y en a encore beaucoup...

Toutes ses animations étaient là dans Yosemite et Mavericks (iPhoto)!

Pages

CONNEXION UTILISATEUR