OS X Yosemite, le système pensé pour les écrans Retina

Nicolas Furno |

Nous utilisons OS X Yosemite au quotidien depuis la première bêta, soit un petit peu plus de deux semaines. Cette version est réservée pour le moment aux développeurs, mais si vous souhaitez la tester, vous devriez pouvoir le faire cet été. La mise à jour signe en tout cas le premier changement d’interface majeur depuis longtemps. Alors que le constructeur avait plutôt l'habitude jusque-là de modifier par petites touches, il a procédé cette fois à un gros dépoussiérage.

Un bureau sous OS X Yosemite — Cliquer pour agrandir

Après avoir évoqué rapidement les principales nouveautés visuelles du système dans un précédent article, nous allons nous attarder à nouveau sur la question. À l’usage, les changements sont importants, certes, mais si vous avez déjà utilisé OS X, vous ne serez pas dépaysés pour autant. En voyant le travail effectué du côté d’iOS, on pouvait craindre que le constructeur aille trop loin avec son système bureautique, aplatisse tout et le rende totalement illisible.

Même si certains choix esthétiques sont discutables, OS X Yosemite est dans l’ensemble toujours aussi lisible et agréable à utiliser. Petit tour d’horizon des nouveautés esthétiques, des plus importantes aux plus insignifiantes.

La hiérarchie est toujours là

iOS 7 a aplati le design général du système mobile d’Apple, même s’il est loin d’être aussi plat qu’on a bien voulu le dire. Pour OS X Yosemite, le constructeur a fait des choix assez similaires et même moins radicaux encore. Certes, des éléments sont plus plats qu’auparavant, mais la hiérarchie est toujours bel et bien là.

La preuve la plus forte de cette hiérarchie, c’est sans doute les ombres associées à toutes les fenêtres. Par défaut, l’interface d’un logiciel occupe une fenêtre qui peut remplir l’écran ou n’en occuper qu’une partie : dans ce dernier cas, elle peut se superposer à une autre fenêtre. Cette fenêtre est le plus souvent un rectangle, souvent blanc, mais pour la distinguer de ce qui se trouve derrière, le système ajoute une ombre portée qui ne se voit vraiment qu’en cas de superposition.

Trois fenêtres superposées et l’utilisateur n’a aucun doute sur leur hiérarchie — Cliquer pour agrandir

Cette idée est très ancienne : même si les ombres telles qu’on les connaît aujourd’hui datent d’Aqua et donc d’OS X, Apple utilisait déjà cette idée dans ses systèmes précédents. C’est un moyen très simple et surtout très net pour distinguer les fenêtres superposées. Plus subtile, une autre idée a été également maintenue : une fenêtre active n’a pas le même aspect qu’une fenêtre à l’arrière-plan.

Plusieurs éléments permettent de déterminer si une fenêtre est sélectionnée ou non. Certains ont été repris des anciennes versions d’OS X : les trois boutons en haut à gauche de chaque fenêtre ne sont pas colorés si elle n’est pas en avant. La couleur des éléments d’interface change aussi : ils sont gris pales quand une fenêtre est en avant, plus proche du blanc sinon. Nouveauté supplémentaire avec OS X Yosemite : certains éléments ne sont translucides que lorsque la fenêtre est sélectionnée.

OS X Yosemite marque la différence entre une fenêtre en avant (en haut à gauche) et une à l’arrière-plan (en bas à droite) — Cliquer pour agrandir

Ce n’est qu’un détail, certes, mais il montre bien qu’Apple n’a pas opté pour un aplatissement déraisonné de son système. Le Dock n’a retiré aucun élément qui en facilite son utilisation et même si l’effet de perspective de Mavericks est un souvenir, les icônes restent posées sur un socle semi-transparent. Quand on survole une icône, le nom du logiciel correspondant apparaît toujours dans une bulle.

Cliquer pour agrandir

Helvetica Neue met Lucida Grande à la retraite

Les utilisateurs habitués d’OS X repéreront sans doute en premier lieu un changement significatif : Lucida Grande n’est plus la police par défaut dans OS X Yosemite. Le système et les logiciels qui l’utilisent exploitent désormais Helvetica Neue qui est aussi la police par défaut d’iOS. La vénérable police — elle a été créée à la même époque qu’OS X — peut ainsi prendre sa retraite, même si elle avait eu droit à quelques aménagements avec Mavericks.

Lucida Grande dans OS X Mavericks (en haut), contre Helvetica Neue dans OS X Yosemite (en bas).

Dès que l’on commence à utiliser le nouveau système, c’est la barre des menus qui surprend le plus. Même si ce n’est qu’un changement de police, la différence est immédiatement sensible. La nouvelle police est plus condensée que l’ancienne, elle est aussi un petit peu moins fine et elle propose des dessins différents pour bon nombre de lettres.

Parmi les changements les plus visibles, la lettre e est très différente : la barre du bas remonte très peu avec la version Lucida Grande et on s’éloigne ainsi de l’ovale qui est parfaitement respecté en Helvetica Neue, avec une barre en bas qui atteint presque la partie du haut. On vous laissera le soin de juger le changement sur le plan esthétique, mais il a aussi un impact en matière de lisibilité. Avec de petites lettres comme celles de la barre des menus, on peut critiquer Helvetica Neue sur sa lisibilité plus complexe.

Lucida Grande (gauche) contre Helvetica Neue (droite)

À dire vrai, à l’usage, on oublie vite la différence et on s’y fait vite. Puisque Helvetica Neue est la police par défaut, elle est utilisée dans de nombreux logiciels sans mise à jour supplémentaire, ce qui est, là encore, plus ou moins visible. C’est assez sensible pour Things par exemple.

Cliquer pour agrandir

Alors, pourquoi ce changement ? Apple a opté pour une version personnalisée de Helvetica Neue (elle est nommée « Helvetica Neue Desk Interface » dans la bêta) pour les écrans Retina. Lucida Grande a été conçue pour l’impression ou pour des écrans d’ordinateurs loin d’être aussi fins que ceux d’aujourd’hui. Helvetica Neue est plus agréable sur un écran Retina et c’est pour cette même raison qu’Apple est passé de Helvetica à cette police avec l’iPhone 4, le premier à disposer d’un écran Retina.

De fait, le nouveau système semble avoir été conçu pour les écrans Retina et OS X Yosemite est plus agréable sur les rares Mac qui en ont un. Reste maintenant à espérer qu’Apple sorte d’autres ordinateurs avec un écran Retina rapidement, mais ce choix dans son nouveau système montre bien que c’est la tendance générale.

La barre d’outils se fait plus discrète

Apple a modifié la barre d’outils par défaut avec OS X Yosemite. Le changement le plus visible, ce sont les trois boutons en haut à gauche : présents sur OS X depuis la troisième bêta de Mac OS X (sortie en 2000), ils permettent de gérer une fenêtre. Le nouveau système ne remet pas en cause cette fonction, mais leur aspect a changé. Plus plats, ces boutons restent pourtant rouge, orange et vert et leur position n’a pas changé.

Les trois boutons présents sur toutes les fenêtres standards d’OS X : le symbole à l’intérieur n’apparaît qu’au survol du curseur de la souris.

Au-delà de ce changement, Apple a cherché à réduire l’importance visuelle de cette barre où se regroupent les outils les plus importants associés à chaque fenêtre. Cela passe parfois par une réduction physique de la place occupée par cette barre : c’est sensible dans Safari qui n’affiche plus le nom de la page en cours au-dessus du champ de recherche et d’URL.

Par défaut, l’interface de Safari est très minimaliste.

Parmi les autres logiciels livrés avec OS X, l’amincissement de l’interface est aussi sensible dans Contacts, dans Plans ou dans Calendrier qui perdent en fait leur barre de titre. Il n’y a plus que le contenu et les trois boutons sont simplement positionnés en haut à gauche de la fenêtre. On retrouve en fait une idée qu’Apple avait déjà mise en place dans le Mac App Store.

Ce n’est pas la seule astuce d’OS X 10.10 pour réduire l’importance visuelle de la barre d’outils. Celle-ci devient en partie transparente, et donne une idée du contenu qui se trouve en dessous le cas échéant. C’est parfaitement visible dans Safari, surtout dans les sites colorés : dans cet exemple, vous n’aurez probablement pas besoin du nom de domaine au milieu pour savoir quelle capture correspond à MacGeneration, et quelle est celle d’iGeneration.

Cliquer pour agrandir

On retrouve cette même idée de transparence dans d’autres logiciels, comme Aperçu : quand on se concentre sur une partie de l’image et que le reste passe sous l’interface, on en a un aperçu au niveau de la barre d’outils. Pour les autres logiciels, il faudra attendre que leurs développeurs les mettent à jour, si tant est qu’ils souhaitent adopter cet effet de translucidité.

La barre d’outils translucide est présente un peu partout : ici, dans Aperçu.

OS X gagne le mode nuit que l’on attendait sur iOS

Même si le mode n’est pas encore totalement opérationnel dans la bêta actuelle d’OS X Yosemite, le nouveau système d’Apple hérite d’un mode nuit qui passe certains éléments d’interface au noir. Que ce soit pour des raisons esthétiques ou pratiques (des textes blancs sur fond noir peuvent être plus lisibles et c’est moins agressif quand on travaille dans un environnement peu lumineux), ce mode est bienvenu, même s’il faut encore vérifier ce qu’il fera exactement dans la version finale.

OS X configuré en mode nuit — Cliquer pour agrandir

Pour l’heure, ce mode sombre ne modifie en fait que trois éléments d’interface : le Dock, la barre de menus et l’interface qui permet de passer d’un logiciel ouvert à l’autre. Dans tous les cas, on reste sur un fond translucide, mais on passe sur du noir semi-transparent à la place du blanc utilisé par défaut. Dans la barre de menus, la police passe au blanc et les menus reprennent ces mêmes codes esthétiques.

Comme on peut le constater sur la capture d’écran, on est encore loin du mode totalement fonctionnel. Seule la partie à gauche de la barre de menus est lisible, la partie à droite restant avec une police noire. Par ailleurs, les changements sont inexistants à l’intérieur même des logiciels : OS X Yosemite permettra-t-il aux développeurs d’adapter leurs interfaces en fonction du mode choisi ? On n’en sait rien à ce stade.

Cliquer pour agrandir

Si vous voulez expérimenter avec le mode sombre, malgré ses limites, tapez cette commande dans le terminal, saisissez le mot de passe du compte administrateur et redémarrez le Mac. Pour revenir en arrière, il suffit de reprendre la même ligne de commande en remplaçant Dark par Light.

sudo defaults write /Library/Preferences/.GlobalPreferences AppleInterfaceTheme Dark

Autres changements

On ne peut pas évoquer tous les changements effectués par Apple dans OS X Yosemite, mais en voici quelques-uns importants. Vous l’avez peut-être vu sur les captures précédentes, la transparence devient un élément essentiel et au-delà de la barre d’outils, on la retrouve aussi dans la barre latérale de nombreux logiciels. Ici dans le Finder, mais c’est aussi le cas dans Mail, dans le carnet d’adresses, le calendrier et même dans tous les logiciels qui utilisent l’élément d’interface standard. Dans tous les cas, c’est le fond d’écran choisi par l’utilisateur qui ajoute une note de couleur à une fenêtre.

Cliquer pour agrandir

De manière plus générale, le fond d’écran joue un rôle bien plus important qu’aujourd’hui. On le retrouve un peu partout et pas uniquement derrière les barres latérales de certains logiciels. C’est lui qui sert de fond dans Mission Control (ci dessous), mais aussi dans Time Machine, par exemple. La transparence de la barre de menus a été renforcée pour la même raison : elle ne s’applique plus seulement à la barre elle-même, mais aussi aux menus.

Dans Mission Control, l’interface est modifiée en fonction du fond d’écran choisi.

Le constructeur a également revu certaines icônes. Dans la partie droite de la barre des menus, les éléments ont été affinés, que ce soit la police ou certains symboles (regardez l’icône du Wi-Fi par exemple). Le même affinement s’applique à toutes les icônes des logiciels par défaut : on peut le noter pour le Finder, par exemple.

Les Préférences Système ne manquent pas de nouvelles icônes, même si Apple n’a sans doute pas eu le temps de tout mettre à jour encore. Les icônes du Dock et de Mission Control ont été revues, mais le changement le plus intéressant concerne la section « Économiseur d’énergie » qui change son icône. Après les ampoules à économie d’énergie, place aux ampoules LED : Apple est sur tous les fronts dans le domaine.

Les logiciels eux-mêmes ont tous été revus avec de nouvelles icônes. On les avait déjà évoquées précédemment, mais pour rappel en voici quelques-unes. La plus importante peut-être, c’est le Finder qui opte pour un sourire beaucoup plus franc, mais qui pourrait encore évoluer d’ici à la sortie finale.

Quelques icônes revues pour OS X Yosemite — Cliquer pour agrandir

La corbeille d'OS X abandonne au passage son aspect métallique au profit d'un aspect plastique plus sobre. Et quand on la remplit, ce sont des magazines en couleur qui symbolisent désormais qu'elle est pleine.


avatar MacOSXI | 

Sur un écran Retina Yosemite est splendide, par contre sur un écran non-Retina ça se gâte ! Pas mal d'éléments d'interface sont pixélisés ou apparaissent flous...

avatar patrick86 | 

@MacOSXI :

"ou apparaissent flous..."

Ça, c'est l'habitude de l'écran Retina. Les autres paraissent flous après. :)

avatar BenLem_ | 

Perso j'ai pu tester la DP1 sur un Mac non Retina et la barre d'adresse de Safari par exemple était réellement floue et quasi-illisible suivant les moments :/ (j'ai jamais testé avec un écran Retina)

avatar patrick86 | 

@BenLem_ :

Il se peut biensûr qu'il y ait encore quelques problèmes d'affichage… C'est classique dans une DP2.

avatar MacOSXI | 

En effet ! D'ailleurs la DP2 a introduit plein de nouveaux bugs d'affichage, le moniteur d'activité est quasi inutilisable par exemple !

avatar MacOSXI | 

Pas flou dans ce sens là, certains éléments d'interfaces sont clairement non adaptés à des écrans non-Retina, l'icone du Wi-Fi par exemple, la typographie est tellement fine que l'on distingue les pixels sur la courbure, c'est assez moche, et il est difficile de voir directement la force du signal du fait du faible contraste !

avatar Ced | 

@MacOSXI

Ouais ça me rappelle ios 7 bêta sur mon iPad 2... Mais aux alentours de la bêta 4 Apple avait corrigé ce problème de lisibilité au niveau des petits détails (polices, icônes).

avatar Pierre H | 

Cela dit, l'interface ios7 est plus jolie sur un Retina que sur un iPad2...

avatar iJoke | 

Est ce que thème graphite existe toujours?

avatar Nicolas Furno | 
@ iJoke : oui, il est là et n'a pas changé.
avatar Dark-mac | 

@iJoke

Oui le thème graphite existe toujours

avatar djeos546 | 

@Dark-mac :
C'est bizarre personne ne met de screenshot. T'en aurais pas une sous la main ? :)

avatar Maximei | 

Il faudra sûrement attendre l'attribution de la bêta au grand public pour qu'Apple constate ces soucis ! Les bêtas actuelles sont pour les développeurs et je pense qu'ils travaillent majoritairement sur du rétina, a l'inverse des grands consommateurs qui doivent avoir pour la plus grand majorité des écrans non-rétina. A voir d'ici à sa sortie pour "tout le monde"

avatar MaitreYODA | 

Perso je trouve la nouvelle police, que ce soit dans OSX ou iOs 7/8, bien plus agréable que la précédente.

avatar Leborde | 

le mode noir est activable avec l'inénarrable Onyx.

avatar Lem3ssie | 

Je n'ai pas trouvé de beta compative 10.10, un indice ?

avatar JustGeek | 

Quand j'avais testé la bêta 1, le bouton vert ( ) activait le mode plein écran au lieu d'agrandir la fenêtre. C'est toujours le cas ? Parce que vous n'en parlez pas.

avatar Nicolas Furno | 
@ JustGeek : on en a parlé, mais dans le précédent article (lien au début de celui-ci). Et c'est toujours le cas, et on peut toujours appuyer sur ⌥ pour retrouver le comportement d'avant.
avatar finaleSportivo | 

bof s'extasier devant la lettre e

bof j'vois pas que c'est une led l'ampoule.

avatar Yohmi | 

@ finaleSportivo
Qui s'extasie ? La différence est soulignée, c'est tout. C'est important, le typographie. Certains y sont très sensibles (et il y a même une ligue contre Helvetica Neue il me semble :P).
Quant à l'ampoule, tape « ampoule led philips » et tu verras d'où vient l'inspiration de l'illustration.

Sinon je suis ravi que cette bonne idée de transparence sous iOS 7 se retrouve également sous OS X. Le flou est particulièrement travaillé (c'est pas juste un bête flou gaussien par exemple), et ça permet de voir plus souvent son fond d'écran sans pour autant que cela ne devienne une distraction (car j'avoue que les miens, je ne les vois pas souvent malheureusement). Et c'est beaucoup plus gracieux et synergique, je trouve, que ce qui avait été tenté sous Windows il y a quelques temps.

Bref, vivement Broadwell pour une nouvelle génération de MacBook Pro retina. Mon MacBook Pro "Arrandale" commence à se faire vieux.

avatar aCLR | 

Helvetica Neue Powaaaa !!!!

xD

avatar pfan | 

Helvetica über alles !!!

Enfin bon, avec nos abru.is de banquiers amateurs, c'est pas gagné non plus quoi ;-)

avatar Anthanagor | 

Vraiment magnifique c'est te interface :)
Et dire que je vais la tester cet été :3

avatar Maxime-B | 

Bien pensé de mettre les premières décimales de Pi sur l'icône de l'application Calculatrice, l'économie d'énergie, et ces petits détails qui font voir que l'équipe d'Apple accorde une réelle importance aux détails qui font tout à mon gout ;)

avatar stefhan | 

Nooon pas Helvetica !
Police très inconfortable à la longue :(

Juste heureusement que c'est la Neue sinon ça aurait été pire...
Je préfère largement des polices bien délimitées comme Futura, Myriad Pro, ou Gill sans, Century Gothic.

avatar iRobot 5S | 

@stefhan :
Dis moi tu as un iDevice ? Tu trouve ça vraiment horrible ? Sérieusement !

avatar CountDown | 

"Bien délimitées" qu'est ce que ça veut dire pour une typo ? Heureusement qu'ils ont pas choisi la futura...

avatar stefhan | 

Sinon l'interface est de plus en plus épurée, très agréable à l'oeil et mettant l'accent sur le contenu, bravo !

J'aime bien les choix de couleurs et j'attends avec impatience le mode sombre en espérant qu'il puisse être généralisé sur tous les élément de l'interface sans intervention du développeur...

avatar caissonbulle | 

Pas mieux... +1...

Si Apple va jusqu'au bout de sa démarche, j'ai comme le sentiment que ce thème “dark” va avoir du succès !...

avatar BestMBP | 

Pour l'instant, l'effet de transparence des pages safari dans la barre des menus n'est pas dispo en plein écran

avatar etudiant69 | 

L'icône wifi est devenue difficilement lisible AMHA.

avatar Eurylaime | 

Le pire c'est qu'il faut une loupe pour faire la différence entre actif et connecté.

avatar undien | 

Cela promet. Point. J'ai hâte.

avatar undien | 

Sur un iPad mini non Retina c'est franchement pas mal as-tu comparé ?

avatar misterdouglas | 

Je comprendrais jamais le choix de microsoft d'avoir viré les ombres sous Windows 8. C'est quand même bien pratique pour la hiérarchie des fenêtres et plus d'être laid. Heureusement chez Apple les choix technologiques sont plus judicieux.

avatar patrick86 | 

"Je comprendrais jamais le choix de microsoft d'avoir viré les ombres sous Windows 8."

Il y a une chose sur laquelle Microsoft a encore beaucoup à apprendre : l'Interface Graphique.
Ses interfaces sont toujours dans l'excès, que ce soit dans un sens ou dans l'autre.

avatar finaleSportivo | 

@patrick86 :
c'est qu'un GUI, pas de quoi s'exciter...

avatar patrick86 | 

@finaleSportivo :

Il se trouve que la GUI est, depuis quelques années déjà, au centre de l'IHM de l'ordinateur. C'est un élément primordiale dont la qualité influe inévitablement sur la qualité globale de l'outil, son ergonomie, son intuitivité, etc.

avatar oomu | 

l'interface graphique c'est + qu'important : c'est votre principal outil pour faire faire à la machine des choses. On travaille avec des heures chaque jour, il est important qu'elle soit plaisante, claire, rapide et EFFICACE.

(tout comme je ne pourrai pas tolérer une ligne de commande sans des facilités et outils cohérents)

Après bien sur, si "gui" signifie juste des couleurs et des modes... Mais ce n'est PAS mon point.

avatar misterdouglas | 

Tout à fait. Ceci dit, j'avais trouvé l'interface particulièrement joli sous Vista et 7. J'utilise très souvent le Flip3D d'ailleurs (option qui a d'ailleurs été complètement supprimée sous 8...). Le Flip3D, bien que bien moins pratique qu'exposé, est quand même utile. En tout cas c'est mieux que rien avoir du tout.

avatar patrick86 | 

@misterdouglas :

Flip3D a l'avantage de donner un aperçu de la fenêtre, mais est toujours aussi désordonnée que le bon vieux alt + tab.

avatar iMOM | 

Bonjour à tous :)

Une petite question pour ceux testent Yosemite : avez-vous l'impression que la nouvelle interface est un peu moins gourmande en ressources graphiques qu'avec les opus précédents? Ce qui m'inquiète, c'est que plus les années passent, plus les Mac chauffent me semble-t-il…

Merci d'avance.

avatar oomu | 

"plus les années passent, plus les Mac chauffent me semble-t-il…"

c'est une lubie.

La chaleur va dépendre de la conception et fréquence des processeurs, de la dissipation thermique et du design de la machine

Le macbook air de 2009 chauffait énormément et vite, alors que Os X était en 10.6.
Alors qu'un macbook air de mi-2013 chauffe quasiment pas et reste impassible sous Yosemite et ses effets de flou partout

-
Le Mac Pro 2013 dégage, à charge égale, moins de chaleur que le mac pro 2009.

-

Les intel xeon chauffaient nettement moins que les PowerPc G5 gonflés d'avant pour de bien meilleures performances

Les intel core 2 duo furent un gros progrès, exploité par Apple pour faire des machines moins chaudes

Bref, cela dépend en réalité des générations de composants et de ce qu'on leur demande. Si Apple concevait un macbook pro autour d'une monstrueuse double-nvidia poussée au max, soit la ventilation serait délirante, soit la machine serait bouillante si tôt Crysis démarré.

-
L'interface de Yosemite est OBLIGATOIREMENT + gourmande que Mavericks: l'effet de flou demande beaucoup de calcul (idem dans iOS 7).
Apple prévient d'emblée les développeurs qu'il faut pas en abuser et l'utiliser n'importe où n'importe quand sur de grandes surfaces (par exemple une boite de dialogue géante par dessus du contenu utilisateur)

Cela dit, pour l'heure, avec une DP2 bourrées de régressions et de tests, je n'ai pas l'impression que ça change quoi que ce soit à la température et fluidité d'un Macbook air mi-2013.

-
nous aimerions des réponses simples et des évolutions linéaires et prévisibles ou un passé lisse et facile à décrire.

Mais ce n'est pas le cas ! Des fois l'industrie fournira des machines améliorées sur tout ce qui compte, des fois elles seront le fruit de compromis, des fois ça sera juste médiocre. Même le passé résiste à des discours simples et entendus.

En 30 ans, Apple a eu quantité de macs avec des régressions sévères et des progrès stupéfiants, selon les années. Voir apple-history.com et everymac.com et autres archives de ifixit.com pour voir le va-et-vient constant.

avatar iMOM | 

Merci pour cette réponse longue et détaillée.

Oui évidemment, il y a énormément de paramètres qui entrent en ligne de compte, je le conçois parfaitement et je parlais simplement d'une impression par rapport à une évolution du système au fil des années, sur la même machine, avec les mêmes périphériques et pour les mêmes usages.

Cela étant, votre analyse est très intéressante, car elle me permet de prendre le recul que je n'ai pas dans mon utilisation quotidienne d'OSX et de mieux savoir à quoi m'attendre avec Yosemite.

Bonne soirée.

avatar oomu | 

"Oui évidemment, il y a énormément de paramètres qui entrent en ligne de compte, je le conçois parfaitement et je parlais simplement d'une impression par rapport à une évolution du système au fil des années, sur la même machine, avec les mêmes périphériques et pour les mêmes usages."

ha, oui, là, les successions de os x ont eu tendance à rajouter du travail au cpu (sauf au début quand de 10.0 à 10.2 y avait un gigantesque travail de corriger la conversion de Nextstep). Cela dit y a eu parfois des bonnes surprises (Mavericks par exemple, a vraiment amélioré les macbook air)

Concernant Yosemite, je n'ai rien remarqué pour l'heure de particulier sur mon même macbook air, mais oui, les effets de flous doivent obligatoirement être payés. D'un autre coté c'est pas comme si os x subitement était bardé d'effets spéciaux délirants et d'icônes tournoyants

le système reste quand même très conservateur. L'interface Time Machine perd son animation d'étoiles par exemple.

A surveiller.

avatar Simeon | 

Je n'ai pas encore essayé ce 10.10, mais cet usage des transparences m'inquiète un peu: il s'agit souvent là d'un gage de non lisibilité.

Suis-je le seul à trouver les nouveaux dossiers trop flashy ?

Helvetica Neu me semble beaucoup plus "dure" que Lucida Grande..

avatar oomu | 

"mais cet usage des transparences m'inquiète un peu"

ce n'est pas réellement transparent en fait, et le terme utilisé par apple est "vibrance"

c'est plus un flou violent pour reprendre les couleurs du fond. Ca reste à cadrer, comme lors des beta de iOS 7 (qui heu.. bon, fallait calmer Ive). Le texte est lisible et contrasté. Après, un développeur tiers est ptet capable de faire une catastrophe visuelle mais Apple documente les bonnes pratiques.

"Suis-je le seul à trouver les nouveaux dossiers trop flashy ?"

vous êtes le seul, seul sur Terre de réel. Sérieusement, oui ils sont flashy, c'est la première chose qui m'a sauté aux yeux, le WOW CE BLEU VIF DANS LA GUEULE, ça tranche sévère. Y a eu quelques remarques par ci par là, ptet qu'Apple calmera le bleu.

"Helvetica Neu me semble beaucoup plus "dure" que Lucida Grande.."

oui.

et c'est exactement comme pour iOS 7: cette police est pensée pour des écrans de très haute résolution, retina.

Elle préfigure de toute évidence qu'Apple pense basculer la quasi totalité de ses mac à des écrans rétina avec la sortie de 10.10

C'est une manière de toujours nous pousser en avant. Dans la pratique sur un écran non retina, je lis bien malgré ma vue fatiguée. C'est pas le coup du Helvetica THIN neu des betas de iOS 7 (non mais sérieux...)

avatar lejoss | 

C'est moche comme interface (à mon goût : pas taper, svp). Du coup, je vais rester sur 10.9 (sur mon MBP non retina)... à moins que de nouvelles fonctionnalités "révolutionnaires" me fassent changer d'avis

avatar marc_os | 

« Safari qui n’affiche plus le nom de la page en cours au-dessus du champ de recherche et d’URL »

Dans le Finder par exemple, on peut faire un Cmd-Clic pour afficher la hiérarchie des dossiers dans lequel se trouve la chose affichée. Dans Safari, ça affiche la hiérarchie des URL.
Cette fonction a-t-elle disparu ?

avatar Hudson | 

Svp dite moi vraiment: doi je installer yosemite sur mon macmini équipé d'un écran non retina??
Svp donnais moi des réponse et des raison :)
Mon écran n'est pas retina mais bon, la résolution de mon flatron E2251 LG n'est pas catastrophique que je sache? :/

Pages

CONNEXION UTILISATEUR