Deux mois avec iCloud sans (presque) toucher au Finder

Anthony Nelzin-Santos |

Seule une minorité des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad regrettent l’absence d’un navigateur de fichiers sur iOS. On peut en revanche s’étonner que le Finder survive encore alors qu’OS X est « rénové » à grands coups d’iCloud. Peut-on se passer du Finder en mettant tous ses documents dans le nuage ? Retour sur deux mois d’expérience.





Envole-moi



Le grand saut dans Le Nuage requiert moins de préparation et de concessions que l’on pourrait penser. Il faut bien changer quelques apps ici ou là — exeunt MultiMarkdown Composer et BBEdit pour moi —, mais beaucoup sont déjà compatibles : Aperçu, Pages, Numbers et GarageBand évidemment, mais aussi Day One ou Pixelmator pour ne citer que les apps qui me sont utiles au quotidien.



Le transfert est lui aussi assez simple : pour les fichiers texte par exemple, il a suffi de glisser le dossier qui était dans la Dropbox dans la fenêtre iCloud d’iA Writer. Dans certains cas, l’application gère elle-même ce transfert : c’est le cas de Day One, qui passe automatiquement les fichiers stockés dans Dropbox vers iCloud. Enfin, certains fichiers étaient parfois déjà dans iCloud, par exemple pour Pages et Numbers.





Un Finder simplifié…



Avec iCloud, Apple a grandement simplifié la gestion des fichiers : la hiérarchie est limitée à un seul niveau. On peut donc placer des fichiers dans des dossiers, mais pas des dossiers dans d’autres dossiers. Est-ce un problème ? Tout dépendra de vos habitudes et la transition, si elle a lieu « pour de vrai » un jour, sera plus difficile pour certains que d’autres.



J’ai par exemple l’habitude de regrouper mes fichiers texte par « destination » : un dossier contient tous les articles de MacGeneration, un autre tous les articles de mon blog… Chacun de ces dossiers contient lui-même un dossier de brouillons : la fonction Documents dans le nuage m’a obligé à le remonter d’un niveau : un dossier pour les articles de MacGeneration, un dossier pour les brouillons d’articles de MacGeneration, un dossier pour les articles de mon blog, un dossier pour les brouillons d’article de mon blog…





Il faut en fait se rappeler qu’iCloud n’est pas Dropbox, ni même feu iDisk : il casse l’architecture classique de fichiers en renversant leur logique d’utilisation et en éclatant les fichiers par application. On ne double-clique plus sur un fichier pour ouvrir une application : on ouvre une application pour trouver un document. On ne gère plus des projets ou des tâches dans des dossiers : les apps restent ouvertes en permanence avec Reprise pour que vous travailliez de manière ininterrompue sur des fichiers qui sont sauvegardés en permanence par Auto Save.



…mais pas rabougri



Dans certains cas donc, cette limitation à un dossier peut être assez indolore — surtout qu’iCloud est plus complexe qu’il n’y paraît. Dans l’état actuel des choses, le panneau iCloud des applications n’est rien d’autre qu’une interface pour un dossier à peine caché dans le système de fichiers d’OS X (~/Bibliothèque/Mobile Documents). C’est ce qui explique que le transfert soit si simple : ce n’est rien d’autre qu’une copie en local, avant que les fichiers soient synchronisés avec les serveurs d’Apple.



Cela permet aussi aux documents dans le nuage d’être gérés exactement de la même manière que les autres documents, l’étape de synchronisation mise à part. Vous avez l’habitude d’utiliser Spotlight ? Vous y retrouverez les documents iCloud, auquel vous pouvez tout à fait ajouter des commentaires Spotlight ou des tags Open Meta (par exemple avec Tags.app) si vous en avez l’habitude. Pour le moment du moins, iCloud ne s’oppose pas au Finder : rien n’empêche donc d’utiliser par exemple des dossiers intelligents dans le Finder, qui pourront contenir des fichiers par ailleurs disponibles dans iCloud.





Tel qu’elle est intégrée à OS X, la fonction Documents dans le nuage est donc une autre manière d’utiliser le Finder, à travers les apps, avec en bonus la synchronisation. La chose est somme toute logique : Snow Leopard a préparé le terrain en ignorant les creator codes des fichiers, les applications sont aujourd’hui la voie royale pour ouvrir un fichier. Le rôle du Finder n’est pas nié (il est toujours là pour ceux qui ont besoin), il est minimisé (il est de moins en moins utile).



Co-mmu-ni-ca-tion



Apple est d’ailleurs allé assez loin dans son idée : alors que les apps iOS sont de véritables petits bacs à sable duquel il est très dur de s’échapper, les apps OS X utilisant iCloud communiquent assez bien. Il est ainsi assez facile de changer définitivement d’application si on le souhaite, du moins si la nouvelle application est compatible iCloud et utilise le même format de fichier. Pour passer d’iA Writer à Byword par exemple, il suffit de glisser les fichiers de la palette iCloud d’iA Writer et de les déposer dans la palette iCloud de Byword. Le dossier dans le nuage d’iA Writer est alors vidé, tandis que celui de Byword est rempli.





Il est à peine plus compliqué d’ouvrir ponctuellement un fichier géré par une application dans une autre application : il n’y a pas de menu Ouvrir avec dans Documents dans le nuage. On peut néanmoins glisser un fichier de la palette iCloud d’une application vers l’icône d’une autre : dans l’exemple précédent, on peut glisser un document géré par iA Writer sur l’icône de Byword pour l’ouvrir dans cette dernière, puisque les deux applications gèrent les mêmes formats de fichier.



Le fichier reste alors dans le dossier iCloud d’iA Writer : à chaque sauvegarde dans Byword, on voit d’ailleurs la petite icône de nuage indiquant qu’une synchronisation est en cours s’afficher dans la palette iCloud d’iA Writer. Si vous glissez un fichier PDF géré par Aperçu sur l’icône de Byword, qui ne gère pas ce format, il ne s’ouvrira évidemment pas. Bref, ça ne fonctionne pas trop mal — c’est juste très différent des habitudes, et sans doute moins immédiat qu’un simple double-clic.





En fait, Documents dans le nuage rappelle furieusement la logique des bibliothèques qui est à l’œuvre depuis des années dans beaucoup d’applications. Je veux ma musique, j’ouvre iTunes. Je veux mes photos, j’ouvre Aperture (ou iPhoto). Et donc aujourd’hui, je veux mes textes, j’ouvre iA Writer, je veux mes statistiques, j’ouvre Numbers, je veux mes factures et mes lectures, j’ouvre Aperçu. Mais ce n’est qu’un moyen d’accès à ces données, pas le seul moyen — contrairement à ce qui se passe sur iOS, où tout est beaucoup plus restreint.



It just works



Comme les fichiers sont d’abord en local avant d’être dans le nuage, la fonction Documents dans le nuage semble ne pas souffrir des problèmes d’indisponibilité des serveurs d’Apple — ce n’est pas faute d’avoir essayé de provoquer des erreurs à chaque panne majeure d'iCloud ! Si les serveurs distants ne sont pas disponibles, les fichiers ne sont pas synchronisés (une modification en local ne montera pas dans le nuage et une modification sur un autre appareil ne sera pas reportée) mais on peut toujours travailler dessus.



Si vous n'avez travaillé que sur votre Mac, vous ne vous apercevrez même pas des pannes éventuelles — sauf à vouloir partir avec un autre Mac ou un appareil iOS et remarquer que le fichier n'a pas (encore) été synchronisé. Si vous avez travaillé sur le même fichier sur votre Mac et votre iPhone par exemple, la situation sera un peu plus compliquée : c'est en général la version la plus récente qui sera choisie, iCloud refusant semble-t-il de laisser à l'utilisateur le choix de résoudre un conflit. Même problème d'ailleurs si iCloud n'est pas en panne mais que vous avez édité un fichier sur un de vos appareils sans être connecté au réseau.





En deux mois, ce scénario du pire ne s'est jamais présenté, mais cela ne veut pas dire qu'il ne se présentera jamais. Apple laisse au développeur la liberté de proposer ou pas un système de gestion des conflits, ce que la plupart ne font pas, se contentant de choisir une version plutôt qu'une autre. Elle devrait peut-être prévoir une interface standard permettant de comparer deux documents et de choisir non seulement lequel est le bon, mais même de fusionner les deux en choisissant quoi garder de qui. MobileMe proposait une fonction similaire en cas de conflits de synchronisation de contacts et Time Machine ou Versions ont une interface dans le genre : un tel mécanisme permettrait d'encore lever des doutes sur Documents dans le nuage.



Il faut d'ailleurs rappeler que tous les fichiers synchronisés avec iCloud passent par le circuit habituel de sauvegarde si vous utilisez Time Machine. Et comme la plupart des applications compatibles avec iCloud prennent aussi en charge Versions, la probabilité de perdre du contenu est limitée. Mais vraiment, une interface spécifique à la résolution de problèmes serait agréable.



Peut-on se passer du Finder ?



À force de répétitions, vous avez sans doute compris : la force de Documents dans le nuage est d'être entièrement basée sur le Finder. Pour le moment, Apple a donné les moyens au Mac de communiquer avec le nuage et les autres appareils connectés ; des moyens plutôt pratiques, plutôt fiables et surtout absolument facultatifs. Reste que pour le moment, il est impensable de se passer totalement du Finder.



Toutes les applications ne sont pas connectées à iCloud et certaines ne pourront sans doute pas l'être avant une augmentation drastique du débit moyen des connexions et des capacités de stockage. Sans même parler d'applications professionnelles ou des problèmes de compatibilité entre plateformes, il est facile de comprendre pourquoi GarageBand prend en charge iCloud et pas iMovie.



Tous les appareils ne sont pas non plus connectés : les photos prises à l'iPhone sont importées automatiquement par le biais du Flux de photos, mais il faut brancher son appareil photo au Mac pour en décharger les photos, même si les appareils commencent à se connecter. Aperture ou iPhoto permettent certes de le faire sans vraiment toucher au Finder, mais on en vient toujours à manipuler des fichiers, l'inverse de la logique d'iCloud.



Enfin, Apple elle-même n'a pas véritablement fini le travail, ce qui implique de parfois mettre les mains dans le cambouis. On peut mettre des documents créés avec TextEdit dans le nuage, mais on ne peut les récupérer que sur un autre Mac que l'on possède, pas sur iOS — même chose pour les PDF gérés par Aperçu, que l'on finit donc par sagement remettre dans la Dropbox.





Et si l'on est sur le Mac d'un autre, on ne peut pas récupérer ces fichiers via un navigateur web : c'est tout (connecter le Mac à son compte iCloud) ou rien. On doit avouer avoir du mal à comprendre la logique d'Apple sur ce point précis : on peut récupérer les fichiers Pages, Keynote et Numbers sur iCloud.com, pourquoi donc ne pas proposer une liste des autres applications de l'utilisateur ? Le partage des fichiers lourds serait d'autant simplifié, puisqu'il pourrait passer par ce relais web.



Pour conclure



Pour une grande partie des usages, Documents dans le nuage peut remplacer le Finder comme interface simplifiée d'accès aux fichiers, avec l'avantage de la synchronisation avec les autres appareils. Bien sûr, cette interface est moins riche que celle du Finder, mais Spotlight compense largement — du moins si vous avez pris l'habitude de l'utiliser. Il est au final presque dommage que cette présentation soit liée à iCloud : les réfractaires au nuage, qui ont souvent de bonnes raisons de l'être, s'en voient privée alors qu'elle est franchement agréable à utiliser pour les opérations quotidiennes.



L'intégration de cette fonction peut-elle préfigurer l'abandon du Finder dans OS X ? Sans doute pas. Le but d'Apple est sans doute de minimiser l'importance du navigateur de fichiers, pour les débutants qui peuvent s'y perdre comme pour les utilisateurs plus à l'aise qui n'ont pas nécessairement envie de l'utiliser. Mais elle met en même temps un point d'honneur à affirmer que si certaines de leurs fonctions convergent, OS X et iOS doivent conserver des interfaces différentes pour répondre à des besoins différents.



Et l'interface la plus adaptée à la gestion de fichiers sur OS X est, malgré tous ses défauts, le Finder.


Tags
avatar ce78 | 
Il faudrait vraiment qu'on puisse laisser la fenêtre ouverte quand un document de l'appli est déjà ouvert. Être obligé de fermer le document ouvert pour en ouvrir un second, c'est COMPLÈTEMENT IDIOT !!!! Moi j'ai besoin d'en ouvrir plusieurs simultanément. Par ailleurs, je veux pouvoir accéder à mes fichiers Aperçu depuis le Web dans icloud. Pourquoi n'est-ce pas possible ??? Avant d'évoquer une disparition du Finder il y a encore loin...
avatar J.C | 
Tout est dans le titre, "sans PRESQUE toucher au Finder"... Le jour ou OSX devient comme iOS et qu'ils suppriment le Finder alors là c'est sûr je change de crèmerie, quitte à aller chez Microsoft, ça va me faire mal aux fesses mais fait pas pousser mémé dans les orties non plus!!!!!!
avatar xatigrou | 
"Avec iCloud, Apple a grandement simplifié la gestion des fichiers : la hiérarchie est limitée à un seul niveau. On peut donc placer des fichiers dans des dossiers, mais pas des dossiers dans d’autres dossiers. Est-ce un problème ? Tout dépendra de vos habitudes et la transition, si elle a lieu « pour de vrai » un jour, sera plus difficile pour certains que d’autres." lol. Mais de quelle transition parlez-vous !? Vous pensez sérieusement qu'on nous enlèvera le finder pour nous imposer le cloud façon Apple, avec ses quelques qualités et ses innombrables défauts ? Le simple fait qu'on ne puisse pas organiser ses dossiers comme on veut est éliminatoire. Tous les systèmes d'exploitation desktop de l'histoire de l'informatique ont toujours permis d'organiser ses dossiers comme on veut. Mes documents papier, je les conserve chez moi dans un placard, pas à la bibliothèque municipale. Même si il y a plein de trucs vachement bien à la bibliothèque municipale.
avatar iDan | 
Je trouve le système de rangement du iCloud particulièrement antédiluvien... A qui viendrait-il l'idée de chercher un document à la maison selon le stylo avec lequel il a été écrit ?! La c'est pareil... exemple : je cherche un tableau sur mes finances personnelles, je n'ai surtout pas envie de savoir avec quel programme je l'ai créée ?! Et quid dans 5 ans quand j'aurais accumulé des tonnes de documents ? Non le cloud façon Apple, c'est peut-être pas mal pour le document des recettes de tata Ginette mais pour le reste.... On va dire qu'il y a un sacré potentiel d'amélioration pour positiver ;-)
avatar Berechit | 
Ben moi, j'ai ajouté le iCloud dans le Finder (suffit de trouver le dossier ad hoc et hop, le glisser à gauche)... Mais il manque la hiérarchisation ! Je teste les outils qui permettent de ranger les trucs non affectés à une application. Utilisateurs "moyen" dans une tripotée de domaine, j'ai besoin à minima de 4 ou 5 niveaux par domaine ! Et Sherlock ne fait pas l'affaire...
avatar terodrel | 
j'utilise quotidiennement le finder, le cloud me sert uniquement à stocker mes image de chien et chat ...
avatar Orus | 
Le début de l'article donne le ton : "Seule une minorité des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad regrettent l’absence d’un navigateur de fichiers sur iOS. On peut en revanche s’étonner que le Finder survive encore alors qu’OS X est « rénové » à grands coups d’iCloud." Alors si c'est ça l'avenir du Macintosh, je vais bientôt aller voir ailleurs.
avatar jipeca | 
A part garder mon adresse "mac.com", à moi que j'ai, je n'ai jamais vu le plus petit intérêt à iCloud... Mais bon, c'est mon avis. Un mini NAS et hop !
avatar Gueven | 
De toute façon la notion de dossier n'a pas plus de sens qu'un autre système de rangement. À chacun ses manières de classer. Mais le système le moins archaïque et le plus générique est l'utilisation des tags (ou mots clefs) avec un système de recherche intelligent. Ce systèmes doit convenir à tout le monde, et encore plus aux personnes désordonnées :)
avatar joneskind | 
C'est pas la peine de s'exciter, il est clair qu'Apple n'a pas dans l'idée de supprimer le Finder. Spotlight est là depuis des années et on aurait déjà pu croire qu'il viendrait à bout du Finder, parce qu'avec une gestion logique des fichiers le Finder devient inutile avec Spotlight. Et puis les logiciels professionnels comme Photoshop qui font du traitement par lots de fichiers très lourds n'ont pas d'intérêt au document dans le nuage. Qui voudrait synchroniser 100 photos de maillots de bain sur ses machines iOS et Mac, indépendamment de la bande passante, ça n'a tout simplement pas de sens. Le document dans le nuage n'est utile QUE pour le travail en cours. Il est pertinent sur iOS parce que les iDevices n'ont pas vocation au stockage d'archives de données. Par exemple, si j'utilise avec bonheur iCloud dans Pages et Numbers pour faire mes factures et ma compta, j'archive tout ça sur le Mac ou un disque externe dès le 1er Janvier. C'est évident, Documents dans le nuage n'a pas vocation à remplacer le Finder. Simplement à nous simplifier la vie sur le "travail en cours". On pourrait d'ailleurs imaginer une fonction "archiver" à documents dans le nuage qui sortirai un dossier pour le désynchroniser. On le retrouverai bien rangé dans un endroit précis, accessible via un programme de gestion de fichiers intelligemment appelé Finder. Bref, iCloud est globalement pratique mais perfectible.
avatar fusion | 
Ca sert a quoi ce cloud franchement? j'ai essayé et vraiment pas convaincu!!
avatar Oliviou | 
@gueven : 'Mais le système le moins archaïque et le plus générique est l'utilisation des tags (ou mots clefs) avec un système de recherche intelligent.' Les mots clés sont, à mon avis, une solution pour internet, pas pour monsieur tout le monde. On ne veut pas avoir à taper des mots clé, on ne veut pas avoir à s'en souvenir, on ne veut pas qu'une machine les génère. On n'a jamais fait mieux qu'un interface visuelle (type finder), associé à un moteur de recherche (type Spotlight, qui transforme finalement tout le contenu écrit des documents en mots clés). Je sais où se trouve ce que je cherche mais j'ai oublié son nom ou son numéro de version? J'ouvre le Finder. Je connais le nom mais pas l'emplacement? Spotlight. Les mots clés ne sont qu'une couche de sophistication supplémentaire et... Inutile, pour un particulier.
avatar Nayver (non vérifié) | 
@ce78 et cmd + O ? A part ça je me sers du rangement iCloud pour les documents que j'utilise en ce moment. Puis quand ils ne me sont plus autant utiles je les archive dans la dropbox. Le meilleur des deux mondes pour moi.
avatar Mark Twang | 
Ne pas avoir un ou deux niveau de dossiers en plus me manque pas mal. Ou alors : la possibilité de taguer les dossiers ! Ce serait déjà plus souple.
avatar MachX | 
"Seule une minorité des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad regrettent l’absence d’un navigateur de fichiers sur iOS" Je fais partie de ceux qui regrettent qu'IOS n'emprunte pas assez à OSX. Quand aurons nous droit à un dossier "HOME" sur iPhone et iPad. D'où tenez vous cette affirmation péremptoire ? Vous prenez vos désirs pour des réalités. La première phrase de votre article ne donne vraiment pas envie de lire la suite. Le classement des fichiers par application sur iPhone et iPad est pour moi une aberration pour la simple raison qu'elle induit souvent de dupliquer le même fichier d'une application à une autre.
avatar Mark Twang | 
Pour le Finder, je n'y touche quasiment plus que pour exploiter mes dossiers Dropbox et Skydrive. Je pourrais le remplacer par des applications natives, comme sur iOS, à conditions que leurs fonctions d'éditions soient suffisamment puissantes.
avatar zoubi2 | 
Bon, je suis un vieux c**, d'accord. TOUT dans le nuage, plus de Finder??? Pas pour moi, merci!
avatar anguilles | 
Mince alors, il faut arrêter de nous vendre du Cloud, on s'en fout du Cloud! Ou veut-on en venir exactement? Quoi, mince, ça ne choquerait personne de devoir un jour passer uniquement par le cloud?
avatar jujuv71 | 
On peut créer des dossiers dans iCloud ? Dans Pages, par exemple ? J'ai cherché, mais jamais trouvé comment faire lol !!! Bon, je me suis pas posé sur la question trop longtemps non plus. C'edt juste que mon iCloud est un foutoir pas possible, comme mon bureau au boulot !!! Mdr.
avatar BouffonDuRoi | 
"Quoi, mince, ça ne choquerait personne de devoir un jour passer uniquement par le cloud?" Bah non... imagine, plus de disque dur... ça te ferait un super ultra imac 5mm plus mince ... Une révolution! *tousse*
avatar Gueven | 
@Oliviou Ton raisonnement est basé sur le fait que le taggage est effectué forcément par l'utilisateur. Je dirais pas forcément. On peut appliquer automatiquement une indexation qui peut être enrichie par les powers-users. Il n'y a aucune raison qu'on arrive pas a indexer des milliards de sites, dans arriver à indexer nos pauvres documents. L'indexation manuelle est aussi fastidieuse que le rangement dans des dossiers.
avatar pierreko | 
Je me sers tout le temps du Finder et je ne veux pas que ça change
avatar Philactere | 
@Oliviou Etant convaincu par le classement hiérarchisé type Finder je me suis toutefois posé plus d'une fois la question des tags. Je penses que ça pourrait être un bon système pour autant que l'OS soit vraiment pensé dans ce sens et offre un moyen efficace de gestion des tags, tant pour indexer un document que pour le rechercher. Actuellement c'est beaucoup trop basique pour pouvoir être efficace. Le système peut déjà renseigner un certain nombre de tags, type de document, dates mais aussi photo N/B ou couleur, destinataire d'un courrier si le fichier est structuré pour, etc. mais ce n'est pas suffisant. Il faut bien sûre pouvoir taguer ses fichiers selon ses besoins. Pour ça, un système de tags commun à tout l'OS, avec classement des tags en cascade ou non selon le besoin, liste de choix dans les tags déjà existant, héritage des tags quant ils sont en cascade, etc. Bref, il devrait y avoir un vrais système intégré à l'OS pour taguer de manière rapide et cohérente ses fichiers. Pour la recherche c'est pareil, on peut imagine un système capable de faire des tris intelligent dès qu'un tag est saisi pour proposer d'autres tags en fonction des fichiers trouvés sur le premier tag. Exemple, je recherche "assurance" et j'ai un choix de plusieurs tags pour continuer ma recherche comme "courrier", "contrat", "facture" mais pas "N/B", "PHP" ou "Vacances" puisque aucun document tagué "Assurances" ne comporte un de ces 3 derniers tags. Le système peut continuer ainsi un cran plus bas en triant à nouveau les documents "assurance"+"courrier". Bref, un système de gestion des documents par tags pourrait exister mais pour ça il faut que l'utilisateur soit VRAIMENT aidé par l'OS qui gérerais les tags de manière intelligente et non pas comme un gros conteiner fourre-tout sans plus-value.
avatar Mecky | 
L'absence d'un navigateur de document dans iOS est la raison première qui me fera acquérir un Androïd. Que les utilisateurs lambdas en aient pas ou peu besoin est sans doute vrai. Que ces utilisateurs-là soient les plus nombreux est sans doute vrai également. Mais qu'Apple se rende compte que toutes les interfaces de la vie réelle ont toujours eu besoin d'une méthode de classement est vrai aussi. Et au plus les documents sont nombreux, au plus une hiérarchie est nécessaire. Et au plus les documents sont diversifiés autour d'un sujet commun, au plus les connexions et un classement unique sont nécessaires. Comment voulez-vous traiter un sujet pour lequel vous avez des tableaux, des photos, des textes, etc.. ? Chaque fois en changeant d'application ? Ridicule !
avatar Philactere | 
@gueven L'indexation "tout automatique" me fait un peu soucis dans le sens où l'on risque d'avoir les critères vraiment pertinents pour soi noyés dans un flot de critères non pertinents. C'est un peu le problème qu'on encontre souvent dans des bases documentaires importantes sur internet, la recherche devient vite fastidieuse. Dans un classement personnel ou même professionnel, je suis convaincu que la grande majorité des documents peut être discriminée avec 5 mots-clés, en gros la profondeur d'un classement hiérarchique sophistiqué. Avec 200 mots-clés par documents on a plus de risque de se retrouver avec une avalanche de résultats. Pourquoi alors ne pas garder le classement hiérarchique si l'utilisation de mots-clés se résume à calquer la hiérarchie dans ces mots-clés ? Pour la souplesse des recherches selon l'un ou l'autre des critère mis en avant, ce que ne permet pas la hiérarchie classique puisque celle-ci est figée.
avatar Smartien | 
"Seule une minorité des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad regrettent l’absence d’un navigateur de fichiers sur iOS" Ce constat n'est vrai que pour les personnes qui on acheté un iDevice pour jouer à Angry Birds/aller sur Facebook ou l'utiliser comme un simple 3310 (et ils sont nombreux!) Tous les autres ayant besoin d'un smartphone attendent un gestionnaire de fichier qui emprunterait plus à Mac OS que iOS!!!
avatar AbsolutMoi | 
@Philactere : 'Pourquoi alors ne pas garder le classement hiérarchique si l'utilisation de mots-clés se résume à calquer la hiérarchie dans ces mots-clés ? Pour la souplesse des recherches selon l'un ou l'autre des critère mis en avant, ce que ne permet pas la hiérarchie classique puisque celle-ci est figée.' Tout est dit : le système de classement hiérarchique est le meilleur pour classer et ranger des fichiers, en revanche ce que je comprends de cette discussion c'est que les bordéliques n'ont toujours pas leur Google search avec Spotlight et donc considèrent que ça devrait être à nous humain de mettre des tags et faire le boulot de spotlight. Je considère plutôt que c'est Spotlight qui doit s'améliorer et pas mon système de rangement des fichiers juste parce qu'Apple n'a pas trouve l'algo miracle de recherche.
avatar Philactere | 
Celà dit, j'ai complétement ré-organisé mon classement de documents il y a une année parce que c'était le vrais boxon dans mes documents perso. La hiérarchie a une profondeur de 5 à 6 dossiers en général, c'est très bien classé mais la recherche en contrepartie est devenue un peu fastidieuse en parcourant le Finder. Je me suis donc mis naturellement à utiliser de plus en plus Spotlight et là miracle ! En général dès le premier mot saisi, Spotlight me propose le dossier dans lequel se trouve le document recherché, à la rigueur un dossier en amont. Paradoxalement, une hiérarchie sophistiquée permet de se passer de fouiller dans le Finder grâce à Spotlight qui mène dans 90% des cas directement vers le bon dossier. Le gain de temps constaté à l'usage est bluffant !
avatar Philactere | 
@AbsolutMoi Attention, je maintiens que la machine ne peut pas tout faire et qu'un algo de recherche seul ne sera pas optimum. Pourquoi ? parce qu'en définissant moi-même certains mots-clés ces critères sont d'office pertinents dans mon système de documents. Ensuite l'algo de recherche sais que MES tags sont les premiers critères qui primene sur les autres. Le ciblage peut évidement être complété par des méta-données de fichiers ou une recherche plain-texte, mais sur la base d'un premier résultat pertinent.
avatar poco | 
Le jour où Apple supprime le finder pour iCloud, je cahnge d'OS.
avatar Simeon | 
Pour rédiger des posts de blog, je veux bien, mais pour gérer un projet utilisant une kyrielle d'applications, non merci.
avatar DrFatalis | 
Mr Apple vuet que l'on utilise UNE seule appli par usage. Mais ça ne marche pas commé ça IRL, dès que l'on TRAVAILLE avec son Mac, même pour une plébéienne utilisation bureautique: je puis utiliser pour rédiger Pages, pour des notes textedit, pour d'autres textes d'autres soft. Ce qui m'intéresse, ce sont mes doc, PAS les soft qui servis à les créer! Même avec Pages: j'utilise Pages, mais aussi des photos, des schémas, des dessins, des sites web. Le tout dans des dossiers "Evolution des punaises" ou "la culture du riz au 7eme siècle" et autre "histoire de l'anatomie du zgueg a travers les âges". Avec ze cloud, cela devient impossible. je dois ouvrir 5 ou 6 aplis en même temps ? C'est bouffer de la RAM pour rien, et cla va même à l'encontre de la "philosophie" du fonctionnement des applis comme Pages ou IBA! Faudrait avoir un peu de cohérence, à Cupertino...
avatar Anthony Nelzin-Santos | 
@Philactere @Gueven @AbsolutMoi : pour rebondir sur votre débat, cette « expérience » a été assez simple justement parce que j'utilise un système de simili-tags et que je n'utilise de facto plus le Finder depuis des années, sauf via Spotlight. J'utilisais avant beaucoup les tags OpenMeta, notamment avec des applications comme Tags, mais le problème, que vous soulignez, est la difficulté de maintenir ce système en état. J'ai depuis trouvé plus simple : lorsque j'enregistre un fichier, je lui ajoute toujours une extension supplémentaire qui est comme un tag. J'ai un dossier pour tous mes fichiers texte, rempli de sous-dossiers pour les « destinations » : MacG, mes sites, mon courrier… Chaque fichier a une nomenclature bien précise et extrêmement facile à maintenir. Cet article, par exemple, est enregistré sous 201211211047_une-icloud.macg.md. C'est un fichier Markdown commencé en novembre 2012 et qui concerne MacG, c'est une Une sur iCloud. Je n'entre évidemment pas tout ça à la main, TextExpander se charge de faire la moitié du boulot à ma place. Je sais que mon dossier MacG contient tous mes articles pour MacGeneration et iGeneration. J'ai deux dossiers intelligents qui utilisent ma « seconde extension » pour séparer d'une part les MacG et d'autre part les iGen. Une autre utilise le préfixe Une pour séparer les Une. Et ainsi de suite si je voulais compliquer les choses. Ce système ressemble assez à celui de David Bosman, qui justement complique un peu les choses pour utiliser encore moins de dossiers (http://davidbosman.fr/blog/2012/04/15/organiser-brouillons-et-articles-pour-le-blog-au-format-txt/) Avoir simplement quelques mots dans le titre du fichier et cette extension accélère grandement la recherche : pour retrouver un vieil article, j'utilise plus souvent Spotlight pour ma copie locale que Google pour la copie en ligne !
avatar lambdachronicles | 
Et bien si je ne suis pas contre le cloud qui synchronise mon iphone avec le mac sans y penser mais le cloud pour stocker je trouve ca lent et pas logique, improductif. Je veux mon projet dans un dossier et dedans je veux du pdf du docx du jpeg du avi et de l'extension exotique Tout melange parce que ca sera cohérent !!! Et si apple a bien une marge de manoeuvre et de progression c'est bien dans le finder qui est une vaste m.. blague... Coverflow... Nan mais on nage en plein délire chez pomme ... Et quand on classe par date en mode liste tout est re-mélangé en mode colonne.... Tonerre de brest !
avatar Philactere | 
@Anthony Oui en effet, le nommage des fichiers a également son importance. Sans aller jusqu'aux extensions supplémentaires, je nommes tout mes fichiers de courriers avec la date YYYYMMDD et le destinataire, idem pour les factures reçues. Celà dit je vais réfléchir au système des extensions supplémentaires qui me semble intéressant.
avatar mistermicro.fr | 
Personnellement, ancien utilisateur de MobileMe, je n'ai pas du tout accroché à leur Icloud totalement fermé et opaque. Donc tout est migré sur un Nas Synology, et certains dossiers sur des clouds alternatifs (Dropbox, Google Drive, Hubic, etc....), et comme j'ai mon nom de domaine, j'ai un serveur ftp de 100go. Je suis un vieux qui aime bien gérer mes dossiers comme bon il me semble, et pas être pris par la main et me laisser enfermé dans des solutions trop propiétaires. Point de vue qui ne se limite pas qu'au Cloud, mais aussi à tout ce qui touche l'informatique.... Malheureusement MacOsX prend une direction qui me plaît pas trop.... qui vivra verra
avatar Aquarius87 | 
Je doute qu'un jour supprimer le Finder soit une bonne idée,un ipad n'est pas la même chose qu'un mac , faut pas oublier qu'un ipad ne sert pas pour toutes les activités qu'on fait sur un mac, d'ailleurs sur ce dernier point un ipad est plus chiant à utiliser , faut se balader. Professionnellement un ipad est moins pratique qu'un mac.
avatar Greggouze | 
Il faudrait, avant de supprimer le finder, améliorer icloud, déjà, les fichiers mac et ios ne s'ouvre pas à l'identique, ce qui crée des copies, et quand sur ios, on veut déplacer un fichier d'une application à une autre, et bien, ça ne marche pas, on copie le fichier donc 2 versions ! La limite d'un seul dossier est génante aussi, ça serait trop le foutoir. Sauf si mot clef (correspondant aux actuelles dossier de rangement) : exemple : Documents -> Factures -> Apple -> 2011, mais je ne suis pas sur que ça soit pour tout de suite. Bref, des améliorations à faire sur le icloud. Le manque d'un vrai finder sur iOS où l'on voit tous ces documents et que l'on puisse les ouvrir avec une autres applications sans le dupliquer me gêne !
avatar poco | 
Faudrait qu'Apple arrête de se touch...er avec son iOS. Un iPad c'est bon pour faire du web, des jeux, videos... Pour le travail c'est OS X/Windows/Linux. Si Apple veut voir son iOS évoluer vers quelquechose d'utilisable pour le travail, faudra avouer qu'ils ont fait fausse route en dissisciant iOS de OS X et que Windows a eu raison. L'histoire nous dira qui aura eu raison ou tort. Certainement 2 communautés différentes.
avatar Cyril78 | 
@ Nayver : je ne connaissais pas ce raccourcis. Merci ! Bon ça fait une critique de moins (encore qu'il pourrait aussi un moyen autre de l'afficher qu'un raccourci clavier).
avatar diegue | 
1. en tant que client c'est à MOI de décider si j'ai besoin d'un "finder" pour organiser mes fichiers en arborescence, et non à un fournisseur : s'il ne me propose pas la prestation je change de fournisseur 2. tant que je peux bidouiller via Dropbox ou autre (+ CloudOn) pour palier la non performance de iOS, je veux bien avoir un iPad du fait de la seule qualité de son écran 3. si OSX m'imposait une telle aberration, je retournerais sur Windows,bien que Win 8 soit loin d'être une réussite. 4. j'ai fait l'effort de m'équiper de Numbers et Pages : pour moi c'est "indémerdable" de ne pas organiser mes fichiers selon ma logique, chose que Dropbox ou SkyDrive, etc savent faire. 5. La bourse est en train de sanctionner Apple : que cette entreprise se réveille et sache encore nous faire rêver. Je commence en avoir assez de ces "nouveaux" modèles qui ne changent que par un connecteur, une mise à niveau de processeur, etc !
avatar AKZ | 
Oui, depuis snow Leopard quand on veut ouvrir un eps créé avec illustrateur, celui-ci s'ouvre avec Photoshop (ou inversement). Je n'ai jamais compris pourquoi Apple à abandonné le code créateur des applications alors que celui-ci apportait une réelle amélioration face au système "idiot" des extensions de fichiers des PC. D'autant qu'un fichier sans extension n'est plus reconnu sur Mac depuis lors !
avatar ekami | 
C'est incroyable qu'on soit resté bloqué au couple Appli/Fichier. Etre obligé d'utiliser une seule application pour certains types de données, c'est risqué, les utilisateurs d'AppleWorks ou d'Hypercard (et tant d'autres formats de fichiers morts avec leur appli) pourraient longuement en parler. Et je ne parle pas d'utiliser une application qui ne tourne que sous OS X ( Pages par exemple); si vous changez d'environnement, tout est à refaire ! Apple avait pourtant pensé à intégrer tous les médias possibles avec le projet OpenDoc, mais ils n'y sont pas arrivés. Ils ont juste rajouté un moteur d'indexation au système et basta. Aujourd'hui nos ordis sont remplis de milliers de documents, anciens et nouveaux, ce qui n'est pas du tout un modèle d'intégration de données. On peut se lancer dans la création d'une base de données ( avec FileMaker Pro par exemple) listant tous les liens et tags vers nos chers documents; mais c'est un surcroît de travail dans lequel personne n'ose se lancer. iCloud et consorts sont un vrai confort, puisqu'on a une copie de sauvegarde synchronisée qqe part et utilisable ailleurs, mais la limite est celle de notre débit en Upload (souvent limité à 1 Mb ), donc ça reste très lent. Un NAS ou un serveur FTP local font aussi bien, en gradant les données chez soi, même si c'est moins souple à l'usage.
avatar Laurent S from Nancy | 
Manquerait plus que le cloud disparaisse totalement au profit de solutions online only. Remarque, on aurait bien quelques gugusses qui diraient que c'est comme le lecteur superdrive, que ça ne sert plus à rien, que ces vieux explorateurs de fichiers sont devenus inutiles et poussiéreux et que plus personne ne s'en sert de nos jours :-D
avatar Goundy | 
Le Cloud pour moi : On crée un dossier sur son bureau ou dans ses documents qu'on lui rajoute autant de sous-dossiers et n'importe qu'elle type de fichiers sur son mac. Le cloud les aspire vers le nuage et on travaille sur ces fichiers depuis n'importe quel mac ou pc. Un fichier qu'on a modifié sur un autre PC ou mac est aspiré dans le nuage a fin qu'on retrouve toujours la dernière version dans le nuage. Si non pour l'instant je ne vois pas beaucoup son utilité, hormis 2-3 truc banales...
avatar Laurent S from Nancy | 
" considèrent que ça devrait être à nous humain de mettre des tags et faire le boulot de spotlight." Je prêche pour ma chapelle mais quand je bossais en labo informatique et que je faisais des bases de données, on bossait beaucoup en "Merise". On se faisait chier à organiser "à la main" les SGBD mais au moins on était certain que ça marchait. Même encore maintenant lorsque je fais mes listes de lectures intelligentes sur Itunes je pars du principe que la machine est très conne et qu'il faut bien l'éduquer si elle doit faire ce que l'on veut.
avatar Philactere | 
@Goundy : Ça existe, c'est tout a fait opérationnel, ça s'appelle Dropbox.
avatar pwetpwet | 
"Seule une minorité des centaines de millions d’utilisateurs d’iPhone et d’iPad regrettent l’absence d’un navigateur de fichiers sur iOS." J'ai failli m'arrêter de lire là, encore une fois. Décidément...
avatar jujuv71 | 
Je trouve que vous vous compliquez la vie par moment, les gens.... Pour retrouver mes fichiers facilement, je leur des noms précis et non des tags ou je ne sais quel fantaisies.... Par exemple (pas dans l'ordre..)PFC Converter, 2 kW, Design sheet v1, Design Sheet v2, Application Notes, Magnetics Design, Schema v1, etc
avatar philippl | 
Non mais faut arrêter avec vore iCloud, j'en veux pas moi de cette sal..... J'ai un NAS, merci et c'est mon cloud personnel. Comme disent les Stones : "Get off of my cloud" :-)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR