Byword publie directement sur un blog

Nicolas Furno |
Byword [2.0 – Français – 8,99 € – OS X 10.7 – Metaclassy, Lda.] a reçu sa première mise à jour majeure. Cet éditeur de texte spécialisé dans le Markdown a été mis à jour sur le Mac App Store, mais aussi sur l’App Store iOS. Byword [2.0 – US – 2,69 € – iPhone/iPad – Metaclassy, Lda.] reçoit les mêmes nouveautés pour les iPhone et iPad, en plus d’ajouts spécifiques aux appareils mobiles.

Avec cette nouvelle version, cet éditeur de texte minimaliste ajoute une fonction plutôt importante : la publication sur un blog. Byword est capable de publier un article sur les moteurs de blogs gérés par le logiciel : les plus importants sont bien proposés, de WordPress à Tumblr, mais on trouve aussi le service plus confidentiel Scriptogr.am qui génère un blog statique à partir de Dropbox. Cette fonction n’est pas directement accessible toutefois : il faut en fait l’activer grâce à un achat in-app de 3,99 €.

Cet achat in-app est unique et s’il n’active pour le moment que la publication, on achète en fait un mode premium qui pourrait gagner en fonctions à l’avenir. On regrette toutefois que cet achat soit nécessaire sur le Mac et sur iOS si on désire utiliser cette nouvelle fonction de Byword partout. Au total, il faut compter une vingtaine d’euros pour équiper tous ses appareils.



Une fois cette fonction de publication achetée, il faudra configurer les services à utiliser en donnant simplement des identifiants, ou une adresse pour WordPress. La configuration se fait très facilement et on peut ensuite publier n’importe quel article sur le blog. Byword propose quelques options pour ajouter des mots-clés ou des catégories, mais sa gestion des fonctions spécifiques est encore très limitée. Un exemple avec WordPress qui ne permet pas de gérer le type d’article, mais on retrouve quand même l’essentiel des fonctions attendues, de l’URL spécifique aux champs personnalisés, en passant par le statut de publication.



À ce prix-là, on aurait aimé malgré tout un petit peu plus. Byword ne propose aucun moyen pour retrouver un ancien article et le modifier, il n’y a en fait aucune liste d’articles. Sur Mac, comme sur les appareils iOS, la seule possibilité est de publier un nouvel article. On aimerait aussi ajouter une image et la mettre en ligne sur le serveur correspondant au service de publication, mais ce n’est pas possible.

Certes, il ne s’agit toutefois que d’une première version de cette fonction de publication. Espérons que l’éditeur a prévu de l’enrichir, car si on est encore loin d’un gestionnaire de blogs complet comme MarsEdit [3.5.9 / Démo – US – 35,99 € – Red Sweater Software], Byword pourrait vite devenir une alternative minimaliste séduisante.



Cette version s’attache aussi à améliorer la synchronisation. Jusque-là, Byword faisait comme la majorité de ses concurrents en cas de conflit, le logiciel essayait de conserver la version la plus récente d’un document, et de fusionner les deux en cas de besoin. C’est souvent la meilleure solution, mais cela peut-être aussi une source de problèmes.

Avec cette version 2.0, le logiciel laisse le contrôle à ses utilisateurs : quand un conflit est détecté, Byword affiche une icône spécifique (l’angle en rouge sur la première image) et il propose les deux versions. À vous de choisir la bonne version… ou les deux, le logiciel étant toujours capable de les fusionner. L’ensemble est bien fait et permet de choisir assez rapidement, que ce soit sur Mac, sur iPhone ou sur iPad.



Outre ces deux nouveautés, Byword synchronise la position entre le document en cours de modification et son aperçu, on peut utiliser une nouvelle police (Avenir Next) et l’application iOS stocke en local tous vos documents quand vous êtes connecté en WiFi. Une bonne manière de toujours pouvoir travailler, même lorsque la connexion n’est plus disponible. Autre amélioration pour les utilisateurs d’iPhone et iPad, on peut déplacer ou dupliquer des documents entre services (iCloud, Dropbox ou stockage local).

Sur Mac, si la prévisualisation intégrée de Byword ne vous convient pas, ne passez pas à côté de la promotion du jour sur l’excellent Marked [1.4.2 – US – 2,99 € (promo à 1,79 €) – OS X 10.7 – Brett Terpstra]. À moins de 2 €, cet outil de prévisualisation dédié au Markdown est une affaire, surtout si vous avez une feuille de style personnalisée.

avatar Aughta | 
Ah d'accord... Je viens de voir la mise à jour sur mon iPad, quand j'ai vu qu'il fallait passer à la caisse j'ai trouvé normal, je préfère l'achat in-app pour des fonctionnalités supplémentaires et bénéficier de la nouvelle version, il faut bien que l'argent rentre, donc c'est tout naturellement que je paierai sous peu pour activer les nouvelles fonctionnalités. Par contre, étant donné que je n'ai pas encore allumé le Mac je ne savais pas que l'application desktop avait été elle aussi mise à jour, et qu'il faudrait passer deux fois à la caisse. J'attends de voir les autres propositions Premium avant de me prononcer...
avatar Mark Twang | 
Avec le temps, j'ai appris à maîtriser mon flux de travail. De nombreuses applications sont passées à la trappe, mais ByWord reste sur le podium des applications qui le sont indispensables. Bloguant sur Wordpress, je suis ravi des nouvelles fonctionnalités proposées. Je prends et je souhaite un grand succès au développeur. Dans les regrets, je signalerais quand même que j'aimerais pouvoir utiliser le navigateur de documents avec la fenêtre d'aperçu en continu, sans ouvrir systématiquement le document et donc avoir besoin de glisser vers la droite pour rappeler le navigateur. Et je n'ai pas trouvé comment renommer les dossiers depuis le navigateur intégré.
avatar pat3 | 
@mark twang J'aimerais comprendre l'intérêt actuel: sur iOS, il existe un tas d' apps pour bloguer, et plusieurs son multiplateformes (de blogs); de plus, quelques-unes gèrent les photos, les comptes multiples (plusieurs blogs sous Wordpress, par exemple). Bref, à part pour envoyer un billet en markdown que ni wordpress, ni Blogger, ni Dotclear ne gèrent en natif… bof. Sur Mac, des tas d'applis permettent de bloguer en différé (en gros, presque toutes les apps de journal, sans compter les apps dédiées comme MarsEdit) et surtout n'importe quel navigateur permet de gérer son blog a plein régime… Bref. Notez que je trouve que Byword est un des meilleurs gestionnaires de markdown coordonné sur Mac et iOS, mais là, les nouveautés payantes, j'adhère moyen…
avatar USB09 | 
@Aughta En effet passer à la caisse 2 fois pour la même application devient un peu redondant...vite qu'apple passe ses processeur Mac en ARM pour bénéficier des mêmes application partout.
avatar pat3 | 
@usb09 Cela dit, la v2 sans l'option "premium" a quelques bons atouts, notamment la prévisualisation "synchronisée" (qui démarre à l'endroit où on se trouve dans le texte et non au début, ce qui était relativement pénible).
avatar Mark Twang | 
@ Pat3 L'intérêt est que j'écris beaucoup sur ByWord. Pouvoir publier rapidement, sans manip, une note prise sur Byword est très appréciable. Avec la sauvegarde automatique et la gestion intégrée de Dropbox, je peux commencer à taper un article sur l'iPad, le continuer dans le train sur l'iPhone, le corriger sur le Mac, revenir dessus depuis iOS et le publier sans passer par l'application, sans craindre de perdre du texte dans un plantage, quitte à retoucher ensuite l'article publié dans l'app Wordpress. C'est juste très confortable, et pour moi, c'est énorme.
avatar joneskind | 
@pat3 [04/06/2013 20:33] "J'aimerais comprendre l'intérêt actuel" "Bref, à part pour envoyer un billet en markdown que ni wordpress, ni Blogger, ni Dotclear ne gèrent en natif… bof." Tumblr le gère en natif ! Et pour bloguer sur Wordpress en markdown c'est d'une simplicité enfantine. Ensuite tu gardes tous tes articles de blog en local, mis en forme dans un simple .txt universel. L'intérêt c'est aussi de pouvoir changer de crémerie sans tout perdre à cause d'un format propriétaire. L'intérêt c'est le markdown qui est un outil de blog ultra-puissant. Quand on a pri le pli du markdown, nos mains ne quittent plus le clavier pour mettre en forme et on gagne un temps fou. Après, 8€ la feature, ça fait quand même un peu mal au cul je dois le reconnaitre.

CONNEXION UTILISATEUR