Linus Torvalds partage le Millennium Technology Prize

Anthony Nelzin-Santos |
Linus Torvalds

La Technology Academy Finland a été incapable de départager les deux finalistes en lice pour le Millennium Technology Prize, le plus important prix dans le domaine de la technologie dans le monde. Linus Torvalds, le créateur du noyau Linux, le partage donc avec Shinya Yamanaka, le créateur des cellules souches pluripotentes induites.

C'est la première fois que ce prix est décerné à deux personnes à la fois depuis sa création en 2004, où il avait alors récompensé Tim Berners-Lee, le géniteur du web. La fondation qui le décerne n'a su choisir entre la contribution de Torvalds à l'informatique et celle de Yamanaka dans le domaine médical, notant qu'elles ont une importance majeure chacune dans leur domaine. Les deux hommes se partagent donc le prix de 1,2 million d'euros et repartent donc avec 600 000 euros chacun.

En recevant son prix, Torvalds a tenu à remercier l'ensemble des contributeurs au noyau Linux et au mouvement open-source en général. Le prochain Millennium Technology Prize sera décerné dans deux ans.

Sur le même sujet
- Linus Torvalds adore son MacBook Air

avatar mikagumi | 
J'ai pas mal lu de choses autour des Kernel et je ne comprends qu'on puisse mettre si souvent Linux en avant sur ce point alors que la littérature technologique est tres critique sur ses qualités.
avatar Hasgarn | 
C'est certainement l'impact de son travail plus que sa qualité qui ont été récompensé. Fondamentalement, le libre et l'Open Source ne serait rien sans sa communauté, mais cette communauté ne serait rien sans point de départ.
avatar flagos | 
@mikagumi Le kernel linux n'est pas peut etre pas le top de l'état de l'art mais la plupart des améliorations qui lui sont reprochés sont des avantages théoriques mais non forcément vérifiés en terme de gain en performances ou en maintenabilité du code. C'est l'approche pragmatique de Linus qui veut qu'un développeur montre par des benchs que son approche est meilleure. Cela évite de courir constamment après n'importe quelle nouvelle lubie.
avatar YAZombie | 
Hum… d'un côté une découverte qui a le potentiel d'améliorer, de changer ou sauver la vie de millions de gens, de l'autre un OS… Vraiment pas à dire, c'était un choix cornélien…
avatar oomu | 
sigh.. les grands mères à moustaches sont de sorties. J'attends le trollage à mort et les débats sur les Micro-Noyau vs temps réel vs monolithique vs *bsd vs vms vs as390 vs et-l'ecologie-bordel - Ce prix n'est pas un prix de Moral ou de combien de bébés phoques ça sauve mais un prix sur l'accomplissement technique et oui Linux EST un accomplissement technique je ne sais pas QUELLE littérature vous lisez, mais le noyau linux est à la base effectivement une réimplémentation de mécaniques éprouvées et solides (un noyau modulaire, NON micro-kernel comme Mach de os X) par la suite, y a eu quantité d'excellents designs et travaux par Torvalds, Cox, etc. Même en version 1.2 (pratiquement totalement écrit par Linus), le noyau était TRES efficace pour son design et ses contraintes (le i386) On peut lire les batailles entre l'auteur de Minux (l'indécrotable Andrew S. Tanenbaum) et Linux pour voir combien les choix techniques étaient argumentés et aprement négociés. - au final, Le noyau Linux est le noyau qui fait tourner la grande majorité des machines grands publiques non-pc (set top box, freebox, mobiles, orids embarqués, android, etc) c'est pas seulemenet parce qu'il est gratos et de finland : le noyau linux n'est PAS le seul noyau gratuit du monde ! même dans les années 90. - Torvald a été pragmatique, a géré le projet efficacement, et ses compétences techniques ne font même pas débat. et OUI le projet a eu un impact considérable sur l'industrie et le "monde". Que cela vous paraisse grotesque (les trucs qui font bip d'ingénieurs) ou non. Ho et puis zut : lisez la LKML ( https://lkml.org Linux Kernel Mailing List) pendant 15 ans, et revenez me voir, je vous dirai de revenir me voir après voir lu pendant 30 ans. - ces gens ont manifestement su peser l'impact du noyau vis à vis des stupéfiants travaux sur les cellules souches.
avatar oomu | 
@YAZombie [14/06/2012 15:11] via MacG Mobile "Hum… d'un côté une découverte qui a le potentiel d'améliorer, de changer ou sauver la vie de millions de gens, de l'autre un OS… Vraiment pas à dire, c'était un choix cornélien…" mon choix est vite fait : le projet Linux a révolutionné mon domaine technique. Indéniable. Pour les biologistes, c'est surement l'autre.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
"au final, Le noyau Linux est le noyau qui fait tourner la grande majorité des machines grands publiques non-pc (set top box, freebox, mobiles, orids embarqués, android, etc)" tu as surtout oublié la partie serveur en entreprise ou linux est omniprésent.
avatar Trollolol | 
Linux c'est nul, rien ne vaut une bonne explosion atomique dans le vrai monde et avec de vrai dégats sur l'environnement pour obtenir des résultats :)
avatar nico31370 | 
@ YAZombie Les biologistes utilisent des ordinateurs pour pouvoir avancer dans leurs travaux. Les ordinateurs utilisent des OS. Les centres de recherches en biologie achetent des ordinateurs Linux est la fondation de l'Open-Source Open-Source permet de diminuer le cout de ces achats et donc de mieux cibler les budgets plutot que payer des licences d'utilisation à M$…
avatar Lateralus | 
Le noyau linux (1991) et les outils GNU (1983) ont incontestablement révolutionnés l'informatique. Sans doute plus que OSX (2000).
avatar Gaolinn | 
Voila bien quelque chose qui discrédite totalement ce prix. Comparer Linux, vague ersatz d'Unix à une avancée aussi capitale pour la médecine et notre santé....
avatar Gaolinn | 
Oomu "une ré implémentation" et donc aucune innovation. C'est donc aux créateurs d'Unix que devrait aller ce prix. Rappelez moi, le petit Linux, il n'est pas Finlandais ? Ceci expliquant cela :(
avatar Gaolinn | 
Lateralus, en même temps, Linux n'est qu'une ré-implémentation d'Unix datant des années 60.
avatar negaca | 
Cellules souches pluripotentes induites > noyau Linux Une fois qu'on a compris ça, on connaît le vainqueur.
avatar lmouillart | 
"tu as surtout oublié la partie serveur en entreprise ou linux est omniprésent." Serveur web oui, pour le reste non. Sur la plupart des grosses entreprises (hors web et hpc) Françaises, ou Européene le coeur de leurs SI tourne sur des Unix de constructeurs ou du Windows. Linux est cantonné souvent aux bacs à sables. Par contre il y a beaucoup de Linux sur les petits serveurs à droites à gauche.
avatar Silverscreen | 
Pour un grand défenseur du libre, ça fait pas un peu tâche le MBA derrière, produit pas une compagnie bien souvent montrée du doigt par certains ayatollahs du libre ? Enfin bon, pour moi ça met en avant le pragmatisme du bonhomme… et je l'incline également devant l'importance et l'impact de ses travaux sur le long terme…
avatar Trollolol | 
@Silverscreen [14/06/2012 17:03] "Pour un grand défenseur du libre" Linus n'a jamais été contre le fait de mettre du privateur dans le libre, pour lui tant que ça fonctionne c'est l'essentiel.
avatar BeePotato | 
@ Lateralus : « Le noyau linux (1991) et les outils GNU (1983) ont incontestablement révolutionnés l’informatique. » Pas d’accord pour le noyau Linux. C’est tout ce qui tourne dessus qui compte (outils GNU compris, mais pas seulement). Je suis convaincu que si ce noyau n’avait pas vu le jour, un autre aurait pris sa place. Un BSD, ou autre chose. Le moment était arrivé où faire un dérivé d'Unix « à pas cher » tournant sur du matériel pas cher était devenu possible et intéressant, et ça ce serait très probablement passé même sans la contribution de Linus. Peut-être juste avec quelques années de différence, c’est tout. « Sans doute plus que OSX (2000). » Peut-être bien. Mais pas plus que Mac OS (1984). Loin de là.
avatar Lateralus | 
@BeePotato +10 En vingt ans GNU/Linux a un peu explosé la philosophie Unix et est devenu largement plus qu'une simple implémentation ou un clone. Il n'y a qu'a voir la différence entre la rigueur d'un BSD et le foutoir d'une Ubuntu. Il n'empêche qu'en terme de souplesse, d'ouverture, de portabilité et de possibilité, la richesse de l'écosystème des distributions Linux et des applications a mis une grosse claque à tout le monde et posséde de nombreux atouts que les autres OS n'ont toujours pas.
avatar Aurélien3 | 
@lmouillart [quote]Linux est cantonné souvent aux bacs à sables.[/quote] Tu parles sûrement de ces bacs à sables : http://i.top500.org/stats http://www.bytecode.ch/Top-500-des-supercalculateur-Linux.html En tout cas bravo pour le troll ! :-)))
avatar YAZombie | 
@ oomu et qq autres: [quote]The Millennium Technology Prize is Finland's tribute to life-enhancing technological innovations. The prize has been established to steer the course of technological development to a more humane direction. In particular, the prize seeks to highlight innovations that assist and enrich our everyday lives today as well as in the future.[/quote] C'est peut-être votre interprétation de la profession de foi du prix - et c'est apparemment celle du jury donc à la limite il n'y aurait presque pas de discussion à avoir sauf qu'on peut largement critiquer - mais ce n'est pas la mienne. Je ne vois pas en quoi Linux est "life-enhancing" ou conduit le développement technologique vers "a more humane direction"; quant à savoir s'il permet d'assister et enrichir la vie quotidienne aujourd'hui et dans le futur, j'ai quand même aussi de sérieux doutes, et si on met dans la balance les cellules pluripotentes induites, franchement, une fois de plus il n'y a pas photo. @nico31370: certes, mais si ce n'était pas Linux ce serait tout simplement quelque chose d'autre. Les travaux de Yamanaka, je ne vois pas par quoi on peut les remplacer!
avatar lmouillart | 
@Aurélien3 j'ai dit sauf web/hpc,(high performance calcul). Dit moi qui en France (niveau cac) quel est la proportion de Linux comme dorsal d'infra ? Perso j'en ai jamais vu.
avatar Psylo | 
@YAZombie Je ne vois pas en quoi Linux est "life-enhancing" ou conduit le développement technologique vers "a more humane direction Simplement en mettant à disposition les sources, en permettant de les étudier, modifier et redistribuer, sous réserve de réutiliser les mêmes conditions. Domaine public, patrimoine mondiale de l'humanité, et toussa.... Exploiter des gamins à Foxconn pour changer ton iphone et ton macprout qui finiront dans une décharge en Inde à empoisonner d'autres gamins, c'est juste un poil moins éthique, dommage que tu n'en prenne pas conscience.
avatar grolem | 
@ nico31370 "Linux est la fondation de l'Open-Source" - faut pas déconner tous de même :) @ lmouillart : on doit pas travailler dans les mêmes (grandes ou petites) entreprises alors ! Depuis plus de 10 ans, j'observe de mon côté bien plus de serveurs Unix que d'autres alternatives (Solaris, HP(s)UX, M$ Windows, OSX...), dans des fonctions les plus critiques. Je ne travaille pourtant pas dans un ISP ou opérateur, où là, on peut presque dire que "l'Internet tourne sous Unix"... Je ne dis pas pour autant que les alternatives ont disparues, mais le coup du "Linux c'est pour les serveurs Web" ça sonne trop FUD des années 1998-2000, tourne la page :)
avatar grolem | 
N'empêche que depuis la dernière fois que j'ai vu Linux (1999), il a sacrément grossi le pépère : la vie aux States, ça n'a pas l'air bon du tout question santé...
avatar fl0rent | 
@grolem Oui tu as raison, il n'y a qu'aux USA que l'on grossit ! Va faire un tour dans les supermarchés finlandais, ...
avatar Le docteur | 
@ YAZombie Quelque part j'ai commencé par me faire la même réflexion. Mais plutôt genre : "j'aime bien Linus, mais..." En y réfléchissant à deux fois, je me suis dit que dans cette logique les découvertes informatiques passeraient toujours derrière la médecine ou tout ce qui pourrait avoir des retombées médicales. Cela revient à considérer que certaines sciences passent systématiquement devant les autres et manquer de respect aux secteurs qu'on estime moins essentiels pour l'homme. Il y aurait une sorte de terrorisme à se dire que dès que la santé humaine est en jeu cela écrase le reste. Reste qu'effectivement, pour ce que je comprend des découvertes dudit Yamanaka, on est face à quelque chose d'énorme et c'était difficile de ne pas le récompenser.
avatar lmouillart | 
@grolem EADS, Eurocopter, Dassault Aviation, IBM, SAP, Air France, Office Depot, Alcatel, ByTel (hors dorsale), SFR (hors dorsale), Total, SocGen, BNP Paribas, Sain Gobain, Generali, Loreal, LVMH, Eiffage, RioTinto/Alcan, Faurecia, Bacardi, Pernod Ricard, Air Liquide, EDF, Safran. La bas il y a des linux mais dans les coins. Je n'ai jamais été confronté à Redhat ou Novell lors d'un appel d'offre pour de la grosse infra non HPC. HP oui, Oracle/Sun, Unysis, Bull mais pas de Linux.
avatar grolem | 
@lmouillart : j'ai déjà bossé pour au moins deux des sociétés que tu cites, et le Linux qui s'y trouve est tout sauf dans les coins... mais bon. On a pas du pratiquer les mêmes coins :) Quand aux opérateurs cités "hors dorsale" - tu peux me rappeler ce qui fait gagner le blé d'un opérateur stp ? C'est pas les minutes/Mo qui baladent sur son outils de production ? Enfin, lors des appels d'offres pour de la grosse infra SAP, du ATOS, SIEMENS, BULL, HP il était rare "de mon temps" de ne pas voir du Linux à tous les étages de la propale (les annexes techniques bien évidement - un coin comme un autre, mais un coin bien défini...). Jamais vu de RedHat / Novell / OracleSun sur du service d'intégration - mais bon, pas anormal vu que pas leur métier de base. Depuis plus de 15 ans, je vois du Linux (ou autre BSD) à de nombreux étages ici et là, certainement pas de recoins. Ce qui a changé de ma lucarne ces 6-8 dernières années, c'est qu'on a plus besoin d'en parler - c'est normal. Bien me comprendre : on voit toujours du gros Microsoft et autre HP(s)UX/Solaris aussi. Je ne suis pas en train de dire que ces alternatives ont disparues ou sont en passe de. Simplement que Linux fait partie du paysage IT de quasi toute grosse infra potentielle (même si certains voudront rester sur une alternative Microsoft pour des choix qui leurs sont propres).
avatar grolem | 
@ fl0rent : jamais mis les pieds en Finlande so far (pas une envie particulière d'y faire du tourisme, et aucune mission professionnelle ne m'y a entrainé). Mais ton assertion m'intrigue...j'irais voir ! merci :)
avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 
Eh ben moi j'ai déjà joué avec le noyau Linux, je l'ai déjà compilé et tout et tout, par contre l'autre truc, les "cellules souches pluripotentes induites" là, ben j'ai jamais ..., compilé ..., euh ..., enfin ce qu'on fait avec ces trucs, ben je l'ai jamais fait ! Alors du coup, ben je sais pas trop ... . Le noyau Linux je sais le compiler quoi. L'autre truc je sais pas comment on ..., ben ce qu'on peut faire avec à la maison. Ben alors du coup je préfère le noyau Linux. Enfin je sais pas très bien si vous me suivez quoi, ...
avatar YAZombie | 
@ psylo: ta "réponse" n'a tellement rien à voir avec mes posts - où je n'évoque pas l'iPhone et ne critique en rien Linux mais bien son *importance relative* face aux travaux sur les cellules souches… - que les bras m'en tombent. Dieu merci les travaux de Yamanata donnent l'espoir qu'un jour, peut-être, on pourra m'en faire repousser, comme à d'autres des îlots de Langherans, la thyroïde, ou pour ma sœur atteinte de sclérose en plaque la gaine de myéline qui lui éviterait peut-être de mourir étouffée parce ses organes vitaux ne reçoivent plus les signaux nécessaires aux fonctions végétatives. Oui, ce qui donne ce genre d'espoirs à préséance sur tous travaux d'ordre technologique, aussi admirables soient-ils par ailleurs. Et psylo, un conseil: arrête les champignons, ils semblent créer en toi un champ de distorsion de la réalité. Ou apprends à lire.

CONNEXION UTILISATEUR