Un plaidoyer pour les mises à jour payantes sur le Mac App Store

Arnaud de la Grandière |
Wil Shipley, dirigeant et développeur en chef de Delicious Monster, publie sur son blog un long plaidoyer en faveur des mises à jour payantes sur le Mac App Store.



Shipley déplore que l'impossibilité de faire payer une somme moindre aux utilisateurs existants pour une mise à jour majeure n'incite pas les développeurs à poursuivre leurs efforts.

Il étudie chaque scénario avec la donne actuelle, en tenant compte des ventes directes par ailleurs et en s'appuyant sur ses chiffres de vente, au bout desquels le développeur et/ou l'utilisateur en est pour ses frais.

Shipley considère que le modèle économique du Mac App Store crée un précédent néfaste, qui n'encourage les développeurs qu'à produire une seule version majeure de leurs logiciels et à passer à un autre produit.

Les mises à jour perpétuellement gratuites sont en effet intenables pour les développeurs si leurs revenus ne sont pas à la hauteur du travail qu'ils doivent fournir. Cependant, il y a malgré tout des incitations à poursuivre ce travail : le jeu de la concurrence d'une part, puisque d'autres applications qui proposeront de nouvelles fonctions auront plus de chances de séduire de nouveaux utilisateurs, et d'autre part de nouvelles fonctions pourront convaincre de nouveaux utilisateurs qui jusqu'ici n'étaient pas séduits. Il n'en reste pas moins cependant que le marché potentiel s'amenuise à mesure qu'un logiciel sera populaire : le vivier de nouveaux clients n'est pas infini.

Et les développeurs ont besoin de ces revenus pour pouvoir financer leurs développements à venir, d'autant que, si les plateformes comme iOS peuvent convenir à ce modèle, les logiciels sur ordinateurs participent d'une culture différente, et plus ancienne. Reste que le modèle de la mise à jour payante introduirait un certain nombre de complications sur le Mac App Store, puisqu'il entrainerait une cohorte d'autres modèles afférents : mises à jour concurrentielles, offres groupées, abonnements, etc.

En attendant, cette impasse pose un réel problème pour les développeurs qui continuent à vendre leur logiciels tant sur le Mac App Store qu'à partir de leur propre site : s'ils restent libres de leur politique tarifaire en vente directe, cela induit un clivage avec les utilisateurs du même logiciel sur le Mac App Store. Ceux-ci pourront soit bénéficier d'une mise à jour gratuite lorsqu'elle est par ailleurs payante, soit ne pas bénéficier de cette mise à jour du tout.

Il reste un autre modèle que Shipley n'évoque pas : l'exclusivité temporaire. Il serait par exemple possible de proposer une mise à jour majeure et payante en vente directe en exclusivité (créant qui plus est une incitation à se fournir directement auprès du développeur), en proposant gratuitement la mise à jour majeure précédente sur le Mac App Store. Ainsi l'utilisateur qui paye aurait un avantage sur celui qui ne paye pas, ceux qui ne payent pas n'auraient qu'à patienter jusqu'à la sortie de la mise à jour suivante, et tout le monde en sortirait gagnant. A la nuance près, toutefois, qu'il est pour l'heure impossible de passer d'un modèle à l'autre le cas échéant, comme le souligne Wil Shipley : impossible de vendre directement une mise à jour à un utilisateur qui aurait obtenu le logiciel sur le Mac App Store.

En somme, il faut qu'Apple procède à des modifications des conditions du Mac App Store pour résoudre cette problématique. Tant que cela ne sera pas fait, bien des logiciels pourraient rester en dormance.

avatar jabial | 

Je ne vois pas pourquoi les mises à jour majeures ne pourraient pas être proposées sous la forme d'un in app purchase.

avatar Jeje68 | 

Je voit pas pourquoi les mises à jours serait payantes quand c'est pour corrigées des bug dont il sont responsable de leur mauvais travail est leur manque de professionnalisme .

avatar bugman | 

@ jabial: Peut être parce que parfois une mise a jour majeure c'est aussi une refonte complète du logiciel.

@ jeje68 : C'est mise a jour MAJEURE (nouvelles fonctions) pas MINEURE (et donc généralement gratuite).

avatar Jeje68 | 

Si on devait payer les mises à jour sur les consoles de salon pour corriger des bug de programmation il y aurait personne qui ferait les mises à jour comme sur les Pc's

avatar Jackdu59 | 

Si c'est du majeur ils mettent la nouvelle version en ligne et suppriment l'autre ou la cachent pour que les anciens acheteurs puissent toujours la télécharger.. Perso je troué ça abusé le prix d'une app, alors les majs encore pire.

Ps: je suis étudiant.

avatar Jeje68 | 

Bugman tu sais aussi bien Que moi que c'est juste pour corriger des bug sinon le mec qui propose une refonte intégrale reeecriture ben il change le nom de son app est la vend comme nouvelle app

avatar calvinou | 

@jeje68 :
on ne parle pas la de mise à jour mineure (correction de bug, v1.0.1etc) mais de mise à jour majeure. Passer de la version 1.0 à 2.0. Il est question ici de proposer une nouvelle version du logiciel (comme Photoshop cs5 > Photoshop cs6) a un tarif préférentiel aux utilisateurs existants. Problème d'ailleurs soulevé à maintes reprises

avatar Mr Bob | 

Il suffit de créer une nouvelle Application !
Genre : Photoshop 5 vendu x€, la 5.1, 5.2, 5.3… sont gratuite. Et à côté de ça, ils créent une nouvelle entrée, nouvelle application : Photoshop 6. Qui n'est pas une mise à jour, mais une nouvelle application. Tous les problèmes sont résolus…

avatar bugman | 

Tiens ! On remarquera, sur son site, qu'il fait (un peu) plus de ventes directes comparé aux ventes sur le MAS.

avatar MacGyver | 

yen a bien qui ont payé pour passer de Xp a vista

avatar Minijack | 

Quand l'application est réécrite de A à Z, je vois mal comment il serait possible d'intégrer ça en achat in-app, ce n'est pas ce pourquoi ils sont faits. Et y a qu'à voir iOS pour comprendre le problème, les développeurs ne se gênent pas pour refaire payer les nouvelles versions (par exemple les Tap Tap), et il n'y a aucun tarif préférentiel pour les acheteurs des précédentes. Ca choque moins parce qu'une app iOS coûte en général moins de 2 euros, mais à 30 euros le Delicious Library, je trouve ça plutôt pas mal que des développeurs bougent un peu Apple en pensant à leurs clients.

Pour répondre à jeje68, on parle ici de mise à jour majeure, au même titre qu'une nouvelle version d'OS X, et forcément, ça demande plus de boulot que la correction de quelques bugs...

avatar bugman | 

@ Mr Bob : Tu remarqueras la difference (sur le site Adobe, puisque tu en parles) entre une version complète d'une suite et le prix de la mise à jour. Je ne vois pas où est ton intérêt de demander aux éditeurs de payer plus cher. Faudrait que tu m'expliques.

avatar adnX | 

Chez adnX, les mises a jour sont gratuites a vie depuis 2004 et ce modèle économique marche très bien. Cela fait fonctionner le bouche a oreille et les clients sont contents. Certes, nos logiciels sont plus chers en moyenne que la concurrence mais les clients comprennent la différence.

avatar kisco | 

jeje68: En ce qui concerne Delicious Library, entre la 1 et la 2 il y avait bien des nouvelles fonctions qui justifient de payer. Et là, Will Shipley explique bien logiquement que les clients du 1 doivent pouvoir payer moins pour passer au 2 que les nouveaux clients du 2. (Lire le billet original pour tous les détails)

avatar worldice | 

Pourquoi le devs ne mettent pas 2 versions sur le Mac AppStore, l'ancienne et la nouvelle avec des réductions pour les personnes ayant déjà acheté ?

avatar bugman | 

@ jeje68 : Pas d'accord. Même si ce n'est pas le meilleur exemple (l'application, à première vue) tu as les nouveautés ici :

https://www.macg.co/labo/voir/127026/delicious-library-2.0-une-attente-decue

avatar joneskind | 

Je suis résolument contre les MAJ payantes. C'est de la vente forcée. "achetez ce logiciel aujourd'hui pour tant d'Euros, il vous aura coûté le double dans 5 ans". Et ça peut aussi inciter aux MAJ mineures etc... Ou aux bugs "bien cachés" mais super chiants miraculeusement corrigés dans la MAJ à 3€.

Non, une MAJ sert à corriger un problème du programme, un bug qui n'était pas connu à la vente. C'est comme un rappel des machines qui ont un vice de fabrication. "on vous a vendu ça pour ce qu'il n'était pas, on va vous le corriger"

La MAJ payante c'est le marché de l'informatique qui devient le marché de la chaudière. Je suis résolument contre. Je ne payerai pas pour un objet défectueux, je ne payerai pas pour un programme défectueux.

Ou alors, si on fait une MAJ payante je veux une garantie de 2 ou 3 ans pendant lesquels le dev s'engage à me corriger gratuitement les bugs que j'ai décelé.

Non à la MAJ payante !

avatar bugman | 

@ worldice : "et la nouvelle avec des réductions pour les personnes ayant déjà acheté ?"

C'est ça le problème. Actuellement ce n'est pas prévu par Apple.

avatar koichi | 

Delicious Monster, j'ai l'impression d'avoir à faire à des gars qui ont profité un maximum du buzz (à voir le nombre de récompense sur la page d'accueil du produit) de leur logiciel pour gagner de l'argent et après ... plus grand chose. En comparaison la série des "pedia" m'a l'air beaucoup plus suivi.
Bref, concernant le sujet des MAJ payante ou gratuite, l'équipe Delicious Monster ne m'apparaît pas comme une référence...

avatar joneskind | 

[edit]

Désolé MacGé, j'avais pas vu "mise à jour majeure"

Toutes mes confuses, je vous prie de bien vouloir m'excuser...

avatar fireares | 

Devoir payer pour un changement majeure dans un logiciel, me semble raisonnable!
Mais comme le laisse entendre "Shipley" ce problème n'a lieu que lorsque la popularité du logiciel réduit considérablement la quantité de futurs acheteurs.... Il n'empêche que si le dernier modèle proposé s'appliquait systématiquement, nous serions sérieusement avantagé en tant que consommateurs.

avatar bugman | 

@ joneskind : "Ou alors, si on fait une MAJ payante je veux une garantie de 2 ou 3 ans pendant lesquels le dev s'engage à me corriger gratuitement les bugs que j'ai décelé." +1 pour ça.

@ adnX : J'en connais qui font comme toi (ZBrush par exemple), c'est vraiment la politique idéale pour le consommateur. Si tu t'en sors bien, c'est tout bon ! :D

avatar Shralldam | 

S'il y a une vraie valeur ajoutée, je suis d'accord de payer un peu. Mais gare aux dérives si le Mac App Store autorise cette fonction.

avatar Macmade | 

O_o Ce qu'il faut pas entendre...

Quand vous changez de voiture, vous vous attendez à ce que ce soit gratuit parce que vous aviez le modèle de l'année précédente?

avatar FatB | 

Comme je suis développeur, je suis forcément un peu consterné par ce que je lis... Dans quel autre domaine une évolution majeure est elle gratuite ? Apple vous a-t-il donné le 4S parce que vous aviez un 4 ? La nouvelle Clio remplace-t-elle l'ancienne gratuitement ? Alors bien sûr, comme le soft est immatériel, c'est plus difficile à appréhender. Mais une mise à jour majeure, c'est forcément énormément de travail, croyez-moi.

avatar joneskind | 

Oui donc là d'accord, y a un souci.

Mais je me pose juste une question. Est-ce qu'il est possible de faire un in-app purchase qui permettent de récupérer un autre programme mais avec un tarif préférentiel ? Je m'explique:

J'ai tartempion 2, je veux acheter tartempion 3 en in app purchase à 100€ alors qu'il est en vente normale sur le MAS à 150€. Je peux le faire ?

Est-ce qu'il n'est pas aussi possible pour le dev de "vendre" en in app purchase un code de téléchargement de la nouvelle version ?

La MAJ payante dans ce cas ne sert qu'à fidéliser le client.

Personnellement je préfère payer mon appli moins cher au départ et la racheter en intégralité si une fonction m'intéresse que de payer mon app une fortune en espérant trouver un truc intéressant dans la MAJ suivante.

avatar alan63 | 

adressez vous à l'intendance , nous on ne paie plus
on méprise!

avatar bugman | 

@ joneskind :

"J'ai tartempion 2, je veux acheter tartempion 3 en in app purchase à 100€ alors qu'il est en vente normale sur le MAS à 150€. Je peux le faire ?"
Oui et non. Si tartempion 3 c'est juste quelques niveaux en plus (pour un jeu) ou une fonction supplémentaire, oui (tu payes la/les fonctions en plus). Si c'est plus conséquent, à première vue non.

"Est-ce qu'il n'est pas aussi possible pour le dev de "vendre" en in app purchase un code de téléchargement de la nouvelle version ? "
Il me semble que les codes (qui servent pour récupérer une application gratuitement) sont limité (leurs nombres) par Apple. Pas d'autre solution proposée actuellement (il me semble). Et une application sur le MAS demandant un code pour pouvoir être utilisé ne passera jamais le stade de la validation.

avatar Peloute | 

Pourquoi ne fournissent ils pas un code promo pour les personnes ayant déjà acheté le logiciel?
Tous le monde serait gagnant, non?

avatar bugman | 

@ Peloute : Parce qu'Apple ne propose pas au dev cette possibilité. ;)

L'ideal serait qu'Apple fabrique des "id_update" qu'ils offriraient aux devellopeurs pour tagger leurs applications. Si une application sort avec la même "id_update" (mais que c'est un autre programme que celui déjà telechargé) alors c'est une mise a jour (donc moins cher). Pas plus compliqué que cela.

avatar ErGo_404 | 

[quote]FatB [28/03/2012 13:14]

Comme je suis développeur, je suis forcément un peu consterné par ce que je lis... Dans quel autre domaine une évolution majeure est elle gratuite ? Apple vous a-t-il donné le 4S parce que vous aviez un 4 ? La nouvelle Clio remplace-t-elle l'ancienne gratuitement ? Alors bien sûr, comme le soft est immatériel, c'est plus difficile à appréhender. Mais une mise à jour majeure, c'est forcément énormément de travail, croyez-moi. [/quote]
Donner gratuitement la mise à jour, non bien sûr, mais proposer une promo, c'est normal et ça se fait dans beaucoup d'autres domaines ;-)

avatar gloupsy | 

En réalité, c'est une discussion dans le vide, car le problème n'existe pas : il y a déja des exemples ou le développeur propose tout simplement les MAJ mineures (1.1; 1.2, etc) gratuitement et les MAJ majeures (2.0) en mettant tout simplement une autre App qui s'appelle App 2. C'est le cas par exemple de The Early Edition sur l'App Store.
Et si l'App1 ne fonctionne plus après un changement d'OS, la seule solution sera de passer à le version 2. C'est d'ailleurs ce qui se passe depuis longtemps pour nombre de logiciels. Exemple : Suite à des modifications de PubMed, le logiciel de bibliographie Bookenks (en version 10) ne pouvait plus importer les références. Mail au développeur : la réponse a été très claire : achetez la MAJ version 11.

avatar hartgers | 

@FatB : Certes, mais quand on achète la nouvelle clio, on peut revendre l'ancienne, bénéficier d'un tarif de reprise, etc. Avec le logiciel, non. Il convient donc de créer un modèle qui permette aux développeurs d'être payés pour les mises-à-jour d'une part, et d'autre part qui permette aux clients d'avoir des tarifs préférentiels lorsqu'ils disposent de la version antérieure.
D'autant que le problème des dates de mises-à-jour se pose. Si le client X achète l'application Z un jour et que le lendemain sa mise-à-jour payante sort, et qu'il n'y a aucun moyen de le dédommager, ce client sera nécessairement mécontent.
On est tous d'accord : le MAS pose des problèmes pour garantir une bonne rémunération des développeurs tout en garantissant de la flexibilité pour les clients. J'espère qu'Apple arrangera tout ça prochainement.

avatar bugman | 

@ gloupsy : Sauf que c'est l'achat d'une version complète. Dans ce cas ce n'est pas une MAJ et son tarif avantageux. Non ?

avatar elamapi | 

C'est quoi le soucis avec le fait de ne pas faire payer la 1.1, 1.2, 1.3 et de refaire payer en tant que nouvelle applis la 2.0 ?

Je pensais qu'avec le sandboxing la 2.x ne pourrait pas acceder au données de la 2.x mais même pas.

Pour les notifications, suffit de faire une combot qui se lance tous les X run, pour dire qu'il y a la 2.x qui est sortie.

Ainsi ça permet de concerver la 1.x et la 2.x (facilement). C'est souvent trés bien quand on sait que certaine mise à jour majeure son pleine de bugs ... du coup, on concerve la vieille et la nouvelle.

Bref, je capte pas le soucis la ?

avatar Tonysouth | 

@elamapi

Moi je te capte pas perso... Rien compris

avatar bugman | 

@ elamapi :

Je vais faire simple :

sans le MAS :
-----------
v1.x = 30€
v2.x = 30€
v1.x vers v2.x = 15€

sur le MAS :
----------
v1.x = 30€
v2.x = 30€

Si tu est utilisateur de la version 1, je te laisse faire le calcul.

avatar Domsou | 

@jackdu59 :
On en reparlera dans quelques années lorsque vous aller devoir travailler pour gagner votre vie...

avatar rom54 | 

Le modèle mis en place par Apple est très simple et facile a gérer, sauf pour les gens qui ont l'habitude de faire payer progressivement et sur la durée leur produit!

Sur ses "stores", Apple n' accepte qu'une seule forme de locigiel: l'application.
Elle est gratuite ou payante.

Et, Apple offre ainsi au client (et au développeur) un modèle de simplicité et de sécurisation. Apple preleve un pourcentage pour gérer ses frais de fonctionnement, et c'est contractuel.

Il n'est donc pas question de version, majeure, de mise a jours, de patch et autres artifices marketing. L'utilisateur achète une application et c'est tout.

Si l'éditeur veut faire évoluer son produit, rajouter des fonctions, etc, il propose une nouvelle version ou une autre application et c'est a l'utilisateur ensuite de décider s'il décide de l'acheter ou pas en fonction des fonctionnalites qu'elle apporte en plus.

Apres il y a la question de la rentabilite, et la c'est a l'editeur de faire ses comptes.

Si on argumente que l'on ne peut pas proposer d'application de démonstration sur les "store" d'Apple, c'est faux!
On peut toujours mettre une application affublée du terme light en chargement gratuit. Lorsque l'utilisateur est convaincu, il achète la version normale ou même la version pro...

C'est simple, mais c'est vrai que ça casse les artifices marketing maintenant habituels...

avatar FatB | 

Il est évident qu'il faudrait encadrer. Par exemple en n'autorisant une mise à jour payante qu'une fois par an.

avatar jiheme | 

@domsou :
:-D

avatar bugman | 

@ rom54 : Tu ne trouves pas normal, donc, qu'un fournisseur offre un tarif préférentiel à ses anciens clients ? Pas d'intérêts ? Ni pour l'un ni pour l'autre ?

avatar rom54 | 

[quote=hartgers 28/03/2012 13:44]

@FatB : Certes, mais quand on achète la nouvelle clio, on peut revendre l'ancienne, bénéficier d'un tarif de reprise, etc.
[/quote]

L'usage dans le logiciel est de vendre une licence d'utilisation, pas le logiciel lui meme (ou alors tu vends le code source avec)...

Ce serait d'ailleurs une évolution utile que cela ce généralise au matériel: on vend l'exploitation des fonctions permises par un matériel, pas le matériel lui meme:
- voiture-> capacités de transport
- frigo -> capcite de conservation a basse temperature
- ordinateur -> capacité d'exécution de logiciel
...
et ça resout définitivement les questions de garanties, de recyclage, de responsabilités,... car c'est le fabricant qui reste propriétaire du matériel et qui doit alors assumer le devenir de celui-ci tout au long de son existence...

[quote]
Il convient donc de créer un modèle qui permette aux développeurs d'être payés pour les mises-à-jour d'une part, et d'autre part qui permette aux clients d'avoir des tarifs préférentiels lorsqu'ils disposent de la version antérieure.
[/quote]

Ca c'est le modèle économique développe par Microsoft: on fournit au client une licence d'exploitation d'un produit non fini a un prix inférieur a celui du marche, puis on fait payer progressivement et régulièrement le client pour qu'il accède avec des mises a jour aux fonctions rétablies qui étaient défaillantes dans la version précédente.

Au final l'utilisateur est rendu captif et fini par payer plus cher sur le terme que dans le modèle économique précèdent...

avatar asseb | 

Pourquoi ne pas proposer un logiciel X à 50 eur sur son site, les mises à jours suivantes à 25 eur, et, sur le MAS, proposer le logiciel à 100 eur, avec mises-à-jour gratuites ad vitam, ou alors quand la version 4 sortira, demander de repayer les 100 eur pour les 3 prochaines m-à-j ? Vu que parmi ceux qui l'achèteront sur le site de l'éditeur, une part non négligeable ne paiera pas les m-à-j ?

avatar bugman | 

@ asseb : Parce que (et heureusement pour moi, lol) les MAJ ne sont pas obligatoires (toujours utiles).

A suivre votre raisonnement, j'en aurais pour plus de 10.000€ de MAJ par an ! Oo Non merci les gars.

avatar elamapi | 

@bugman

Ok (pour ton calcul) mais justement ... c'est tout à l'avantage du dev ... Et c'est lui qui se plaint. C'est la que je ne capte pas.

D'ailleurs economiquement, c'est plus rentable.

Exemple concret.

V1. 30€ v2. 30€ V3. 30€ V4. 30€ V5. 30€ (modele MacAppStore).

V1. 100€. MaJ V1.2 10€. MaJ V1.3 10€ MaJ v1.4 10€ MaJ V1.5 10€ (modele traditionnel).

Au total, ca coute la même chose, c'est sur. Sauf qu'on sait tous que l'achat impulsif est probable a 30€, alors qu'a 100€ ça fait réfléchir .. du coup, il est beaucoup plus difficile de vendre une appli a 100€ (les gens vont réflechir). Alors qu'a 30€, beaucoup vont l'acheter, même s'il n'en ont pas vraiment besoin.

Et si l'appli est bonne, comme le prix de la MaJ restera petit, les client n'hésiteront pas trop à la payer.

Bref ... je trouve le principe du MaS assez excellent commercialement parlant.

Bien sur, s'ils vendent les applis super chere, ça ne sera plus le cas.

avatar DeadEye0112 | 

Pour faire la comparaison, c'est comme si on achetait Windows Vista et que du coup on aurait Windows 7 gratuitement... Impensable...

avatar rom54 | 

[quote=bugman 28/03/2012 14:28]
@ rom54 : Tu ne trouves pas normal, donc, qu'un fournisseur offre un tarif préférentiel à ses anciens clients ? Pas d'intérêts ? Ni pour l'un ni pour l'autre ?
[/quote]

Non.
C'est juste un artifice marketing, qui joue sur le sentiment de reconnaissance et de fidélité, donnant l'impression de faire une bonne affaire ou d'être redevable artificiellement...

Qu'un produit soit vendu a plein tarif ou en promotion, s'il est honnête, le producteur (développer, cultivateur, fabriquant,...) aura le même investissement, le même travail a fournir. Il est alors anormal qu'il ne soit pas rémunéré de manière équivalente.

Si le vendeur fait un geste commercial, c'est toujours dans une intention de profit a son avantage face a un risque suffisamment a son désavantage: perte du client, risque de condamnation,...

Si le produit fourni offre bien les fonctions qu'il promet, il n'y a alors besoin d'aucune manipulation pour fidéliser le client...

Un commerçant de produits agroalimentaires m'avait explique concrètement qu'un intermédiaire lui "offrait" des voyages s'il acceptait de mettre en vente un produit particulier.
En analysant cette offre il s'était rendu compte que le producteur était déficitaire. Et il avait fini par comprendre que par ce mécanisme, l'intermédiaire prenait alors un pouvoir arbitraire sur le producteur, puisque il faussait alors la régulation de l'offre et la de la demande réelle...

Les astuces du marketing de ce genre ne profitent ni au producteur, ni au consommateur, mais uniquement a l'intermédiaire et aux financiers (prêteur, spéculateur,...). Cela détruit également le principe meme d'économie de marche.

avatar bugman | 

@ elamapi : une V1 à 100€ (au lieu de 30) c'est la tentation du keygen assurée. J'en suis navré.
Mais ma CS4 ou mon C4D je n'aurais jamais pu mettre 6000 ou 7000 € dedans par exemple. un client en moins pour les devs.

Tu dis exactement ce que je pense :
"Au total, ca coute la même chose, c'est sur. Sauf qu'on sait tous que l'achat impulsif est probable a 30€, alors qu'a 100€ ça fait réfléchir .. du coup, il est beaucoup plus difficile de vendre une appli a 100€ (les gens vont réflechir). Alors qu'a 30€, beaucoup vont l'acheter"

Sauf que ça :
"Et si l'appli est bonne, comme le prix de la MaJ restera petit, les client n'hésiteront pas trop à la payer."
ce n'est pas le modèle Apple (pas de MAJ mais des versions complètes).

avatar elamapi | 

@bugman

"ce n'est pas le modèle Apple (pas de MAJ mais des versions complètes)."

Quand je parle de MaJ, je voulais dire une "nouvelle version complete" amélioré (une sorte de MaJ quoi ..).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR