La réaction allergique de Bill Gates au projet Courier

Anthony Nelzin-Santos |
skitched

Lorsque Gizmodo dévoile pour la première fois le projet Courier de Microsoft, les technophiles de tout poil ont crié au génie, une réaction peu commune pour un produit venant de Redmond. Au fur et à mesure de la publication de vidéos détaillant ce projet de tablette à deux écrans, se fermant comme un livre, utilisable aux doigts comme au stylet, avec une interface entièrement nouvelle, semblait se dessiner un succès en puissance pour Microsoft. Six mois plus tard pourtant, Microsoft annonçait à demi-mot l'abandon du projet.

Son tort ? Il ne plaisait pas à Bill Gates.

Afin de redéfinir la stratégie de Microsoft en matière de tablettes, Steve Ballmer avait commissionné deux des cadres les plus talentueux de Microsoft : J Allard et Steve Sinofsky. Le Courier était le projet de J Allard, père d'un des plus grands succès récents de Microsoft, la Xbox. Dans son Pioneer Studio, une équipe de développement un peu particulière chez Microsoft, il avait regroupé pas moins de 130 personnes, chargées de concevoir plusieurs prototypes et de développer le système et les services associés à cette tablette.

skitched
Un prototype de Courier. On remarque l'interface, encore très proche de celle de Windows.


Alors que l'iPad, présenté en janvier 2010, a été conçu comme un appareil de consommation de contenus auquel des fonctions productives se sont ajoutées par la suite, le Courier a été lui imaginé comme un appareil de création de contenus. J Allard, Mac- et iPod-user, avait dans l'idée de créer un Moleskine numérique — ses équipes sont même allées visiter les locaux du fabricant italien de carnets pour glaner quelques conseils de marketing. Avec ses deux écrans 7" et son stylet, le Courier avait tout d'un bloc-notes numérique.



L'OS à la base de Courier était Windows, mais un Windows invisible à l'utilisateur. L'interface, conçue autour du concept de carnet infini et pensée pour l'utilisation à deux écrans avec les doigts et un stylet, était entièrement nouvelle. Et c'est bien là que le bât a blessé : Bill Gates, appelé à la rescousse par Steve Ballmer pour trancher entre les deux projets de tablette, a peu goûté l'approche originale du Courier.

skitched

Selon Cnet, qui a obtenu des informations de 18 cadres passés et présents de Microsoft, Bill Gates a fait une « réaction allergique » au Courier, cet objet conçu pour que les créatifs gribouillent et que les auteurs notent. Au-delà du Windows pratiquement absent, un obstacle qui n'a pas empêché la création de la Xbox, Bill Gates a été particulièrement ennuyé de l'absence d'un client email, alors qu'Exchange est un produit phare de Microsoft. L'idée d'Allard était que les gens avaient de toute manière un smartphone à portée de mains pour ce genre de tâches.



Bref, parce que Courier n'était pas un produit suffisamment Microsoft (pas de Windows, pas d'Exchange, pas d'Office), Bill Gates a demandé l'arrêt de son développement. Quelques semaines après la réunion avec Allard, le projet était tué dans l'œuf ; pendant les mois qui ont suivi, Allard a claqué la porte, suivi par le directeur de sa division, avant que Microsoft ne ferme le Pioneer Studio. C'est le projet de Steven Sinofsky, président de la division Windows, qui l'a emporté : on le connaît aujourd'hui sous le nom de Windows 8, ambitieux mais moins stimulant. Un Windows 8 qui utilise l'interface Metro… imaginée par J Allard et ses équipes.

Windows 8

Alors que le projet Courier aurait pu être fini « en quelques mois », Windows 8 ne sera disponible qu'en 2012. Entre-temps, Apple a vendu pas moins de 40 millions d'iPad.

avatar nogui | 
Jobs & Gates : 2 manières de faire différentes .. Jobs : - Je veux un truc qui fasse çà ! - Qui ressemble à ça ! - Et que ça soit dispo pour telle date ! - Et tant que ça ne me convient pas vous recommencez jusqu'à ce soit parfait ! Gates : - Allez y montrez moi ce que vous avez fait - Mouaih .. bof .. C'est nul ! - Ca fait même pas çà ? - Bon ... Autre chose ? - Bon ben je reviendrai plus tard ...
avatar lmouillart | 
@nogui ce qui donne dans le 1er cas des produits buggé jusqu'a la moel. Sans vision cohérente de l'ensemble, développé de manière totalement non homogène. En gros les équipes Apple ont une liste de fonctions à coder une dead line et après rien. Ca à peut être changé mais c'était comme ça chez Apple France. C'est un fonctionnement digne d'une startup mais pas d'un gros éditeur.
avatar Philactere | 
Il y a des choses intéressantes dans cette maquette d'interface Courier. La cohabitation du tactile pour la manipulation et du stylet pour écrire est intéressante, à voir à l'usage avec cette saloperie de stylet qu'on perd tout le temps. Mais j'aime bien la liberté que ça donne pour à saisie. La sélection de blocs de textes manuscrits ou autres objets par détourage pour les incorporer dans un flux est intéressant aussi. Les deux écrans peuvent poser un problème et terme de compacité et de prise en main mais l'interaction des éléments d'un écran vers l'autre peut amener une ergonomie intelligente. Certes c'est comme mettre deux app côte à côte mais la séparation sur deux écrans physiques distincts permet de créer une vrais rupture mentale entre les deux app qui sont dès lors perçues comme deux appareils distincts, tout en ayant la possibilité d'interagir entre eux. L'idée d'avoir les utilitaires type mail, carnet d'adresse, gestion des documents, flux d'informations, etc. sur l'écran de gauche et les app de production, texte, graphique, montage, composition, etc. sur l'écran de droite mérite d'être testée. Quant à la critique de l'absence de client mail ou de suite office... En effet, comme déjà dit dans les commentaires, rien n'empêcherait de les intégrer à Courier. J'ai l'impression simplement que la présentation du concept voulait mettre l'accent sur l'outil créatif pour affirmer un peu plus la rupture technologique avec Windows. Bref, un outil que j'aurais bien voulu avoir en main pour le tester dans un premier temps et plus si entente. Mon avis est que si le projet à été abandonné c'est parce qu'en terme d'OS et d'interface tout était à faire, redémarrage à zéro. Et ça, ça coûte très chère et ça prends beaucoup de temps. Il faut vraiment y croire à 200% pour passer en phase développement un tel projet, MS (ou BG ou je ne sais qui) n'y croyait pas suffisamment.
avatar nogui | 
@lmouillart "...blabla..C'est un fonctionnement digne d'une startup mais pas d'un gros éditeur." tu veux une réaction peut être ?? bof .. Tu sais, tes commentaires, je m'en badigeonne le nombril avec le pinceau de l'indifférence ! :-P
avatar jujuv71 | 
@lmouillart : ouais !!! Ben j'aimerai bien avoir le succès d'une startup comme Apple... Parce qu'en attendant, même si c'est codé avec une deadline, ça fonctionne tjrs mieux que certains trucs de windows....
avatar ytterbium | 
Je ne suis pas vraiment sûr qu'il faille dénigrer Bill dans ce cas là. Si le concept est intéressant, qu'en était-il du développement du logiciel? Il aurait peut-être fallu tout reprendre pour Windows 8 et que le temps de développement n'en valait pas le coup. @Philactere Ce sont aussi les raisons qui me font penser que Billou n'a peut être pas eu tord. On a vu pour d'autre produit (le Playbook de Blackberry) présenter les mêmes lacunes et se vautrer lamentablement à cause de ces manques (et pourtant j'adore cette tablette) car ils mettent du temps à être comblés: - pour un produit qui se présente comme un éditeur de contenu, ne pas avoir de lien avec Office est rédhibitoire. Je recherche justement un produit de prise de note rapide que je puisse mettre en forme plus tard. Si c'est pour tout me retaper ensuite sur l'ordi - le client mail, voir la solution du Blackberry Bridge. C'est un pis-aller. Vendre une tablette à un prix haut de gamme sans fournir ces mêmes services, c'est une arnaque. Les gens ne se sont pas trompés, le PB est un échec.
avatar marvelous | 
Allard à claquer la porte .... pour Apple peut-être Une fois de plus M$ se range du côté des boîtes ou si vous avez le malheur d'être un peu trop originale, on vous regarde de haut, dénigre, "mais voyons comment osez-vous ...." Puis on broie le toute pour en faire des produits médiocres. Car la médiocrité du produit permet de relancer tous les six mois un nouveau truc par lequel on va traire le client Tablette PC, c'est bon, ça n'a pas marché, mais c'est du goût de BG Zune, c'est bon, ça n'a pas marché, mais c'est du goût de BG Vista, c'est bon, ça n'a pas marché, mais c'est du goût de BG
avatar béber1 | 
ytterbium, pour mail et Office, cela pouvait se corriger, surtout pour un soft de mail. Pour Office, cela les obligeait à repenser toute leur suite, ce qui aurait été un sacré travail, mais les résultats auraient pu servir de base pour tous les autres produits mobiles tactiles à venir. Et s'il n'ont pas voulu le faire pour un Courier passé à la trappe, ils n'y échapperont pas pour les versions Win8 tactiles. S'ils veulent faire l'impasse sur elles, j'estime que ce serait une erreur, car un des enjeux majeurs des tablettes tactiles, c'est de repenser de fond en combles toutes les ergonomies/interfaces (issues pour la plupart des modes de fenêtrages hérités des années 80 et adaptés surtout à la souris) pour les rendre encore plus simple et pratique, domestique en un mot. C'était un des moyens de rendre concrêt ce qu'ils avaient ébauché sur Surface. Mais là encore, ils ont remis à plus tard (voir Win8 avec les vieux atavismes windows) et ils perdent encore du temps. Sur le risque d'un produit qui n'aurait p'têt pas marché -parce que trop radical pour eux-, voir le post de marvelous
avatar Zed-K | 
[quote=béber1]Quand on voit leur prédictions sur l'iPhone et l'iPad, quand on voit Win8 mobile avec un double environnement, avec un "vrai" Win 8 et un menu "Demarrer" qui rassure, on se dit qu'ils n'ont pas de réelles vision et ne font que suivre les tendances. Win8 aura une interface tactile parce que le succès de l'iPad a montré que c'était viable. Maintenant, quant à faire un OS de production avec tout un ensemble de logiciels adaptés aux ergonomies tactiles qui doivent regorger dans leurs labos, oulàààà... Et Courier aurait été un labo d'adaptations formidables, même pour d'autres produits suivants[/quote] Gros +1. Billou a clairement déconné de ne pas voir le potentiel du produit, surtout s'il s'agit vraiment des raisons invoquées dans la news (un client mail c'est pas bien complexe à ajouter...) Je suis bieeeeen plus sceptique sur une version tablette de Windows 8, version qui a le cul entre 2 chaises et risque fort de paraître bancale aussi bien aux utilisateurs fixe que tablettes. L'avenir nous le dira.
avatar Alméti | 
En attendant, on aurait pu utiliser la tablette en carnet de note à la verticale et en mini ordi à l'horizontale avec un écran clavier... Et hop, T'as tes mails, office, ie...
avatar YannK | 
Heu, quand je vois "innovation" alors que c'est un produit de niche ultra-ciblé pour les créatifs, j'ai juste envie de mettre en relation "pertinence économique du projet". Qui l'aurait acheté en l'état ? 5.000 new yorkais ? 10.000 personnes dans le monde ? Ça va bien d'en foutre plein la gueule à Gates mais pour le coup, je suis assez d'accord avec son allergie. C'est un produit qui ne visait quasiment personne car beaucoup trop spécialisé et qui aurait nécessairement été un flop eu égard à sa cible réelle… C'était un délire de créateur pour créateur et ça ne donne jamais rien de bon commercialement parlant. Le projet aurait dû être beaucoup plus généraliste pour pouvoir avoir une chance de vivre. Et d'ailleurs, ce n'est pas un hasard si des développeurs ont carrément repris l'idée pour en faire… une APP iPad, oui, une APP.
avatar béber1 | 
combien t'aurais donné de chiffres de ventes à l'iPad avant qu'il ne soit sorti? reponse franche stp
avatar Philactere | 
@YannK Courier en l'état était un concept, ensuite il y le développement. Alors certes, le but du développement n'est pas de dénaturer le concept mais de le rendre réalisable industriellement et en phase avec le marché. D'un "délire de créatif pour les créatifs" comme tu dis ça aurait pu déboucher sur un délire de créatif pour un public plus large. Comme tout projet d'envergure, entre les premières ébauches et la réalisation il y a une évolution, parfois malheureuse mais aussi souvent heureuse. En tous cas le concept tel que présenté contient des choses intéressantes, il aurait été sympa d'en voire certaines dévelopées. Et puis c'est vrais ça, à propos, quel était ton pronostique de vente de l'iPad quant il en était en phase de concept ? On est toujours plus intelligent après...
avatar nogui | 
@Philactere "Et puis c'est vrais ça, à propos, quel était ton pronostique de vente de l'iPad quant il en était en phase de concept ? On est toujours plus intelligent après..." Donc finalement, les fanboys, ils ont l'air con avant, mais intelligents après .. :) Et pour les autres c'est l'inverse !
avatar Philactere | 
@nogui : Les fanboys, quelle que soit leur chapelle, ont toujours l'air con.
avatar béber1 | 
Sauf quand ils sont chez eux, le ton sur ton ça aide

Pages

CONNEXION UTILISATEUR