Des panneaux solaires pour alimenter le data-center d'Apple

Nicolas Furno |
Pour construire son data-center, Apple a vu grand à Maiden, en Caroline du Nord. On savait que l'entreprise avait acheté suffisamment de terrain pour doubler le data-center actuel, mais on savait aussi qu'Apple avait acheté une autre parcelle de 28 hectares à proximité immédiate de la première (lire : Apple voit très grand pour son data-center). On pouvait alors penser qu'Apple prévoyait une nouvelle extension de son centre, mais il apparaît finalement que l'entreprise cherchait du terrain pour capter l'énergie solaire.

Data center

Le Charlote Observer indique ainsi que l'entreprise a commencé à construire une ferme solaire sur ce bout de terrain supplémentaire. Le permis de construire accordé par le comté de Catawba ne détaille pas la construction et on ignore notamment la taille de la ferme et le nombre de panneaux qu'Apple prévoit d'installer.

Il ne fait néanmoins aucun doute que cette énergie solaire alimentera directement le data-center d'Apple. Au-delà de l'intérêt d'une énergie propre, avoir sa propre source d'énergie et ne pas dépendre d'une autre entreprise pour son alimentation est indéniablement un avantage pour Apple.

Sur le même sujet :
- Une FAQ du nouveau data-center d'Apple

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Et pourquoi envisager la fusion pour 2080/2100 alors que dès maintenant, nous savons faire avec du renouvelable. Le nucléaire, chaque fois que je lis un contrat d'assurance .... je me dis que cela doit vraiment être sur comme truc puisque c'est dans les exclusions des contrats. Bref, au moins les assureurs sont clairs. Les sinistres du a des causes nucléaires, a des déchets radioactifs, .... , ce n'est pas leur problème ! Pour le renouvelable, les ressources sont là en quantité suffisante, les techniques existent et s'améliorent .... cela ne se fera pas du jour au lendemain mais c'est un choix qui peut-être fait. A nous de voir.
avatar Un Vrai Type | 
Un jour on se rendra compte que la problèmatique n'est pas la production d'énergie, mais son stockage... Un jour que j'espère pas si lointain. PS : Photovoltaïque = Production, Centrale solaire = production + stockage*, hydraulique (en France du moins) = stockage. *On conserve de la vapeur sous pression pour faire tourner les turbines
avatar Anonyme (non vérifié) | 
On s'en rend déjà compte. C'est déjà l'objet de nombreuses recherches. On trouve quelques diaporama et celui là par exemple : http://www.ifremer.fr/dtmsi/colloques/seatech04/mp/proceedings_pdf/presentations/6.%20eolien_offshore_technique/SATIE.pdf http://ecrin.asso.free.fr/pdf/energies.pdf
avatar ipaforalcus | 
@bardan Pas l'idéal ? Tu es sûr d'avoir bien lu ce que j'ai écris !? Quand j'étais petit, j'étais littéralement fasciné par tout ce qui touchait au nucléaire, je faisait même des dessins schématiques des centrales, des réacteurs, des circuits primaires, secondaires, générateur de vapeur, etc... Et puis j'ai grandi, j'ai appris plus de l'histoire, des différents fait lié au nucléaire, notamment les accidents... J'ai donc fait des recherches pour connaître les causes et pouvoir comprendre ces accidents, j'ai été totalement terrifié par ce que j'ai appris. Avec le recule et "l'expérience de la vie" je me suis aperçu que des industriels (scientifiques) jouais avec non pas avec le feu - ce serai trop beau - mais avec une puissance qui dominait largement les petites allumettes qu'on avait mis en place pour la contenir et je pèse mes mots, il suffit de regarder ce qu'une vague a fait au Japon et ce qu'elle a failli faire en France il y a 12 ans. Avec le nucléaire, une simple inondation peut devenir une catastrophe national voir planétaire, et si les assureurs le savent c'est que c'est une réalité. Parfois je me dis - je touche du bois - qu'il faudrait un petit accidents pour que comme nos amis Japonais on puisse prendre conscience qu'il faut changer les choses et que notre époque nous le permet. Je suis toujours aussi passionné par le nucléaire et j'étais jusque récemment absolument pour. Je pense qu'il faut redoubler d'efforts pour chercher des solutions durables afin maitriser correctement la production de cette énergie ainsi que son démantèlement et trouver de nouvelles voies en particulier la fusion mais on en est encore loin. @bardan : "certes on ne sait pas quoi faire des déchets qu'on a sur les bras (encore que pour l'immense majorité de ceux la il a beaucoup de projet meme si les plus radioactif on ne sait toujours pas quoi en faire)" Les seuls déchets pour lesquels on a des projets ce sont les déchets "secondaires" c'est à dire ceux engendré par contact avec le matériel radioactif comme la structure des centrales (béton, acier, etc..), les combinaisons, les masques, les ustensiles automatisé de manipulation du combustible, l'eau des circuits de refroidissement, etc... Ceux-là on peut en recycler une petite partie comme l'eau mais on stocke la grande majorité dans des caissons en bétons à l'air libre. Les seuls points "positifs" si j'ose dire de ces déchets c'est qu'ils ne sont pas extrêmement irradiant et qu'il ont une durée de vie plus faible que les déchets dit ultimes (combustible usagé, cuve du réacteur, circuit primaires, etc...) de l'ordre de quelques centaines d'années, dérisoire en comparaison des quelques 500 000 ans pour les autres... @bardan : " 20 milliards payé sur notre dos etc ce n'est pas honnete, ce ne sont pas nos impots qui payent ça mais tout simplement quand tu paye ton electricité, ça a été prévu depuis le départ." Tu parles visiblement en toute naïveté et surtout en toute ignorance. C'est sûr qu'on se poserai plus de questions si le prix était multiplié, parce la plupart des gens pensent comme toi que tout est payé, que ça va de soit, que c'est normal de tout payer d'un coup et je suis d'accord c'est ce qu'il devrait être. Mais pourquoi crois-tu que l'électricité française est la moins chère au monde !? Tout simplement pour promouvoir depuis plusieurs décennies l'énergie nucléaire en France (décision politique), à l'heure actuelle le seul coût de démantèlement qui est déjà payé en France concernant les énergies est comme je l'ai dis : les éoliennes (si si, parce que les projets sont récents). Etant donné que l'énergie en France a été jusque récemment un service publique (EDF), le nucléaire est toujours géré en partie par l'état - même si il y a une dizaine de niveaux de sous traitance - la recherche, le développement, le stockage des déchets et la gestion du démantèlement est entièrement financé par l'état, autrement dit par nos impôts. Tu crois qu'ils mettent quelques milliard de coté chaque années pour un démantèlement futur (avec -0,09€ le kWh) !? De toute façon si ils commençaient à le facturer avec l'électricité le prix au kWh serai minimum multiplié par trois si on commence maintenant ce qui nous rapprocherai du Japon - drôle de coïncidence hein ? - donc non la facture de plusieurs centaines de milliard est malheureusement à venir et ce fût un choix de notre part - plus exactement du Général De Gaulle pour aider la France de l'après guerre à se relever - qu'il va nous falloir assumer sans alternative. A cela on ajoute la crise et la dette, c'est sûr le futur paraît moins douillet tout à coup, il faut se serrer les coudes et laisser quelque chose de beau à nos enfants...
avatar pwetpwet | 
Ipaforalcus je t'aime. Et oui Brennilis est à elle seule un parfait exemple de la fumisterie qu'est le nucléaire et de la malhonnêteté profonde des dirigeants de l'époque qui savaient éperdument que la gestion forcément problématique de ces futures cochonneries ne se ferait pas de leur vivant.
avatar arbaot | 
@Ipaforalcus : 'Une dernière petite note marrante si j'ose dire, on parle en physique de désintégration nucléaire, le terme de réacteur est donc erroné, ce n'est pas une réaction chimique.' ben si c'est une réaction ... Nucléaire Oui une rection en physique n'est pas chimique
avatar bardan | 
Mettre Brennilis en exergue ce n'est pas rendre compte du reste du parc, Brennilis et son mini réacteur était experimental pour essayer la voie des eau lourde, après on aurait peu faire comme les Allemand qui n'ont gardé ce type de centrale que 18 mois, mais quoi qu'il en est, de ce que j'ai pu voir on ne parle pas de 20Mds mais plutot de 500 millions. Sinon pour le reste je veux bien admettre que je suis très surement encore idiot et n'ai pas encore la fameuse experience de la vie, et c'est bien pour ça que je m'interesse au sujet, déjà parcequ'il me passionne, et parce que c'est -je pense- un des enjeu majeur d'un futur assez proche. C'est en autre pour ça que je compte m'orienter une fois mon école d'ingé fini (si tout se passe bien !) vers l'INSTN, une école pour apprendre la neutronique et autre joyeuseté pour permettre de travail tant dans la fission/fusion que le démantellement, car je pense qu'il y a du boulot dans le domaine... sinon pour revenir au sujet, par rapport au solaire j'ai cru voir qu'en Espagne et aussi dans les pyrénée on commence a faire des centrale solaire thermique, et ça ça a l'air pas mal du tout, bon hormis la surface et le besoin de soleil, mais pour la où c'est dispo ça semble être une solution a moindre coût interessante qui comme le souligne Un Vrai Type n'a pas l'inconveniant du photovoltaïque d'etre totalement a l'arret la nuit puisqu'il y a une certaine inertie une fois l'eau chauffée. et pour rejoindre encore Un Vrai Type, vis a vis de l'éolien, le probleme ce n'est pas du tout son rendement, c'est qu'elle produit en discontinu, si on pouvais stocker son energie pour la délivrer quand on veut, ça serais fantastique, mais on ne sais que très très peu stocker cette énergie a l'heure actuelle (et vu les quantité a stocker ça semble pas être pour demain non plus)
avatar pwetpwet | 
oui je viens de lire les liens wikipedia de l'article de macbidouille à ce sujet, je ne connaissais pas vraiement ce type de centrale solaire, c'est intéressant. Juste une interrogation à propos de l'éolien et de son apport non-continu. Est-ce qu'une part du problème ne vient pas aussi du fait qu'on (en France, càd en gros EDF et RTE) refuse de faire évoluer nos méthodes de travail et "habitudes" ? Après tout, comment fait l'Espagne où la part de l'éolien est notoirement très importante, et amener à croitre encore ? Bonne chance pour la fin des études en tout cas ! ^^
avatar bardan | 
pour l'éolien je n'ai jamais énormément creusé la question, je sais juste que tout les profs que j'ai, agrégé, docteur etc n'y croyais pas du tout, mais beaucoup plus en l'hydrolienne par exemple, mais pour eux l'éolien ça apporte surtout beaucoup de casse tête pour tout ce qui est distribution (et du coup beaucoup de casse tête pour nous pauvres étudiants
avatar blackerone | 
@ Ipaforalcus Ce qui est dommage, c'est de voir qu'après tant de "recherche", tu prône des choses fausses. Mieux que l'expérience de la vie, il y a l'expérience du travail. Donc je vais rectifier quelques point : - Les centrales françaises en bord de mer sont construites de telle sorte qu'elle peuvent résister à une magnitude de 1 supérieure au plus important séisme de la région depuis 1000 ans. Et dans le cas extrême (qui peut toujours arrivé)ou une vague noierai les pompes, la seule configuration physique du circuit primaire et des générateurs de vapeurs permet la mise en place d'un thermosiphon qui permet de refroidir sans l'aide de pompes. - Le démantèlement est effectivement pris en charge à 100% par EDF, et prévu depuis la conception. Le financement viens comme le dit Bardan de ta facture d'électricité. - Les déchets à vie longue sont vitrifiés et stockés en sous sol. A long terme oui ça pose problème. Le but est donc justement de trouver une solution avant que les problèmes n'arrivent. - La sureté dans une centrale est la priorité numéro une. Ca me bouffe de voir des gens, des associations ou des politiques penser que tout le monde s'en fou, qu'on cache tout et qu'on se fou d'la gueule du peuple. Ca n'est pas le cas, et les règles en centrale sont drastiques, les procédures ne peuvent pas être outrepassées et rien n'est laissé a hasard. - Si le prix de l'électricité en France est si bas, ce n'est pas parce que, comme tu le dit, on ne prend pas en compte le cout du démantèlement, mais tout simplement parce que l'on s'autosuffit en terme d'énergie électrique, et que l'on en vend bien plus que l'on en importe. Oui il y a des problèmes, mais comme dans toute entreprise. Tout ne fonctionne pas sur des roulettes, il y a des milliers gens qui y travaille en permanence et qui font tout pour que le nucléaire soit sur. Merci de respecter leur travail, de ne pas croire que le nucléaire est menteur et aussi dangereux qu'on veut le faire croire.
avatar coink | 
@Blackerone : "Le démantèlement est effectivement pris en charge à 100% par EDF, et prévu depuis la conception. Le financement viens comme le dit Bardan de ta facture d'électricité." Laisse moi rire, et de combien de centaines de % ce coût est sous-estimé ?? Rien que pour Brennilis, le coût des phases 1 et 2 était 20x supérieur aux estimations (et la phase 3, celle qui touche au réacteur, n'est pas a un stade très avancé ...) Au moins ce qui est sûr, c'est que cela donnera du travail a nos enfants, nos petits enfants, et leurs enfants ... Enfin, pour ce qui est des conditions drastiques de sécurité, c'est sûrement vrai dans un pays (ou une union de pays) en bonne santé économique. Les ravages de la sous-sous-sous-traitance se font déjà sentir, même dans le nucléaire. Je connais un intérimaire qui dépasse allégrement son quota, donc qui est mis en "pause", puis qui retourne bosser. La moyenne annuelle est la même ... Mais le yoyo des radiations, c'est pas très bon pour la santé si tu veux mon avis (et le sien) ...
avatar blackerone | 
Je n'ai pas dit qu'il était bien estimé. Le fait est que ça coutera bien plus cher que prévu et EDF s'en rend compte. En revanche, je le répète, le cout sera assuré par EDF, de par la facture d'électricité. De plus, EDF étant maintenant une société anonyme(même si l'état est actionnaire majoritaire), aucun lien avec les impots ne peut être fait. Vous imaginez payer plus d'impots pour que Leclerc puisse construire de nouveaux magasins ? Non, et bien la c'est pareil. Effectivement la sous-traitance n'a pas que du bon loin de la. Je suis convaincu que si EDF faisait tout lui même les résultats ne seraient que meilleur. Mais bon voila, société anonyme donc chiffre d'affaire oblige, la sous traitance est plus modulable. En revanche, si des problèmes de surexposition aux radiations arrivent, ce n'est de la faute que du prestataire (pas du mec qui fait le boulot, mais la hierarchie de l'entreprise sous traitante). Et d'ailleurs EDF traque ces problèmes, je le vois tous les jours. Les sous-traitants à être radié des listes EDF sont nombreux
avatar coink | 
Ah mais que l'on paye le démantèlement dans la facture EDF c'est une certitude, et on le payera de plus en plus ;) La notions d'impôts est subjective, directs, indirects, dans tout les cas, on ne peux pas se passer d’électricité et on ne pourra pas laisser des centrales poubelles à nos enfants.
avatar pwetpwet | 
[quote]Le démantèlement est effectivement pris en charge à 100% par EDF, et prévu depuis la conception. Le financement viens comme le dit Bardan de ta facture d'électricité.[/quote] NON NON et NON. La facture du démantèlement est et a toujours été sous-évaluée (et ce sciemment, j'en suis persuadé). Sans même avoir besoin de re-rechercher des sources, on peut rappeler qu'on n'est même pas foutu d’évaluer correctement le coût de la [i]construction[/i] d'une centrale (coucou l'EPR), alors son démantèlement, quand en plus les techniques demeurent grandement inconnues... [quote]La sureté dans une centrale est la priorité numéro une. Ca me bouffe de voir des gens, des associations ou des politiques penser que tout le monde s'en fou, qu'on cache tout et qu'on se fou d'la gueule du peuple. Ca n'est pas le cas, et les règles en centrale sont drastiques, les procédures ne peuvent pas être outrepassées et rien n'est laissé a hasard.[/quote] Apres la brillante démonstration japonaise en la matière, ne sois pas surpris que certains aient des doutes sur le sujet. Les circonstances exceptionnelles (tremblement de terre puis tsunami et inondations) ont bien mis en avant les manques de procédures, de contrôles et la corruption ambiante. [quote]Oui il y a des problèmes, mais comme dans toute entreprise. Tout ne fonctionne pas sur des roulettes, il y a des milliers gens qui y travaille en permanence et qui font tout pour que le nucléaire soit sur. Merci de respecter leur travail, de ne pas croire que le nucléaire est menteur et aussi dangereux qu'on veut le faire croire.[/quote] Je ne doute pas de la bonne foi des travailleurs du nucléaire, mais n'oublie pas que c'est un secteur qui a été poussé par les politiques. Tu verras où je veux en venir. edit : pas vu la nouvelle page, pardon
avatar blackerone | 
Justement les japonais ont sous-estimé les risques. Leurs centrales n'étaient pas suffisamment dimensionner pour résister a un séisme et une inondation de ce type (alors que la région est à risque très fort). De plus, il a été montré que TEPCO avait caché des défauts et que l'autorité de sureté japonaise n'était pas suffisamment impliquée. ET encore autre chose, leur technologie de centrale n'est pas la même. La technologie de l'eau bouillante est loin d'être la plus sure comparée aux centrales REP françaises (thermosiphon expliqué plus haut) En france l'ASN fait énormément pression, et le moindre écart leur est signalé (même le plus petit écart de température ou de pression). Au temps te dire qu'on ne fait pas ce qu'on veut, et les règles sont très très contraignantes. Bien sur il s'agit du cas en France, je ne sais pas comment ça se passe dans les autres pays. Enfin, je pense que dire : "il faut arrêter le nucléaire, ça pue, ça va nous péter à la gueule, construisons des éoliennes", faut arrêter 5min. Même si les conséquences d'un accident sont dramatiques par rapport aux autres moyens de productions d'électricité, le risque reste faible (pour rappel que tchernobyl et three mile island sont dus en grande partie à des erreurs humaines). Si toute l'europe arrête le nucléaire, on va s'éclairer à la bougie ? L'allemagne arrête, mais importe son électricité de France, au final ça change quoi a part remplir les poches d'EDF ? Je ne pense pas que la fission doive être exploiter indéfiniment, mais faute de mieux pour le moment, on s'en contente avec les risques que ça représente. Donc à mon humble avis, avant de dire "arretons tout", développons quelque chose de viable :)
avatar coink | 
@Blackerone : Je ne pense pas qu'il y ai ici de gens pour l'arrêt brutal et général des centrales nucléaires. On est tous conscient des 85% du nucléaire, et de l'indépendance relative que cela nous apporte (mais je n'en démords pas, le minerais d'uranium sera une ressource rare et chère à l'avenir). Enfin même les écologistes savent que le plan d'arrêt doit être étalé sur 25/50 ans. "Avant de dire "arrêtons tout", développons quelque chose de viable :)" Les solution existent et sont à améliorer, les capacités en éolien urbain sont très importantes et totalement inexploitées chez nous.
avatar blackerone | 
@coink Je suis bien d'accord qu'elles existent. Vous le dites bien "elles sont à améliorer". Pas seulement à développer. Parce que produire 65GW avec des éoliennes, va falloir un sacré coup de boost du rendement. Les centrales vieillissent et elles vont être inéluctablement arrêtés dans quelques années. En attendant de pouvoir les remplacer correctement on en construit quelques unes (cf EPR). Une fois que les énergies renouvelable (ou autre) produiront suffisamment, bien entendu que l'utilité du nucléaire a fission sera réduit. J'insiste bien sur le fait que, en attendant, le nucléaire reste la seule option. On peut même faire le lien avec le pétrole. Faute de mieux pour l'instant, les voitures restent à l'essence ou au diesel. L'électrique est une solution, mais idem que les énergies renouvelables, pas encore assez développée (autonomie, prix etc ...) C'est le même cas ici. Et ça changera automatiquement quand des techniques seront au point. En attendant la diabolisation du nucléaire n'est pas nécessaire, ça reste une énergie qui fournit des millions de personne et qui en fait travailler des milliers.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR