Oracle attaque Google en justice

Arnaud de la Grandière |
Voilà un nouveau développement retentissant au petit jeu des alliances et des batailles dans la Silicon Valley. Oracle a en effet intenté un procès à l'encontre de Google pour avoir « sciemment, directement et de manière répétée violé la propriété intellectuelle d'Oracle afférant à Java » avec Android, citant sept brevets concernés.

Oracle se retrouve effectivement à la tête du portefeuille de brevets autour de Java depuis qu'elle a fait l'acquisition de Sun en avril 2009 pour la somme rondelette de 7,38 milliards de dollars. Les questions allaient bon train sur cette acquisition, mais Larry Ellison, charismatique patron d'Oracle et ami proche de Steve Jobs, avait révélé lors de la dernière conférence JavaOne que le marché était prêt pour des NetBooks architecturés autour de Java.

« Je ne vois pas pourquoi ces appareils ne pourraient pas venir de chez Sun. Voilà des ordinateurs qui seraient basés sur Java et JavaFX et des appareils basés sur Java et JavaFX, non seulement par Google, mais également par Sun. »


Car avec Chrome OS, Google n'a fait que mettre sur pieds un vieux rêve de Larry Ellison : au milieu des années 90 le PDG d'Oracle avait en effet lancé le Network Computer, une gamme de terminaux sans mémoire de masse qui préfiguraient de ce qu'on appelle communément aujourd'hui le "cloud computing" (un terme qui n'a d'ailleurs pas manqué de s'attirer les railleries d'Ellison depuis).

Avec l'acquisition de Sun, Oracle a donc non seulement les moyens de faire concurrence à Google sur ce créneau, mais également de bloquer son développement : Android, l'autre système d'exploitation de Google, fait un usage particulier de Java, qui permet d'exécuter les applications sur tous les appareils Android quelle que soit leur base matérielle. Seul hic, il s'agit d'une implémentation de Java qui ne respecte pas le standard, le tout sans licence officielle. Une initiative de nature a fragiliser le standard (il est vrai déjà amplement dilué dans diverses implémentations qui lui ont largement fait perdre sont statut universel). On se rappelle notamment du Java de Microsoft qui a causé bien des soucis de cette nature.

Oracle ne manque d'ailleurs pas d'arguments, puisqu'avant de diriger Google, Eric Schmidt avait dirigé l'équipe qui avait élaboré Java au sein de Sun, tout comme d'autres transfuges actuellement salariés par Google.

Nous en sommes encore loin, mais si Oracle obtenait gain de cause en justice, elle aurait de quoi annihiler l'Android Market. La plateforme Android serait donc dépouillée d'un de ses atouts (il s'agit du deuxième magasin après l'App Store en nombre d'applications), et il sera bien délicat de redresser la barre avec une technologie alternative qui puisse fonctionner sur chaque appareil. Les applications précédemment développées, quant à elles, passeront par pertes et profits. Une perspective qui pourrait, en tant que telle, freiner les investissements sur la plateforme de Google, ce qui ferait plutôt les affaires d'Apple.

avatar Gr3gZZ | 

Oracle a racheté sun y'as pas si longtemps que ça, bien sur que si qu'elle à besoin d'argent.

avatar HAL-9000 | 

[quote=Shenmue Apple Lover]

@Moonwalker:"Le fin mot de l'histoire est financier. Google devra sortir le gros chèque."

ça n'avait pas suffit avec Microsoft. Oracle n'est pas l'entreprise de 100 salarié avec un patent troll comme seule vraie richesse hein...

[/quote]

Oracle va encaisser le chèque on t'as dit. Qui plus est en période de renforcement de Cash Flow. De plus Oracle qui flingue la plateforme Android, c'est se tirer une balle dans le pied ! Oracle fait ça uniquement pour les $$, faut pas chercher plus loin, Larry Ellison c'est pas l'espèce d'empaffé de Steve Jobs.

avatar Hindifarai | 

@ shenmue
Me répondre sans avoir lu mon post est devenu une habitude chez vous. Le passage que vous citez ne parlait que du point précis de l'android market.
Pour le reste, les specs de la jvm, il faut lire la seconde partie de mon post. J'attends d'ailleurs avec impatience que vous débattiez avec moi sur les points précis de la spec. Allez faites moi plaisir et venez sur le tarrain technique que tout un chacun puisse jugez de vos connaissances en la matière :D*

D'ailleurs si les rigolos comme jodido pouvaient plus étayer leurs propos concernant la lourdeur et l'instabilité de la VM qu'on puisse tous passer un bon moment ensemble.

En espérant franchement que l'un de vous puisse parler enfin technique plutôt que brasser de l'air.

avatar tap | 

Pas de quoi flipper de toute façon... Ce type de procès va durer une éternité et la culpabilité de Google est loin d'être prouvé. Ca va être assez difficile.

avatar Moonwalker | 

@shenmue
[quote]ça n'avait pas suffit avec Microsoft. Oracle n'est pas l'entreprise de 100 salarié avec un patent troll comme seule vraie richesse hein...[/quote]

Certes, on n'est pas dans le patent troll, loin de là. Oracle s'appuie sur sensiblement les mêmes arguments que SUN mais ça ne veut pas dire que les buts sont semblables.

Le truc de l'intégrité du bousin avec M$, c'était typique de la philosophie SUN. Oracle ne parle pas dans son communiqué des dommages créés au "standard" mais de la violation flagrante de sa propriété intellectuelle.

Je ne pense pas qu'Oracle se batte pour la beauté du geste, mais bien pour avoir la part du gâteau qu'elle estime lui revenir.

Google payera ou fera autre chose. Je pense qu'elle payera. C'est le plus pragmatique. L'intensité de la bataille décidera du montant.

avatar Hindifarai | 

Un commentaire du "père" de Java qui donne le ton : http://nighthacks.com/roller/jag/entry/the_shit_finally_hits_the
C'est simplement une avancée de plus dans la guerre des brevets. Ce n'est pas pour rien si la majorité des développeurs disent depuis des années que ces brevets logiciels (j'insiste encore sur le terme "logiciel") vous mettre un bronx monumental et que ça finira par péter à la figure des entrepreneurs puis des consommateurs...oui la majorité, pour n'importe qui travaillant dans le milieu ça sera incontestable.

avatar didier31 | 

Heureusement qu'il y a MicroSoft pour avoir de la stabilité et du suivi.

avatar Hindifarai | 

@ shenmue
Pour avoir implémenté pour des plateformes exotiques des VM conformes aux specs de feu Sun, oui je pense être compétent sur le sujet.
Mon premier post parle de javaME, dalvik et de l'état de l'écosystème java, les votres ne reflètent qu'un besoin express de vous défouler sur le premier qui s'exprimera tout en accumulant vos phrases toutes faites.
J'attends encore que vous parliez technique...

avatar Mithrandir | 

Ca ne m'étonne pas. Google a fait à peu de choses près ce qu'à fait Microsoft dans le tes, ce qui leur avait valu un procès retentissant, un paiement record à Sun, mais aussi l'interdiction de continuer à distribuer leur implémentation. Google a récupéré l'implantation sous licence Apache d'IBM, l'ont forké de telle façon qu'on n'y reconnait plus grand chose: ils se sont débarrassés du bytecode, ils ont remplacés pas mal de packages fondamentaux par les leurs, etc. J'ai d'ailleurs toujours trouvé ça assez moyen, et je ne suis pas le seul... Mais comme pour pas mal de codeOpen Source qu'ils ont pris, ils n'ont pas rendu grand chose...

avatar stephs30 | 

hihiihihih je rigole doucement les google boys s'indignent ............... oups oups............................

avatar shenmue | 

@Tap:"Pas de quoi flipper de toute façon... Ce type de procès va durer une éternité et la culpabilité de Google est loin d'être prouvé. Ca va être assez difficile."

Quelques années, cela reste peu, et cela peut surtout effrayer des partenaires de Google qui n'auraient pas intérêt à voir un jugement défavorable qui leur rapporteraient des cohortes de clients floués au final.
HTC a signé une clause avec Microsoft, il ne faut pas l'oublier. A l'heure d'aujourd'hui ils savent maintenant que leur accord avec Google comporte un risque...qui n'est pas si faible que les fandroids ici voudraient le faire croire. Sun a gagné contre Apple, le risque est donc réel..et Microsoft ne s'en était pas sortie seulement avec un gros chèque.
De toute façon que ce soit dans le monde de l'édition ou encore dans sa conception même du "libre" Google passe allègrement depuis des années au dessus de toute contrainte de brevets, droits d'auteur, vie privée et j'en passe. Croire que cela ne leur retomberait jamais sur la gueule était d'une grande naiveté.
C'est juste que le choc est grand pour des personne qui avaient fini par s'habituer à ce qu'il n'y ait qu'un seul redevable de ses actes (Apple donc).
Le monde réel, c'est pas ça.

avatar Mithrandir | 

Hindfarai: Google n'a rien apporté à Java, ils ont utilisé du code gratuit et le nom, c'est tout. Ils font d'ailleurs un peu pareil avec Linux d'ailleurs (à moins grande échelle). En plus leurs arguments pour ne pas utiliser les specs de la JVM étaient foireux. Ils viennent de réimplementer une JIT pour améliorer les perfos de leur machine virtuelle... Quel gâchis...

avatar Polyme | 

C'est vrai que les gentlemen ne pullulent pas chez MacGé et c'est bien dommage car beaucoup d'avis et d'analyses sont dignes d'intérêt voire brillants.

C'est le stress au boulot ou quoi?

avatar Mithrandir | 

@Hindfarai: Je programme de grosses applis graphiques en Java depuis 1.3, et je dois dire que quand j'ai appris ce qu'avait fait Google avec Java, ça ma laissé un goût amer. Je pense que Sun n'a rien fait à l'époque parce qu'ils n'allaient plus bien du tout, et qu'ils espéraient sans doute que ça allait leur apporter quelque chose. C'était avant javaFX en plus si je me souviens bien, leur Silverlight / Flash à eux, basé sur la JVM. Mais ils se sont trompés...

avatar shenmue | 

@Moonwalker:"Je ne pense pas qu'Oracle se batte pour la beauté du geste, mais bien pour avoir la part du gâteau qu'elle estime lui revenir."

Et moi je pense que tu te trompes lourdement. Oracle a toujours eu des velléités de revenir à un environnement tout intégré, du proc au software en passant par la plateforme matérielle. Ils ont ici un moyen de vraiment freiner l'essor de Google qui semble ne pas avoir pris trop de gants, comme d'hab, pour prendre ce qui lui servait sans aucune forme de contrepartie.
Ellison n'est pas le genre de gars à faire un procès pour le seul pognon, surtout à Google. Si sa boîte se lance là dedans c'est qu'il sait que les bases de cette attaque sont solides. Je fais plus confiance à leurs experts technico-juridiques autour des brevets et de Java qu'à ceux qui ici veulent nous faire étalage de leurs petites connaissances d'analystes programmeurs...

avatar shenmue | 

@Polyme:"C'est vrai que les gentlemen ne pullulent pas chez MacGé"

C'est vrai, pas gentleman du tout...mais j'assume, j'ai affaire ici à des types qui se sont bien lâché sur le même type de news dés lors qu'il s'agissait d'Apple (et là ils ne trouvaient aucune excuse) alors que là, bien sûr, il s'agit de défendre le navire Google.
Ce genre de raisonnement à double sens me gonfle et ne pousse pas à être tendre dans la discussion quant on a en face de soi des personnes de façon aussi évidentes girouettes dans les opinions selon que ce soit Apple concerné ou tout autre société...
Si pour une raison ou une autre, Oracle avait attaqué Apple, leurs avis auraient été inverses. C'est tout de même navrant...

avatar Mithrandir | 

@jodido: et contrairement à ce que tu pense Java n'est pas lourd et plantogéne. C'est assez incroyable de voir les gens s'extasier sur les performances de Flash, qui est en fait moins performant que Java de pas mal d'ordres de grandeur, et de disserter sur la lourdeur de Java, qui a aujourd'hui une performance moindre que celle du C, mais comparable au C. Il faudrait peu être arrêter de colporter des constats datant de la version 1 du langage...

avatar kubernan | 

Je ne me fais aucun soucis pour Google. Il me semble totalement illusoire de penser que leur Android Market va être touché. Soit Google trouvera la parade technique qui va bien, soit le procès n'aura pas lieu, soit... (tout un tas d'autres raisons).

avatar Mithrandir | 

@kubernan: c'est ce que Microsoft devait penser aussi...

avatar Moonwalker | 

@shenmue

[quote]Et moi je pense que tu te trompes lourdement. Oracle a toujours eu des velléités de revenir à un environnement tout intégré, du proc au software en passant par la plateforme matérielle. Ils ont ici un moyen de vraiment freiner l'essor de Google qui semble ne pas avoir pris trop de gants, comme d'hab, pour prendre ce qui lui servait sans aucune forme de contrepartie.
Ellison n'est pas le genre de gars à faire un procès pour le seul pognon, surtout à Google. Si sa boîte se lance là dedans c'est qu'il sait que les bases de cette attaque sont solides. Je fais plus confiance à leurs experts technico-juridiques autour des brevets et de Java qu'à ceux qui ici veulent nous faire étalage de leurs petites connaissances d'analystes programmeurs...[/quote]

"lourdement"... permets-moi de prendre tout cela avec une certaine légèreté. Je ne suis ni de Google, ni d'Oracle. :D

Que Google ait une conception très personnelle de la propriété intellectuelle d'autrui ne fait pas de doute. Qu'elle ait pris ses aises avec Java et ses dépendances est plus que probable.
Qu'Oracle ait des munitions pour la bataille à venir, savamment et juridiquement préparée, n'en douteront que les innocents.

Maintenant, sur les objectifs principaux et secondaires d'Oracle, nous restons tous dans l'hypothèse et sans doute encore longtemps, malgré nos formulations affirmatives.

avatar Stalmicmac | 

une simple question d'argent? Oracle va réclamer le montant correspondant au rachat de SUN simplement pour récupérer son investissement? ça paraît vraiment trop gros de la part d'Oracle.

avatar Nesus | 

Soyons sérieux deux secondes.
Nous savons tous que Java aujourd'hui n'est que trop éclaté. Nous savons tous que Sun voulait faire un langage universel et a gagné les procès nécessaires pour protéger sa propriété intellectuelle.
Nous savons qu'après le rachat par Oracle la barque à pris plus ou moins l'eau. Nous savons tous que les derniers résultats financiers d'Oracle montrent que l'entreprise se porte au mieux dernièrement.
Donc les soucis passés n'étant plus, ils peuvent se concentrer sur les fondamentaux. L'objectif ici est bien de faire de java un standard. Un vrai standard multiplateforme et non une version java déformée sur chaque plate-forme et incompatible entre elles.
Quelque soit les merveilleuses avancées que Google pourrait donner à java, Oracle se doit de normaliser pour pouvoir standardiser son utilisation. C'est peut être se tirer une balle dans le pied sur le court terme, mais sur le long terme c'est peut-être ce qui va les sauver. Parce que java comme ils sont partis, dans quelques années ils seront oubliés. Surtout s'ils se laissent manger par Google qui a quand même l'art de créer des standards (grâce à la gratuité en autre, parce qu'il faut aussi rappeler que la facilité d'utilisation ils savent aussi la faire) avec des éléments récupérés à droite et à gauche, verrouillant, au passage, ces technos récupérées.
C'est donc très loin de n'être qu'une affaire de gros sous et une entente entre amis.

avatar Calintz | 

ILBM.

avatar azgard | 

@Cratès

Il y a différents scénarios possibles... Tu connais les bonobos ? :p

avatar pseudo714 | 

Pourquoi google fait son propre java et ne suit pas le standard?

avatar Superboy58 | 

D'accord ils sont tarés ! Aucune entreprise sensée n'oserait s'attaquer à Google. Ils vont se faire démolir Oracle.

D'ailleurs je vous invite à lire l'article sur Clubic, un ancien de chez Sun résume bien la situation d'Oracle...

http://pro.clubic.com/it-business/actualite-358122-oracle-google-java-android.html

avatar NicolasO | 

Notons que MS utilisait le bytecode Java dans sa VM.

Ce que ne fait pas Google. Tout comme Google n'appelle aucun produit Java, etc.

Ca va etre plus dur pour Oracle que Sun face a MS.

avatar Hindifarai | 

@ shenmue
Vous n'avez aucune connaissance en juridique non plus vu votre absence de commentaires sur ce point, pour ce qui est de l'économie chacun aura pu juger de votre capacité à choisir les chiffres que vous avancez toujours sans sources ou à votre capacité notoire à prédire des futurs farfelus.

@pseudo714
Le soucis entre Google et java en général vient en majeure partie de Josh Bloch qui est le java leader architect chez Google. Pour lui Java est sans leader, le rythme de release est trop long(il ne parle même pas des portages de Cupertino) et les technos sont inadaptées. Pour ce dernier point il parle surtout de l'embarqué évidemment. Son point de vue est plus centré sur J2ME que sur J2SE ou J2EE il va sans dire. Sur ce point il a parfaitement raison, l'implémentation de J2ME est (de mon point de vue) mauvaise, les couches MIDP ou LWUIT sont des abhérations en terme de cohérence d'api. Bref pour toutes ces raisons ils ont voulu prendre des libertés avec la spec de SUN, ce qui passait très bien avec Sun qui avait d'autres chats à fouetter. Oracle de son côté a de toutes autres motivations.

avatar Mithrandir | 

Java n'est plus depuis longtemps "un langage pour le web", c'est un langage généraliste à la C++ qui est effectivement (si on enlève J2ME qui a souffert de la même fragmentation qu'Android, et pour les mêmes causes, c'est à dire un matériel TRÈS hétérogène), extrêmement portable. On ne fait plus depuis longtemps de serveurs web en C++, c'est beaucoup trop complexe et on ne gagne rien en terme de perfos. Quand on peu une très bonne perfo, on les code en Java, ou sinon dans de langages non compilés comme PHP ou maintenant Ruby. L'alternative à Flash venant de Sun (maintenant Oracle), c'est JavaFX, pas Java. Après, est-ce une alternative crédible en terme de part de marché, je n'en sais rien...

avatar Mithrandir | 

Et c'est très bien de faire release sur release pour intégrer les derniers trucs à la mode, mais c'est avant tout marketing. Le développement de a dernière version de PHP a tellement merdé qu'il a finalement été abandonné, Microsoft devait utiliser .NET comme machine virtuelle sur pas mal de langages dynamiques à la mode, mais pour beaucoup c'était un effet d'annonce, et l'implémentation mature de ruby la plus rapide aujourd'hui est paradoxalement en Java. C++ a très peu changé depuis longtemps et reste pourtant très utilisé. Et ne parlons pas du C... Quand à .NET / C#, à force de rajouter les dernières features à la mode, le langage est devenu incompréhensible. Ça fait vendre des bouquins, c'est déjà ça... Je pense au contraire que la relative stabilité de Java, et le fait que ses principales évolutions sont votées (google vote aussi) est plutôt un gage d'ouverture....

avatar Mithrandir | 

@showmehowtolive: et tu te trompes. Google à récupéré le code (sous licence Apache) de l'implémentation Harmony de Java par IBM. Pour la petite histoire, Le development d'Harmony a débuté quand Java n'était pas encore Open Source. IBM voulait contrôler Java (et a d'ailleurs voulu racheter Sun), et Harmony était censé faire passer leur implémentation comme la nouvelle référence, en particulier sur les serveurs (sous Linux). Toit est tombé par terre quand Sun a passé Java en licence LGPL... Google a pris le code d'Harmony, qui était presque compatible avec l'implémentation de référence de Sun, et la modifié pour ses besoins, très lourdement et à tous les niveaux, mais a continué de l'appeler Java.

avatar Mithrandir | 

@Hindfarai: Bloch travaillant chez Google, il n'est plus vraiment une référence.

avatar Hindifarai | 

@ Mithrandir
Je relate ce que Bloch avait dit lors d'une rencontre red-hat il y a quelques mois. Ce n'est pas une référence mais je le rejoint sur ses critiques concernant J2ME. Les specs sont bancales du côté de LWUIT MIDP et les implémentations des autres couches jusqu'à la CLDC sont rarement de qualité. L'implémentation de Sun est poussive au niveau performance et ne peut pas tourner sur du réel embarqué.

avatar Mithrandir | 

@Hindfarai: il est clair que J2ME était plus adapté à des téléphones des générations précédentes. Mais Android se rapproche beaucoup plus (et de plus en plus) de J2SE à mon sens que de J2ME.

avatar Hindifarai | 

@ Mithrandir
Ce que je veux dire c'est que J2ME ne sert à rien pour du réel embarqué (ressources réellement limitées) et qu'il ne sert plus non plus pour les téléphones actuels (qui ne correspondent plus au secteur de l'embarqué de mon point de vue, un pc portable n'est pas considéré dans le secteur de l'embarqué ;)).
Bref J2ME est un produit entre deux eaux qui n'a plus de publics de développeurs et plus de cible hardware.

avatar Mithrandir | 

@Hindifarai: je suis d'accord avec toi sur ce point.

avatar iPeP | 

Hummm, vos analyses me laissent un peu dubitatif, voir rigolard !
Je m'étonne qu'autant de personnes qui, pour la plus part, n'ont jamais mis les pieds chez aucune des sociétés citées et ne se basent que sur des "on dit", "les anciens qui sont partis disent que" ... puissent s'avancer autant!
Connaissant fort bien Oracle de l'intérieur, je peux vous dire ceci :
1) Les liquidités ne manquent pas, consultez les sites d'analyse boursières.
2) Le rachat de Sun, comme celui de PeopleSoft à l'époque, n'a posé de problème qu'aux dirigeant qui allaient perdre leur poste et ont tenté de faire monter les enchères en mobilisant les employés : ils veulent nous racheter pour nous détruire, ce sont eux les méchants, résistons ... je garderai ma place ou ferai grossir le chèque de départ.
3) si Larry rachète, c'est qu'il y a une synergie. Contrairement à Steeve, il ne décide pas tout seul (ça ne lui laisserai que trop peu de temps pour faire de la voile ou se balader sur son yatch). Chaque rachat est pesé et décidé par une équipe d'analystes pointus, avec des objectifs bien précis, jamais pour le plaisir de tuer une activité. Oracle a procédé à un nombre énorme d'acquisition et aucun produit n'est resté au fond d'un tiroir.
4) Java n'est pas mort bien au contraire. Oracle ce n'est pas qu'une base de donnée, ce sont aussi des application de développement et des applications ERP avec des milliers de client autour du monde. Java une composante majeure de cet écosystème. Il doit vivre et évoluer ... mais de façon standardisée.
5) Oracle - et Larry le premier - se tape complètement d'un éventuel chèque. Nous sommes à des niveaux stratégiques où l'on parle d'orientations (et donc de chiffre d'affaire) à plusieurs années. Il faut éviter qu'un leader monopolise le marché en créant un hors standard qu'il maintiendrait seul.
6) comme le rappel l'article, Larry rêve du cloud et des netbox depuis des années.
Laissez les discuter et arrêtez de spéculer sur la mort improbable d'un standard.

avatar Brewenn | 

Android progressant à la vitesse grand V, l'ami Larry va venir à la rescousse de $teve et ça tombe bien puisque le nuage de Google fait doucement mais surement son chemin dans les entreprises.

avatar Gr3gZZ | 

Haha ils vont prendre un gros chèque et fermer leur bouche et puis c'est tout.

avatar jodido | 

comme dirait nos "amis" transatlantique OWNED

avatar jodido | 

java s'est auto achevé en étant à la base un mastodonte (pour afficher 3 boutons et un champ texte) plantogène

avatar shenmue | 

Quand je disais que tout n'allait pas continuer comme dans du beurre pour Google, sauf que je ne pensais pas à ce genre d'attaque.
A noter qu'ici, Google n'a rien à offrir en échange, il ne s'agit pas d'une guerre classique de brevets comme celle opposant Nokia et Apple (avec plaintes croisées pour sans doute soit paiement de licences, soit échange de brevets)
Oracle part avec un argument très fort: Sun a déjà gagné dans le passé sa plainte face à Microsoft qui a dû faire marche arrière sur son implémentation biaisée de java qui ne visait qu'à mettre en avant les solutions Microsoft...
Il fallait être naïf pour penser que de toute façon l'expansion de Google allait se passer sans heurt. Sur le terrain des ventes, bien sûr, je ne vais pas me répéter, mais la concurrence fourbie ses armes. Sur le terrain juridique aussi Google ne sera pas épargné; reste le terrain médiatique où pour l'instant Google est très largement épargné des critiques permanentes qui atteignent Apple aujourd'hui. Mais cela aussi pourrait changer, rien que la novlangue du style "Don't be evil" est assez inquiétante et méritera en son temps un retour de bâton de tous ceux qui aujourd'hui jouent aux aveugles dés lors qu'il s'agit de se poser des questions sur Google (soit en bottant en touche, soit, classique, en bottant dans le camp d'Apple qui bien sûr, one again, ferait la même chose en pire)
La fête, ce ne sera pas tous les soirs, ce monde là est un monde dur et concurrentiel, il fallait être un bisounours pour penser que Google allait être le seul à ne manger que du pain blanc: et ça ne fait que commencer....

avatar Arnaud de la Grandière | 

@ Gr3gZZ : De ce qu'on sait de Larry Ellison, et pour les raisons stratégiques qui se profilent derrière cette procédure judiciaire, et connaissant d'autre part la taille conséquente d'Oracle (6 milliards de dollars de bénéfices net en février 2010…) , je doute que le moindre chèque puisse lui faire lâcher prise…

avatar biniou | 

Oracle a bien raison de se défendre. C'est peut-être ce qui a manqué à Sun...

avatar Gr3gZZ | 

C'est vrai que rentrer en guerre contre google, c'est le bon plan....

avatar Hindifarai | 

Que de commantaires basés sur une connaissance nulle de la problématique...

Pour l'android market :
Oracle se ridiculise avec une action de juriste pur, c'est un peu comme-ci Mr Bricolage allait demander des royalties à l'artisan du coin pour chaque table qu'il vend.

Pour le projet Dalvik qui ne respecte pas les specs de la JVM. Là ils sont dans leur droit et c'est logique. Mais ils se tirent une balle dans le pied.
C'est en partie à cause de Google que le langage Java se porte aussi bien. Il nous a apporté du Java sur un mobile alors que JavaME n'avait jamais été très concluant, il nous as donné un moyen de faire du Java dans le cloud, ce qui n'avait jamais été fait du côté de Sun. Ils ont également beaucoup contribués à l'écosystème Java.

Bref c'est une action qui mèle des juriste et des financiers mais qui n'a aucun fond logique.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR