iPhone et diabète : une vieille histoire…

Florian Innocente |
La conférence iPhone OS 3.0 avait donné lieu à une longue démonstration d'une application médicale où l'iPhone fonctionnait main dans la main avec un petit appareil de surveillance du diabète. Une association qui a rappelé à certains une lettre ouverte envoyée à Steve Jobs sur ce sujet, il y a tout juste deux ans.

Amy Tenderich, l'animatrice d'un blog américain apparemment populaire et spécialisé sur le diabète, avait supplié Steve Jobs et Apple de donner un coup de main aux fabricants de matériels liés au contrôle du diabète. Des produits mal fichus et disgracieux, que d'aucuns confondent tantôt avec un téléphone portable ou un pager.

Alors qu'Apple venait d'annoncer qu'elle avait vendu 100 millions d'iPod, Tenderich enjoignait Steve Jobs et ses équipes d'aider leurs homologues du secteur médical ou encore de lancer un concours de création de nouveaux appareils. Son appel avait été relayé par le très lu TechCrunch.

lifescan-iphone.jpg


Est-ce qu'Apple a eu vent de cette supplique ? En tout cas si elle n'a pas accédé directement à la demande d'Amy Tenderich, le résultat n'est pas loin d'être le même, et elle en profite pour placer son propre produit dans la boucle.

Dans un billet après la présentation de la future application iPhone de Lifescan, Tenderich a écrit sur son blog "Je suis enchantée. C'est la chose la plus proche que j'ai vu jusqu'à présent de cette idée que je me faisais d'une implication d'Apple." Ne reste plus qu'à fusionner les deux appareils (l'outil de prise de sang comme accessoire de l'iPhone) et là ce sera parfait selon elle.

Tags
avatar Wallon_pas_con | 
et le nouveau shuffle bien pratique pour les aveugles.
avatar manu1707 | 
je trouve ça formidable ! Quand je vois certains imbéciles qui l'ouvrent bêtement quand on a entendu parler de cette fonctionnalité ! Le top serait qu'il soit adapté à un simple ipod ! Parce que tout le monde n'a pas de touch et d'iphone :s Y a tellement de possibilité ! Apple Roxxxx
avatar paddy57 | 
Certaines pompes à insuline peuvent être couplées à des capteurs sous-cutanés qui envoient les données glycémiques à la pompe par ondes radio. Malheureusement ça coûte une fortune (~90 Frs suisses) et on doit remplacer l'émetteur après quelques jours. Inutilisable. Un diabétique doit se coltiner une machine à tester la glycémie, une pompe à insuline (ou un stylo d'injection, voire des seringues et des fioles d'insuline. Ces deux appareils sont ses compagnons de survie, avec le sucre. Sans ça, il est foutu. En déplacement il a besoin de piles pour tous ses appareils, de petites sacoches pour planquer tout ça. Il fut un temps ou j'avais en plus un Palm et un téléphone portable (et les chargeurs de ceux-ci) et un Mac (et une batterie de réserve). L'iPhone regroupe déjà les trois derniers appareils . C'est déjà ça. Si maintenant on pouvait mesurer les glycémies et piloter la pompe (qui a une interface de chiottes) ce serait un pas réjouissant. Intéressant... Ouais , intéressant.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
L'avancé selon moi serait que : 1- LIFESCAN développe son logiciel pour Mac OS 2- LIFESCAN propose un lecteur de glycémie "communicant" avec d'autre appareil via wifi ou bluetooth 3- Tout cela de concert vers l'iPhone Cela facilitera un peu plus la vie des diabétiques, technologiquement parlant.
avatar F_P | 
Steve ayant dû subir une pancréatectomie totale du fait de son cancer, il a un diabète insulino-dépendant. Ceci explique peut-être cela.
avatar hermios | 
Bon courage pour faire homologuer un gadget sur un teléphone par la FDA.... En revanche, un logiciel pour monitorer les glycémies faites sur un appareil dédié (donc fiables) permettant d'aider à la gestion des doses d'insuline et de surveillance glycémique, là oui ;)
avatar biniou | 
[quote=paddy57]Si maintenant on pouvait mesurer les glycémies et piloter la pompe (qui a une interface de chiottes) ce serait un pas réjouissant. Intéressant...[/quote] Ca se fait mais en laboratoire. Le problème du médical, c'est qu'il faut près de 3 ans pour passer toutes les normes et recommandations (FDA ou normes européennes). Il y a eu énormément de travail sur l'évaluation du taux de glycémies par des capteurs indépendants. Développement de patch d'injection d'insuline automatique (micro aiguilles - voire nano aiguille). C'est peut-être un peu dûr à entendre mais c'est un marché porteur et les entreprises commencent à bouger.
avatar Bigdidou | 
L'autonomie de l'iPhone actuel (et l'absence de possibilité de batterie de secours) est de toute façon bien trop aléatoire pour un usage de type médical quel qu'il soit...

CONNEXION UTILISATEUR