Retour sur la fabrication des nouveaux MacBook

Florian Innocente |
La conférence de présentation des derniers MacBook fut l'ocasion pour Jonathan Ive, le patron du design chez Apple, de faire l'article du nouveau procédé de fabrication employé avec ces machines. Il est rare qu'Apple s'attarde sur cet aspect. Le nouveau processus, aujourd'hui élargi à tous ses portables, fut inauguré avec le MacBok Air.

Ive a rappelé les contraintes posées par la réalisation d'un portable qui doit allier des traits antinomiques : finesse et légèreté, mais robustesse et solidité. Puis de développer le procédé employé jusqu'à présent. Il consistait en l'assemblage de plusieurs éléments qui s'épaulent les uns les autres. On part d'une armature formée de nombreuses pièces qui additionnées composent la charpente du portable.

structureoldmacbookpro


Ensuite les éléments extérieurs du châssis et une plaque viennent l'habiller et enfin une pièce de plastique va faire la jonction avec le repose poignets et le châssis inférieur.

structureoldmacbookpro2

structureoldmacbookpro3


Une approche qui entraine une certaine complexité, des risques de défaut sur l'une des pièces, un surcroit de poids et des limites dans le travail sur la finesse. Autant de pierres d'achoppement pour la conception du MacBook Air. Celui-ci devait être rendu plus fin et léger que les modèles conçus jusque-là par Apple, mais en conservant des qualités de rigidité.

plaquemetalmacbookpro


Les designers d'Apple sont donc partis d'une unique pièce d'aluminium, progressivement usinée par laser et sur machines outils (voir la vidéo), pour former, au bout de 13 opérations, le repose poignet du MacBook Air, avec ses logements pour le clavier et les vis. Soit une seule pièce là où il en aurait fallu bien davantage. Ce qu'Apple désigne par un "châssis unibody".

macbookusinagelaser


Dans le cas du MacBook Air, la plaque de métal de départ pèserait 1,13 Kg pour être ramenée à 113 grammes. Et Ive d'insister sur la qualité recyclable de l'aluminium où tous les déchets résultant de cet usinage sont récupérés et réutilisés. On remarquera d'ailleurs que la notion d'environnement est devenue un critère à part entière dans l'argumentaire d'Apple, au point d'être clairement mis en avant.

macbookprofinalise



avatar Bocan | 
[quote]On remarquera d'ailleurs que la notion d'environnement est devenue un critère à part entière dans l'argumentaire d'Apple, au point d'être clairement mis en avant.[/quote] Et c'est très bien! Même dans l'hypothèse où ce n'est "que" du marketing, il n'empêche qu'ils font réellement un effort, et ça, c'est honorable, quelle qu'en soit la raison. Le Développement durable, le respect de l'environnement, c'est la mode:[b]tant mieux![/b]
avatar apenspel | 
Hum, il y a 90% à recycler.
avatar naas | 
Autant je suis pour le principe de la carcasse comme élément de rigidification, mais j'ai un doute sur le procédé choisi, il pourraient très bien faire 4 ou 5 pièces moulées puis les assembler par soudure thermofusion. L'avantage des moulures c'est que les fibres de metal sont orientées dans le sens de la forme (si quelqu'un de plus calé pouvait confirmer que les fibres d'alu fonctionnement de même). De plus le nombre important d'opérations induit un taux de rejet particulierement élévé. Bref j'ai des doutes sur le coté "gamme d'usinage"
avatar Groumpff | 
Apple réduit ses emballages pour gagner en coûts de transport ! Soyez réalistes ! Ca s'accompagne de moins de CO² ... tant mieux ! Sur ce nouveau procédé, soyez sûr que Apple va gagner en coûts de production à cours termes ... moins d'assemblages, moins de références, automatisation, moins de reprises ... ... le 17" et le macbook entrée de gamme demeurent inchangés car l'invest de départ doit être important .... voilà à quoi sert une montagne de cash par rapport à la concurrence !
avatar flette | 
En carton n'était-ce pas possible ? Le carton c'est vraiment recyclable.
avatar bebert | 
Lequel, de l'ancien ou du nouveau procédé consomme le plus d'énergie ?
avatar oomu | 
ha mais boudié! j'espère BIEN que c'est du marketing. le marketing, tant qu'il vire pas au mensonge et l'illégalité, c'est po-si-tif ils veulent me convaincre, et moi j'exige toujours plus, donc ils markettent les progrès de leurs bidules. Et oui, dans les "progrès", j'exige aussi du recyclage amélioré. Donc, le "marketing", n'est que la volonté d'exprimer que oui leur fucking produit est toujours plus en phase avec mes exigences. De fait, cela force Apple a toujours faire mieux et c'est un PROGRES ! Donc ou, je veux que dés demain, Greenpeace et 350 autres associations critiquent à MORT apple et que dans les sondages du service commercial d'apple, je coche d'un trait rageur "bien, mais faut faire encore mieux !" . ne jamais s'arrêter. Demander plus sans mépriser les merveilles qu'on sait déjà faire. Aimer ce qu'on a sans se reposer. - Ce n'est pas un MAL, ce n'est pas immoral, le commerce c'est SAIN, c'est po-si-tif, hu-main, bon pour les bébés phoques. - l'arnaque, le vol, le mensonge c'est MAL et on le punit.. - n'étant pas geek metallurgique (chacun sa drogue), je fais confiance aux professionnels pour savoir leur métier et je parie 362 pin's qu'Apple connaît mieux ses contraintes (secrète et vous les connaîtrez po non plus) que les ingénieurs métallurgiques qui lisent les forums. Ce qui m'importe c'est que le produit final soit bon, sans pour autant qu'il ait nécessité de détruire le Gabon. je concède que c'est un chouette sujet de discussion et de reflexion quand on est expert. Un peu comme discuter du mappage de fichiers en mémoire dans les noyau unix.
avatar fred78 | 
C'est recyclé, mais dans quoi ? Ils refont des blocs d'alu pour mac avec lec copeaux ? Et qu'en est-il est autres pièces (capots arrières et châssis écran) ? Et l'usinage semble lourd et doit être coûteux (en outils et en énergie)... Enfin, je pense qu'ils ont étudié tout ça de près...
avatar treizep | 
@naas A mon avis chez Apple ils ont dû évaluer les possibilités avant de choisir ce procédé. Je pense que sans aucun doute c'est ce qu'il y a de mieux niveau rapport prix/but recherché pour leurs besoins. Et c'est pas en 5 minutes sur un forum qu'on va pouvoir remettre en cause un procédé qui leur a pris des mois de développement...
avatar Iteck | 
Pour un "vrai" bilan écologique, il faudrait prendre en compte la totalité du processus, extraction de l'aluminium, diverses phases de transformation, énergie pour arriver à une coque de 113g en partant de 1,3 kg... ça en fait du copeau donc des usinages donc de l'énergie, et comparer ce bilan à celui d'une coque "plus traditionnelle"... Ajouter à ça la durée de vie (théorique) des appareils et la possibilité de recyclage des matèriaux en fin de vie... Je pense à 1ere vue que cette nouvelle méthode est plus écologique... mais faut toujours se méfier d'un bilan écologique : si ça se trouve, les machines qui fabriquent la nouvelle coque consomme 20 fois plus d'nrg que les anciennes, entre les découpes, le laser, etc. !!! Maintenant, une chose est certaine dans mon cas : j'ai toujours en fonctionnement un portable (ibook G3 dual USB) de 2000 où 2001... Sacré durée de vie, je connais pas beaucoup de portable "pc" de cet âge qui fonctionne vraiment, sans avoir eu la moitié des pièces à changer !!! Rien que là, acheter Apple, c'est une manière intelligente (à défaut d'être écolo à 100%) de consommer !
avatar olaye | 
c'est très joli en tous cas. mais ils en parlent pour les MB, ils nous annoncent que pour le MBA c'était déjà comme ça. oui mais. je ne vois pas bien comment le iMac alu pourrait être fait autrement qu'un usinage de la sorte. parce que c'est un bien joli bloc tout entier, à la base. quelqu'un a une vidéo du process de fab?
avatar fred78 | 
@Iteck L'analyse de la valeur implique que les industriels prévoient une durée de vie pour leurs produits et adaptent les composants à cet objectif. Je ne pense pas qu'Apple ait pour objectif que les Macs tiennent 7 ans (ça me semble décalage avec la réalité d'utilisation). Vous avez sans doute pris soin de votre machine (et peut être eu de la chance).
avatar foudeapple | 
vous savez que cette technologie provient du bateau ? ils ont dû venir à finlande pour se faire des ressources techniques et du savoir-faire.
avatar Orpioo | 
En tout cas, quand on voit l'ouverture et l'organisation des nouveaux MacBook, on voit que le SAV va devenir un jeu d'enfant, rapide et efficace, et donc un coût bien moindre de SAV. De toute manière, Apple à depuis longtemps démontré que chaque investissement lourd qu'ils font se traduit en quelques mois par des consolidations de marge.
avatar thierry61 | 
Et je repose une question qui me tenait à coeur : à votre avis (les métalurgistes), c'est de l'aluminum pur ou un alliage ?
avatar eauliv | 
c'est comme une vraie pirogue. On la creuse dans un arbre...
avatar Bassman | 
C'est forcément un alliage d'aluminium, parce que sinon, tout comme l'or, il serait plus mou que du chouinegomme. En revanche, tous les restes d'usinage d'un alliage d'alu peuvent être réinjecté dans le circuit en amont pour ressservir à fabriquer d'autres coques de portable.
avatar momo-fr | 
@ naas Je pense qu'en matière d'usinage le procédé est le bon, un emboutissage convient mieux à l'acier qui à une mémoire plus importante que l'alu, c'est un procédé qui doit donner un châssis super rigide et, avantage non négligeable, les déchets sont réutilisables entièrement avec peu de traitement.
avatar kioska | 
Alors, stop, l'alu utilisé n'est pas sous forme de fibre. L'effet fibre est due au brossage de l'aluminium. Un bloc d'aluminium ce n'est pas un assemblage de fibre ou un tressage. (comme les fibre de carbone), mais bien un métal natif dit "isotrope" (autant résistant selon toute les orientations). Un moulage c'est s'imposer la fabrication et le remplacement de moule, beaucoup d'énergie pour refaire fondre l'aluminium, bref, pas très écolo. La méthode choisie par apple me semble très bonne si les copeaux sont effectivement recyclés.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Donc ceux qui disent que Apple n'est pas Bio se trompent lol. Une Pomme AOC mais pas Bio... http://www.nospy.info/mc/content/view/108/1/
avatar kioska | 
@Bassman Pas forcément, certain métaux natifs sont extrêmement dur (le béryllium par exemple, utilisé pour les avions notamment).
avatar laureole | 
@kioska "Alors, stop, l'alu utilisé n'est pas sous forme de fibre. L'effet fibre est due au brossage de l'aluminium. Un bloc d'aluminium ce n'est pas un assemblage de fibre ou un tressage. (comme les fibre de carbone), mais bien un métal natif dit "isotrope" (autant résistant selon toute les orientations)." N'importe quoi. Renseigne toi sur ce qu'est un laminoir. Tiens, va, pour ta culture: http://fr.wikipedia.org/wiki/Laminage
avatar kioska | 
@laureole je ne vois pas le rapport, le laminage de l'aluminium est effectivement fait à chaud car il permet d'augmenter la plasticité du matériau. Dire qu'un matériau est isotrope veux dire qu'il faut la même contrainte selon n'importe quelle direction pour obtenir la même déformation. Ceci est valable pour tout les éléments natif et pour certain minéraux. L'aluminium peut être modelé, déformé il suffit de lui appliquer une contrainte selon des axes préférentiels. je n'ai pas réellement compris ta remarque en fait, tu n'est pas d'accord pour les fibres ou pour l'isotropie?
avatar DrFatalis | 
" finesse et légèreté, " On se moque de qui ? par rapport au macbook "plastique": même largeur même profondeur hauteur de 2,75 à 2,41 cm, soit 0,34 cm soit - 12 %... Peanuts (en plus davantage du aux leds, je crois, qu'à l'usinage dont on se tape complètement) masse: de 2,27 à 2,04 Kg (- 10 % ... bof bof bof, on reste toujours au dessus des 2 Kg) Donc ZE technique-de-la-mort-qui)tue qui tous les constructeurs y vont baver dessus, c'est pipeautage et compagnie. Le nouveau megahertz myth. Quant à Oomu, il s'égare: Veut il VRAIMENT revisiter l'histoire d'apple et combien de fois le marketing de pomme est purement et simplement du pur mensonge ? du G5 à Intel, de windows c'est nul à vive bootcamp, du super firewire à firewire démodé, de "on va impacter nos marges" aux tarifs inchangés, le marketing d'apple traine une constante: prendre ses clients les plus fidèles pour des C.., les ramoner périodiquement et réussir, jusqu'ici, le miracle de les voir continuer à signer les chèques et faire gratos la pub du matos. Jusqu'ici.
avatar Le Gognol | 
Un truc m'intrigue : c'est la première fois qu'on voit autant mis en avant la fabrication des coques et que l'intérieur de celles-ci sont aussi exposées (même pendant la keynote), tout comme c'était la première fois que des images de ces coques nues visibles sous toutes les coutures se sont baladées à ce point sur le net avant l'annonce officielle...
avatar hok | 
Le problème de ces macs alu c'est les bords coupe poignet. Dommage les mac précédants avaient des bords arrondis, retour en arriere.
avatar Askar | 
Salut à tous, Un petit commentaire de la part d'un usineur. C'est comme ca que sont faites les ailes d'un avion 90% de copeaux. En général toute pièces aero et usiné dans la masse. Cela change maintenant avec les fibres carbone et autre kevlar. Peut être aussi le futur pour les coques d'ordinateur.
avatar Pierre H | 
Il y a un truc qui m'échappe aussi, où sont faites ces machines ? D'après ce que j'ai lu au début, les recherches ont été faites à Cupertino. Puis Ive et ses copains parlent tous de "our factory". Ca veut dire que c'est du "Made in USA" ? J'ai de la peine à le croire. En tout cas, si c'est vrai, Apple aurait l'esprit vert et serait partisan d'une mondialisation plus honnête - avec une partie des assemblages en occident et pas l'intégrale en Chine. Ca paraît étonnant. Plus d'infos ?
avatar lolodigital | 
Au delà de toute considération liée à la notion de "mon portable est plus vert que le tien", je trouve ce procédé extrêmement lent ... Par contre, j'applaudis des deux mains ce qui ce fait aujourd'hui de MIEUX en terme de qualité. Apple a transformé le plus beau portable d'hier en qq chose d'encore plus beau. Et c'est aussi pour ça que j'achète apple.
avatar macbookben | 
@ Dr Fatalis Ne raisonne pas à l'unité mais imagine la fabrication d'1 million de machines, cela représente une économie de poids de 230 tonnes. Je ne sais pas si toute l'économie est sur la coque en alu, mais ce n'est pas rien dans coût de fabrication. regarde maintenant les couts d'expédition : pour 10.000 machines c'est 2T300 de poids en moins. Je pense qu'aujourd'hui ce procédé de fabrication leur coute encore un peu plus cher que le précédent, alors pour garder le meme prix ils réduisent les marges
avatar kertruc | 
@DrFatalis 200g de moins pour la "même" chose, c'est énorme !
avatar laureole | 
@kioska Je cite Wikipedia : "Le laminage à chaud a pour but de mettre en forme le matériau. Son principal avantage est l'amélioration des caractéristiques mécaniques dans le sens de l'étirement." Donc le matériau est bien "fibreux", du fait qu'il a été laminé. Chaque particule exotique à l'aluminium de l'alliage a été allongée considérablement. Apple utilise un alliage d'aluminium laminé puis usiné. La résistance à la casse de ce matériau est supérieure dans le sens de l'étirement au même alliage moulé dans la même forme. L'énorme avantage, c'est qu'il est moins"cassant".
avatar DrFatalis | 
"200g de moins pour la "même" chose, c'est énorme !" Au bout de mon petit bras, non parlons de 400 à 600 g, là d'accord.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@DrFatalis Mon cher docteur, vous devriez consulter !
avatar jusdei | 
[quote=Pierre H][b]Il y a un truc qui m'échappe aussi, où sont faites ces machines ?[/b] D'après ce que j'ai lu au début, les recherches ont été faites à Cupertino. Puis Ive et ses copains parlent tous de "our factory". [u]Ca veut dire que c'est du "Made in USA" ?[/u] J'ai de la peine à le croire. En tout cas, si c'est vrai, Apple aurait l'esprit vert et serait partisan d'une mondialisation plus honnête - avec une partie des assemblages en occident et pas l'intégrale en Chine. Ca paraît étonnant. Plus d'infos ?[/quote] Ce n'est pas du "Made in USA" ; d'ailleurs sur les déballages qu'on commence à voir fleurir sur le net, on a toujours droit à "Designed by Apple in California. Assembled in China". Surtout, en faisant bien attention sur la vidéo de présentation des MacBook et de leur procédé de fabrication, on remarquera à 1' 54, la présence d'un petit panonceau sur une machine d'où sort des planches d'aluminium. Sur ce dernier, on distingue ce qui me semble être du chinois ou en tout cas une langue asiatique. Alors, peut-être, que cette usine "appartient" ([i]au sens chinois en tout cas, le droit de propriété surtout pour les entreprises étrangères étant très particuliers chez eux[/i]) à Apple mais elle n'est pas sur le territoire américain. Certainement, que toute la fabrication, usinage de la coque et assemblage se fait en Chine même si certaines pièces peuvent venir d'ailleurs. Il n'est pas impossible qu'Apple ait investi dans un outil de production ; d'ailleurs, c'est ce qu'il semble suggérer et certainement, en tout cas qu'ils y ont envoyé du personnels et/ou particulièrement bien formé du personnel sur place vu la nécessité d'avoir du personnel très qualifié d'après ce qu'on peut voir du processus de fabrication.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Ce qui m'intrigue c'est l'aspect économique du "taillé dans la masse". La suppression de toutes les petites pièces pour passer à du monobloc : oui bien sûr, c'est plus rigide, ça gagne en main d'œuvre d'assemblage... Mais - selon mes repères usuels d'analyste de la valeur - je le sentirais bien mieux à partir d'un brut moulé où seuls les usinages indispensables seraient faits (faces d'appui précis, taraudages...). Bien sûr il faut usiner les moules mais ion ne le fait que toutes les ouatmille pièces... J'aimerais bien connaître le bilan économique fait par Apple.
avatar Pierre H | 
Merci jusdei, c'est un peu ce que je me disais - parce que ça fait longtemps que Apple fait du "assembled in China" et donc il ne risquaient pas de changer trop vite quand même. D'autant plus que les fuites de ces derniers jours avaient l'air chinoise. Des employés fans de la marque ?
avatar kioska | 
@laureole Ok, mais quand même comme un doute sur le fait que l'aluminium devienne tout d'un coup fibreux sous l'action d'une presse. Je pense plutôt qu'il s'agit d'une diminution des discontinuités intra-réseaux par compaction, comme c'est le cas pour la plus part des minéraux sous pression. parler de fibre, j'ai donc un serieux doute, ou alors explique moi comment transformer un bloc uniforme en plateau fibreux (l'allongement ne suffit pas, il faut à priori un réarrangement des mailles pour créer des éléments indépendants).
avatar sylver | 
Ce que je trouve le plus drôle dans la vidéo décrivant le nouveau process de fabrication, c'est la tête de Jon Ive, qui alterne entre yeux globuleux (genre "je découvre la vie comme elle est belle") et sourcils froncés (style "oh mon dieu on a tellement travaillé dur"). Du vrai travail d'acteur, mais un peu gros quand même.
avatar mamateremo | 
@sylver: je suis tout à fait d'accord! Et je ne sais pas si tu as entendu en plus, mais à un moment il dit en substance "les nouveaux macbooks, c'est la simplicité même, si un élément n'est pas utile, on ne l'y retrouve pas". Tu crois qu'il parlait du firewire?
avatar laureole | 
@kioska Il s'agit de laminage, pas de pressage. Renseigne toi et on en reparle à l'occasion.
avatar Ziflame | 
DrFatalis ne sait juste pas ce qu'il veut, c'est tout... Une coque en alu très résistente et une coque en plastique qui se craque ? Il préfère la deuxième option... pourquoi ? Mystère... C'est même plus lèger, mais il râle quand même... Ça doit être un homme qui a des règles 7j/7...

CONNEXION UTILISATEUR