Les premières recommandations d’Apple aux développeurs

Christophe Laporte |
Sans forcément entrer trop dans les détails, la documentation et la licence d’utilisation donnent quelques informations sur les bonnes habitudes que vont devoir prendre les développeurs.

Afin de garantir un maximum de sécurité, chaque application pourra écrire des données uniquement dans son bac à sable. Ainsi, il ne sera pas possible à partir d’un logiciel tiers d’éditer la base de données iTunes.

Apple délivre également un message aux programmeurs qui ont fait joujou ces derniers mois avec le SDK officieux mis au point par le biais de la rétro-ingénierie. La Pomme est très claire sur ce sujet, les applications écrites pour iPhone ne devront utiliser que les API publiques et documentées. Cela risque de bousculer les habitudes de certains développeurs.

L’interface utilisateur devra se conformer aux différentes règles dictées par Apple notamment dans les Human Interface Guidelines (qui ont été revus pour l'occasion). Cupertino se veut toutefois rassurante, si les développeurs jouent le jeu et font les choses sérieusement, il n’y a pas de raison pour que cela se passe mal…

Notez enfin que pour le moment, le SDK est disponible à la vente partout alors que le kit entreprise est commercialisé pour le moment uniquement aux États-Unis.

[MAJ] Autre point important : Une seule application tourne en même temps et les logiciels tiers n'auront pas la possibilité de s'exécuter en tache de fond. Les développeurs vont donc devoir repenser profondément leur manière de programmer, de manière à ce que l'utilisateur n'ait pas l'impression de quitter une application lorsqu'il en lance une autre et revient ensuite sur la première.
Tags
avatar Obidjoule | 

Bah désolé mais il faut que je le fasse:
preummmmmmssssssssssssssssssssssssssss

avatar Didier Guillion | 

J'adore :
"L’interface utilisateur devra se conformer aux différentes règles dictées par Apple notamment dans les Human Interface Guidelines. "
Cela a toujours été des recommandations, et cela devient des regles. Meme les applis Apple ne les suivent pas toujours.
En fait, Apple peut par ce moyen envoyer plusieurs mois de boulot à la poubelle, sur des criteres subjectifs de couleur, de transparence ou de lisibilité.

Cordialement

avatar Un Vrai Type | 

@Didier Guillion : Tu as lu les HIG ?

avatar bluheim | 

D'un autre côté, une interface cohérente et constante est indispensable, en particulier sur ce genre d'appareil. Si Apple ne s'y conforme pas tout le temps sous Mac OS X, c'est comme tu le dis parce que ce sont des recommandations. Mais sur iPhone, ils s'y conforment à 100% parce que ce sont des règles.

J'approuve totalement cette démarche. Les utilisateurs réclament des interfaces constantes et nous devons leur donner.

avatar mattthieu | 

"Ainsi, il ne sera pas possible à partir d’un logiciel tiers d’éditer la base de données iTunes."

et dans le carnet d'adresse, vous pensez que l'on pourra insérer des contacts via une application tierce? ce serait fort pratique pour mettre à jour depuis une db qui vient d'internet...

avatar melaure | 

bluheim,

c'est aussi une très mauvaise idée pour ceux qui en auraient de bonnes. C'est un frein complet à ceux qui seraient un peu plus inventif qu'Apple. Un bon vieil exemple simple : Bryce sur Mac. Heureusement que l'auteur n'a pas suivi les HIG et a fait une interface graphique excellente.

On peut toujours faire mieux qu'Apple et l'interdire ce serait brider l'innovation ... On croirait entendre un boss de Big Blue des années 80 ...

avatar Vivid | 

Exact Melaure! et la fameuse pub d'apple; cette femme qui lance une masse dans ce qui represente... un pensée unique. Aie aie aie!!

avatar Ninety | 

J'ai un G5 et Tiger, il faut un Mac Intel et Leopard.
Je crois que je vais rester avec mon pote PHP :(.

avatar ericb2 | 

Didier Guillon a raison, et j'espere qu'on ne glisse pas tout doucement du "think different " à "Don't think".

Imposer des règles, ça risque de brider la créativité.

P.S. : .. et j'ai lu les Aqua HIG ;)

avatar BioSS | 

Ca veut pas dire non plus qu'Apple interdira toute application innovante, arrêtez de voir tout noir ou tout blanc, c'est d'un lourd...

avatar Brewenn | 

Ha bon parce qu'en plus ce n'est pas en couleur !

avatar SuperCed | 

J'attends qu'on puisse héberger soi-même les softs qu'on a créé pour porter mes freeware sur l'iPhone.
C'est dommage de devoir forcément passer par Apple. Enfin, c'est peut-être pour contrôler dans un premier temps les problèmes avec le SDK.
Je comprends le fait qu'ils veuillent faire ça par étape.

Vivement la version vraiment libre.

L'OpenGL ES, ça donne envie de tester quand même...

avatar oomu | 

ho mais revenez sur Terre et cessez vos paul et mick !

le HIG existe depuis des années, il n'a jamais interdit la créativité mais donne des règles TRES pratiques pour choisir les espacements, les nomenclatures de menus, le choix de quel type de fenêtre os x selon quel cas, etc

bref, Apple fournit toute l'expérience de décennies d'interfaces graphiques dans ce guide. et ils ne sont pas les seuls à le faire.

y a pas écrit "faites du bleu ici et l'icône sera rouge" mais ils donnent l'angle de la "lumière" d'un icône pour que votre icône ne semble pas être en contradiction avec les icônes du système, ils rappellent que le menu copier coller doit être dans le menu Edition, indique quelques règles de bon sens de typographie, etc

c'est un outil !

au lieu de voir cela comme je ne sais quel fantasme totalitaire, il s'agit d'une AIDE pour faire des logiciels cohérents.

-
Superced : l'iphone n'est pas un ordinateur généraliste, c'est manifestement le signal envoyé par apple.
par contre, si vous souscrivez au programme développeur, vous pouvez tester vos propres logiciels sur votre propre iphone. Cela m'énerve que ca soit pour le moment réservé qu'aux américains et encore Apple ne donne pas le certificat tout de suite.

-
en un sens, c'est pas si différent d'une distribution linux type. en effet dans des produits comme Fedora ou Ubuntu, on est censé fournir ses logiciels en paquetages distribué par le site officiel. (et y a donc une selection et un processus de validation). Bien sur, contrairement à du pur propriétaire, chacun peut se créer son dépot de paquet, un peu comme si on pouvait se faire son serveur Itunes stores.

avatar Ziflame | 

@ Un Vrai Type

Je crois que tu auras la réponses en regardant les produits Myriad. Mais je suppose que tu le sous-entendais :D

avatar gwen | 

"Une seule application tourne en même temps et les logiciels tiers n'auront pas la possibilité de s'exécuter en tache de fond"

Comme sur Palm OS en gros :) Quel régression diront certains, moi j'y vois une optimisation forcée des logiciels, et ça, c'est bien.

avatar Didier Guillion | 

A Ziflame,

Quand tu aura pondu le 1000eme des lignes de codes que j'ai aligné, on se revoit et je t'explique.

Cordialement

avatar Godzil | 

nico_linux: normalement quand on appuis sur le bouton "home" (pas un double clic) ça envoie une demande a l'application courante de se fermer, donc oui ça "devrait" fermer l'application courante

avatar BioSS | 

Didier : Le fait que tu aies codé des centaines de milliers de lignes ne te donne pas raison. Apple n'impose pas des règles de bon goût, mais demande à ce que les développeurs suivent l'interface générale de l'iPhone. Donc bouton de retour en haut à gauche, fonction en bas, c'est logique, tout est unifié, et comme le dit Bluheim, sur un appareil de type c'est clairement indispensable.

avatar Didier Guillion | 

A BioSS,

Je suis d'accord a ce que l'on propose des recommandations, mais imposer des regles, et se donner le droit de refuser une application sous le pretexte qu'elles ne respecte pas ces regles (quand on connait le temps de dev d'une appli) me semble un peu excessif et propice à des abuts. N'est ce pas aux utilisateurs de juger ?
Je pense que si c'est Microsoft qui avait imposé cela, la communauté Mac aurait bondit et bien rigolé.
Si Apple, porte, par exemple, GarageBand sur iPhone, et qu'une société essaie de propose un logiciel concurrent, que va t il se passer ?

Cordialement

avatar thierry61 | 

Moui... d'où la "caca-bouillasse" qu'était la première génération d'applications Windows ...

Cela étant, dans le cas qui nous intéresse présentement, je ne voies pas ce qui permettrait de craindre une dérive 'totalitaire" du système de distribution mis en place par Apple. On navigue en plein fantasme

CONNEXION UTILISATEUR