Électricité en hausse : les voitures électriques perdent l’un de leurs avantages

Nicolas Furno |

Tesla a envoyé un mail à tous ses clients hier pour les prévenir d’une augmentation du prix de la recharge dans ses Superchargeurs. Cette communication officielle est une première à ma connaissance, car les prix ont augmenté à plusieurs reprises ces dernières années et le constructeur faisait preuve d’une plus grande opacité jusque-là. Mais il faut dire que le tarif qui s’établit désormais à 0,67 € du kWh est un seuil symbolique : rouler en électrique est désormais en général plus cher qu’en thermique sur les longs trajets.

Le tarif du superchargeur de Brest : 0,67 €/kWh, comme partout en France.

La situation a bien changé depuis l’année dernière, quand j’écrivais ma série sur mon expérience avec la Model 3 de Tesla. Dans la partie dédiée à la charge, je notais ainsi un prix moyen autour de 40 centimes du kWh dans les stations Tesla, ce qui donnait pour notre voiture un coût d’environ 6,6 € pour 100 km. À la même époque, j’estimais le coût en thermique autour de 11 € pour 100 km, en me basant sur une consommation plutôt généreuse de 6,5 l/100 km et un tarif de 1,7 €/l.

Quasiment un an plus tard, cette simulation basée sur un trajet réel entre Quimper et Toulouse donne des résultats bien différents. Le prix en électrique tourne désormais autour de 10,3 € pour 100 km et avec les aides de l’État, l’essence est en réalité moins chère, autour de 1,5 €/l autour de chez moi. Ce qui donne un prix aux 100 km juste sous la barre des 10 €, sans prendre en compte les prix des stations sur les aires de service des autoroutes.

Cela ne change rien au constat que rouler en électrique coûte désormais plus cher sur les longs trajets. Il ne faut pas oublier que ma voiture est une berline particulièrement efficiente et économe sur autoroute, ce qui n’est pas le cas de tous les modèles, avec un prix au kilomètre qui peut alors exploser. Tesla n’est pas le seul à augmenter ses tarifs, c’est un mouvement général et ses concurrents ont même monté encore davantage leurs prix. C’est le cas d’Allego, par exemple, qui a prévu d’augmenter le tarif de ses bornes rapides à 0,98 € du kWh à compter du 7 octobre prochain !

Notre Model 3 en charge au superchargeur de Bègles, près de Bordeaux (image MacGeneration).

Cette augmentation des prix pour les bornes de charge rapide est liée à celle de l’électricité, qui atteint des niveaux records depuis quelques mois et cela ne devrait pas s’améliorer cet hiver. Si les particuliers peuvent être protégés, comme c’est particulièrement le cas en France, les entreprises doivent payer les prix du marché et les opérateurs de bornes les répercutent sur le tarif de l’électricité vendue à leurs clients. C’est d’autant plus important que ce secteur est encore loin d’être rentable, de multiples acteurs émergent à peine et doivent investir des sommes importantes pour créer leurs réseaux de bornes.

Notons au passage que Ionity n’a pas encore annoncé d’augmentation à ce jour et avec son tarif public à 0,69 € du kWh, il est désormais dans le cœur du marché. Aucune augmentation n’est prévue pour le moment, nous a indiqué Ionity, mais qui sait ce qui se prépare si les tarifs de l'électricité restent aussi élevés. Fastned, un concurrent qui a commencé à s’implanter en France récemment, a augmenté ses tarifs dans toute l’Europe (0,83 € du kWh), sauf dans notre pays pour le moment (on reste à l’ancien prix, 0,59 € du kWh), mais on peut aussi imaginer que cela viendra assez rapidement.

La voiture électrique perd ainsi un avantage historique face au thermique. Le temps des supercharges gratuites et illimitées chez Tesla est loin et il ne faut pas compter sur son retour. On peut espérer que les prix reviendront aux tarifs précédents si ceux de l’électricité baissent, mais cela prendra de toute manière un moment. Voilà qui tombe mal à l’heure où l’on promeut la mobilité électrique, même s’il ne faut pas perdre de vue que l’un des avantages des véhicules électriques est de charger à domicile.

Quand elle est possible, la charge à domicile reste un avantage majeur des véhicules électriques (image MacGeneration).

Si vous avez une prise accessible chez vous, vous ne paierez pas plus que le tarif standard de l’électricité, qui tourne autour de 0,17 € du kWh actuellement en France. Pour le quotidien, notre coût pour 100 km s’établit ainsi autour de 3,5 € en étant assez large, ce qui reste bien inférieur au thermique. Avec le double avantage de pouvoir charger chaque jour chez soi et de pouvoir bénéficier de tarifs encore plus bas en basculant sur les tarifs d’heure creuse. Mais même alors, les tarifs devraient augmenter l’an prochain et il reste la question des pénuries d’électricité qui pourraient survenir cet hiver.

De quoi ralentir les ventes de voitures électriques au cours des prochains mois ? Les carnets de commandes de tous les constructeurs étant encore bien plein, on ne devrait pas voir d’impact à court terme. Au-delà, tout dépend probablement du prix à venir de l’électricité et des éventuelles coupures cet hiver qui pourraient laisser une marque profonde dans les esprits. D’ailleurs, RTE qui est en charge du réseau électrique évoque la possibilité de couper les bornes de charge publiques pendant les journées les plus tendues. Ce serait sur la base du volontariat de la part de ses gestionnaires et une option serait prévue pour forcer la charge en cas d’urgence.

Malgré tout, ce serait un coup dur pour l’électromobilité si cela arrivait. Les particuliers sont encouragés cet hiver à ne charger leurs voitures que pendant la nuit, ce que la majorité des modèles sur le marché peut faire via la charge programmée.


avatar Runmac974 | 

Bla bla bla voilà ce que donne la culture internet ! Allez conduire une VE et on en reparle ensuite .

avatar Runmac974 | 

Ma vieille bagnole électrique arrive en fin de vie et je songe à faire le saut vers une voiture à essence. Je suis encore un peu néophyte et ce saut m’inquiète. J’ai besoin d’être rassuré !

1. J’ai entendu dire que les voiture à essence ne peuvent pas se remplir à la maison pendant la nuit… (ce point m’inquiète !). A quelle fréquence devez-vous aller faire le plein à l’extérieur ? Où allez-vous ? Y-a-t-il assez de stations-services ? Devez-vous y aller plusieurs fois par années ? Croyez-vous que la technologie va évoluer bientôt et permettre le plein de la maison ?

2. Quelles pièces vont demander de l’entretien et à quelle fréquence ? Le vendeur chez le concessionnaire que j’ai visité m’a parlé d’une pièce qu’il appelle : « distribution». il y aurait des engrenages la dedans. Qu’est-ce que c’est ? Vais-je avoir un indicateur dans le tableau de bord pour m’indiquer quand je dois changer cette pièce ?

3. Puis-je accélérer et freiner avec une seule pédale comme je le fais actuellement avec ma vieille voiture électrique ?…ce qui réduit fortement la pollution par poussières de frein et vais je changer mes plaquettes à 150 000 km ?

4. Est-ce que mon réservoir d’essence va se remplir lorsque je vais ralentir et freiner ? J’imagine que oui, mais je voulais juste être certain.

5. Le modèle que j’ai essayé chez le concessionnaire semblait avoir un défaut : il y avait un délai important entre le moment où je pressais l’accélérateur et le moment ou la voiture accélérait réellement, et cela avec des bruits et des vibrations. Le modèle testé était défectueux ou c’est normal sur les voitures à essence ?

6. On paye actuellement environ 1,40 € pour faire 100km. J’ai lu quelque part qu’il pouvait en couter 7 à 8 x plus avec une voiture essence ! C’est vrai ? Car là c’est vraiment un point qui me fait hésiter. Cela voudrait dire qu’il faut accepter de payer plus cher pour se payer le luxe d’adhérer à une nouvelle technologie. C’est ça adopter le futur je présume! Étant donné que je fais environ 20 000 km par an, j’espère que de plus en plus de gens rouleront à essence afin que le prix du pétrole finisse par baisser !

7. Est-ce vrai que l’essence est hautement inflammable ? Devrais-je vider le réservoir, l’entreposer à l’extérieur AVANT d’entrer ma voiture dans le garage ?

8. Existe-t-il un système qui empêche l’essence de prendre en feu ou d’exploser lors d’un accident ? Si oui, quel est le prix de ce système ?

9. Je comprends que le principal composant de l’essence est le pétrole. Est-ce vrai que l’extraction du pétrole est vraiment néfaste pour l’environnement et causerait également des conflits majeurs à plusieurs endroits sur la planète ? Le tout aurait couté des millions de vies en plus de 100 ans… OUF, c’est bien beau évoluer technologiquement, mais ce point me fait un peu peur.

10. Il parait que les moteurs à essence seront de plus en plus bannis des grandes villes et de plusieurs pays partout sur la planète, car ils seraient une menace pour l’environnement et la santé et les citoyens. Est-ce vrai ?

Je pourrais avoir d’autres questions plus tard, je suis au début de mes réflexions afin de quitter l’électrique pour me lancer dans les voitures à essence. Je suis conscient que je pose des questions de base, mais que voulez-vous, faut se rassurer avant de faire un aussi gros changement ! Merci de vos réponses.

avatar Nicolas Furno | 

@Runmac974

Bien joué ! 🙂👍

avatar Bruno de Malaisie | 

@Runmac974

Sublime!!!!

avatar eplus | 

@Runmac974

Magique, du talent à l’état pur ✨
Merci pour ce moment, je vais partager votre commentaire 👌😄

avatar max351 | 

Je n'ai rien contre les VE ou les VT, j'utilise les 2 pour des usages différents et ils sont d'ailleurs complémentaires. Le VE a encore le gros avantage du coût de la recharge lorsqu'il est rechargé à domicile ou au bureau, et j'imagine que c'est la majorité des cas.

Là où j'ai beaucoup de mal, c'est sur les aides de l'État qui ont permis à beaucoup de gros malins de faire des plus-values importantes sur l'achat d'un VE, et je parle notamment des Tesla Model 3. On se targue d'être écolo, de rouler propre et de moins consommer un peu de partout, mais on achète des voitures à la pelle juste pour les revendre 6 mois plus tard (maintenant 1 an) et se faire des sous sur le dos du contribuable, avec les répercussions environnementales qu'il y a derrière. Et bizarrement, on ne parle jamais de ce phénomène.

avatar Nicolas Furno | 

@max351

J’en ai pourtant parlé, dans ma série notamment. Mais je crois aussi qu’on exagère l’ampleur du phénomène, cela n’a pas concerné tant de voiture que ça.

Cela dit, je suis d’accord que le bonus écologique devrait être associé à une durée nettement plus longue (un an c’est déjà mieux) et surtout conditionné aux revenus.

avatar olivier9275 | 

@nicolasf

D’une certaine façon, le bonus est déjà conditionné aux revenus puisque dépendant du prix du véhicule. Quelqu’un qui a les moyens d’acheter une Tesla, Audi, BMW etc. Ne bénéficiera pas du bonus, ou d’un bonus moins élevé. Et celui qui achète une grosse voiture polluante financera en partie le bonus des autres, ce qui est une forme de redistribution.

Conditionner le bonus aux revenus de manière directe serait de toute façon sans doute anticonstitutionnel.

avatar Nicolas Furno | 

@olivier9275

J’ai bénéficié du bonus maximal sur ma voiture… 🤔

Mais bon, je sais que c’est l’idée, mais c’est imparfait et ce serait nettement plus juste de faire varier le bonus selon les revenus, peu importe la voiture achetée. Même avec un bonus, une personne qui a peu de moyens ne va pas s’acheter une voiture de luxe. Mais c’est dommage de réduire le bonus pour tout le monde, alors qu’il reste essentiel à une bonne partie de la population.

Et je ne vois pas ce qu’il y aurait d’anticonstitutionnel là dedans. D’ailleurs, la prime à la casse dépend elle bien des revenus ! Il suffirait d’appliquer son barème au bonus écologique.

avatar max351 | 

@Nicolas Furno

"J’en ai pourtant parlé, dans ma série notamment. Mais je crois aussi qu’on exagère l’ampleur du phénomène, cela n’a pas concerné tant de voiture que ça."

Au temps pour moi, j'ai loupé cet article. Par contre, je pense que le phénomène est tout de même assez conséquent et qu'il concerne une belle somme détournée + beaucoup de véhicules produits en double, en triple ou en quadruple pour rien. Le Danemark a ramené des camions entiers de TM3 pendant plusieurs mois, certains continuent d'y aller, et il suffit de regarder les sites d'annonces d'occasion comme notre bon coin pour s'apercevoir du soudain intérêt que la TM3 a provoqué. Les TM3 de 2021 et après représente 70% des occasions sur ce site alors qu'il s'agit de voitures qui ont 1 an. Les chiffres bougent beaucoup, preuve qu'il y a un fort mouvement sur le marché... et un fort intérêt à vendre sa voiture. Un gâchis financier qui aurait pu profiter à d'autres choses et une aberration écologique. Alors les propriétaires de TM3 qui viennent me parler d'écologie quand je recharge et qui en sont à leur 4e ou 5e voiture TM3, ça me fait doucement rire.

"Cela dit, je suis d’accord que le bonus écologique devrait être associé à une durée nettement plus longue (un an c’est déjà mieux) et surtout conditionné aux revenus."

En effet, il devrait être mieux encadré. Le bonus est uniquement conditionné au prix du véhicule (encore aujourd'hui) et non des revenus de l'acheteur. À ne pas confondre avec la prime à la conversion qui, elle, est conditionnée aux revenus.

avatar benallen | 

Attends ya une erreur de calcul. Tu pars de quimper chzrgé à 100% avec une electricité à 0.17€/kwh. Et tu arrives à 10% à Toulouse où tu refais ta rechzrge. Donc la moitié du trajet environ est à 0.17€ l’autre moitié au prix de la supercharge !

avatar Paquito06 | 

“Électricité en hausse : les voitures électriques perdent l’un de leurs avantages”

Tant que mes panneaux solaires produisent de l’electricite chez moi, je ne paie pas mes recharges. Le jour où je trouve du petrole dans mon jardin, là en effet il y aurait un probable avantage concurrentiel pour la voiture thermique.

avatar sully_ | 

Proprio d’une E-208 depuis 1 an, je paie toujours ma recharge … 0€.

Il est bon de rappeler que de très nombreuses bornes sont gratuites.

avatar Espcustom | 

En pleine crise énergétique, avec l’hiver qui arrive et tous les fournisseurs d’énergie qui nous disent comment faire des économies…blabla

Et puis d’un autre côté on nous invite fortement à acheter des véhicules électriques et hybrides rechargeables. Pour les charger toute la nuit, presque tous les jours.

Cherchez la logique…

Et tout ça pour faire à peine 400km pour les meilleures (la grande minorité) sans Clim ou chauffage, sans musique et sans dépasser 100kmh.

Bravo!!

avatar ManiSeb | 

Bon, j’ai pas lu les 500 commentaires (bien que certains soient très constructifs) mais j’ai l’impression qu’on mélange un peu tout : pollution, confort d’usage, coût…

Dans l’immédiat, le tout électrique n’est pas possible. Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que sur la chaîne complète ça pollue moins (et meme certaines batteries sont sans terres rares comme chez BMW)
Le soucis vient plus du confort d’usage que l’on a sur le thermique actuel ou faire sont plein ne prend pas plus de 5min. Pour un certains nombre d’usagés cela a son importance.
Quand à la partie finance : un véhicule électrique est plus cher à l’achat (mais pas à l’entretien) et à l’usage aussi, bien que l’état ne soit pas encore passé par la pour se servir ce qui ne saurait tarder quand le parc aura atteint une masse critique.
Et puis il ne faut pas se leurrer : vue les tarifs cela reste encore pour une tranche « aisée ». Je vois mal une personne qui peine à boucler son budget à la fin du mois et qui roule en AX basculer sur de l’électrique… et pourtant ce sera le premier pénalisé avec les interdictions qui arrivent de rouler dans les grandes métropoles.

Il faut juste adapter correctement ses déplacements à ses besoins : transport en commun, vélo, à pieds, voiture thermique, voiture électrique, jet privé… chacun a ses avantages et inconvénients mais certains en abuse et c’est la le soucis.

Et je ne doute pas qu’avec les avancées technologiques, l’électrique finira par gagner si toute la chaîne suit. Mais ce que je trouve dommage c’est qu’on balaye le thermique alors que si l’investissement des constructeurs suivait, on aura pu avoir des moteurs très peu polluant (mais la politique en a décidé autrement) et que surtout nous avons un parc de véhicules déjà existant dont le plus grand coût de pollution (la fabrication) est déjà derrière lui.

avatar Yves SG | 

@ManiSeb

👍 je partage l’ensemble de votre réflexion.
Reste une alternative intéressante pour certains usages : l’hybride rechargeable. Petites trajets à l’électricité, réduction de consommation sur les trajets loyer et grande autonomie grâce au thermique.

avatar JePiCol | 

Des utilisateurs rechargent leur voiture électrique avec des groupe électrogène fonctionnant a l’essence... pendant ce temps on rouvre les centrales à charbon...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR