À la découverte de l’API Tesla, pour contrôler et surveiller sa voiture à distance

Nicolas Furno |

Tesla a longtemps été le seul constructeur à installer dans ses voitures un immense écran tactile. La concurrence historique a fini petit à petit par le rejoindre et même le dépasser dans quelques cas, à l’image de l’Hyperscreen de Mercedes qui combine trois écrans derrière une immense dalle de verre. S’il reste un point qui distingue toujours l’entreprise américaine toutefois, c’est la connectivité et notamment la communication avec le véhicule.

Avec son écran central de 15 pouces, la Model 3 ne fait plus autant figure d’exception qu’à son lancement il y a quelques années (image MacGeneration).

Pour contrôler le véhicule à distance et pour collecter des données sur la voiture et son utilisation, Tesla utilise une API très complète que les clients peuvent exploiter, même si elle n’est pas prise en charge officiellement. Quand on dit qu’une Tesla est d’abord un ordinateur sur roues, ce n’est pas tellement pour son écran mais bien plus pour cette logique inspirée par le monde de l’informatique.

Comment fonctionne cette API et surtout à quoi peut-elle servir ? Suivez le guide !

Une API officieuse, mais complète et fiable

Pour commencer, qu’est-ce qu’une API (Application Programming Interface en anglais, ce que l’on peut traduire par interface de programmation d’applications) ? Si l’on ouvre la fiche Wikipédia, on trouve cette définition : « un ensemble normalisé de classes, de méthodes, de fonctions et de constantes qui sert de façade par laquelle un logiciel offre des services à d'autres logiciels. » Créer une API est courant en développement quand on veut utiliser des fonctions dans plusieurs contextes. Pour donner un exemple, MacGeneration utilise une API qui sert autant dans nos apps mobiles que sur le site du Club iGen.

Tesla a créé une API pour ses besoins internes, notamment pour son app mobile. Comme je l’avais détaillé dans un article de la série sur la Model 3, cette app offre de nombreuses fonctions pour surveiller et contrôler la voiture à distance. Pour récupérer des informations depuis ses serveurs et pour envoyer des commandes depuis l’app vers la voiture via ces mêmes serveurs, le constructeur a mis au point une API. C’est elle qui est utilisée par ses propres développeurs pour créer les deux apps mobiles (iOS et Android), mais aussi pour d’autres besoins internes, par exemple pour réaliser les diagnostics à distance.

L’app mobile de Tesla est la première utilisatrice de l’API maison. Toutes les informations remontées depuis la voiture, comme sa position ou la température intérieure (gauche) et toutes les commandes pour gérer la fermeture des portes (droite), passent par cette API.

Cette API n’est pas publique, dans le sens où elle est censée ne servir qu’à usage interne. Concrètement, cela veut dire que Tesla ne documente pas le fonctionnement de son API et ne garantit rien : du jour au lendemain, son mode de fonctionnement peut changer du tout au tout et le constructeur ne préviendra personne à l’extérieur de ses murs. C’est pour cela que l’on parle d’API officieuse et non officielle, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’elle n’est pas utile pour les développeurs tiers.


avatar Bounty23 | 

Heureusement qu’on a des captures d’écran parce que vu l’augmentation du prix de la Modèle 3 depuis 2020 et surtout de ces dernières semaines, de moins en moins de lecteurs ici pourront un jour avoir le plaisir d’en conduire une et de découvrir l’API chez soit 😅😅😅

avatar raoolito | 

Nicolas et son jouet, acte 1254327eme 😂

sinon c'est interessant. Voire meme amusant d'autoriser les bidouilleurs à utiliser l'API interne. Mais cet "ecosystème" est quand meme bien hors de portée de la majorité des utilisateurs. (meme avec des app un peu bizarres à installer par l'app store)

avatar Nicolas Furno | 

@raoolito

C’est sûr, d’ailleurs c’est pour ça que ça n’est pas dans la série à la base. Mais je pense que le lectorat de MacG est en moyenne plus geek donc…

avatar Kiru | 

@nicolasf

👍🏻

avatar RonDex | 

@nicolasf

Donc on meurt d’envie d’acheter une Tesla !! 🤩

avatar Marius_K | 

C'est intéressant mais surtout très inquiétant.
Je vois spontanément deux problèmes majeurs à ce système :
1 Sans connexion ou si les serveurs de Tesla sont en rade, plus aucune information ne peut passer entre la voiture et le smartphone... alors qu'il pourrait y avoir une connexion directe entre la voiture et le smartphone (wifi,bluetooth) qui permettrait de faire les mêmes choses.
2 Et du côté sécurité ce n'est pas très rassurant de se dire qu'il peut être aussi facile de contrôler une Tesla à distance...

avatar House M.D. | 

@GwenT

Sans connexion au serveur il y a aussi une connexion directe en Bluetooth si on est à proximité du véhicule. Sinon on serait bien emm… dans les zones blanches ou les parkings souterrains…

avatar Nicolas Furno | 

@GwenT

L’article parle de contrôle à distance uniquement. À côté de la voiture, tout se fait évidemment en direct et en Bluetooth, encore heureux !

J’en avais parlé ici : https://www.macg.co/mobilites/2021/11/six-mois-en-tesla-bord-le-minimalisme-resolument-geek-125593

avatar R-APPLE-R | 

+10000€ en une semaine sur la Tesla elle va intéressé beaucoup moins de monde maintenant 😓

avatar raoolito | 

@R-APPLE-R

moi je suis passionné par les articles sur les mac haut et tres haut de gamme que je ne j'achèterai jamais

avatar apaisant | 

@raoolito

Pareillement

avatar cxardel | 

Un très bel article, complet et très bien écrit.
Merci !

avatar irishboy | 

Punaise tous ces articles dessus ! Ça me fait trépigner d’impatience ! Vivement qu’ils la livrent

avatar Sindanárië | 

@irishboy

D’ici là le gazole aura tellement augmenté que les teslas resteront sur les parkings des usines… les entreprises de transport seront en rade ou en faillite 😈

avatar iasbw | 

@nicoslaf

Merci pour cet article !
Juste un soucis :
Sur le site automobile propre le lien vers le zip dashboards renvoie :


Oops!

This attachment is not available. It may have been removed or the person who shared it may not have permission to share it to this location.”

avatar louik | 

https://www.tronity.io/ existe aussi pour faire des stats et du reporting. Et est également utilisable par les pauvres en Zoé ou autres 😂

avatar Nicolas Furno | 

@louik

Uniquement pour la charge, il me semble ?

avatar louik | 

@nicolasf

Il y a les trajets, les charges.
On peut classer les trajets en pro/privé.
Attribuer un prix aux charges.
Ça calcule les coûts par trajet, par mois, etc…
Avec la Zoé l’API de position est limitée au point de départ et d’arrivée, donc pas de jolie carte du parcours 🤷🏽‍♂️
Et ABRP peux se lier a Trinity pour avoir la valeur de la batterie.

avatar Nicolas Furno | 

@louik

Ah très bien, c’est noté. 🙂

avatar Boileau | 

Tesla est classé dernière du classement UFC Que choisir sur la fiabilité des marques automobiles (publié la semaine dernière).

https://www.quechoisir.org/comparatif-fiabilite-auto-le-palmares-des-marques-de-voitures-n925/

avatar max intosh | 

@Boileau

Certes, mais la plupart des problèmes se résolvent par des mises à jour que l’on peut faire chez soi (comme chez Apple). Ensuite si pépin « physique » il y a un service de rangers qui se déplacent sur rv, chez soi, au travail ou ailleurs. Même les marques de grand luxe ne proposent pas une telle prestation. Avant guerre Rolls Royce le faisait, ce qui fait que les maharadjahs qui en étaient friands n’hésitaient pas à rouler avec malgré les pistes et le climat de l’Inde. Des mécaniciens venaient d’Angleterre spécialement, mais bon ces autos coûtaient l’équivalent de 10 Model 3…

CONNEXION UTILISATEUR